La Présidentielle 2017 sous Mercure-Uranus en Bélier.


Uranus carré Pluton au chevet d’un ancien monde.

En 2011 Uranus arrivait en Bélier et allait avec Pluton composer un aspect du cycle Uranus-Pluton sous la forme d’un angle dissonant de 90°, un carré.

Celui-ci se produisit de 2011 à 2016 à raison de plusieurs périodes où le carré fut exact puis plus détendu. Formé dans les signes cardinaux, ce carré dont l’évolution fut progressive a coïncidé avec l’émergence à échelle mondiale d’une dégradation économique et la montée de l’insécurité. Ces transsaturniennes ne reviendront qu’en 2073 à nouveau sous la forme d’un carré cardinal Pluton, dans le sens inversé : Pluton 6° Bélier carré Uranus 6° Capricorne.

Cette lointaine période fera pourtant partie de l’histoire de la même façon que ces dernières années ont émaillés la société d’épisodes sombres et dont sort le monde étourdi. Ce cycle rythmé par des lentes constitue le pouls de l’histoire. Espacé de très longues années,2016-2073, sa manifestation interroge le plan collectif sur l’état des lieux d’une société en cours.

Les leçons qui seront tirées de 2011-2016 serviront de référence aux futures générations des années 2072.73.74 lors du retour de ce long carré.

En 2011, le retour de ce cycle draine avec lui son caractère extrémiste et insolent, d’autant que le signe de Feu du Bélier optimise les vertus et l’expression imprévisible d’Uranus. La société traverse un contexte où s’expriment en toute impunité, le refus aux symboles de l’autorité, l’insolence, la provocation. L’exubérant Uranus est optimisé sous le Bélier, signe de Feu enclin aux audaces et sujet aux provocations. Plusieurs articles ont été rédigés à partir de l’année 2012 à ce sujet et je vous invite à les parcourir.

Les rythmes planétaires reflètent l’atmosphère des époques et ne sont pas les mêmes à œuvrer. Ensemble, les astralités composent à travers leurs divers rythmes des dynamiques voire des opportunités. Et puis il y a des périodes plus éphémères qui s’immisçent sous ces climats de fonds et leurs donnent du cachet.

 

Uranus en Bélier carré Pluton Capricorne.

Le séjour d’Uranus dans chaque signe est de 7 ans. Les Présidentielles en France de 2012 et 2017 se seront donc déroulées sous son séjour dans le signe du Bélier.  A compter de Mai 2018, mois durant lequel la transsaturnienne quitte le Bélier pour entrer dans le signe du Taureau (astrologie traditionnelle), il faudra attendre 2095 pour le retour d’Uranus en Bélier.

Cet espace-temps compris entre les retours d’Uranus dans un même signe puis dans son cycle associé à une autre transsaturnienne (dans ce cas, Uranus carré Pluton) désigne l’importance de l’époque actuelle où les problématiques retentissent à échelle collective. Pourtant l’objectif du ciel mondial, si difficile soit-il, propose de manœuvrer d’importantes transformations pour l’évolution de l’humanité. Ce cycle mondial très lent affiche un climat ne tenant pas compte des années qui s’écoulent sur le calendrier. Ces cinq années accompagnées par le cycle mondial Uranus Pluton sonnent comme un contexte interminable, englobant des évolutions tributaires de contextes collectifs.

Au cours de ces 5 dernières années, chaque thème individuel a réceptionné la lente progression du carré Uranus-Pluton. Pour tout être dont l’échelle de temps se place sur des projections à courtes échéances : demain, après-demain, la semaine prochaine, la persistance d’une telle dissonance astrale dans le thème individuel fait office de crise ou de déstabilisation ( Uranus) dans le cours des événements.

Astrologiquement ce carré mondial n’est plus en vigueur et comme on devait s’y attendre, le paysage économique et social d’avant et après son passage n’est plus le même. C’est un monde en décrépitude qui se présente devant Saturne prêt à entrer dans sa dignité en Capricorne en 2018. L’ordre et la rigueur, autrement dit « le travail » que se prépare à opérer Saturne en Capricorne est perçu comme salvateur.

 

Les Présidentielles Françaises du XXème au XXIème siècle sous Uranus en Bélier.

Depuis le début du XXème et du XXIème siècle, c’est seulement la 3ème fois que l’élection du Président de la République se déroule sous la conjonction Mercure-Uranus en Bélier.

Remontons le temps et voyons les précédentes Présidentielles traversées par le peuple Français sous Uranus conjoint Mercure en Bélier. On s’aperçoit qu’elles ne sont pas légions puisqu’il faut bien entendu compter sur la présence d’Uranus en Bélier.

Sur la période d’entre deux tours, la conjonction Mercure-Uranus se présente sur les deux Présidentielles Françaises de 2012 et celle attendue pour le 7 Mai 2017. Dans l’élection de 2012, la conjonction Mercure 6° Bélier a lieu lors du premier tour. Dans l’élection actuelle de 2017, la conjonction se précise le soir du second tour.

L’élection Présidentielle Française de 1932.

Mais à compter de 2012, il faut remonter à début Mai 1932 pour retrouver Mercure conjoint Uranus lors d’une élection Présidentielle. C’est ainsi qu’Albert Lebrun fut élu Président de la République le 10 Mai 1932 après l’assassinat du Président de la République Paul Domer survenu le 6 Mai 1932.

Le 6 Mai 1932  Mercure à 19° et quelques minutes du Bélier entre en conjonction appliquante à Uranus à 20°52 Bélier au carré exact d’un Pluton à 20°11 Cancer. La conjonction de Mercure et d’Uranus durant cette élection dans ces circonstances, s’associe à la présence d’un Mars provocateur en Bélier. Le 10 Mai, continue de se jouer la triple conjonction Mercure 23°47 Bélier, Mars Bélier 28°45 Bélier, Uranus 21°04 Bélier au triple carré de Pluton 20°15 Cancer. (Carré Uranus-Pluton décroissant).

Dans ces premiers jours de Mai 1932, durant cette élection Présidentielle de Mai 1932, Uranus était déjà situé à 21° 04 Bélier au carré de Pluton 20°15 Cancer. Le carré Uranus Bélier-Pluton Cancer était plus étroit que le carré actuel déjà détaché, de plus Mars à 20° Bélier accordait à ce carré de 1932, un climat vindicatif et même explosif sous Mars-Uranus. Son élection sous de telles astralités lui valut une présidence instable avec des changements et l’épisode des émeutes violentes place de la Concorde le 6 Février 1934.

Après Mai 1932, les prochaines élections effectuées sous Uranus Bélier avec la conjonction Mercure-Uranus eurent lieu en 2012 avec l’élection de François Hollande.

Les deux élections précédentes sont espacées de près de 80 ans en raison de la position d’Uranus. Pour l’élection Française de 1932 il se situe à 21° Bélier tandis qu’en 2012 il est récemment entré dans le signe à 6° Bélier. Entre ses deux années, de 1932 à 2012, la rotation d’Uranus d’une durée de 83 ans et quelques mois n’est pas encore complètement accomplie, ce qui explique le delta de différence de 3 à 4 années.

En 1932 et 2012 on observe des points en commun, Mercure en Bélier se loge dans le carré Uranus-Pluton à la différence qu’en 1932 ce carré était décroissant, de nos jours il était croissant. Ce cycle très douloureux se prépare désormais  à faire un trigone, aspect de rayonnement, donnant lieu à l’émergence d’idées innovantes, à la montée en puissance des technologies, à une ère de renouveau. En 1932, l’aspect décroissant ne débouche pas sur une telle dynamique, le cycle Uranus-Pluton se remet en aspect harmonique l’année 1944 avec le sextil Uranus Pluton aux effets durables, débouchant sur des belles années pour l’essor des technologies après la guerre 39-45. Cette belle évolution du cycle Uranus Pluton est bel et bien attendue de nouveau dès 2024 mais sous sa forme la plus aboutie (future maîtrise de Pluton en Verseau au trigone de Pluton dès 2025) ou devrait-on dire, la plus prodigieuse dans l’essor technologique. Les technologies d’aujourd’hui apparaîtront archaïques.

Pluton en Verseau

Choix d’aujourd’hui sous l’agitation.

Le ciel mondial du soir de l’élection Présidentielle en France en 2017 présente la conjonction Mercure 24°42 Bélier Uranus 25°48 Bélier avec une nuance puisque le carré de Pluton – Pluton 19°20 Capricorne – sort de l’orbe d’Uranus et perd de son animiosité. Mars est le maître de cette conjonction Uranus Mercure et se trouve en Gémeaux, principe de jeunesse. On doit s’attendre à des idées innovantes.

Les 23 Avril et 7 Mai 2017 le ciel mondial affiche une singularité. La conjonction Mercure Uranus se présente de manière très différente aux élections qui se sont déroulées sous Mercure conjoint Uranus Bélier. En raison du «pas» peu rapide de Mercure sur le Zodiaque à cette période de l’année 2017 parce que l’astre est en train de rétrograder, la conjonction est alors bien imprégnée par le plan collectif.  En temps normal, les engagements, les signatures de contrats et autres démarches officielles sont déconseillées sous la rétrogradation de Mercure. Un premier tour sous Mercure rétrograde conjoint Uranus relève d’un caractère insolite dans ces Présidentielles.  Parmi les candidats qui briguent la Présidence, Jean-Luc Mélenchon, François Fillon et Emmanuel Macron possèdent dans leurs natals leur Mercure Rétrograde. Le thème d’un des deux candidats répondra à la rétrogradation mondiale de Mercure dès le premier tour, puis devrait faire face au thème de Marine Le Pen qui bénéficie d’astralités puissantes depuis 2014.  Le thème de Fillon subit toujours la dissonance de Neptune, ce qui risque d’être délicat pour instaurer la confiance avec un Neptune encore en transit sur son carré en T Jupiter opposé Mars au double carré de son amas en Poissons. Le thème d’Emmanuel Macron dispose d’un direct de Saturne fin Sagittaire sur son Mercure rétrograde en Sagittaire et sur son Soleil, tandis que Jean-Luc Mélenchon ne reçoit pas d’aspect direct sur son Mercure en Vierge. Les astralités sont des potentiels ne s’éveillant qu’à des moments rythmés par le mondial, voici un moment où, pour trois candidats, Fillon, Macron et Mélenchon, le plan mondial entre en résonnance avec leur plan individuel.

Le thème d’Emmanuel Macron se prépare à connaître la lourdeur de Saturne, qui n’est autre de son maître ascendant, c’est en quelque sorte pour lui le moment d’entrer en immersion vers le monde de Saturne, le sens des réalités, les obstacles, les pesanteurs administratives et d’endosser le costume social de nouvelles fonctions.

Le 7 Mai 2017, l’histoire dira si la rétrogradation mondiale de Mercure s’unit à la rétrogradation individuel pour remplir la mission de cette Présidentielle.

La véhémence, signature naturelle de l’expression Mercure Uranus plane sur l’entre deux tours d’une Présidentielle 2017 qui devrait rester dans les mémoires, à l’image de ces astralités épidermiques, Mercure-Uranus Bélier avec Rétrogradation de Mercure au premier tour.

Au second tour et le soir de l’élection, Mercure sera en marche directe et toujours conjoint Uranus. Sur les trois élections opérées sous cette conjonction en Bélier, les élections de 2017 sont les seules supportant les deux tours sous la vive conjonction Mercure-Uranus en Bélier. Avec les orbes, l’influence de cette conjonction s’amorce autour du 26 Avril 2017 lorsque Mercure s’approche d’Uranus à 1 degré d’écart et s’achève le 16 Mai 2017 avec l’entrée de Mercure en Taureau, faisant de la conjonction séparante à Uranus, une conjonction dissociée (située dans deux signes différents). A compter du 16 Mai 2017, l’aspect Mercure-Uranus n’opère plus au niveau mondial.

Les caractéristiques de la conjonction Mercure Uranus couvrent une période précise allant donc du 26 Avril 2017 au 16 Mai 2017. Le climat de cette conjonction accompagne la période de l’entre-deux tours des Présidentielles Françaises 2017. Si Mercure conjoint Uranus  reste un aspect que l’on pourrait penser secondaire, lorsqu’on regarde sa fréquence dans l’histoire, il en est autrement.

Pour les débutants en astrologie, à titre d’information cette conjonction en Bélier ne se produit que sous le laps de temps où Uranus sillonne le Bélier de sorte qu’elle reste possible, tous les 84 ans et ce durant 7 ans, avec des écarts d’une paire d’années selon où se trouve Uranus au niveau du Bélier. Voilà pourquoi seules trois élections Présidentielles Françaises seront enregistrées sous Mercure conjoint Uranus, depuis le début des années 1900.

Ces trois élections Présidentielles dont l’une est très éloignée dans le temps, affichent un point en commun :  une forte agitation dans la communication autour de l’événement.

Petit rappel astrologique des principes de la conjonction Mercure Uranus, aspect qui reste l’un des plus vive en terme de communication. La conjonction retranscrit une communication peu maîtrisée, impulsive  avec des idées qui fusent et cherchent à s’opposer à une majorité. La conjonction désigne des aptitudes innées pour faire face à l’inattendu spécialement dans la communication et procure un sens inégalé de la répartie. L’esprit anticipe dans la communication. Il s’agit d’un aspect de bouillonnement intellectuel, d’échanges intenses ainsi que d’agitations. Sa présence en Bélier accélère les réactions d’une telle conjonction déjà vive. Cette conjonction se positionne sur le Saturne de Marine Le Pen à 25°33 Bélier et situe une communication très agitée qui l’entoure autour des deux tours. Premier tour, Mercure rétrograde à 27°55 Bélier et au soir du second tour, Mercure exact sur son Saturne natal 25°Bélier.

Une observation dans le ciel mondial retient mon attention. Le ciel d’Emmanuel Macron possède Mercure Rétrograde natal à 29°52 Sagittaire et reçoit le direct de Saturne mondial Rétrograde à 27° Sagittaire et inversement, Marine Le Pen, ayant en outre d’autres astralités solides depuis 2014, possède son Saturne natal à  25°33 Bélier recevant Mercure Rétrograde mondial.

Leurs thèmes nataux évoluent dans une même énergie Mercure/Saturne amenée par l’état du ciel mondial lors des deux tours.

 

Mercure-Uranus ou la communication instantanée.

Au-delà de ce que véhicule une telle conjonction Mercure Uranus,  à savoir les contestations, les vives réparties, elle instaure un terrain idéal ou la communication crispe les échanges. Sous la conjonction Mercure Uranus en Bélier place dans un état de nervosité, les esprits s’échauffent spécialement dans la communication qui reste peu maîtrisée. La communication demeure exposée à des réactions inattendues.

On doit considérer dans cette conjonction entre les deux tours la lucidité (Uranus Mercure) d’un collectif prêt à s’exprimer avec émotion. Dès qu’il est question d’Uranus, la tension devient palpable, elle est vécue intérieurement par le natif sous la forme d’une pression intérieure. L’énergie doit sortir d’une façon ou d’une autre, soit à travers un mouvement, des gestes ou bien sous la forme de phrases arrivant souvent sous flots. Il n’est pas rare que la teneur des propos dépasse la pensée ou fustige. La diplomatie est absente de cet aspect qui incarne l’impulsivité dans la communication. La parole a besoin de se libérer, l’aspect traduit la plupart du temps des phases de contestations, des revendications, le besoin d’afficher des opinions contraires à la majorité.

La communication et l’instantanéité sont les maîtres mots de la conjonction Mercure Uranus.

Cette conjonction s’harmonise avec l’atmosphère du premier et second tour où médias et réseaux sociaux vont connaître le coup de feu et entrer en effervescence.

 

Valérie Darmandy

Le 20.04.2017 à 19H16

Articles suggérés

« Contexte des Présidentielles« 

   « Jupiter en Balance 2016-2017 »

Publicités

Commentaires fermés sur La Présidentielle 2017 sous Mercure-Uranus en Bélier.

Classé dans Astrologie cycles planètes lentes 2011-2016, astrologie et politique, Astrologie mondiale 2011-2020, blog d'astrologie, Blog d'astrologie Valérie Darmandy, Cycle Uranus carré Pluton 2011-2016, Mercure conjoint Uranus en Bélier Avril-Mai 2017, Mercure rétrograde Présidentielles Françaises 2017, Présidentielles Françaises 2017

Les commentaires sont fermés.