Archives de Tag: Saturne astrologie

Confinement et symboles astrologiques.

Confinement oblige, l’humain se recentre sur lui, identifiant ses priorités. Ce temps imposé, agissant tel un révélateur de situations latentes, propose également d’être exploité.

La vitesse n’est plus. Le temps s’impose. Révélateur des besoins réels, il prend une dimension particulière. Une parenthèse s’ouvre. Aux confins de lui-même l’être se réinvente. L’essentiel relégué au dernier plan, dans un quotidien étourdissant, reprend vie.

Si en astrologie la représentation du temps revient, en partie, à Chronos/Saturne, des maisons astrologiques font référence au principe de confinement. Elles proposent naturellement des périodes de repli afin d’avancer sur des thématiques .

De même, deux planètes générationnelles, Uranus et Neptune, procurent une façon singulière d’aborder  « la gestion du temps », en période de ralentissement du rythme quotidien.

En premier lieu, on accorde volontiers à la maison XII, un repli volontaire ou forcé. Ce repli peut être directement lié au rejet de certains pans de la société. Il s’agit par conséquent d’une forme de rejet de celle-ci. La maison XII évoque aussi un confinement recherché, indispensable à l’installation d’une œuvre et spécialement à l’élaboration de ses étapes.

Le signe du Cancer, les planètes dans ce 4ème signe et la maison IV font référence aux murs derrière lesquels on s’abrite. Symbole complémentaire du confinement, avec la maison XII, la maison IV et son analogie Zodiacale, le Cancer, évoque le domicile ainsi que le cadre de vie.

Rappelons le caractère exigu de la maison IV, donnant lieu émotionnellement à un sentiment d’enfermement. La maison IV est celle des racines, des liens familiaux, des traditions entretenues. Sur un plan moins factuel, elle fait référence aux besoins profonds de chacun d’entre nous. Elle représente ce qui compose notre équilibre intérieur. Los d’un confinement imposé, les dispositions natales de la maison IV et les planètes en Cancer, sont sollicitées.

L’axe des traditions, Cancer-Capricorne, se trouve actuellement au centre des transformations. En raison de l’opposition mondiale de Pluton-Saturne-Jupiter en Capricorne dans le ciel mondial, le signe du Cancer entre dans la ligne de mire de cette énergie inédite.

Le besoin de se retirer de l’agitation du monde, est facilitée par les maisons XII et IV, plus aptes à avoir, par périodes, besoin de tranquillité. Le repli devient alors source de retrouvailles avec soi-même. La vie émotionnelle et les richesses de l’esprit, accordées par la maison XII aident à traverser  les périodes de confinement, par la reprise d’œuvres ou travaux suspendus par la spirale de la vie. La maison XII invite à la contemplation, à digérer des situations et en voir leur utilité. L’attitude philosophique importante dans une maison XII harmonieuse,  est une invitation à retrouver des madeleines de Proust, en période de confinement.

 

Uranus et le défi du confinement.

La présence d’Uranus dominant dans tout ciel astrologique retranscrit une hyperactivité, qu’il convient d’évaluer avec le global du thème. Toujours est-il qu’Uranus puissant dans le délivre ce besoin impérieux, presque vital d’être en mouvement. L’énergie extraordinaire de l’astre a besoin d’être canalisé par le corps et l’esprit. Le besoin permanent d’activité intellectuelle et à la fois physique est certainement l’astre le plus incompatible avec le confinement.

Uranus maitre du Verseau, avec Saturne, symbolisent les notions, toutes relatives, du temps. La gestion du temps se révèle bien différente, selon qu’il s’agisse de Saturne ou d’Uranus dominant harmonique ou dissonant dans le natal. Saturne harmonieux dans une carte gère le temps avec méthodologie et maitrise du temps qui s’écoule. Le natif peut également adopter une attitude de procrastination, estimant d’avoir suffisamment de temps devant lui. Sous Saturne, le temps alloué pour réaliser des actions, peut être différé. Simplement parce qu’il a besoin d’être savouré.  La confrontation du temps avec Saturne est fourbe.

Des années plus tard, ce temps est susceptible de devenir regret, pour ne pas avoir été optimisé au bon moment.

A contrario, Uranus instaure un sentiment de manquer cruellement de temps pour atteindre ses objectifs. Il invite à condenser un maximum d’activités dans un minimum de temps. Le plus souvent, sous Uranus, le temps alloué est insuffisant.

La problématique d’Uranus avec la notion du temps est double. L’être se sent en décalage avec son époque. Il ne vit pas pleinement dans le moment présent. Il vit en projetant dans le futur. Bien aspecté dans le thème de nativité, il est question de rechercher le gain de temps. Une attitude d’anticipation est fréquemment adoptée. La gestion du quotidien est facilitée par une réactivité et une rapidité d’exécution. Une vision singulière du quotidien apparait avec l’idée qu’il faut optimiser chaque instant. L’entourage perçoit l’hyperactivité. Le natif en est conscient. Elle lui apparait tel un besoin et faisant partie de l’équilibre intérieur.

En période de ralentissement, Uranus doit s’adapter différemment et certainement pas en restant dans la pensée ou la contemplation. L’astre invite sans délai à s’investir vers des actions, y compris celles comportant des prises de risque. Par temps de crise, l’astre de nature intolérante, révèle sa partie la plus humaine,  maitrisant parfaitement les situations d’urgence, volant au secours des autres, n’ayant aucune peur de l’inconnu. Uranus brave les interdits comme il respire. Rien n’arrête son besoin de liberté, en termes d’expression comme d’agissements.

Dans un contexte d’urgence, les compétences d’Uranus exultent. Dans le confinement, Uranus s’exprime selon sa nature. Contestateur, il propose d’élever la voix et fait du natif, un élément très actif de la société en crise.

 

Neptune et la gestion du temps

Ce temps, dont chacun dispose de façon inédite, est vécu différemment selon aussi la disposition de Neptune dans le natal.

Neptune invite à la vie intérieure, à l’écoute des émotions. Celles-ci sont passées en revues, modifiées, amplifiées, influencées par la masse. L’impressionnabilité engendrée par un Neptune fort et dissonant plonge souvent dans un ressac d’idées toxiques. L’anxiété est majorée par l’imaginaire et la participation de la collectivité. Il devient difficile de lâcher prise sur les pensées négatives.

La contemplation propre de Neptune et la force de la pensée, représente une capacité d’adaptation dans le confinement. L’esprit s’évade par la pensée ou plonge dans des phases de créativité. L’inspiration devient source d’équilibre. Elle peut guérir. L’esprit philosophique de Neptune permet de prendre les situations en cours, avec détachement. La spiritualité, l’attitude positive sont des états d’esprit, permettant de traverser un état de confinement, avec sérénité.

Le confinement offre une plongée en soi, que des dispositions astrologiques natales et mondiales (cycles et transits sur le natal) accompagnent. Il propose à chacun de nous, des opportunités et de crever l’abscès qui sommeillait, d’identifier l’essentiel du superflu.

N’est-ce pas au fond l’œuvre majeure de la conjonction mondiale Saturne-Pluton en Capricorne, confrontant l’humanité à sa part d’authenticité ?

 

Valérie Tenza Darmandy

30.03.20  à 18h14

 

 

Commentaires fermés sur Confinement et symboles astrologiques.

Classé dans blog d'astrologie

Interlude astrologique -Vidéos.

Derniers enregistrements à propos des configurations collectives.

Le monde s’apprête à accueillir le cycle Saturne-Pluton par conjonction, porteur de réformes et de restructurations. Origine du nouveau monde, les fruits de ce cycle seront recueillis par les générations à venir. Comprendre l’astrologie mondiale et le fonctionnement des planètes lentes, sensibilisant les consciences et marquant la mémoire collective.

Vidéo II

Vidéo III

Vidéo IV

 

Valérie Tenza Darmandy

25.10.2019

Commentaires fermés sur Interlude astrologique -Vidéos.

Classé dans blog d'astrologie

Vos premières heures en astrologie

valerie-darmandyblog

 Lorsque l’on parle d’une planète, d’un signe solaire, d’un ascendant ou d’une maison astrologique, on communique ses caractéristiques, néanmoins ces éléments sont sortis de leur contexte qu’est un thème astrologique. Comme toute matière étudiée, l’enseignement est progressif mais il faut admettre que l’astrologie est une discipline vaste et elle n’est pas cloisonnée avec l’astrologie mondiale. Il n’est pas possible d’enseigner convenablement l’astrologie dite généthliaque ou le thème de naissance qui relève du plan individuel sans inclure le plan mondial rythmé par les grands cycles.

Bien sur chaque élève désireux de s’initier à l’astrologie fixe ses limites et pour certains le but est d’acquérir les premiers outils de base : symbolisme des planètes, des luminaires, des maisons astrologiques ou aspects majeurs. Les raisons qui mènent à l’astrologie sont multiples, simplement la curiosité, pour se découvrir soi-même, comprendre ce qui a pu se passer à telle période de sa vie ou se lancer dans l’astrologie.

L’élève débutant reçoit une quantité de données nouvelles adossée au vocabulaire astrologique que l’on peut largement remplacer par des métaphores afin de faciliter la compréhension. Il est parfois surpris par le volume d’études qui se cache derrière ce qu’il connaît : le signe solaire.

On ne le répétera jamais assez, l’astrologie n’est pas l’horoscope pas plus qu’elle n’est réduite au signe solaire. Le message a du mal à passer vers le grand public avec la carence en matière de communication sur la question. L’astrologie est encore confondue avec la voyance et le chemin semble bien long encore en France pour se réveiller. Les idées reçues ont la vie dure. Il faudrait combler les lacunes dans l’information, tordre le cou aux idées reçues afin de la dé diaboliser. L’astrologie est une discipline accessible à tous, elle s’apprend comme on étudie une langue étrangère tandis que la voyance est un don.

Astrologie, révélatrice de votre fonctionnement

L’astrologie guide, conseille, oriente, éclaire sur les zones de fragilité, met en exergue vos potentiels et ceux des autres.  Elle identifie les énergies et les rythmes contenus dans votre thème natal. L’astrologie est un outil pertinent qui va toujours au-delà des apparences, elle offre des clefs afin d’optimiser sa vie.

Enrichissement culturel.

 La discipline possède des ressources comblant la plus insatiable des curiosités. Son étude est illimitée, elle conduit vers l’histoire, la culture et les traces de l’astrologie s’étendent à l’international.

Votre carte du ciel

 Elle contient les planètes,  les deux luminaires la Lune, le Soleil et une répartition de secteurs appelés «  maisons astrologiques » dont certains d’entre vous ont peut-être déjà entendu parler. Chacune de ces maisons correspond à un domaine précis de la vie : les finances, la sphère relationnelle, l’affectif, la projection dans la vie sociale, etc.

Les astres localisés dans ces différents secteurs de vie sont reliés entre eux tel un réseau et ce grand ensemble complexe forme le thème natal.

Une vue d’ensemble à découvrir

S’initier à l’astrologie c’est réunir une quantité d’informations reçues de manière parcellaire au début. C’est pourquoi apprendre l’astrologie demande du temps, en raison des étapes chronologiques et du temps nécessaire à leur assimilation.

Il faut également intégrer un mécanisme de lecture et pour cela, il faut d’abord observer, associer, trouver le fil conducteur dans le thème, trier les priorités des aspects, identifier le dénominateur commun entre plusieurs éléments afin d’en extraire une analyse. L’apprentissage du clavier astrologique demande à être suivi dans son intégralité pour saisir dans un premier temps l’étendue des premières bases puis dans un second, comprendre le mécanisme de la lecture astrologique. La confusion du débutant est bien légitime parce que l’élève reçoit des informations sur un élément isolé par exemple une maison astrologique ou découvre les caractéristiques d’une planète dans un signe et tant qu’il n’est pas arrivé à un certain volume d’informations que constituent les bases, le débutant n’a pas cette vue globale des données. L’élève en astrologie ne peut donc pas avoir cette visibilité et dans ses débuts il fait des associations de symboles avec des informations encore incomplètes. Au fil des cours, les données sont complétées avec d’autres et ainsi de suite, l’immense astrologie se distingue et peut décourager.

Dès que les bases essentielles sont reçues par le débutant, il commence à avoir une vue des éléments dans leur ensemble. Il se produit toujours le fameux moment du déclic où le mécanisme de lecture est compris et ce moment diffère chez les uns et les autres.

Pour comprendre ce que vit l’étudiant en astrologie, prenons une métaphore, imaginez que l’on vous montre le dixième d’une photographie et que l’on masque une grande partie de la photo, vous ne pourrez identifier ce qu’il y a sur la photo et n’émettre que des suggestions. Au fur et à mesure que le plan de l’image s’élargit, vous commencez à distinguer et enfin voyez l’image dans son ensemble quand le dernier cache est enlevé.

Face à l’étude de l’astrologie, la confusion survient toujours, au même titre que toute matière étudiée. Le découragement fait partie des réalités rencontrées au début des études astrologiques, l’élève se rend compte que les informations ne cessent de s’ajouter les unes aux autres, elles sont, comme je le disais plus haut, des significations de symbolisme sortis de leur contexte qu’est un thème natal.

La vitesse d’assimilation des élèves diffère bien évidemment selon les personnes et la progression en astrologie dépend du délai quand se produit le déclic à propos du mécanisme de la lecture astrologique. S’il survient dès le départ, l’élève peut même anticiper le niveau des cours. Faire travailler la mémoire visuelle facilite l’assimilation est nécessaire, on retient plus vite en visualisant des symboles astrologiques et le visuel des aspects, ces tracés géométriques reliant des astres ou des astres et luminaires par des angles de 180°, 150°, 120°, 90°,60° ou moins de 10 degrés – aspects majeurs-  45, 135 (aspects mineurs). Pour les connaisseurs, certains aspects n’existent pas entre astres et luminaires. Il n’existe pas de carré, d’opposition, de trigone entre Mercure et le Soleil et Vénus et le Soleil. Seule la conjonction existe ou le demi carré pour Vénus Soleil, 45 degrés.

En lisant ces lignes, cela peut paraître fastidieux pour le vrai débutant, en réalité c’est simple. Il suffit d’être méthodique.

L’astrologie s’apparenterait symboliquement à Uranus, je me demande sur quels critères a-t-on associé simplement Uranus à l’astrologie lorsqu’on voit le travail colossal qu’elle représente et surtout l’édifice astrologique reliant en lecture symbolique le plan individuel au plan mondial.

Saturne serait bien placé aussi pour représenter ce grand architecte de l’univers qui laisse son empreinte dans chaque carte, qu’elle soit individuelle ou mondiale. De plus, apprendre l’astrologique requiert une méthodologie propre à Saturne, la discipline demande d’être structurée, d’avoir une patience importante lorsqu’on démarre et une bonne faculté de mémorisation, autant de valeurs Saturnienne.

Saturne est un astre redouté en astrologie pour son symbolisme de restriction et d’ingratitude mais sans ses aspects, aucune charpente ne serait possible, il est le bâtisseur, celui qui rassemble, éloigne le superflu pour ne garder que l’essentiel. Dans l’apprentissage de l’astrologie, il est l’astre le plus connu par les débutants et sa réputation le précède, à tort car comme vous le découvrirez si vous entrez dans l’astrologie, ses versants positifs sont bien utiles et empreints de sagesse.

Uranus reste l’agitateur des consciences et l’éveilleur, celui qui dérange et il est vrai qu’Uranus est susceptible de se poser en provocateur. Je ne peux m’empêcher de penser à cette astrologie si fascinante et aussi malmenée, inclassable.

Uranus incarne bien ce symbole de l’inclassable et entre parfaitement en adéquation avec cette astrologie qui, de par son évolution, ne laisse pas indifférent.

De nos jours, quelle appellation donner à l’astrologie sachant qu’il existe plusieurs astrologies mais que toutes ont le même objectif, la connaissance de soi, des autres, l’ouverture au monde. Mettre une étiquette sur l’astrologie suscite des débats et exalte les opposants à cette discipline. Comment doit-on l’appeler, science humaine ? Discipline du symbolisme ? Outil de développement personnel est la moindre des choses et quiconque a pratiqué longtemps l’astrologie comprendra. La classer dans une catégorie qui la valorise est important d’autant qu’il reste bien du chemin à faire pour la dissocier de l’horoscope et de la voyance. Nous en sommes encore à ce stade.

En progressant dans l’astrologie la passion pour l’astrologie peut vous piquer et si tel n’est pas le cas, vous n’aurez rien perdu car vous aurez entre les mains un fabuleux outil de connaissance de soi.

Etre astrologue expose régulièrement à rencontrer une slave de réactions qui oscillent entre fascination, curiosité et frilosité voire à du rejet spontané.  L’indifférence n’existe pas dans notre métier, pas plus que la routine.

Initiation à l’astrologie

Il y a 3 ans dès Avril 2013 j’avais collaboré avec le magazine en ligne aujourdhui.com et à cette occasion élaboré un programme d’initiation en astrologie à destination du grand public. Transmettre l’astrologie aux profanes demande à être clair et concis tout en restant dans une politique visant à valoriser les compétences de l’astrologie. Même si le signe solaire fait partie du BA.BA du langage astrologique, informez que l’horoscope n’est pas l’astrologie reste en effet essentiel.

Durant ce partenariat, j’avais rédigé les grandes caractéristiques des signes astrologiques. J’écris peu pour les débutants en astrologie et décide de remédier à cela. Tout en continuant à rédiger des pistes de réflexions astrologiques ou d’aborder le contexte à travers le prisme de l’astrologie mondiale, désormais  mon blog sera enrichi d’articles destinés aux débutants en astrologie. Des descriptifs de signes zodiacaux et des caractéristiques d’astres ou de luminaires dans les signes seront diffusés à intervalle irrégulier.

A ce jour, les caractéristiques de certains signes zodiacaux sont accessibles en format pdf en cliquant ici.

Bonne lecture !

 

Valérie Darmandy

16.10.2016 à 15H49

copyrighta92g1c61

Commentaires fermés sur Vos premières heures en astrologie

Classé dans blog d'astrologie

Mars carré Saturne, le bras de fer.

IMAGEMARSSATURNE
Saturne illustre ce rouage immuable du temps qui passe et classe nos souvenirs. Selon que l’expérience en cours soit agréable ou non, la perception du temps est différente. Dans les instants où l’on aimerait bouger les lignes, les heures s’étirent et la meilleure volonté se heurte à Chronos, le temps.
Saturne représente ce mouvement perpétuel qui s’écoule balisant les plus grands événements de notre vie. Cette course contre le temps suscite quelquefois un sentiment de gâchis face au temps  précieux qui nous est imparti dans la vie terrestre. Chronos évoque aussi ce temps perdu qui ne reviendra plus et fait prendre conscience des situations ne se présenteront plus. En l’occurence il est celui qui fait sonner l’horloge biologique chez la femme désireuse de donner la vie avant que la nature ne lui permette plus ou  marque le temps de l’entrée en retraite, période redistribuant l’organisation du temps au quotidien. L’astre rappelle les étapes essentielles de l’existence dans lesquelles la spirale de l’existence nous entraine et des leçons sont tirées.
Dissonant, Saturne éveille des sensations intimes désagréables d’isolement même au milieu d’une pièce pleine de monde. Il invite à passer en revue des attitudes passées, des mots entendus reviennent en boomerang. Sous Saturne a lieu une confrontation avec sa propre conscience où la culpabilité et les regrets peuvent danser dans les pensées. La sensation d’être dans un vide et d’attendre le reste de sa vie est un sentiment saisissant. Saturne dissonant fait plier la plus grande des volontés et propose des tête-à-tête avec son être intérieur. Les aspects passagers (progressions, transits) de Saturne dissonants donnent lieu à des recentrages douloureux où le silence peut être l’unique réponse à bien des questionnements. Saturne, l’enseignant, impose une ligne de conduite qu’il faut accepter afin de mieux avancer. Les douleurs des dissonances de Saturne se situent avant la phase d’intégration lorsque l’enseignement apporté par les expériences n’est pas conscientisé. Intégrer la transformation apportée par Saturne nécessite parfois de s’y reprendre en plusieurs étapes.
Les harmoniques de Saturne sont moins ressentis bien évidemment puisqu’ils ne soulèvent pas le niveau d’inconfort des dissonances. Néanmoins, c’est bien dans les dissonances que l’évolution s’amorce, l’homme accouche d’une nouvelle disposition d’esprit après être passé par une rupture au sens propre comme figuré. Cet accouchement peut prendre l’apparence de ruptures concrètes, d’un dépouillement, d’une prise de recul nécessaire ou d’événements divers et variés mis en stand-by et que seul Saturne règle, à son rythme. La patience d’or est apprise auprès de Saturne servant de jalons à votre trajectoire.
La volonté imposée par Saturne est si différente de celle de Mars. Elle est silencieuse, par son pouvoir isolant, Saturne éteint les espoirs et modifie l’angle de vue des choses, ces dernières apparaissent de manière plus pragmatique avec une touche de réalisme qui frise le pessimisme. Il est toujours délicat de voir le verre à moitié plein sous la dissonance de Saturne tout simplement parce qu’il manque les tenants et les aboutissants à la situation en cours. La privation, propre à la dissonance de Saturne, ne donne qu’un angle de vue au moment de la dissonance. C’est pourquoi bien après les dissonances de Saturne, apparait la portée bénéfique de la dissonance Saturnienne.
Des ressources sont puisées ailleurs dans le natal pour survivre à l’inconfort psychologique des dissonances Saturniennes. L’astre applique un principe de réduction dans les situations concernées. Le temps vient régler des situations.
Mars représente le désir de conquérir un territoire, l’envie d’avancer face à ses concurrents et d’imposer sa force. Il incarne les aptitudes au commandement, le dynamisme et l’énergie émise vers autrui. Mars est avant tout le tonus qui anime l’homme et l’évaluation de sa force musculaire. Le carré de Saturne à Mars est une invitation à un rapport de force. Il est la rencontre de la volonté humaine à celle du temps qui impose son rythme.
Véritable bras de fer entre la meilleure volonté et le temps qui n’est pas prêt pour recevoir les volontés humaines, le carré Mars Saturne est la signature parfaite d’une situation aux prises à des résistances. Elle peut s’illustrer à travers diverses circonstances aussi bien professionnelles, matérielles que personnelles et exercer une sorte de paralysie dans deux secteurs illustrés par les maisons concernées et maîtrises.
Saturne dans ses carrés retranscrit un blocage et plus précisément il indique que ce n’est pas l’heure de bénéficier des récompenses d’un investissement antérieur. L’ingrat sentiment rappelle combien Saturne s’oppose momentanément du moins à un climat de détente. Ses carrés s’accompagnent de sentiments de crispation et des difficultés à avoir l’esprit disponible pour autre chose que la problématique en cours. Ses carrés proposent de peaufiner un projet, de trier et d’écouter le sens de Saturne, à savoir qu’il est conseillé d’opter pour la prudence pour avancer. Le temps est le meilleur allié, les situations ne peuvent être épanouissantes pour le moment mais elles se préparent.
La présence de Mars en quadrature à Saturne questionne directement sur la persistance d’un entêtement vers des voies stériles. Cet aspect indique que des forces sont déployées pour avoir peu ou aucun résultat.
En cas d’aspect dans le natal, l’épuisement et le sentiment de parler à des interlocuteurs obtus ou encore campant sur leurs positions sans chercher à les revoir. De cet aspect disgracieux, il résulte fréquemment le maintien d’efforts importants pour parvenir à ses fins ou imposer ses idées. On s’acharne pour atteindre un objectif et a le sentiment d’insister sur les situations afin qu’elles évoluent. Cet aspect existant au natal sous-entend que la vie est perçue telle une lutte pour s’affirmer. On retrouve les dissonances Mars Saturne dans les thèmes où un combat de longue haleine a lieu (procès, divorce long).
L’aspect appliquant de 90° avec une orbe serrée ou nulle semble le plus redoutable suivi de l’opposition dans les conditions astrologiques identiques puis arrivent les aspects mineurs pernicieux tels que le semi-carré et le sesqui-carré. Pour le sesqui-carré 135°, aspect du sentiment de peur et de perte de contrôle des situations, une dissonance Mars Saturne peut invoquer une force d’inertie –45° + 90°) dont on prend conscience – 90°- des conséquences qu’une fois confronté à des situations problématiques devenues ingérables et particulièrement stressantes 135°. Le semi-carré 45° demande de régler quelque chose dont on n’a pas conscience ou que l’on sous-estime, comme un ancien réflexe devenu obsolète et desservant l’évolution. En d’autres termes, on peut être à l’origine de ses propres blocages ultérieurs car on n’a pas agi à temps.
Cependant aux vues du bras de fer entre Mars et Saturne traduisant déjà une force d’inertie, cet aspect mineur 45° exige de redoubler d’effort afin de l’utiliser.
Les aspects de libération de l’aspect dissonant Mars –Saturne ou relais harmoniques délivrent les conditions dans lesquelles est solutionnée la dissonance Mars-Saturne.
L’aspect dissonant Mars-Saturne, n’a pas son pareil en matière d’entêtement. Les dissonances semblent renforcer la détermination et l’acharnement dans un objectif. La présence de cet aspect dissonant signale une âpre volonté et l’absence de découragement devant les pires difficultés. C’est un désir souvent conscient de vouloir tester ses limites, on cherche des adversaires de taille ou place des difficultés sur la route afin de tenter de les dissoudre. Saturne impose à l’homme de se mesurer à lui.
Une volonté que rien n’arrête, la rancune et une détermination inébranlable résultent de cet aspect dissonant. On peut se nourrir de difficultés et prendre un certain plaisir en se trouvant devant des défis difficiles à relever. La motivation immense n’est cependant pas toujours couronnée de satisfactions telles qu’elles sont envisagées. Il existe toujours un décalage entre le résultat escompté et la réalité.
Avant que ne soient découvertes les transsaturniennes, Uranus, Neptune, Pluton, dans le Septénaire Mars et Saturne restent des planètes donnant lieu à des aspérités quand il est question de communication. Si le premier est symbole d’énergie et d’autorité, il invoque également la guerre, apprécie un climat contestataire, de provocation, les conflits ouverts tandis que le second, Saturne installe une résistance silencieuse, l’absence de diplomatie, l’obstacle et la privation. Cette signature sous-entend au cours d’une vie, la propension à s’attirer des ennemis déclarés et à voir leurs attitudes nuisibles.
Les hostilités sont fréquentes et peuvent se décliner sous la forme d’une prise de pouvoir d’une personne sur l’autre ou de rapports de force, de conflits d’opinions, d’incompatibilité de caractères. La diplomatie fait totalement défaut et il existe une réelle difficulté à communiquer et notamment à s’écouter. Il s’agit d’un aspect capable d’installer une guerre entre deux personnes qui ne se supportent pas, qu’il s’agisse dans la vie privée ou professionnelle.
Générateur de colère noire ou de sentiments ingrats, les émotions négatives sont exacerbées et un sentiment de rancoeur n’est jamais bien loin. Saturne prive Mars de sa superbe, il ne lui permet pas d’exercer son autorité dans toute sa dimension et le censure avec un plaisir non dissimulé. On retrouve dans cet aspect Mars Saturne, un plaisir sadique à faire souffrir l’autre ou inversement on est l’objet d’un jeu pervers d’une personnalité qui désire entraver l’épanouissement.
Parmi les personnalités politiques Françaises, nous retrouvons ce carré natal Mars Cancer Saturne Bélier, dans le thème de Marine Le Pen. Le carré désigne deux astres en position de « chute » ce qui caractèrise un ton particulièrement offensif à l’aspect. Il y règne le message d’un désir de chute de l’autorité sur fond d’esprit de compétition. Sa dissonance qui plus est, angulaire, traduit du vécu et non des tendances. Cette dissonance reflète la nature d’une rivalité bien sûr avec d’autres couleurs politiques mais on y lit les rapports de force avec Jean-Marie Lepen.
Actuellement présent dans le ciel mondial et pour quelques jours encore, le carré Mars Vierge Saturne Sagittaire invite à ne pas bousculer le dieu du temps, Saturne. La phase de rétrogradation de Mercure en Balance dans la dissonance Pluton-Uranus, est toujours d’actualité. Cumulée à ce Mars carré Saturne carré Neptune, le contexte mondial est propice à revoir ses positions. Un contexte des plus frileux où le terme stabilité cherche à se frayer un timide chemin.

Valérie Darmandy
Le 1er Octobre 2015 19h

Dédié à  R.C.

copyrighta92g1c61

Commentaires fermés sur Mars carré Saturne, le bras de fer.

Classé dans 10 ans d'enseignement astrologique 2005-2015, blog d'astrologie

Lune en Capricorne, apprendre à lâcher-prise

Lune en Capricorne, extrait thème Prince Alexander Louis

Quand la Lune se trouve dans ce signe Saturnien, la partie émotionnelle est dissociée de l’analyse. Ainsi, pendant un échange, l’émotion est mise de côté afin d’optimiser l’objectivité du message entendu. Contrairement à la Lune Poisson, véritable papier buvard des ambiances, la Lune en Capricorne possède cette capacité de faire abstraction des émotions.
Cette Lune, lucide sur le monde qui l’entoure, développe peu d’affinités avec les centres d’intérêts spirituels qu’elle cherche à expliquer avec des arguments scientifiques. Son esprit cartésien l’amène volontiers à fréquenter des univers de chiffres et de données où tout a une explication rationnelle. La coloration de cette Lune par les propriétés de Saturne – son maître planétaire – aide à tempérer les emballements tout en donnant quelques leçons de morale. Cette attitude partirait d’un bon sentiment mais l’objectif du message n’est pas toujours perçu ainsi par l’interlocuteur.
Dans les échanges, cette Lune saturnienne a tendance à avoir un esprit critique, des idées préconçues et regorge d’arguments à l’appui. Un engouement pour les débats ayant pour thème des sujets sérieux et les discussions philosophiques sont souvent observés sous cette localisation astrologique. Sceptique, cette Lune a tendance à être habitée par des certitudes et a du mal à changer de point de vue. Pourtant ne voyez pas en ce comportement une volonté d’avoir le dernier mot, c’est plutôt sa grande lucidité et sa soif de connaissance qui s’expriment et elle souhaiterait que son avis soit pris en compte. La crainte de ne pas être assez entendue lui fait adopter des comportements où elle envoie une image diamétralement opposée à ce qu’elle est. Le résultat escompté finit par susciter de la controverse, ainsi en jouant un rôle de composition pour cacher son malaise, cette Lune se révèle maladroite et a bien du mal à faire passer aux autres, son vrai fond. Avec son besoin de placer une étiquette sur les situations, elle a tendance à tirer des conclusions car derrière cette Lune, Saturne se veut clair et méthodique, aussi toute situation est analysée.
Chaque problème a sa solution, tout s’expliquerait presque mathématiquement, c’est un peu la philosophie de cette Lune assez pragmatique. Son attitude rigide dépend des autres aspects et du thème. Néanmoins, on pourra percevoir chez certaines personnes une apparence collet-monté ou une impression hautaine. D’autres allures émanent de la Lune en Capricorne, telle qu’une attitude distante, instaurée par le climat Saturnien. La froideur ou une timidité peut être perçue. Il faut du temps avant que ce luminaire sorte de sa réserve.
Maitrisant cette Lune, Saturne dresse un rempart en guise de protection et avant qu’il ne tombe il peut s’écouler un certain temps. La Lune en Capricorne a besoin de délai pour se dévoiler dans un premier temps puis dans un second temps, s’épanouir. Elle évolue par étapes, une prise de recul est nécessaire afin qu’elle assimile une situation qu’elle aura au préalable analysé sous tous les angles. Elle déploie ses ailes selon un rythme dépendant entièrement de la confiance et de tous les signaux liés à celle-ci. C’est pourquoi, le langage non verbal l’intéresse particulièrement car elle se fit aux attitudes plutôt qu’aux paroles. Cette position astrologique peut indiquer un manque de confiance en soi et surtout aux autres.
La Lune en Capricorne ne peut se confier spontanément comme peuvent le faire certains aspects planétaires de type Uranus-Vénus, Lune Uranus, Mars Vénus, des éléments Gémeaux, Verseau), elle a besoin d’avoir confiance en son interlocuteur et que cette confiance soit alimentée sur le temps par des preuves. Dans un échange, un détail peut ébranler la confiance qu’elle avait acquise envers quelqu’un. Cette Lune est susceptible de rétracter sa confiance face à une attitude déplaisante, il s’agit en outre d’une Lune bien difficile à convaincre.
Une quête de la perfection débouche tôt ou tard dans la vie sur un sentiment d’insatisfaction car ce que recherche la personne auprès des autres, n’existe que dans son idéal. Saturne qui se cache derrière cette Lune, régule la gamme des émotions et restreint leurs expressions. Celles-ci sont tempérées et parfois non affichées. La raison prend le pas sur les émotions dans des proportions nuancées en fonction des aspects annexes.
Avant de s’emballer face à une situation satisfaisante, la Lune en Capricorne observe des paramètres entourant la situation, elle les passe au crible et a besoin de garanties. Les émotions sont plus ou moins contrôlées pendant une période de vie et cette gestion émotionnelle fluctue selon les autres aspects. Il arrive que cette Lune refoule ses émotions et ne les montre qu’avec parcimonie de crainte de l’échec. Cette position astrologique est particulièrement réceptive à la question de l’éthique, à la morale et invite à rester fidèle aux principes transmis par l’autorité parentale.
Sous cette Lune, le formatage dans l’enfance et les codes reçus forment de puissants socles. Par sa maîtrise à la Lune, Saturne cristallise les émotions et leur confère un caractère prégnant. Mieux que dans les 11 autres signes du Zodiaque, dans le Capricorne la Lune grave toute émotion dès le plus jeune âge ; ce que l’enfant voit, entend et sent est intégré et représente une vérité toute puissante dans laquelle l’enfant se range jusqu’au jour où il s’efforce d’en briser le schéma pour créer ses propres codes. Devenu adulte, une personne ayant la Lune en Capricorne peut refuser d’écouter ses propres émotions au nom d’un principe d’éducation resté ancré. Des blocages peuvent avoir pour origine une relation à un parent. Ses interdits viennent en grande partie des verrous installés pendant la période de l’enfance.
Caractérisée par une droiture d’esprit, la Lune en Capricorne aime sentir sa conscience tranquille. Aussi, elle évite d’adopter tout comportement qui pèserait sur sa conscience. En effet, elle aime se sentir sans reproches auprès de ses connaissances. C’est du moins l’impression qu’elle souhaite donner et qui n’est pas toujours l’image perçue par l’extérieur. Entre ce que la personne souhaite projeter comme image et ce que l’extérieur perçoit d’elle, le thème révèle un décalage. Bien qu’elle soit un élément astrologique parmi tant d’autres, cet emplacement de la Lune est une piste à considérer dans ce sens.
L’honnêteté intellectuelle est un principe évident chez la Lune en Capricorne mais elle attend tant des autres que son intransigeance se révèle compliquée pour certains thèmes dotés d’un niveau émotionnel élevé. Dans une discussion des plus ordinaires, cette Lune peut inconsciemment censurer les émotions de son interlocuteur, se heurter à des détails. L’échange spontané laisse la place à des dialogues au contenu contrôlé de crainte d’éveiller la susceptibilité.
En communiquant avec une Lune en Capricorne, certaines personnes un peu plus impulsives doivent adopter des précautions de langage et en définitive l’échange perd de sa fluidité. Si les thèmes le confirment, la communication devient complexe et d’autres aspects astrologiques viennent compenser pour maintenir le confort dans la communication.
Les personnes les plus réceptives (Lune Cancer, Poissons, Scorpion ou des éléments Uraniens) pourront sentir que cette Lune se préserve derrière des barrières et qu’il faut du temps avant qu’elle ne s’ouvre.
Dans la communication, un sentiment d’incompréhension est souvent constaté, il varie selon bien sur les époques et les aspects mais ce sentiment précis d’incompréhension enclenche un vrai problème pour cette Lune. Une crainte se dissimule sous la Lune en Capricorne, la crainte de mal faire et celle de projeter une image éloignée de l’intérieur.
La vie d’une lune en Capricorne peut être jalonnée d’incompréhensions nourrissant son manque de confiance envers les autres. Pour limiter des impairs dans les échanges, adopter le lâcher-prise est fondamental. Néanmoins, il a lieu après bien des expériences et des déconvenues, provoquant la remise en question. Cette Lune doit apprendre à changer sa perception des choses, elle doit intégrer le fait que tout rejet ne rime pas avec échec et doit surtout apprendre à accepter les autres tels qu’ils sont et non pas comme elle voudrait qu’ils soient.
La Lune en Capricorne fait travailler trois points importants : le premier est de trouver l’équilibre entre la part émotionnelle et la part d’intellectualisation. Le second est de travailler sur la confiance en soi et aux autres. Le troisième est de briser des carcans et transgresser des principes dès qu’ils freinent l’évolution. Il peut s’agir d’interdits que la personne se crée. Le défi de cette Lune est de vivre libre, détachée du jugement des autres. Ce dernier point est probablement le plus difficile à atteindre car le regard des autres a du poids. Ce long travail intérieur est souvent perçu comme une étape incontournable pour avancer. Un accouchement de la personne a lieu, non sans mal car ces évolutions demandent des efforts car la personne doit aller à l’encontre de certaines choses qui lui semblent naturelles mais ne permettant plus son évolution. Il peut s’agir de réflexe, d’attitude à rectifier, de comportement à abandonner. Ces changements profonds peuvent accompagner une grande partie de la vie.
Professionnellement, cette Lune a besoin de savoir où elle met les pieds et puisque l’on est jamais mieux servi que par soi-même, elle délègue peu et préfère régenter. L’influence de Saturne sur le luminaire peut tout aussi bien donner la recherche de la sécurité dans un poste professionnel, comme procurer une activité préservant l’indépendance. Les réalisations professionnelles ne dépendant jamais d’un seul élément astrologique, la Lune en Capricorne est un indice parmi d’autres. L’ambition n’est jamais bien loin de sorte qu’une réalisation professionnelle passe au premier plan, comme si la personne née sous une Lune en Capricorne, devait d’abord poser ses bases personnelles avant de construire sa vie intime et d’accorder surtout de l’espace à l’autre. Intégrer l’autre est un processus lent chez cette Lune car l’indépendance est soulignée ; la solitude peut être vécue tel un havre de paix où l’on se ressource. Selon la hauteur de ses ambitions, la personne doit se réaliser dans un premier temps afin d’être psychologiquement disponible pour l’autre.
Ne vous fiez pas aux apparences ! Sous un air timide ou pudique, la Lune Capricorne renferme une détermination propre à Saturne, à savoir une volonté de fer. Saturne la fait mûrir en accélérée, elle est capable d’endosser des responsabilités et d’encaisser des situations difficiles en leur trouvant des circonstances atténuantes. Aussi intransigeante soit-elle face à une attitude irrespectueuse, cette Lune se révèle paradoxalement indulgente. La raison et l’analyse qui prennent le pas sur son émotionnel, l’entrainent à trouver des raisons valables à des situations peu agréables. Saturne est apte à montrer ses deux faces ; la leçon de morale tombe ou une longue explication est trouvée à une situation déplaisante. Les personnes nées sous cette Lune sont conscientes de leur paradoxe déstabilisant pour elles-mêmes et pour l’entourage.

Dans son mode affectif, l’indépendance entre en jeu car maintenir l’autonomie est nécessaire. Assez directive cette Lune sait ce qu’elle veut et n’apprécie guère qu’on lui dicte ce qu’elle doit faire. Un second paradoxe se trouve ici puisqu’elle est à la fois décisionnaire et soucieuse du jugement des autres. Cette Lune est en proie à des conflits intérieurs demandant in fine, de faire un réglage sur l’équilibre entre le désir propre et les principes.
Pour l’équilibre affectif, il est essentiel de préserver des espaces de liberté, des temps de pauses afin de maintenir l’harmonie d’autant que ces moments de repli ont des vertus constructives. En effet, cette Lune intègre lentement les situations et a besoin d’étapes pour les assimiler, les situations qui s’accélèrent l’étoufferaient. En amour, la confiance et le temps la font avancer ou parfois l’aident à défaire les nœuds de son enfance qui seraient un peu trop serrés.
La présence de cette Lune dans un thème sous-entend bien d’autres versants notamment en matière de critères où la barre est haute. La recherche de relations sincères est souhaitée et si possible de relations valorisantes car les personnalités insipides laissent cette Lune dans la plus grande neutralité. Sélective, elle aime évoluer au sein d’un clan, trié sur le volet et ne s’entourer que du meilleur.
Le sens des valeurs, la fiabilité, la fidélité, l’honnêteté intellectuelle et la simplicité sont les principaux piliers de son existence. Cette localisation astrologique est un indice de stabilité affective et situe un degré de patience assez élevé face aux difficultés. L’épanouissement affectif est complet à condition que les ambitions soient réalisées ou que l’espace personnel soit respecté.
Le temps est son meilleur ami. Avec les années et l’expérience, la Lune en Capricorne arrondie ses angles et apprend à mettre un bémol dans ses exigences.
Faire tomber les barrières de la Lune en Capricorne, c’est découvrir un être sensible qui se protège d’un monde hostile.
Toutes les personnes nées sous la Lune Capricorne sont concernées par le transit de Pluton en Capricorne depuis 2008. Pluton  n’entrera en Verseau qu’en 2025 en effectuant ses premières entrées en 2023 et 2024 dans ce signe.

Image, extrait de ma carte du ciel du Prince de Cambridge, né le 22 Juillet 2013 avec la Lune Capricorne.

Valérie Darmandy

le 2014/08/22 à 22h15

copyrighta92g1c61

1 commentaire

Classé dans Amour et astrologie, apprendre l'astrologie, Ascendant, Ascendant signe, astrologie, astrologie 2015, Astrologue Paris, Astrologue professionnelle, blog d'astrologie, Blog d'astrologie 2015-2016, enseignement astrologique, horoscope, la lune en astrologie, les signes astrologiques, Saturne