Astrologie mondiale, l’âme des époques 2019-2025.


Vu par l’art astrologique, le rythme de la vie, les sensibilisations à certaines atmosphères, les épisodes de l’existence reposent sur des séquences précises, situées à des périodes différentes pour chacun.

Issues de l’interaction entre les thèmes individuels et le ciel mondial, elles proposent cependant à tous de vivre la même et unique expérience à un moment donné : être au coeur d’une prise de conscience.

Le rythme astrologique mondial pourrait in fine se résumer à une lecture d’énergies où quelque soit la nature de la situation, la finalité est identique pour chacun. Les configurations proposent d’être en pleine conscience d’une expérience. Le ciel mondial sert de repère pour baliser le chemin intérieur.

La réalisation d’une action ou d’une émotion suscitant une réaction déterminante à l’instant T ou ayant un impact à une période ultérieure naissent de l’intéraction astrologie individuelle/astrologie mondiale. Il en va de même avec la venu d’un événement inopiné générant une modification inattendue de la situation en cours. comme c’est le cas sous les transits d’astres de type violents, Uranus ou même Mars et Saturne, ce dernier étant apte à placer l’être devant le fait accompli. Les réalités sous Saturne harmonique ne sont pas âpres. Accordons à l’astre, sa limpidité. Sous son influence claire, l’expérience de pleine conscience est aussi une réalité, porteuse d’enrichissement.

Ces interactions individuelles/mondiales font apparaître des répétitions d’aspects qui déclinent un même contexte émotionnel. Le ciel mondial cible des endroits précis du natal : réactivation d’astres majeurs de nativité, maître d’angularités, dominantes, retour d’astres mondiaux sur des astres nataux majeurs, résonance entre les cycles nataux et mondiaux. Cette « charge » momentanée du thème natal retranscrit simplement la pleine conscience de l’être à un évènement. Selon les astres en question, cette conscientisation d’un fait est soudaine ou s’installe progressivement avec à un moment, son point de culminance, la pleine conscience. Des concentrations de configurations sur le natal témoigne également de la densité de l’émotion éprouvée. La nature de l’émotion est évidemment en rapport avec les astres.

D’une période à une autre.

Les périodes sensibilisent les uns et les autres, peu importe le statut social. Un contexte et les émotions sont retranscrits à travers une manne d’informations astrologiques, aspects, appliquants, séparants, dessins planétaires, sens des énergies dans le ciel, cycles, transits. Il s’agit d’un tout, c’est pourquoi en astrologie la lecture naît de la globalité identifiant néanmoins les variations dans les émotions.

Il faut rappeler que les cycles planétaires en cours ne sensibilisent pas tout le monde de la même façon, certaines cartes du ciel resteront peu sollicitées par les configurations en vigueur. Des êtres verront à travers des périodes, des expériences révélatrices, des leçons à tirer pour se repositionner. Au coeur d’un transit majeur en cours ou d’un grand cycle planétaire sur un astre de nativité, l’objectivité n’est pas réellement au rendez-vous, parce que d’abord la dynamique est forte, l’émotion domine, l’esprit n’a pas toujours d’espace pour raisonner dans les meilleures conditions, ou parce que la nature même de l’aspect rend la situation opaque ou encore parce qu’il faut être très réactif face à des situations. Les dissonances de Neptune et de Pluton peuvent apporter le sentiment de défragmenter un processus de pensée, de perdre les repères instaurés depuis toujours et d’avancer dans une visibilité réduite. Tout est souvent intérieur et avec ces astres, la complexité du ressenti relève régulièrement de l’indicible. La délicate expérience des astres se déroule à l’intérieur de l’être.

Les enseignements des cycles longs planétaires, ne surviennent pas au moment des cycles mais lorsque ceux si se désactivent ou encore mieux lorsque d’autres cycles de nature différentes leurs succèdent. La prise de recul se fait d’elle même, alors apparaît le sentiment que ces épisodes appartiennent à un autre époque. La phase de rupture avec le résidu émotionnel laissé par la situation, même clôturée, se fait après la désactivation complète des aspects mondiaux sur le natal.

A l’instar de la dimension individuelle, des atmosphères différentes circulent à travers les années bien que l’âme d’une époque demeure dans la mémoire collective, comme il subsistera dans les livres d’histoire celle que le monde écrit actuellement.

Bien sur les questions sociétales, les requêtes actuelles et une série d’images fortes sensibilisent les consciences. Au-delà des événements sociaux qui agitent le territoire Français depuis Novembre 2018, le monde se souviendra surtout de l’issue des combats actuels, l’accouchement de cette douloureuse conjonction, depuis laquelle la société doit s’attendre à une nouvelle identité du paysage administratif.

Nul doute que la situation actuelle soit encore jalonnée d’étapes, d’épisodes difficiles avec le symbole administratif, à l’image de la lente formation entre Saturne et Pluton mais cette dépression sociale momentanée, vise à liquider un ancien système, à procéder à des changements inédits et réformateur,  intimé par le nouveau cycle Saturne Pluton.

A travers le prisme astrologique, cette lecture répond à une fabuleuse dynamique : l’astrologie mondiale, L’astrologie mondiale, est une lecture des énergies, sa pratique soulève bien des questions qui dépassent le cadre astrologique et sont d’ordre philosophiques.

Là n’est pas la thématique de mon article, qui porte sur un rappel des perspectives astrologiques jusqu’à l’arrivée de Pluton en Verseau.

Une succession de modifications et l’émergence d’un nouveau monde.

Profonds changements, tournant, opportunités, éveil des consciences, émergence de nouvelles mentalités, les années en cours et celles qui se succèdent déploient des configurations de cycles majeurs aux atmosphères différentes, dont certaines  sont aux antipodes du contexte actuel, contexte qui pourtant, sur un plan astrologique, est logique puisque la civilisation a rendez-vous avec le cycle réformateur Saturne Pluton. Un cycle annonçe que certains systèmes principalement la sphère administrative ( Saturne) et le système financier ( Pluton) sont devenus obsolètes sous l’époque en cours et qu’il faut liquider ce qui était considéré comme acquis.

Dans ce ciel mondial en mouvement, la prochaine dissonance Jupiter-Neptune – aspect carré décroissant du cycle Jupiter-Neptune, s’ajoute à la formation progressive de la conjonction Saturne-Pluton lançant un nouveau cycle Saturne Pluton. Unis, ces cycles donnent lieu à un contexte assez ciblé présenté lors de mes précédents articles sur Jupiter et la conjonction Saturne-Pluton en 2020 :

Aspects de propositions de lois et de mouvements dans la haute sphère administrative et transformations en profondeur d’un système. Cette globalité astrologique témoigne d’une échéance et d’un processus de renouveau pour le collectif et d’un changement dans les mentalités.

Le chemin est encore long avant les premiers pas de Pluton en Verseau, goûtant au signe d’Air du Verseau dès 2023. A l’aube de 2025 la comparaison avec l’époque actuelle sera mesurable.  Entre 2023 et 2025, les trois transsaturniennes Uranus, Pluton, Neptune, changeront tour à tour de signes, connectant l’humain à d’autres priorités que celle de la haine et de la provocation, des sentiments vils et toxiques tels que la jalousie. Il s’agit d’un changement global agissant sur l’ouverture et spécialement l’élévation des mentalités à laquelles s’ajoutent d’autres dynamiques, issues du contexte technologique à venir, pour construire la nouvelle époque.

Dans 3 ans environ, le monde se prépare à recevoir l’énergie novatrice de Pluton en Verseau, puis vers 2025 Pluton sera au trigone de son maître planétaire, Uranus. Un Uranus en Gémeaux, signature mondiale idéale pour une communication plus souple, diversifiée et hautement culturelle, créant un monde dépoussiéré de certaines formes d’obscurantismes. Ouverture et place à la culture, à l’éducation, aux technologies de pointe non connues de nos jours. L’époque d’une ère culturelle, spirituelle et technologique est aux portes de l’humanité .

Actuellement éloigné de cette époque, la société traverse dans le versant sombre de la conjonction Saturne Pluton, de courte durée, en comparaison avec le futur trigone Uranus Pluton, dont la durée sera d’environ 5 années d’avancement, permettant l’émergence et la jetée des bases d’un nouveau monde.

D’ici là, les étapes à traverser sont générées par 2 cycles mondiaux astrologiques dont le premier concerne la brève dissonance entre Jupiter et Neptune, relayée par le cycle Saturne-Pluton révélant ses prémices. L’enregistrement de l’aspect mondial Saturne Pluton est attendu le 12 Janvier 2020. Ce cycle Saturne Pluton célèbre la fin d’un système établi en vue d’un renouveau profond et puisque nous évoquons l’astrologie mondiale, nous parlons bien du monde et pas simplement d’un territoire.

Néanmoins, la conjonction Saturne Pluton est en train de se rapprocher. Ce cycle Saturne-Pluton qui s’apprête à se reformer, est escorté de la prochaine dissonance du carré décroissant Jupiter Sagittaire- Neptune Poissons dès le début 2019, cycle inclus en conjonction dans la carte de la constitution de la Vème République Française. En astrologie mondiale, il faut rester prudent puisque cette conjonction Jupiter Neptune se trouve également dans le ciel de l’indépendance de l’Arabie Saoudite.

C’est seulement à travers des études astrologiques entre le thème des constitutions des pays et ceux des dirigeants de l’époque, que l’on remarque des corrélations astrologiques entre le cycle astrologique mondial et un président en place. Tel un effet de résonnance, les configurations font écho les unes et aux autres et tissent ainsi, un même contexte. La situation astrologique s’est présentée lorsque j’avais analysé le ciel natal de Marine Le Pen et celui d‘Emmanuel Macron en Avril 2017. Seul le thème d’Emmanuel Macron présente une dissonance natale Saturne Pluton, un semi-carré, aspect natal qui sera réactivé lors de la conjonction Saturne Pluton en Janvier 2020.

Nous approchons de la période. Je vous invite à découvrir la résonance astrale dans le ciel natal du futur président à l’époque de la rédaction de l’article avec la conjonction de Saturne Pluton.

 

Ces deux cycles dissonants ( Jupiter-Neptune), Saturne-Pluton seront ensuite suivis d’un bref mais pertinent trigone entre Uranus Taureau et Pluton Capricorne en signe de Terre en 2023, aspect symbolisant un ancrage pour le collectif, le retour de repères, l’adhésion à des valeurs, puis ce cycle Uranus Pluton redeviendra sous la forme d’un trigone mais cette fois il formera le grand trigone d’Air avec une transsaturnienne maîtrise d’une autre.

En effet, pendant près de 20 ans la durée du séjour de Pluton en Verseau, Uranus deviendra maître d’un Pluton en Verseau, où Uranus devrait acquérir une vive et positive influence durant son séjour en Gémeaux puisque la transaturnienne par sa nature, se trouve en harmonie dans un signe Mercurien d’Air. Les compétences du Gémeaux, la curiosité du signe s’adapte à l’esprit de recherche attribué à Uranus. Dans ce signe d’Air, l’innovation médicale, spatiale, technologique, la communication, l’esprit d’équipe sont développés sans oublier la célérité propre à Uranus. Fraîcheur, renouveau et promptitude sont attendus.  Le grand trigone Pluton Verseau – Uranus Gémeaux en signes d’Air augure d’un virage dans le style de la communication (médias, organes de presse) avec une communication moins axée sur les thématiques anxiogènes et plus à visée éducative.

Adossé à Pluton en Verseau, l’accent sera mis sur l’intelligence supérieure, l’intelligence artificielle, l’intellect, la culture, l’éducation, la jeunesse,  des populations émergentes, créatives bousculant les derniers bastions des vieilles traditions, pour laisser place à la venue d’une ère de surdoués. La société devra assister à la banalisation de la précocité des compétences, talents et s’adapter en conséquence pour accueillir ces nouvelles forces vives pour construire l’avenir.

Le monde d’après

En évoquant le monde d’après, je ne fais pas référence à un changement de décor et ce titre n’a rien de fantaisiste. J’évoque le monde d’après ayant une modification significative sur les mentalités.  Le monde est vu, apprivoisé selon son propre angle de vue, ses dispositions et ses mentalités.

La transformation collective attendue porte spécialement sur l’ouverture des consciences, l’éveil, la tolérance, une plus grande écoute des différences, leur acceptation, l’apprentissage du vivre ensemble en dépit des différences sociétales, de nationalités ou encore de religions. Ne plus voir en l’autre son potentiel rival mais une valeur ajoutée, une possible association, un essor pour s’épanouir. Le monde d’après n’est pas un changement de paysage, mais simplement un changement de vibration.

Une belle vibration d’ouverture d’esprit, plus aimante, plus respectable. L’éducation devrait avoir une place centrale, voire majeure dans la société de demain. Les configurations retranscrivent un puissant vivier de potentialités qui surfent sur une époque d’essor technologique. Il est question de populations qui pensent et conçoient le monde avec une ouverture d’esprit plus grande.

Ce profond changement marque une époque nouvelle. Il conviendra à chacun d’en prendre soin.

Après la conjonction Saturne Pluton de 2020, une série d’étapes de reconstruction et surtout d’ouvertures des mentalités et d’élévation des consciences, se présente. Il faudra compter sur l’avancée d’Uranus en Taureau et la continuité du séjour de Neptune en Poisson pour observer les lents mais inéluctables modifications sur les mentalités demandant bien plus de partage, d’amour et de bon sens.

L’épisode très long du carré Uranus Pluton a laissé des traces, des rancoeurs et nourri jalousies et rivalités.

En attendant que ce vieux monde s’éteigne, des configurations brèves se forment dans le ciel et colorent de leur vibration cette époque. Valable une semaine ou quelques jours, isolées les petites configurations servent de relais entre les grands et moyens cycles. Lorsqu’elles s’articulent sur les aspects des grands cycles planétaires les planètes rapides font office de facteur déclencheur et initialisent la dynamique. Parmi les brèves configurations, dans le ciel mondial le 21 Janvier 2019 aura lieu un carré entre Mars et Saturne.

Mars mondial en Bélier sera au trigone, aspect harmonique, de Jupiter en Sagittaire, permettant de trouver des ouvertures à travers des expressions de Jupiter en Sagittaire ( lois, négociations) à la tension entre Saturne en Capricorne mondial et Mars Bélier mondial.

Dans ce grand ensemble d’énergies, consciemment ou inconsciemment vous êtes sûrement acteur du nouveau monde qui s’éveille.

Acteurs des métiers innovants, des nouvelles façons de vivre, de consommer, de concevoir la pensée, leader d’opinions ou encore jeune public, il est bien possible que cette future époque novatrice vous attende pour y inscrire l’expression de votre savoir-faire.

 

Archives conseillées.

Article d’Octobre 2015 sur l’expression du carré Mars Saturne : Mars carré Saturne, le bras de fer

Article Février 2017 astrologie mondiale 2020 conjonction Saturne Pluton en Capricorne.

Article Juillet 2017 astrologie mondiale Jupiter en Sagittaire 2018-2019

Article Décembre 2018 Astrologie mondiale 2019 et au-dela

Valérie Tenza Darmandy

Le 10.01.2019

 

Publicités

Commentaires fermés sur Astrologie mondiale, l’âme des époques 2019-2025.

Classé dans blog d'astrologie

Les commentaires sont fermés.