Archives de Catégorie: Neptune

Astrologie mondiale, Neptune en Bélier 2025-2039 (1ère partie).

Comment le premier signe du Zodiaque s’harmonise-t-il avec Neptune et que penser de l’association, si paradoxale, entre le Bélier et la transsaturnienne.

Dès le 30 Mars 2025, Neptune reviendra en Bélier, où son dernier séjour dans ce signe remonte de 1861 à 1874.  Parmi les évènements majeurs survenus lors de son dernier passage, il en est un marquant l’histoire de l’humanité. Au moment de sa transition du Poissons vers le Bélier en Avril 1861, la guerre de sécession éclate en Amérique  (12 Avril 1861 – 9 Avril 1865).  L’entrée de Neptune en Bélier coïncida avec un conflit violent suivi de l’abolition de l’esclavage aux Etats-Unis le 18 Décembre 1865 par le XIIIème amendement de la constitution des Etats-Unis, sous la présidence d’Abraham Lincoln.

Carte du ciel du 12 Avril 1861 établi pour le lieu de Fort Sumter, Caroline du Sud, heure inconnue, ascendant Bélier, levée de Neptune sur l’Ascendant, dernières minutes en Poissons.

 

 

Carte du ciel n°2, illustration des premiers instants de Neptune en Bélier. Ciel établi avec Neptune au MC, Samedi 13 avril 1861, 10h19mn56s
Charleston (Charleston), South Carolina
79.55W ; 32.46N / 5O19, 15h38 T.U.

 

 

 

 

 

Carte n°3 du 18 Décembre 1865, heure inconnue, XIIIème amendement de la constitution des Etats-Unis. Abolition de l’esclavage aux Etats-Unis.

Neptune 7 Bélier

 

Signe du Bélier

Ce premier signe du Zodiaque, cardinal et d’élément Feu dispose d’atouts considérables pour ouvrir des portes, créer, innover, éveiller, stimuler ou encore provoquer. Ses idées sont suivies d’action et ses enjeux sont sources d’équilibre intérieur.

A travers son lieu d’exaltation en Bélier, le Soleil illustre une volonté de prise de risque ainsi que le souhait insatiable d’aller au-delà de ses performances. L’être relève une série de défis, avec pour unique frein, ses propres limites situées fréquemment sur le plan de l’énergie.  L’investissement dans une action peut se révéler efficace sous un délai court. En matière de résistance à l’effort, ce signe cardinal accorde au natif des capacités nettement perceptibles par son entourage. Quelles que soient les secteurs d’intervention, ses prestations prennent l’apparence de challenges.

En analogie avec l’initialisation, le Bélier se trouve régulièrement à l’origine d’initiatives. Indépendant, individualiste, en se lançant un défi à lui-même, dans sa carrière il s’impose grâce à son dynamisme hors pair et crée un style singulier.

Le challenge tant convoité lasse lorsque survient le sentiment d’avoir atteint l’objectif. Animé d’un désir continu de dépasser ses performances, le natif entre en compétition avec lui-même essentiellement à travers sa voie professionnelle. A la recherche de situations lui procurant de l’adrénaline, dans la vie sociale, il se pose en conquérant. Les aptitudes au commandement et à l’audace s’accompagnent d’une énergie et d’un ton révélant une autorité. Directif,  la diplomatie peut faire défaut en matière de communication. Dans les échanges, des raccourcis sont utilisés afin d’aller à l’essentiel. Plusieurs configurations astrologiques natales, en particulier celles composées avec Uranus, concourent à ces comportements énergiques qui sont de nature à donner une impression d’agressivité.

Vivre intensément l’instant présent lui est essentiel. Penser qu’il pourrait en être autrement, lui inspire le sentiment de gâcher le quotidien. Aussi, le laisser-aller, l’oisiveté ou encore la paresse chez les autres sont des attitudes rédhibitoires.

Sous la maîtrise de Mars, le natif du Bélier éprouve la nécessité d’être au cœur d’une action. Dans son rapport au temps, ce signe vit l’instant présent avec une intensité particulière. Son ordinaire est traversé avec fougue, de sorte que de simples actions se transforment en moment sacré.  Comparer les niveaux d’émotions procurés par ses différentes expériences, est un exercice auquel il prend part, afin de se situer sur son parcours. Le défi, source de ses motivations, alterne avec des phases de vive satisfaction le confortant sur ses certitudes antérieures de remporter ses challenges. Constamment  transporté par la naissance d’un projet,  le natif, animé d’impatience, éprouve de l’adrénaline, une énième fois.

Ce premier signe impose ses idées avec brio. Leader dans l’âme, ses prises de position entraînent l’adhésion de groupes comme la venue de farouches oppositions. A l’aise dans une atmosphère contestataire, le natif du Bélier en tant que signe cardinal, opère des ruptures dans le cadre personnel comme professionnel libérant un processus d’évolution. A l’origine de ces séparations souvent précipitées, se trouvent le sentiment de contraintes et de situation végétative. Le Bélier éprouve le besoin d’entendre l’écho de l’existence à la hauteur de ses ambitions. Etant de nature entière, la réalisation partielle de ses compétences lui éveille une blessure d’amour propre. La franchise, la clarté, le respect de ses opinions, ainsi que sa conscience professionnelle restent des points essentiels sur son échelle de valeurs.

 

Afin de mieux comprendre les multiples interactions possibles entre la transsaturnienne et le Bélier, entrons dans le monde de Neptune, emblèmatique d’un monde sans limite de temps ni d’espace, aux confins du miracle et de l’incrédulité. Neptune propose à l’être un voyage hors du temps, parfois au-delà de son périple terrestre.

Neptune, fluidité et illimité

Lente dans son rythme ainsi que l’étendue de ses réalisations,  Neptune repose sur de nombreux modes d’expression, éloignées de ceux du Bélier. Neptune harmonique apporte l’une des plus belles vibrations à l’être. L’astre décline une gamme d’émotions perçues comme pures, difficilement comparables car composée de subtilités. Le bien-être est ressenti, la relaxation s’inscrit dans un art de vivre, la connexion avec les énergies s’impose en une philosophie de vie. Neptune harmonique expose à une réalisation entrainant l’élévation de la conscience et fréquemment l’engagement vers des voies spirituelles ou des activités ayant une part de spiritualité. Dans l’existence, la succession d’expériences favorise l’adoption d’une discipline de vie détachée du superflu, des réactions de l’égo ainsi que des jugements de valeurs.  Le sentiment de paix est recherché et régulièrement atteint, en raison de l’état d’esprit propice à la quiétude. Eprouver la sérénité répond à une condition sine qua non afin de se sentir exister en étant un avec l’univers. La qualité des vibrations est convoitée aussi bien dans les relations que dans l’atmosphère. Dans la vie sociale et relationnelle, l’attitude du natif instaure tout en douceur une ambiance paisible.

Au fil du temps, une fascination opère sur les autres. Le natif exerce de l’ascendant sur son prochain, susceptible de s’élargir à un collectif. Ce rapport entre l’individuel et le collectif dépend naturellement de l’intégralité du thème de nativité, en particulier des relations astrologiques entre les transsaturniennes, les planètes personnelles, l’Ascendant et le maître Ascendant.

Le fait d’exercer de l’ascendant sur les autres peut dépasser la durée de la vie terrestre du natif et gagner en rayonnement, plusieurs années après sa mort. Neptune, symbole des légendes, élève l’humain au rang de mythe. Il fait référence aux  personnages fondateurs d’une ère, qui disparus, continuent à travers leurs œuvres d’exister dans les mémoires.

A l’instar de Pluton, autre transsaturnienne, Neptune imprègne la mémoire collective, ils font référence aux courants des époques et à ceux qui, de leur vivant, ont contribué à les faire émerger. Portés par des générations, célébrés au fil des époques, les pères de certaines oeuvres et courants passent dans la postérité. Neptune évoque ces images inscrites dans les consciences, demeurant au travers des siècles et transmise entre générations. Il signe les icônes admirées, les contes et des biographiques forgées par le temps et liés au patrimoine d’une nation. Neptune ou l’inaccessible et fascinant chemin d’êtres, devenus après leur disparition, des références dans les livres d’histoires.

Hors du temps, Neptune présente néanmoins des expressions bien spécifiques lorsqu’elle est dissonante.

Doté de multiples facettes, la ruse et la malversation appartiennent au monde de Neptune. Dans sa dissonance, son emprise se révèle in fine, puissante et malgré qu’elle soit discrète, l’effet toxique est redoutable. Pernicieuse, la perversion de Neptune installe des jeux de séduction afin de parvenir à ses fins. Au sein des relations,  une dépendance affective émerge et grandit au fur et à mesure jusqu’aux frontières de la manipulation.  Neptune envahit l’espace au sens propre comme figuré et dans sa dissonance, l’être a besoin de s’épancher sur ses états d’âme.

Sur le plan relationnel et social, la dissonance de cet astre expose à des réveils douloureux sur des prises de consciences éloignées de l’idée de départ. L’objectivité fait défaut et l’interprétation des situations est biaisée par les apparences. La chute dans la réalité est abrupte d’autant qu’à l’origine l’aveuglement est dû à une parfaite illusion. Les intentions découvertes sont en effets différentes de celles attendues. Des émotions amères surgissent dont un sentiment de déception mêlé à celui de la déception. Un déséquilibre a souvent lieu dans les relations entre l’investissement donné auprès des autres et le faible retour.  Le caractère sournois de Neptune dissonant offre également des situations dans lesquelles s’immiscent des mensonges, de la méfiance réciproque non verbalisée mais largement ressentie.  La transsaturnienne expose à des histoires collectives compliquées et à l’identification tardive de relations ferdides. Des leçons sont éprouvantes sur le plan de la confiance.

D’autres expressions d’un Neptune dissonant mettent en évidence l’épuisement psychique et les relations toxiques.

La complicité et la compréhension tissent des liens qui entraînent vers une forme d’exclusivité jusqu’à ce qu’au sein d’une relation familiale, amicale ou amoureuse, l’un étouffe psychologiquement l’autre et amorce un jeu de manipulation. Progressivement, la fatigue psychologique altère le dynamisme et entrave la reprise de l’indépendance psychologique. Apprendre à refuser cet envahissement progressif est un exercice qui mobilise des efforts et entraine une culpabilité en raison de la douceur et la lenteur de l’emprise. A l’opposé de Pluton, où il est question également d’emprise mais dans d’autres nuances, le natif sous Neptune dissonant exploite le registre affectif pour s’enrouler autour de ceux qu’il aime et leur déverser ses doléances. Dans les fortes dissonances, la toxicité de la relation semble vider de l’énergie positive. La dissonance de Neptune expose à des situations pénibles sur le plan psychique, donnant lieu à des relations où l’un est le vampire psychique de l’autre. Le contexte des situations mobilise une énergie inhabituelle.

En dehors du plan relationnel, de manière isolée, la dissonance de Neptune distille une mauvaise énergie,  souvent le natif éprouve des énergies qui nivèlent vers le bas. Des périodes de découragement plus ou moins durables, se présentent. La pensée entretient le versant négatif des centres d’intérêt les plus ordinaires, l’être s’enlise dans des schémas de pensées illustrant une même thématique, à savoir qu’une sorte de rengaine revient à intervalles irréguliers. On assiste à une fixation de la pensée sur des détails de façon quasi obsessionnelle, nourrie le plus souvent par un manque de confiance en soi. Le renoncement, la dévalorisation, les pleurs intérieurs, mobilisent les forces vives. Les pensées sont accaparées par un sentiment d’incompréhension de la part de l’entourage.

Les dissonances de Neptune épuisent aussi bien sur le plan physique que psychique. Lors de transits de Neptune mondial sur des points dissonants du natal ou si la transsaturnienne était déjà dissonante au natal,  l’’énergie naturelle semble ankylosée et le rythme ralentit si bien que l’être semble redoubler d’efforts pour faire remonter son énergie initiale. Comme c’est le cas avec toutes les dissonances durables, l’être doit puiser dans les autres aspects de son natal pour combattre la dissonance de Neptune.

 

Deux visions opposées du monde.

De prime abord, les caractéristiques de Neptune et celles du Bélier présentent un antagonisme en raison de la nature de l’astre d’élément Eau et du signe de Feu. Le premier paradoxe repose sur l’énergie allouée au Bélier et la nature lymphatique de Neptune. Les rythmes de ces deux astres sont diamétralement opposés.

Rattaché à la dimension collective, Neptune diffère des principes du Bélier évoluant dans une sphère immédiate, à travers des actions concrètes et à une échelle bien plus individuelle que celle de Neptune.

Neptune traverse le temps, ses actions participent à l’histoire de la civilisation. Astre de la collectivité, il cristallise les idées d’un peuple et diffuse leur rémanence à travers les époques. Le Bélier souligne des actions menées sur le terrain, il fait référence aux âmes audacieuses, relevant des défis et bousculant les talents en sommeil. Neptune, transpersonnelle, amplifie ces actions menées dans la dimension individuelle pour les projeter dans les consciences collectives. Son objectif étant de révéler au plus grand nombre, les actions personnelles.

Entre le Bélier et Neptune, la vision du monde, la gestion ainsi que la notion du temps sont vécues différemment. Le paradoxe commence dans la façon dont chaque astre s’illustre dans le temps. L’exaltation du Soleil en Bélier suscite ce désir impérieux de saisir l’instant présent afin de l’optimiser, élan non partagé par l’énergie de Neptune.  Sous une influence Neptunienne, le temps qui s’écoule entre des actions est relativement espacé.

En analogie avec la dématérialisation, l’impalpable, l’abstrait, le monde onirique, Neptune reflète ce manque d’intérêt aux considérations matérielles. Le Bélier évolue sur un autre plan, il reste avide d’expérimenter sur le terrain, une série d’épisodes professionnels qu’il perçoit captivants. La dignité de Mars et l’exaltation du Soleil dans le Bélier, incitent à vivre une vie jalonnée des quêtes sociales. Or, Neptune aspire à des combats collectifs en utilisant une stratégie différente. Il est fréquemment question de relations d’influence répandant leurs actions à travers les réseaux tentaculaires. Le besoin d’action, de provocation ou encore l’envie de se mesurer à ses propres limites, intimé par le Bélier n’est pas une vision partagée par Neptune, dont le fonctionnement s’illustre à travers d’autres expressions empreintes de finesse.

Avec son univers peuplé d’émotions et de connexions invisibles, Neptune ne répond pas au plan matériel,  convoité par la nature ambitieuse du Bélier. L’introversion Neptunienne propose d’intégrer toute situation après avoir jaugé de son utilité. Face à toute action, l’astre invite le natif à sentir l’utilité du changement au regard de la part de risque, si bien que le renoncement peut être choisi afin de maintenir la paix intérieure.  Ainsi, l’audace est susceptible de demeurer à l’état de pensée. Un état de contemplation précède le désir de passer à l’action, cependant, cette envie peut rester un souhait. Le renoncement aux origines diverses ainsi que des formes de laxisme, sont rencontrées sous les configurations de Neptune.

La déresponsabilisation et la démission, une des multiples expressions de l’astre, s’oppose à la nature frontale et volontaire du Bélier. Par ailleurs, lors des différentes nuances d’un Neptune dissonant, un comportement fuyant ne s’accorde pas avec la franchise désarmante du Bélier. Sous Neptune, entre l’idée et la réalisation, le cheminement vers la réalisation peut être long ou ne jamais avoir lieu. La procrastination est adoptée avec de multiples pretextes lui donnant une légitimité. La vie intérieure est intense, composée de questionnements d’ordre spirituel, philosophique ou des préoccupations à caractère sociétal. Sous des apparences calmes, la pensée s’unie à la réceptivité. Grâce à un niveau de perception, des états méditatifs servent à manœuvrer dans l’existence, en suivant une voix intérieure.

Les décisions prises n’ont certes pas la promptitude du Bélier, mais le jeu stratégique avec Neptune est tel que les objectifs peuvent dépasser les espérances, dans une époque ultérieure. Ainsi, bien que lente dans son fonctionnement,  l’aura du natif, sa force de persuation et sa sphère affective servent de levier dans la vie sociale. Tandis que la force et la provocation demeurent des modes ponctuels d’expression auprès du Bélier, Neptune invite à exploiter le registre affectif et l’empathie afin d’avancer. Les décisions ne sont pas prises avec la promptitude du Bélier, mais la stratégie permet d’installer une contexte efficace pour parvenir à ses objectifs, notamment grâce à un réseau d’influence.

Comment évoquer les vibrations de Neptune sans parler d’inspiration.

Au fil de l’histoire de l’humanité, le divin Neptune quitte son univers immatériel pour rejoindre le monde des hommes et incarner son souffle dans la matière. Lors de la venue d’une inspiration, l’astre cesse de confronter le natif à l’indécision. L’élan vers la réalisation est vécue avec  la conviction d’y parvenir et selon le niveau du thème de nativité, les petites idées peuvent devenir de grandes idées et répondre aux besoins de l’époque.

 

L’improbable cohésion.

La combinaison entre le Bélier et Neptune reste une union improbable, la rencontre de deux mondes que tout oppose. A priori, cette association entre le signe et la planète est synonyme d’incohérence. Pourtant, ce paradoxe tend à instaurer un équilibre entre l’impétuosité du Bélier et la nature lymphatique de Neptune. En tant que planète d’élément Eau, en arrivant dans le premier signe de Feu, la transsaturnienne offre un travail de fond qui opère très lentement durant son séjour en Bélier.

En unissant leurs principes opposés pendant presque 14 années – durée de Neptune dans un signe – les aspérités du signe et de l’astre sont appelées à rectifier mutuellement leurs défaillances et tempérer leurs caractéristiques. Psychologiquement, la combinaison Bélier-Neptune présente des constantes pour la  génération à venir et celle qui se réalisera pendant ce contexte astrologique mondial.

En étant différents autant dans leur rythme que leur symbolisme, le long séjour de Neptune en Bélier procède à un rééquilibrage de comportements individualistes Sur le plan mondial, dans un premier temps, ce transit dresse un bilan, mettant face à face le plan individuel et collectif. Dans la société, il marque le déclin des mentalités individualistes et vise à instaurer plus d’esprit collectif.

Cette association invite à vivre en considérant mieux l’opinion et les vibrations des autres. L’individualité se redéfinit en tenant compte du collectif. Apprendre à partager, à cohabiter au sein de multiples différences est l’un des grands axes de cette association astrologique. Sur le plan psychologique, elle éveille une force de persuasion, un désir de croire en ses rêves et de les concrétiser, si l’écho a lieu entre le natal et le mondial.   Neptune, invite au plus grand détachement vis-à-vis du matériel et emporte vers des rêves réalisés, avortés ou des réalisations hors normes. Aussi, les thèmes de nativité dotés de configurations ambitieuses, pourront être optimisés sous cette époque idéale pour bâtir de fabuleux projets.

Neptune évoque la plurialité de courants de pensées, les opinions, la foi. En Bélier, il reflète une collectivité volontaire, riche de ses différences qui redessine les repères et les codes de la société. Dans les cartes spirituelles, cette époque favorise un décrochage avec « l’avoir », les possessions mais surtout elle milite contre la nécessité de se réaliser selon les principes de la société, pour être épanoui.

Une nouvelle façon de mener l’existence survient, priorisant des modes de vies en dehors des stéréotypes jusque-là solidement ancrés dans les mentalités.Les codes de la société évoluent vers de nouvelles modes et art de vivre. L’indépendance du Bélier et l’affranchissement de Neptune s’unissent pour une époque idéale à la montée de nouveaux styles. Neptune transpersonnelle collective et féminine dans ce signe masculine tend à une revendication de la gente féminine avec la venue de voix de femmes qui s’élèvent pour sensibiliser l’époque à leurs nouveaux modèles de vie. Parmi les thèmes de nativité, ayant un niveau spirituel, Neptune en Bélier incite au désintérêt d’acquérir, de se prouver quelque chose et d’apprécier la vie sans céder aux tentations dans la société de consommation. Une époque où le fossé se creuse entre des mentalités terriblement ambitieuses d’atteindre leurs rêves et d’autres qui refusent de suivre ce monde de performances.

Dans ce premier signe de Feu, Neptune en Bélier offre à l’humanité un pouvoir libérateur des carcans, il fait jaillir un monde nouveau.

 

Alliance de démesure et de performances

L’antagonisme de cette localisation mondiale présente un intérêt pour la vibration de l’époque. Il est le signal d’un potentiel d’évolution pour l’humanité, aussi bien sur l’art de vivre que dans l’essor industriel. Neptune est un astre dont la symbolique reste l’illimité. Le règne de Neptune se dispense de frontières d’espace et de temps. Certes, Neptune incarne ce monde immatériel, spirituel, l’enrichissement intérieur, le détachement des considérations matérielles mais il est synonyme de démesure.

Dans le Bélier, symbole du monde industriel, les possibilités de performances qui s’ouvrent à l’humanité sont immenses. Le défi naturellement éprouvé par le Bélier est instrumentalisé à échelle collective. Discret et effacé dans ses expressions, à l’instar de Pluton, Neptune déroute en accordant une dimension hors norme aux chemins de vie. Les rêves sous cette époque seront proches de l’utopie, au moment où ils seront formulés. Le caractère de performance humaine pour changer le paysage de pays, est la trame commune entre Neptune et le Bélier.

 

Les trois Transsaturniennes

En Mars 2025, le retour de Neptune en Bélier intervient deux ans après l’entrée de Pluton en Verseau en Mars 2023 et à quelques mois d’intervalle des premiers pas d’Uranus en Gémeaux dès Juillet 2025. Dès 2025 l’expression de Neptune en Bélier s’unira à l’état astrologique des deux transsaturniennes, Pluton et Uranus dans le ciel mondial..

 

Fin de la première partie de Neptune en Bélier. La continuité de l’analyse de Neptune en Bélier intégrera l’état astrologique des transsaturniennes Pluton Verseau – Uranus Gémeaux.

 

Valérie Tenza Darmandy

Le 21.04.2019 à 20h43

Commentaires fermés sur Astrologie mondiale, Neptune en Bélier 2025-2039 (1ère partie).

Classé dans Neptune

La vie rêvée de Neptune.

 


La discrète Neptune propose de poursuivre un idéal ou d’en incarner un aux yeux de la société. L’engagement vers des sentiers inconnus se fait avec pour seule boussole, la foi.
« Croire en mes rêves afin qu’ils deviennent un jour réalité », formule Neptune.
Neptune entraîne celles et ceux qui naissent sous ces influx vers cet ailleurs où l’herbe semble plus verte. Habités par un idéal, la satisfaction est plus ou moins au rendez-vous. Il est question de rencontre avec d’autres êtres partageant ses convictions. Vivre pour et à travers le collectif est un équilibre de vie.
L’être souhaite adhérer à un univers portant les couleurs de sa philosophie. Il aspire à devenir un modèle en créant son monde selon ses convictions.
Afin d’atteindre cet objectif, les délais diffèrent d’une vie à une autre. Les réalisations sous Neptune peuvent prendre toute une vie. En attendant de trouver la nourriture pour l’esprit, l’espérance demeure la meilleure des motivations. L’attente d’un hasard qui ferait basculer l’existence, d’un destin clément est un souhait. L’être génère ses propres déceptions à attendre l’intervention des autres ou de la providence.

 

L’espérance de Neptune

Les souhaits peuvent rester à l’état de vœux sans que le découragement n’altère la foi.
Les rêves sont portés par un collectif. Parce que ses idées résonnent dans l’air du temps, l’être devient celui autour duquel l’espérance d’une génération naît.
Avec la nécessité de se créer une image différente de celle transmise par l’éducation, le détachement intervient. Il est vécu tel un élan vers un horizon inconnu, incarné à travers un exil parce que la terre natale ne fait pas écho aux attentes. Neptune sensuel et intuitif écoute son cœur pour suivre ses chemins, quitte à ce qu’ils soient sans étiquettes sociales. Hors des normes, inédits, inexistants dans l’époque en cours, il demande à être créer. L’astre propose à l’être d’exercer un courant d’influence ou d’être une partie indispensable du tissu social.
Neptune génère des courants de pensées, il est à l’origine des idées qui font bouger les lignes.

                                                                                                                         

Le plan matériel.

Le monde sensoriel prime au détriment du plan matériel. Avec un désir de vie loin des considérations basiques, les attaches n’ont de précieux que si elles procurent la nourriture de l’esprit. Aussi les échanges affectifs, familiaux ou amicaux, offrent un intérêt lorsqu’ils ouvrent sur une autre vision des choses.
Le chemin pris est jalonné d’incompréhensions, à commencer par les codes de la société qui ne résonnent pas auprès de l’âme. Pas assez humains, injustes, les émotions sont difficiles à supporter dans ce bas monde. Piqué dans sa sensibilité, l’être se rapproche instinctivement d’autres âmes désireuses de construire un monde meilleur. Ces dernières sont à l’écoute des messages de leurs corps et de leurs esprits. Dans le monde de Neptune, la société de consommation représente un univers hostile. La rupture avec l’agitation qui règne dans le monde matériel, est une nécessité. Ces instants constituent de véritables respirations.
                                                                                                                     

                                                                                                                   

Objectif chimérique.

Dans sa dissonance, la vie rêvée de Neptune est celle d’une attente imprécise. L’être espère des situations qui sont hors de portée. Objectifs irréalisables, manque de réalisme, l’astre entraine vers l’utopie. De la baisse d’objectivité à l’aveuglement, l’astre dissonant déforme la réalité. Celle-ci apparaît sous un angle de vue particulier où ce qui est caché est si bien dissimulé qu’il est parfois face à l’être.
Dans cette illusion parfaite, au pays de l’utopie, Neptune y est reine. Elle construit des châteaux en Espagne, ses paroles captivent au point de gagner la crédulité d’autrui. Habile et talentueuse pour promettre l’irréalisable en y mettant tout son coeur, l’être est le premier convaincu de la viabilité d’un projet ou de la sincérité d’une relation.
Neptune ou le mensonge monté de toute pièce brisant la confiance. Le sentiment de trahison et la douleur de la déception sous Neptune agit telle une révélation qui déséquilibre l’être. Le contact avec la dure réalité affecte le plan émotionnel.
Vivre sous Neptune rappelle que la route est jalonnée de conteurs hors pair et sans scrupules pour parvenir à leurs fins. En ayant confiance à l’être humain, la naiveté est confrontée à une rude expérience face à la dissonance de Neptune

                                                                                                                

Face à sa conscience.

De rêves éveillés à une idée obsessionnelle, Neptune semble ralentir le temps pour laisser de l’espace aux émotions. Le voyage intérieur peut alors commencer.
Neptune offre une face à face entre l’être et sa conscience ou passent en revue des aspects de son existence. La plongée dans les états d’âme peut être éphémère comme conduire dans une rêverie jusqu’à faire abstraction de l’environnement. Instant de relâche, de méditation, ou attitude réflexe pour se protéger d’une atmosphère momentanément toxique, l’astre offre des plages de relaxation, nécessaires à l’équilibre.
Le silence devient source de bien-être. Loin des agressions du quotidien, l’astre propose à l’être de s’interroger sur l’essence de sa vie et celle des autres.
Sensible à l’image véhiculée en société et aux émotions générées auprès d’autrui, le face à face avec la conscience est un rendez-vous salvateur, depuis lequel l’être repart la conscience légère.

                                                                                                            
                                                                                                              

Vivre un transit de Neptune.

Il est des moments où la vie semble ralentir pour laisser de l’espace aux états d’ame.
Les espérances continuent d’attendre l’écho de l’univers qui se fait attendre. Par son long transit, Neptune est une invitation à la vie intérieure. L’esprit se recentre sur l’objectif qu’il n’a pas encore atteint.
Un sentiment d’incompréhension flotte dans l’air. L’époque ne correspond plus aux conceptions, l’être prend conscience de nouvelles aspirations nécessaires à son bien-être. L’air semble plus doux ailleurs. Neptune aspire à l’évasion soit par l’avidité d’un savoir, souvent aux couleurs spirituelles, ou à un éloignement concret. Le désir de fuir ce qui est déjà, devient une étape cruciale.
Les ressentis sont empreints de nostalgie difficiles à verbaliser vers autrui tant les émotions sont complexes.
La relation aux émotions occupe une place au point de demander à l’être de l’espace – physique- afin de demeurer dans sa bulle nourricière. Le confort matériel devient secondaire.
Le transit de Neptune demande de s’isoler des autres, paradoxalement dans une période où la place du collectif joue un rôle déterminant sur le chemin de vie.
Les aspirations se trouvent éloignées des objectifs matériels. Elles visent l’épanouissement, la plénitude, les réponses aux questions existentielles. La quête du bien-être, la place de l’être dans sa société, son utilité au sein de celle-ci, l’appaisement de ses tourments.
Obtenir la quiétude, objectif de Neptune, est une quête capable de passer par la réalisation d’une vocation ou l’adhésion à un style de vie.
Le transit dissonant de Neptune incite à la prudence quant aux engagements et au rapport à la confiance. Période sensible où les apparences sont trompeuses, il convient de ne pas cédez aux horizons chimériques de Neptune.

Illustration, thème mondial de Août 2016 avec Neptune en Poissons.

Valérie Tenza-Darmandy

Le 30.03.2018

Commentaires fermés sur La vie rêvée de Neptune.

Classé dans Neptune, Tenza-Darmandy

L’univers sensuel de la conjonction Vénus-Neptune.

venusneptune

 

 

Le ressenti sous Neptune.

La conjonction Vénus-Neptune offre aux porteurs de cet aspect la possibilité de ressentir une palette de sensations. Neptune par sa conjonction à Vénus, astre symbolisant l’enveloppe charnelle, augmente la réceptivité aux ambiances ainsi qu’aux énergies dans les lieux comme autour des êtres avec notamment une réceptivité aux auras. Par sa proximité à Vénus, la transsaturnienne s’exprime en effet par-delà la chair. Une finesse dans le ressenti découle de cet aspect qui, s’il n’est pas tempéré dans le natal par des configurations astrologiques, expose à une hypersensibilité susceptible d’être pénalisante au quotidien.

Sur le plan de la réceptivité aux ambiances, la conjonction Vénus Neptune s’apparente à la conjonction Lune-Neptune dans la mesure où ces deux conjonctions éveillent les perceptions du natif. Leur comparaison s’arrête là car la conjonction entre Lune et Neptune est une véritable caisse de résonance aux émotions, elle reste la signature d’une vive perméabilité aux ambiances, aux êtres et reflète une nature émotive. Une conjonction Lune-Neptune est à canaliser par le natif grâce aux autres aspects présents dans son thème. Si l’ensemble du thème traduit une émotivité générale, la présence de la conjonction Lune Neptune, surtout appliquante, expose à un débordement émotionnel plus difficile à tempérer et souvent il s’agit d’une question de temps.

En augmentant aussi la réceptivité à l’environnement dans une moindre mesure, la conjonction Neptune Vénus fait référence à l’expression du mode affectif dans son ensemble.

La générosité, souvent remarquable, s’étend au-delà du cadre sentimental. Selon le niveau de conscience, une grandeur d’âme accompagne cette conjonction qui incite à délaisser le plan matériel au profit de centres d’intérêts spirituels. Il est question d’être bienveillant avec son prochain et de lui prêter une oreille attentive. Le natif disposant de la conjonction Vénus Neptune apprécie d’assister à l’évolution des personnes qu’il affectionne particulièrement. Le besoin de s’investir en terme de temps ou de se rallier à une cause répond à une nécessité. Ces élans sont vécus comme un appel, ainsi l’équilibre intérieur passe par ces instants accordés aux autres. Pour se sentir exister, le natif éprouve le besoin de se rattacher à des actions pour la collectivité. Le bénévolat et l’implication au service des autres sont fréquents.

 

Sur le plan social, aux côtés de Vénus, la nature volatile et évanescente de Neptune sensibilise le natif à tout un univers où se mêlent esthétique, saveurs et  fragrances. Ici, la griffe artistique de Vénus apprécie de jouer avec les matières, les couleurs, les textures et les formes, il est question d’apprécier leurs nuances par le sens du toucher. Cette conjonction représente un monde de voluptés et invite les natifs ayant cette conjonction à être volontiers tactile.  La sensibilité est exacerbée, le ressenti, l’odorat et le sens du toucher sont représentatifs de cette conjonction. La grâce naturelle de Vénus est embellie par la magie de Neptune, faisant de cet aspect, une quête vers le sublime. L’âme recherche à embellir l’ordinaire, à révéler la beauté intérieure des êtres qu’elle croise sur son chemin, parfois elle voue à autrui une dévotion durable.

L’aspect de conjonction.

Dans une carte de nativité, cette conjonction, au même titre que tout aspect, n’est jamais isolée. Tout est relié par des aspects de diverses natures et en l’absence d’aspects, la conjonction demeure malgré tout sous l’influence de sa planète maîtresse, devenant alors l’astre à considérer pour analyser le cheminement de cette conjonction.

La conjonction étant ambivalente, il convient d’étudier l’état général de la conjonction c’est-à-dire ses aspects et la localisation de ses maîtrises afin d’accorder à cette conjonction ses compétences mais aussi ses limites. L’harmonie d’une conjonction dépend des astres qui la composent et de leurs capacités à s’harmoniser entre eux, ainsi une conjonction peut revêtir un caractère dissonant parce que les astres qui la créent sont antinomiques et reçoivent des aspects difficiles.  Dans le cas du contact entre Neptune et Vénus, le contact entre les deux astres n’est pas difficile comme cela est le cas par exemple entre Mars et Saturne ou Lune Saturne. Neptune va amplifier les caractéristiques de Vénus et lui donner à la fois réceptivité et sensualité. La qualité de cette conjonction dépend essentiellement de l’état de la planète maîtresse qui accueille la conjonction et des aspects reliés à la conjonction.

Etant un indicateur de réceptivité, la conjonction Vénus-Neptune est bien vécue lorsqu’elle est compensée par des astralités de nature plus toniques, tels que des aspects avec Saturne, Mars, Mercure ou encore le Soleil, symbole d’affirmation. Dans le natal, des aspects d’Uranus permettent d’alterner avec l’énergie lymphatique de Neptune-Vénus.  Neptune Vénus a tendance à se laisser submerger par les émotions apportées par le relationnel qu’il soit de nature amicale ou amoureuse, c’est pourquoi l’existence dans le natal d’aspects d’Uranus, Mars, Soleil, sont appréciables pour lâcher prise temporairement.

Observation clef : l’aspect appliquant ou séparant.

Mon article traite des caractéristiques de la conjonction Vénus-Neptune ou Neptune-Vénus et sur le fait qu’une conjonction soit différente selon qu’elle est séparante ou appliquante. Toutefois cette distinction entre aspect séparant ou appliquant concerne tous les aspects majeurs et mineurs. La conjonction Vénus Neptune n’échappe pas à la règle.

Dans un thème de nativité, on peut disposer d’une conjonction Vénus-Neptune ou Neptune-Vénus. Dans le cas où dans l’ordre du Zodiaque, Vénus se place derrière Neptune, l’aspect est appliquant car l’astre au pas le plus rapide Vénus, avance pour réaliser l’aspect parfait avec Neptune. Exemple : Vénus 5° Poissons, Neptune 10° Poissons.

Le sens de la formation d’un aspect est révélateur puisqu’en présence d’un aspect appliquant, l’énergie épouse une phase ascendante, l’aspect se trouve en cours de formation et il est significatif, tandis que sous aspect séparant, l’énergie a déjà été à son apogée avant la naissance. Selon les vitesses des astres, l’apogée de l’aspect s’est produit quelques heures avant la naissance, (avec la Lune) quelques jours ou semaines.

L’aspect séparant est moins pertinent, voire il s’affaiblit si l’orbe est trop large entre l’astre le plus rapide qui s’éloigne de la plus lente. Les orbes valident l’aspect et procurent l’intensité à l’aspect. La conjonction séparante avec une orbe élargie correspond à l’étiolement de l’énergie issue de l’aspect. Néanmoins, il subsiste une empreinte de la conjonction qui néanmoins n’a pas autant de vigueur qu’une conjonction appliquante. Ces aspects séparants sont très intéressants lors de conjonction difficile, de type Mars Saturne ou Mars Uranus, Mars Pluton, Lune Saturne car la conjonction séparante est moins abrupte.

Comme tout aspect, pour évaluer la portée d’une configuration astrologique il convient de distinguer son état céleste, terrestre puis d’observer si celui-ci est appliquant ou séparant. Un aspect en cours de formation –appliquant- est du reste assez prégnant au point qu’il peut être ressenti physiquement par le natif. Bien que les aspects appliquants des trois transsaturniennes, Uranus, Neptune et Pluton, laissent rarement dans la neutralité ceux et celles qui les expérimentent, tout aspect appliquant de Saturne est remarquable dans le sens où il oppresse et confronte au timing. Dans le cas d’une conjonction appliquante avec Saturne, Chronos le temps, est une donnée précieuse pour les natifs dont l’astre fait partie des dominantes.

Tout aspect appliquant correspond à des énergies à expérimenter. La plupart du temps ces aspects demandent à être incarnés à travers des épisodes de vies en affinités avec la nature de l’aspect et dont le cadre se déroule dans les maisons qui les abrite et les maitrisent. Les aspects sont les outils que le natif doit utiliser afin d’évoluer sur son chemin de vie. Lorsque Neptune se trouve derrière Vénus l’aspect est séparant, exemple : Neptune 5° Poissons, Vénus 10° Poissons, dans le sens du Zodiaque Vénus s’éloigne alors de Neptune rendant ainsi la conjonction moins intense.

 

Séduction et affectivité

Vénus conjointe à Neptune demande au natif d’équilibrer le temps consacré aux autres en s’en accordant suffisamment  pour lui.

Harmonique, cette conjonction crée de l’enchantement et a tendance à diminuer l’objectivité dès qu’un attachement affectif entre en jeu. Lorsqu’il est harmonique, cet aspect entre Vénus et Neptune favorise une exaltation des sens, elle révèle la beauté intérieure et procure au natif la possibilité de vivre un état amoureux conforme à son idéal. Le mode affectif est en quête d’un idéal amoureux plus ou moins trouvé selon les aspects à la conjonction et les configurations annexes dans la carte de nativité.

Vénus, astre faisant référence à l’apparence physique, s’exprime à travers un principe d’amplification et de déformation, propre à Neptune. Le besoin de sublimer l’autre s’éveille de sorte que la séduction réclame un besoin d’émerveillement, le natif peut placer son partenaire sur un piédestal et manquer d’objectivité dans certaines situations. Cette conjonction incite à idéaliser les personnes avec lesquelles des liens se tissent et pousse à pardonner leurs impairs, du moins dans un premier temps. L’aspect traduit un manque de fermeté, une volonté affaiblie face à l’amour, du dévouement dès qu’il est question d’affect et expose à des attitudes bien spécifiques, entre autre il favorise le maintien de l’espérance.

Lorsque la conjonction est dissonante, cette attente peut s’avérer vaine, Dans tous les cas la recherche d’un idéal amoureux subsiste et la frontière est ténue avec la course après des chimères. La propension de Neptune à disperser les situations et les rendre incertaines se rencontre évidemment avec les dissonancesCette conjonction pris dans une dissonance débouche vers des illusions sentimentales et la chute abrupte dans une réalité désagréable. « Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir », illustrerait bien cet adage où Vénus dissonante est aveuglée par la magie de Neptune et l’évidence n’est pas toujours perçue.

La dissonance est susceptible d’agir en véritable trouble-fête et des complications apparaissent dans la vie affective. Le natif peut déchanter après avoir mal estimé des situations le liant à d’autres personnes. Ce sentiment décevant s’étend aussi bien dans sa vie amoureuse que relationnelle. Neptune-Vénus est propice à des interprétations erronées, le natif est susceptible de confondre une attitude conviviale avec une déclaration de sentiments. Il existe une confusion altérant le jugement et cette confusion peut intervenir à plusieurs reprises au cours de l’existence, en fonction des réactivations de l’aspect natal Vénus-Neptune et surtout des cycles de Neptune. Ceux-ci sont à suivre avec une attention particulière pour cerner des périodes importantes dans la vie affective.

Fréquemment il est question de contexte de déceptions et apparaît un fossé entre la réalité et ce que le natif escomptait. C’est l’aspect également des incertitudes et des choix non libérateurs. La vie amoureuse se teinte d’obstacles difficiles à combattre en raison d’un contexte sur lequel le natif n’a pas la possibilité d’intervenir. En présence de cet aspect, on trouve souvent dans la vie amoureuse des schémas répétitifs.

Les amours s’adressent à des personnes pas libres ou au loin mettant la situation en attente. Les attentes, les plages d’absence et l’éloignement physique de la personne aimée sont souvent observées. Cela peut correspondre à un souhait de vie indépendant car la présence de Neptune aux côtés de Vénus implique que le natif peut se dispenser du physique et aimer à distance. Nous retrouvons la poursuite de la chimère amoureuse à travers des élans d’affection qui s’adressent à des personnes inaccessibles. Dans ses aspects dissonants à la conjonction, l’aspect entraîne vers une baisse de l’objectivité dans la vie affective. Il existe un réel entretien d’une illusion difficile à déceler par le natif. Selon la globalité de la carte de nativité et de ses climats en cours, des épisodes affectifs peuvent conduire à de rudes déconvenues.

Concernant le relationnel, l’indulgence est caractéristique du contact Vénus-Neptune. Il s’agit d’une conjonction apportant beaucoup de douceur aux autres et le sens de l’écoute.

Il existe un risque d’installation progressive d’une dépendance à autrui, voire une dépersonnalisation.  Dans les relations affectives qu’elles soient d’ordre amoureux ou amical, cette conjonction expose le natif à subir l’ascendant d’une autre personne et si dans le natal rien ne contrecarre cet aspect, à entrer peu à peu sous son influence. La nature envahissante de Neptune ne sait pas fixer de limites et la nature dévouée de l’astre a besoin de s’exprimer. Le déséquilibre entre du temps consacré aux autres et l’absence de réciprocité est une caractéristique fréquemment rencontrée dans les conjonctions Vénus Neptune.

A travers cet aspect, demeure également la possibilité d’entrer dans un processus d’identification à un tiers. Ainsi, cet aspect dans le thème d’un artiste favorise un style influençant une génération qui s’identifie à lui. L’artiste peut incarner une icône et générer des engouements collectifs. La présence de Neptune auprès de thèmes d’artistes ou d’orateurs est intéressante à observer dans le sens ou cette transsaturnienne suscite une emprise sur les masses. Dans une carte de nativité, la fascination exercée par un artiste ou un orateur sur son public est plus amplifiée avec des aspects harmonieux de Neptune qu’en l’absence de l’astre. En présence de Vénus, le processus de fanatisation, propre à Neptune bénéficie du charme Vénusien.

Evoluer au sein d’un univers artistique et musical est fréquent sous la conjonction Vénus-Neptune, aspect qui laisse rarement le syndrome de la page blanche. Le reste du thème évalue de la viabilité des projets de nature artistique mais on peut parler de fertilité quand il est question d’idées ou d’apporter son appréciation à une mélodie en cours de création grâce à une bonne oreille musicale. En revanche cet aspect est dépourvu de sens pratique et du sens de l’organisation, il est celui de la veine créatrice libérant des flux d’idées et dote d’un sens inné des volumes et des espaces (création, design). En premier lieu, de la créativité et le secteur musical sont représentés bien que cet aspect invite aussi à trouver l’épanouissement vers des causes ou emprunte des chemins vers la spiritualité.

 

Neptune, créer son monde idéal

En astrologie mondiale, une des caractéristiques de Neptune consiste à captiver les masses pour les faire adhérer à une idée. Que ce soit à travers des opinions politiques face aux questions sociétales ou pour véhiculer des messages, Neptune dominant dans un thème propose d’attirer des sympathisants et de gonfler les rangs de l’organisation représentée. Cette transsaturnienne a pour principe de diviser pour mieux régner et la diffusion de ses courants de pensées s’étale souvent géographiquement.  Il est courant de trouver l’astre dominant auprès de thèmes de personnalités politiques ou engageant dans des causes sociales, écologiques ou pour des débats philosophiques. Dans les cas de dissonances de l’astre, dans la communication les manipulations de masse et écrans de fumée ne sont jamais loin et tous les stratagèmes sont utilisés pour parvenir à ses fins. L’astre aspire à créer son propre monde selon son idéal.

Neptune règne sur l’univers du visuel ( logo, images, animations) et les sensations qui en découlent.  En étant dans sa dignité en Poissons depuis 2011, plus que jamais avec le concours du long carré Uranus-Pluton, 2011-2016, Neptune souligne une époque où l’univers de l’actualité vit une évolution significative dans le traitement de l’information.  Dans ce monde actuel où une image inonde en quelques secondes la planète avec les réseaux sociaux et la téléphonie mobile, le pouvoir de l’image s’est imposé.

Avant l’évolution du niveau des technologies que nous connaissons à l’heure actuelle, le lien entre Neptune et le pouvoir de l’image est présent.  Il n’était simplement pas globalisé et du reste chacun est libre d’accepter d’être noyé par une société où l’image et l’apparence dominent et de le refuser en continuant à vivre en accord avec un autre versant de Neptune : la tranquillité, des instants de méditation, le calme loin de l’agitation citadine.

Le monde d’images propre à Neptune est aussi vécu de l’intérieur, il commence dans l’enfance avec l’imagination fertile de l’enfant qui s’évade dans son monde.

Le monde émotionnel de Neptune sait mieux que quiconque toucher l’âme d’enfant de chaque natif devenu adulte, c’est pourquoi l’astre appelle à des vocations et invite le natif à rejoindre son monde idéal ou à le créer. L’astre incite à s’impliquer corps et âme et à mener sa voie habitée d’une foi infaillible. Les milieux politiques, philosophiques, spirituels et artistiques sont convoités avec Neptune.

Loin de cette société de consommation et cette mondialisation, gardons en tête que Neptune plonge dans un monde de sensations. Il est l’air du temps, ces moments d’extase devant la beauté de la nature, la magie d’un instant de vie à travers une émotion, une senteur, un goût, une scène de vie qui se fige dans la mémoire et devient rémanente. Il est l’émotion à l’état pur, il est vibrations et l’envahissement de sensations.

Générateur d’images et maître en l’art du fantastique, ce n’est certainement pas un hasard si dans le registre créatif, Neptune se trouve au MC du créateur Walt Disney. Walt Disney, angularités Lune-Neptune. En astrologie, le monde de l’enfance est représenté par la Lune : l’image maternelle, le foyer, les émotions. Neptune : l’imaginaire, le rêve, les sensations.

Venus Pluton Venus Neptune, des empreintes émotionnelles.

Sur le fond, la conjonction Vénus Neptune s’approche de certaines caractéristiques de la conjonction Vénus Pluton dans le sens où ces aspects plongent le natif dans des histoires d’amour générant des émotions intenses et le plus souvent indescriptibles.  Vénus Pluton ou Vénus Neptune sont sans égal pour entretenir le désir et susciter la passion.

Représentatifs d’un monde fantasmagorique, la conjonction Vénus Pluton et Vénus Neptune sont l’empreinte d’une sensualité et partent à la recherche d’expériences érotiques ou émotionnelles.

Néanmoins leur similitude s’arrête dans la recherche de sensations car le pouvoir régénérant de Pluton n’existe pas auprès de Neptune, pas plus que l’espérance incarnée par Neptune n’est pas portée par Pluton.

Pour découvrir l’univers de Vénus-Pluton je vous invite à lire « Vénus Pluton un voyage au coeur de vous-même ».

 

Valérie Darmandy

Le 16/09/2016 à 13H25

 

copyrighta92g1c61

Commentaires fermés sur L’univers sensuel de la conjonction Vénus-Neptune.

Classé dans amour et relations, Neptune, Vénus

Variations de la maison XII

article maison XII valerie
Fertile, spirituelle, secrète, éprouvante, mystérieuse, la maison XII présente différentes facettes obligeant à puiser dans divers lieux de la carte natale. Génératrice d’émotions, à mi-chemin entre spiritualité et expériences indicibles, cette maison laisse rarement dans la neutralité.
La maison XII est associée aux réalisations demandant des étapes et de la patience car à l’inverse de la maison I, sous entendant des événements précoces, la XII prédispose à un épanouissement survenant « sur le tard ».
Avec un thème harmonieux, l’on se construit un monde proche d’un idéal tout en préservant le sentiment d’être sous une époque ne reflétant pas ses idées ou ne pouvant répondre aux espérances. Discrète, la maison XII se protège d’un monde qu’elle sent hostile, pour s’en créer un à son image.

La communication de la maison XII

Cette maison favorise une vie intérieure riche. En matière de communication, elle utilise le registre des émotions et sensibilise autrui en touchant sa corde sensible. La XII illustre les freins, les entraves et fait naître un sentiment d’exclusion. Face à ces contrariétés, les réactions et les émotions ressenties ne proviennent pas seulement des astres localisés dans cette maison mais aussi des structures astrologiques réparties dans le thème.

Cette maison expose à une susceptibilité plutôt à fleur de peau et à des interprétations erronées soit par une baisse d’objectivité ou une difficulté à transmettre les informations comme on l’entend.  Lors d’échanges, entre l’objectif visé et le résultat obtenu, la satisfaction n’est pas totale. Il subsiste au fond des doutes et l’on demeure peu convaincu d’avoir été compris comme on l’aurait souhaité.  La maison XII débouche sur le sentiment d’appartenir à une minorité que la majorité du monde ne comprend pas. Convaincre quelqu’un ayant une maison XII occupée, demande des efforts à  ses interlocuteurs. Il faut d’abord rassurer la personne qui possède la maison XII occupée et ne pas le heurter car cette partie du ciel est sensible.

Si le thème le confirme, les astres en début et au milieu de la XII génèrent de couacs dans la communication, laissant lors d’échanges des arrières pensées ou un goût d’inachevé. Ainsi placés, ces astres doivent accepter des concessions ou supporter des contraintes et ce, à divers degrés.  Ces points sont à évaluer non pas avec la simple étude de la XII mais avec l’intégralité de la carte natale. 

Afin d’améliorer des moments inconfortables, instinctivement on puise des ressources situées ailleurs dans le thème natal  en utilisant des aspects favorisant le rééquilibrage.  Ce fonctionnement n’est pas l’apanage de localisations d’astres en maison XII puisque le thème est un dialogue constant entre aspects et maîtrises. Même en l’absence de transits, le thème, en dialogue permanent,  évolue dans le contexte des derniers transits ou du dernier rappel de cycle.

Lors de nouveaux transits ou réactivations de cycles, ceux-ci sont vécus selon la façon dont on a intégré les transits  (ou cycles) précédents.

La stimulation d’une zone de fragilité par des circonstances ou lors d’une conversation, réveille un inconfort générant spontanément la recherche de voies de sortie. Ces voies de sorties sont des aspects harmoniques dans la carte, aidant à réajuster le sentiment d’inconfort.  Lorsqu’il est question de frustration, sentiment propre à la maison XII, la règle est la même, on compense en se servant d’aspects pour tenter de rétablir l’harmonie.  Cependant il y a deux poids, deux mesures, la présence d’astres dans la maison XII met l’accent sur l’augmentation d’une sensibilité à des ambiances et le fait que certaines expériences restent prégnantes.

Le niveau de réceptivité de la maison XII se situe au-dessus des 11 autres maisons et demande de fournir des efforts.  Ces derniers sont plus ou mieux vécus selon l’état général du ciel aidant les astres enfermés en maison XII.

L’attente

Cette maison astrologique invite à passer une partie de sa vie à attendre des situations car la quête d’idéal est importante, sauf que la perfection n’étant pas de ce monde, les espérances aboutissent à des concessions ou des insatisfactions.  Le sentiment d’être incompris ou celui d’appartenir à une minorité que la majorité du monde ne comprend pas, est souvent au rendez-vous.  Ce sentiment peut s’appliquer dans la vie personnelle, comme professionnelle ou s’étendre aux deux.

La XII est la maison des situations en demi-teintes où l’épanouissement est entravé également par des circonstances extérieures. Cette maison réduit la marge de manœuvre et éveille tôt à une  prise de conscience sur la question du libre-arbitre. Ce débat sans fin peut d’ailleurs passionner celles et ceux ayant des maisons XII occupées.

Maison XII, un incubateur

On a pour habitude de répertorier dans cette maison l’univers médical, les experts et les professions liées à la recherche. Dans certains thèmes, le besoin d’aider autrui est tel que l’on embrasse un métier dans les sphères médicales, celles du bien-être ou l’on s’oriente vers des associations pour aider des populations en détresse.

On y référence aussi  les métiers exercés dans l’ombre et le plus grand secret,  les activités qui isolent du reste du monde, en raison d’horaires décalés  (par exemple, personnel naviguant). Les auteurs s’enfermant pour noircir leurs pages peuvent avoir une maison XII. La notion de réclusion, associée à cette maison, est à prendre en considération.  Cet enfermement peut sous-entendre une expérience avec une privation concrète de liberté ou refléter l’environnement professionnel dans lequel on évolue, tel que le métier de gardien d’un centre pénitencier.  Par son symbolisme à la vie in-utéro, la XII immerge avec une joie non dissimulée,  dans des travaux que l’on n’aime pas achever.  Fertile, cette maison place dans un état d’incubation et permet d’élaborer des plans, de réviser des activités en cours de sorte que l’on assiste à un interminable travail pouvant occuper toute une vie. Ceux qui consacrent leurs vies à la recherche sont heureux avec cette maison, propice à tout type d’investigation. Cette partie du ciel est un laboratoire d’où sortent des concepts.

La XII s’inscrit dans une vie professionnelle peu adaptée avec l’air du temps. La maison XII renferme les métiers non reconnus officiellement sous l’époque où vit la personne ou des activités appelées par leurs fonctions,  à préserver la plus grande confidentialité.

En conséquence, pour savoir si la maison XII renferme des prédispositions aux épreuves ou s’avère une matrice à œuvres diverses et variées, l’étude isolée de la XII est bien insuffisante, il faut regarder toute la carte et surtout l’état du maître de XII. Naturellement, l’un n’empêchant pas l’autre, la XII peut sur un seul thème, fonctionner sur différents plans.

Les astres se levant.

Situés en fin de maison XII, les astres ne sont plus à l’étroit, ils imprègnent la personnalité et sont prêts à être utilisés.  En se levant, ces astres sont à la disposition de la personne, à elle de la saisir, de les exploiter avec le mode d’emploi réparti dans tout son thème.

Perceptions de la XII

Associée au signe du Poisson, à Jupiter et Neptune, la maison XII offre un mélange de fertilité et d’inconstance et expose à vivre bien des mues au cours de la vie. Maison des évolutions profondes et du ressenti, la XII développe de l’empathie et il est question de trouver l’équilibre entre sa propre vie et la souffrance du monde à laquelle l’on est réceptif.

En présence de dissonances diverses dans la carte, on peut se trouver en colère contre la société, avoir des difficultés pour s’intégrer à une société qui ne reflète pas ses idées.   On peut ressentir simplement que l’époque ne convient pas et ne pas trouver sa place. La maison XII invite à se réfugier dans un lieu sûr,  loin d’un monde que l’on perçoit, brutal.

Ces ressentis vont du simple sentiment de révolte au souhait d’opter pour une vie marginale. La maison XII donne le sentiment de ne pas être bien  sur le sol natal et vivre en ressentant un malaise dont l’origine n’est pas toujours identifiée. La maison XII peut faire changer radicalement de vie par un départ du territoire en vue de trouver la paix intérieure et trouver l’harmonie dans un nouveau lieu. On rencontre régulièrement des exils  avec cette maison occupée.  Avec des astres positifs et non dissonants, la maison invite à se retirer des terres natales car celles-ci n’apportent pas de possibilités de réalisation. Le départ vers un pays étranger est à étudier avec d’autres dispositions dans la carte, comme la maison IX et l’état du maître ascendant. En l’absence d’exil, on s’éloigne de l’agitation urbaine et coule des jours paisibles au calme. Le choix d’une vie discrète est un souhait souvent exaucé.

La qualité des lieux et l’environnement sont les pierres angulaires de la maison XII  car l’on cherche à fusionner corps et mental avec le lieu où l’on se trouve et cherche des mentalités qui font écho à ses idées.  Cette tranquillité est trouvée lorsque la maison XII est occupée par des astres agréables mais le mental étant très actif avec la maison XII, il arrive que des problèmes soient montés en épingle, là où il n’y en a pas.

Indéniablement cette maison cherche à s’enrichir et à obtenir des réponses aux questions métaphysiques. Elle oriente vers les sphères spirituelles pour trouver un sens à son existence. Idéale pour la méditation, elle accompagne la vie de ceux qui font de la spiritualité, un art de vivre.

Plus sensible que les 11 autres maisons, cette partie du ciel cherche à s’entourer du meilleur et de douceurs. Se ressourcer auprès d’un cocon est fondamental. La XII prédispose à être dévoué mais reste à savoir jusqu’où… On peut s’oublier, être fort pour autrui tout en étant fragile pour soi-même. Au-delà des apparences,  ce paradoxe finit par épuiser et demande à être atténuer afin de limiter les remous émotionnels.  Lorsque l’harmonie intérieure est rompue, si l’affectif fait défaut, la XII expose à traverser des vagues à l’âme plus ou moins profonds.

Cette maison possède la capacité d’encaisser bien des choses, de supporter des concessions sur une longue durée, qui seront plus ou moins acceptées. Elle est liée à des situations d’attente, aux souvenirs, à l’état mélancolique, elle prédispose à ruminer des situations anciennes et à ce titre, en parallèle de la XII l’étude de Saturne est toujours intéressante.  L’intégration du passé et des événements ne passent pas que par la XII mais par des facteurs astrologiques pouvant aider à sublimer.

Dans son ressac lancinant, la XII encombre d’images et d’émotions. Le défi principal de la XII est d’atténuer le ressenti d’émotions polluantes venant ou de réalités dures à supporter et du passé. Apprendre à lâcher-prise est un dilemme pour cette maison, heureusement elle renferme des capacités d’évolution mais celles-ci demandant du temps. Vivre avec une maison XII occupée c’est avoir le sentiment d’être en perpétuelle évolution et d’appartenir à un monde éloigné de celui sous lequel on est né.

Aimer avec une maison XII

L’attente stipulée par cette maison tient toujours de l’état général du thème et des éléments astrologiques liés à la vie affective. Simplement la présence d’astres « affectifs » en XII offre une tendance à rencontrer des situations complexes. On attend une situation ou quelqu’un. On trouve cette maison occupée par ces astres, chez les personnes fermant les yeux sur des situations en acceptant des concessions, ou attendant la libération du partenaire engagé ou au contraire trouvant leur équilibre à travers une relation sans engagement car le partenaire n’est pas libre.

S’agissant d’une maison qui n’est pas précoce, l’équilibre affectif est trouvé après avoir essuyé des déconvenues.  Pour autant la XII ne se limite à subir. On peut opter pour un mode affectif original, des amours libertins, une vie parallèle rendant heureux, un temps car les choix sont rarement libérateurs. Les souvenirs hantent souvent, cette maison peut annoncer des liaisons auxquelles il est difficile de se soustraire psychologiquement ou des espoirs vains envers quelqu’un.

Avec la maison XII l’insatisfaction amoureuse risque d’être en toile de fond et déboucher sur des périodes nostalgiques.  Les concessions vont de pair avec la vie affective : conjoint absent, occupé, forcé de s’éloigner, double vie, des paramètres extérieurs s’immiscent dans la vie privée.  Avoir une maison XII occupée ne rime pas avec épreuve affective, des aspects très dissonants se rencontrent lors d’épreuves affectives, avec une maison XII vide. L’état du maître de XII est à étudier.

Burnout et saisons en enfer

Psychologiquement cette maison fait réfléchir beaucoup et retourner les problèmes dans tous les sens afin de comprendre leurs venues. La XII amène des mini-bilans de vie sous des périodes rapprochées. Elle entraine des remises en question, une culpabilité et des sentiments d’injustice. La colère et le sentiment d’impuissance y sont inhérents. La sensation de stagner peut se présenter par intermittence, selon l’ensemble du thème et de l’état actuel du ciel.

Le versant sombre de la maison XII n’est cependant pas à éluder, sachant que cette maison peut laisser des bleus à l’âme. A l’instar de la VIII, la XII augmente la fatigue psychologique et physique et demande beaucoup l’énergie. Bien qu’elles soient différentes dans leurs façons de fonctionner, une descente aux enfers est possible avec la XII et la VIII  si de nombreux facteurs le répètent dans le thème.  La VIII appelle à une régénération, débouchant vers une renaissance tandis que la XII propose d’assimiler des expériences et de les intégrer, plus lentement.

Les efforts demandés  avec la XII sont importants car la maison impose un sentiment d’impuissance et invite bien des fois à se tourner vers la spiritualité comme voie de salut pour supporter des épreuves. Celles-ci sont répandues dans le thème et encodées par des aspects difficiles ayant des interactions avec le maître de I, de XII, maître de VIII ou des maîtrises affligées dans ces maisons difficiles. Lorsque la XII ou le maître de XII est affligé et reçoit une quantité d’aspects difficiles, les difficultés en cours proposent de sublimer et la personne pioche ailleurs dans sa carte pour supporter les situations.

Des expériences douloureuses et les épreuves sont associées à la XII, comme les privations de liberté,  les affaires non résolues, des situations laissant avec un sentiment d’interrogation, d’inachevé, plaçant dans l’attente, les maladies graves, invalidantes ou nécessitant des prises en charge lourdes. On y trouve l’exclusion sociale, le sentiment d’oppression, de persécution,  des carences sur les produits de première nécessité, elle est la maison des populations en détresse, des laissés pour compte de la société.

La XII très dissonante engendre  de fortes perturbations psychologiques avec une plongée possible en dépression, si le thème y incline. Le burnout, la dépression (voir aspects nataux de Saturne et Neptune puis ces astres au moment des dépressions), les longues maladies appartiennent aux  VIII et XII, aux maîtres de ces maisons et surtout aux aspects liant ces maisons. Pour le burnout, des dissonances de Saturne et Uranus sont fréquentes. Saturne très dissonant demande à dépasser ses propres réserves quand celles-ci sont déjà vides tandis que les dissonances d’Uranus mettent sous pression sans pouvoir se détendre.  L’épuisement, l’accumulation du stress permanent sont des constantes d’Uranus et Saturne dissonants au natal dans des lieux sensibles du thème et stimulés momentanément.

Ces moments de vie sont plus délicats à gérer avec une maison XII difficile (ou un maître de XII difficile),en raison des émotions et des difficultés à évacuer les énergies négatives d’autant que la maison  rend  prisonnier de pensées obsédantes. En période difficile, lâcher prise est réellement un défi pour cette maison qui a tendance naturellement à stocker les émotions.  On peut finir par se sentir agresser par un monde extérieur qui va trop vite.

Sublimer, seul ou avec les autres thèmes.

Afin d’améliorer des moments difficiles, l’on tente instinctivement de sublimer. Cette attitude positive, facile à dire, n’est pas si évidente à adopter et elle n’est pas donnée à tout moment.  Cependant,  le ciel évoluant, les dispositions changent et les opportunités avec. Ce n’est pas parce que la sublimation est difficile dans une période de vie qu’il en sera ainsi toujours.

Pour parvenir à sublimer avec une maison XII occupée, seul le dialogue entre les astres et les luminaires composent les voies de sorties possibles sur lesquelles se diriger pour contrecarrer des aspects bien difficiles. L’élan à rebondir et à transformer le négatif en positif rayonne normalement dans tout le natal. Seulement par l’interaction du ciel mondial sur le natal, il arrive que des endroits du thème natal soient atteints et affectent considérablement la marge de manœuvre.

Face à la dimension de certains climats astrologiques, sublimer devient un parcours du combattant, mobilisant une énergie considérable sur du long terme. Un autre critère intervient pour la sublimation : la durée de transits. Certains d’une durée de plusieurs années, proposent  un bras de fer  car les phases de rétrogradation et passages finissent par épuiser. On doit à la fois puiser dans la carte des aspects compensateurs tout en étant usé par les allées et venues des transits des lentes  (trois passages s’étirant sur une paire d’années).

Il ne faut pas oublier que la XII ne délivre pas spécialement de l’énergie mais en demande. Puisque l’on doit puiser dans des ressources situées ailleurs dans son thème, la XII demande encore plus que les autres maisons, d’adopter cette attitude. Les astres tels que Pluton ou Saturne sont à étudier pour évaluer les efforts à fournir liées à la maison XII, pour aller de l’avant.

Sublimer demande l’intervention de Saturne pour la persévérance et l’intégration, de Pluton pour la capacité à se régénérer à et transformer, d’un bon aspect de Mars pour trouver de l’énergie pour avancer et d’un mental positif. Des aspects forts de Mercure et du Soleil seront nécessaires pour maintenir la clarté sur les situations.   Un bon état d’un maître ascendant pendant les transits même difficiles, permet de préserver l’objectivité sur les situations et aide à sublimer toute situation difficile.

Bien que les voies de sorties existent toujours, si le maître ascendant est pollué par Pluton, rendu opaque par les dissonantes de Neptune ou restreint dans son action par le frein de Saturne, sublimer devient réellement une montagne à gravir.  Il faut être honnête, sublimer n’est pas toujours facile, du moins seul.

Sublimer au contact d’autres thèmes astrologiques.

Heureusement l’outil astrologique est intelligent et sa lecture ne se limite pas au thème isolé, puisque l’interaction entre les thèmes participe à la sublimation. L’astrologie révèle sa pertinence lors de synastries,  car au-delà des émotions liées à la rencontre et des premières années grisantes, les interaspects révèlent l’objectif de la relation.

Il arrive que la sublimation provienne de l’extérieur, par la rencontre d’une personne portant des éléments indispensables au thème de la personne en difficulté. A leur contact, un thème guérit l’autre, les relations sont alors « thérapeutiques » et il arrive que les personnes en soient conscientes au bout de quelques temps.  On retrouve des relations de type coup de foudre, cachant en réalité une sublimation.  Dans les premiers temps, l’attirance du début ne révèle pas le pouvoir cicatrisant d’une relation.

Un éveil collectif de la maison XII

Lorsque l’on évoque la maison XII sur un plan individuel, la maison astrologique renvoie à l’étude de Jupiter et Neptune. La présence de Neptune dans le Poisson, sa dignité astrologique depuis 2011, souligne naturellement les différents visages de la maison XII, les meilleurs comme les pires.

Cela revient à un réveil à échelle collective amorcé à l’entrée cet astre si discret et dont l’émergence augmentera graduellement au fil des 11 prochaines années. Onze ans, c’est le temps qu’il reste à Neptune pour parcourir le signe le plus mystérieux et spirituel des signes zodiacaux. Le transit en dignité de cet astre jamais revenu dans son signe depuis près de 165 ans, devrait coïncider avec la progression d’une époque de dématérialisation et de globalisation. La puissance de l’astre, jusqu’ici discret, devrait creuser le fossé entre les dérives propres à Neptune et la levée d’une époque spirituelle, très « émotionnelle » où le mot solidarité prendra sa pleine dimension. Année après année, l’accent devrait être mis sur l’écologie.

En tant que planète transaturnienne, l’astre agit sur le plan collectif et progressivement dans tout ce la planète a de meilleur et de pire.  Neptune dans sa dignité, inocule une transformation qui, étapes après étapes, changera le paysage et les mentalités.  L’astre, actuellement au début de son périple, est dans sa phase de rétrogradation sur les 5 premiers degrés du signe du Poissons, la route est donc longue. Durant le transit de Neptune en Poisson, les transformations s’opèrent, de façon inéluctable,  son objectif est d’effacer les repères tels que le monde les connaît actuellement en vue d’en installer des nouveaux, en 2025-2026 lorsque l’astre quittera le Poisson.

Le départ de Neptune de sa dignité devrait permettre aux hommes de mesurer l’étendue de son œuvre d’autant que d’autres transaturniennes changeront de signe. Le passage de 3 transaturniennes, Neptune, Uranus, Pluton dans leurs nouveaux signes, Bélier, Gémeaux, Verseau, marquera des années charnières inscrivant des repères dans la mémoire collective. En l’espace de quelques mois, ces trois transaturniennes franchissant des signes, marqueront à la fois une rupture dans les habitudes, les modes de vie actuels et l’émergence de nouvelles bases.

2025-2026. Tandis que Neptune arrivera en Bélier, Pluton sera en Verseau au trigone de son maître, Uranus, ils formeront un trigone en Air.  Un contexte astrologique collectif majeur aura lieu en France non pas sous le prochain quinquennat (2017-2022) mais sous celui qui lui succédera (2022-2027).

 

Article suggéré : Pluton en Verseau, les graines d’un nouveau monde

copyrighta92g1c61

 

Valérie Darmandy

le 2014/09/30  13:00

 

 

 

 

 

3 Commentaires

Classé dans Communauté, Maison XII, Maison XII en astrologie, Neptune, Neptune Poissons, Neptune Poissons dimansion solidarité, prévisions astrologiques mondiales, Prévisions astrologiques mondiales 2015, Spiritualité

Les angularités astrologiques du Vol MH 370

Plusieurs personnes m’ont demandé de regarder le thème du vol MH370, voici les informations astrologiques issues du ciel du décollage.

Carte établie à 00h41 sous la latitude et la longitude de Kuala Lumpur, Malaisie.

Thème décollage vol MH370 Kuala Lumpur

A partir de 00H41 heure locale, l’ascendant ici Sagittaire est encore en vigueur pendant 1h30 à condition que l’on reste sur place à Kuala Lumpur. Ce ciel est donc valable pour le décollage et pour d’autres situations concernant la population de Kuala Lumpur à ce moment-là. Le maître ascendant Jupiter, astre de vitesse moyenne, est en opposition à une lente, Pluton et au carré d’une seconde lente, Uranus.

Ce carré en T en cardinal avec une maîtrise d’ascendant sous le Sagittaire, s’enregistre dans le ciel actuellement une fois par jour.

Selon les fuseaux horaires, à travers le monde à différentes heures nous retrouvons cet ascendant Sagittaire soulevant la même structure :  Jupiter carré Uranus carré Pluton. Le carré est composé d’astres lents,  les aiguilles de l’horloge peuvent toujours tourner, l’aspect se maintient jusqu’à la fin Mai 2014 mois au cours duquel Jupiter accélère en Cancer et se détache du carré.

Des tas d’événements sont alors initiés sous cette configuration journalière faisant intervenir des astres collectifs (Uranus Pluton).

Légende de la carte :

Flèche, le coucher de la Lune, les cuspides progressant donnent l’illusion que la Lune descend sous la ligne d’horizon.

Le premier petit trait rouge dans la maison I montre la progression de la pointe de l’ascendant à 1H41 coïncidant avec la juxtaposition de Mercure en III.

Le second petit trait rouge situe le passage de la cuspide dans le signe du Capricorne à 2H20 heure de Kuala Lumpur.

LA NOTION DE TEMPS DANS UNE CARTE

Il faut environ 2 heures à la cuspide d’un ascendant pour qu’elle traverse un signe.

Au décollage du vol MH 370, la cuspide étant déjà engagée dans le signe du Sagittaire, entre le 7ème et 8ème  degré, comptons environ 1 heure et demi afin que la cuspide atteigne le signe suivant : le Capricorne.

Parce que l’astrologie c’est aussi des chiffres, 1h plus tard à 1H41, toujours à l’heure de Kuala Lumpur, Mercure traverse la cuspide de III.

Cette nouvelle carte serait naturellement valable si l’avion était toujours sous la latitude et la longitude de Kuala Lumpur, c’est-à-dire sur la piste de cet aéroport. Or,  1h après le décollage et avec sa vitesse de croisière, l’avion  s’enregistre sous de nouvelles coordonnées géographiques : Latitude/Longitude.

On peut cependant estimer que le moment où Mercure atteint la cuspide de III est fondamental car dans le ciel du décollage Mercure est au carré de Saturne en XII. On y voit une rupture de communication pouvant intervenir lors du contact de Mercure avec le début de la III. Pour aller plus loin, il faudrait identifier les coordonnées géographiques en vol au moment où fut enregistrée la rupture de communication par les radars.

Les éléments connus ce jour informent de la désactivation des transpondeurs à 1H21.

A 2h20 heure de Kuala Lumpur, l’ascendant bascule dans le signe du Capricorne. Après ce décollage, le laps de temps de 1H 30 correspond au délai qu’il faut à la cuspide pour franchir le reste du signe du Sagittaire pour un habitant de Kuala Lampur . Quant à l’avion en 1H30 de temps de vol, l’appareil franchit d’autres latitudes et longitudes, sa trajectoire  modifie cette durée de progression de la cuspide. Dès que l’ascendant fut entré en Sagittaire, soit plusieurs minutes avant le décollage du vol MH370 et encore pendant une heure et demi, le traffic aérien poursuit son cours, des vols internationaux continuent de décoller vers d’autres destinations. Par la maîtrise de l’ascendant, la configuration de Jupiter est toujours en vigueur : Jupiter opposé Pluton carré Uranus couvre cette large période de 2 heures.

Cette dissonance Jupiter Uranus Pluton ne concerne donc pas que le décollage du vol MH370 mais tous les autres vols et aussi les décisions pouvant être prises à ce moment-là dans ce lieu.  Il est évident qu’en 2 heures avec la maitrise de Jupiter comme ascendant, une série de climats sont susceptibles d’être initiés et pas seulement un décollage d’avion…  On y trouvera tous les climats vécus par la population sous cette latitude et longitude..

Evoquer cette notion de temps est un paramètre essentiel dans l’analyse si l’on veut comprendre dans quelle proportion des configurations couvrent des climats. Bien que pris dans une configuration en vigueur pour une paire d’heures, Jupiter en tant que maître ascendant de la carte est certes  important mais il n’est pas l’élément clef de l’analyse car il n’est pas l’astre lié à l’instant T.

Face à ces notions de temps, considérer l’événement à l’instant T m’a paru une démarche indispensable avant d’extraire l’analyse inhérente aux dominantes angulaires. Dans ce ciel se distinctent clairement deux parties  :

-la maîtrise de l’ascendant et les aspects évoqués ci-dessus, valables pour 2 heures ou 1h30 après le décollage.

– l’angularité de la Lune sur la cuspide de VII. Son emplacement à la cuspide de VII affiche une précision de 1 possibilité sur 360 d’être localisé à cet endroit du ciel au moment du décollage.

Cette angularité coïncide bien avec le moment précis du décollage uniquement et cette zone du ciel astrologique retient toute mon attention car elle remplit plusieurs conditions astrologiques instructives.

-Les angularités de la Lune et de Neptune, dont la durée des angularités se jouent à quelques minutes et situent précisément le moment du décollage.

Ces angularités imprègnent un climat lié à une situation initiée  à 00h41 heure locale. L’ heure 00h41 pointe du doigt l’angularité quasi absolue entre Neptune le Fond du Ciel et la Lune et le Descendant. Ces angularités ont une validité de quelques minutes et répondent à un événement se jouant à un instant T : le décollage de ce vol.

Sous ce ciel du 8 Mars 2014 à 00h41 à Kuala Lumpur, nous avons deux climats avec des notions de temps très différentes, un climat dont la durée est de 1H30 « après ce décollage » puis des climats précis liés à ce vol, soulignés par les angularités de Neptune et la Lune.

Ces  seconds climats m’ont paru plus pertinents dans l’analyse car en terme de « temps », les angularités de la Lune et de Neptune sur les angles VII et IV ne sont valides que quelques minutes (*). Dès lors la cuspide de VII progresse dans le Gémeaux et laisse sur un plan astrologique, la Lune se coucher pour descendre dans la maison VI.

Astrologiquement, la disparition  de la Lune sous l’horizon  est un élément très intéressant de l’étude. Pour bien comprendre, ouvrons une parenthèse :

Chaque jour, avec le mouvement apparent du Soleil depuis la Terre, lorsque le Soleil se couche, il est au début de la maison VII et s’apprête à descendre sous l’horizon vers la maison VI pour ne plus être vu par nos yeux et continuer sa course dans la maison V, puis la IV et il remontera en se levant le lendemain à l’Est à l’ascendant et ainsi de suite.  Au moment du coucher du Soleil, la lumière diminue et depuis notre point d’observation, nous avons l’illusion de voir le Soleil se coucher sous l’horizon.

La carte du décollage fait appparaître le même mécanisme sauf qu’il s’agit de la Lune qui s’apprête à disparaître sous l’horizon.

Le moment précis du décollage montre que la Lune est en train de se coucher dans une dissonance d’un Neptune au Fond du Ciel, c’est-à-dire Neptune est totalement couché. Le luminaire de nature Eau est en signe d’Air et entre en contact de manière conflictuelle avec Neptune,  astre de nature Eau. L’élément Eau est mis en exergue au moment très précis du décollage par ces angularités.

Le vol MH370 à destination de Pékin s’amorce sous une dynamique dissonante Lune Neptune angulaire partant des maisons VII et IV.

La Lune dans le signe des Gémeaux fait-elle référence aux passagers ou au pilote et co-pilote.

La seconde option me paraît plus logique car en considérant dans tout thème natal, la maison IV comme les murs derrière lesquels on s’abrite, soit un lieu clos, la maison IV dans ce thème d’événement évoque l’habitacle dans lequel sont assis les passagers.

Un problème évident se distingue avec la dissonante importante entre la Lune et Neptune. En regardant de plus près, la Lune s’échappe par carré désappliquant et file vers Jupiter dont elle est maître, un Jupiter maître de I en VIII en signe d’Eau.

L’angularité de Neptune en IV fait poser la question suivante. Nous sommes devant le thème de départ d’une situation ( vol international), Neptune dans sa dignité en Poissons mentionne l’importance d’un environnement aquatique.  Neptune met en évidence l’élément Eau par son angularité soulignée par un carré en T entre la cuspide d’Ascendant et l’angularité de la Lune, autre critère d’Eau. La maison IV est valorisée par l’angularité de Neptune qui colle sur la cuspide de IV. Cette fusion entre la cuspide de IV et Neptune se jouent à quelques minutes près quand on sait qu’une cuspide met environ 4 minutes pour avancer d’un degré sur le Zodiaque. (*). Il s’agit d’une moyenne puisque la progression du méridien supérieur ( MC ) et inférieur Fond du Ciel ( cuspide de IV) et le mouvement des autres maisons dépendent toujours de l’heure et varient en fonction des coordonnées géographiques Lat/Long. Leurs vitesses peuvent légèrement fluctuer selon l’heure et les données de localisation. 

En astrologie, la maison X  exprime les lieux en hauteur, à contrario, la maison IV évoque les lieux vers lesquels on descend, les caves et lieux se situant dans des niveaux bas.

Dans ce ciel, la conjonction de Neptune avec la IV exprime clairement l’immensité des eaux et les conditions à l’intérieur de la carlingue ( maison IV lieu clos), l’angularité et le coucher de Neptune peut parfaitement faire référence à une altitude basse du vol. ( symbole de la maison IV).

NOTION DE TEMPS SELON LES CARDINAUX , FIXES OU MUTABLES

Cette étude rélève d’autres données de temps, la dissonance entre Neptune et la Lune est de 2 degrés et quelques minutes, ils sont en signes mutables et désignent une notion de temps en « semaine ».

Les angles Asc/Ds – Mc/Fc sont dans les mutables faisant référence à une notion en « semaine »,  soit un délai de 2 semaines et demi à partir du décollage est véhiculé dans ce carré Neptune-Lune. Le cycle Lune Neptune s’amorce au moment du décollage, des informations précieuses sont parvenues au sujet du pilote et du co-pilote récemment lors du passage de la Lune en Vierge à l’opposé de Neptune, on peut s’attendre à des compléments d’informations dès que la Lune entrera de nouveau en contact avec Neptune. La future venue de la Lune en Poissons quelques jours avant la Nouvelle Lune peut marquer une date clef dans l’avancée des recherches car la Lune relançera la relation Neptune Lune décrite plus haut.

L’attente, le flou et les données arrivant par fragments sont bien symptomatiques de la Lune en signe mutable (en plusieurs fois) au carré de Neptune.  A elle seule, la dissonance Neptune Lune traduit un état de confusion, un manque de cohésion et impacte assez fort le plan émotionnel.

Il serait difficile de ne pas voir le lien entre Jupiter maître à la fois de I et de IV se dirigeant en maison VIII dans un signe d’Eau à nouveau.

Bien qu’il ne reflète pas cet instant précis du décollage et couvre une durée plus étendue comme je l’ai décrit plus haut, Jupiter est important car il maîtrise la I. Par son opposition à Pluton ce Jupiter devient difficile car Pluton est maître de XII, maisons des épreuves et des choses cachées. Cette maison XII renvoie au 12ème signe, le signe du Poissons et l’on revient à la maison IV.

Une boucle de lecture s’amorce dans le thème. Neptune, Jupiter et Pluton en sont les caisses de résonances mais Neptune qui est couché et la Lune qui va se coucher précisent l’évolution des choses.

La communication rompue

On observe d’autres facteurs  tels que la rupture de communication et la déconnexion ( Saturne en XII au carré de Mercure en Verseau). Mercure reçoit un trigone, en apparence un bon aspect, pourtant Mars Rétrograde provient de la maîtrise de la XII, entrant en résonance à nouveau avec le signe du Poissons et Neptune. Nous revenons dans la boucle…

L’astrologie met l’accent sur  des climats en les découpant et  extrayant leurs rythmes. Cette analyse fait apparaître les éléments astrologiques suivants :

La maison IV est fondamentale, elle désigne ce qui est en bas, donc en la replaçant dans un contexte aérien, on parle d’altitude. La maison IV se trouve dans l’élément Eau, son maitre Neptune en Eau accentue la notion de profondeur de la IV, son second maitre, Jupiter est en Eau également :  environnement aquatique, l’océan.

Le fait que la Lune se couche n’est pas un élément futile,  la disparition de la Lune sous l’horizon traduit également un mouvement vers le bas.  Selon la position et le mouvement des astres angulaires liés entre eux dans le ciel du décollage, un mouvement vers le bas est symboliquement représenté dans l’analyse astrologique. S’agissant d’un décollage et d’un vol,  l’altitude a pu être plus basse que prévue au moment où la Lune a commencé sérieusement à se coucher totalement( approche du Fond Du Ciel). Pour cela il faudrait établir une analyse avec les données géographiques ( Lat, long) en vol au moment où la Lune se trouve au Fond du Ciel.

Seuls la Lune et Neptune sont angulaires au moment du décollage du vol et sont de nature Eau.

Venons en à Neptune Dieu de la mer trônant dans cette analyse en maison IV qui semble être l’astre clef dans ce ciel. Cette maison IV est également tenue par Jupiter maître de I qui se trouve en VIII dans son lieu d’exaltation en signe à nouveau d’Eau.

Sous Neptune dissonant, les situations se compliquent d’elles-mêmes,  des éléments de réponse font souvent défaut laissant la place aux doutes.  Pluton par son opposition au maître ascendant incline également vers des zones d’ombre, que Neptune alimente. Dans ce cas, Neptune au carré de la Lune stimule l’imaginaire et ouvre la voie aux spéculations à propos de la disparition de l’avion.

Avec Neptune en dignité, angulaire et couché au carré d’une Lune angulaire, le vol MH370 Malaysia pourrait garder une grande part de mystère  et imprégner la mémoire collective.

par Valérie Darmandy, le 2014/03/19 à 10:54

copyrighta92g1c61

Source de l’heure du thème :

http://www.francetvinfo.fr/monde/asie/boeing-disparu/boeing-disparu-le-recapitulatif-du-trajet-de-l-avion-heure-par-heure_554183.html

5 Commentaires

Classé dans angularités astrologiques, Asie, carré en T, la lune en astrologie, la maison IV en astrologie, maisons angulaires, Neptune, Neptune Poissons, Vol MH370

Astrologie et sexualité.

article sexualitéS’il est une donnée impossible à identifier dans un thème natal c’est bien le sexe de la personne.En revanche, chaque carte natale renferme la part de féminité, de masculinité et sa sensibilité à un mode affectif. En astrologie la sexualité est symboliquement rattachée à la maison VIII, au signe du Scorpion, aux aspects du maître de VIII puis aux astres en contact à Pluton. Les maisons II et IV entrent en scène pour leurs analogies au signe du Taureau et du Cancer relatifs à la texture de la peau et à la chair.  Le Taureau représente la bouche, la langue et les papilles gustatives servant à identifier les différentes saveurs et d’en éprouver une gamme de sensations. 

Deux des cinq sens, le goût et le sens du toucher jouent un rôle évident lors des ébats amoureux. Le sens du toucher peut être relié à plusieurs symbolismes possibles : le Taureau ou Vénus pour le grain de peau et Neptune pour les sensations éprouvées à son contact. Le siège de l’odorat se situant dans les fosses nasales est associé au signe du Scorpion. Ce sens a quelque chose de primitif et s’avère un facteur déclencheur pendant la séduction et dans les moments intimes. Un aspect natal Vénus et Mars, liés au Taureau et Scorpion le goût et l’odorat, développe une sensibilité aux senteurs et au goût. Avoir du nez est une histoire de Scorpion.

Séduction et sexualité, une histoire de phéromones ?

L’organe voméronasal découvert en 1811 par le chirurgien Ludvig Jacobson est situé dans le nez chez les mammifères, cet organe leur sert à percevoir les phéromones. L’organe se développe chez l’embryon humain mais régresse par la suite, il serait donc inactif chez l’homme. Comme dans tous les secteurs, différentes chapelles s’opposent, des débats sur le rôle de l’organe de Jacobson chez l’humain font couler de l’encre.  Néanmoins la science s’intéresse à l’interaction possible des phéromones dans le comportement humain. Ces messagers biochimiques émettraient des signaux aux autres humains agissant dans les rapports en société et dans l’attirance sexuelle.  

Le comportement des animaux souligne le rôle des phéromones dans leur hiérarchie et au moment de la saison des amours. Ces phéromones servent aussi à identifier un lien de parenté, ainsi une vache mettant bas nettoie son petit dès sa naissance afin de le marquer de son odeur. Si ce dernier était nettoyé par la main de l’homme imprégnant son odeur sur l’animal, la vache ne le reconnaîtrait plus. Cet instant est précieux car le rejet d’un animal par sa mère porterait atteinte à l’épanouissement de ce dernier. Bon nombre d’animaux comme les éléphants reconnaissent leurs petits grâce aux phéromones. 

A notre époque, la commercialisation des phéromones pour l’humain est en plein essor, des parfums à base de phéromones aux propriétés différentes sont proposées, phéromones apaisantes, donnant de l’assurance ou créant un pouvoir d’attraction… Dans ce développement devons-nous y voir la reconnaissance du pouvoir des phéromones sur les automatismes humains ou un business de manipulation ? 

Vu sous un angle astrologique, cet engouement entre en accord avec le long chemin de Neptune en Poissons, signe de la recherche médicale et de la chimie. Neptune est associé au monde invisible, aux fluides, au monde des sens et aux parfums. L’astre dans son signe encore pour 12 ans promet de beaux jours à l’avancée médicale. 

Le sens olfactif et l’axe II-VIII 

Dissocié des phéromones, l’odorat a un rôle précieux dans la vie en commençant par l’importance de l’odeur maternelle dès la naissance. Le sens olfactif analyse les senteurs ou toute substance volatile. Celles-ci procurent des sensations de plaisir, de gêne ou évoquent des souvenirs, une odeur comme un goût peuvent déclencher la madeleine de Proust. Une odeur identifiée par le sens olfactif – lié au signe du Scorpion- crée une action réflexe. Le message évoqué par l’odeur oriente nos choix, c’est dire combien l’odorat occupe une place de choix dans la société. 

Sur le plan astrologique, la sexualité dépend des sens dominants parmi nos 5 sens ( le VAKOG rappelle ses canaux sensoriels utilisés instinctivement) et de l’éventuelle interaction des phéromones dont la symbolique astrologique la plus appropriée resterait le signe du Scorpion régnant sur le monde invisible. Si l’on devait coder astrologiquement ces phéromones utilisant une communication non verbale, presque animale, on se réfère là encore au signe instinctif du Scorpion. Voyons de plus près le langage des astres et des maisons astrologiques dans la sexualité. 

Les deux maisons astrologiques II et VIII expriment d’une manière générale la circulation de l’énergie dans le corps. Le signe dans lequel tombe la VIII donne un éclairage sur les méthodes utilisées pour se ressourcer. L‘énergie perdue passe par la maison VIII qui est une maison d’évacuation et de recyclage, puis par action réflexe l’énergie recyclée revient dans la maison opposée, la II celle des acquis, bienfaits et richesses.  La maison II renferme les éventuels dons ou talents, elle est la richesse mise à  disposition de l’homme au moment de sa naissance. Ce dernier construit sa vie selon son ciel en utilisant les bienfaits contenus dans sa maison II. L’action réflexe s’observe dans les signes zodiacaux. Ainsi, plusieurs planètes dans un signe invitent la personne à épouser des caractéristiques du signe opposé. Les maisons astrologiques fonctionnent par axe. Dans la sexualité, le Scorpion, le Taureau et leur axe analogique II-VIII marchent à plein régime, l’énergie libérée et renouvelée pendant l’acte sexuel utilise l’axe II-VIII d’autant que la maison VIII est associée à l’orgasme appelé la petite mort.  La sexualité fait intervenir les maîtres de ces maisons II et VIII avec leurs aspects. 

Astres et sexualité

La Lune et Neptune ensemble nourrissent l’imaginaire et les fantasmes. La Lune fait appel aux souvenirs et à cette fameuse madeleine de Proust. Elle a un rôle précieux dans la sexualité pour la part de féminité qu’elle représente et les souvenirs susceptibles d’être déclenchés par une scène, une odeur. La présence d’astres sensuels dans  les signes d’eau Scorpion et Poisson renseignent sur le fait que la personne peut être assez tactile. Vénus ou la Lune dans ces signes expriment une sensualité susceptible d’être perçue par l’extérieur. Vénus en Scorpion porte une note érotique. Les actrices Krista Allen, Nathalie Uher et Sylvia Kristel ayant incarné Emmanuelle ont respectivement leur Vénus en Poissons et Vénus en Scorpion pour Sylvia Kristel. L’actrice de films X, Holly Sampson jouant aussi dans ce film érotique possède la conjonction Vénus-Uranus. Pour avoir été l’une des  maîtresses de Tiger Woods, Holly Sampson illustra sa conjonction Vénus-Uranus.

Imbibée des valeurs Scorpion, la Lune perçoit au-delà des apparences, elle décrypte assez bien la communication non-verbale. Douée pour capter les non-dits dans une conversation ordinaire, la Lune Scorpion sait aussi faire comprendre ses intentions.

L’original Uranus agrémente la sexualité de fantaisies plus ou moins temporaires. Uranus est une composante trouvée dans l’homosexualité, Lune dissonante à Uranus chez les hommes, Uranus-Vénus,Vénus-Neptune pour les deux sexes bien que dans l’homosexualité masculine puisse faire apparaître la dissonance de Saturne sur Vénus, désignant le dégoût pour la plastique féminine. Les luminaires, Lune et Soleil, symbole féminin et masculin et leurs structures astrologiques jouent un rôle crucial pour l’orientation sexuelle. Quelque soit son sexe, une personne aime plutôt une figure féminine ou masculine. Les aspects des autres planètes sont des affinités à aimer de telle ou telle façon. Vénus et Uranus invitent à la curiosité sexuelle. Uranus se lasse de tout assez vite car les fonctions de l’astre ont pour principe d’assimiler rapidement afin de passer à autre chose. Uranus relié à Vénus réclame de la nouveauté dans la sexualité. Demandeur d’expériences inédites, l’astre cherche à rompre la routine, il peut demander à avoir sa dose d’adrénaline. Cette planète brise les tabous, dans certains cas l’astre ne s’embarrasse pas avec la question de la fidélité car il sépare le sexe des sentiments.Uranus est une composante du libertinage avec Neptune.

Neptune occupe une place intéressante dans la sexualité. L’astre pousse à rechercher le maximum de sensations et l’extase. Neptune est à double face car il installe le détachement et aussi la dépendance, il faut voir comment le thème est construit pour comprendre dans quel sens Neptune dirige ses énergies. Neptune a besoin de nourrir l’imaginaire, de sublimer l’être aimé, il crée son propre théâtre c’est pourquoi l’astre est présent dans les expériences sexuelles sortant des sentiers battus.  La fonction Neptunienne offre la possibilité de se détacher et se glisser dans la peau de personnages pour des jeux de rôles sexuels.

En matière d’érotisme, Neptune, féminine et sensuelle, rivalise d’ingéniosité avec Pluton. Ces astres se nourrissent de fantasmes et donnent une profondeur aux plaisirs dès qu’ils sont en contact avec les planètes sensuelles. Mercure a un rôle fondamental dans la sexualité pour son lien avec le mental, spécialement dans les pratiques sado-masochistes. Elles sont la résultante de plusieurs combinaisons complexes qui cachent parfois des carences que le thème peut mettre en lumière. La structure astrologique sadomasochiste s’articule semble-t il selon la motivation qui pousse à ce type de sexualité. L’outil astrologique voit l’envers du décor, il peut identifier les raisons qui poussent à aimer les jeux sm.

Dans ces jeux sexuels peuvent intervenir un contact Mars-Saturne dissonante exprimant la faculté de soumettre autrui à son autorité ou vice-versa, Saturne et Mars sont rarement seuls, ils doivent se mélanger à des valeurs Vénus-Pluton ou une Vénus dans une maison VIII ou XII, un Pluton dominant ou de Neptune pour la recherche de l’extase. La conjonction, opposition ou le carré Vénus-Pluton à connotation érotique peut naturellement apprécier ce genre de sexualité mais les rapports Vénus-Pluton instaurent aussi une difficulté à trouver la sérénité en amour car Pluton tourmente Vénus. Tous les contacts Vénus-Pluton ne développent pas des tendances sadomasochistes mais le référent astrologique Vénus-Pluton, Vénus Scorpion, Vénus-Poissons intervient souvent lorsque c’est le cas.

L’ image masculine et féminine véhiculée par le Soleil et la Lune aident à comprendre les appétits et styles de sexualité. Ces pôles mâle et femelles, Soleil et Lune, sont les fondements même vis à vis du partenaire, ils participent avec tout le reste du thème à l’orientation sexuelle.  Jupiter l’épicurien met aussi sa touche dans la vie sexuelle. Les combinaisons gourmandes, Vénus-Mars, Vénus-Jupiter orientent vers un appétit sexuel et la recherche de l’épanouissement sexuel plus ou moins atteint selon le reste du thème.

L’absence de sexualité, son détachement ou le fait de choisir une voie religieuse et renier les plaisirs de la chair, fait apparaître des combinaisons Vénus dissonante avec Neptune, Vénus carré ou opposé Neptune, Vénus dissonante avec Saturne.  Saturne et Neptune sont dominants dans le thème, Saturne pour sa faculté à inhiber les désirs et Neptune pour sa capacité de détachement. Neptune peut se passer de la chair pour aimer, il peut aimer l’insaisissable, le Neptunien peut tomber en adoration devant une image et s’attacher à une icône.  Neptune a besoin de se libérer des entraves de la chair pour élever son amour. L’astre fonctionne en cherchant la vibration et l’élévation du niveau de conscience. Il arrive parfois que seules des expériences mystiques ou vécues à travers une sexualité répondent à la quête de Neptune.

par Valérie Darmandy, le 2013/03/19 à 11:40

copyrighta92g1c61

1 commentaire

Classé dans amour et homosexualité, astrologie et amour, astrologie et homosexualité, Les 5 sens en astrologie., Neptune, Neptune Poissons

L’amour et le désir dans les astres.

Les configurations astrologiques qui feront vibrer votre esprit et votre corps ont, croyez le, des chances de laisser neutres d’autres personnes. Les codes de lectures astrologiques distinguent l’amour  du désir. L’amour se réfère au Soleil astre du jour régulant l’éco système et rendant possible toute vie terrestre.  L’amour d’un parent, d’un enfant, la générosité du coeur, la chaleur humaine répondent à l’état céleste et terrestre du Soleil dans votre thème astrologique et des éventuels contacts astrologiques de l’astre avec le reste des planètes ou de l’autre luminaire : la Lune.

La conjugaison astrale de ce Soleil avec les autres astres donne le ton de votre expression affective. Dans les tendances générales, on peut s’attendre avec l’imprévisible Uranus à des amours faisant soudainement irruption, aux rebondissements, avec Pluton à des amours d’une intensité mémorable, à un certain flou ou une chimère avec Neptune, à une prudence, un frein, ou des retard ou certaine introversion des sentiments avec Saturne et au contraire avec un facteur chanceux, une valorisation de l’amour avec Jupiter ou le sentiment d’injustice en cas de dissonance jupitérienne.

Ces climats portés en soi vont croiser la route de personnes ayant des combinaisons répondant à ces signaux amoureux.  Un soleil-Pluton parlera à une Vénus-Pluton d’un autre partenaire ou Vénus-Mars ou Vénus-Uranus mais parlera plus difficilement à un Soleil-Saturne, Vénus-Saturne. La nature chaude et exigeante d’un Soleil Pluton s’accorde avec le climat passionnel de Vénus-Pluton, tandis qu’un Soleil Saturne peut biensur éprouver de puissantes émotions tout en jouant la carte de la pudeur ou celle de la prudence, méfiance. La retenue de Saturne n’adhère pas à l’incandescence et l’exigence Plutonienne ou encore moins à l’ardeur immédiate d’un Mars-Uranus. Ces dissociations entre des modes affectifs différents d’une personne à une autre orientent vers plusieurs sensations : les sentiments sont vécus sans réciprocité, ces aspérités se manifestent à travers une résistance à fusionner. Ces dissociations de courants astrologiques sont vécues par les personnes consciemment de part et d’autres, et si elles ne le sont pas, la montée de transits déclenchent tôt ou tard ces prises de consciences.

En dépit des sentiments, les personnes ne se sentiront pas dans le  » même monde ».  Le fait que des courants astrologiques soient en accord est fondamental car ces conditions construisent la magie de l’amour.  Les modes affectifs sont en résonance, ils se répondent, s’associent, s’amplifient mutuellement, les personnes le ressentent parfaitement.

Les fougues amoureuses sont le fruit de ces combinaisons astrales faisant une certaine résonance, Vénus-Mars, Uranus-Vénus, Soleil-Uranus rencontrant un Vénus-Pluton, Vénus Bélier ou des natures Bélier, Scorpion, des thèmes en nature « Feu » pour la passion ou l’élément  » Eau » pour l’émotionnel, ou encore des localisations de Vénus en Scorpion et Verseau pour la passion, la fascination et l’amour instantané du mode Vénus-Verseau bien que quasi fraternel.  L’étincelle se fait dans une relation uniquement lorsque tout est prêt sur les deux thèmes, ce qui explique que certains transits frappent légèrement avant ou après et attendent les planètes les plus rapides comme facteur déclencheur. Les transits forment un trait d’union avec les ciels astrologiques des personnes concernées par une rencontre. Les ciels astrologiques des partenaires doivent recevoir les courants ensemble. La situation se corse quand l’amour s’adresse à des conjoints ayant déjà une vie en cours, les configurations planétaires concernent alors 3 ou 4 personnes simultanément. On pourrait penser que ce sont les mêmes transits qui vont passer sur les axes sensibles, en réalité pas du tout car les transits reflètent la situation de la personne, vue depuis son propre environnement, de sorte que si une nouvelle rencontre concerne un conjoint ayant déjà une vie et qu’un conjoint subi la situation, les perceptions seront différentes et l’atmosphère des transits sera intimement liée à cette perception intérieure.

On retrouve ces phénomènes dans le cas des décès, les personnes endeuillées ne reçoivent absolument pas le même climat que les défunts et curieusement les transits des défunts sont moins affligés que ceux des endeuillés. Il en va de même pour les divorces et séparations, tout dépendra des conditions dans lesquelles ont lieu ces changements de vie, sont-ils finalement libérateurs ou ont-ils été subis? autant de différence souvent reflétées par l’emplacement des astres au moment de l’évènement.

C est bien connu, on voit son vie depuis son ciel.

Le Soleil l’amour, le coeur et Vénus le désir de la chair ne sont pas seuls en jeu pour cerner la fibre amoureuse qui sommeille en vous.  Mars l’ardeur sexuelle, Pluton les deux maîtres du scorpion, signe associé à la sexualité, entrent dans le jeu.

Les plus grandes passions sont attribuées à Vénus Pluton, Soleil-Pluton et plus  l’aspect est dissonant plus l’intensité risque de marquer au fer rouge celui ou celle qui porte en lui ces forces passionnelles.  Les sexqui carrés, quinconces et carrés de tels aspects soufflent sur ces charbons ardents Vénus-Pluton, Soleil-Pluton.  Ces aspects sont des appels à l’évolution et demandent une énergie importante pour passer à un niveau supérieur de conscience, ces aspects peuvent demander beaucoup tout en enrichissant et épurant la personnalité, cependant on peut se brûler les ailes en pareils aspects, d’autant que Vénus Pluton ne sont pas que la passion physique, ils colportent des vertus  initiatiques. Pluton confronte toujours à une forme de puissance qui demande d’aller au-delà de ses propres capacités, une sorte de baptème du feu ouvrant la porte vers une évolution profonde et le franchissement d’un palier dans la conscience. Des pollutions psychiques émergent souvent ces forces plutoniennes, quand Vénus ou le Soleil flirtent avec de telles énergies les amours se teintent de sensations aussi subtiles qu’indicibles.

Saturne n’est pas pour autant l’oublié dans les histoires d’amour.  De passions sont aussi nourries des aspects de Saturne. L’astre a des rôles clefs dans les amours passions pour installer l’attente, découvrir la patience et ressentir les carences affectives ou le manque, tout un terreau favorisant une boulimie affective et l’envie d’avoir l’autre. Vénus et Saturne peuvent faire naître des passions nées des sentiments de frustration. L’astre en liaison à Vénus ou au Soleil aide à accepter  les concessions.

( Edith Piaf, ses amours et sa passion avec Marcel Cerdan marié, pour Edith Piaf : Vénus opposé Saturne, Soleil opposé Pluton la passion et la notion de destruction de l’amour Soleil-Pluton. Marcel Cerdan Vénus-Pluton conjonction parfaite, rencontre pour lui de la passion).

Cette opposition Vénus Saturne dans le thème d’Edith Piaf a joué sur le sentiment de culpabilité – Saturne- pour avoir demandé à Cerdan de sauter dans un avion plutot que de voyager en bateau.

Uranus exerce une sorte d’impétuosité,  de refus des concessions. L’amour est immédiat aussi bien dans son entrée que sa sortie.  Vénus-Uranus , Soleil-Uranus et même Lune-Uranus signe le coup de foudre pour une nouvelle vie ou la rupture soudaine. Pour Neptune les choses apparaissent bien plus chaotiques, entre flou, distance, éloignement, chimère totale, tromperie, double vie ou imbroglio Neptune introduit son lot de complications, ou la confusion peut régner dans les affaires sentimentales.

Le désir quant à lui parle à Vénus, la chair et aussi de l’axe Taureau, Scorpion, de l’axe II -VIII, maison II pour son associé au taureau, à la gourmandise et la VIII pour le caractère  sexuel de cette maison astrologique.  Vénus et Mars dans un thème signent une nature ardente et passionnée et s’apparentent aussi aux histoires passionnelles sans rivaliser toutefois avec l’octave supérieur d’un amour de braise, Vénus Pluton.  Jupiter dans la gourmandise et le désir a lui aussi son mot à dire, Jupiter peut se révéler être un épicurien.

Tous droits réservés.©

par Valérie Darmandy, le 2012/04/13 à 22:15

1 commentaire

Classé dans amour et relations, astrologie et amour, astrologie et sexualité, Astrologie Puteaux, Le Soleil en astrologie, mars et vénus, Neptune, Pluton, résonance astrale, Saturne, synastrie, Uranus, Vénus

Claude François, l’aura des angularités.

A l’occasion du 34ème anniversaire du décès de Claude François, saluons la mémoire de celui qui vit toujours à travers des milliers de fans et continue de faire chauffer les dancefloors.

Certaines personnes font corps aux structures de leurs cartes tandis que d’autres  semblent vivre leurs cartes avec un bémol. Outre l’intérêt de ce thème astral, C.François est un cas d’école en astrologie et l’on peut parler de miroir entre la carte du ciel et l’artiste.

Uranus angulaire dans l’axe des Noeuds.

Rythme de vie effréné, avant-gardiste pour l’époque, l’ambition de Claude François prend racine dans sa jeunesse devant la difficulté que rencontre sa famille déracinée d’Egypte.  Sa volonté et son magnétisme grâce à son Soleil en I , son Mars en X trigone à Pluton en VII en Lion l’aident à pousser les portes des studios d’enregistrements et démarrer la carrière qu’on lui connait. Avec son Uranus angulaire sur le Noeud Sud, instinctivement ce sera la soif de se démarquer des autres. Cet Uranus angulaire carré au Soleil Verseau, tous deux angulaires, frappe de son sceau la soudaineté de fin de vitalité ( Soleil). Uranus est hautement symbolique puisque l’astre est associé à l’électricité tout comme le Verseau, son signe solaire.

La nature survoltée d’Uranus s’invite aussi dans ses prestations artistiques par le carré Soleil Verseau au carré de son propre maître,Uranus, un carré aussi dynamisant qu’inflexible poussant l’artiste dans une soif de performances.

Eternel perfectionniste entre des signatures d’Uranus, Mercure-Pluton, le Noeud Sud conjoint à Uranus en chute dans un signe de matière peut expliquer une difficulté à lâcher-prise, mais plutôt dynamiser une sorte de leivmotiv de dépassement et d’exploits. Son Uranus fort est plutôt dissonant, en chute et carré au maître de Pluton et au carré d’un luminaire dont il est le maître.  Uranus récolte des énergies Plutoniennes Solaires dissonées, on est dans une nature ultra extravertie, extravagante, avec un sens de leader né ( soleil en I Verseau carré Uranus son maître).

Personnalité électrique et on peut en comprendre les origines astrales sans mal, travailleur infatigable, perfectionniste et exigeant,  Claude François naît tandis que Mercure se lève et Pluton se couche ; ces 2 astres se posent réciproquement sur son axe I-VII . Cette empreinte astrologique sur sa ligne d’horizon forge un tempérament nerveux, vif, avec une mobilité dominante, insatiable, charismatique, apte à établir vers les autres une forme d’emprise naturelle.  Cette opposition Mercure-Pluton constitue une trame d’un thème signé Uranus Mercure Pluton sur fond de mutables, d’astres de Feu angulaires, une porte de sortie angulaire d’un carré en T.  Ce mélange astrologique n’aurait pas la même saveur si nous n’avions pas les maîtrises d’angularités dans d’autres angularités !

Trois des quatre signes mutables forment un carré en T ( opposition Vénus Sagittaire-Lune Gémeaux au carré de Neptune en Vierge) vers Neptune dont la porte de sortie est Mercure angulaire exact cuspide de I.

Neptune en étant la planète apex du carré en T, l’énergie du carré en T circule dans le sens suivant : Vénus et Lune convergent ensemble vers Neptune, foyer des dissonances Vénus-Lune en mutables, puis l’énergie de Neptune repart vers Mercure situé à 120° agissant en porte de sortie, où depuis Mercure, l’expression du carré en T  « Neptune -Vénus-Lune » s’exprime en pleine conscience ( maison I et Mercure)  »

Mercure,  porte de sortie de l’apex, permet à Neptune-Vénus-Lune, la musique, la danse, l’artistique, le chant, de s’exprimer par un canal Mercurien ; le chant  s’associe alors aux mouvements. Les écrits avec Mercure en I occupent une place centrale. La carrière musicale de l’artiste passe par un mobilité importante, le sens du détail et une grande activité cérébrale.

Les planètes féminines, Lune, Vénus dans l’axe Gémeaux-Sagittaire donnent un aspect cosmopolite, en pointant ensemble vers Neptune. Ce carré en T  illustre l’entourage de femmes – Clodettes- pendant ses prestations scéniques, et l’engouement des fans et son public majoritairement féminin.

Les mutables

Le carré en T en mutable répond à une remise en question et une grande mobilité, l’axe Gémeaux-Sagittaire est celui des déplacements et membres inférieurs et supérieurs. Le quinconce Mercure-Lune Gémeaux à 3° d’orbe est considéré en vigueur car Mercure est angulaire ; il s’agit d’un aspect chargé d’une certaine volatilité faisant cohabiter raison et intuition, sensibilité, susceptibilité et certaine nervosité .

Mercure angulaire dans les hauteurs Capricorniennes opte pour un tempérament lucide, observateur et pointilleux.Le souci du détail, de la perfection alterne avec une vue d’ensemble plus intuitive des choses. Mercure en recevant l’exigeant Pluton en face ne pouvait effectuer un lâcher-prise, l’obsession du détail et le souci du travail de finition prenaient le dessus.  On le sait, ce Mercure maitre de VIII causa sa perte pour vouloir remettre d’aplomb une applique lumineuse, un sens du détail à dimension mortifère  puisque dans son thème natal, Mercure le sens du détail est maître de sa VIII). La présence de Neptune en VIII dénote un décès pouvant avoir un lien direct avec la nature aquatique ou ne livrant pas tous ses mystères ou absorption de drogues, dans son cas ce fut la présence de l’eau.

Vénus Sagittaire opposé Lune Gémeaux au carré de Neptune évoque les hordes de fans et les amours d’une icône sur papier glacé (Neptune).  De prime abord, Neptune qui n’est ni angulaire ni dominant, occupe une place non négligeable dans ce thème car son énergie est canalisée par Mercure angulaire, cela revient à dire que l’énergie Neptunienne descend sur la cuspide de I, la personnalité, la construction d’un mythe, son succès au-delà de sa mort.

Neptune a besoin de  Mercure car ce dernier maîtrise Neptune et lui sert d’aspect de détente à toute la tension accumulée dans le carré en T. La croix des mutables est complète en signes mais pas en aspect. Jupiter en Poissons est présent sans être  relié aux 3 autres mutables. La localisation de Jupiter est sans équivoque, placé en II ce sont les revenus liés à la croix mutable Vénus-Lune -Neptune, trois planètes féminines et sensuelles -Vénus-Neptune- en signes mutables, que de femmes!… le public essentiellement féminin de Claude François. Un aspect qui l’inspira sûrement pour le titre à succès,  » Belles, belles, belles ».

Astres et réactivations au décès de l’artiste.

Entre Neptune planète apex du carré en T et, Mercure, la porte de sortie, s’articule l’art scénique et la fin de vie de Claude François.

Le 11 Mars 1978 Neptune est à 18 Sagittaire est dans l’orbe de la conjonction à Vénus, la figure du carré en T dont il faisait partie, les femmes, la masse.

Soucieux du détail, son Mercure a une maîtrise directe sur le maître de VIII, les conditions du décès, en guise de porte de sortie on peut comprendre que les conditions du décès sont régies en suivant le sens de l’énergie : Neptune apex et porte de sortie, Mercure. Les conditions de son décès symboliquement sont de la nature de Neptune et Mercure, le souci du détail et l’inconscience. Neptune en VIII a eu un rôle funeste sur Mercure, le geste accompli dans un souci de détail.

L’accident eut lieu sous l’impulsion cumulé de Neptune réactivant le carré en T et d’Uranus en transit direct sur son Milieu du Ciel, à 16° Scorpion, arrivant à l’opposition exacte de son Uranus  13° Taureau, et exerçant dans un carré en T de transit une pression vers l’apex qui n’était autre que son Soleil natal. L’électricité d’Uranus et l’ensemble de l’aspect signe le caractère foudroyant de l’évènement.

Le carré en T une seconde fois sollicité par Jupiter se trouvant à 26 Gémeaux pile sur sa Lune Natale 26 Gémeaux, facteur astrologique d’augmentation de popularité, l’annonce de son décès fit naturellement monter en flèche sa notoriété. La présence de Jupiter à 26 Gémeaux réveille tout le carré en T initial, Neptune au double carré Lune-Vénus, la foule, la masse et les fans et la prolifération de l’image ( Neptune-Lune) de l’artiste qui inonde l’actualité. La précision astrologique pointe le Soleil du jour du décès face à Neptune natal en VIII.

Les angularités ou le pouvoir de rayonnement.

Certaines personnalités toutes disciplines confondues laissent un rayonnement culturel, artistique en quelque sorte leur empreinte, bien après leur mort. Les angularités offrent un dénivelé de nuances.

Il peut s’agir de simples angularités exactes ou dépassées – observations de conjonctions d’astres aux cuspides avec des orbes serrées avant ou après la cuspide – ou d’autres types d’angularités au pouvoir de rayonnement particulièrement puissant car elles tiennent des angles et partent vers d’autres angles. Tout l’art est de cerner le degré de puissance de l’astre en vérifiant ses aspects, ses portes de sortie éventuelles, son état céleste et également savoir si celui ci a une étendue générationnelle.

Les maîtres d’angulaires projetés aussi dans d’autres angularités emboîtent le pas sur ces thèmes à fort pouvoir de rayonnement.  Parmi quelques artistes c’est le cas de Coluche, maître de I en VII, de Serge Gainsbourg, maitre de X en I, ou autre figure de l’histoire comme Marie Curie Maitre de I en I, maitre de VII en I et angularités nombreuses aux cuspides et pléthore de personnalités…

Claude François un thème d’angularités :

– Uranus maître de I, signe intercepté en Verseau, en angle en IV.

La nature électrique, sous-tension de l’astre, reste la caractéristique tempéramentale du chanteur, ancrée dans la mémoire collective.

Pluton maître d’un angle, la X dans une seconde maison angulaire et pile sur la cuspide de VII. Deux planètes générationnelles, Pluton et Uranus, planètes de Feu maîtrisent les angles et se retrouvent dans des angles, ces orientations traduisent l’impact de l’oeuvre de l’artiste sur les générations.

Le Soleil maître d’un angle la VII dans un autre angle la I.

Mars maître d’un angle, la X, occupe la X. Uranus, Pluton, Mars et le Soleil, 3 astres de Feu et le luminaire de Feu, maîtrisant 4 angles occupent également 4 angles, un thème astrologique doté d’un rayonnement considérable, un modèle pour les générations,  un dieu vivant pour certains fans.  Le luminaire et 2 des astres, Soleil, Pluton Uranus exerçant leurs énergies d’angles à angles , on remarque qu’ils occupent des  signes fixes offrant un rayonnement pérenne. Seul, Mars d’angle à angle est dans un mutable.

Au second plan du thème de l’artiste, on trouve une angularité dénuée de maîtrise d’angle avec Mercure en I servant de porte de sortie au carré en T Neptune Lune Vénus. Jupiter est dans un arrière plan et lié par la structure du carré en T en maîtrise du Sagittaire sur Vénus. Saturne en chute en Bélier, bien que maître Ascendant par la cuspide Capricorne et le Verseau, est assez faible , il est néanmoins constructif par sextil à son Soleil en I et participe à la durée de la carrière.

Quant au mythe, il serait issu de plusieurs données astrologiques cumulées : un Soleil en I , le trigone de Neptune vers son maître, Mercure en I , la présence du Soleil en I maître de ce Pluton en Lion, maître de X en VII n’est pas étrangère au phénomène de mythe, moitié dieu vivant.   Les signes interceptés Verseau/Lion rappellent le jeu d’ombres et de lumières de la scène et combien ces interceptions appellent à être vécues par le titulaire du thème, les planètes prises dans le creuset qu’offre un signe intercepté sont des outils pleinement utilisés ici car ils sont angulaires. En terme d’énergie, ce ciel astrologique est assez exceptionnel, ce thème d’angles a permis à Claude François d’exploiter au maximum ses potentialités et de laisser une oeuvre intemporelle.

Tous droits réservés

©par Valérie Darmandy, le 2012/03/09 à 13:40

1 commentaire

Classé dans astrologie gratuite, astrologue, carré en T, Célébrités, Jupiter, la lune en astrologie, lion, Lune baromètre de popularité, maisons angulaires, Neptune, popularité, porte de sortie en astrologie, Uranus, Uranus dominant

Guy de Maupassant rémanence Lune-Neptune

Avec plus de 300 nouvelles et six romans, parmi lesquels « Une vie , Bel ami, Boule de suif, Contes de la bécasse, la maison tellier, Mademoiselle Fifi, la folle, la légende du Mont Saint-Michel, Clair de lune, la chevelure , lettre d’un fou,  Fou ? sur l’eau, en mer, lettre trouvé sur un noyé, l’endormeuse, le noyé sans oublier « le Horla » -liste non exhaustive-  Guy de Maupassant fut un écrivain à l’imagination féconde dont les textes restent étudiés du collège au lycée.

Un trigone parfait entre la Lune en X et Neptune en VI ,deux planètes d’eau, en dignité pourrait résumer à lui seul son œuvre abondante et sa vie personnelle.

Régulièrement abordée dans ses œuvres, la folie  y  est déclinée sous différentes formes  à travers les nouvelles de « la chevelure, lettre d’un fou, la folle, fou ? le Horla.  Guy de Maupassant réceptif au trigone Lune Cancer Neptune Poisson a largement exploité cette thématique ainsi que le la nature aquatique du trigone en signe d’eau  au travers ses romans «  le noyé » et « lettre trouvée sur un noyé »  « le Mont Saint-Michel » ou encore « l’endormeuse ».  Il plante dans ses nouvelles le décor des bords de seine, la ville de Rouen, des navires ou des canotiers, un environnement qu’il connut durant son enfance et dont il puisa l’inspiration. Dans « le Horla » le point de départ de la déchéance morale du narrateur met en scène un beau voilier.

En creusant sa carte astrologique natale, son Mars en Vierge angulaire en I tient la maîtrise simultanée sur les maisons III et VIII  plongeant le mental (maison III) dans un état de crise, d’angoisses ou une part de transformation peut jouer un rôle(maison VIII), ambiance retranscrite dans la nouvelle «  Fort comme la mort » , «  la main d’écorché » ou «  la peur » nouvelle issue des contes de la Bécasse ». La maison VIII natale n’est pas en reste puisqu’elle contient Pluton maître de sa III natale en scorpion, invitant irrésistiblement  ses dispositions mentales vers cette atmosphère inquiétante et sombre.

 

Extrait de la nouvelle  » la peur«  « Devant nous la Méditerranée n’avait pas un frisson sur toute sa surface, qu’une grande lune calme moirait » phrase utilisant la symbolique Neptune-Lune : les eaux, le miroir.

Le Horla.

Sa cuspide natale de III à 9°/10° Scorpion  aspecte le trigone d’Eau : Lune 6° Cancer-Neptune 6° Poisson, de sorte que sa maison III est nourrie par les énergies du trigone Lune-Neptune magnifié. Cette maison III ainsi réceptive à Lune-Neptune recèle une grande fertilité de l’imaginaire et le goût pour le fantastique empreint d’un certain réalisme.  Les contes de la bécasse et le roman «  une vie » furent publiés tandis que Jupiter transitait ,le second semestre de 1883, sa Lune natale en Cancer, jouant vers un succès populaire.

La seconde version du Horla * fut publiée en1887 sous le transit de Jupiter en Scorpion sur sa cuspide de III natale, alimentant, l’espace de quelques mois, le trigone natal Lune Cancer-Neptune Poissons. C’est sous ce trigone en triplicité d’Eau que Maupassant donnera la paternité à une entité invisible  » Le Horla » aspirant peu à peu les forces physiques et mentales du narrateur jusqu’à son emprise par la force invisible . Dans cet ouvrage prémonitoire d’un prélude à la folie de Maupassant, où se mélangent folie et fantastique, le narrateur tient un journal dans lequel jour après jour il note l’apparition d’étranges symptômes, sa déchéance progressive à la fois physique et mentale.  En 1887 Jupiter en transit dans sa III natale en scorpion en formant le grand trigone à Neptune et Lune natales a  fait du Horla , l’œuvre de référence chez Maupassant.

Extrait du Horla «  On y voyait comme en plein jour et je ne me vis pas dans ma glace !  Elle était vide, claire, profonde, pleine de lumière , mon image n’était pas dedans..et j’étais en face de moi !Je voyais le grand verre limpide de haut en bas ».

Dans son écriture, l’auteur fait d’abord référence à un beau voilier , mot Neptunien, puis au cours de la descente aux enfers du narrateur ,  Maupassant aborde la question du reflet « volé dans le miroir par l’être invisible ». Le reflet est une donnée propre à l’influence de la planète Neptune : l’image inversée de notre réelle image et la perception que l’on en a.   L’auteur utilise dans ce livre  le clavier Lune-Neptune, la lune participant aussi à l’image. La folie qui dévore le narrateur est bien décrite par Lune-Neptune.

L’aspect de 120 degrés parfait entre les deux astres d’eau Neptune et Lune, perçu de prime abord comme aspect favorable, a pourtant entraîné Maupassant à sombrer dans la dépression puis la folie à la fin de sa vie. La nature Eau d’un tel trigone sous entend une prolifération,  son imaginaire fécond pouvant l’envahir. La difficulté à fixer des limites et  à dissocier l’ imaginaire des réalités peut subvenir puisque ce trigone ne reçoit aucun autre aspect relais dans d’autres éléments ( Terre, Air, Feu), le trigone est livré à lui-même. Ce trigone est composé d’astres d’eau dans des signes d’eau, le seul aspect rejoignant ce trigone est sa cuspide de III : les dispositions mentales de Guy de Maupassant…

Sa maison III natale  c’est à dire l’écriture, les textes, productions de l’esprit, canalisera l’expression de son trigone natal Lune-Cancer-Neptune Poissons ; il en résultera une imagination fantastique prolixe avec des livres à succès  rythmés sous les aspects de Jupiter .

Ses œuvres véhiculent un caractère quelque peu exutoire devant l’obsession de la folie, mal dont il souffrira dans ses derniers jours. Certains titres de ses nouvelles incarnent à la perfection sa Lune Cancer trigone Neptune Poissons au trigone de sa III Scorpion «  Lettre trouvé sur un noyé ».

L’une de ses œuvres, « Mademoiselle Fifi », surnom donné à l’un de son personnage masculin pour son aspect féminin n’est pas sans rappeler l’ambivalence de sa conjonction serrée Vénus-Mars angulaire à l’ascendant de l’écrivain.

  • 1887 publication  Mont oriol, la même année que « le Horla seconde version » sous le transit de Jupiter en III trigone Neptune-Lune nataux.

* Le Horla (1re version) publiée en 1886.

Tous droits réservés

©par Valérie Darmandy, le 2012/02/28 à 01:03

2 Commentaires

Classé dans astrologie et culture, Astrologie Puteaux, astrologue, Jupiter, Jupiter angulaire, la lune en astrologie, la lune et les animaux, Langage astral, Maison astrologique, mars et vénus, Neptune, Pluton, symbolisme

Neptune et les nouveaux repères 2012-2025

Le retour de Neptune dans son signe en 2012 sera définitif pour 13 années consécutives, le 4 Avril 2011 l’astre faisait un brève apparition dans le signe du Poissons pour revenir le 5 Août 2011 en rétrogradation en Verseau, c’est à nouveau en début de mois – le 4 Février 2012- qu’il amorcera son long périple dans sa dignité Poissons, un retour que l’humanité n’a pas connue depuis 1861 année où l’astre quitta le signe…

source : http://www.sixtysymbols.com/

Quelques données astronomiques :

La dimension de l’astre contient environ 60 fois celle de la Terre, Neptune est composée d’eau, de roche fondue, d’ammoniaque et de méthane d’où provient sa couleur bleue. Sur cette planète près de la tâche sombre sont enregistrés les vents les plus violents soufflant autour de 2000 km/ l’heure et tournant dans le sens opposé à la rotation de l’astre. La  tâche sombre  sur Neptune n’est pas sans rappeler la célèbre tache rouge de Jupiter où tourbillonne un cyclone permanent depuis plus de 300 ans.  Si nous étions sur Neptune une journée durerait 16heures et 7 minutes. Le temps de rotation autour du Soleil, l’étoile, est de 165 ans. La température sur l’astre est d’environ -220° s’approchant du « Zéro absolu » qui est de – 273°75.

Résonance sur la prise de conscience collective.

Neptune fonctionne sur le plan collectif et son arrivée dans son signe va sensibiliser particulièrement une population de personnes ayant dans leurs thèmes nataux une résonance Neptunienne. Cette population sera plus réceptive à saisir le niveau de conscience élevé proposé par Neptune en Poissons, ils pourront être les initiateurs de mouvements et idéaux, les fondateurs de mouvements de demain.  Avec ces grands cycles ce sont des pans de vie qui disparaissent et laissent la place à une nouvelle ère. L’histoire de l’humanité va entrer dans un nouveau décor.

Pour mieux comprendre les transformations lentes amenées par les cycles des planètes lentes, faisons un bref retour en arrière.  De 1996 à 2003 Uranus a traversé le signe du Verseau, signe astrologique associé aux technologies modernes et à la communication rapide, le chemin de cette planète dans le Verseau  a coïncidé avec la naissance et l’essor de la téléphonie mobile, d’internet et par voie de conséquence  a installé une nouveau mode de vie. La communication mise à disposition de chacun dans nos quotidiens a modifié les échanges, ceux-ci ont donné lieu au virtuel par l’explosion d’internet, Neptune qui a suivi en Verseau a donné une dimension collective au virtuel propulsé initialement sous la vague d’Uranus.

Lors du passage de Pluton dans le signe du scorpion de 1983 à 1995,  le Scorpion signe symbolisant la sexualité, ce passage planétaire a coincidé non pas avec l’apparition du virus puisque des traces de VIH sont antérieures à cette année, mais avec une prise de conscience d’une épidémie changeant les modes de sexualité. Cette période marque le lancement d’une campagne massive de communication sur la prévention du virus du VIH. Pluton en poursuivant son avancée dans le signe du Scorpion  la campagne de prévention battait son plein vers le début des années 90.  Les planètes lentes signent des époques dans lesquelles émergent des prises de conscience collectives et constituent des ancrages dans la mémoire collective.

En naviguant dans les époques, on retrouve ce chassé croisé des cycles, agissant en repère dans l’histoire. Pendant l’avant-dernier séjour de Neptune en Poissons l’année 1690 fut celle d’un hiver glacial, des températures sont descendues à  -25° et furent désastreuses sur le plan des récoltes. On retrouve dans les siècles précédents un grand cycle des lentes ayant marqué les consciences lors de la crise économique très grave en France de 1648 à 1652, années astrologiquement frappées par l’opposition des 4 lentes :

La conjonction Saturne-Pluton Gémeaux opposée à la conjonction Neptune-Uranus en Sagittaire. Toutes les transaturniennes sont concernées dans l’opposition, le plan collectif était en pleine prise de conscience ou doit-on dire en crise de consciences? Pluton formait l’opposition encore 2 ans et demi ,  la crise prenait fin vers 1652 à la fin de la désactivation de cette opposition de Uranus-Neptune à Pluton.

schéma du pic de l’opposition en 1649 des transaturniennes pendant la crise économique en France qui sévit de 1648 à 1652.

Si on revient à l’époque actuelle, en 2011, les prémices de l’entrée de Neptune en Poissons se font sentir du fait de la crise en cours, la notion de solidarité n’est plus simplement un mot , elle commence à entrer dans le quotidien. Des nouveaux modes de vie et de consommation ont commencé à voir le jour et ce n’est sûrement qu’un début. Engouement pour les jardins ouvriers, système de troc, d’échanges, une sorte de retour à la nature et aux valeurs humaines.

La planète qui n’est pas encore arrivée dans son signe prépare le terrain et va modifier les repères à l’échelle collective. Habituellement un astre lent agit de manière progressive, graduellement année après année  mais compte tenu de la vitesse de Neptune et du 3ème degré symbolique rapidement atteint et évoquant « les classes sociales et leur inégalité » Neptune va retentir rapidement 2 mois après son entrée!

Dès Avril 2012 l’astre stationnera sur le 3ème degré : « sous un péristyle un homme habillé en seigneur semble attendre, vers lui avançe un groupe de gens de son monde, en arrière une femme très simplement mise et au fond un mendiant loqueteux ».

La vibration de ce degré mettra en lumière l’inégalité entre les classes sociales, la richesse et la paupérisation et le fossé qui se creuse entre les classes sociales, cette donnée devrait être bien reçue par les consciences dès Avril 2012.

Le stationnement de Neptune sur ce degré va démarrer en Avril 2012 plaçant la période électorale en 2012 en France sous la vibration astrologique  « des classes sociales inégales ». Ce degré sera actif jusqu’en Août 2012 puis reviendra par la suite en 2013.

Cette vibration du degré sensibilisera les actions sociales et l’émergence plus grande des injustices dans les classes sociales.

Changement profond et collectif.

Neptune est une planète en rapport avec la notion de tolérance,  l’ouverture d’esprit et  l’éveil aux sphères spirituelles. Son arrivée dans son signe va faire basculer l’humanité vers une spiritualité avec le risque de possibles dérives mystiques.

A l’instar des autres planètes lentes qui ont participé aux évolutions, Neptune va agir de la même façon dans une dimension collective dont on aura pleinement conscience, visibles par tous. Ce sera la fin de l’individualité et la venue au monde de la solidarité. Une nouvelle époque placée sous le signe de l’empathie, la dévotion, du partage,  va peu à peu poindre à l’horizon.

2012 sera le point de départ de ce changement profond et définitif signant «  la fin d’un monde » et la fin d’un certain niveau de conscience.  2012 agira en année charnière dans un monde au début de la crise et qui devrait le rester jusqu’à la fin de l’influence du carré Uranus-Pluton, au printemps 2016.  Il faudra s’attendre à plus d’actions collectives en faveur des uns et des autres, à davantage d’actions pour des causes humaines et à la naissance de nouvelles actions précises en faveur de la collectivité dans le domaine de la santé. Neptune va agir en passant du baume au cœur à l’humanité et il sera particulièrement perceptible dès 2012 pendant les 4 premières années de pleine crise mondiale.

Neptune et l’immensité de l’espace.

L’astre est symboliquement liée aux très longues distances et plus particulièrement, à l’infini, l’illimité, à l’absence de délimitation des contours.  On pourrait traverser une époque de 2012 à 2025 au cours de laquelle des découvertes fondamentales concerneront l’espace, le cosmos. La question de la distance des voyages  de la terre vers d’autres planètes pourrait être d’actualité.  L’immensité de l’univers va particulièrement sensibiliser l’humanité pendant ce séjour de Neptune en Poissons. Les progrès scientifiques devraient  concerner  la question précise  des distances. Les voyages dans le système solaire un nouveau tourisme banalisé?

Neptune planète d’Eau séjournant dans son signe d’Eau naturellement invite à penser par déduction logique que des évènements naturels liés à l’eau pourraient survenir pendant son long séjour. Manifestation anormale de l’eau, tsunami particulier ou dérèglement climatique?

Ces phénomènes sont pourtant normaux à échelle de la planète.  La liaison  par sextil de Neptune à un Pluton ( planète volcanique) en Capricorne, signe de terre devient intéressante. Nous avons ici l’union de deux éléments composants la surface du globe : l’eau, les océans, et la surface terrestre. Les deux planètes, Neptune et Pluton vont progressivement avancer dans leurs signes respectifs. « Dame nature » pourrait se réveiller au cours de ces séjours d’astres lents.  Le climat, ses dérèglements, les réveils magmatiques  pourraient avec l’espace faire parler d’eux plus qu’à l’accoutumée. L’élément Feu est également occupé par Uranus planète de Feu transitant en Bélier  ( signe de feu). Sur les 4 éléments, 3 sont sollicités de manière permanente pour plusieurs années consécutives. Rappelons que lors de l’avant-dernier séjour de Neptune en Poissons, l’année 1690 fut celle de l’hiver glacial, le climat s’est déréglé et les températures sont descendues à  -25° , naturellement les conséquences furent désastreuses sur le plan des récoltes. ( plan collectif).

Neptune et le Poissons le milieu médical.

Le milieu médical , pétrochimie et ses dérivés (médicaments notamment) associé symboliquement à Neptune/Poissons va t il donner le meilleur de lui dans ce long séjour Neptunien.  Il y a de quoi penser que durant ce long passage l’homme assiste aux plus grandes évolutions sur le plan médical.  L’astre dans sa dignité va nul doute, changer la face du monde à une échelle internationale.   L’effondrement d’un monde matériel au profit d’un  monde plus où la valeur humaine va renaître à la vie. La rémanence d’un transit n’est pas que sur le plan individuel, les longs passages d’astres le sont et pour preuve ils ont instauré une « âme » à une époque.

Ils subsistent de leurs passages leurs héritages comme l’a fait Pluton lorsqu’il sillonna le Scorpion  il ancra dans la mémoire collective une époque associée au VIH. Neptune en Poissons marquera la génération « découvertes dans la démesure » où l’espace et le médical seront à la Une. L’astre une fois  partie du Poissons en 2025 restera une référence dans l’histoire de l’humanité.

Tous droits réservés.

Reproduction interdite.© Valérie Darmandy, le 2011/12/04 à 23:04

Mise à jour 18/04/2013

5 Commentaires

Classé dans 2012, astrologie et culture, astrologie mondiale, Astrologie Présidentielles 2012, cours d'astrologie Ile-de-France, cycles planétaires, degrés symboliques, Jupiter, Langage astral, Les 4 éléments, Neptune, Pluton, politiques et transits, Présidentielles 2012, rémanence d'un transit, symbolisme, Urbain le Verrier et Neptune

Synastrie du couple Mitterrand

Synastrie du couple Présidentiel.

La synastrie n’est pas la recherche d’une entente réussie mais l’explication des « jeux de rôle » de l’un par rapport à l’autre, raison pour laquelle  il est courant d’y lire tout type d’aspects et mêmes des tensions. La synastrie reflètera l’atmosphère du couple. Couramment au moment d’une rencontre importante les aspects présents au natal se retrouvent dans le ciel du jour et se mêlent aux transits déclencheurs.

Les mécanismes d’attraction et l’énergie astrologique du couple Mitterrand.

Les Ascendants de l’un et de l’autre sont à distance de 13 degrés chacun de Vénus. Les deux ♀ dans le signe de la Vierge sont écartées de 13 degrés chacune de leur propre Ascendant. Pour F.Mitterrand, sa Vénus est à 13 degrés avant sa cuspide de I, pour Mme Mitterrand, sa Vénus est positionnée à 13° après sa cuspide!  Par ce jeu des distances équivalentes, les ascendants étant écartés moins de 30°, la Vénus de François Mitterrand entre dans l’orbe de l’Ascendant de son épouse.

Leurs thèmes respectifs contiennent des éléments identiques: nés sous une conjonction étroite de leurs Soleils Scorpions 2° pour lui, 5° pour elle, ils possèdent tous les deux une conjonction Lune-Soleil l’un en Lune décroissante, l’autre en nouvelle Lune et présentent chacun le trigone Mars/Saturne.  Le trigone de Mars à Saturne agissant tel une action constructive, une solidité dans les entreprises, cet aspect installe un esprit inné du commandement et des aptitudes naturelles pour se faire respecter. Un aspect de discipline teintée de pérennité.

Source DN : Didier Geslain.

Les Vénus placées à distance égale de leurs propres cuspides du couple sont frappés de l’opposition d’Uranus de son axe I-VII : rencontre de type « coup de foudre ».

Uranus reste une signature classique des rencontres type coup de foudre, rencontre amoureuse, amicale ou professionnelle.

Le maître d’ascendant de D. Mitterrand, Mercure, est encadré par la nouvelle lune, une lune semeuse d’actions.  Le maître Ascendant, Mercure entre les luminaires en pleine croissance ( lune montante) promettait les meilleures graines à semer lors de son existence.  Ces graines ont une coloration humanitaire par son grand trigone en Eau : la réceptivité des doléances et souffrances du monde – création de sa fondation « France Libertés » en 1986 lors du transit de Jupiter en Poisson, déjà à lui seul emblématique de l’humanitaire. Jupiter transitait sa VII et son Uranus natal, or en atteignant Uranus, Jupiter se glissait dans l’orbe et relançait à nouveau tous les trigones en triplicité Eau  » la grande réceptivité au monde ».

Dès qu’un transit atteint l’orbe d’un des trigones il entre dans la spirale de la triplicité d’eau, ce qui se produisit lors de la création de son association.

De l’autre côté on remarque que le Soleil natal en scorpion de F. Mitterrand conjoint au maître ascendant de son épouse, potentialise les actions de celle-ci. Il l’éclaire, lui fait hériter du charisme digne d’un Soleil Scorpion au trigone d’un Pluton piqué sur la cuspide du Milieu du Ciel. Puissance du pouvoir et secrets.

Pour elle, son Mercure Scorpion en étant  impliqué dans les nombreux trigones, c’est directement Mme Mitterrand qui bénéficie de l’ouverture des nombreux trigones agissant sur elle en un véritable enrichissement tout au long de son chemin de vie et ce, dès qu’un transit entre dans l’orbe d’un des nombreux trigones.  On peut comprendre aisément  que ses trigones ont été stimulés maintes fois au cours de son existence.

Sa conjonction Soleil-Saturne en Scorpion détient les clefs pour solutionner le carré Soleil Scorpion-Saturne, Lion de F. Mitterrand.

Le maître de VII de Mme Mitterrand, Neptune est exalté et conjoint à son Noeud Nord. Si on considère que le N.Nord désigne la direction vers laquelle on doit aller dans la vie, alors sa conjonction au maître de sa VII fait référence à un conjoint au pouvoir révélateur sur le plan de sa propre  évolution personnelle.  On peut dire qu’elle aura bien suivi le  Noeud Nord. Le chemin de son Noeud Nord conjoint à son maître de VII ne se réduit au rôle du conjoint. La dévotion, la générosité, le sens inné des valeurs humaines, la bonté du coeur  répondent à ce Neptune exalté en Lion, signe du coeur.

Les trigones d’Eau de Danielle Mitterrand.

La hiérarchie des aspects. Le thème de Danielle Mitterrand possède de multiples trigones dans la triplicité d’eau – Cancer-Scorpion-Poissons- les trigones ne sont pas alignés sur le même pied d’égalité. Parmi ces trigones culmine celui de Pluton à la Lune, car les planètes sont en réciprocité mutuelle – la Lune est dans le signe de Pluton, le Scorpion et Pluton se trouve dans le signe du Cancer.  Le trigone est prioritaire car la Lune est la plus rapide par son pas journalier, de plus Pluton est piqué sur l’angularité de X. Le trigone se renforce par l’effet de réciprocité mutuelle et le maître planétaire pris dans son propre trigone.   Le trigone appliquant de la Lune à 16° Scorpion au trigone de son Uranus 17°Poissons angulaire en VII, est tout aussi important. Ces nombreux trigones en signe d’Eau donnent une grande écoute vers le monde extérieur, une réceptivité à autrui. Les causes sociales qui lui ont tenu à coeur sont, d’un point de vue astrologique, réparties sur divers endroits de son thème natal. Un thème d’une grande dimension, une grande dame de coeur.

Le trigone de Mars au Soleil Scorpion est essentiel puisque le Soleil est au trigone de son maître et enfin le trigone du Soleil à Pluton est tout aussi intéressant du fait que Pluton maîtrise Mars. Pluton maîtrise les luminaires et son maître ascendant Mercure en Scorpion rendant ce thème « plutonisé ». Sa vie entière sera passée aux côtés d’un autre Plutonien.

L’année 1944.

La rencontre se produit tandis que Jupiter en Vierge transite les deux Vénus ♀natales en Vierge s’opposant à son Uranus de la future Mme Mitterrand à l’époque. La rencontre sera suivie dans la même année du mariage. La précipitation de son opposition Vénus I à Uranus en VII.

On observe d’autres transits de lentes se positionner pour les années suivantes, Pluton en Lion progresse vers son Noeud Nord Lion quelques années après la rencontre. Métamorphose et début d’une grande évolution pour elle. Réalisation par le conjoint : Noeud Nord conjoint au maître de VII.

Le jour de leur mariage le 28 Octobre 1944,on est astrologiquement au début de la révolution solaire de Mme Mitterrand. Cette période astrale sensible est susceptible  d’enclencher de nouveaux cycles en raison de la redistribution des énergies. Il est courant d’observer des étapes importantes de l’existence prendre leurs sources autour de l’anniversaire , quelques jours avant ou quelques jours après.

On retrouve le Soleil Scorpion sur leurs Soleils respectifs, Mercure sur son Mercure à elle et Mars à coté.  Ce trio se trouve en conjonction à sa triple conjonction natale Soleil, Saturne, Mercure. Elle se marie sous le transit de Mars sur Saturne natale.

L’effet de répétition se produit. Le jour du mariage dans le ciel se trouve un trigone parfait Mars- Saturne, aspect identique en trigone présent dans le thème natal des deux époux.

Le jour de leur mariage : Mars 10° Scorpion trigone Saturne 10° Cancer.

Pour lui il est question de retour de l’axe des Noeuds sur l’axe des Noeuds natal.

Un mariage sous les auspices des trigones nataux réactivés de Saturne, de quoi entrevoir la notion de durée !  Saturne va construire et même cimenter le couple Mitterrand, il lui fera traverser les années et rester uni en dépit des aléas de l’existence.  La résistance et de solidité de Saturne est remarquable lors de trigones et sextils. Au moment de leur rencontre, l’astre en trigone, pris dans la triplicité d’Eau de Mme Mitterand, devient un merveilleux bâtisseur.  Il lui distribuait tous ses trigones aux trigones nataux :  Danielle Gouze s’engageait avec Saturne dans une nouvelle dimension. Sous cette réactivation ,plusieurs portes venaient de s’ouvrir en simultané devant elle.

L’ascension au pouvoir 1981.

Elu le 10 Mai 1981 sous la solide conjonction Jupiter-Saturne exalté en Balance transitant pile sur sa cuspide d’ascendant Balance, François Mitterrand épousait par ce cycle tous les auspices pour être renouvelé dans l’échéance de son mandat, ce qui se produisit.  Son accession à l’Elysée se fait par un transit encore plus puissant, c’est tout simplement la venue de Pluton à 22° Balance sur son maître planétaire, sa Lune natale à 23° Balance. ( Pluton en cancer au natal). Pouvoir de séduction sur le public, le peuple. Avec un Pluton piqué sur le Milieu du Ciel au natal en cancer, il était logique que la présence de Pluton sur la Lune natale coïnciderait avec une montée en puissance.

La signature astrologique de la première dame de France, quant à elle, intervient avec la Lune en Lion passant sur le Noeud Nord et Neptune natale de Danielle Mitterrand. En épousant l’homme (Neptune maitre de sa VII conjoint Noeud Noeud), elle accède à cette fonction emblématique d’une Lune en Lion.

Le jour du grand départ de Mme Mitterrand, Mars en Vierge depuis le 12 Novembre sillonnait les tous premiers degrés du signe, il arrivait sur son Ascendant natal, un Mars au natal maître de sa VIII natale (maison de l’invisibilité, des crises morales, des finances et des circonstances de décès).  Mars déclencha l’évènement associé à Uranus flirtant avec la pointe de sa VIII natale à nouveau. En superposant les cartes natales des époux, on remarque actuellement l’arrivée  de Jupiter – actuellement à 2° Taureau Rétrograde  sur le Jupiter natal de François Mitterrand à 0°04 Taureau Rétrograde  aussi. Jupiter arrive sur sa cuspide de VIII natale, maison du décès et de l’invisibilité. Cette réactivation natale précise et éloquente sur le thème de l’époux défunt montre que les cartes natales des époux sont en résonance l’une avec l’autre jusque dans la maison VIII, le décès. Ceci fait référence à la mémoire astrologique  d’un thème natal,  encore sensible aux transits, lors d’un évènement majeur  concernant la personne même après sa disparition.

On trouve ces curieux cycles sur le thème natal lors d’hommage surtout, mais on le retrouve sous l’astrologie horaire lorsqu’une étape évolue après le début d’une action ou décision.

Le thème d’un instant précis ou/et le thème natal aurait une énergie rémanente, susceptible d’être réveillée lors de transits, bien que le titulaire du thème ne soit plus de ce monde. Ceci répond en définitive à la même loi que celle de l’hérédité astrale. En effet, les enfants naissent en portant dans leurs structures natales certaines réactivations natales de grands-parents parfois déjà défunts.

Les obsèques et l’hommage rendu à Mme Mitterand se retranscrivent au travers du thème natal de son époux par l’arrivée de son Jupiter R sur son Jupiter R en pointe de sa VIII natale :  l’hommage rendu à son épouse.

Tous droits réservés. Interdit à la reproduction.

par Valérie Darmandy, le 2011/11/24 à 01:39

Poster un commentaire

Classé dans astrologie mondiale, astrologue, Célébrités, Langage astral, Lune Scorpion, Neptune, Pluton, politiques et transits, Saturne, synastrie

Astrologie Puteaux. Transits et multiples dimensions.

Article issu du programme d’astrologie cours aux centres culturels de la municipalité de Puteaux.» Cours spécial transits ». Niveau élevé.

Objectif des cours d’astrologie : fluidité dans la lecture d’un thème, aisance, synthèse d’une analyse astrologique.

Les transits et les dimensions multiples.
Ils sont des passerelles pour aller d’un état vers un autre. Les transits proposent des opportunités à saisir, une confrontation à des situations, des prises de conscience. Ils activent et désactivent des climats et éclairent les conséquences comme les causes. La portée d’un transit se mesure avec le temps. Les expériences désagréables sous les
transits d’aujourd’hui deviendront peut-être vos richesses de demain.

Le transit direct.
Continuellement, plusieurs transits gravitent en aspectant diverses zones du thème natal. On observe volontiers que chacun n’insuffle pas la même dynamique. Les structures natales sont ainsi traversées de manière aléatoire par un, deux, trois ou plusieurs transits simultanés. Il est impossible de parler des transits sans faire un rappel sur les règles des aspects. Ils sont appelés transits directs par la conjonction ou transits par aspects. Les aspects majeurs : 180° opposition, 90° carré,120° trigone, 60°sextil, 150° quinconce et aspects mineurs : sesqui-carré 135° , semi-carré, 45°, le quintile 72°, le biquintile 144°, le tri-décile, 108°, le septile 51°26’ ou le Bi-Septile 102°51’. Les aspects majeurs doivent serrer au maximum les orbes : orbes maximales 8° d’orbe pour un trigone, 5° pour un carré appliquant, 4° pour le sextil et 8° pour l’opposition excepté 10°
avec une opposition d’une planète moyenne ou lente vers des luminaires lorsque ce sont les luminaires qui appliquent. Les aspects appliquants ont une énergie plus puissante que les aspects séparants. Les aspects mineurs doivent être pris sans orbe ou a moins de 1° degré d’orbe. Ces aspects mineurs proposent des informations non négligeables. Le quinconce normalement classé parmi les aspects mineurs, vaudrait pourtant autant
qu’un aspect majeur. Cliquez ici pour lire l’article astrologique sur Jean-Luc Lahaye l’homme aux 5 quinconces. 

Concernant les orbes on peut les étendre à des degrés supplémentaires lorsque les planètes se lèvent, se couchent ou culminent. Les planètes franchissent alors les angularités quelques minutes avant la naissance et sont des énergies « assimilées, absorbées » Ces astres sont alors en angularités dépassées et très actifs. C’est la raison pour laquelle les planètes placées en fin des maisons XII, IX, VI et III sont importantes.

Les aspects représentent les situations de confort, d’inconfort, de bataille, challenge, mais en aucun cas ils sont les signatures de la défaite ou du succès ! Ils expliquent par quel moyen une personne peut parvenir à son objectif, est ce par les facilités ou au prix d’efforts. Une fois bien assimilé le quinconce 150° peut aboutir aux résultats produits par un léger trigone 120°ou un sextil 60°. Le trigone fait référence à une situation acquise, confortable donc stimulant peu le désir d’amélioration. Le sextil va dans le sens d’une évolution, d’une régularité faites d’étapes constructives. Le quinconce oblige à s’améliorer, à prendre appuis sur des talons d’achille pour les corriger et évoluer. Le travail intérieur que demande le quinconce est souvent long et va obliger la personne à utiliser les autres aspects reliés à l’aspect du quinconce et même dans tout le reste de son thème ! Avec un thème bardé d’aspects difficiles une personne peut atteindre le même objectif qu’une autre disposant d’aspects favorables, à la grande différence qu’elle aura fourni beaucoup d’efforts pour y parvenir. La notion de lutte ressort beaucoup des aspects de tension. Quant à l’expérience et la richesse intérieure, il apparaît clairement que les aspects difficiles offrent une expérience de vie que les aspects relaxants ne proposeront pas toujours. Par conséquent, il n’existe pas de mauvais thème ni de bon thème, juste un mode d’emploi différent du chemin de la vie!

Ensuite il ne faut pas perdre de vue que les aspects quels qu’ils soient ne fonctionnent pas isolément, l’un se sert de l’autre pour être résolu. Par exemple, une personne ayant au natal une opposition d’Uranus à Mercure avec un sextil de Mercure à Jupiter, va utiliser son sextil Jupiter-Mercure pour résoudre l’opposition de Mercure à son Uranus.

Dans ce contexte d’aspects imbriqués le transit en astrologie va agir sur l’articulation de l’aspect initial ( trigone, carré, quinconce, sesqui-carré etc) et pas se limiter à agir sur la planète qui reçoit le passage planétaire. La planète transitée réceptionne la planète transitante. Exemple, Vénus ( planète transitée) à 1° Taureau va recevoir début Décembre 2011 Jupiter ( planète transitante) qui arrivera à 1° Taureau mais derrière ce contact, c’est toute une structure qui va s’éveiller.Des forces s’éveillent de ce contact qui sont de la nature personnalisée =planète transitée + planète transitante + la signification des maisons maîtrisées par la transitée et la transitante. Un seul transit en direct éveille de multiples données. Le mode d’emploi du transit est vécu selon l’état initial de la planète transitée : ses aspects nataux et son état céleste natal ( dignité, exil, exaltation, chute). Quant à l’effet du transit lui même, il agit selon l’état  terrestre c’est à dire la domification = les maîtrises des maisons natales des astres transités et transitants.

Comment repérer un transit important ?

Lorsqu’il remplit une ou plusieurs conditions :

– la durée du transit.

– à la vitesse de la planète qui transite. Si celle-ci est stationnaire la planète en transit doit interpeller. La planète peut se mettre en boucle en naviguant simplement sur un décan (10 degrés) comme c’est le cas actuellement pour Jupiter début Taureau depuis Juin 2011 qui tourne en boucle sur les 9 premiers degrés du Taureau jusqu’en Mars 2012. Ce phénomène classique pendant les rétrogradations souligne une zone sensible pendant ces 9 mois.

– fondamental, lorsque l’astre gravite sur une structure proéminente du thème natal : voir les différentes dimensions du thème natal.

– lorsqu’il est escorté par des transits allant dans le même sens : faisceaux de concordances.

– lorsque le plan émotionnel est pris dans le transit.

Plusieurs conditions réunies augmentent considérablement la portée d’un transit.

Différentes dimensions du thème natal.

L’étude d’un transit en astrologie nécessite au préalable de distinguer les différents niveaux du thème natal. Une carte natale astrologique est comparable aux cartes en relief avec ses dénivelés, les aspects et les planètes ne sont pas placés au même niveau ! Certaines structures sont en relief et tout transit majeur dessus sera prégnant. Les structures sont interdépendantes les unes des autres, il serait une erreur d’extraire un aspect du reste du thème et vouloir l’analyser. La réussite de l’analyse astrologique nécessite de tenir compte de ces multiples dimensions. Si on met de coté ce paramètre on va analyser un transit important alors qu’il passera inaperçu et on s’étonnera de la force d’un transit car on avait pas cerner le niveau où se situait l’aspect.

Vous l’avez compris, le thème est encombré de transits et il faut dégager les aspects en procédant par logique. Au milieu de plusieurs transits concomitants, un transit se hisse du lot parce qu’il remplit plusieurs conditions citées plus haut ou simplement parce qu’il gravite sur un point saillant du thème. Il faut l’analyser en priorité car son rayonnement n’est pas anodin. Il peut occulter l’effet des transits annexes en cours si ces derniers sillonnent sur des axes secondaires du thème mais si d’autres transits stimulent aussi des points en reliefs, le transit dominant va les »rejoindre dans le même sens ». Sous ces conditions astrologiques la situation présente toutes les dispositions pour avoir de l’envergure.

Prudence et observation rigoureuse sont demandées pendant les études de transit. Il est utile d’identifier si cet effet de cumul intervient et de cerner la dimension des structures touchées.
C’est toujours du cas par cas sur chaque thème. Il arrive aussi que des transits majeurs soient ex-aequo, on parvient en procédant par un système de tri à voir qu’un transit domine très légèrement l’autre.

Les questions devant les transits.
Devant l’analyse de transits, les questions doivent monter : sur quels niveaux du thème arrivent les transits ? La lune, la gamme des émotions, symbole de réceptivité, sensibilité est elle le maître ascendant transité ? Quels autres transits reçoit la Lune pendant des transits majeurs ? La planète transitée est elle férale ? Le cas d’une planète férale réceptionnant des transits est intéressant.Sans aspect, la planète isolée, est donc au natal privée d’outils. La personne qui reçoit un transit sur une planète férale ne sait pas comment l’utiliser car il n y a pas d’outils au natal mis à sa disposition ! L’outil ponctuel devient le transit stimulant la planète férale.
Pour comprendre dans quel climat une personne peut traverser un transit sur une férale, il faut aller chercher du côté du maître Ascendant natal, observer la Lune pour le plan émotionnel, Mercure pour le raisonnement et surtout l’état initial ( aspects, état céleste) de la planète qui transite la férale.

Transits prioritaires
Un travail peu négligeable dans l’analyse consiste à cerner le seuil de sensibilité de la personne. Il va de soi que l’intensité d’un transit sera reçue différemment selon qu’il existe au natal une conjonction lune- Neptune ou une Lune au trigone de Saturne. L’émotivité et surtout sa gestion interfère dans le vécu d’un transit lent. Le contrôle souvent proposé par Saturne est tout aussi intéressant. De solides aspects nataux de Saturne ou un bon soutien de Saturne tandis que d’autres transits chahutent l’existence, aide la personne à mieux traverser la situation.

L’analyse des transits conjointe avec le niveau de sensibilité aide à cerner la portée émotionnelle du dit transit. Dans l’ordre des priorités, un transit d’une lente passant sur le Maître ascendant possède une influence particulièrement. Il fait partie des transits prioritaires et invite instinctivement la personne à utiliser le courant porté par la planète maîtresse d’ascendant dans son état initial. Un transit sur le maître de I donne l’occasion de se repositionner pour un nouveau cycle. La personne peut l’utiliser ou le vivre en mode « subi », ceci dépend à la structure globale du thème. Les 4 éléments éclairent sur l’état réceptif ( signes féminins) et émetteur (signes masculins), un mode passif ou actif. Les aspects sont les OUTILS dont la personne va se servir. Imaginez un transit rejoignant un trigone natal en signe de feu , la personne
n’aura pas la même réaction si ce trigone était formé en signe d’eau. On peut considérer comme transits prioritaires aussi ceux entrant au contact des planètes dans lesquelles le maître d’une planète est inclus dans l’aspect, exemple sur le thème natal du pâtissier Gaston Lenôtre. Son transit de 1971 remplit plusieurs conditions de priorité.

Au natal Neptune et Jupiter en Lion au sextil de leur maitre Soleil angulaire en I. Le sextil unit les planètes et leur maître. Le soleil maîtrise la conjonction Jupiter-Neptune par le Lion. Le pâtissier ouvrit son école Lenôtre à Plaisir en 1971 lorsque Jupiter transitait en Sagittaire et atteignait la planète maîtresse du Jupiter natal, c’est à dire, lorsque Jupiter s’opposera à son Soleil Gémeaux. Le transit est très prioritaire car Mercure maître ascendant est pris dans le transit ! Jupiter faisait en 1971 un trigone au Jupiter-Neptune nataux en Lion et réveillait la structure initiale. Quelques années après ce transit de Jupiter en Sagittaire, on remarque que c’est au tour de Neptune de rejoindre son opposition Soleil natal en Gémeaux. Un second transit prioritaire se produisait quand Neptune montait à l’opposition de son Soleil (dont il est le maître au natal !) Pendant ces 5 années, jusqu’en début 1976 Neptune retrouvait son « maître natal, le Soleil » par l’opposition. Cette période correspond au développement de son art gustatif.

Remarque dans le thème natal de Gaston Lenôtre : angularité dépassée de Vénus en dignité Taureau. La planète se trouve en conjonction avec la cuspide de I à distance de 9 degrés de la cuspide. A raison de 4 minutes par degré, l’ascendant était passé sur Vénus en dignité 36 minutes avant sa naissance. Ces angularités dépassées imprègnent le tempérament des
personnes. Ici Vénus en dignité, le plaisir des papilles gustatives et l’importance des sens.

Les transits aspectant les luminaires par opposition comme on vient de le voir avec Lenôtre, ou par transit direct correspondent à des périodes phares. Les luminaires ont-ils des maîtrises sur des maisons angulaires? ou la maîtrise d’une maison où se trouve le maître de I au natal ? Le maître de la maison transitée contient-il un stellium (amas planétaire)?
Un transit d’une lente sur un luminaire qui serait maître de l’ascendant est un transit majeur car il remplit des conditions combinées : maître ascendant + luminaire. Lorsque les transits d’Uranus, Neptune et Pluton atteignent des planètes natales aspectées par les maitres ascendants maîtrisés au départ par les transaturniennes ;Uranus, Neptune, Pluton.Il peut être question d’un climat personnel dépendant de facteurs collectifs. Les transits directs par conjonction et par opposition sont les plus percutants. Les transits par carrés sont pleinement ressentis.

Entrée dans les orbes. Palier graduel du transit.
Dans le transit direct. Les transits de Saturne et des transaturniennes, Uranus, Neptune, Pluton, opèrent bien sur le plan du ressenti. Ils marquent leurs « griffes » dès l’entrée de l’astre dans le champ de l’orbe de la planète réceptrice. On peut parler d’effets de pré-transit, période dans laquelle s’enclenche la phase de préparation de situation(s) ou
d’évènement(s). Cette phase est transitoire et peut être vécue comme un moment où quelque chose couve, la situation dans laquelle on se trouvait jusque là n’a plus la même saveur. Les degrés composant l’orbe sont les plus intéressants à étudier en matière de transit direct. On considère qu’à partir de 5° d’orbe toute planète lente arrivant dans les parages de l’astre natal installe une modification intérieure . Ce signal intérieur est reçu
par l’individu mais curieusement il est également reçu par l’entourage extérieur. La modification qui s’en suit est progressive et n’est pas une simple vue de l’esprit puisque le plan relationnel, la communication, le rythme s’en trouvent peu à peu modifiés. Un seul transit amène rarement un évènement. Un transit prioritaire qui se positionne peut « attendre » l’effet de groupe des autres transits pour concrétiser un évènement. Des transits tels que Pluton et Neptune attendent souvent le positionnement de Saturne dans un autre coin du thème, pour « concrétiser » la situation. Jupiter entre en jeu en donnant du volume aux situations et pas toujours dans le bon sens lorsque Jupiter natal est dissonant. Dans le thème de l’empoisonneuse Marie Besnard, sa conjonction Jupiter Soleil en Lion est dissonante, on peut y interpréter une notoriété. Cette célébrité s’est réveillée pour ses actes répréhensibles sous le jeu d’activation de transits et notamment du direct de Pluton à 19° Lion sur son Jupiter natal en 1949, année de son inculpation. Cette année là, Marie Besnard est devenue célèbre – conjonction dissonante Jupiter 20° Lion Soleil 23°en Lion- pour avoir empoisonné.

La progression lente de la planète sur chaque degré d’orbe et le jeu des rétrogradations couvrent une période assez large pendant laquelle d’autres transits de vitesse moyenne vont venir se greffer toujours pareil dans des orbes. Chaque degré franchi correspond à une échelle supplémentaire d’intensité. Lorsque l’astre progresse d’un degré des mini étapes psychologiques sont franchies, des variations sont ressenties par rapport à la situation en cours. 4° ou 3° d’orbe avant la planète natale sont suffisants pour être pleinement ressenti. Tout dépend aussi de ce fameux niveau de perception inclus dans la structure natale. Evidemment aucune structure natale va recevoir les transits de la même façon !

Je fais une parenthèse ici sur le transit particulier d’Uranus qui peut s’avérer redoutable dans sa façon de frapper. Il y a des possibilités qu’Uranus n’amène rien bien qu’il ait déjà franchi toute l’orbe ! Il arrive qu’Uranus se trouve en conjonction exacte au degré près de
l’astre natal et rien ne se produise , excepté une tension perceptible ou une impatience inhabituelle. La façon de frapper d’Uranus est soudaine. Il faudra surveiller le reste des transits car Uranus fait partie des planètes attendant d’autres transits concomitants pour foudroyer. Certaines personnes ressentent l’arrivée des planètes lentes sur les natales bien avant l’entrée dans les orbes. Ce qui est intéressant ce sont les témoignages de ceux qui ignorent les rouages de l’astrologie et se sentent aux portes d’un changement. Sans le savoir ils se préparent à recevoir des transits !

Déclencheur.
Lorsque dans le thème natal plusieurs transits lents sont en place, les planètes les plus rapides déclenchent la situation ou l’évènement. Mars sert souvent de facteur déclencheur avec la Lune, la plus rapide, qui en cas d’évènement précis vient se caler le jour J dans un axe particulièrement sensible. Une même situation est souvent
installée par plusieurs transits.

La sortie des orbes.
Normalement les transits se relayent puisque lorsqu’un carré achève d’aspecter un astre natal, va s’ensuivre une opposition avec un autre astre natal et quand celle-ci sera désactivée, un transit direct passera par exemple sur un maître de VII et ainsi de suite. Concernant la sortie des orbes, je fais référence ici aux transits prioritaires ressemblant
les conditions décrites plus haut dans l’article. Ces transits directs ou par oppositions sont particulièrement puissants. Le départ progressif des planètes de l’orbe se ressent absolument de la même façon que l’entrée dans l’orbe. La sortie des orbes d’un transit de Saturne est quasi-physique, elle correspond à la fin d’une sensation d’être à l’étroit ou d’un poids qui s’enlève. Parfois il faut patienter jusqu’à 1 ou 2° d’orbe après l’orbe de 5° pour sentir la fin complète de l’influence d’un transit de Saturne. L’influence d’Uranus avec son énergie verticale peut prendre fin immédiatement dès la sortie de l’orbe. La sortie d’orbe d’Uranus peut être comparable à une sensation d’épuisement et même une impression de chute après être monté dans une énergie tourbillonnante. On peut se sentir « essoré ». On sort des turbulences.

Pluton en sortant de l’orbe libère la planète qu’il avait kidnappé. Cette dernière redevient  visible. Le rapt d’Hadès prend fin, il restitue « transformé » ce qu’il avait enlevé. La mort d’une étape de l’existence est un classique sous les transits de Pluton avec son action d’invisibilité faisant « disparaître » les situations ou les êtres. La confrontation avec la
mort peut être symbolique ou réelle ( cas de décès). Attention à ne pas donner uniquement à Pluton la paternité de tels évènements. Des évènements radicaux résultent toujours d’un effet » combiné » de transits et pas d’un seul ! Excepté si ce transit coïncide avec un engagement mystique, le dégagement de Neptune en transit direct rend la clarté et augmente l’aisance et abaisse le niveau de réceptivité. Les situations se simplifient, le rythme s’accélère. La nature « Eau » de l’astre cesse de ralentir et diluer tous les astres avec lesquels il était en contact

Le balayage dans le thème natal est omniprésent entre les aspects majeurs et mineurs. Il arrive cependant d’observer des thèmes nataux présentant momentanément peu de transits « majeurs ». Les planètes lentes dans le ciel sont en chemin et les orbes ne sont pas atteintes. Le potentiel optimal de réalisation et les expériences ne sont pas encore au rendez-vous ! L’absence d’évènement s’explique par une carence de transits majeurs sur
les proéminences du thème. La personne vit avec le climat installé par « les derniers » transits et rien de nouveau ne s’est enclenché depuis.
Les transits placent face à des situations, parfois ils amènent des difficultés et en simultané les clefs pour les résoudre. Cependant la solution se profile à l’horizon souvent à la fin de la période de la 2ème rétrogradation. Le 3ème passage agit en période libératoire , une visibilité se dégage, la personnalité peut accoucher de quelque chose à la fin de l’expérience des transit(s).
La période de la sortie des orbes. Elle coïncide avec le règlement d’une situation ou son échéance, un aboutissement, parfois une nouvelle étape dans la vie. La sortie des orbes est vécue comme une sorte de nettoyage en profondeur des résidus amenés par l’expérience du transit. L’élimination des scories se poursuit jusqu’à la sortie totale de la planète dans les orbes. Les personnes ayant des carrés ou quinconces peuvent être plus réceptives que les autres pendant cette période de dégagement. Celui-ci se fait graduellement mais rapidement car le transit est désactivé. Cette étape de post transit s’étend de quelques jours à quelques semaines après la désactivation du transit dans l’orbe.

Durant cette phase particulière les personnes continuent de percevoir la rémanence du transit.

Le mental et la communication.
La communication orale et écrite, représentée par Mercure et l’axe III, est un des points centraux de l’existence. La qualité du quotidien dépend de la façon de communiquer. Il est logique que l’information brouillée, empreinte de quiproquos ou impulsive occasionne des réactions. Les mots et le ton – donc l’énergie émise pendant la communication – ont une portée majeure. Ils répondent à l’état de Mercure qui lui aussi
au cours de l’existence, reçoit des transits. La maison IX par exemple porte sur le plan de l’évolution. Un transit sur le maître de IX
pourrait avoir peu d’effet sur le plan concret ? Au contraire…

Cette maison liée aux grands voyages éclaire sur la position d’une personne vis-à-vis de la philosophique, théosophie et toutes les dimensions spirituelles. Des transits sur le maître de IX ou le maître de III -axe des pensées et des dispositions du mental- peuvent avoir une portée étendue, pas sur le moment, mais ultérieurement. Ces transits majeurs
sur Mercure, le maître de IX et même le maître de III agissent en profondeur et sembleraient être les plus insidieux. Assez imperceptibles, ils laminent de fond en comble la façon de penser, de raisonner.
Ils contribuent à modifier les dispositions mentales, proposent une ouverture différente sur le monde. Le traitement des informations et la perception peuvent être totalement modifiées par exemple sous un transit de Neptune sur Mercure natal ou sur le maître de  III/IX et la transformation lente opérera sur le plan relationnel.

Des transits de Saturne, Uranus et plus particulièrement Neptune et Pluton sur cet axe agissent sur la façon de s’exprimer et la pensée, les opinions ( III-IX). Le mental, les idées et les mots ne sont -ils pas la clef de voûte ? Selon la façon dont une personne communique elle va envoyer une image vers l’entourage extérieur ,ce dernier va réagir
selon l’impression qu’il reçoit. Les conséquences d’une mauvaise communication seront reportées sur l’émotionnel et
l’affect, facteurs affectifs ( Vénus-Lune, rapport avec les autres : axe I et VII) : disputes, brouilles, regrets, complications. Or, les causes viendront du canal de communication brouillé par des transits modifiant le canal de communication.
Dans la pratique astrologique, on remarque que les transits désignent les conséquences et aussi les causes. Aussi lorsqu’un climat relationnel se détériore, ne pas se limiter à regarder les axes affectifs V , VII, Vénus, Mars puis le Soleil-Lune , il est conseiller de regarder l’état de Mercure. Des transits par trigone favorise une période de réussite sur le plan affectif car ils installent une communication de qualité à cette période précise.

Le transit effet immédiat ou ultérieur?
Il faut distinguer les transits aux effets immédiats, des transits dont les effets seront ultérieurs. On peut traverser un transit transformateur et mesurer tout le chemin parcouru au terme du transit. On peut semer une action, une graine sous un transit direct (le plus puissant) et récolter les fruits à la réactivation du même transit lorsque celui-ci formera un nouvel aspect. Il apparaît clairement que les actions semées sous des transits
imprègnent les valeurs du cumul = aspects initiaux+ maîtrises natales. Un transit ne rime pas systématiquement avec un évènement du moins immédiat.

Sublimer des aspects délicats de son thème natal est le challenge lancé par ces rouages astrologiques. Alors si vous entendez »Votre thème est difficile, comprenez que vous avez l’opportunité de vivre des expériences et d’en sortir grandi ».

cours du 5ème niveau PROGRAMME ASTROLOGIE COURS ET CONSULTATIONS Valérie Darmandy

©Valérie Darmandy. Tous droits réservés. Reproduction interdite.

2011/11/19 à 19:15

Poster un commentaire

Classé dans Astrologie Puteaux, astrologie rentrée 2011, astrologue, Communication et astrologie, cours d'astrologie Ile-de-France, dimensions du thème, Enseignement à Puteaux, Gaston Lenôtre thème, Jupiter, la communication en astrologie, Langage astral, Les 4 éléments, Neptune, Orbes : entrée des orbes, Orbes : sortie des orbes, Pluton, questions sur l'astrologie, quinconce, rémanence du transit, Saturne, signatures astrologiques, transits astrologiques, transits prioritaires, Uranus

La magie Walt Disney sous Neptune-Lune

Sujet de cours d’astrologie Puteaux, niveau avancé.

Comment Walt Disney est il arrivé à la tête d’un empire ? Quel pouvoir créatif renferme son thème.
Tour d’horizon sur le thème natal de celui qui a enchanté des millions d’enfants à travers le monde !
Son thème présente des allures de cas d’école. Les deux planètes angulaires sont la Lune : l’imaginaire, le monde de l’enfance et Neptune : la magie, le rêve, l’inspiration dans le signe du Cancer. La Lune maître de Neptune/Cancer est tout simplement à son Ascendant mettant a disposition l’inspiration de Neptune. La Lune en I imbibée de Neptune c’est l’enfant intérieur de Walt qui a su bâtir un royaume féerique.

Lune et Neptune poussent les portes du monde merveilleux de Walt Disney.

Walt Disney est né le 5 Décembre 1901 à 00h35 à Chicago.
Le degré occupé par son Neptune « la cueillette de la treille en famille, un homme et une femme se tenant par  la main ». Degré de cohésion familiale, de l’importance des valeurs familiales, situé sur Neptune, il évoque une inspiration destinée à entrer dans les foyers.

L’encadrement de son Ascendant reçoit également les influx Neptune-Lune, aucune planète ne se place au milieu et les planètes sont liées par la maîtrise Lunaire. Walt dispose de capacités pour toucher l’inconscient collectif à travers ses contes porteurs de messages. Le mi-point entre Neptune et la Lune se trouve sur le 19°52 Lion, soit le 20ème degré «  Une Lune accompagnée d’une étoile, un homme tenant un papyrus à la main« . Il s’agit d’un degré artistique souvent en rapport avec une mise en célébrité dans les milieux cinématographiques ou de la photo, mode ». Ce degré sous entend une réussite et de potentielles récompenses dûes aux oeuvres.

L’empire Disney 
Les parcs- Jupiter maître de IV conjoint Saturne en dignité.

L’empire Disney est reflété par la conjonction en Capricorne Jupiter-Saturne, dans laquelle Jupiter est maitre de IV, les propriétés, les sols terrains. L’influence de la pierre et de la construction est représentée dès sa plus tendre enfance puisque son père Elias possède son entreprise en bâtiment. Pour vivre Walt Disney fera plusieurs petits boulots en relation avec son Sagittaire en maison III, facteur et vendeur à bord de trains. (Uranus Sagittaire). Attiré par les technologies de pointe, les trains, il fera plusieurs tentatives créatrices avant 1923, toutes se soldant par des échecs en raison des coups de production.

L’étoile cachée de Walt Disney

Le début de Disney démarre le 16 Octobre 1923 par l’association avec son frère Roy, ensemble ils créent les Disney Brother studios le jour où la Lune en Capricorne rejoint le trio Mars-Jupiter-Saturne en IV, maison des propriétés, fondations et biens, patrimoine.

Le mi-point, le 20°Lion né de la distance de Neptune à la Lune, existant à l’état latent, est activé pour la première fois à la mi Octobre 1923 par le transit de Neptune arrivant sur le 20°ème Lion.  Sans le savoir Walt fonde sa société sous l’influence du degré caché portant l’énergie de Neptune-Lune : imagination, inspiration, sensibilité, grande perception, goût du merveilleux, le rêve, la magie, ou l’oreille musicale, la gamme des émotions allant du rire aux larmes.

Grâce au courant Lune-Neptune, fibre musicale, le succès des Chefs d’oeuvre de Walt Disney repose aussi sur les illustrations musicales de ses films d’animations par des grands compositeurs.

 Ce 20ème degré Lion fait référence au cinéma, à la remise de prix, célébrité, aux métiers de l’image, de la photographie. On peut penser que la vibration de ce degré, activé mi Octobre 1923, ait invité inconsciemment Walt à poser la première pierre de son empire magique. Face à l’activation du mi-point par le passage de Neptune, il fut le premier ensorcelé par le pouvoir magique de son Neptune-Lune ! Son chemin enchanté était en route…

La longévité de l’œuvre, son abondance et ultérieurement la multiplication des parcs Disney à travers les continents répondent parfaitement à la solide conjonction Jupiter et Saturne en Capricorne en IV. Saturne en dignité en conjonction exacte au maître de IV exprime une pérennité de son patrimoine au-delà de la durée de vie de l’artiste. (John Lennon conjonction Jupiter-Saturne en Taureau en I). On voit à travers le thème de Disney le rôle constructif et durable d’un Saturne harmonique et en dignité. Le signe du Capricorne abrite plusieurs planètes : Mars, Jupiter-Saturne et Vénus -maître de sa Lune- en V dans la maison de la créativité.

Mortimer Mouse dans un premier temps puis rebaptisé par la suite Mickey Mouse marque l’envol de la carrière de Walt Disney, le 18 Novembre 1928 date officielle de sortie au public à New York. Sa petite souris pourrait bien être symbolisée par son Mercure (les petits animaux) car le Soleil 26°27° Scorpion passait le jour de l’inauguration de Mickey sur son Mercure 27°Scorpion.

Le premier long film d’animation « Blanche Neige et les 7 nains » apparaît au public le 21 Décembre 1937 tandis que Jupiter tombe sur sa Vénus en V . Ce film utilise de nouvelles technologies. On peut comprendre que les derniers préparatifs de ce film se soient déroulés lors du transit de Jupiter en Capricorne sur le trio Mars-Jupiter-Saturne en IV, son patrimoine, ses propriétés. L’œuvre de Fantasia est sublimée par plusieurs compositions  musicales, parmi lesquelles celle de Paul Dukas dans la séquence de l’apprenti-sorcier.

Prolixe dans son oeuvre, Walt Disney a su utiliser plusieurs facettes de Neptune et inscrire son travail dans la collectivité (Neptune).

Son Neptune domine largement en raison de l’angularité et de la présence de son maître, la Lune à l’Ascendant. La popularité associée à son monde enchanteur.

Coté technique, Walt avec son Mercure Scorpion, en réciprocité mutuelle avec Pluton/Gémeaux à l’angularité dépassée, a besoin de bousculer une expression dans l’écrit ou l’oral (maison III scorpion), son Soleil Sagittaire avec Uranus en II lui donne envie d’utiliser les nouveaux procédés de l’époque :  le technicolor innové par Herbert Kalmus. ( Sagittaire, les couleurs).

Une création Sagittaire

Les multiples aspects du thème sont exploités, l’inspiration Neptune-Lune se marie à la palette du peintre -Sagittaire- .
Parmi la thématique de ses films d’animation, Walt, à travers son Sagittaire, donne vie à de nombreux animaux : le livre de la Jungle, Bambi, les chiens( Pluto), chats (les aristochats) canards (Donald) ,cochons (les 3 petits cochons), et la célèbre souris Mickey Mouse.

Donner vie à tous ces animaux tient visiblement de plusieurs influences issues de son thème astrologique, on ne pourrait rater l’influence de sa maison VI ( maison des animaux) sous Neptune -l’imagination qui l’invite à produire une quantité d’animaux auxquels il donnera des sentiments et des émotions. La localisation de ce Mercure en III relié en sextil à Vénus en maison V débouche vers une forme séduisante de dessins avec un penchant pour les petites souris.(Mercure les petits animaux).

Sa Vénus en maison V à 29°42 Capricorne « Un homme joue de la flûte au milieu de ses animaux familiers et un peu partout tombent des boules brillantes comme celles que lançent les fusées des feux d’artifice ». Ce degré d’une Vénus en V déjà créatrice reliée au dessin, Mercure, fait référence à un entourage d’animaux familiers : les animaux issus tout droit de son imagination phénoménale. La notion de « feu d’artifice » du degré rappelle les myriades d’étincelles jaillissantes de la baguette magique qui transforme les petites souris en chevaux somptueux(Cendrillon)ou le vol étincelant de la Fée Clochette, Merlin l’enchanteur (…). Dans ses films des feux d’artifices apparaissent aux génériques sans oublier les feux d’artifices tirés réellement depuis les parcs d’attraction Disney.

L’aspect totalement féerique de ce degré symbolique n’a pas échappé -inconsciemment- à Disney qui a su l’exploiter sur la pellicule. La magie de Neptune-Lune s’associe à ce monomère, ainsi, ce créateur de rêves avait entre ses mains de quoi faire  pétiller les yeux des petits et grands.

La série « Zorro », cavalier justicier répond à merveille à son Soleil Sagittaire : le cheval. Dans la symphonie pastorale de Fantasia il explore la mythologie classique, les centaures et pégases apparaissent à l’écran. A l’époque de la sortie du film, le 12 Novembre 1940  la conjonction Jupiter-Saturne Taureau est présente dans le ciel, elle existait au natal et on peut y voir un gage de stabilité et longévité.

Entre sa conjonction de naissance et celle de mi-Novembre 1940 se forme un trigone entre les signes de terres du Capricorne vers le Taureau, le trigone est ascendant dans le sens du Zodiaque de sorte qu’il installe une valeur pérenne maximale, de quoi assoir « Fantasia » dans la postérité.

Dans les dialogues de Blanche Neige » Miroir, mon beau miroir qui est la plus belle de toute ? », comment ne pas y voir la signature des reflets de la Lune et Neptune, le reflet de l’image. Le miroir se déforme et l’image qui y apparaît n’est pas celle de la Reine narcissique. Ce conte pour enfants est d’ailleurs un des plus populaires dans l’esprit collectif et une manifestation réussie de l’oeuvre de Lune-Neptune. La tour d’ivoire austère dans laquelle est perchée l’odieuse Reine appartient symboliquement aux sphères du Capricorne, emblème aussi du pouvoir.  Que ce soit dans Merlin l’enchanteur, Cendrillon,Peter Pan ou Mary Poppins, les films exploitent le sujet des pouvoirs magiques des animaux et ceux des humains. L’homme a su donner à l’écran une dimension d’égalité entre les animaux et les hommes( Soleil Sagittaire , le centaure mi-homme mi-cheval associé à l’ensemble magique du thème).

Disney création posthume

Steeve Jobs à l’origine des studios Pixar aurait-il été téléguidé par le potentiel créatif de Walt Disney…

Les cycles dans les thèmes perdurent au-delà de la mort physique des personnes.  On retrouve ceci lors de vibrants hommages aux artistes ou lors d’une naissance, le thème de l’enfant réceptionne des aspects du thème d’un grand parent décédé avant sa naissance. La pérennité d’une oeuvre installée par l’artiste le temps de son vivant obéissent aux mêmes lois astrologiques que l’hérédité astrale, à savoir que les cycles fonctionnent en dehors de la durée de vie d’une personne. La carte astrologique sert de référent comme un résidu d’énergie, depuis laquelle les cycles et aspects vont continuer à tourner et interférer sur l’oeuvre.

Le succès posthume de Claude François est un exemple. Le chanteur est décédé sous le transit exact de Jupiter sur sa Lune Gémeaux, transit augmentant considérablement la popularité pour un artiste. De son vivant hélas il n’a pas connu ce pic de popularité, cependant sa popularité partie en flèche au lendemain de son décès fut une réalité.

Le disque «  Alexandrie, Alexandra, » sortait une semaine après sa mort et connut un succès sans précédent dans la carrière de Claude François.

Pour la connexion astrale entre Steve Jobs et Disney c’est le même phénomène. Steve Jobs n’avait que 9 ans l’année où Disney disparut, pourtant leurs potentiels créatifs se donneront rendez vous au travers des Studios Pixar que Steve Jobs créera en 1986. Disney rachètera 10 ans plus tard le groupe Pixar propulsant Steve Jobs au poste d’administrateur.

De ce chaudron créatif sortiront des pointures d’animation telles que Toy’s Story, Ratatouille, Némo.

En synastrie, les deux hommes présentent leurs angles superposés presque sans orbe, facteur d’attirance magnétique et automatique. Avec les angles superposés, ou inversés, l’attirance peut se faire sur le plan physique, mental, l’un peut être pour l’autre par exemple un modèle de pensées ou jouer un rôle à déterminer par le reste des thèmes.   Les deux cuspides de leurs ascendants et milieux du ciel sont juxtaposées. Le maître ascendant commun aux deux hommes est Mercure. C’est précisement le Mercure de Steve Jobs qui tombe dans la maison V de Walt Disney .  Steve Jobs avec la projection de son Mercure maître ascendant dans la maison créatrice de Disney contribue en quelque sorte à prolonger ses créations.

Une doriphorie dans sa X natale. 

Le ciel de l’ouverture du 1er Parc Disney en Floride le 17 Juillet 1955 se produit sous une doriphorie : une concentration de plus de 6 planètes situées sur peu de degrés et entourant le Soleil. La symbolisme de la doriphérie parle d’une situation exceptionnelle. Elles peuvent mettre en relief une situation particulière. Dans le cas d’un thème natal ces concentrations autour du Soleil sont des indices de célébrité.

La doriphorie du 17 Juillet 1955  présente 7 planètes autour du Soleil situées dans un rayon de 30° maximum sur le Zodiaque.

Dans ce ciel du jour d’inauguration du parc Disney, le Soleil est encadré par une escorte de planètes : Vénus,Mercure, Uranus,Mars, Jupiter. La configuration astrologique concentrée se produit en Cancer, signe de l’enfance et la Lune en Cancer dans la soirée se dirige vers l’ensemble des planètes.  La doriphorie est soulignée par l’élément le plus maternel et populaire qu’il soit, la Lune.

Son Neptune natal début Cancer a rendez-vous avec la Lune dans la soirée du 17 Juillet 1955. Sa conjonction natale Soleil-Uranus en Sagittaire belle signature du destin cinématographique se rejoue en Cancer.

Pour l’inauguration du 1er parc d’attraction, la quasi totalité de la doriphorie transite la maison X natale de Walt Disney et crée une action réflexe en face à son trio Mars,Jupiter,Saturne en Capricorne  dans sa maison IV : les propriétés, terrains, biens, le bâti.

Les 2 seules planètes de la doriphorie ne se positionnant pas dans sa X sont Jupiter et Mars réactivant une conjonction natale. La coloration de cette conjonction est celle des gagnants, des entreprises couronnées de succès. La Lune si précieuse dans l’image envoyée au public atteint son Milieu du Ciel.

« Il était une fois un homme qui voulait faire rêver des milliers d’enfants« . Son voeu fut exaucé. Magie oblige, la fée Neptune l’immortalisa en monde féerique dans l’inconscient collectif.

Tous droits réservés. Reproduction interdite.

par Valérie Darmandy, le 2011/10/28 à 01:18

2 Commentaires

Classé dans 1912 Neptune en Cancer, Célébrités, Conjonction Neptune-Pluton, cours d'astrologie Ile-de-France, degrés symboliques, la lune en astrologie, Langage astral, Lune baromètre de popularité, Neptune, popularité, quinconce

2012 Neptune en Poissons, éveil des consciences

Fiche caractéristique : Neptune, planète féminine et de nature « Eau ».

Planète rattachée au Poissons.  Jusqu’à sa découverte le système astrologique basé sur le Septenaire ( 2 luminaires et les 5 planètes : Soleil, Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne) utilisait Jupiter dans son rattachement au signe du Poissons.

Jupiter et Neptune sont de nos jours les deux planètes maîtrisant le signe du Poissons. L’astre fut découvert le 23 Septembre 1846 par Urbain le Verrier  né le 11 Mars 1811 sous le signe du Poissons qui mourut  un 23 Septembre de l’année 1877.

Il faut revenir 164 ans en arrière en 1848 pour retrouver l’entrée de Neptune dans son signe, Poissons. L’année 1848 en France amène un changement important par l’arrivée de brève et seconde république le 24 Février 1848 des suites d’une révolution sur la monarchie qui tombe.

Le 10 Décembre 1848 Napoléon Bonaparte est élu et sera sacré en Décembre de la même année.

2012 l’entrée à nouveau de Neptune va t elle éveiller les consciences ?

La planète fonctionne à échelle de la collectivité et évolue sur les plans subtils dans les thèmes individuels.

2012 s’annonce être une année pivot et la première d’une paire d’années de convulsions mondiales en raison du carré Uranus Bélier Pluton Capricorne, aspect certes crispant et destructeur mais sur lequel la collectivité devra travailler pour récolter les fruits du futur trigone Uranus Taureau-Pluton Capricorne aux abords de 2022. Neptune en arrivant en Poissons va entrer dans le bal et bousculer les habitudes et les modes de pensées.

Il rejoindra momentanément et brièvement vers Avril et Mai 2012 le carré Uranus-Pluton. L’astre fera une avancée trop timide sur le sextil de Pluton pour être perçue mais pourrait planter en Avril et Mai 2012 les graines de son oeuvre pendant les prochaines 14 ans ( durée de passage dans le signe du Poissons).

Ce qu’on peut en attendre est la somme de l’union Uranus-Pluton-Neptune, lorsque l’astre reviendra se fondre dans la vague des planètes collectives, toutes ensemble, la portée sera nettement sensible.

Neptune en Poissons va gagner en puissance et son rayonnement sera perceptible par la collectivité à échelle mondiale, intégrant la notion de solidarité entre les gens. Les notions de partage, d’écoute, d’empathie vont se propager. Neptune devrait transfigurer l’état d’esprit des personnes et les inviter à découvrir leurs propres part de générosité, d’écoute, d’empathie. Vivre en intégrant les autres, telle sera l’oeuvre de Neptune au fil des longues années de son passage en Poissons…

Neptune en Poissons dès 2012 pourrait incarner la grande porte de sortie vers un monde moins individuel, moins axé sur le plan matériel et orienté à l’écoute de l’humain, il entrainera sur le long terme un changement dans les consciences face à cette crise qui monte seulement en 2011 et dont les signaux ont démarrés à l’opposition Uranus/Saturne fin 2008.

On doit s’attendre à des bouleversements fondamentaux telles des lames de fonds, le monde ne vit pas une crise comme on l’entend  » des situations d’urgence » mais une véritable mutation profonde.

L’astrologie s’analyse en incorporant les plans relationnels ( synastrie) temporel ( transits ou progressions), il nous faut toujours un référentiel pour porter une analyse, l’homme qui actuellement représente la France, Nicolas Sarkozy présente un ciel avec sa maison VI début Poissons , maison VI pour un président : le peuple, les travailleurs, le monde des entreprises, l’emploi, la santé, sécurité sociale. Sa maison VI commence dans les tous premiers degrés du Poissons, de sorte que l’arrivée de Neptune va entraîner des prises de consciences aiguës sur la santé du monde du travail, chômage, l’emploi, la santé seront au PREMIER PLAN dès 2012.

Les prémices sont déjà en cours en 2011, ils devraient atteindre les consciences à une échelle plus étendue dès 2012 et au delà jusqu’à la désamorce du carré Uranus-Pluton, dont le début de la désactivation est attendue sur Mars 2016.

Biensur des situations purement symboliques et propres à Neptune en Poissons pourront être visibles, on peut facilement penser que cette planète associée à l’élément marin dans le signe des grandes eaux, amène des événements liés à la marine ou à l’eau.

Sur le plan politique la planète est associé au socialisme. Comme référent avec le thème astrologique du Président en place au moment de l’entrée de l’astre atteint sa maison 6, le secteur de la santé, la question de la sécurité sociale, des médicaments, ( Neptune la pétrochimie, les laboratoires) la santé sera placés aux premiers plans des urgences sur le plan politique.

Mise en relief dès 2012 du domaine de la santé avec le peuple Français. Les dossiers les plus urgents pourront être relatifs à ce secteur.

On peut s’attendre dès 2012 à une montée de vague de mysticisme et d’engouement vers l’ésotérisme. La perception de ces univers bénéficient du trigone Uranus Pluton vers 2023 ce qui laisse penser à une image bien plus acceptée par la collectivité, des domaines ésotériques, astrologiques.

Une époque à dimension spirituelle à venir où les milieux ésotérisme et astrologiques pourraient avoir le vent en poupe!

15/10/2011

Reproduction interdite

Valérie Darmandy

2 Commentaires

Classé dans 2012, astrologie mondiale, cycles planétaires, Neptune, Urbain le Verrier et Neptune

Le Titanic, DN équipage et passagers

Suite à l’analyse astrologique du voyage inaugural du Titanic publié vers les années 2000 et une poignée de données de DN sans heure et quelques unes avec l’heure ( fiable ?) intervient la question du libre-arbitre lorsque le destin donne rendez-vous simultanément à 2200 personnes.

Je vous invite à consulter régulièrement cette page pour son alimentation progressive et les notes qui y seront mentionnées.

Le commandant Smith et les officiers du Titanic.

Les passagers rescapés sont indiqués par des étoiles** devant leurs noms.

Les configurations observées sur les dates de naissance de l’équipage et des passagers de 1er, 2ème et 3ème classe ont pour objectif de mettre en exergue d’éventuelles constances astrologiques. Entre 1500 et 2000 dates vont être remontées au fil des jours et croiser entre elles. Ces comparaisons astrologiques visent à mesurer le nombre de configurations pouvant être communes parmi ces quelques 2000 dates de naissance. Compte tenu de la nature de l’évènement, en théorie on devrait trouver les éléments astrologiques suivants :

  • la présence éventuelle de l’élément « Eau » des valeurs Poissons, ou d’aspects Neptune-Lune ou des Lunes en Poissons dans le thème des passagers et de l’équipage. Au moment du naufrage la Lune se trouvait dans le signe du Poissons. Des contacts ou maîtrises entre Mars et Neptune ( action dans la mer, marin, plongeur)ou encore des dissonances de Neptune.
  • La présence de l’axe de déplacement Gémeaux/Sagittaire doit être représenté , c’est à dire occupé par des planètes.
  • d’éventuelles présences de conjonction de planètes avec ces étoiles fixes Baten Kaitos 21° Bélier et Scheat 28° Poissons, étoiles activées lors du voyage inaugural du Titanic.
  •  dates de naissances communes avec le voyage inaugural comme c’était le cas pour le chef radio John  Georges Jack Philips né un 11 Avril, son soleil coïncidait avec celui du voyage inaugural.
  • observateur de Jupiter maître des Poissons dans le Septenaire en Astrologie. Dans les configurations de l’ensemble des passagers et de l’équipage, Jupiter reste la planète symbolisant les grands voyages et également la notion de  » protection ».

Au terme des observations, les aspects seront triés, comptés. Il sera intéressant de savoir si il existe des planètes personnelles dans le même signe, des aspects communs entre les passagers ou entre les passagers et le jour du voyage inaugural et surtout si certains aspects sont récurrents entre les passagers.

Ces données croisées feront l’objet d’une nouvelle publication astrologique complémentaire à l’article « le Titanic et les signaux de l’astrologie« .

Il devrait être publié vers la fin 2011 ou début 2012.

15/10/2011

Valérie Darmandy

____________________________________________________________

Configurations astrales des hommes clefs du Titanic, ceux qui le pensèrent et participèrent à sa construction sur les chantiers navals de Harland & Wolff.

Les hommes clefs du RMS Titanic.

 Gustav Wilhelm Wolff fondateur des chantiers navals Harland& Wolff né le 14 Novembre 1834 dispose au natal d’une opposition Mars à 20°59 Cancer opposé à Neptune. Au moment du voyage du Titanic, le 10 Avril 1912 Neptune est Cancer est exactement sur le Mars natal de G. Wolff, ce 21ème degré cancer activant la 21ème image astrologique  :  » un vaisseau s’enfonce dans la mer ».

Le départ du Titanic se produit au moment où la Lune à 29° Capricorne passe sur le Neptune natal de G. Wolff. ( Voir illustrations deu ciel astrologique du voyage inaugural dans l’article  » Le Titanic et les signaux astrologiques).

Edward James Harland, son associé est né le 15 Mai 1831.  On remarque un grand classique dans la synastrie, leurs Soleils sont en opposition exacte, facteur d’attirance et complémentarité. Tout comme son associé Wolff, Edward dispose d’un Mars en Cancer. La localisation de Mercure ne doit pas être anodine en  » maison astrologique », car Mercure est située à 8° Gémeaux, degré où se dirigera la conjonction Neptune-Pluton Gémeaux de 1891-1892 et présente chez de nombreux passagers et membres d’équipage.

 Bruce Ismay , Président de la White Star Line est né le 12 Décembre 1862. A l’origine de l’idée de la construction. Axe des Nœuds dans l’opposition Mercure/Sagittaire opp Uranus,/Gémeaux(axe des voyages). Mars maître de Neptune. Neptune opposé Saturne.

Thomas Andrews, architecte du Titanic, est né à Belfast, le 7 Février 1873. Mars opposition Neptune. L’axe des Nœuds transite son axe Neptune-Mars au moment du voyage !

William Henry Campbell est né le 5 Novembre 1890, il participa à la construction du Titanic. Il possède lui aussi la conjonction générationnelle Neptune-Pluton en Gémeaux qui est une » constante » de plusieurs passagers à bord.

Configurations astrales de l’équipage : 

De l’équipage aux serveurs du restaurant et musiciens.

William Pirrie ( à gauche)des chantiers navals est né au Québec le 31 Mai 1847. Neptune 0°25 Poissons,  Mars Poissons.  Saturne Poissons au milieu de Mars-Neptune. 

 Le Capitaine Edward Smith ci-contre en photo à droite avec Lord Pirrie des chantiers navals, est né le 27 Janvier 1850 . Smith présente un Neptune en Poissons à 3°33 Poissons, symbole des grandes eaux et de la marine. Le jour du voyage inaugural le Soleil passait sur l’Uranus natal de Smith conjoint à l’étoile fixe Scheat.

John George Jack Philips, né le 11 Avril 1887, Chef Opérateur radio télégraphiste. Présente une conjonction de son Soleil avec l’étoile Baten Kaitos, son soleil se situe à 24h du voyage inaugural, un 10 Avril. Lune Noire en Poissons sous la dominante de Neptune. Mercure conjoint l’étoile fixe Scheat. Il lança le 1er SOS dans l’histoire de la marine.

Oscar Scott Woody né le 15 Avril 1868, à Clifton Springs, USA, employé au tri postal à bord du Titanic. Il passa son 44ème anniversaire à bord . Ce jour coïncide avec le naufrage. Mars maîtrise Neptune.

**Frédérick Fleet , né à liverpool le 15 Octobre 1887. Vigie. Il fut celui qui vit l’iceberg. Mars carré Neptune. Neptune conjoint Pluton. Lune carré Pluton.

Les musiciens à bord

Roger Marie Bricoux, né le 1er Juin 1891, Soleil conjoint à la conjonction Pluton-Neptune en Gémeaux au double carré Saturne. Jupiter en Poissons/Saturne Vierge.

Wallace Henry Hartley  né le 2 Juin 1878, Mars en Cancer, lors du voyage inaugural Mars se trouvait en Cancer. Jupiter/Verseau carré Neptune. Soleil conjoint au Soleil de Roger Marie Bricoux.

John Law Hume né le 8 Août 1890, conjonction appliquante Lune-Neptune! ( eau) conjoint à Pluton en Gémeaux. Au double carré de la conjonction Saturne-Mercure.  Jupiter Verseau conjoint au Jupiter Verseau de son acolyte Wallace Henry Hartley.

Georges Alexandre Krins né le 18 Mars 1889, son Mars à 22° Bélier conjoint à l’étoile fixe Baten Kaitos.1° d’orbe–  Son soleil conjonction l’étoile Scheat 28° Poissons! Ce musicien présente des conjonctions exactes aux 2 étoiles fixes mises en évidence lors du ciel du voyage inaugural : Scheat et Baten Kaitos exposant au risque de mort par submersion ou par eau.

John Wesley Woodward né le 11 Septembre 1879 Neptune sextil Lune en Cancer, Jupiter Poissons opposé Uranus. Cycle de Jupiter entre ce musicien et l’autre musicien Roger Marie Bricoux avec Jupiter Poissons également ayant une opposition lui à Saturne, pour ces deux musiciens leurs Jupiters /Poissons est affligé.

42 serveurs des restaurants à bord

Liste non exhaustive, certaines dates de naissance restant inconnues. Voici la liste de 42 serveurs à bord du paquebot.

Battista Antonio Allaria, serveur à bord du restaurant est né le 31 Mai 1889, son ciel présente une similitude avec le ciel du musicien Roger Marie Bricoux dans le sens où ensemble ils ont leur soleil Gémeaux conjoints a la conjonction Pluton-Neptune en Gémeaux! Pour Battista Antonio , son Jupiter en Capricorne s’oppose à son Mercure, important car Mercure maîtrise le groupe Mars/Soleil/Neptune conjoint Pluton dans son gémeaux. Lune  29° Gémeaux.

Georges Aspeslagh, serveur est né le 3 Septembre 1885, son Mars en cancer ( comme le jour du voyage inaugural) et se trouve conjoint au Neptune du jour du voyage inaugural!  Saturne et Mars en signe d’eau, cancer, Mars en chute, Saturne en exil. Conjonction Pluton-Neptune toujours présente. ( aspect générationnel). Observation localisation commune de leurs Lune sur Aspeslagh, Lune 28° gémeaux.

Ungo Banfi, né le 9 Décembre 1887 a aussi la conjonction Neptune-Pluton en Gémeaux opposée à Jupiter.

Giovanni Basilico né le 14 Février 1885 présente un carré Jupiter-Pluton.  Neptune au triple carré de sa Lune et de son Soleil et son Mars.

Narciso Bazzi né le 22 Juillet 1878 présente une Lune conjonction appliquante à Neptune! Jupiter carré à nouveau, cette fois sur Neptune!

Jean Baptiste Blumet né en Savoie le 6 Février 1886, Lune Poissons, Neptune maitre de sa Lune, en carré au Soleil. Jupiter maître de sa Lune poissons,  au carré de Saturne.

Pierre Giuseppe Brochet né le 29 Septembre 1868 , Lune Poissons, Jupiter conjoint Neptune affligées ensemble par le carré d’Uranus en Cancer, Mars aussi en Cancer ( position de Mars lors du voyage inaugural).

Adrien Finnin Chaboisson né le 25 Septembre 1886, Lune carré Neptune. Neptune conjoint Pluton. Mars opposé Neptune.

Marcel Raymond André Cornaire né 3 Décembre 1892 Lune conjointe Neptune et Pluton. Mars en Poissons carré Neptune.

Auguste Louis Coutin né le 7 Mars 1884, Soleil Poissons, conjonction Lune-Jupiter en Cancer, conjonction Saturne-Pluton.

Maurice Emile Victor Debreucq né le 6 Mars 1894,  Lune en Poissons, Lune Poissons carré Neptune. Soleil en Poissons. Neptune conjoint Pluton en Gémeaux.

Louis Gabriel Desvernine né le 20 Août 1891, Lune en Poissons, Jupiter Poissons, Lune Poissons carré Neptune et carré Pluton.

Francesco Donati né le 30 Juin 1894, triple conjonction Jupiter-Neptune-Pluton en Gémeaux. Lune conjonction à Pluton et Neptune.

Louis Auguste Dornier né le 16 Octobre 1891, conjonction Neptune-Pluton en Gémeaux. Jupiter Poissons au carré de Neptune.

Giuseppe Bertoldo Fioravante né le 14 Décembre 1888, conjonction Neptune-Pluton, Jupiter en Sagittaire sur le Jupiter Sagittaire du voyage inaugural.

Gaspare Antonio Pietro Gatti né le 3 Janvier 1875 Jupiter conjoint Mars opposé Neptune, l’opposition est prise dans l’axe des Noeuds.

Vincenzo Pio Gilardino né le 27 Janvier 1881, Saturne conjointe l’étoile fixe Baten Kaitos, Neptune carré Mercure-Soleil.

Gérald Grosclaude né le  7 octobre 1877 conjonction Mars-Saturne en Poissons.

Henri Marie Jaillet  né le 26 octobre 1873 Neptune carré Saturne.

Claude Marie Janin né le 9 octobre 1882 , triple conjonction Pluton-Neptune-Saturne en Gémeaux. L’axe des Noeuds pris dans la conjonction. Conjonction de la triple conjonction au Noeud Sud.

Georges Jules Jouannault né le 1er Août 1887, Mars en Cancer ( position de Mars lors du voyage inaugural), Saturne en Cancer carré à Jupiter. Conjonction Neptune-Pluton  en Gémeaux.

Adolf Mattmann né le 29 Août 1891, conjonction sans orbe de Pluton-Neptune en Gémeaux, Jupiter en Poissons, Lune en Cancer.

**Paul Achille Maurice Germain Mauge , rescapé, né le 22 Mars 1887, Lune en Poissons.  Soleil bélier et Mercure conjoints l’étoile fixe Scheat. Saturne en Cancer. Conjonction Neptune-Pluton en Gémeaux.

Francesco Luigi Arcangelo Nannini né le 3 Février 1870, Lune en Poissons, conjonction Pluton-Jupiter.

** Miss Mabel Edwina Martin, rescapée, née le 18 Mars 1892,conjonction Jupiter-Soleil, Soleil en Poissons conjoint l’étoile fixe Scheat.  Jupiter opposé Saturne. Conjonction sans degré d’orbe( quelques minutes) de Neptune-Pluton en  Gémeaux.

Jean Baptiste Stanislas Pachera né le 7 Mai 1892, conjonction exacte sans degré d’orbe ( 7minutes) de Neptune-Pluton en Gémeaux.

Alberto Peracchio né le 7 Avril 1892 , Soleil natal à 2° de l’étoile fixe Baten Kaitos. Conjonction sans degré d’orbe (7 minutes d’écart) de Neptune-Pluton en Gémeaux.

Alfonso Perotti, né le 15 Août 1891 conjonction sans orbe (7 minutes d’écart) Neptune-Pluton en Gémeaux.  Jupiter en Poissons opposé Saturne.

Alessandro Pedrini né le 15 Août 1890, conjonction très serrée de Neptune-Pluton en Gémeaux, 1° d’orbe, opposé Mars Sagittaire, au double carré de Saturne.

Sébastiano Peracchio, né le 10 Mai 1894, triple conjonction en Gémeaux: Jupiter-Neptune-Pluton. Mars en Poissons. Lune en Cancer.

Enrico Ratti né le 30 Novembre 1890. Configurations très affligées dans l’axe des transports et voyages, entre le Gémeaux et le Sagittaire: conjonction étroite de Neptune-Pluton opposée à la triple conjonction Soleil-Mercure-Vénus dans le Sagittaire, le tout au carré de Saturne.   Saturne affligeant toutes les planètes dans l’axe Gémeaux/Sagittaire. Axe des Noeuds pris dans l’opposition Gémeaux/Sagittaire. Lune en Cancer.

Rinaldo Renato Ricaldone né le 20 Septembre 1889, présente également la conjonction « générationnelle « étroite Neptune-Pluton en Gémeaux. ( 2 degré d’orbe).  Conjonction exacte Mars-Saturne en Lion reliée à Jupiter dans le Sagittaire.

Angelo Mario Rotta né le 1er Mai 1888, conjonction de Neptune 29° Poissons sur l’étoile Scheat 28° Poissons( risque de mort par submersion et noyade)! Vénus 22° Bélier sur l’autre étoile fixe Baten Kaitos ( risque de naufrage). Toujours la conjonction générationnelle dans le signe des transports, Neptune-Pluton.

Giovanni Giuseppe est né le 8 Septembre 1887, conjonction Neptune-Pluton en Gémeaux. Heure inconnue mais la lune court vers Neptune...

Giovanni Salussolia est né le 9 Juin 1886 , conjonction large Neptune-Gémeaux. Saturne en Cancer.

Candido Scavino est né le 30 Avril 1869, Neptune à 3° d’orbe de l’étoile Baten Kaitos. Neptune carré Uranus en Cancer. Saturne en Sagittaire.

Ercole Testoni est né le 14 Octobre 1888, conjonction Neptune-Pluton en Gémeaux opposée à Jupiter en Sagittaire.

Ettore Luigi Valvassori est né le 1er Août 1876, Pluton opposé Jupiter. Saturne en Poissons.  Jupiter dissonant au carré d’Uranus/Mars. Vénus en Cancer.

Alphonse Jean Eugene Vicat est né le 27 Mai 1890, axe des transports Gémeaux/Sagittaire affligé, opposition Mars Sagittaire à Pluton-Neptune-Soleil-Mercure en Gémeaux. Présente comme plusieurs passagers la conjonction générationnelle « Neptune-Pluton en Gémeaux » exacte en 1892 couvre les naissances sous 1891 à 1893, mettant en avant un événement touchant la « collectivité ».

Pierre Léon Gabriel Villvarlange né le 28 Février 1893, Soleil Poissons, Mercure Poissons. Soleil Poissons en carré à la conjonction générationnelle Neptune-Pluton en Gémeaux.

Johannes Voegelin-Dubach né le 23 Septembre 1876, Saturne Poissons carré Jupiter.  Jupiter affligé par le carré de Saturne et l’ opposition de Pluton.

Minio Zanetti est né le 9 Janvier 1892, pris dans la conjonction genérationnelle de 1892 Neptune conjoint Pluton dans le signe des transports : le Gémeaux.  Neptune-Pluton a un moins de 1° d’orbe. Jupiter en Poissons.  La lune applique telle  vers la conjonction Neptune..Pluton? Mystère car absence d’heure de naissance.

Les passagers toutes classes confondues:

Les survivants ont une astérisque*

*Elisabeth Walton née le 1er octobre 1822 conjonction Neptune Saturne Pluton, la Lune est passée sur la triple conjonction. 

Hudson Joshua né le 9 décembre 1881, Conjonction Saturne-Neptune Jupiter en taureau, Mars en Cancer.

Bessie Waldo ,née le 14 novembre 1886 Pluton Gémeaux-conjoint Neptune taureau.

Helen Lorain, né le 5 Juin 1909  Mars 6°en poissons, Neptune 15°en cancer, Saturne sur l’étoile fixe Baten Kaitos.0° d’orbe.

* Master Hudson Trevor né le 7 Mai 1911, Mars en10° poissons Neptune 19° Cancer.

*Harry Anderson né le 20 octobre 1864 conjonction Vénus 22°Jupiter29 Scorpion, Mars 18°Gémeaux trigone mercure 13° Balance, Saturne 21° Balance.

*Miss Kornelia Théodosia né le 12 Août 1849 conjonction Uranus-pluton fin Bélier, Neptune 3°48 Poissons.

Charlotte Appleton né le 12 Décembre 1858 Neptune 22° carré Jupiter 15°gémeaux, Soleil 20°Sagittaire carré Neptune.

Colonel John Jacob astor 13 juillet 1864 Jupiter 17°Scorpion oppose Pluton 13° taureau, Saturne Balance oppose Neptune Bélier.

*Madeleine Talmage Astor née le 19 Juin 1893 Mars 23°Cancer  conjonction Pluton 9° 48 Neptune 11°41 Gémeaux.

*Léontine Pauline Aubart née le 20 mai 1887 . Ciel à 5 conjonctions e, Taureau, Mars 22°50 Neptune 27°58 Mercure 20° Soleil 28°taureau le tout conjoint à Pluton 3°29 Gémeaux  , Saturne 19°Cancer.

*Hélène Baxter née le 29 Mars 1862 Jupiter opposé Neptune- Lune Poissons ? conjointe neptune ?( selon heure) . Neptune 1°34 Bélier. 

Quigg edmond Baxter né le 13 juillet 1887 conjonction pluton 4°36 gémeaux Neptune 29°23 Taureau. Soleil 20°21 Cancer/ Saturne 25°21 Cancer, Mars 0°50 Cancer Jupiter 26°30 Balance carré Saturne

Thomson Beattie  né le 25  novembre 1875 Jupiter 16°30 scorpion Opposé Pluton 22°30 Taureau , Uranus 19°59 Lion opposé Saturne 20°16 Verseau carré Jupiter, Mars 22°carré Jupiter carré Uranus. Carrés fermés sur 4 signes fixes.

*Richard Lenoard Beckwith né le 9 Novembre 1874 Pluton 21°49 taureau opposé Soleil 17° scorpion Lune milieu du scorpion et Mercure retrograde29°50 Scorpion. Uranus 15°12 lion au double carré Pluton carré Soleil. 

*Madame Sallie Beckwith, née le 21 septembre 1865  Mars 14°20 Balance opposé Neptune 9°28. Lune opposé Neptune.

*Carte du ciel de Peter Dennis daly , né le 7Juillet 1860 à Liscar, banlieue de Wallasey ( Angleterre) à 2h30 a.m.  Rescapé.

Caractéristiques du ciel au moment du naufrage, l’arrivée de la Lune à 2h30 heure du naufrage à 28°29° Poissons sur le Neptune natal Poissons conjonction exacte étoile fixe Scheat ( risque de mort par submersion, noyade selon Robson).

Les passagers de 1ère classes, les rescapés ont des étoiles **

** Karl Howell Behr né le 30 Mai 1885, conjonction générationnelle Neptune-Pluton en signes différents Taureau/Gémeaux, un carré Neptune Jupiter. Saturne Uranus en carré.

** Nelly Mayo Bessette née le 7 Octobre 1872, une Lune Sagittaire ( pouvant être validée car la Lune se trouve au milieu du signe) un carré Soleil-Saturne. Rien a première vue de symboliquement significatif sans l’heure de naissance.

** Rosalie Bidois née le 10 Mai 1865, une opposition de la lune ( validée car en milieu de signe) du scorpion au Taureau. Pluton encadré par Mercure, Vénus, Soleil. Jupiter dans le signe du Sagittaire opposé à Uranus Gémeaux. Cette même opposition se retrouve dans le thème de Bruce Ismay.

** Elen Bird née le 8 Avril 1881 , Soleil Bélier 18°-19°conjoint à l’étoile fixe Baten Kaitos (2-° d’orbe) exposant au risque de naufrage. Mars 4° Poissons opposé Uranus 10° Vierge, une conjonction importante Saturne-Jupiter, encadrement de Vénus en dignité Taureau par Neptune-Pluton. La Lune se trouve en plein milieu du signe du Lion, aspect possible de carré à Neptune ou Pluton.

Jacob Birnbaum né le 24 Mai 1887, la conjonction générationnelle Neptune-Pluton escortée de planètes personnelles : Soleil, Mercure, Mars. Conjonction Mars-Neptune. Mercure, Soleil Pluton dans le signe des Gémeaux.

**Dickinson H. Bishop né le 24 Mars 1887 conjonction Mercure, Soleil, Mars, la Lune est en début de signe Gémeaux on ne peut pas en tenir compte. Conjonction générationnelle de Neptune 2°Gémeaux/Pluton 25°Taureau. 

** Helen Bishop née le 19 Mai 1892 conjonction générationnelle sans orbe Neptune-Pluton en Gémeaux , si la naissance a eu lieu dans la seconde partie de l’après midi, la Lune passait en Poissons. Selon l’heure de naissance le Soleil serait fin Taureau ou début Gémeaux en application vers la conjonction Neptune-Pluton. Uranus 3° Scorpion opposé Mercure 3° Taureau. Mercure, maître de la conjonction générationnelle  en Gémeaux Neptune-Pluton est frappé par Uranus.

** Mauritz Håkan Björnström-Steffansson né le 9 Novembre 1883, il est probable que la Lune soit en Poissons, dans l’après midi elle est autour de 8° Poissons. Neptune 19°45 Taureau opposé Soleil 16°-17 Scorpion, Pluton 0°30 Gémeaux opposé Vénus. Pluton conjoint Saturne en Gémeaux. 

Stephen Weart Blackwell né le 6 Septembre 1866, Neptune 12° carré Uranus 7°46 en Cancer. Mars en Gémeaux dans le signe des transports. Lune vers le milieu du Lion.

** Henry Blank né le 17 Septembre 1872, lune en Poissons si la naissance s’était produite avant 15h.   Pluton 20°41 Taureau au double carré de Jupiter 20° Lion -Mars 18°52 Lion.  Neptune 25° Bélier quinconce Soleil 25° Vierge.

** Caroline Bonnell née le 3 Avril 1882, Mars en Cancer, conjonction Pluton 27°50 Taureau- Jupiter 26°Taureau et surtout la conjonction Neptune 15°04-Saturne 11°34 Taureau.

** Elsie Edith Bowerman née le 18 Décembre 1889, conjonction générationnelle Neptune 2°31-Pluton 5°36 en Gémeaux au carré de Saturne 3°53 Vierge. Soleil 26°-27° Sagittaire, conjonction Mars 22°Uranus 25° Balance.

John Bertram Brady né le 3 Décembre 1870, Lune conjointe Neptune en Bélier? La Lune se trouve vers le 22ème degré autour de 15h.  Neptune 19° Bélier conjointe l’étoile fixe Baten Kaitos ( 1° d’orbe). Axe Gémeaux-Sagittaire valorisé, Jupiter 22° 43 Gémeaux opposé à l’amas planétaire dans le Sagittaire, Saturne 28° Sagittaire et Vénus 10°, Soleil 11°, Mercure 17°, l’axe au double carré de Mars 18° Vierge.

Emil Brandeis né le 15 Mars 1864, Soleil 25° Poissons carré Uranus 21°08 Gémeaux, la localisation de la Lune est importante, selon l’heure de naissance, elle est conjointe à Uranus soit elle est carré à Neptune.

**George Andrew Brereton né le 11 Novembre 1874, Lune milieu Sagittaire, Vénus 23°40 Sagittaire, Pluton 21°45 Taureau opposé Soleil 19-20° Scorpion, au carré d’Uranus 15°14 Lion. Pluton opposé Mercure.

**Caroline Lane Brown née le 8 Juillet 1872, Jupiter 5°29 Lion conjoint Mercure 1°47 Lion conjoint Uranus 0°34 Lion, au carré de Neptune 26°13 Bélier. Mars en cancer 2°55. Lune en Lion ( milieu) carré probable à Pluton selon heure de naissance.

**Margaret Brown née le 18 Juillet 1867, a embarqué à Cherbourg le 10 Avril 1912, la triplicité en Eau est occupée, un grand trigone partant de Saturne 17°27 en Scorpion au trigone de Jupiter 6°47 Poissons au trigone de Vénus 6°55 et Uranus 9°39 en Cancer. Son trigone en Eau est équilatéral et ferme la figure astrologique. Dans ce trigone, Neptune, l’eau, à 15°05 Bélier vient frapper par carré Uranus et Vénus en Cancer. ( Margaret Brown fut incarnée à l’écran par l’actrice Kathy Bates, dans le film de James Cameron)

** Emma Eliza Bucknell née le 28 Août 1852 , la dignité de Neptune en Poissons à 10°13 opposé au Soleil 5°-6° Vierge, si l’heure de naissance se situe en soirée, la Lune arrive début Poissons. Conjonction Pluton 1°37- 8°22Uranus Taureau.

** Elizabeth Margaret Burns née le 15 Décembre 1870, axe Gémeaux-Sagittaire valorisé par l’opposition Jupiter à 21° Gémeaux au Soleil 23°-24° Sagittaire, Vénus 25° Sagittaire., le tout au carré de Mars à 24° Vierge. Neptune 19° Bélier conjointe à l’étoile fixe Baten Kaitos. ( 1°d’orbe).

Major Archibald Willingham Butt né le 26 Septembre 1865, Jupiter Sagittaire, Lune milieu du signe du Sagittaire, Soleil 3°-4° Balance opposé à Neptune 9°19 Bélier et carré à Uranus 3°50 Cancer.

**Edward Pennington Calderhead né le 4 Juin 1869, Neptune 19° Bélier conjoint à l’étoile fixe Baten Kaitos (1°d’orbe), la Lune selon l’heure de naissance est début Bélier ou autour de Neptune.  Axe des déplacements Gémeaux-Sagittaire à nouveau représenté. Saturne 13°51 Sagittaire opposé à Vénus 21°Gémeaux et au Soleil 13°-14° Gémeaux, le tout au double carré de Mars 6° Vierge.

** Helen Churchill Candee née le 5 Octobre 1859, Neptune en dignité à 25°18 Poissons trigone Jupiter 23° Cancer. Large opposition Mars 16° Vierge Neptune Poissons. Uranus en Gémeaux distribuant des trigones au Soleil, Mercure et Vénus.

**Charlotte Wardle Cardeza née le 10 Avril 1854, date anniversaire correspondant à celle du voyage inaugural du Titanic. Le Soleil du voyage inaugural et son Soleil natal occupent le même degré et la conjonction à l’étoile fixe Baten Kaitos dont l’influence parle d’un risque de submersion et naufrage.  Plusieurs planètes sont en Poissons dont Neptune à 14°45 Poissons, Vénus 8° et Mercure 26° Poissons.

** Thomas Drake Martinez Cardeza né le 10 Mai 1875, Jupiter 23°59 Balance opposé à Neptune 1°14 Taureau. Conjonction Pluton, Mercure, Soleil au carré de Saturne 25° Verseau.

**William Ernest Carter né le 19 Juin 1875, axe des déplacements Soleil 27° Gémeaux opposé Mars 28°47Sagittaire.

**Lucile Carter née le 8 Octobre 1875, Jupiter 6°13 Scorpion opposé Neptune 2° Taureau, opposition Uranus18°57 Lion -Saturne 19°37.

**Lucile Polk Carter née le 20 Octobre 1898, axe des déplacements valorisé par l’amas en Sagittaire, Saturne et Vénus à 9°30 Sagittaire opposé à Pluton 15°31 Gémeaux et Neptune 24°39 Gémeaux. On retrouve dans cette date, l’axe Gémeaux/Sagittaire+ la conjonction générationnelle Neptune-Pluton.

OBSERVATION SUR 100 DATES.

A ce jour, 8 Janvier 2012, le seuil des 100 dates de naissance est franchi. Entre l’équipage et les passagers, à ce stade de l’étude, on observe déjà des débuts de constantes. Comme attendues, celles de l’axe Gémeaux-Sagittaires largement représenté chez divers passagers, des dissonances de Jupiter.   La pertinence de l’emplacement des étoiles fixes sur le Soleil de naissance et parfois la même date de naissance que celle du voyage inaugural mettant en relief l’étoile fixe Baten Kaitos dont l’influence parle de transports en rapport avec l’immigration et le risque de naufrage ( Robson). L’étoile fixe Scheat se retrouve aussi.

Ce qui émerge est la constante de la conjonction générationnelle Neptune-Pluton dans le Gémeaux, signe du déplacement. Une génération née sous cet aspect.

La synastrie et la réactivation d’aspects entre le thème horaire du voyage inaugural et les hommes clefs du Titanic, architectes et investisseurs, les hommes qui ont décidé du voyage, est assez significative.

Neptune est bien représenté. La naissance de certains passagers eut lieu pendant que Neptune se trouvait en dignité dans le signe du Poissons. Le Capitaine du Titanic, Smith, possède au natal un Neptune en Poissons et un  Uranus conjoint à l’étoile Scheat ( dont l’influence évoque le risque de mort par l’eau).

La Lune si rapide ne peut être exploitée, elle a été considérée uniquement lorsqu’elle se trouvait au milieu d’un signe. Biensur l’aspect à la Lune n’est pas identifiable mais on peut s’interroger si elle est en train d’appliquer ou de se séparer des aspects.

Je lance un appel aux personnes qui auraient des heures de naissance de certains passagers.

Le dossier sera alimenté progressivement.

Dernière modification par Valérie Darmandy, le 2012/01/08 à 20:51

2 Commentaires

Classé dans 1912 Neptune en Cancer, astrologue, Axe des Noeuds en astrologie, conférence d'astrologie, Conjonction Neptune-Pluton, cycles planétaires, degrés symboliques, Etoile fixe Scheat, etoiles fixes astrologie, Jupiter, la lune en astrologie, Langage astral, LE TITANIC ET LES SIGNAUX ASTROLOGIQUES, Lune Poissons, Neptune, questions sur le libre-arbitre, Saturne, TITANIC et ASTROLOGIE

Le Titanic et les signaux astrologiques

En  1898 un auteur Morgan Roberston écrivit  » Le naufrage du Titan ou la futilité » . Dans ce récit  imaginaire son bateau s’appelait le Titan et fit naufrage en plein océan avec 2000 victimes.

Le naufrage du Titanic changea les codes de la navigation maritime dans le sens qu’il fut à l’origine du 1er SOS et obligea à modifier les voies maritimes selon les saisons en raison de la fonte des glaces puis à équiper tout bateau d’un nombre suffisant de canots de sauvetage. L’affluence d’aspects astrologiques répond à une prise de conscience, à l’imprégnation de cette histoire dans la mémoire collective et sans aucun doute aux conséquences immédiates de cette tragédie sur les règles de sécurité en matière de navigation.


LE NAUFRAGE DU TITANIC

Sujet des conférences données au salon Parapsy le 5 Mars 2000 Paris, le 8 Octobre 2000 à Lyon et  le 3 Novembre 2000 à l’ Hôtel Novotel, Paris XIème, portant le libre-arbitre.

Rétrospective Astrologique du 11 Septembre 1907 au 15 Avril 1912.

La brève existence du Titanic a fasciné l’humanité et éveillé la curiosité d’astrologues. On les comprend puisque l’inventaire d’influences annonçant le naufrage est édifiant.
En retraçant l’historique du paquebot depuis sa conception jusqu’à la nuit du naufrage, ce dossier astrologique réunit le crédit de :

  • l’astrologie horaire
  • l’influence et la précision des 360 degrés symboliques
  • le balancement de l’axe des Nœuds
  • du rapport synastrie /configurations natales passagers et thème
  • la précision du « trajet » lunaire

A l’origine, William James Pirrie, ingénieur naval, et Bruce Ismay, Président de la White Star Line, sont à l’initiative du Titanic. Leur projet voit le jour en 1907 dans la résidence de James Pirrie, la Downshire, à Belgrove Square. Ensemble, ils défient de concurrencer la Cunarline, en décidant de construire un paquebot aux performances inégalées.William Pirrie, homme clef de l’entreprise Titanic, est né au Québec le 31 Mai 1847. Son ciel astrologique présente une conjonction Mars-Neptune. Saturne se place au Milieu de sa conjonction Mars-Neptune exposant à un risque de submersion. Neptune de Pirrie se place au début du signe du Poissons : les chantiers navals. Bruce Ismay est né le 12 Décembre 1862 à Crosby. Président de la White Star Line, il fut à l’origine de l’idée de la construction. L’axe des Nœuds est conjointe à son opposition Mercure/Sagittaire opp Uranus,/Gémeaux dont Mercure en exil exprime un potentiel d’accident en cours de déplacement = exil.

La Lune Noire incluse dans son opposition Uranus/Mercure parle en faveur de défaillances et anomalies en cours de voyage (Uranus/Mercure exil).La seconde grande opposition traversant le ciel natal de Ismay est celle de Jupiter/Mars, climat judiciaire. L’histoire conduira en effet Ismay devant les tribunaux pour y répondre de sa responsabilité dans le naufrage. Ismay enfin, possède comme Pirrie, son associé, une conjonction Mars-Neptune. L’accord est passé entre les deux associés, les chantiers de Belfast et la White Star Line lancent le projet ambitieux.

La construction du paquebot est rendue publique, le 11 Septembre 1907 .

L’époque laisse apparaître l’axe des Nœuds dans l’opposition Mars 14°Capricorne/ Neptune 15°Cancer.
Mars opposition Neptune : effondrement d’une situation, l’illusion, absence de maitrise d’une situation. L’aspect parle d’une action tombant à l’eau.
Ce même aspect est aussi celui des risques de noyades. Saturne le 11 septembre 1907 occupe le Poissons, signe aux résonances navales.

La même année, au Groëland, où naissent les trois quarts des icebergs, un bloc de glace se détache et amorce sa lente dérive sur la Mer Arctique, vers le Golfe de Baffin, à destination de l’atlantique Nord vers les bancs de Terre-Neuve. CINQ Années séparent la construction du paquebot du « futur » point de rencontre avec l’iceberg.

Au printemps 1912, l’axe des Nœuds traverse le Bélier/Balance. Le voyage inaugural est fixé pour le 20 Mars 1912 !
Des circonstances extérieures diffèrent le voyage (L’Olympic entré en collision demanda une forte main d‘œuvre, le Titanic ne fut pas opérationnel à la date prévue).

Une nouvelle date tomba, un certain 10 Avril 1912…
Le choix inopiné de ce nouveau départ, correspond au passage exact du Soleil sur le Nœud Nord à 21 degré Bélier…tandis que la première date choisie, n’établissait aucun lien avec le Nœud.

Légende carte du ciel du voyage inaugural , en rouge l’emplacement des étoiles fixes, Scheat et Baten Kaitos+ le pas lunaire fléché correspondant aux 4 jours de navigation sur l’océan. La Lune en rouge est la Lune au moment du début du naufrage, elle a atteint l’étoile fixe Scheat. Le naufrage se déroule tandis que la lune sillonne le 27 et 28 degré touchant directement l’étoile ( Voir influence Julevno et Robson). 

Le choix de l’heure du voyage inaugural fait pointer le Milieu du Ciel sur le Soleil et sur le Nœud Nord, une triple conjonction extraordinaire quand on connaît la rapidité du Méridien. En effet, il est 12h00 dans le conté d’Hampshire à Southampton, lorsque le Titanic s’éloigne du quai, le Soleil, le Milieu du Ciel, et le Nœud Nord s’unissent ensemble sur un même degré qu’ils activent ainsi 3 fois le 21ème degré Bélier :
« Un homme seul sur un radeau au milieu de l’Océan, fait des signaux de détresse ».

Le Soleil, le Milieu du ciel, le Nœud Nord occupent ce 10 Avril 1912, leur conjonction à l’étoile fixe Baten Kaitos, dont l’influence parle  d’émigration et naufrage avec sauvetage, d’après Robson.
Puisque les étoiles fixes ont la particularité de donner un coup d’éclat à un événement – à condition que l’influence de l’étoile épouse le ciel horaire. La conjonction entre le Nœud Nord et Baten Kaitos, c’est en quelque sorte l’empreinte laissée par le paquebot pour la collectivité.
Le Soleil s’exalte en Bélier ce qui augmente l’influence du 21ème degré Bélier cité ci dessus.
L’ascendant Horaire Lion renvoie à nouveau vers ce Soleil, soit stimule une 5ème fois sur ce 21ème Bélier.

Sachant que la Maison I en astrologie horaire renseigne sur l’évolution d’une action lancée, ce degré récurrent à connotation de naufrage serait censé influencer la destinée du transatlantique.
Mars et Neptune, pris par l’axe des Nœuds au moment de l’annonce publique, le 11 Septembre 1907 occupent la Maison XII.
Les conditions du voyage se profilent à travers Mars : Il est maître de la X horaire (la destinée) et gouverne l’ensemble : Soleil Bélier, Nœud Nord, et Milieu du ciel du départ, Mars enfin bien sûr maîtrise ce 21ème degré de naufrage sur lequel gravite l’amas. La chute de Mars en Maison XII est éloquente !

Le voyage du transatlantique était placé sous des répétitions d’influences. Elles distinguent un risque potentiel d’un évènement certain. L’intensité , la certi-tude d’un évènement dépend essentiellement du nombre de répétitions. Les évènements insignifiants ou marquants sont faciles à évaluer grâce au nombre de climats communs.
A raison de 4 ou 5 indices récurrents, le stade du risque est dépassé pour aller vers une prévision. ( points de convergence cumulés)

Dans le cas où le thème horaire (ou ciel natal) contient une quantité anormale de répétitions (comme c’est le cas pour le Titanic), l’évènement se manifeste soudainement ou il est spectaculaire.

D’autres éléments s’ajoutent, tels que Neptune le 10 avril à 12h00, maître de la Maison IX, celle des grandes distances parcourues.
En Poissons, la Maison IX – le grand voyage transatlantique – met en scène Neptune au rôle central, pour être pris dans l’axe des Nœuds le 11 Septembre, jour de l’annonce de la construction. Neptune maître de IX en XII : interruption du voyage, incidents, sa présence dans le signe d’Eau Cancer, l’Océan.
Le plus surprenant est sans nul doute le degré qu’occupe Neptune au moment de la traversée , le 21ème Cancer :
« un vaisseau démâté… un char vide commence à s’enfoncer« .

La destination d’un naufrage ne fait plus de doute. Vénus, seconde planète à être exaltée (après le Soleil en Bélier sur son degré de naufrage) se place sur le 28ème degré Poissons en Maison IX horaire.
A première vue, Vénus en IX exaltée en Poissons au trigone de Neptune Cancer constitue la fabuleuse croisière et l’émerveillement des passagers. Derrière cette apparence, le degré qu’occupe Vénus est le 28ème Poissons :
« un homme submergé par une nappe d’eau tend les bras en appelant au secours, tandis qu’un autre lui fait signe de nager vers une direction ou il trouvera le salut… »

Vénus est en conjonction à 1° avec l’étoile Scheat 28°24 dont l’influence d’après l’astrologue Julevno expose à un danger de mort par eau ou suffocation.

L’étoile se lève lorsque l’Ascendant se situe dans le signe du Cancer et le Milieu du Ciel en Poissons, soit dans l’influence du trigone Neptune/Vénus !
Ce trigone en eau – Cancer/Poissons – place le cadre où se déroule les faits : en plein Océan.

Les lignes principales du ciel horaire énoncées, il restait à creuser d’autres points du thème horaire pour y lire les interventions humaines fatales, les erreurs, comme en témoignent le carré de Neptune à Mercure, ou le carré de Neptune au Nœud Nord (des erreurs fondamentales), des erreurs des dirigeants (Neptune carré au Soleil conjoint Nœud Nord). Puisque nous sommes au cœur d’un thème horaire, le libre arbitre qui incombe au paquebot résulte des dénominateurs communs répartis ci et là.
Un élément échappant à la maîtrise des hommes pouvait faire irruption, cela se décèle par la présence des Nœuds en 1907 et leur réapparition en 1912. La juxtaposition de l’axe des Nœuds sur le méridien au moment du départ confirme qu’un concours de circonstances indépendant de la volonté fait route…Neptune en XII au carré de Mercure situe bien le relâchement d’attention, les étourderies et négligences multiples, les erreurs de jugement ou d’appréciation. Mercure rétrogradait du 28ème au 21ème degré montant au carré de Neptune affirmant les erreurs. Le carré se manifeste physiquement par un risque de collision, car le carré exprime un réel obstacle. Cet obstacle peut être psychologique, un complexe, un obstacle ou une défaillance ou être physique. Pour ce thème horaire à haut risque de naufrage, on pouvait conclure à un obstacle majeur rencontré ( Nœuds )à la suite d’erreurs ou de mauvaise appréciation.
Les signes cardinaux mis en cause dans le carré parlent de l’irruption (Bélier) d’un état de crise (le carré), débouchant vers des prises de conscience (Soleil, Nœud Nord) et des erreurs (Mercure carré Neptune). Rien n’est laissé au hasard dans ce ciel inaugural, pas même le carré de Vénus à Pluton (le bouleversement affectif). Le carré se forme en signes doubles : disparitions multiples.

Pluton est le 27ème degré Gémeaux : « un homme et une femme pleurent devant la mer ».

La Lune essentielle dans tout thème horaire est à 29 degré Capricorne, en application à Uranus, aspect classique introduisant un élément imprévu en cours de voyage. L’exil de la Lune accentue la notion de « mouvement » d’un imprévu survenant en cours de déplacement.

La Lune gouverne Neptune et son 21ème degré : « un char vide s’enfonce dans la mer » établissant ainsi une relation directe de « cause à effet » entre l’évènement inattendu (Lune appliquant vers Uranus) et l’amorce du naufrage.

La Lune entraîne avec elle une planète centrale de la carte horaire : Mars en Cancer (Mars gouvernant l’amas : Baten Kaitos, Nœud, Soleil, le Milieu du Ciel unis ensemble sur un degré de naufrage). Ce Mars en Cancer en chute en XII, déjà chargée d’influence de naufrage , est dans le même signe Cancer que Neptune à 21 ème Cancer : le risque touche la collectivité.

Le signe particulier de ce ciel passe aussi par le magnifique trigone de Jupiter / Sagittaire à l’amas Soleil / Nœud Nord. Ce trigone en Feu parle en faveur d’un luxe, il fait référence aux passagers de première classe, à la haute bourgeoisie et aux industriels conviés à ce voyage.

Un seul astre s’isole des autres dans ce ciel , Saturne.

Saturne associé au froid, à la glace …

La Lune arrive sur le 13ème degré du Verseau lors de la dernière escale, le Titanic appareille de Queenstown , le 11 Avril 1912, (Irlande) à destination de New York.
Excepté la vitesse de la Lune, peu de changement sensible existe entre le ciel du voyage inaugural et la dernière escale. La rétrogradation de Mercure rejoint le carré de Neptune, l’orbe se resserre : l’erreur, l’obstacle (carré).

14 Avril 1912, 23h40 : contact iceberg, position Titanic, 41°46 N, 50°14 W, TS : 13h11.

Le glacier parti 5 ans auparavant glissant au gré des courants marins atteignit ces positions. Au cours des 4 jours de voyage, la Lune du 29ème Capricorne, avait franchit le Verseau, elle appliquait au trigone de Neptune ! (l’absorption, l’eau).
A 23h40, heure du contact, les axes du Méridien ont pivoté. Le Milieu du ciel de l’heure du départ coïncide avec la pointe du Fond du Ciel, 21 balance, et vice versa, faisant jouer l’étoile Baten Kaitos et les Nœuds à 21° Bélier ! C’est l’enclenchement et la réalisation du thème horaire qui se met en route…

L’interférence des Nœuds revient : point de rencontre du destin.
L’axe des Nœuds, ces points associés au mode de fonctionnement du libre arbitre retranscrivent un événement inéluctable dans le cours de l’histoire, un fait construit par une série d’ingrédients volontaires et indépendants de la volonté.
La Lune et Neptune en trigone en signes d’Eau, plantent le décor du lieu ou se déroulent les faits : l’immensité de l’Océan, les profondeurs (Neptune), mais aussi les étapes de l’immersion (description de Neptune sur le 21ème Cancer : un char vide commence à s’enfoncer…).

La Lune et Neptune remplissent les conditions astrologiques idéales pour donner le maximum d’intensité à une situation :
La Lune maîtrisait Neptune au moment du voyage inaugural, puis tous deux formaient un grand trigone avec réception mutuelle de leurs domiciles lors du contact avec l’iceberg.
Du Cancer au Poissons, leur trigone en « Eau » traduit un événement impressionnant (valeur Eau + Neptune) ayant des étapes ( principe du trigone : un état progressif). La lente descente du Titanic s’illustre sans nul doute à travers ce 21ème degré Cancer : « un char vide commence à s’enfoncer, un vaisseau démâté…« .
Et bien sûr l’ensemble des nombreux climats de naufrage.

Trajet de la Lune

La Lune, dont les effets ne sont plus à prouver, de 23h40 à 2h30, temps total du naufrage, parcourait le 26, 27 degré Poissons, au carré Pluton sous entendant le deuil des familles.
A 2h30, heure à laquelle le transatlantique sombra, la Lune atteint l’étoile fixe Scheat et le 28ème degré Poissons, soit un degré déjà occupé par Vénus, 4 jours auparavant , le 10 Avril 1912.
28ème Poissons : « un homme submergé par une nappe d’eau, appelle au secours, un autre lui fait signe de nager… ».

La pression de l’eau, la profondeur, le silence, autant de valeurs Neptuniennes. Mars/Neptune gèrent d’un bout à l’autre la construction du Titanic et sa brève existence, la nature de sa fin, et son devenir.
Mars-Neptune en Cancer en XII annonçaient les futures expéditions sous-marines, à la découverte de l’épave par le Knorr et son exploration.

Les Noeuds

L’axe des Nœuds amena sa part de destin à travers un élément issu de la nature. L’iceberg s’était retourné dans l’Océan quelques heures avant la collision, le rendant translucide du fait du manque d’évaporation.
Le danger maritime ( Mars , chute en eau en XII) dissimulé ( Neptune) était omniprésent.
La synthèse des deux époques : 1907, l’annonce publique, et la mise à l’eau : 1912, révèlent bien sûr l’échec de la White Star Line. La présence des Nœuds finit toujours par faire la lumière sur les modifications profondes qu’ils entraînent.
Ces Nœuds tissent les grands événements laissant une empreinte et participant à la construction de l’histoire. Mis en cause dans les analyses ils désignent bien des fois des expériences collectives servant de référence par la suite.

Pour preuve, depuis ce 15 Avril 1912, les routes maritimes sont déviées à certaines époques de l’année. La sécurité maritime fut améliorée par des patrouilles aériennes surveillants la dérive des glaces. La réglementation à bord concernant l’usage de la radio fut modifiée, et bien sûr on veilla à une quantité suffisante de canots de sauvetage. Les contrôles rigoureux suivirent la brève vie du transatlantique.

Les degrés

Les degrés symboliques activés par les astres – au moment du voyage inaugural – affichent sans équivoque possible le destin éphémère du paquebot. Par leur persistance à décrire la détresse collective, ils installent une date faisant office de référence.
C’est au cours de la nuit du 14 au 15 avril 1912 que fut lancé le premier SOS dans l’histoire de la navigation.

Avec les vitesses différentes des éléments sur le Zodiaque, combien de probabilités existait il pour faire rejoindre sur ce 21ème degré, le jour du voyage inaugural, le Soleil, le Nœud Nord sur l’étoile fixe Baten Kaitos sur le Milieu du Ciel !
Il y avait une infime possibilité pour que le paquebot quitte le port de Southampton au moment où le Milieu du Ciel transitait l’étoile Baten Kaitos à ce 21ème degré. Mais cette probabilité se produisit

4 minutes environ était le délai nécessaire pour que le méridien s’éloigne, 10 minutes avant ou après aurait suffit pour que le méridien se dégage des degrés de naufrage.
La première date fixée au 20 Mars, reportée pour raison majeure, tandis que le Soleil était hors du champ de Baten Kaitos, du 21ème degré bélier et du Nœud, aurait elle donné une toute autre version de l’histoire ?

Quelques coordonnées natales de passagers

( * : survivants)

  • John George Jack Philips, né le 11 Avril 1887, Chef Opérateur radio télégraphiste. Présente une conjonction de son Soleil avec l’étoile Baten Kaitos, son soleil se situe à 24h du voyage inaugural, un 10 Avril. Lune Noire en Poissons sous la dominante de Neptune.
  • Le capitaine Edward John Smith, né le 27 Janvier 1850. Uranus conjoint étoile fixe Baten Kaitos, Neptune Poissons. Le voyage inaugural se produit lors du transit du Soleil sur son Uranus natal conjoint à l’étoile.
  • Oscar Scott Woody né le 15 Avril 1868, à Clifton Springs, USA, employé au tri postal à bord du Titanic. Il passa son 44ème anniversaire à bord . Ce jour coïncide avec le naufrage. Mars maîtrise Neptune. Ce passager bénéficie du climat astral du jour…
  • *Frédérick Fleet , né à liverpool le 15 Octobre 1887. Vigie. Il fut celui qui vit l’iceberg. Mars carré Neptune.
  • *Johan Cervin Svensson, survivant, né le 5 Mars 1898 à Knäred, Sweden, passager 3ème Classe. Lune Noire conjointe à Neptune. Vénus en Poissons à sûrement participé à son sauvetage.
  • *Michel Marcel Navratil, le Français survivant, décédé en juin 2001, est né le 12 Juin 1908 à Nice, France, 3ème Classe. Conjonction exacte Mars-Neptune conjoint à l’axe des Nœuds !
  • Thomas Andrews, architecte du Titanic, né à Belfast, le 7 Février 1873. Mars opposition Neptune. L’axe des Nœuds transite son axe Neptune-Mars au moment du voyage !
  • *Colonel Achibald Gracie IV, né le 17 Janvier 1859, Alabama, passager 1ère Classe. Possède une conjonction Mars-Neptune en Poissons.
  • William Thomas Stead, journaliste et auteur , né à Manse, Embleton, Northumbria, le 5 Juillet 1849, passager 1ère Classe. Axe des Nœuds conjoint Neptune sextil Mars.
  • Georges Alexandre Krins, né le 18 Mars à Paris, 1889, musicien à bord. Neptune conjoint Lune Noire.
  • *Richard Leonard Beckwith, né le 9 Novembre 1874, passager 1ère Classe. Son axe des Nœud est pris dans l’opposition Neptune-Lune Noire. Nœud Nord conjoint Neptune.
  • *Léontine Pauline Aubart, née le 20 Mai 1887 à Paris, embarqua à Cherbourg sur le Nomadic. Mars-Neptune-Pluton.

Ciels Natals de passagers

Sig Gaspare Antonino Pietro Gatti, dit Luigi, né le 3 Janvier 1875, à 3 heures du matin à Montalto Pavese, en Italie, s’occupait de la gestion du restaurant à bord. Il disparut la nuit du naufrage. Ascendant Scorpion, les Maisons I et VII sont traversées par l’opposition Lune-Pluton, venant de la I ( lui même) et la IX ( les voyages). La chute de cette Lune gouvernant les grandes distances, opposée à son maître expose vers des risques en voyage. L’évènement maritime touchant Luigi s’affiche à travers ces Nœuds au contact de Neptune !
L’année du voyage, les Nœuds font leur révolution sur eux même et activent de nouveau sa Neptune natale…

Peter Dennis Daly né le 7 Juillet 1860 à 2.30 AM, à Liscar en Angleterre, était passager de 1ère Classe. Dans la nuit du 14 au 15 Avril, il monta à bord d’un canot et fut transféré sur le Carpathia. Peter Dennis Daly a son Neptune natal sur le 29ème degré Poissons, degré intervenant dans le ciel horaire du voyage inaugural. (Conjonction étoile fixe Scheat 28° poissons).. Au moment  du naufrage, la Lune en Poissons se situe sur le Neptune natal de Peter Dennis Daly !

Le ciel de Dennis , Neptune en Poissons en est en conjonction avec l’étoile fixe Scheat, (naufrage, risque de noyade d’après Julevno).

Sa conjonction Vénus-Jupiter en Lion a favorisé une protection. Mars natal de Dennis est conjoint à l’axe des Nœuds en Maison IX : un voyage marquant sa mémoire. L’année du voyage, Neptune transite l’opposition à son Mars. Pluton transite plusieurs mois son Ascendant Natal illustrant l’expérience personnelle, il forme un carré avec Mercure son maitre Ascendant, laissant des séquelles sur un plan psychologique.
Uranus transitait aussi sa Maison IX : grand voyage ayant un déroulement inattendu.
La dignité de Mars a joué en faveur, du même que l’amas en III, Mercure, Jupiter, Vénus, Nœud (les déplacements). Le 14 Avril, Mars en Cancer arrivait à l’opposition de Mars natale de Dennis.
L’évènement maritime chez Peter Dennis est retranscrit par la proximité de la Lune Noire à Neptune, une constante que l’on retrouve parmi les données de passagers et le ciel du voyage inaugural.
Surprenante astrologie ! : La Lune, de 23h40 à 2h30 pendant le temps du naufrage  transite la Neptune natale de Peter Dennis aussi sur le 28 degré Poissons et l’étoile Scheat, risque de mort par submersion, par eau, (Julevno) et le degré zodiacal suivant :

« un homme submergé par une nappe d’eau, tendant les bras appelle au secours, tandis qu’un autre homme lui fait signe de nager… ».

Valérie Darmandy
Article publié Trois Sept Onze n°26, juin 2002. Reproduction interdite.

 

sources de travail pour la conférence et l’article: Musée de la marine pour latitude et longitude et données. Travail de chronologie d’après  » Titanic destination désastre » editions MDV ». Sources DN. passagershttp://www.encyclopedia-titanica.org/

Fiche caractéristique et heures du voyage et escales. Ci-dessus extrait d’un journal – archives Musée de la Marine-. Le 1er SOS ‘ Save Our Souls » dans l’histoire de la navigation maritime fut lancé par le Titanic. Jusqu’au 15 Avril 1912, les signaux de détresse étaient  » CQD » Come Quickly Distress ».

Histoire de la naissance du SOS.

http://fr.wikipedia.org/wiki/SOS

3 Commentaires

Classé dans 1912 Neptune en Cancer, Axe des Noeuds en astrologie, conférence d'astrologie année 2000, degrés astrologiques, degrés symboliques, Etoile fixe Scheat, etoiles fixes astrologie, Jupiter Sagittaire, la lune en astrologie, Langage astral, LE TITANIC ET LES SIGNAUX ASTROLOGIQUES, lion, Lune Poissons, Maisons astrologiques, Neptune, orbe, questions sur le libre-arbitre, Saturne, symbolisme, TITANIC et ASTROLOGIE

Synastrie magique des Beatles

Anthologie sur Youtube

La magie des Beatles tient à l’axe de leurs lignes d’horizon, aux angularités de Neptune et à des imbrications de leurs Lunes natales stimulées par le transit direct d’Uranus au moment de leur rencontre. Incroyable synastrie sans orbe sur les axes inversés, montrant une série de concentrations d’aspects en conjonction et le rôle si précieux de la Lune le jour de la rencontre.

Georges Harrison et John Lennon présentent leurs lignes d’horizon inversées : l’Ascendant de l’un se trouve dans la maison VII de l’autre.

L’inversion des ascendants à 180° reste un aspect classique des synastries, créant une attraction automatique entre deux personnes.

Ringo Starr et Paul McCartney quand à eux se partagent l’angularité de Neptune, pour l’un l’astre se place sur la cuspide de VII et directement à l’ascendant pour Ringo Starr. Ensemble, ils véhiculent une dimension mythique.

Paul McCartney avec son ascendant Vierge à 25° entre par le jeu des oppositions dans le champ magnétique des lignes d’horizon, il rejoint l’axe I-VII des 2 autres Beatles : Georges Harrison et John Lennon.

Les 4 garçons de Liverpool en présentent leurs lignes d’horizon en conjonction, on peut y voir les signaux d’une complémentarité et l’investissement de l’un vis à vis de l’autre.

Georges Harrison et John Lennon ont ensemble une opposition Vénus de l’un face au Mars de l’autre, opposition semeuse d’émotions intenses, susceptible d’avoir joué un rôle dans l’engouement des fans, à laquelle s’ajoute l’opposition Vénus de John Lennon face au Soleil Poissons de Georges Harrison.   L’opposition Vénus Mars entre les deux hommes requiert une force particulière puisque Mars de John Lennon n’est autre que son maître ascendant… il est ainsi plus réceptif à l’influence Vénusienne qui lui fait face : celle de Georges. H. Du fait de l’inversion des axes et du jeu des maitrises des ascendants,  l’opposition entre Vénus de l’un et  Mars de l’autre devient centrale dans la synastrie de ces deux hommes.

Dans le thème de Harrison, l’ascendant fin Balance  maitrisé par Vénus s’oppose au Mars de John Lennon. La réciprocité sur les maîtres de I respectifs est ici remarquable et augmente l’implication personnelle, voire émotionnelle entre ces deux partenaires car on touche la sphère Vénusienne sollicitée par Mars, courant astrologique fougueux et qui n’en reste pas moins un formidable potentiel créateur.

Aux vues de la teneur des astres pris dans l’aspect, le fait qu’ils soient maitres d’ascendant  on peut parler sans doute aucun de complémentarité et du plaisir d’être unis dans l’oeuvre artistique.

Ensemble, leurs thèmes développent des énergies Vénus-Mars propices à installer des plaisirs et à semer une vague d’émotions tout autour d’eux.

Seul, l’un sans l’autre, la magie émotionnelle Vénus-Mars n’existe pas.

La Lune de Georges Harrison 0° Scorpion se place dans la maison VII de John Lennon agissant comme un attachement de type familial entre les deux. Un tissu affectif et émotionnel ressort de leur synastrie ainsi que des notions de complémentarité.

On observe également le rôle des Lunes pour les 4 , la Lune se trouve dans le même signe, Lion, pour Ringo Starr et Paul McCartney. La Lune conjointe à Pluton chez Ringo Starr ( Lune à 4° lion) forme une opposition à la Lune (5°Verseau)opposée Pluton de John Lennon!. Quant à Georges Harrison il présente un aspect également Lune Scorpion au carré de Pluton..

Aux vues de la nature Lune-Pluton commune au groupe (pouvoir magnétique, séduction fatale et la pulsion de mort, deuil) cet aspect commun Lune-Pluton a pu contribuer à endeuiller le groupe, qui du reste véhicule plusieurs courants mélangés, une influence certaine de Neptune angulaire et Vénus-Mars, des Vénus opposés Soleil.

Transit d’Uranus et l’effet sur leurs Lunes en 1957 …

La rencontre entre John Lennon et Paul McCartney se produit le 6 en Juillet 1957 alors qu’Uranus atteint l’opposition de la Lune Verseau de John Lennon , Uranus se trouve à ce moment là en transit direct sur la Lune 4° Lion de Georges Harrison qui rejoindra le groupe par l’intermédiaire de Paul McCartney !  L’importance de l’état initial des lunes ( synastrie de groupe) explique le retentissement du transit d’Uranus sur « l’effet de groupe ». Jupiter arrive sur Neptune, planète collective, angulaire chez Paul McCartney et Ringo Starr et amène une forme de paternité au courant musical ( Neptune) qui naîtra de cet instant.

On ne saurait sous estimer la portée d’un transit d’une planète lente sur des aspects communs. Le direct d’Uranus créera la rencontre entre les 4 Beatles.

Les planètes à l’intérieur des cartes sont celles en transit au moment de la rencontre. En Juillet 1957 le transit de la conjonction Vénus-Mars en Lion rejoignant le transit d’Uranus réveillera le potentiel du futur groupe de Liverpool.

Observation astrologique de l’effet de résonance commune pour les synastries de groupe :

La lune transite le signe du scorpion le 6 Juillet 1957 jour de la rencontre entre Paul McCartney et John Lennon.

Or, dans le thème natal de Georges Harrison, qui allait rejoindre le groupe par l’intermédiaire de Paul McCartney, on trouve au natal une Lune angulaire sur la cuspide de I au carré à Pluton…cet aspect sombre et au pouvoir de fascination, commun chez ses acolytes.  

Source biographie:

http://www.thebeatlesday.fr/6-juillet-1957-premiere-rencontre-entre-john-et-paul/

Carte ci-dessous, juxtaposition de la carte de Ringo Starr avec la carte natale de Paul McCartney ( en rouge), où l’on voit distinctement l’inversion des axes quasiment sans orbe…

Seconde carte, synastrie de John Lennon avec Georges Harrison ( planètes en rouge).

Inversion des axes de la I à la VII avec un orbe plus large, angularité lunaire dans l’axe, oppositions exactes de Vénus de l’un face au Mars de l’autre…

De manière isolée, en annexe de la synastrie, le leader du groupe John Lennon présente une conjonction exacte de Jupiter-Saturne 13°dans le signe solide du Taureau en I, aspect empreint de perennité de son oeuvre. La présence de Neptune sur les cuspides des angles de deux des Beattles agit comme un phénomène d’époque et une référence en matière de culture. musicale.

Une belle alchimie.

30/09/2011

Valérie Darmandy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

copyrighta92g1c61

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans amour et relations, astrologue, Célébrités, Neptune, synastrie

Présidentielles 2012

L’IMAGE DE L’ASTROLOGIE

L’astrologie ne doit pas être réduite à une industrie prévisionnelle et surtout poussée dans ce sens par un public demandant des dates et faits, faisant souvent l’amalgame entre astrologie et voyance du fait d’une méconnaissance du fonctionnement de l’astrologie.  Si l’on pouvait synthétiser la définition de l’astrologie en quelques mots, on peut dire qu’elle est une grille de lecture permettant de naviguer dans les cycles d’un individu et d’extraire un certain nombre de climats portant sur le tempérament, le climat psychologique, son environnement, le rythme d’un individu. et sa confrontation également vers le monde extérieur, la projection de son image a un moment donné.  L’outil astrologique permet d’extraire un volume d’informations précises et surtout ces informations sont liées à un espace temps propre à chaque individu. ( cycles)

Toutes les variations d’une personne peuvent ainsi être déclinées grâce à nos outils de mesure, les éphémérides permettant d’élaborer les cartes du ciel et de les actualiser. ( repères dans le temps).

Ces lignes portant sur la présidentielle 2012 et le climat de quelques candidats avec l’observation de l’entrée de Neptune en Poissons ne sont pas des prédictions  mais des analyses astrologiques!

Elles reflètent une lecture astrologique de leurs climats psychologiques , la coloration leur décor accompagnant momentanément leurs structures au regard des transits des planètes lentes.

Il est important de garder en mémoire que l’astrologie s’étudie et décrypte les climats adossés aux courants en cours. Elle ne doit pas être associée à un oracle aux formules péremptoires.

Le degré de pertinence d’une analyse répond régulièrement à la quantité de données rencontrées. ( facteur de répétition équivalent au degré d’intensité d’une situation psychologique). Il arrive en astrologie que ce degré de répétition soit tel qu’il invite l’astrologue à formuler des lignes de courants qui s’avéreront saillantes pour l’individu.

Les astrologues sont des « traducteurs » des structures astrologiques et non des voyants. L’astrologie fait appel à l’analyse et au travail de synthèse, la voyance est un don. Ne l’oublions pas.

Bonne lecture !

Etat des lieux des thèmes des candidats au 1er et second tour. Source DN candidats : Didier Geslain

Le 22 Avril et 6 Mai 2012.  Petit aparté lors de la table ronde portant sur la synastrie , sur le rôle de la lune sur l’aspect de « popularité » des candidats lors d’élections présidentielles et ce de manière générale.

Dans cet extrait vidéo où l’on parle des transits de Saturne sur la Lune natale, je cite de mémoire « ou inversement » à propos du cycle lunaire observé sur le Saturne natal et à l’opposition du Saturne natal de Nicolas Sarkozy lors du 1er et 2ème tour.

C’est bien l’inversement, la Lune se trouvera bien en Taureau lors du premier tour et à la soirée de la présidentielle la Lune atteint le 26 degré  scorpion pour 20h heure locale, nous serons sous une pleine lune avec le Soleil en Taureau à 21°34.

Le cycle Jupiter.Lune se rencontre lors du 1er et 2ème tour par conjonction et par opposition à la grande soirée présidentielle.

Analyse complète du thème natal du président Nicolas Sarkozy depuis lequel le cycle lunaire reste néanmoins intéressant.

Saturne /Scorpion réceptionnera la Lune entre les deux tours, lors du premier tour, on observe dans le ciel astrologique la Lune  opposée à son Saturne natal et au second tour la Lune aura franchi dans la journée son saturne natal. En raison de la vitesse de la Lune ,dans la journée du 6 Mai 2012 la Lune atteindra son Saturne natal pour 12 h.

La lune servant de baromètre à la popularité à tout artiste, personne populaire serait elle « refroidie » à l’approche de Saturne natal ?

Tendances frileuses sur la côte de popularité de Nicolas Sarkozy lors du premier tour et du second tour.

A 24h des primaires, demain, hasard du calendrier astrologique, Francois Hollande et Martine Aubry tous les deux du signe du Lion s’apprêtent à recevoir simultanément le transit direct de Mars en lion, actuellement à 12 degrés du Lion.

Voici l’état des lieux pour ces 2 candidats François Hollande et Martine Aubry, la Lune se trouvera vers la fin Poissons et enverra un trigone vers l’Uranus et Jupiter de Hollande aspect favorable pour gagner en popularité.

Vénus de M.Aubry recevra également le trigone de la Lune aspect nourrissant les vagues d’affection. Le Jupiter de Martine Aubry en III maison des médias et de la communication, s’apprête à recevoir dès Février-Mars 2012 le direct de Neptune, cette arrivée dans sa maison III va engendrer une multiplication de l’image sur les mass médias, l’abondance dans la communication, l’importance de l’entourage socialiste avec le poissons et Neptune fraichement entré en III ( son entourage). La III pour une personnalité politique fait référence directement aux journalistes, équipe de proches, interviews, plans de communications. Cet aspect de sa vie devrait prendre un relief considérable aux abords du printemps 2012.

Un grand transit spécifique s’ouvre pour François Hollande : Uranus maître de sa X natale, en Verseau va former un trigone à son Mercure maître de I ( Ascendant Gémeaux) créeant un « aspect de cohésion entre la personnalité et le pouvoir » aspect favorable pour une ouverture le  temps que ce transit soit actif c’est à dire tout 2012-2013!

Uranus en 2012-2013 ouvre la grande voie aux soleils de M.Aubry, Hollande et pour Walls cet aspect d’ouverture  aura lieu bien plus tard, au cours des années suivantes car le Soleil en Lion de E.Walls est plus éloigné dans le Lion que les Soleils d’Aubry et Hollande qui eux, sont aux premières loges du transit d’Uranus de 2012.

On parle ici avec le trigone d’Uranus en Bélier aspectant leurs 3 soleils  de portée efficace de leurs rayonnement, d’actions d’envergures.

Pour Arnaud Montebourg, la présence de Jupiter maitre de X en dignité recevant le grand transit de Neptune en Poissons début 2012 élargit favorablement son rayonnement sur 2012-2014.

Neptune franchit le signe du Poissons pour y rester définitivement durant 14 années, l’arrivée de l’astre atteint plusieurs endroits stratégiques dans le ciel de certains candidats dont le thème natal de Nicolas Sarkozy, l’astre entrera dans sa maison VI natale, soulevant les prises de consciences urgentes liées au secteur de sa maison VI .

Vue depuis la position d’un chef d’Etat, la maison VI englobe : le monde du travail, la santé des entreprises, le secteur de la santé, la sécurité sociale.

L’entrée d’une telle planète à portée collective dans une cuspide du Président en place, coïncide avec la préoccupation imminente et urgente de dossiers sociaux et plus particulièrement liés aux secteurs du travail et de la santé, le dossier de la Sécurité Sociale.

La vie des entreprises, la santé du monde du travail devrait devenir plus préoccupante, la question plus aigüe à l’arrivée de Neptune dans la maison VI de N. Sarkozy.

2012 L’ARRIVEE DE NEPTUNE PLANETE DU SOCIALISME SUR LEURS JUPITER.

Un autre zoom astrologique sur les autres candidats…Neptune planète en affinité avec le socialisme viendra en conjonction directe sur les 3 Jupiter nataux de  : Arnaud Montebourg ( Jupiter 2° 49’Poissons) et Martine Aubry ( Jupiter 4°44′), et E.Walls ( Jupiter 10 Poissons) Neptune  en transit en 2012-2013-2014 , ce lent passage ouvre la voie à la prolifération d’idées socialistes, il semblerait que Neptune en Poissons leur donnera collectivement rendez-vous afin d’exprimer leurs idées et que ces dernières soient en adhésion avec l’époque. Neptune oeuvre en effet sur la collectivité et ce qu’on appelle  » l’air du temps ». Le socialisme a semble t il le vent en poupe pour 2012…

Le carré actuel Uranus-Pluton fraîchement en place depuis Août 2011 se trouve consolidé par Jupiter ancré dans la signe matériel et résistant au Taureau, le tout au trigone de Pluton,  cet aspect permettant d’attenuer les effets du carré Uranus/Pluton.   Au printemps 2012 et très exactement en Avril 2012 Jupiter prend de la vitesse en Taureau et arrivera vers le milieu du Taureau ( au moment des élections)  abandonnant le trigone à Pluton.

L’aspect Uranus carré Pluton sera alors livré à lui même, il sera en  » roue libre »  sans aucun parachute Jupitérien!

Collectivement nous devrions ressentir pleinement le début du carré Uranus-Pluton en Avril 2012, la pleine prise de conscience d’une crise dans ses débuts le soulèvement -Uranus -d’un changement dans le pouvoir représentatif du Capricorne.

Neptune planète du socialisme entrera alors en scène et va venir se greffer dans le carré Uranus/Pluton en faisant un sextil à Pluton, le temps de quelques mois… dès Mai 2012-Juin 2012.  Cet aspect mondial reliant les 3 lentes donne un grand rayonnement à Neptune, car elle DEVIENT temporairement la porte de sortie de ce carré Uranus/Pluton, aspect de convulsions de la planète finances sauf que le carré Uranus-Pluton demeurera actif avec des sous périodes jusqu’en Mars 2016 !.  Doit on comprendre à travers le positionnement de Neptune « en rôle de porte de sortie », planète du socialisme qui se place dans l’aspect de crise Uranus/Pluton que la vague rose envahira 2012, on a tout lieu de le penser.  Les portes de sortie en astrologie, résorbent les états de crise et représentent les issues pour solutionner un problème.

2012 l’année pivot, l’année d’un Neptune changeant le décor.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour lire en détail le panorama des tendances et climats sur les thèmes individuels de ces 3 personnalités politiques.

Analyse de Mars 2011 sur DSK, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen

VD 02/10/2011

sources des DN: Didier Geslain

Dernière mise à jour 8/10/2011

2 Commentaires

Classé dans 2012, Jupiter, lion, Lune Scorpion, Neptune, Nicolas Sarkozy, Pluton carré Uranus, politiques et transits, popularité, Saturne, videos astrologie

Marilyn Monroe , mythe et mystère

L’existence de Norman Jeane Mortenson démarre dans des conditions familiales perturbées pour ne pas dire difficiles avec une mère dépressive et son placement en famille d’accueil. L’angularité lunaire au carré de Saturne, (Lune/Saturne existant aussi sur Coco Chanel, voir article) s’articule entre des maisons angulaires, Saturne en maison IV la famille au double carré Neptune/Lune dont celle-ci est maitre de la XII, la carence affective, ce complexe d’abandon Lune/Saturne dissonant se trouve dans certaines problématiques relationnelles avec l’image de la mère, ou dans la cellule familiale, cas d’orphelinat ou de substitut maternel ou mère absente ou encore inhibition des émotions, frustrations affectives. Sa fragilité psychologique et vulnérabilité se trouvent imbriquées dans la structure Neptune I opposée Lune au double carré à Saturne en signes fixes, véritable talon d’achille de l’actrice. Cet aspect de relation difficile avec l’image de la mère ( Lune carré Saturne) lui vaudra dans la réalité une relation inexistante avec sa mère et même le rejet de l’image de cette dernière.
L’opposition Lune/Neptune se produit entre la I à la VII agissant tel un reflet de sa propre image. Sans doute cet axe Neptune/Lune évoquant une notion symbolique de reflet, miroir, a joué dans sa carrière photographique et cinématographique.


Ce carré en signe fixe tisse un fond de carences, une forme de boulimie affective que la lune va chercher à rééquilibrer par d’autres aspects harmoniques notamment à travers son Jupiter en VII conjoint à cette Lune blessée par Saturne , la connexion Lune-Jupiter incarne une sorte d’exutoire social. L’actrice épouse sous cet aspect Jupiter/Lune un « personnage », son rôle social, elle embrasse la foule ( Jupiter/Lune) et le succès social ( conjonction angulaire en maison VII) retentissant à grande échelle.
La Lune est en conjonction appliquante vers Jupiter, c’est la recherche d’une représentativité. Jupiter Lune représente la porte de sortie de son carré difficile Lune/Saturne/Neptune, mais Jupiter reste maitre de VIII, notions d’autodestructions et de la maison de ses amours, la V.

Elle jongle en quelque sorte entre des valeurs sociales exacerbées et des blessures.
Icône mythique par la signature d’un Neptune sublimé en Lion en I au trigone d’une Vénus culminante au Milieu du Ciel, au cours de sa vie Marilyn fera autant rêver le public que fantasmer les hommes.

Son aura capturée sur les pellicules des photographes du monde entier répond aux valeurs Vénus-Neptunienne, Neptune principe de diffusion des ses atouts et sa plastique (Vénus, la chair).
Ce magnifique trigone de Neptune exalté en I en Lion et Vénus culminant au MC l’élèvera au rang de sex-symbol.
Son Neptune en I symbole des légendes, des fantasmes, d’un monde idyllique a fait rêver des générations mais lui a t il procuré sa vie idéale ?

Le carré Lune/Saturne constitue la confrontation avec la réalité, la lucidité de carences affectives, l’aspect participe aussi à se sentir mal aimé ou jamais assez aimé. Ce carré mêlé à Neptune, favorise la fuite du réel ( Neptune en I). La grande émotivité qui résulte de Lune opposée Neptune est écorchée par un Saturne en IV – famille, origines- on peut comprendre à travers cet aspect le mal-être ambiant vis à vis de l’image parentale et de sa famille.

En dépit de ses blessures et d’une fragilité émotionnelle, l’actrice bénéficie du rayonnement social Vénusien-Neptunien en signe de Feu, avec une Vénus maître de sa X le destin, la carrière, nourrie par un Neptune aussi magique et que destructeur puisque ce dernier est chargé de notions autodestructrices en étant maître de sa VIII natale.

Dans la structure astrologique la quête d’une vie idéalisée et les valeurs auto destructrices cohabitent.

L’axe I-VII est traversé par l’opposition Neptune/Lion-Jupiter/Verseau , il agit en caisse de résonance sur le plan social, l’amplification de sa représentativité en société.

Jupiter planète d’élargissement social en VII près de la Lune lui donne l’occasion de sensibiliser une foule, de toucher la masse.
Le succès auprès du public (Lune/Jupiter) est inhérent à son maitre de V, pris dans l’aspect lie l’affectif ( sa maison V, ses amours) à des notions d’auto destructions.

L’opposition Neptune-Jupiter angulaire participe au grossissement de son image ( Neptune en I), les deux planètes s’opposent par la même occasion ce qui amène la confrontation entre la mise en conformité et situations illicites, scandaleuses.
Le maitre de V Jupiter – ses amours, sa vie amoureuse- opposé à Neptune a joué probablement un rôle symbolique à travers une vie affective dissolue et sa liaison illégitime avec John Kennedy.

Son tournant sous le transit de Pluton

Astrologiquement, la carrière de Norman Jeane s’amorce sous le lent transit de Pluton arrivant sur son Ascendant 13°Lion. La vitesse lente de Pluton installe une notion de temps en « années », celles-ci constituent un virage actif le temps du transit. C’est en 1946 alors que Pluton est à 11-12 degrés du Lion et flirte avec la cuspide de son Ascendant natal à 13 degrés, que Marilyn signe son 1er film avec la 20th Fox Century en Juillet 1946.

Ici est un exemple parmi tant d’autres, les transits modifient le climat ou donnent de nouveaux élans venus de l’intérieur, ils enclenchent des modifications dès que l’orbe devient étroite, 1°, 2° maximum.
L’orbe ici est seulement de 1°.
Au moment où Pluton a rendez-vous avec la cuspide précise de son Ascendant 13° Lion en 1948 et reste de long mois sur sa cuspide
d’Ascendant, Marilyn pose nue pour une série de photos. Le scandale augmentera sa popularité.

Pluton poursuit sa course et atteint le fameux axe amplificateur Jupiter/Lune angulaires opposé Neptune angulaire.
Aux yeux du monde l’image de Marilyn change alors de dimension.
Ce passage planétaire se produit fin 1951 et en 1952, Pluton arrive à 20° du Lion, exact sur son Neptune/Lion en I natal, opposé sa lune natale à 19° Verseau
Une star émerge.
Pluton à 20° Lion réveille l’axe central natal Neptune 22° Lion-Lune 19° Verseau entrant également dans le sillage de Jupiter à 26° Verseau, quelques années après. Marilyn incarne alors le symbole du rêve. Célébrité et mythe sont en route.

Ce transit plutonien colporte l’état céleste et terrestre de son Saturne natal…
Derrière les paillettes l’actrice vit un Pluton en transit qui tient son Saturne/Scorpion natal au double carré de la Lune et Neptune nataux. La blessure de l’enfance se cache derrière le maquillage plutonien.
Le degré Natal de Pluton est le 13°35  » dans un ciel serein une magnifique étoile éclaire un parterre de fleurs« . Ce degré n’est pas réservé aux acteurs actrices mais il exprime une mise en lumière, l’accès à la notoriété et au fait d’être adulé.

Pluton en passant sur sa cuspide I natale entraine la vibration initiale de ce degré.
La puissance plutonienne catalyse également Neptune opposé Jupiter angulaires.
Le transit retentit fortement du fait que Neptune et Jupiter soient déjà angulaires, l’image de l’actrice prend du relief et se propage
(Principe de diffusion/Neptune).

Le 5 Août 1962
Réactivation du natal, dans le ciel à cette époque bien avant la date du 5 Août, se trouve le carré Neptune-Saturne, carré existant au natal réveillant ses zones de fragilité mais pas seulement, puisque Neptune carré Saturne installent des circonstances dans lesquelles on est tributaire d’une sorte de nasse collective.
Saturne à 6° Verseau s’approche de l’axe d’horizon natal.
Le décès se produit lorsque le Soleil maitre de son Ascendant natal arriva à 12° degré Lion sur la cuspide de son Ascendant 13° Lion à 1° seulement d’orbe.
En Aout 1962 à ce carré Neptune/Saturne s’additionne Jupiter maître de VIII natale arrivant dans sa VIII et ce transit soulève quelque chose d’intéressant, car Jupiter maître de la maison du décès arrive dans la maison du décès la VIII. Ce Jupiter était à l’origine opposé à Neptune au natal entourant son décès de circonstances douteuses.Les théories les plus folles ont courues depuis sur la réelle cause de sa mort. Marilyn a t elle été assassinée ou s’est elle suicidée ?
Le grand trigone en triplicité d’eau semble garder le secret tout comme Pluton en XII au trigone des planètes Mars et Uranus en VIII en signes d’eau sous la maîtrise de Neptune, véritable signature astrale sur son existence.

Neptune exalté en Lion en I a fait d’elle un mythe et étant maitre de sa VIII a entouré sa mort d’un voile de mystère.

Tous droits réservés.
6/08/2011

Valérie Darmandy

 

3 Commentaires

Classé dans astrologie gratuite, lion, Marilyn Monroe, Neptune, Pluton, Saturne