Uranus en Taureau 2018-2025, le retour des valeurs.


Rien n’étant fragmenté dans les cycles, les aspects ne sont que des séquences se présentant sous des formes harmoniques ou dissonantes. Ces séquences, d’une durée variable, reflètent le climat des époques telle que celle que nous traversons depuis 2011-2012 avec les 7 crispations du carré croissant Uranus-Pluton.

Faisons de l’homme son propre acteur, plus ou moins lucide face aux opportunités qu’il saisit ou non selon ses filtres issus de son éducation de son contexte économique et social, ses blocages ou sa faculté de résilience. Je signe ici mon dernier article sur le carré Uranus-Pluton, avant de poser mon regard astrologique sous d’autres aspects.

L’évolution du grand cycle

Le carré Uranus-Pluton aussi monstrueux qu’utile à l’évolution de l’humanité, évoluera vers deux phrases clefs sous la forme de trigones, d’abord avec un timide trigone de terre d’Uranus-Pluton vers  Septembre 2023, trigone consolidé dans les années suivantes. Enfin la seconde phrase clef concerne la montée en puissance du cycle Uranus-Pluton sous la forme d’un trigone d’Air.

Avant ces étapes, le cycle évolue lentement sous une chronologie et situe des modifications dans le contexte mondial. En libérant Pluton dès Mars-Avril 2016, Uranus s’échappe enfin et accélère considérablement vers le dernier décan du Bélier pour finir son séjour dans ce signe, seul.

Une fois en Taureau et libéré de Pluton depuis 2 ans, Uranus est toujours la seule transsaturnienne dans le premier signe du Zodiaque, ouvrant symboliquement la voie à un profond changement. L’action d’Uranus en Taureau prépare le premier trigone Uranus Pluton qui aura lieu d’abord en Terre, puis en Air. Autant dire qu’il convient de passer d’un monde matérialiste vers une époque d’expansion en terme de créativité et d’innovations.

La fin du trigone en Terre situe une période où se profile un horizon fraternel toutefois soumis à des verrouillages sur les espaces de communication. Internet sera la première victime du trigone Pluton Uranus et probablement dès l’arrivée d’Uranus, principe de liberté, dans le signe du Taureau au printemps 2018 où les libertés et leurs dérives seront censurées. Le problème des libertés et de la communication se posera surtout dès les premiers pas de Pluton en Verseau, liberticide autant que prodigieux pour les technologies. Les réseaux sociaux vivent actuellement leurs dernières heures de gloire.  Lire article prévisionnel pour AVS du 16 Décembre 2014.

La présence de l’élément Air dans le trigone favorise la naissance en accélérée d’un tissu social solide évoluant grâce à une diversité culturelle et un degré supérieur de la tolérance. L’élément Air est le plus fraternel des 4 éléments, Feu, Air, Terre, Eau et comme son nom l’indique, l’air est léger à l’opposé de son prédécesseur, l’élément Terre, hébergeant dans un premier temps le trigone Uranus Pluton.

Ce  trigone d’Air avec Uranus, devenant maître de Pluton, soulignera une époque absolument inédite au niveau culturel et en matière de technologies. Il sonnera aussi un tournant majeur confrontant l’homme aux performances technologiques et posera la question de l’éthique. Des limites pourraient être atteintes à cette période et susciter des débats sur la place de l’homme au sein d’un univers de machines. Par sa maîtrise astrologique, Uranus contrôlera Pluton en Verseau, il sera question d’une surenchère toujours plus grande sur les capacités des robots. Des technologies de pointes composeront cette époque. L’analyse de ce trigone rare d’une transsaturnienne, sous la maîtrise d’une seconde transsaturnienne  fut abordé dans l’article «  Pluton, les graines d’un nouveau monde ». 10 années nous séparent actuellement de ce trigone.

Axé sur la communication, l’ouverture d’esprit, la richesse culturelle et la tolérance,  afin de préparer ce trigone unique dans l’histoire de l’humanité, il faut d’abord  « intégrer » le long passage d’Uranus en Taureau, qui, naturellement, est éloigné de la nature brutale d’un Uranus en Bélier.

Avant que cette époque ne voit le jour, le chemin est long et jusqu’en 2016  le carré Uranus Pluton œuvre en discontinu sur une destruction des systèmes.  L’astre qui tire les forces obscures Plutoniennes, entraîne encore et toujours un sentiment d’instabilité, d’insécurité, climats anxiogènes, changeant le paysage économique et social. L’époque reflétée par ce carré actuel 2012-2016 situe une période rejetant tout principe d’autorité, une intolérance aux systèmes actuels et une insécurité extrême. Nous retrouvions ce carré mondial mais sous un aspect décroissant dans les années 1932-1933 lors de la montée du nazisme et d’Hitler au pouvoir. La dynamique décroissante ou croissante du carré Uranus Pluton débouche sur deux situations différentes, à savoir que si ce type de carré reflète une période destructrice et favorable à la montée de courants extrémistes, l’aspect décroissant reste plus corrosif que le carré croissant, qui lui pour prépare un trigone tandis que le carré décroissant prépare un sextil.

Les fruits du carré Uranus Pluton

Entre le trigone et le sextil, la différence se situe dans l’amplitude et le degré d’investissement. Un sextil fait référence à des étapes nécessaires afin qu’une situation atteigne sa forme aboutie, par exemple un travail qui, peu à peu porte ses fruits et construit une situation stable. Il marque un investissement continu pour installer un contexte. A l’inverse, un trigone, aspect de 120 degrés avec les orbes+/- ne véhicule pas une progression régulière.

Il correspond à une situation acquise le plus souvent par des concours de circonstances ne dépendant pas toujours de la volonté, dans un premier temps. Le sentiment de facilité ou d’opportunité est typique du trigone. Le trigone permet d’atteindre des situations plus rapidement et avec plus de confort qu’avec un sextil. C’est dans le rythme que se situe aussi la différence entre ces deux aspects.

En astrologie mondiale, un trigone harmonique annonce la prise d’envergure d’un contexte déjà visible au moment de la formation du trigone. Ce contexte se prépare en amont, parfois des années avant.

Les conséquences du carré Uranus Pluton auront des retombées, constructives et radicales dans les axes de communication. Pas à l’heure actuelle en Janvier 2015. Ces tournants se feront par étapes.

Le futur trigone Uranus Pluton en Air évoque l’éclosion d’une époque brandissant avec fierté les productions de l’esprit. Le rayonnement culturel devrait être érigé telle une richesse au détriment des moyens de communication que nous utilisons aujourd’hui. Les outils de communication actuels ( 2015) auront déjà pris un nouveau virage en utilisant une communication moins anxiogène pour le grand public. Le grand changement est surtout attendu dans les grands médias avec un traitement de l’information différent, celui-ci visera un but plus éducatif.

Pour comprendre la qualité du trigone exceptionnel entre Pluton et Uranus qui se prépare aujourd’hui même de 2012 à 2016 et émergera dans quelques années, gardons en tête qu’Uranus tirera toujours Pluton resté derrière lui. L’ordre des astres dans le Zodiaque , Uranus avant Pluton, est significatif, il s’agit d’un trigone réformateur opérant de profonds progrès. Le domaine de la science, médical et spatial sont largement représentés, par la présence concomitante de Neptune dans sa dignité.

Le retour des valeurs

Pour retrouver Uranus en Taureau, il faut remonter en Juin 1934, mois où Uranus effectuait sa première intrusion dans le signe du Taureau pour un séjour de 7 ans. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les caractéristiques de l’astre ne s’accordent pas avec la nature paisible du signe, ni avec son rythme. En 2018, l’état mondial astrologique n’a rien de comparable avec celui des années 1934-35-1942 puisque les cycles astrologiques mondiaux ne sont plus les mêmes et d’autres cycles en cours sont à prendre en considération.

Uranus entrera en Taureau le 15 Mai 2018 à 15h24 GMT.

Ingrès Uranus Taureau le 15 Mai 2018 à 17h24 Paris (UT 15h24)

Ingrès Uranus Taureau Paris

Uranus entrera en Taureau le 15 Mai 2018 à 15h24 GMT.

Son Ingrès affiche toutefois un carré décroissant avec Mars  à 29° 45 Capricorne, à quelques minutes d’orbe du degré précis d’Uranus. Ce carré sous-entend un aspect de révolte. C’est du moins ce que l’on peut évoquer de prime à bord si l’on se limite à cet unique aspect. Mars entrera en Verseau le lendemain et leur carré sera parfait Mars 0° Verseau-Uranus 0° Taureau, le 16 Mai à 7H04 GMT. Le carré de Mars à Uranus devra se fondre dans la masse d’aspects stables formés entre signes d’élément Terre.

De nombreux trigones en terre sont en effet présents dans le ciel lors de son Ingrès, lancé sous une nouvelle Lune en Taureau. Saturne consolide les luminaires en Taureau et demande aussi d’intégrer des valeurs. La conjonction de Mercure à Uranus souligne un potentiel culturel qui ne demande qu’à prendre corps. Mercure Taureau est soutenu par un trigone de Saturne en Terre et signe  le retour d’attitudes et de communication plus pausées. Des dissonances apparaissent à travers des aspects mineurs mais non moins efficaces. Le semi-carré de Neptune à Uranus souligne un ancien schéma posant une difficulté à dépasser. Ce semi carré expose clairement un conflit entre l’individualisme, attitude Uranienne et un mode de vie visant à accepter les différences de l’autre ( principe Neptunien) qu’elles soient des opinions ou une religion. Dans cette dissonance mondiale astrologique, Neptune dans sa dignité en Poissons prend naturellement l’ascendant sur Uranus, restreint dans sa en chute en Taureau.

L’ingrès d’Uranus en 2018  et les aspects entre les transsaturniennes situent une époque de partage et de solidarité toujours en cours « d’intégration »tout en montrant un puissant affaiblissement du principe Uranien.

 

On remarque l’imminente conjonction du cycle Saturne Pluton dans le signe du Capricorne, cycle présent dans la carte de l’indépendance de l’Inde et du Pakistan, en Août 1947, des pays qui pourraient bien faire parler d’eux dans l’année 2019.

Afin de comprendre le climat distillé par l’astre sur 7 ans, ouvrons une parenthèse sur les caractéristiques du signe qui accueille Uranus et son symbolisme à la fois sur le plan individuel et mondial.

Sensuel et gourmand le Taureau sait se montrer résistant quand il est question d’affirmer ses opinions. Face aux conflits, le Taureau prend de la distance, en raison de son faible seuil de tolérance à un climat de tension mais également parce qu’il n’aime pas perdre de l’énergie dans une atmosphère hostile. Son côté épicurien le rend réceptif aux formes, aux saveurs et aux couleurs. Les plaisirs simples de l’existence lui procurent, l’essentiel, son bien-être qui reste fondamental à ses yeux. La sérénité est un état particulièrement recherché par ce signe.

Le Taureau, second signe du Zodiaque symbolise les acquisitions et règne symboliquement, avec le Scorpion, sur le monde de la finance, à la différence que le Taureau fait référence aux propriétés aux jardins, au monde agricole et à la terre nourricière. Il symbolise les sols et tout ce qui y pousse, éclos, fleurit et se consomme. Le Taureau évoque les comestibles.

Avec Uranus arrivant dans ce signe, c’est la terre mère et le monde agricole qui sont appelés à connaître des changements. Les circuits de distribution dans le secteur alimentaire seront l’un des secteurs les plus touchés durant le séjour d’Uranus en Taureau. Principe de transgression, Uranus amène de nouveaux critères dans la consommation et sur la réglementation des marchés. Qu’il s’agisse de réformes dans chez les producteurs ou dans l’assiette, on doit s’attendre à des nouveaux dispositifs.

La localisation astrologique de l’astre, ici en chute dans ce signe financier, pose clairement le débat sur les marges dans la distribution et le prix des denrées alimentaires. Ce séjour d’Uranus en Taureau met également en exergue des changements dans le monde rural.

Un retour progressif des valeurs sera observé à cette époque (2018-2025), qui devait être moins destructrice que celle qui se sera écoulée sous le carré Uranus Pluton 2012 -2016, d’autant que Neptune en dignité prône pour un monde solidaire et plus humain.

Le séjour d’Uranus en Taureau amène une politique plus respectable en matière d’écologie. Il devrait d’ailleurs y avoir urgence dans ce secteur. Deux transsaturniennes Neptune et Uranus oeuvrant ensemble dans le signe du Taureau et du Poissons, sont mise au service de la protection de l’environnement et du monde agricole. De Juillet à Septembre 2023 le premier et frileux trigone entre Uranus en Taureau et Pluton en Capricorne, met en lumière l’importance de la santé de la terre-mère. L’élément Terre reçoit le grand cycle mondial qui se relie par sextil à Neptune, une seconde transsaturnienne. Ces trois lentes composent bien du cheminement sur les consciences vis-à-vis de la terre mais pas seulement.

Ici le cycle Uranus Pluton dans sa forme de trigone est à mille lieux d’une société qui s’affiche rebelle à tout principe d’autorité, il n’est plus question de provocation à l’encontre des symboles de la hiérarchie (Uranus Bélier dissonant) mais de préoccupations totalement essentielles, celles qui relient l’homme à la nature et à la terre nourricière : acheter, acquérir, manger, vivre sainement seront des quêtes profondes.

En parallèle d’une montée des technologies, les forces vives d’Uranus et Pluton devraient rétablir un réel recentrage sur des préoccupations fondamentales et non passer le plus clair de leur temps à combattre une époque égarée, comme cela aura été le cas sous l’époque du carré.

Des questions sur la production des récoltes des cultures et leur qualité feront débat. La nourriture, autant par sa qualité que par son prix, devrait être au centre des grandes préoccupations.

Naturellement, Uranus reste fidèle à sa nature, il véhicule un principe de désobéissance en vue d’instaurer sa propre loi.   Uranus agitateur des consciences génère toujours un principe de déstabilisation, à savoir que ce qui est installé doit être révisé, si ce n’est pas renversé.

Cependant, dans le signe de Terre du Taureau, Uranus est prisonnier de la matière symbolisée par le signe du Taureau et ne peut, comme dans le en Bélier signe de Feu, déployer son envergure. En Bélier, Uranus s’enflamme sans commune mesure, tandis qu’en Taureau, l’élément Terre représente un obstacle à la nature combuste d’Uranus. Une fois en Taureau, l’astre n’a pas d’autre choix que d’intégrer des valeurs solides, de faire des concessions et avant tout revoir sa copie en terme d’insolence.

Bien plus lent et lourd que le Bélier, le signe du Taureau va freiner l’impertinence absolue issue actuellement du carré Uranus en Bélier carré à Pluton. On devrait assister à l’installation d’un climat plus tempéré que celui compris entre les années 2011 et 2016 durant lesquelles Uranus en Bélier au carré de Pluton invective le monde.

Dès 2018, la chute de l’astre montre un affaiblissement de l’action Uranienne d’autant que le carré Uranus-Pluton ne sera plus d’actualité depuis une paire d’années.  Uranus ne sera plus alimenté par la dissonance Plutonienne venant du Capricorne – signe symbolisant les structures officielles, les dispositifs des Etats – Uranus sera livré à un signe des plus pragmatique, le Taureau. La virulence de l’astre devrait vite s’essouffler dès son entrée en Taureau.

La transition promet d’être brutale d’autant qu’ Uranus aura été durant 5 ans dans un état d’extrême tension par son carré à Pluton, or son séjour seul en Taureau sonne pour Uranus, la fin d’un état de non droit.

Prisonnier symboliquement de la matière, Uranus principe d’action fulgurante et d’insoumission à toute figure d’autorité, doit cette fois se plier à la matière et au rythme lent du signe apaisant qui l’accueille. Cette période actuelle 2015-2016  où les valeurs sont inversées, devrait vivre son déclin progressif dans le second trimestre 2016 et déboucher vers un désir de revoir des valeurs essentielles.  Ce long processus devrait seulement se consolider dès 2018 et marquer un virage sensible autour de 2023.

Dès 2018, c’est un nouveau climat mondial qui se pointe à l’horizon avec à la Une des questions sociétales plus au cœur des besoins des populations, tel que le pouvoir d’achat et les finances et l’alimentation. Malgré le fait que Neptune en Poisson reflète, actuellement et pour longtemps, un monde noyé par le flot discontinu de l’information, le business des téléréalités ne sera plus en harmonie avec l’air du temps. La violence à l’écran connaitra également sa fin de règne, des cadres dans ce sens seront instaurés dans plusieurs grands groupes médias. Uranus en Taureau aux côtés d’un Neptune en dignité, parle en faveur d’un monde plus culturel, artistique, reprenant enfin ses esprits, après avoir perdu le sens des réalités.

Bien plus tard dans dix ans, à l’entrée de Pluton en Verseau, la liberté d’expression connaitra la pose de nouveaux verrous,  la communication sur la toile et dans les médias ne disposera plus du tout de la liberté actuelle. Cette perte de liberté dans la communication sera progressive d’année en année sur une période d’environ 10 ans à compter de 2018. Peu à peu la place du virtuel accordée dans le quotidien va perdre de l’intérêt au profit de rapports conviviaux authentiques.  Même si un sentiment de revenir en arrière accompagne ces changements très lents, ces évolutions constitueront un rééquilibrage vis-à-vis des excès qui auront été vécus sous l’époque du carré Uranus Pluton.

Le seul ennemi de l’homme est l’homme lui-même avec sa course effrénée au progrès car la montée d’Uranus vers le trigone à Pluton, se prépare maintenant et tout au long des dix années qui arrivent. En dépit d’un retour aux valeurs et la montée de l’écologie, l’homme pourrait aller trop loin avec les technologies. Au cours des 10 prochaines années, le fossé devrait se creuser entre les populations adhérant aux futures prouesses technologiques et celles qui préfèrent vivre en décrochant du progrès.

Dans cette société brutale, éloignée parfois de toute humanité, le carré Uranus Pluton qui reflète  l’époque actuelle, n’a hélas pas dit son dernier mot. Son niveau de virulence devrait être atteint pendant les derniers carrés, à travers des actions plus violentes sur le plan international.  Mais la nature de ce carré si infernale soit-elle ne s’inscrit pas dans la durée, elle s’essoufflera dès la mi 2016. C’est ce marasme qu’une profonde rénovation se prépare, ici et maintenant.

Valérie Darmandy

le 14/01/ 2015 à 00h45

copyrightA92G1C6

 

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Trigone entre transsaturniennes, Uranus Taureau, Uranus Taureau 2018, Uranus trigone Pluton dès Juillet 2023