L’univers sensuel de la conjonction Vénus-Neptune.


venusneptune

 

 

Le ressenti sous Neptune.

La conjonction Vénus-Neptune offre aux porteurs de cet aspect la possibilité de ressentir une palette de sensations. Neptune par sa conjonction à Vénus, astre symbolisant l’enveloppe charnelle, augmente la réceptivité aux ambiances ainsi qu’aux énergies dans les lieux comme autour des êtres avec notamment une réceptivité aux auras. Par sa proximité à Vénus, la transsaturnienne s’exprime en effet par-delà la chair. Une finesse dans le ressenti découle de cet aspect qui, s’il n’est pas tempéré dans le natal par des configurations astrologiques, expose à une hypersensibilité susceptible d’être pénalisante au quotidien.

Sur le plan de la réceptivité aux ambiances, la conjonction Vénus Neptune s’apparente à la conjonction Lune-Neptune dans la mesure où ces deux conjonctions éveillent les perceptions du natif. Leur comparaison s’arrête là car la conjonction entre Lune et Neptune est une véritable caisse de résonance aux émotions, elle reste la signature d’une vive perméabilité aux ambiances, aux êtres et reflète une nature émotive. Une conjonction Lune-Neptune est à canaliser par le natif grâce aux autres aspects présents dans son thème. Si l’ensemble du thème traduit une émotivité générale, la présence de la conjonction Lune Neptune, surtout appliquante, expose à un débordement émotionnel plus difficile à tempérer et souvent il s’agit d’une question de temps.

En augmentant aussi la réceptivité à l’environnement dans une moindre mesure, la conjonction Neptune Vénus fait référence à l’expression du mode affectif dans son ensemble.

La générosité, souvent remarquable, s’étend au-delà du cadre sentimental. Selon le niveau de conscience, une grandeur d’âme accompagne cette conjonction qui incite à délaisser le plan matériel au profit de centres d’intérêts spirituels. Il est question d’être bienveillant avec son prochain et de lui prêter une oreille attentive. Le natif disposant de la conjonction Vénus Neptune apprécie d’assister à l’évolution des personnes qu’il affectionne particulièrement. Le besoin de s’investir en terme de temps ou de se rallier à une cause répond à une nécessité. Ces élans sont vécus comme un appel, ainsi l’équilibre intérieur passe par ces instants accordés aux autres. Pour se sentir exister, le natif éprouve le besoin de se rattacher à des actions pour la collectivité. Le bénévolat et l’implication au service des autres sont fréquents.

 

Sur le plan social, aux côtés de Vénus, la nature volatile et évanescente de Neptune sensibilise le natif à tout un univers où se mêlent esthétique, saveurs et  fragrances. Ici, la griffe artistique de Vénus apprécie de jouer avec les matières, les couleurs, les textures et les formes, il est question d’apprécier leurs nuances par le sens du toucher. Cette conjonction représente un monde de voluptés et invite les natifs ayant cette conjonction à être volontiers tactile.  La sensibilité est exacerbée, le ressenti, l’odorat et le sens du toucher sont représentatifs de cette conjonction. La grâce naturelle de Vénus est embellie par la magie de Neptune, faisant de cet aspect, une quête vers le sublime. L’âme recherche à embellir l’ordinaire, à révéler la beauté intérieure des êtres qu’elle croise sur son chemin, parfois elle voue à autrui une dévotion durable.

L’aspect de conjonction.

Dans une carte de nativité, cette conjonction, au même titre que tout aspect, n’est jamais isolée. Tout est relié par des aspects de diverses natures et en l’absence d’aspects, la conjonction demeure malgré tout sous l’influence de sa planète maîtresse, devenant alors l’astre à considérer pour analyser le cheminement de cette conjonction.

La conjonction étant ambivalente, il convient d’étudier l’état général de la conjonction c’est-à-dire ses aspects et la localisation de ses maîtrises afin d’accorder à cette conjonction ses compétences mais aussi ses limites. L’harmonie d’une conjonction dépend des astres qui la composent et de leurs capacités à s’harmoniser entre eux, ainsi une conjonction peut revêtir un caractère dissonant parce que les astres qui la créent sont antinomiques et reçoivent des aspects difficiles.  Dans le cas du contact entre Neptune et Vénus, le contact entre les deux astres n’est pas difficile comme cela est le cas par exemple entre Mars et Saturne ou Lune Saturne. Neptune va amplifier les caractéristiques de Vénus et lui donner à la fois réceptivité et sensualité. La qualité de cette conjonction dépend essentiellement de l’état de la planète maîtresse qui accueille la conjonction et des aspects reliés à la conjonction.

Etant un indicateur de réceptivité, la conjonction Vénus-Neptune est bien vécue lorsqu’elle est compensée par des astralités de nature plus toniques, tels que des aspects avec Saturne, Mars, Mercure ou encore le Soleil, symbole d’affirmation. Dans le natal, des aspects d’Uranus permettent d’alterner avec l’énergie lymphatique de Neptune-Vénus.  Neptune Vénus a tendance à se laisser submerger par les émotions apportées par le relationnel qu’il soit de nature amicale ou amoureuse, c’est pourquoi l’existence dans le natal d’aspects d’Uranus, Mars, Soleil, sont appréciables pour lâcher prise temporairement.

Observation clef : l’aspect appliquant ou séparant.

Mon article traite des caractéristiques de la conjonction Vénus-Neptune ou Neptune-Vénus et sur le fait qu’une conjonction soit différente selon qu’elle est séparante ou appliquante. Toutefois cette distinction entre aspect séparant ou appliquant concerne tous les aspects majeurs et mineurs. La conjonction Vénus Neptune n’échappe pas à la règle.

Dans un thème de nativité, on peut disposer d’une conjonction Vénus-Neptune ou Neptune-Vénus. Dans le cas où dans l’ordre du Zodiaque, Vénus se place derrière Neptune, l’aspect est appliquant car l’astre au pas le plus rapide Vénus, avance pour réaliser l’aspect parfait avec Neptune. Exemple : Vénus 5° Poissons, Neptune 10° Poissons.

Le sens de la formation d’un aspect est révélateur puisqu’en présence d’un aspect appliquant, l’énergie épouse une phase ascendante, l’aspect se trouve en cours de formation et il est significatif, tandis que sous aspect séparant, l’énergie a déjà été à son apogée avant la naissance. Selon les vitesses des astres, l’apogée de l’aspect s’est produit quelques heures avant la naissance, (avec la Lune) quelques jours ou semaines.

L’aspect séparant est moins pertinent, voire il s’affaiblit si l’orbe est trop large entre l’astre le plus rapide qui s’éloigne de la plus lente. Les orbes valident l’aspect et procurent l’intensité à l’aspect. La conjonction séparante avec une orbe élargie correspond à l’étiolement de l’énergie issue de l’aspect. Néanmoins, il subsiste une empreinte de la conjonction qui néanmoins n’a pas autant de vigueur qu’une conjonction appliquante. Ces aspects séparants sont très intéressants lors de conjonction difficile, de type Mars Saturne ou Mars Uranus, Mars Pluton, Lune Saturne car la conjonction séparante est moins abrupte.

Comme tout aspect, pour évaluer la portée d’une configuration astrologique il convient de distinguer son état céleste, terrestre puis d’observer si celui-ci est appliquant ou séparant. Un aspect en cours de formation –appliquant- est du reste assez prégnant au point qu’il peut être ressenti physiquement par le natif. Bien que les aspects appliquants des trois transsaturniennes, Uranus, Neptune et Pluton, laissent rarement dans la neutralité ceux et celles qui les expérimentent, tout aspect appliquant de Saturne est remarquable dans le sens où il oppresse et confronte au timing. Dans le cas d’une conjonction appliquante avec Saturne, Chronos le temps, est une donnée précieuse pour les natifs dont l’astre fait partie des dominantes.

Tout aspect appliquant correspond à des énergies à expérimenter. La plupart du temps ces aspects demandent à être incarnés à travers des épisodes de vies en affinités avec la nature de l’aspect et dont le cadre se déroule dans les maisons qui les abrite et les maitrisent. Les aspects sont les outils que le natif doit utiliser afin d’évoluer sur son chemin de vie. Lorsque Neptune se trouve derrière Vénus l’aspect est séparant, exemple : Neptune 5° Poissons, Vénus 10° Poissons, dans le sens du Zodiaque Vénus s’éloigne alors de Neptune rendant ainsi la conjonction moins intense.

 

Séduction et affectivité

Vénus conjointe à Neptune demande au natif d’équilibrer le temps consacré aux autres en s’en accordant suffisamment  pour lui.

Harmonique, cette conjonction crée de l’enchantement et a tendance à diminuer l’objectivité dès qu’un attachement affectif entre en jeu. Lorsqu’il est harmonique, cet aspect entre Vénus et Neptune favorise une exaltation des sens, elle révèle la beauté intérieure et procure au natif la possibilité de vivre un état amoureux conforme à son idéal. Le mode affectif est en quête d’un idéal amoureux plus ou moins trouvé selon les aspects à la conjonction et les configurations annexes dans la carte de nativité.

Vénus, astre faisant référence à l’apparence physique, s’exprime à travers un principe d’amplification et de déformation, propre à Neptune. Le besoin de sublimer l’autre s’éveille de sorte que la séduction réclame un besoin d’émerveillement, le natif peut placer son partenaire sur un piédestal et manquer d’objectivité dans certaines situations. Cette conjonction incite à idéaliser les personnes avec lesquelles des liens se tissent et pousse à pardonner leurs impairs, du moins dans un premier temps. L’aspect traduit un manque de fermeté, une volonté affaiblie face à l’amour, du dévouement dès qu’il est question d’affect et expose à des attitudes bien spécifiques, entre autre il favorise le maintien de l’espérance.

Lorsque la conjonction est dissonante, cette attente peut s’avérer vaine, Dans tous les cas la recherche d’un idéal amoureux subsiste et la frontière est ténue avec la course après des chimères. La propension de Neptune à disperser les situations et les rendre incertaines se rencontre évidemment avec les dissonancesCette conjonction pris dans une dissonance débouche vers des illusions sentimentales et la chute abrupte dans une réalité désagréable. « Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir », illustrerait bien cet adage où Vénus dissonante est aveuglée par la magie de Neptune et l’évidence n’est pas toujours perçue.

La dissonance est susceptible d’agir en véritable trouble-fête et des complications apparaissent dans la vie affective. Le natif peut déchanter après avoir mal estimé des situations le liant à d’autres personnes. Ce sentiment décevant s’étend aussi bien dans sa vie amoureuse que relationnelle. Neptune-Vénus est propice à des interprétations erronées, le natif est susceptible de confondre une attitude conviviale avec une déclaration de sentiments. Il existe une confusion altérant le jugement et cette confusion peut intervenir à plusieurs reprises au cours de l’existence, en fonction des réactivations de l’aspect natal Vénus-Neptune et surtout des cycles de Neptune. Ceux-ci sont à suivre avec une attention particulière pour cerner des périodes importantes dans la vie affective.

Fréquemment il est question de contexte de déceptions et apparaît un fossé entre la réalité et ce que le natif escomptait. C’est l’aspect également des incertitudes et des choix non libérateurs. La vie amoureuse se teinte d’obstacles difficiles à combattre en raison d’un contexte sur lequel le natif n’a pas la possibilité d’intervenir. En présence de cet aspect, on trouve souvent dans la vie amoureuse des schémas répétitifs.

Les amours s’adressent à des personnes pas libres ou au loin mettant la situation en attente. Les attentes, les plages d’absence et l’éloignement physique de la personne aimée sont souvent observées. Cela peut correspondre à un souhait de vie indépendant car la présence de Neptune aux côtés de Vénus implique que le natif peut se dispenser du physique et aimer à distance. Nous retrouvons la poursuite de la chimère amoureuse à travers des élans d’affection qui s’adressent à des personnes inaccessibles. Dans ses aspects dissonants à la conjonction, l’aspect entraîne vers une baisse de l’objectivité dans la vie affective. Il existe un réel entretien d’une illusion difficile à déceler par le natif. Selon la globalité de la carte de nativité et de ses climats en cours, des épisodes affectifs peuvent conduire à de rudes déconvenues.

Concernant le relationnel, l’indulgence est caractéristique du contact Vénus-Neptune. Il s’agit d’une conjonction apportant beaucoup de douceur aux autres et le sens de l’écoute.

Il existe un risque d’installation progressive d’une dépendance à autrui, voire une dépersonnalisation.  Dans les relations affectives qu’elles soient d’ordre amoureux ou amical, cette conjonction expose le natif à subir l’ascendant d’une autre personne et si dans le natal rien ne contrecarre cet aspect, à entrer peu à peu sous son influence. La nature envahissante de Neptune ne sait pas fixer de limites et la nature dévouée de l’astre a besoin de s’exprimer. Le déséquilibre entre du temps consacré aux autres et l’absence de réciprocité est une caractéristique fréquemment rencontrée dans les conjonctions Vénus Neptune.

A travers cet aspect, demeure également la possibilité d’entrer dans un processus d’identification à un tiers. Ainsi, cet aspect dans le thème d’un artiste favorise un style influençant une génération qui s’identifie à lui. L’artiste peut incarner une icône et générer des engouements collectifs. La présence de Neptune auprès de thèmes d’artistes ou d’orateurs est intéressante à observer dans le sens ou cette transsaturnienne suscite une emprise sur les masses. Dans une carte de nativité, la fascination exercée par un artiste ou un orateur sur son public est plus amplifiée avec des aspects harmonieux de Neptune qu’en l’absence de l’astre. En présence de Vénus, le processus de fanatisation, propre à Neptune bénéficie du charme Vénusien.

Evoluer au sein d’un univers artistique et musical est fréquent sous la conjonction Vénus-Neptune, aspect qui laisse rarement le syndrome de la page blanche. Le reste du thème évalue de la viabilité des projets de nature artistique mais on peut parler de fertilité quand il est question d’idées ou d’apporter son appréciation à une mélodie en cours de création grâce à une bonne oreille musicale. En revanche cet aspect est dépourvu de sens pratique et du sens de l’organisation, il est celui de la veine créatrice libérant des flux d’idées et dote d’un sens inné des volumes et des espaces (création, design). En premier lieu, de la créativité et le secteur musical sont représentés bien que cet aspect invite aussi à trouver l’épanouissement vers des causes ou emprunte des chemins vers la spiritualité.

 

Neptune, créer son monde idéal

En astrologie mondiale, une des caractéristiques de Neptune consiste à captiver les masses pour les faire adhérer à une idée. Que ce soit à travers des opinions politiques face aux questions sociétales ou pour véhiculer des messages, Neptune dominant dans un thème propose d’attirer des sympathisants et de gonfler les rangs de l’organisation représentée. Cette transsaturnienne a pour principe de diviser pour mieux régner et la diffusion de ses courants de pensées s’étale souvent géographiquement.  Il est courant de trouver l’astre dominant auprès de thèmes de personnalités politiques ou engageant dans des causes sociales, écologiques ou pour des débats philosophiques. Dans les cas de dissonances de l’astre, dans la communication les manipulations de masse et écrans de fumée ne sont jamais loin et tous les stratagèmes sont utilisés pour parvenir à ses fins. L’astre aspire à créer son propre monde selon son idéal.

Neptune règne sur l’univers du visuel ( logo, images, animations) et les sensations qui en découlent.  En étant dans sa dignité en Poissons depuis 2011, plus que jamais avec le concours du long carré Uranus-Pluton, 2011-2016, Neptune souligne une époque où l’univers de l’actualité vit une évolution significative dans le traitement de l’information.  Dans ce monde actuel où une image inonde en quelques secondes la planète avec les réseaux sociaux et la téléphonie mobile, le pouvoir de l’image s’est imposé.

Avant l’évolution du niveau des technologies que nous connaissons à l’heure actuelle, le lien entre Neptune et le pouvoir de l’image est présent.  Il n’était simplement pas globalisé et du reste chacun est libre d’accepter d’être noyé par une société où l’image et l’apparence dominent et de le refuser en continuant à vivre en accord avec un autre versant de Neptune : la tranquillité, des instants de méditation, le calme loin de l’agitation citadine.

Le monde d’images propre à Neptune est aussi vécu de l’intérieur, il commence dans l’enfance avec l’imagination fertile de l’enfant qui s’évade dans son monde.

Le monde émotionnel de Neptune sait mieux que quiconque toucher l’âme d’enfant de chaque natif devenu adulte, c’est pourquoi l’astre appelle à des vocations et invite le natif à rejoindre son monde idéal ou à le créer. L’astre incite à s’impliquer corps et âme et à mener sa voie habitée d’une foi infaillible. Les milieux politiques, philosophiques, spirituels et artistiques sont convoités avec Neptune.

Loin de cette société de consommation et cette mondialisation, gardons en tête que Neptune plonge dans un monde de sensations. Il est l’air du temps, ces moments d’extase devant la beauté de la nature, la magie d’un instant de vie à travers une émotion, une senteur, un goût, une scène de vie qui se fige dans la mémoire et devient rémanente. Il est l’émotion à l’état pur, il est vibrations et l’envahissement de sensations.

Générateur d’images et maître en l’art du fantastique, ce n’est certainement pas un hasard si dans le registre créatif, Neptune se trouve au MC du créateur Walt Disney. Walt Disney, angularités Lune-Neptune. En astrologie, le monde de l’enfance est représenté par la Lune : l’image maternelle, le foyer, les émotions. Neptune : l’imaginaire, le rêve, les sensations.

Venus Pluton Venus Neptune, des empreintes émotionnelles.

Sur le fond, la conjonction Vénus Neptune s’approche de certaines caractéristiques de la conjonction Vénus Pluton dans le sens où ces aspects plongent le natif dans des histoires d’amour générant des émotions intenses et le plus souvent indescriptibles.  Vénus Pluton ou Vénus Neptune sont sans égal pour entretenir le désir et susciter la passion.

Représentatifs d’un monde fantasmagorique, la conjonction Vénus Pluton et Vénus Neptune sont l’empreinte d’une sensualité et partent à la recherche d’expériences érotiques ou émotionnelles.

Néanmoins leur similitude s’arrête dans la recherche de sensations car le pouvoir régénérant de Pluton n’existe pas auprès de Neptune, pas plus que l’espérance incarnée par Neptune n’est pas portée par Pluton.

Pour découvrir l’univers de Vénus-Pluton je vous invite à lire « Vénus Pluton un voyage au coeur de vous-même ».

 

Valérie Darmandy

Le 16/09/2016 à 13H25

 

copyrighta92g1c61

Commentaires fermés sur L’univers sensuel de la conjonction Vénus-Neptune.

Classé dans amour et relations, Neptune, Vénus

Les commentaires sont fermés.