Conjonction Mars-Uranus.


A notre époque, la dernière conjonction entre Mars et Uranus en Bélier est attendue pour le 13 Février 2019 à 6h21 gmt sur le 29ème degré du signe, avant l’entrée d’Uranus à nouveau en Taureau le 6 Mars 2019 à 8h36 gmt.

Depuis le séjour d’Uranus en Bélier – 2011 – l’enregistrement de cette conjonction a eu lieu le 3 Avril 2011, le 22 Mars 2013, le 11 Mars 2015 et le 27 Février 2017. Au cours de ces 7 dernières années, cette conjonction en Bélier se rencontre parmi les naissances survenues autour de ces dates, durant les jours où la conjonction est appliquante puis devient séparante.  Dans ce signe cardinal de Feu, elle est le signe d’une grande volonté et d’une combativité. Cette conjonction réunit audace, vigueur, vivacité et marque un tempérament affirmé où l’insolence est une seconde nature.

L’intelligence de la géométrie d’un ciel de nativité accueille dans sa globalité, tout aspect. Ainsi, la présence de la conjonction Mars Uranus participe à l’unicité du natal. La répartition des astres, des deux luminaires entre les 4 éléments et des aspects majeurs comme mineurs, atténuent la nature exaltée de cette conjonction.

En fonction de la nature des éléments, Feu, Air, Terre, Eau où elle se forme au natal, son expression diffère. Cet aspect présente de multiples variantes, selon qu’il soit appliquant ou séparant dans une carte. La question des orbes reste essentielle pour évaluer sa pertinence. Naturellement, l’aspect appliquant et l’enregistrement de la conjonction sont plus dynamiques que l’aspect séparant.

Dans certaines cartes de nativité avec une majorité de Terre puis en second lieu d’Eau, la présence dans le natal de la conjonction Mars-Uranus représente un atout pour être réactif et moins anticiper. Le principe de l’élément Eau, lié à la gamme des émotions, présente pour le natif le risque de sortir de ses gonds suite à des émotions. L’élément Terre ne s’harmonise pas avec la nature de Feu de Mars et d’Air/Feu d’Uranus, freinant le bouillonnement de cette conjonction. Avec une dominante en élément Terre, la réflexion, la prise de recul sont adoptées au lieu de céder à l’empressement.

En l’absence d’aspect dissonant relié à la conjonction ou si Mars est maître de l’Ascendant ou de maisons sociales, la conjonction entre Mars et Uranus témoigne d’une importante énergie à canaliser. Avec une maîtrise de Mars sur l’Ascendant, maitre d’une angularité ou aspecté par Mercure, cette conjonction traduit de l’hyperactivité.

La nature des éléments Feu et Air répond parfaitement à celle de la conjonction Mars-Uranus. C’est particulièrement dans un ciel avec une dominante Air (Gémeaux, Balance, Verseau) et Feu (Bélier, Lion, Sagittaire) que la présence de la conjonction Mars Uranus optimise ses potentialités. La promptitude de l’élément Air répond parfaitement à la vivacité de cette conjonction, de même que l’élément Feu attise le fonctionnement d’Uranus et Mars. Les signes du Bélier et du Verseau, maitrisés respectivement par Mars et Uranus, résonnent à la présence de cette conjonction dans le natal et ce, quelle que soit le signe où elle tombe puisque la maitrise de cette conjonction entraîne vers une autre partie du ciel de nativité et participe à la lecture du ciel. Seule, la vibration générale du natal permet d’évaluer la portée de la conjonction. Les nuances de la conjonction, vécue finalement à travers bien des facons.

Ces affinités entre la nature de la conjonction et celle des deux éléments, installent un terrain favorable pour le natif afin de mieux intégrer les mécanismes de la conjonction de Mars Uranus. Ces échos astrologiques entre les éléments les plus rapides (Air/Feu) et la conjonction, invitent le natif à ressentir la conjonction Mars Uranus. Naturellement, si la conjonction occupe directement un signe de nature Air ou Feu dans un endroit stratégique de la carte (angularités, ou maitre d’Angles, maitre de cette conjonction dans un angle ou dominant), la conjonction devient majeure et dominante. Au cours de l’existence, elle est alors en mesure de refléter des situations en analogie avec son expression.

En dépit d’innombrables modulations offertes par la carte de nativité, les expressions qui se dégagent de cette conjonction, sont loin d’incarner une attitude timorée.

Hyperactivité

Hautement dynamique, elle augure le maintien d’une endurance au-dessus de la moyenne, avec une capacité de récupération rapide face à la fatigue. La rapidité d’exécution dans les tâches et l’anticipation sont des classiques. Le délai entre une idée et sa réalisation est court si la composition du natal se répartit majoritairement dans des éléments Air Feu.  Si la conjonction s’effectue dans une carte de nativité ayant une nature Eau ou Terre dominante, cette réactivité et l’anticipation sont tempérées.

Formée dans les signes d’Air ou de Feu ou avec une majorité de Feu ou d’Air dans la carte, la conjonction entre Mars et Uranus, est perceptible par l’entourage. L’anticipation est fréquemment adoptée. L’impulsivité et la spontanéité interviennent régulièrement dans tout contexte, même les plus anodins. Au contact d’un groupe, l’être ne peut rester en retrait, désireux de solliciter son attention, il ne tarde pas à exprimer ses idées avec enthousiasme. Animé de motivations, il occupe volontiers l’espace bien que sur le moment, ses intentions ne soient pas toujours comprises. L’exubérance alterne avec un entrain contagieux capable de motiver les proches comme les inconnus. Le sens de la répartie et celui de l’argumentation s’avèrent remarquables, surtout si Mercure natal présente des aspects à Mars-Uranus.

Avec sa boulimie d’activités, Mars et Uranus génèrent un vivier d’idées à concrétiser le plus rapidement. Quand il est question d’imposer des idées, le natif excelle, cependant des étapes essentielles à la viabilité de ses projets, font défaut. En matière d’organisation, l’impatience et l’absence de coordination apparaissent.  Instinctivement, le natif se dirige vers d’autres cartes de nativité, disposant d’aptitudes à la patience et la gestion, tels que le proposent des éléments en Terre, des trigones de Terre ou encore un Saturne natal dominant et harmonique.

Ce sont les rencontres intelligentes, où des ciels de nativité s’apportent leurs carences ou tout savoir-faire dont ils ont besoin afin d’évoluer mutuellement dans leur domaine de prédilection.

En Feu ou Air et relayé d’aspects harmoniques, cette conjonction entraine le natif vers un besoin de relever des challenges, de se défier lui-même pour flirter avec ses propres limites. Il existe une recherche inconsciente ou consciente (selon l’ensemble du natal) d’atteindre une forme d’ivresse, au travers d’expériences personnelles et dans la sphère professionnelle. Ces limites englobent ses compétences qu’il découvre ainsi qu’un seuil de résistance dans bien des combats. Conscient de disposer d’un grande vitalité, le natif est capable de négliger les signes de fatigue envoyés par son organisme. Dans un ciel avec une majorité de l’élément Feu ou Air, le comportement peut épuiser l’entourage par sa cadence ou devenir exaspérant, en raison du besoin constant d’être en mouvement. Une mobilité ou une intellectualisation  – ou les deux – participe à l’équilibre et canalise un dynamisme hors pair.  L’état astrologique de Mercure natal informe sur les sensibilités à s’illustrer à travers une intellectualisation ou à opter vers un quotidien tout en mouvements.

 

Dynamisme et audace.

Revendicateurs et lanceurs de débats, les êtres dotés d’une conjonction dominante Mars Uranus éprouvent un besoin irrépressible de réveiller ceux qui leur paraissent endormis. La franchise s’associe à des élans pouvant être interprétés pour de l’agressivité.

Un tempérament de leader s’affiche dans la sphère professionnelle ou lors de situations ordinaires. L’indépendance professionnelle est un chemin fréquemment emprunté du fait que rien ne semble répondre aux attentes du natif. Il crée alors son propre univers avec ses codes, au grand dam de ceux qui aspirent pour lui, à une vie conventionnelle.  La conjonction Mars Uranus laisse le natif  neutre devant les conseils bienveillants, par manque d’intérêt d’un mode de vie reposant. Faire sa propre opinion, se brûler les ailes pour percevoir ses limites, répond à son équilibre intérieur. Mars conjoint Uranus invite à vivre d’intenses expériences sociales.

Par son symbolisme au combat et à la guerre, Mars aspecté par Uranus incarne un véritable levier pour oser comme innover. Pour l’être, la conjonction invite à se mesurer à ses semblables. Un esprit de compétition intervient régulièrement spécialement au sein du cadre professionnel où des rivalités se déclarent. Et si dans le thème natal, le plan émotionnel est affuté, des conflits éclatent.

Les aptitudes au commandement, intimées par Mars, s’unissent à l’intransigeant et sectaire Uranus, lançant des initiatives  les plus judicieuses les unes aux autres, au milieu d’enjeux et de prises de risques. L’adrénaline, régulièrement recherchée est souvent trouvée. Il est question de s’enivrer d’expériences palpitantes et souvent de s’investir auprès de questions sociétales. L’ajout majeur de cette conjonction repose sur une particularité, l’être fait preuve d’efficacité dans les problématiques. Par ailleurs, son rapport à l’inconnu est à l’origine de ses motivations. En effet, il ne craint pas d’opérer sur des terrains jamais foulés.

 

La jeunesse

En fonction du thème de nativité, à l’instar de bien d’autres configurations natales, Mars conjoint à Uranus reste plus délicat à vivre dans les jeunes années en raison d’un besoin précoce de réalisation. L’impatience ne tarde jamais à se manifester. Désireux de s’émanciper et d’amorcer un engagement professionnel, le jeune natif peut fuir son milieu d’origine afin de provoquer sa chance en réunissant toutes les conditions pour se réaliser.  Sa témérité et sa grande volonté contribuent à son avancée notable d’autant que les opportunités saisies, répondent à son besoin de challenge.

Dans une harmonie natale, la conjonction Mars Uranus accorde au natif des ressources précieuses pour se défendre dans l’existence.

 

L’insolence

La conjonction expose néanmoins à un comportement offensant. Des vagues d’insolence sont à l’origine de tensions et de ruptures. En cas de dissonance, ces attitudes augmentent leurs fréquences et d’intensité. Dans de profondes dissonances, des épisodes à caractère violent sont susceptibles d’intervenir, au-delà de la jeunesse. L’impulsivité est la cause de divers maux et des regrets s’immiscent dans le cadre relationnel. Le caractère indiscipliné génère une certaine souffrance auprès du natif, lucide d’être effronté en raison d’un décalage entre sa mentalité et celle de son entourage. Sa prise de conscience porte également sur son environnement géographique inadapté à ses aspirations. Le contexte de vie et l’image de la société entraînent des contestations. Les revendications sur fond d’insatisfaction sont courantes.

 

Nuances d’insolence

Uranus est l’archétype de l’objection.

Le natif s’exprime en s’opposant aux propos entendus et aux actions des autres. Intégré dans un thème de nativité avec des dissonances, spécialement celles de Saturne et de Mercure, la conjonction entre Mars et Uranus, revêtit une autre expression.

Elle incite à se crisper face aux symboles de l’autorité. Belliqueux, le natif provoque pour le plaisir de susciter des altercations et se sentir exister en imposant ses idées. La conjonction en elle-même ne présente aucun caractère d’organisation, raison pour laquelle, d’autres éléments astrologiques aident le natif à hiérarchiser ses idées et les rendre viables. Comme précédemment énoncé, son ciel s’appuie sur ses configurations annexes et celles issues d’autres cartes de nativité.

Dans la conjonction dissociée ou lorsque l’aspect de conjonction s’articule de dissonances répétées, l’intolérance augmente et donne lieu à un tempérament s’insurgeant facilement contre le fonctionnement de la société. Tous les prétextes sont bons pour contester et émettre un avis divergent. Uranus instaure une attitude de rejet et place le natif dans une minorité où son sentiment d’isolement justifie ses prises de position. Le mécontentement provient d’un constat que le monde dans lequel il vit, entretient des situations obsolètes. Les débats et le besoin de refaire le monde est un ressenti fréquent auprès des natifs porteurs de cette conjonction. Dans son caractère fanatique, Uranus, augmente l’audace d’un Mars, faisant de cette conjonction une tendance à être convaincu du bien-fondé de ses propres actions.

Le natif puise dans plusieurs de ses aspects harmoniques afin de mieux vivre une conjonction Mars Uranus dissonante.

L’intolérance appartient au monde Uranien, où l’inflexible Uranus s’octroie des jugements en prenant son échelle de valeur. Or, le principe d’Uranus repose sur une vélocité associée à une absence de peur devant l’inconnu. La conjonction dissonante s’illustre dans des instants ordinaires, au travers des émotions négatives, telles que du mépris éprouvé devant des attitudes lentes. Les tempéraments lymphatiques génèrent auprès du natif de l’indifférence et même de l’irritabilité. Le mépris, expression dissonante d’Uranus, est un sentiment pouvant être ressenti, avec la présence de cette conjonction. Les déclinaisons de ce sentiment ont tendance à conforter le natif sur l’idée qu’il se sent différent des autres.

Ultime conjonction en Bélier. *

Emblème de la revendication, particulièrement en Bélier, la conjonction Mars Uranus s’exprime dans la provocation et marque une opposition à la hiérarchie. Altercations, colères et prises de positions s’affichent avec fermeté. En dépit de l’absence de diplomatie, l’intégrité est perceptible par les interlocuteurs. La communication fait transparaitre une impartialité ainsi qu’une force de conviction. Dans un contexte où le sentiment d’injustice intervient, le natif soutient ses arguments avec véhémence.

*Le prochain séjour d’Uranus en Bélier se présentera dans 83 années et plusieurs mois ( environ 84 ans), entraînant de nouveau le retour des conjonctions Mars-Uranus en Bélier.

Le 10 Février 2019, la Lune rejoindra la conjonction Mars-Uranus en Bélier et balayera la dernière conjonction de Mars et Uranus en Bélier. La Lune en Bélier s’immiscera dans la conjonction appliquante. A son tour, la Lune sera appliquante à la conjonction, le 9 Février  initialisant la dynamique de la conjonction Mars Uranus en Bélier. Autour du 9 Février et jusqu’à l’enregistrement de la conjonction le 13 Février 2019, la conjonction gagne en pertinence. Les cartes du ciel sensibles à cette conjonction seront celles qui portent l’aspect Mars Uranus au natal, quel que soit l’aspect, avec en priorité, la conjonction. La croix cardinale, Bélier, Cancer, Balance, Capricorne est particulièrement réceptive à la dynamique conjonction. Cet aspect mondial de courte durée, est propice à des mouvements dans la vie, des initiatives et un contexte de contestation.

Mars est resté maître d’Uranus depuis 7 longues années. A notre époque, cette ultime conjonction entre les deux, marque la séparation entre une planète et son maître planétaire. Symboliquement, une période d’actions instables, d’un monde anxiogène arrive à une échéance.

Le temps est venu pour Uranus d’œuvrer en Taureau.

Son long séjour jusqu’en Avril 2026 commence en parallèle du cycle Saturne-Pluton et la continuité des deux autres transsaturniennes, Neptune et Pluton, respectivement dans le Poissons et le Capricorne. A l’unisson, les transsaturniennes se dirigent vers de nouvelles configurations pour bâtir une nouvelle époque.

 

 Valérie Tenza Darmandy

6.02.2019 11h17

Illustration personnelle, Mars en Verseau.

Publicités

Commentaires fermés sur Conjonction Mars-Uranus.

Classé dans blog d'astrologie

Les commentaires sont fermés.