Archives de Tag: Vénus en astrologie

Vénus ou l’amour de l’apparence.

Emblème d’un monde de plaisirs, Vénus propose aux êtres d’entrer dans son univers en leur tendant toutefois des pièges. Vénus ou la séduction, est ce désir qui s’éveille face aux formes et à l’allure de quelqu’un. L’astre invite à aimer une enveloppe charnelle séduisante et à en attendre l’Amour sauf que l’amour n’est pas toujours derrière cette belle apparence.

En astrologie afin d’évaluer le potentiel affectif entre deux êtres, il convient d’étudier les rapports entre les luminaires au sein d’un seul thème puis entre les deux thèmes.  Ainsi, les luminaires expriment l’amour qui subsiste au-delà de la phase de séduction lorsque l’ivresse des débuts s’estompe. L’état des Mercure entre deux personnes cerne la qualité de leur communication, leur niveau de compréhension ainsi que leurs éventuels centres d’intérêts.  L’enrichissement mutuel sur le plan intellectuel réside dans les contacts entre leur Mercure de sorte que l’astre joue un rôle essentiel dans l’équilibre affectif, même si à l’origine le principe Mercurien ne présente aucun lien avec l’affect. Quant à Vénus qui fait référence à l’amour charnel, sa localisation et sa configuration dans le contexte natal informent sur l’importance accordée de la plastique comme critère de séduction.

L’état astrologique complet de Vénus (en signe, reliée par des aspects majeurs et mineurs, ses maîtrises, la maison où elle se situe) dans le thème de nativité délivre des informations sur le mode affectif en identifiant une dominante plutôt fusionnelle, romantique, cérébrale, ou avec un besoin d’indépendance ou un détachement du plan charnel (chemin spirituel). Il est fréquent d’observer des modes affectifs différents au sein d’un thème de nativité. Vécu sous la forme d’un tiraillement intérieur, le natif éprouve le besoin de vivre alternativement deux énergies bien distinctes. Exemple, une conjonction natale Lune-Uranus avec une conjonction natale Vénus-Mars. Le premier aspect incite à opter pour une vie indépendante où la marge de liberté est essentielle à l’équilibre affectif tandis que la conjonction Vénus-Mars aspire à vivre sous un mode affectif fusionnel. Le natif trouve l’harmonie au fond de lui-même en vivant ses deux énergies différentes. Selon les périodes de vie, l’une des deux configurations prend le pas sur l’autre.

La période euphorique des débuts d’une relation amoureuse ne s’estompe pas aussi vite sous des aspects nataux Vénus-Pluton ou Vénus-Mars. La fougue et le désir sont entretenus par une attirance physique et la venue de problématiques qui entretiennent la passion.  L’importance accordée au physique est grande sous ces aspects. Dans un thème de nativité, les aspects astrologiques entre Vénus et Pluton ou Vénus et Mars appellent à vivre l’amour-passion plus ou moins intense selon les localisations de ces astres (signes zodiacaux) puis les autres aspects qui contactent ces aspects.

Le contact de Vénus à Pluton ou de Vénus à Mars définit une relation amoureuse où la sensualité occupe une grande place. Cette sensualité peut être vue comme primordiale dans le lien amoureux. L’intensité demandée à Vénus par Pluton et Mars ne laisse guère Vénus tranquille et lors de dissonances entre ces astres, le cortège d’émotions anxiogènes s’exprime tôt ou tard. De ces aspects dissonants naissent la jalousie, les crises de confiance et les angoisses de peur de perdre «l’objet du désir», incarné symboliquement par Vénus. Naturellement c’est sous le contact Vénus-Pluton qu’aimer est vécu avec le plus d’intensité. Aux côtés de Pluton, Vénus, la chair, devient l’objet de Pluton, aussi exigeant que stratégique dans sa façon d’opérer.

Vénus aspectée par Pluton oriente vers des relations affectives auxquelles il est difficile de se soustraire psychologiquement, elles peuvent prendre l’apparence d’un amour passionnel où se mêlent beauté, élégance, possessivité, érotisme, peurs, frissons. Si aucun aspect dans le natal ne procure de temps de pause à la relation, la présence d’aspects les plus puissants entre Vénus Pluton (conjonction, opposition, carré) exposent à une relation étouffante ou du moins fatigante psychiquement.  Article sur Vénus-Pluton.

Ces expressions du mode affectif fonctionnent aussi par maîtrise et pas seulement par simples aspects classiques. Prenons un exemple avec la date du 2 Mars 2017 jour où je rédige cet article. Vénus est sur le 13 ème degré du Bélier,  avec une Vénus en Bélier qui serait dans une maison X (sphère de réalisation professionnelle), Mars, son maître en dignité à 24°36′ en Bélier conjoint à Uranus à 22°10’en Bélier, le tout au carré de Pluton 18°49′ Capricorne et au trigone de Saturne 26°49′ Sagittaire. Dans cet exemple, le mode affectif demande une vive indépendance, il expose à une vie sociale prenant le pas sur une vie affective sujette à des changements.

J’attire votre attention sur le fait que cet exemple pris pour illustrer Vénus décrit un mode affectif de façon incomplète puisque le mode affectif relève de l’ensemble d’un thème de nativité. Quant à la qualité d’une relation amoureuse, elle dépend de l’état initial des deux thèmes comparé aux réactivations astrologiques en cours.

Quelques caractéristiques de contacts à Vénus.

Dans le thème d’une personne, les contacts par conjonction ou dissonances de Vénus-Mars parlent d’intensité en amour. Ces aspects situent des problèmes de jalousie et témoignent de l’apparition de rivalités amoureuses. La présence de la conjonction ou de l’opposition Vénus-Mars annonce fréquemment une vie sociale animée favorisant la venue du sentiment jalousie auprès du partenaire. Des contacts astrologiques harmoniques (trigone, sextile, bi-quintile, quintile, conjonction non dissociée et sans relai dissonant) de Vénus-Mars ou de Vénus-Pluton débouchent sur de la profondeur et un accord entre le physique et les sentiments. La sérénité et la confiance  au sein d’une relation sentimentale résultent d’aspects harmoniques entre Vénus et Jupiter ou Vénus et Saturne. Sous ces circonstances astrologiques, Jupiter harmonique à Vénus assure une tranquillité d’esprit et donne lieu à une confiance sans faille en l’autre. L’aspect harmonique entre Vénus et Jupiter est un indice d’épanouissement affectif susceptible d’être associé à un confort matériel.

En présence de contacts entre la Lune et Vénus, la demande affective est grande et les bons aspects favorisent l’harmonie familiale comme conjugale.

Vénus en bon aspect à la Lune augmente la douceur et accorde à la séduction physique une grande place au sein des relations. En matière de choix amoureux, l’élégance et le maintien d’une belle allure sont des critères,  raison pour laquelle les dissonances entre ce luminaire et Vénus amènent des fausses notes dans le parcours affectif. Les dissonances entre la Lune et Vénus correspondent à un fossé entre l’apparence et l’amour partagé dans la relation amoureuse.  En cas de dissonance importante, l’image de la femme est idéalisée, son apparence séductrice peut s’avérer la porte d’entrée d’une expérience amoureuse amenant des déconvenues. Dans les contacts Lune-Vénus, la question de l’apparence intervient de façon significative dans le choix amoureux en raison de la symbolique de reflet accordé à la Lune mais également à Neptune.

Les aspects dominants et harmonieux dans le natal entre Vénus et la Lune évoquent des relations amoureuses où l’apparence physique du partenaire est susceptible de flatter l’égo. Les critères de beauté et le désir sont au rendez-vous avec l’image.

Ces tendances sont à évaluer en fonction du contexte global du thème. Certains contacts astrologiques sous entendent que l’apparence est à l’origine de problèmes affectifs où l’emprise provient d’une séduction à laquelle le natif a bien des difficultés à se soustraire : dissonance entre Vénus-Pluton, Lune-Vénus ou encore Vénus et Neptune.

Saturne est l’astre sans lequel beaucoup d’expériences ne seraient pas intégrées et des situations ne seraient pas bâties. En ce qui concerne les contacts entre Vénus et Saturne, Saturne harmonique sait mieux que n’importe quel astre inspirer la confiance et faire supporter au natif la routine du quotidien. L’engagement illustré par des trigones ou des sextils entre Vénus Saturne fait résister un lien au temps qui passe. La place de Saturne dans les aspects à Vénus consolide la relation. Les qualités Saturniennes telles que la loyauté et la persévérance face aux difficultés, aident à faire les concessions et à rendre patient. Comme on doit s’y attendre la dissonance de Vénus à Saturne pose question. Celle-ci peut être vécue de différentes façons selon le contexte du thème et les aspects qui contactent la dissonance Saturne-Vénus. Dans les grandes lignes se distinguent deux types de vécus sous une dissonance Vénus Saturne, soit le natif adopte une attitude de réserve, sa confiance est à conquérir et aimer est une question de confiance mutuelle. Cet aspect implique une lenteur pour résorber des blessures d’amour-propre ou au contraire la dissonance Saturne à Vénus fait émerger la peur de manquer et déclenche une boulimie dans la vie amoureuse.  Avec cette dissonance de Saturne, le natif a besoin de tester son pouvoir de séduction sur autrui afin de se rassurer.

La frustration plane malgré tout dès qu’l est question de contacts dissonants Vénus-Saturne. Il est fréquent que l’autorité soit imposée par l’un des partenaires car Saturne cherche à garder le contrôle de la relation.  Des craintes se dissimulent régulièrement au sein d’une relation amoureuse, en présence de contacts nataux dissonants entre Vénus et Saturne.

De par leur dissonance à Vénus, Saturne et Pluton propagent régulièrement des peurs, Neptune se montre particulièrement doué avec Saturne dissonant pour installer des doutes sur la confiance. Neptune dissonante à Vénus complique la vie affective, elle propose de l’attente interminable ou incite à aimer sans que l’autre soit informé des sentiments qu’on lui voue. Il est l’aspect de l’idéalisation, de la vibration face à quelqu’un d’inaccessible pour différentes raisons. L’espérance est souvent vaine sous de fortes dissonances. C’est dans cette signature astrologique que la vie affective est en grande partie vécue de manière virtuelle. Si la dissonance Vénus Neptune est reliée par des aspects harmonieux par ailleurs, on y trouve le refus de vivre avec la présence continue du partenaire, ainsi la distance ou l’absence sont privilégiées. Il s’agit d’un aspect d’adoration, de fascination devant autrui, il provoque le fantasme et abaisse l’objectivité. Sous une forte dissonance Neptune-Vénus le natif attribue des qualités à son partenaire qu’il ne présente guère et le place volontiers sur un piédestal.

Quant aux contacts d’Uranus à Vénus, il faut évaluer leur pertinence dans le natal. Il s’agit d’un contact demandant le maintien de l’indépendance dans une relation amoureuse. Le mode de vie choisi est souvent hors des conventions, en privilégiant une place à la liberté. Cette part de liberté est vivement souhaitée et si le partenaire possède un mode affectif fusionnel, elle est alors incomprise et peut être interprétée à tort comme de l’instabilité en amour ou soulever des soupçons sur la fidélité. Pour le natif porteur de l’aspect harmonique entre Vénus et Uranus, ces plages de liberté sont nécessaires à l’équilibre de la vie affective. Elles lui permettent de respirer au sein d’une relation et de l’enrichir avec la vie sociale. Les meilleures relations affectives sous Vénus Uranus harmoniques sont celles qui laissent du temps au partenaire de vaquer à ses occupations. L’aspect fusionnel n’est en aucun cas recherché sous Vénus-Uranus harmonique. Les dissonances de Vénus-Uranus accentuent ces demandes et installent des terrains conflictuels sur le mode de vie.

 

Valérie Darmandy

Le 21.03.2017 à 14H02.

 

Commentaires fermés sur Vénus ou l’amour de l’apparence.

Classé dans blog d'astrologie

Vénus.

A l’occasion du retour du Printemps dans l’hémisphère Nord, le 20 Mars cette année, une fois n’est pas coutume, Vénus est à l’honneur sur mon blog.

En cette période si sensible où chacun espère un monde meilleur,  j’ai décidé d’apporter une touche de légèreté  en mettant en lumière la symbolique de Vénus à travers trois articles.

Découvrez le premier « Vénus ou l’amour de l’apparence« .

Bonne lecture et bon printemps à toutes et à tous !

 

Paris, le 21.03.2017.

Valérie Darmandy

Commentaires fermés sur Vénus.

Classé dans blog d'astrologie

Vénus en Vierge, sur les terres de Mercure.

Vénus Mercure création Valérie Darmandy

Symboliquement Vénus parle au regard, elle est ce que nos yeux voient pour la première fois lors d’une rencontre, l’apparence et l’allure d’un être.  La phase de séduction franchie, Vénus laisse entrer d’autres paramètres astrologiques en jeu et l’amour se vit intérieurement selon plusieurs facteurs. Synastrie.

Vénus en chute

A l’instar de Mars en Cancer où il est en chute dans ce signe d’Eau, la chute de Vénus en Vierge indique que les caractéristiques du signe Mercurien ne s’harmonisent pas avec les émotions et les tentations propres à Vénus. La raison prend régulièrement le pas sur ces élans naturels. La chute de l’astre, opposée à son lieu d’exaltation en Poisson, est une appellation stipulant qu’un astre se trouve dans le signe le plus inadapté à ses caractéristiques, ne permettant pas à la planète d’être vécue avec fluidité. L’astre est troublé de sorte que des efforts sont demandés pour passer par-dessus quelques difficultés. En présence de Vénus en Vierge dans un natal,  étudier l’état de Mercure natal est fondamental puisqu’il donne une idée du traitement des informations pendant les communications avec les personnes liées à la sphère affective.

Lorsque l’astre de la séduction et de l’apparence se trouve sur les terres de Mercure, la sphère affective passe au crible de la raison. Vénus en Vierge entre relativement tôt dans un processus de réflexion ne facilitant guère un état de sérénité.  Localisation astrologique génératrice d’anxiété, on a besoin de s’assurer de la sincérité d’autrui avant de s’ouvrir et pour atteindre son objectif,  on observe attentivement l’attitude de ceux que l’on aime. Tôt dans l’existence le mental ne tarde pas à s’élancer dans des pistes de réflexions où des questions appellent de nouvelles questions. L’impossible détachement dissimule la recherche de la sécurité dans les liens affectifs. Il est question de s’assurer de la loyauté des sentiments, en s’appuyant sur de détails depuis lesquels naissent de nouveaux raisonnements.  L’analyse de l’attitude de ceux que l’on affectionne prend le pas sur les émotions et un manque de spontanéité se manifeste. Le mental peut se trouver en alerte, prêt à intercepter des comportements d’autrui qu’il interprète pour jauger les sentiments.

Le signe de la Vierge, aimant comprendre les origines et la destination des situations, accueille ici un des symboles du mode affectif, Vénus. Rien n’est alors laissé au hasard, un détail devient un levier pour des discussions et des raisonnements.  Les sentiments s’entourent de pudeur et le cœur s’ouvre au fur et à mesure que la confiance s’installe.  Selon la globalité des cartes et des contacts à Vénus, cette position astrologique débouche vers deux attitudes. On observe un comportement pudique restant sur la défensive ou une certaine naïveté. Bien évidemment dans le langage astrologique, tout n’est que nuances et dégradés, comme dans une peinture il n’existe pas de couleur pure, celle-ci est diluée ou se trouve plus prononcée. Pour les localisations astrologiques et aspects, la situation est identique, tout est nuancé.

Ainsi cette attitude sur la défensive ou emprunte de naïveté s’estompe ou entre en relief grâce aux autres aspects astrologiques. De plus, elle est plus ou moins manifeste selon les périodes de vie, en raison des sollicitations astrologiques temporaires reçues par l’astre natal.

Le long de l’existence, en fonction des climats astrologiques majeurs, on peut assister à une évolution passant d’une certaine naïveté vers de la réserve vis-à-vis de sa sphère affective. Ces évolutions de Vénus en Vierge dépendent en grande partie de la disposition astrologique de Mercure dans le natal, astre maître de Vénus. Mercure conduit Vénus vers ses potentielles transformations, à travers des remises en question. L’analyse dans la vie amoureuse et même affective au sens large, devient un réflexe.

Quelle que soit le stade dans lequel se trouve Vénus en Vierge à divers moments de l’existence, le principal défi de l’astre consiste à garder une neutralité face aux émotions.

Il existe certaines localisations astrologiques inclinant vers un travail de lâcher-prise, entre autre, on trouve la Lune en Capricorne, Vénus en Vierge et spécialement Mercure en Vierge, position astrologique où le lâcher-prise s’avère particulièrement difficile. Le lâcher-prise sous Vénus en Vierge est retardé par le fait que cette Vénus cherche à comprendre le pourquoi du comment et vise à améliorer les situations. Dans la vie amoureuse la réflexion pousse à comprendre les faiblesses d’autrui et à être indulgent plus d’une fois, dans la mesure où la confiance n’est pas encore entachée, le pardon est possible. En tant que signe de l’élément Terre, le signe de la Vierge stocke dans sa mémoire les attitudes vues et entendues. Vénus se veut conciliante et gomme volontiers les erreurs de ceux qu’elle aime jusqu’à ce qu’elle prenne conscience qu’elle a pu s’oublier en faisant passer « les autres » avant elle.

Vivre avec une Vénus dans le signe de Mercure, revient à poursuivre la quête d’un amour que l’on voudrait parfait, bien que la perfection ne soit pas de ce monde. Vénus en Vierge expose aux illusions parce que l’on ne passe pas par-dessus les défauts des autres et espère que l’herbe est plus verte ailleurs. On trébuche sur des mots ou des attitudes de ceux que l’on aime en espérant qu’ils changent pour se conforter à notre personnalité.

Tout en douceur, Vénus en Vierge peut vouloir façonner les autres à son image et être animé d’un mécontentement latent tant qu’elle n’observe ces changements s’opérer. La quête de la perfection n’est peut-être pas aussi manifeste que dans certaines caractéristiques astrologiques mais ce désir d’atteindre l’idéal s’inscrit dans le temps et reste apte à altérer des échanges.  Vénus dans le signe de Mercure aspire à trouver une vie affective lui permettant de s’épanouir à la fois sur le plan intellectuel et le plan charnel.  Attentif aux potentialités chez autrui, Vénus en Vierge cherche à nourrir son intellect. Le partage de centres d’intérêts en commun avec ceux qu’elle aime représente un vif intérêt. Ce mode de vie affectif peut devenir réalité si le thème va dans ce sens. Des absences de partage restent susceptibles de relancer son mécontentement.

Apprendre à arrondir les angles, intégrer que nul n’est parfait est une réflexion qui s’invite tardivement dans l’existence. La méfiance est souvent un sentiment sur lequel on doit travailler pour ne pas rester dans le mauvais pli d’une relation qui a échoué.

En cas de forte dissonance sans porte de sortie – aspect harmonique reliant les dissonances- le travail de fond demandé par Vénus en Vierge fait découvrir combien des concessions sont sources d’équilibre.

L’apparence et l’élégance vestimentaire sont des critères auxquels l’astre en Vierge est particulièrement sensible. Sa vue est captivée par la beauté des formes ainsi que les couleurs, les textures, le style d’un vêtement. Soucieuse de séduire comme tout à chacun, l’emplacement de Vénus dans ce signe met cependant l’accent sur les délicates attentions espérées, reçues et celles qui, en vain, ne viennent pas.

Il est des détails qui font toute la différence. Mieux que quiconque, l’astre dans le signe précis de la Vierge fait ses choix auprès de détails qui distinguent l’insipide de l’intéressant.

 

Vénus fait une brève intrusion en Vierge le 18 Juillet 2015 à 22H39GMT avant de repartir le 31 Juillet à 15H28GMT en Lion et d’y opérer sa rétrogradation.

Le retour de Vénus en Vierge et son direct dans le signe est attendu le 8 Octobre 2015 à 17H30GMT d’où elle sortira le 8 Novembre à 15H32GMT.

 

Valérie Darmandy

le 11/07/2015 à 18H21

copyrighta92g1c61

Commentaires fermés sur Vénus en Vierge, sur les terres de Mercure.

Classé dans Amour et astrologie, apprendre l'astrologie, Ascendant, Ascendant signe, astrologie, astrologie 2015, astrologie 2016, astrologue, Astrologue Paris, Astrologue professionnelle, enseignement astrologique, horoscope, les signes astrologiques, Thème astral, Thème astrologique, Vénus en astrologie

L’amour et le désir dans les astres.

Les configurations astrologiques qui feront vibrer votre esprit et votre corps ont, croyez le, des chances de laisser neutres d’autres personnes. Les codes de lectures astrologiques distinguent l’amour  du désir. L’amour se réfère au Soleil astre du jour régulant l’éco système et rendant possible toute vie terrestre.  L’amour d’un parent, d’un enfant, la générosité du coeur, la chaleur humaine répondent à l’état céleste et terrestre du Soleil dans votre thème astrologique et des éventuels contacts astrologiques de l’astre avec le reste des planètes ou de l’autre luminaire : la Lune.

La conjugaison astrale de ce Soleil avec les autres astres donne le ton de votre expression affective. Dans les tendances générales, on peut s’attendre avec l’imprévisible Uranus à des amours faisant soudainement irruption, aux rebondissements, avec Pluton à des amours d’une intensité mémorable, à un certain flou ou une chimère avec Neptune, à une prudence, un frein, ou des retard ou certaine introversion des sentiments avec Saturne et au contraire avec un facteur chanceux, une valorisation de l’amour avec Jupiter ou le sentiment d’injustice en cas de dissonance jupitérienne.

Ces climats portés en soi vont croiser la route de personnes ayant des combinaisons répondant à ces signaux amoureux.  Un soleil-Pluton parlera à une Vénus-Pluton d’un autre partenaire ou Vénus-Mars ou Vénus-Uranus mais parlera plus difficilement à un Soleil-Saturne, Vénus-Saturne. La nature chaude et exigeante d’un Soleil Pluton s’accorde avec le climat passionnel de Vénus-Pluton, tandis qu’un Soleil Saturne peut biensur éprouver de puissantes émotions tout en jouant la carte de la pudeur ou celle de la prudence, méfiance. La retenue de Saturne n’adhère pas à l’incandescence et l’exigence Plutonienne ou encore moins à l’ardeur immédiate d’un Mars-Uranus. Ces dissociations entre des modes affectifs différents d’une personne à une autre orientent vers plusieurs sensations : les sentiments sont vécus sans réciprocité, ces aspérités se manifestent à travers une résistance à fusionner. Ces dissociations de courants astrologiques sont vécues par les personnes consciemment de part et d’autres, et si elles ne le sont pas, la montée de transits déclenchent tôt ou tard ces prises de consciences.

En dépit des sentiments, les personnes ne se sentiront pas dans le  » même monde ».  Le fait que des courants astrologiques soient en accord est fondamental car ces conditions construisent la magie de l’amour.  Les modes affectifs sont en résonance, ils se répondent, s’associent, s’amplifient mutuellement, les personnes le ressentent parfaitement.

Les fougues amoureuses sont le fruit de ces combinaisons astrales faisant une certaine résonance, Vénus-Mars, Uranus-Vénus, Soleil-Uranus rencontrant un Vénus-Pluton, Vénus Bélier ou des natures Bélier, Scorpion, des thèmes en nature « Feu » pour la passion ou l’élément  » Eau » pour l’émotionnel, ou encore des localisations de Vénus en Scorpion et Verseau pour la passion, la fascination et l’amour instantané du mode Vénus-Verseau bien que quasi fraternel.  L’étincelle se fait dans une relation uniquement lorsque tout est prêt sur les deux thèmes, ce qui explique que certains transits frappent légèrement avant ou après et attendent les planètes les plus rapides comme facteur déclencheur. Les transits forment un trait d’union avec les ciels astrologiques des personnes concernées par une rencontre. Les ciels astrologiques des partenaires doivent recevoir les courants ensemble. La situation se corse quand l’amour s’adresse à des conjoints ayant déjà une vie en cours, les configurations planétaires concernent alors 3 ou 4 personnes simultanément. On pourrait penser que ce sont les mêmes transits qui vont passer sur les axes sensibles, en réalité pas du tout car les transits reflètent la situation de la personne, vue depuis son propre environnement, de sorte que si une nouvelle rencontre concerne un conjoint ayant déjà une vie et qu’un conjoint subi la situation, les perceptions seront différentes et l’atmosphère des transits sera intimement liée à cette perception intérieure.

On retrouve ces phénomènes dans le cas des décès, les personnes endeuillées ne reçoivent absolument pas le même climat que les défunts et curieusement les transits des défunts sont moins affligés que ceux des endeuillés. Il en va de même pour les divorces et séparations, tout dépendra des conditions dans lesquelles ont lieu ces changements de vie, sont-ils finalement libérateurs ou ont-ils été subis? autant de différence souvent reflétées par l’emplacement des astres au moment de l’évènement.

C est bien connu, on voit son vie depuis son ciel.

Le Soleil l’amour, le coeur et Vénus le désir de la chair ne sont pas seuls en jeu pour cerner la fibre amoureuse qui sommeille en vous.  Mars l’ardeur sexuelle, Pluton les deux maîtres du scorpion, signe associé à la sexualité, entrent dans le jeu.

Les plus grandes passions sont attribuées à Vénus Pluton, Soleil-Pluton et plus  l’aspect est dissonant plus l’intensité risque de marquer au fer rouge celui ou celle qui porte en lui ces forces passionnelles.  Les sexqui carrés, quinconces et carrés de tels aspects soufflent sur ces charbons ardents Vénus-Pluton, Soleil-Pluton.  Ces aspects sont des appels à l’évolution et demandent une énergie importante pour passer à un niveau supérieur de conscience, ces aspects peuvent demander beaucoup tout en enrichissant et épurant la personnalité, cependant on peut se brûler les ailes en pareils aspects, d’autant que Vénus Pluton ne sont pas que la passion physique, ils colportent des vertus  initiatiques. Pluton confronte toujours à une forme de puissance qui demande d’aller au-delà de ses propres capacités, une sorte de baptème du feu ouvrant la porte vers une évolution profonde et le franchissement d’un palier dans la conscience. Des pollutions psychiques émergent souvent ces forces plutoniennes, quand Vénus ou le Soleil flirtent avec de telles énergies les amours se teintent de sensations aussi subtiles qu’indicibles.

Saturne n’est pas pour autant l’oublié dans les histoires d’amour.  De passions sont aussi nourries des aspects de Saturne. L’astre a des rôles clefs dans les amours passions pour installer l’attente, découvrir la patience et ressentir les carences affectives ou le manque, tout un terreau favorisant une boulimie affective et l’envie d’avoir l’autre. Vénus et Saturne peuvent faire naître des passions nées des sentiments de frustration. L’astre en liaison à Vénus ou au Soleil aide à accepter  les concessions.

( Edith Piaf, ses amours et sa passion avec Marcel Cerdan marié, pour Edith Piaf : Vénus opposé Saturne, Soleil opposé Pluton la passion et la notion de destruction de l’amour Soleil-Pluton. Marcel Cerdan Vénus-Pluton conjonction parfaite, rencontre pour lui de la passion).

Cette opposition Vénus Saturne dans le thème d’Edith Piaf a joué sur le sentiment de culpabilité – Saturne- pour avoir demandé à Cerdan de sauter dans un avion plutot que de voyager en bateau.

Uranus exerce une sorte d’impétuosité,  de refus des concessions. L’amour est immédiat aussi bien dans son entrée que sa sortie.  Vénus-Uranus , Soleil-Uranus et même Lune-Uranus signe le coup de foudre pour une nouvelle vie ou la rupture soudaine. Pour Neptune les choses apparaissent bien plus chaotiques, entre flou, distance, éloignement, chimère totale, tromperie, double vie ou imbroglio Neptune introduit son lot de complications, ou la confusion peut régner dans les affaires sentimentales.

Le désir quant à lui parle à Vénus, la chair et aussi de l’axe Taureau, Scorpion, de l’axe II -VIII, maison II pour son associé au taureau, à la gourmandise et la VIII pour le caractère  sexuel de cette maison astrologique.  Vénus et Mars dans un thème signent une nature ardente et passionnée et s’apparentent aussi aux histoires passionnelles sans rivaliser toutefois avec l’octave supérieur d’un amour de braise, Vénus Pluton.  Jupiter dans la gourmandise et le désir a lui aussi son mot à dire, Jupiter peut se révéler être un épicurien.

Tous droits réservés.©

par Valérie Darmandy, le 2012/04/13 à 22:15

1 commentaire

Classé dans amour et relations, astrologie et amour, astrologie et sexualité, Astrologie Puteaux, Le Soleil en astrologie, mars et vénus, Neptune, Pluton, résonance astrale, Saturne, synastrie, Uranus, Vénus