Lune-Pluton, sentir l’invisible.


La sensibilité dispense l’esprit d’analyses. L’être perçoit des messages révélateurs à travers l’attitude de ses interlocuteurs. A ce titre, dans son quotidien son sixième sens conforte ses choix ou lui adresse des impressions dérangeantes. Son ressenti entre en conflit avec son raisonnement. La place accordée à l’invisible est prioritaire dans ses choix.  L’instinct identifie ce qui n’est pas verbalement exprimé. Entre sons et silence, il perçoit la charge émotionnelle des autres et des atmosphères. La réceptivité aux vibrations d’un lieu est donc un paramètre susceptible d’orienter sa décision.

Dans certaines situations, l’être a le sentiment d’évoluer auprès de mentalités cartésiennes, éloignées de sa vision du monde. Les énergies et les vibrations sont pour lui une réalité autant que l’est le monde matériel.  Tôt dans l’existence, sa quête consiste à rencontrer des êtres partageant sa conception de la vie.

La relation à la peur.
Doté d’une grande réceptivité, par périodes l’être est en proie à des tourments. Il est question d’une relation particulière avec la peur. Sitôt dissipé, ce sentiment est susceptible de se déplacer sur de nouvelles problématiques. L’appréhension de vivre des peurs accompagne l’aspect Lune-Pluton. L’inquiétude est un mode d’expression de sorte que les comportements et les réactions reposent régulièrement sur des craintes. Elles persistent en dépit de l’absence de danger.
Souvent irrationnelle, la peur est la respiration d’un contact Lune-Pluton. En sommeil, elle s’éveille par un imaginaire fécond d’où sortent des scénarios anxiogènes. Cependant la frontière est mince entre des craintes infondées et le pressentiment d’un danger. Sans être synonyme de prémonition, la plupart du temps l’être doit considérer ses peurs comme des pollutions dans ses pensées. L’inconfort psychologique génère une bataille invisible, mais si concrète pour la personne. Atténuer la nature tourmentée lui demande de faire un travail sur elle-même en distinguant ses freins psychologiques pour se libérer et avancer…
Cette étape peut s’étirer sur une partie de l’existence car ces peurs reviennent par périodes.
                                                                                                  
Relationnel.
Une surprotection à l’encontre de l’entourage est fréquente. La crainte qu’une mésaventure s’adresse aux êtres chers est à l’origine d’une attitude envahissante. Le jour où la personne prend  conscience des dégâts de sa nature intrusive, la relation s’enraye. La culpabilité s’enclenche et entraîne vers des blessures d’amour propre. Face à la culpabilité d’avoir envahi la vie de son interlocuteur (parent, enfant, ami), l’être justifie son comportement en évoquant ses craintes. Selon la profondeur du lien, amertume et mea-culpa rythment la relation. A fleur de peau, Lune-Pluton plonge l’être dans des remous émotionnels dont il est le seul à comprendre la complexité.
Au cœur d’une émotion difficile à décrire en raison de sa nature, tournoient de sincères regrets face à ses maladresses. Lorsque l’origine de son comportement est comprise par l’entourage, le lien évolue rapidement vers une relation exclusive. Accepté en tant qu’écorché vif, l’être ouvre son âme à l’autre et lui donne tout.
Amitié fusionnelle, amour passionnel ou relation de profonde complicité entre un parent et son enfant, l’aspect proposé par Lune-Pluton noue un lien indéfectible. Une fréquence d’échanges est souhaitée par les deux personnes qui voient dans leur relation, une rencontre d’âme-soeur. Considérée telle une relation privilégiée, ce lien amène des souvenirs heureux impérissables. Il en découle des relations chargées d’émotions, ponctuées de confidences. L’intégrité occupe une place importante au sein de la relation. Lune-Pluton harmonique signe les amitiés et affections de toute une vie.
 La vie intime s’ouvre à l’autre et la confiance est mutuelle. La relation a pour objectif de valoriser l’un et l’autre, d’écouter les moindres émotions et d’y répondre afin que chacun évolue. Lien nourricier, il est vécu telle une richesse inestimable puisée auprès d’un être cher.
Communication.
Comprendre la communication de Pluton est un élément de réponse du mode relationnel des porteurs de l’aspect Lune-Pluton.
 La subtile communication sous Pluton exprime l’essentiel de manière implicite. Elle utilise les expressions du corps sous la forme de gestes à peine perceptibles et dans certains cas, la communication est subjective. Pluton laisse ainsi son interlocuteur comprendre l’idée émise en fonction de son état d’esprit du moment. Sous Lune-Pluton, communiquer passe dans l’émotion et en particulier dans le regard. Les émotions générées lors d’échanges sont plus éloquentes que les mots.
La communication d’une personne disposant d’un aspect Lune-Pluton est exposée à de nombreuses variations. Selon l’atmosphère qu’elle perçoit dans son environnement, les émotions de l’instant T avec ses interlocuteurs, ses remontées d’émotions liées à d’anciens épisodes, son imaginaire et ses appréhensions. La Lune aspectée par Pluton ne peut rester longtemps dans la sérénité.
Aussi, l’être est traversé par de multiples émotions et en fonction de son seuil de saturation, en apparence, il apparaît lunatique en société. En réalité, il est en pleine digestion psychologique d’émotions. La bataille avec l’invisible est son lot quotidien.
Blessures invisibles.
 En tenant compte de ces circonstances, lorsque sa communication est incomprise, un sentiment d’ingratitude l’enveloppe. Sa communication bafouée génère de la contrariété. Heurtée dans sa sensibilité, la personne met du temps à digérer psychologiquement un rejet qu’elle considère offensant. Une nouvelle étape commence dans l’expression de Lune-Pluton. Selon les aspects astrologiques de relais et l’ensemble du thème, les réactions varient. Le malentendu débouche sur de longues discussions où l’émotion est à fleur de peau.  L’aspect Lune-Pluton sait en effet faire culpabiliser celui qui est à l’origine d’une situation vécue comme une humiliation.
Blessé dans son amour propre, d’autres fonctionnements de l’aspect Lune-Pluton sont empruntés.
Si le natal présente des aspects de carences par exemple avec Saturne, le sentiment de rejet est vécu de façon violente, l’adulte laisse la place à l’enfant intérieur. Des blessures anciennes refont surface (inconsciemment ou consciemment). Lune Pluton ne tolère pas d’être mis sur la touche. L’objectivité n’est plus au rendez-vous, la fausse note émise  dans la communication n’est plus un incident bénin. Elle découle sur une explication démesurée. Un désir de revanche est susceptible d’être enclenché pour compenser l’émotion désagréable. Avec la rancune pour motivation, un relationnel toxique gagne progressivement du terrain. En l’absence d’aspects astrologiques qui atténuent le contact Lune Pluton, l’être entre dans un cercle vicieux. Il devient rancunier et s’enferme dans le silence, à jamais. En cas de dissonance plus prononcée, d’autres voies sont de nouveau empruntées et le registre de la manipulation peut être alors exploité.
Dissonance légère Lune-Pluton
Parmi les dissonances modérées entre la Lune et Pluton, l’aspect signe les relations possessives  permettant l’épanouissement des deux personnes.  L’intensité accompagne la relation, cependant la peur de voir se dégrader ce lien est latent. Un déséquilibre s’installe peu à peu dans la relation. Souvent étouffante pour l’un et déstabilisante pour l’autre, différentes craintes s’immiscent dans une relation où la possessivité est un moyen de les appaiser. L’apparition de la jalousie ressentie ou subie est un classique des aspects Lune Pluton. Des concessions sont nécessaires pour rééquilibrer les excès.
Dissonant, la relation toxique.
La porte ouverte à la relation toxique se rencontre en présence d’une dissonance plus sévère de la Lune à Pluton.
La peur a la possibilité d’empoisonner une relation. A ouvrir son cœur et déverser ses états d’âmes, l’être envahit son interlocuteur en étant plus ou moins conscient de son attitude. Avec pour seul objectif celui d’être rassuré, les discussions tournent en faveur des propos qu’il souhaite entendre. Une emprise progressive s’installe dans un jeu de séduction où les émotions ne tardent pas à devenir conflictuelles.  La relation revêtit une forme de caractère obsessionnel.
Le sentiment d’être dans une relation fusionnelle succède à de l’embarras en raison du changement de comportement. Au sein de la relation l’un commence à exercer de l’ascendant sur l’autre. Cette emprise alterne avec des instants de complicité si merveilleux que la relation entre dans une phase de déstabilisation.
Il devient difficile de discerner si la relation est réellement négative ou est la cause de malaises émotionnels de l’interlocuteur. Aussi par principe de précaution, il n’y a pas lieu de refuser ses demandes insistantes. En douceur, la manipulation gagne en puissance.
Le chantage affectif ne tarde pas à s’immiscer dans les échanges. Amené avec tact et progressivement, il instaure pas à pas un jeu psychologique malsain. L’objectif est d’affaiblir la volonté pour imposer une emprise. La nature destructrice de Pluton se révèle au fil du temps. La relation devient très intrusive et l’espace personnel est envahi au point d’altérer la spontanéité. Un malaise grandit en raison du caractère étouffant et des volte-face avec des instants de complicité.
Lune-Pluton s’abreuve des autres pour soulager ses angoisses. Pas à pas, les discussions deviennent épuisantes psychiquement car elles mobilisent une énergie pour satisfaire l’une des personnes dans la relation. Il en est de même pour couper les liens. En dépit d’une rupture concrète, l’emprise persiste et dans l’invisible, le lien continue d’attirer…l’autre.
Capable de fasciner l’esprit et d’exercer un puissant pouvoir d’attraction, l’émotion sous Lune-Pluton agite son versant merveilleux. Le lien devient un mélange de souffrance et de tentations. Certains versants dans la relation captivent, d’autres sont rédibhitoires. Il peut s’agir d’une attirance magnétique ou d’un enrichissement de l’esprit auxquels il est impossible de résister; malgré la douleur de la relation.
En dépit des émotions malmenées, un lien viscéral maintient la relation partagée entre la raison et les sensations ressenties.
Entre fascination et rejet, l’aspect incarne un lien (amical, amoureux, familial) composé d’un sentiment d’amour-haine.  La densité émotionnelle ressentie sous Lune Pluton sème le doute surtout si la relation est vécue au quotidien. La relation entre celui qui se sent manipulé et le manipulateur rencontrent à un moment une confusion.  Chacun se sent la cible de l’autre et se rejette les responsabilités de leurs malaises réciproques jusqu’à ce leurs rôles s’inversent. La personne subissant le contexte finit par penser être à l’origine de la relation devenue toxique. Son objectivité diminue et une culpabilité l’interpelle.  Le jeu psychologique de l’exigeant Pluton désoriente.
La manipulation et le harcèlement moral font partie des expressions sombres de Lune-Pluton.
Sans scrupule, une sévère dissonance expose à vivre des épisodes où des personnes portent des masques et ne révèlent pas au départ leurs intentions.
Cette dissonance sur fond d’un natal avec peu de relais peut refléter une relation toxique ou de type perversion narcissique.
Réputation entâchée, relation gangrenée par la jalousie excessive, le chantage et les rivalités tenaces.
L’entourage peut également rappeler les faiblesses de l’être et chercher à l’humilier.
Les problématiques d’une forte dissonance Lune-Pluton sont sources de douleurs.
Ces caractéristiques décrivent quelques gammes de l’expression Lune Pluton. Seule l’étude approfondie du natal  délivre d’autres informations permettant de distinguer si le porteur de l’aspect natal Lune-Pluton génère ces épisodes ou s’il en est l’objet.
Compte tenu de la nature de Pluton, il n’est pas certain que l’auteur de ces contextes délétères soit conscient de son comportement car Pluton dissonnant a pour obsession de guérir ses blessures d’amour propre et soulager ses angoisses en rabaissant les autres.
 D’un point de vue astrologique, l’aspect natal est toujours tempéré grâce aux autres aspects. Ainsi la géométrie complète du natal règle les dissonances de Lune-Pluton après avoir été portés à la conscience. Le chemin est souvent long pour y parvenir.
Générateur d’angoisses, vécu avec la crainte du regard de la collectivité et d’une vulnérabilité à la critique, il s’agit d’un aspect pénible à vivre sur le plan émotionnel. Il entretient les appréhensions, les traces laissées dans la mémoire d’épisodes perçus comme tramatisants. Il favorise les schémas répétitifs affectifs. L’entourage peut également rappeler les faiblesses de l’être et chercher à l’humilier.
Il arrive que l’aspect soit intériorisé et que la souffrance reste invisible pour l’entourage.
Il informe d’obstacles dûs aux  situations affectives non digérées psychologiquement, en dépit du temps écoulé. Les peurs de connaitre de nouveau un échec ou une souffrance constituent des blocages pour avancer.
Importance des racines.
Lune-Pluton rend tributaire des émotions. Sous la forme d’impressions ou d’intuitions, l’être lutte contre des émotions qu’il perçoit polluantes pour son bien-être. Les émotions négatives demandent un délai avant de se dissiper. Tout prétexte les relance. Les peurs se déplacent.
Dans son symbolisme, la Lune évoque l’importance des racines, la place du passé dans le présent et la réduction de la marge de manœuvre au profit du maintien de la tradition familiale.
Le clan familial occupe une place centrale, soit par son emprise ou en raison d’enjeux de succession ou d’une tradition à perpétuer.
Le contact Lune Pluton apporte son lot de secrets, de douleurs et complique les histoires de familles. Il invite à vivre avec l’empreinte de l’histoire familiale et propose souvent de comprendre ce qui s’est passé sur les générations précédentes. La recherche de ces origines est un chemin précieux pour se construire.
En tant que planète générationnelle, Pluton instaure une aura.
L’histoire familiale peut porter un vécu qui prédestine le chemin personnel de l’être.
 La dissonance Lune-Pluton propose une rupture avec l’esprit familial. Il faut grandir seul, parfois dans la douleur ou dans une vie jalonnée d’événements âpres.
 
 
Sublimer une dissonance natale Lune-Pluton.
Mieux vivre sous la dissonance Lune-Pluton demande d’exploiter d’autres aspects du thème de nativité. L’aspect propose de traverser les peurs en identifiant l’origine de celles-ci. 
Sortir d’une emprise est le message essentiel à retenir du contact astrologique.
L’aspect demande à être d’abord vécu avec la gêne qu’il apporte, conscientisé, avant de commencer à régler la problématique. Le travail de libération se fait en puisant dans les autres aspects de nativité.
Apprendre à se désolidariser des siens, devenir indifférent à leurs opinions, s’opposer aux souhaits parentaux, se soustraire aux attentes familliales.
Quitter Pluton demande en échange un prix à payer, celui de l’énergie laissée dans un combat en vue de prendre une route différente de celle qui était programmée. La Lune dissonante à Pluton peut renier ces racines pour se réaliser ou quitter sa terre natale.
Parfois la seule solution pour vivre mieux la dissonance Lune Pluton, reste la rupture du noyau familial, pour revivre.
Inpisrée et sublime même dissonante, l’énergie créatrice de Lune Pluton ne demande qu’à s’exprimer.
La création est un chemin souvent salvateur.
Valérie Tenz.Darmandy
Le 7 Avril 2018 à 22H55
Publicités

Commentaires fermés sur Lune-Pluton, sentir l’invisible.

Classé dans blog d'astrologie

Les commentaires sont fermés.