Archives de Tag: maison XII en astrologie

Variations de la maison XII

article maison XII valerie
Fertile, spirituelle, secrète, éprouvante, mystérieuse, la maison XII présente différentes facettes obligeant à puiser dans divers lieux de la carte natale. Génératrice d’émotions, à mi-chemin entre spiritualité et expériences indicibles, cette maison laisse rarement dans la neutralité.
La maison XII est associée aux réalisations demandant des étapes et de la patience car à l’inverse de la maison I, sous entendant des événements précoces, la XII prédispose à un épanouissement survenant « sur le tard ».
Avec un thème harmonieux, l’on se construit un monde proche d’un idéal tout en préservant le sentiment d’être sous une époque ne reflétant pas ses idées ou ne pouvant répondre aux espérances. Discrète, la maison XII se protège d’un monde qu’elle sent hostile, pour s’en créer un à son image.

La communication de la maison XII

Cette maison favorise une vie intérieure riche. En matière de communication, elle utilise le registre des émotions et sensibilise autrui en touchant sa corde sensible. La XII illustre les freins, les entraves et fait naître un sentiment d’exclusion. Face à ces contrariétés, les réactions et les émotions ressenties ne proviennent pas seulement des astres localisés dans cette maison mais aussi des structures astrologiques réparties dans le thème.

Cette maison expose à une susceptibilité plutôt à fleur de peau et à des interprétations erronées soit par une baisse d’objectivité ou une difficulté à transmettre les informations comme on l’entend.  Lors d’échanges, entre l’objectif visé et le résultat obtenu, la satisfaction n’est pas totale. Il subsiste au fond des doutes et l’on demeure peu convaincu d’avoir été compris comme on l’aurait souhaité.  La maison XII débouche sur le sentiment d’appartenir à une minorité que la majorité du monde ne comprend pas. Convaincre quelqu’un ayant une maison XII occupée, demande des efforts à  ses interlocuteurs. Il faut d’abord rassurer la personne qui possède la maison XII occupée et ne pas le heurter car cette partie du ciel est sensible.

Si le thème le confirme, les astres en début et au milieu de la XII génèrent de couacs dans la communication, laissant lors d’échanges des arrières pensées ou un goût d’inachevé. Ainsi placés, ces astres doivent accepter des concessions ou supporter des contraintes et ce, à divers degrés.  Ces points sont à évaluer non pas avec la simple étude de la XII mais avec l’intégralité de la carte natale. 

Afin d’améliorer des moments inconfortables, instinctivement on puise des ressources situées ailleurs dans le thème natal  en utilisant des aspects favorisant le rééquilibrage.  Ce fonctionnement n’est pas l’apanage de localisations d’astres en maison XII puisque le thème est un dialogue constant entre aspects et maîtrises. Même en l’absence de transits, le thème, en dialogue permanent,  évolue dans le contexte des derniers transits ou du dernier rappel de cycle.

Lors de nouveaux transits ou réactivations de cycles, ceux-ci sont vécus selon la façon dont on a intégré les transits  (ou cycles) précédents.

La stimulation d’une zone de fragilité par des circonstances ou lors d’une conversation, réveille un inconfort générant spontanément la recherche de voies de sortie. Ces voies de sorties sont des aspects harmoniques dans la carte, aidant à réajuster le sentiment d’inconfort.  Lorsqu’il est question de frustration, sentiment propre à la maison XII, la règle est la même, on compense en se servant d’aspects pour tenter de rétablir l’harmonie.  Cependant il y a deux poids, deux mesures, la présence d’astres dans la maison XII met l’accent sur l’augmentation d’une sensibilité à des ambiances et le fait que certaines expériences restent prégnantes.

Le niveau de réceptivité de la maison XII se situe au-dessus des 11 autres maisons et demande de fournir des efforts.  Ces derniers sont plus ou mieux vécus selon l’état général du ciel aidant les astres enfermés en maison XII.

L’attente

Cette maison astrologique invite à passer une partie de sa vie à attendre des situations car la quête d’idéal est importante, sauf que la perfection n’étant pas de ce monde, les espérances aboutissent à des concessions ou des insatisfactions.  Le sentiment d’être incompris ou celui d’appartenir à une minorité que la majorité du monde ne comprend pas, est souvent au rendez-vous.  Ce sentiment peut s’appliquer dans la vie personnelle, comme professionnelle ou s’étendre aux deux.

La XII est la maison des situations en demi-teintes où l’épanouissement est entravé également par des circonstances extérieures. Cette maison réduit la marge de manœuvre et éveille tôt à une  prise de conscience sur la question du libre-arbitre. Ce débat sans fin peut d’ailleurs passionner celles et ceux ayant des maisons XII occupées.

Maison XII, un incubateur

On a pour habitude de répertorier dans cette maison l’univers médical, les experts et les professions liées à la recherche. Dans certains thèmes, le besoin d’aider autrui est tel que l’on embrasse un métier dans les sphères médicales, celles du bien-être ou l’on s’oriente vers des associations pour aider des populations en détresse.

On y référence aussi  les métiers exercés dans l’ombre et le plus grand secret,  les activités qui isolent du reste du monde, en raison d’horaires décalés  (par exemple, personnel naviguant). Les auteurs s’enfermant pour noircir leurs pages peuvent avoir une maison XII. La notion de réclusion, associée à cette maison, est à prendre en considération.  Cet enfermement peut sous-entendre une expérience avec une privation concrète de liberté ou refléter l’environnement professionnel dans lequel on évolue, tel que le métier de gardien d’un centre pénitencier.  Par son symbolisme à la vie in-utéro, la XII immerge avec une joie non dissimulée,  dans des travaux que l’on n’aime pas achever.  Fertile, cette maison place dans un état d’incubation et permet d’élaborer des plans, de réviser des activités en cours de sorte que l’on assiste à un interminable travail pouvant occuper toute une vie. Ceux qui consacrent leurs vies à la recherche sont heureux avec cette maison, propice à tout type d’investigation. Cette partie du ciel est un laboratoire d’où sortent des concepts.

La XII s’inscrit dans une vie professionnelle peu adaptée avec l’air du temps. La maison XII renferme les métiers non reconnus officiellement sous l’époque où vit la personne ou des activités appelées par leurs fonctions,  à préserver la plus grande confidentialité.

En conséquence, pour savoir si la maison XII renferme des prédispositions aux épreuves ou s’avère une matrice à œuvres diverses et variées, l’étude isolée de la XII est bien insuffisante, il faut regarder toute la carte et surtout l’état du maître de XII. Naturellement, l’un n’empêchant pas l’autre, la XII peut sur un seul thème, fonctionner sur différents plans.

Les astres se levant.

Situés en fin de maison XII, les astres ne sont plus à l’étroit, ils imprègnent la personnalité et sont prêts à être utilisés.  En se levant, ces astres sont à la disposition de la personne, à elle de la saisir, de les exploiter avec le mode d’emploi réparti dans tout son thème.

Perceptions de la XII

Associée au signe du Poisson, à Jupiter et Neptune, la maison XII offre un mélange de fertilité et d’inconstance et expose à vivre bien des mues au cours de la vie. Maison des évolutions profondes et du ressenti, la XII développe de l’empathie et il est question de trouver l’équilibre entre sa propre vie et la souffrance du monde à laquelle l’on est réceptif.

En présence de dissonances diverses dans la carte, on peut se trouver en colère contre la société, avoir des difficultés pour s’intégrer à une société qui ne reflète pas ses idées.   On peut ressentir simplement que l’époque ne convient pas et ne pas trouver sa place. La maison XII invite à se réfugier dans un lieu sûr,  loin d’un monde que l’on perçoit, brutal.

Ces ressentis vont du simple sentiment de révolte au souhait d’opter pour une vie marginale. La maison XII donne le sentiment de ne pas être bien  sur le sol natal et vivre en ressentant un malaise dont l’origine n’est pas toujours identifiée. La maison XII peut faire changer radicalement de vie par un départ du territoire en vue de trouver la paix intérieure et trouver l’harmonie dans un nouveau lieu. On rencontre régulièrement des exils  avec cette maison occupée.  Avec des astres positifs et non dissonants, la maison invite à se retirer des terres natales car celles-ci n’apportent pas de possibilités de réalisation. Le départ vers un pays étranger est à étudier avec d’autres dispositions dans la carte, comme la maison IX et l’état du maître ascendant. En l’absence d’exil, on s’éloigne de l’agitation urbaine et coule des jours paisibles au calme. Le choix d’une vie discrète est un souhait souvent exaucé.

La qualité des lieux et l’environnement sont les pierres angulaires de la maison XII  car l’on cherche à fusionner corps et mental avec le lieu où l’on se trouve et cherche des mentalités qui font écho à ses idées.  Cette tranquillité est trouvée lorsque la maison XII est occupée par des astres agréables mais le mental étant très actif avec la maison XII, il arrive que des problèmes soient montés en épingle, là où il n’y en a pas.

Indéniablement cette maison cherche à s’enrichir et à obtenir des réponses aux questions métaphysiques. Elle oriente vers les sphères spirituelles pour trouver un sens à son existence. Idéale pour la méditation, elle accompagne la vie de ceux qui font de la spiritualité, un art de vivre.

Plus sensible que les 11 autres maisons, cette partie du ciel cherche à s’entourer du meilleur et de douceurs. Se ressourcer auprès d’un cocon est fondamental. La XII prédispose à être dévoué mais reste à savoir jusqu’où… On peut s’oublier, être fort pour autrui tout en étant fragile pour soi-même. Au-delà des apparences,  ce paradoxe finit par épuiser et demande à être atténuer afin de limiter les remous émotionnels.  Lorsque l’harmonie intérieure est rompue, si l’affectif fait défaut, la XII expose à traverser des vagues à l’âme plus ou moins profonds.

Cette maison possède la capacité d’encaisser bien des choses, de supporter des concessions sur une longue durée, qui seront plus ou moins acceptées. Elle est liée à des situations d’attente, aux souvenirs, à l’état mélancolique, elle prédispose à ruminer des situations anciennes et à ce titre, en parallèle de la XII l’étude de Saturne est toujours intéressante.  L’intégration du passé et des événements ne passent pas que par la XII mais par des facteurs astrologiques pouvant aider à sublimer.

Dans son ressac lancinant, la XII encombre d’images et d’émotions. Le défi principal de la XII est d’atténuer le ressenti d’émotions polluantes venant ou de réalités dures à supporter et du passé. Apprendre à lâcher-prise est un dilemme pour cette maison, heureusement elle renferme des capacités d’évolution mais celles-ci demandant du temps. Vivre avec une maison XII occupée c’est avoir le sentiment d’être en perpétuelle évolution et d’appartenir à un monde éloigné de celui sous lequel on est né.

Aimer avec une maison XII

L’attente stipulée par cette maison tient toujours de l’état général du thème et des éléments astrologiques liés à la vie affective. Simplement la présence d’astres « affectifs » en XII offre une tendance à rencontrer des situations complexes. On attend une situation ou quelqu’un. On trouve cette maison occupée par ces astres, chez les personnes fermant les yeux sur des situations en acceptant des concessions, ou attendant la libération du partenaire engagé ou au contraire trouvant leur équilibre à travers une relation sans engagement car le partenaire n’est pas libre.

S’agissant d’une maison qui n’est pas précoce, l’équilibre affectif est trouvé après avoir essuyé des déconvenues.  Pour autant la XII ne se limite à subir. On peut opter pour un mode affectif original, des amours libertins, une vie parallèle rendant heureux, un temps car les choix sont rarement libérateurs. Les souvenirs hantent souvent, cette maison peut annoncer des liaisons auxquelles il est difficile de se soustraire psychologiquement ou des espoirs vains envers quelqu’un.

Avec la maison XII l’insatisfaction amoureuse risque d’être en toile de fond et déboucher sur des périodes nostalgiques.  Les concessions vont de pair avec la vie affective : conjoint absent, occupé, forcé de s’éloigner, double vie, des paramètres extérieurs s’immiscent dans la vie privée.  Avoir une maison XII occupée ne rime pas avec épreuve affective, des aspects très dissonants se rencontrent lors d’épreuves affectives, avec une maison XII vide. L’état du maître de XII est à étudier.

Burnout et saisons en enfer

Psychologiquement cette maison fait réfléchir beaucoup et retourner les problèmes dans tous les sens afin de comprendre leurs venues. La XII amène des mini-bilans de vie sous des périodes rapprochées. Elle entraine des remises en question, une culpabilité et des sentiments d’injustice. La colère et le sentiment d’impuissance y sont inhérents. La sensation de stagner peut se présenter par intermittence, selon l’ensemble du thème et de l’état actuel du ciel.

Le versant sombre de la maison XII n’est cependant pas à éluder, sachant que cette maison peut laisser des bleus à l’âme. A l’instar de la VIII, la XII augmente la fatigue psychologique et physique et demande beaucoup l’énergie. Bien qu’elles soient différentes dans leurs façons de fonctionner, une descente aux enfers est possible avec la XII et la VIII  si de nombreux facteurs le répètent dans le thème.  La VIII appelle à une régénération, débouchant vers une renaissance tandis que la XII propose d’assimiler des expériences et de les intégrer, plus lentement.

Les efforts demandés  avec la XII sont importants car la maison impose un sentiment d’impuissance et invite bien des fois à se tourner vers la spiritualité comme voie de salut pour supporter des épreuves. Celles-ci sont répandues dans le thème et encodées par des aspects difficiles ayant des interactions avec le maître de I, de XII, maître de VIII ou des maîtrises affligées dans ces maisons difficiles. Lorsque la XII ou le maître de XII est affligé et reçoit une quantité d’aspects difficiles, les difficultés en cours proposent de sublimer et la personne pioche ailleurs dans sa carte pour supporter les situations.

Des expériences douloureuses et les épreuves sont associées à la XII, comme les privations de liberté,  les affaires non résolues, des situations laissant avec un sentiment d’interrogation, d’inachevé, plaçant dans l’attente, les maladies graves, invalidantes ou nécessitant des prises en charge lourdes. On y trouve l’exclusion sociale, le sentiment d’oppression, de persécution,  des carences sur les produits de première nécessité, elle est la maison des populations en détresse, des laissés pour compte de la société.

La XII très dissonante engendre  de fortes perturbations psychologiques avec une plongée possible en dépression, si le thème y incline. Le burnout, la dépression (voir aspects nataux de Saturne et Neptune puis ces astres au moment des dépressions), les longues maladies appartiennent aux  VIII et XII, aux maîtres de ces maisons et surtout aux aspects liant ces maisons. Pour le burnout, des dissonances de Saturne et Uranus sont fréquentes. Saturne très dissonant demande à dépasser ses propres réserves quand celles-ci sont déjà vides tandis que les dissonances d’Uranus mettent sous pression sans pouvoir se détendre.  L’épuisement, l’accumulation du stress permanent sont des constantes d’Uranus et Saturne dissonants au natal dans des lieux sensibles du thème et stimulés momentanément.

Ces moments de vie sont plus délicats à gérer avec une maison XII difficile (ou un maître de XII difficile),en raison des émotions et des difficultés à évacuer les énergies négatives d’autant que la maison  rend  prisonnier de pensées obsédantes. En période difficile, lâcher prise est réellement un défi pour cette maison qui a tendance naturellement à stocker les émotions.  On peut finir par se sentir agresser par un monde extérieur qui va trop vite.

Sublimer, seul ou avec les autres thèmes.

Afin d’améliorer des moments difficiles, l’on tente instinctivement de sublimer. Cette attitude positive, facile à dire, n’est pas si évidente à adopter et elle n’est pas donnée à tout moment.  Cependant,  le ciel évoluant, les dispositions changent et les opportunités avec. Ce n’est pas parce que la sublimation est difficile dans une période de vie qu’il en sera ainsi toujours.

Pour parvenir à sublimer avec une maison XII occupée, seul le dialogue entre les astres et les luminaires composent les voies de sorties possibles sur lesquelles se diriger pour contrecarrer des aspects bien difficiles. L’élan à rebondir et à transformer le négatif en positif rayonne normalement dans tout le natal. Seulement par l’interaction du ciel mondial sur le natal, il arrive que des endroits du thème natal soient atteints et affectent considérablement la marge de manœuvre.

Face à la dimension de certains climats astrologiques, sublimer devient un parcours du combattant, mobilisant une énergie considérable sur du long terme. Un autre critère intervient pour la sublimation : la durée de transits. Certains d’une durée de plusieurs années, proposent  un bras de fer  car les phases de rétrogradation et passages finissent par épuiser. On doit à la fois puiser dans la carte des aspects compensateurs tout en étant usé par les allées et venues des transits des lentes  (trois passages s’étirant sur une paire d’années).

Il ne faut pas oublier que la XII ne délivre pas spécialement de l’énergie mais en demande. Puisque l’on doit puiser dans des ressources situées ailleurs dans son thème, la XII demande encore plus que les autres maisons, d’adopter cette attitude. Les astres tels que Pluton ou Saturne sont à étudier pour évaluer les efforts à fournir liées à la maison XII, pour aller de l’avant.

Sublimer demande l’intervention de Saturne pour la persévérance et l’intégration, de Pluton pour la capacité à se régénérer à et transformer, d’un bon aspect de Mars pour trouver de l’énergie pour avancer et d’un mental positif. Des aspects forts de Mercure et du Soleil seront nécessaires pour maintenir la clarté sur les situations.   Un bon état d’un maître ascendant pendant les transits même difficiles, permet de préserver l’objectivité sur les situations et aide à sublimer toute situation difficile.

Bien que les voies de sorties existent toujours, si le maître ascendant est pollué par Pluton, rendu opaque par les dissonantes de Neptune ou restreint dans son action par le frein de Saturne, sublimer devient réellement une montagne à gravir.  Il faut être honnête, sublimer n’est pas toujours facile, du moins seul.

Sublimer au contact d’autres thèmes astrologiques.

Heureusement l’outil astrologique est intelligent et sa lecture ne se limite pas au thème isolé, puisque l’interaction entre les thèmes participe à la sublimation. L’astrologie révèle sa pertinence lors de synastries,  car au-delà des émotions liées à la rencontre et des premières années grisantes, les interaspects révèlent l’objectif de la relation.

Il arrive que la sublimation provienne de l’extérieur, par la rencontre d’une personne portant des éléments indispensables au thème de la personne en difficulté. A leur contact, un thème guérit l’autre, les relations sont alors « thérapeutiques » et il arrive que les personnes en soient conscientes au bout de quelques temps.  On retrouve des relations de type coup de foudre, cachant en réalité une sublimation.  Dans les premiers temps, l’attirance du début ne révèle pas le pouvoir cicatrisant d’une relation.

Un éveil collectif de la maison XII

Lorsque l’on évoque la maison XII sur un plan individuel, la maison astrologique renvoie à l’étude de Jupiter et Neptune. La présence de Neptune dans le Poisson, sa dignité astrologique depuis 2011, souligne naturellement les différents visages de la maison XII, les meilleurs comme les pires.

Cela revient à un réveil à échelle collective amorcé à l’entrée cet astre si discret et dont l’émergence augmentera graduellement au fil des 11 prochaines années. Onze ans, c’est le temps qu’il reste à Neptune pour parcourir le signe le plus mystérieux et spirituel des signes zodiacaux. Le transit en dignité de cet astre jamais revenu dans son signe depuis près de 165 ans, devrait coïncider avec la progression d’une époque de dématérialisation et de globalisation. La puissance de l’astre, jusqu’ici discret, devrait creuser le fossé entre les dérives propres à Neptune et la levée d’une époque spirituelle, très « émotionnelle » où le mot solidarité prendra sa pleine dimension. Année après année, l’accent devrait être mis sur l’écologie.

En tant que planète transaturnienne, l’astre agit sur le plan collectif et progressivement dans tout ce la planète a de meilleur et de pire.  Neptune dans sa dignité, inocule une transformation qui, étapes après étapes, changera le paysage et les mentalités.  L’astre, actuellement au début de son périple, est dans sa phase de rétrogradation sur les 5 premiers degrés du signe du Poissons, la route est donc longue. Durant le transit de Neptune en Poisson, les transformations s’opèrent, de façon inéluctable,  son objectif est d’effacer les repères tels que le monde les connaît actuellement en vue d’en installer des nouveaux, en 2025-2026 lorsque l’astre quittera le Poisson.

Le départ de Neptune de sa dignité devrait permettre aux hommes de mesurer l’étendue de son œuvre d’autant que d’autres transaturniennes changeront de signe. Le passage de 3 transaturniennes, Neptune, Uranus, Pluton dans leurs nouveaux signes, Bélier, Gémeaux, Verseau, marquera des années charnières inscrivant des repères dans la mémoire collective. En l’espace de quelques mois, ces trois transaturniennes franchissant des signes, marqueront à la fois une rupture dans les habitudes, les modes de vie actuels et l’émergence de nouvelles bases.

2025-2026. Tandis que Neptune arrivera en Bélier, Pluton sera en Verseau au trigone de son maître, Uranus, ils formeront un trigone en Air.  Un contexte astrologique collectif majeur aura lieu en France non pas sous le prochain quinquennat (2017-2022) mais sous celui qui lui succédera (2022-2027).

 

Article suggéré : Pluton en Verseau, les graines d’un nouveau monde

copyrighta92g1c61

 

Valérie Darmandy

le 2014/09/30  13:00

 

 

 

 

 

3 Commentaires

Classé dans Communauté, Maison XII, Maison XII en astrologie, Neptune, Neptune Poissons, Neptune Poissons dimansion solidarité, prévisions astrologiques mondiales, Prévisions astrologiques mondiales 2015, Spiritualité

Une orientation Sud bénie par Vénus

L’explosion de la Montagne Pelée, les parallèles de déclinaison, la Lune, Cyparis et le cirque Barnum, nom à l’origine de l’expression « l’effet barnum » un des arguments utilisés par les détracteurs de l’astrologie.

ARTICLE  » Une orientation Sud Bénie par Vénus »

_____________

Le langage de l’astrologie se lit en long en large et en diagonale sur divers niveaux pour y récolter les éléments dissimulés, déclencheurs des situations.

Parmi les activités volcaniques du siècle précédent, celle de la Montagne pelée en Martinique en 1902 s’est jouée en quelques secondes : le réveil du volcan pulvérisa la ville de St Pierre. Sur près de 30.000 personnes disparues, seules 2 échappèrent à l’évènement collectif, le prisonnier Louis Auguste Cyparis et Léon Compère, qui était le cordonnier de la ville.

Louis Cyparis à la suite de sa mésaventure fut engagé par le cirque Barnum qui consistait à amuser tout public. On baptisa le fondement de l’astrologie, effet barnum en référence à ce cirque, pensant qu’une analyse peut s’adapter à quiconque… C’est démontrer là toute l’ignorance devant la subtilité et le détail d’une analyse astrologique.

Martinique, St Pierre, Mai 1902.Irruption volcanique.

Pareille manifestation de la nature devait être recoupée par plusieurs résonances, celles des longitudes, l’occupation de certains degrés et régulièrement comme lors de manifestations naturelles, par un étrange ballet planétaire sur les parallèles Nord et Sud et de possibles présences d’astres sur le plan de l’équateur.

En 1992, grâce à un recoupement, j’avais ciblé la formation d’un ouragan, la marge était de 24h, cet ouragan était intercepté par une juxtaposition de courants communs entre parallèles et longitudes. La Lune, encore une fois s’était avérée l’élément fondamental de la situation et le fil conducteur dans la recherche de la date. Le processus de la datation avec ses étapes fut présenté lors du colloque d’astrologie du 16 et 17 Décembre 2000, à Paris.

Dans l’histoire de l’explosion de la Montagne Pelée, le 8 Mai 1902 à 8h02, voici une brève chronologie :

22 Avril : premières explosions, premières ruptures des câbles télégraphiques.

Dans cette semaine, on peut suivre les interaspects avec les Noeuds, retrouvés aussi dans la carte finale du 8 Mai.

Le Soleil établit un 1er contact avec l’axe des Noeuds, le 22 Avril, dans les jours qui suivent, Mercure entre en Taureau et rejoint les Noeuds le 25. Le volcan a ses premiers accès de colère.

L’entrée de Mars ne passe pas inaperçue, il rejoint le petit groupe planétaire déjà installé en élément  » terre », Mars y entre le 27 Avril, le 28, 29 et 30 Avril surviennent les crues de la rivière blanche, la température de l’air augmente sensiblement autour de ces dates, une atmosphère signée Mars ( y compris pour le phénomène des crues lié à l’influence lunaire, ici développé).

Mars rejoint l’axe des Noeuds du 2 au 5 Mai : pendant que le volcan se réveille progressivement, les coulées arrivent.

La répartition des planètes est déséquilibrée, la majorité des planètes a basculé dans l’élément  » Terre », on parle bien d’une réaction naturelle des sols ( Mars, Soleil, Mercure Taureau trigone Saturne Capricorne).

Les longitudes donnent un Jupiter/Verseau sur le 315 ème degré, à 14°25 Verseau :

 » Une forge allumée d’où sort une flamme »

Neptune termine sa course dans le Gémeaux, la dernière semaine d’Avril sur le 29ème degré :

« Dans le ciel, des nuages tristes en fuite, des chiens courants dans des sens contraires » 

degré en rapport avec les phénomènes naturels, météorologiques. Une perturbation venant du ciel ? Sur le plan psychologique, il semble retentir sur les évènements collectifs pour l’avoir trouvé comme faisant partie des points-miroirs calculés pour le 11 Septembre 2001, pour la ville de New-York aux alentours de 9h00 Heure Locale pour NY.  Les degrés sont valides le temps que le degré reste « activé ». Selon la vitesse de la planète impliquée dans le degré, l’influence d’un degré peut durer quelques heures , une journée ou parfois une semaine.

Pour l’analyse de la montagne Pelée, le danger hypothétique venant du ciel est soutenu par le degré du Noeud Nord :

« Un champ d’épis murs, brisé par un vent… une prairie balayée par l’orage »

Grâce à ces deux derniers degrés, on soupçonne un dérèglement météorologique, en tout cas, une perturbation venant du ciel, la notion de vent revient.

Heure H moins 24 

Quittons un instant les longitudes avec l’atmosphère des degrés pour aller voir l’étude du Mont Pelé, du côté des parallèles.

Pluton s’aligne à 14N03 depuis le 6 Mai.

Un parallèle apparaît, Mercure 20N25 à Saturne 20S35, le 7 Mai à 19h25, l’influence astrologique Mercure/Saturne est connue pour son effet neutralisant, cependant la liaison s’effectue d’un parallèle Nord à Sud, répartissant équitablement les énergies, le parallèle Saturne/Mercure est faible.

Un 2ème parallèle attire toute l’attention, c’est le seul  » appliquant » au Nord et sa validité commence dans la journée du 7 Mai et couvre le 8 Mai. Mars parallèle Pluton, un tout autre registre à Mercure/Saturne, compte tenu que Mars présente une déclinaison Nord à 13°50 et va rejoindre Pluton à 14°05 Nord , au cours de la journée du 8 Mai.

Ce 2ème parallèle remplit les conditions d’une prévision puisque la Lune s’y dirige. La Lune monte et descend rapidement dans les déclinaisons, si bien qu’elle aide à se répérer.

La Lune s’aligne à hauteur de ce parallèle le 7 Mai à 7h56 minutes! précisément 24 heures avant le déclenchement de la nuée ardente, survenant à 8h00.

La journée du 7 Mai raisonne sous le courant bouillonnant de Lune-Mars puisque après le parallèle à 7h56, c’est au tour de la conjonction Lune-Mars à 8h17 de se former dans ce créneau horaire étroit, 24heures avant l’éveil volcanique. Toujours pour la journée du 7 Mai, Pluton et la Lune tombent en parallèle à 10h33.

22 heures séparent ce dernier aspect Lune/Pluton de l’irruption, ce n’est qu’une question de longitude, essentiellement le temps que la Lune se dirige vers l’étoile fixe Algol.

Algol 25°12 Taureau, Lune le 8 Mai 1902, à 8h02 : 24°48 Taureau

De la nuée ardente, une aiguille rocheuse de près de 300 mètres, émergea en haut du cratère. L’accouchement de la montagne – l’influence Lunaire – la montagne pelée prenait sa nouvelle apparence.

L’influence maximale et la décomposition d’une datation.

Le 8 Mai, à 21h28 Mars entre en parallèle à Pluton.

L’influence bat des records à l’heure où se forme ce parallèle.

La fourchette de datation démarre la veille quand se produisait le 1er contact Lune/Mars en parallèle ( le 7 Mai à 7h56), parallèle suivi 20 minutes plus tard de la conjonction de même nature : Lune-Mars.

La période d’influence se joue dans un laps de temps étroit, elle part du 7 Mai à 7h56 s’intensifie durant 20 minutes car il y a un effet combiné avec la conjonction et se referme au 8 Mai à 21h28 par la présence du parallèle Mars/Pluton. L’irruption aura lieu dans cette zone hyperactive de nature Lune/Mars/Pluton. Loin de cette pression, Vénus se promène seule sur le plan de l’équateur, avec une déclinaison Sud. En faisant la balance des influences, Vénus au Sud s’oppose à ces énergies actives au Nord.

Maintenant quittons l’analyse un cours instant pour la réalité et l’histoire de la Montagne Pelée.

A St Pierre, les équipes de secours remarquèrent que le survivant Cyparis avait été protégé par son cachot, visiblement à demi enterré mais que le cachot était orienté au Sud. La même observation fut faite sur la maison du cordonnier, 2ème survivant, bénéficiant aussi d’une orientation Sud ( avec les cartes natales favorables et sûrement une influence bienveillante de Vénus dans leurs thèmes).

Pour autant que l’on ne surveille pas les parallèles en astrologie, l’épisode de St Pierre n’est pas bien représenté, si l’on tient compte uniquement des longitudes. Mais les réveils de la nature reposent naturellement davantage sur l’influence d’astres sur les parallèles s’exerçant sur notre globe terreste et à l’influx lunaire également, que tout autre aspect par longitude.

Maintenant, proportionnellement à l’événement et en tenant compte des influences symboliques, il en allait de l’influence de Neptune, astre représentant les nuages, les gazs et évaporations, fumerolles précédant l’irruption volcanique.

Neptune installé en Gémeaux sur son degré  » dans le ciel, des nuages en fuite.. » pouvait s’accorder avec un dérèglement naturel venant du ciel aux vues de la nature aérienne du Gémeaux et évanescente de Neptune.

L’opposition Uranus-Pluton touche les axes I et VII, l’encadrement de l’Ascendant horaire se produit entre Pluton et Neptune, un Neptune décidément très influent à travers l’illustration de son degré, ainsi que par ses correspondances avec les gazs et autres pollutions aériennes ( Gémeaux). Chaque jour durant des mois et mêmes des années, à des heures différentes, l’Ascendant circule en Gémeaux et se retrouve encadré par Neptune-Pluton. Par conséquent, cet encadrement générique dans les années 1900 ne pouvait pas servir de « facteur déclencheur ».

La liaison de Mars, Soleil, Mercure, Lune au trigone de Saturne est mauvaise car le trigone s’établit entre 2 maisons cachées et souterraines ( la VIII) et la XII ( les choses cachées, dissimulées, ce qui précède un changement après une gestation). D’ailleurs la maison XII pourrait s’apparenter à celle de l’accouchement , elle précède la I, ligne d’horizon, celle de l’incarnation, la venue d’un nouveau cycle.

Traduisons par là avec ces trigones en VIII et XII et en terre, un déséquilibre en élément  » terre » , une crise de la terre en préparation.

Comme tout évènement collectif, la carte horaire constitue souvent le cadre, l’apparence, l’environnement où se déroule la situation, mais l’évènement en lui même s’enclenche par un rendez-vous particulier, le plus souvent par la Lune précipitée sur des étoiles fixes éloquentes!

Pour la montagne pelée, la Lune au moment de l’explosion arrive sur l’étoile fixe Algol, étoile responsable de lourdes pertes et de nature violente. Dans les situations ayant pour origine l’intervention d’un élément naturel, les parallèles et étoiles fixes répondent présents. Pour St Pierre, c’est la parallèle de Mars/Pluton au Nord, suivi d’un balayage par l’énergie naturelle lunaire mêlée à une étoile fixe.

Certaines localisations dans les maisons d’une carte horaire, apparaissent à première vue, sans trop d’intérêt et deviennent de vraies révélations. C’est le cas pour l’encadrement du Milieu du Ciel par Vénus/Jupiter dans l’épisode de St Pierre. On pourrait penser que cet encadrement est étonnant compte tenu de l’évènement destructeur mais c’était sans compter sur le parallèle Sud occupé par Vénus. L’encadrement du MC au moment de l’irruption nous renvoie à l’importance de Vénus sur le parallèle Sud.

Jupiter participait à l’encadrement du MC sur ce degré :

 » une forge allumée d’où sort une flamme »

Vénus second astre encadrant le MC, quant à elle, semblait dispenser ses rayons bienveillants sur la région sud de l’Ile.

Le parallèle de Mars à Pluton aurait été plus doux, si l’une des deux planètes avait stationné sur une déclinaison Sud.

La présence de ces deux natures violentes sur la même déclinaison obéit aux lois de la mécanique et aux bases de l’électricité « positif et négatif », si vous mettez deux surfaces aimantées face à face vers leurs pôles positifs respectifs, elles vont se repousser, mais si vous placez un aimant pôle positif vers un autre  négatif ils s’attireront. On peut comprendre la violence de Mars/Pluton balayé par la Lune, le tout sur la même déclinaison Nord.

Concernant le rôle précieux de la Lune, on observe régulièrement le couple tumultueux Lune/Mars dans les phénomènes naturels, crues, irruptions, par le bon sens de l’effet lunaire sur notre éco-système et les cultures et l’effet amplificateur et dynamisant de Mars. Les réunions de Mars/Lune aux périodes d’équinoxe sont à surveiller. ( amplification).

Enfin je terminerais l’article en faisant plein feux sur la Lune dont l’influence fait l’unanimité dans les campagnes. Certains ont pu être témoins de la place capitale occupée par la Lune dans certaines familles, où l’on vit encore sous son rythme ( vie rurale, cultures). Des paysans vivant des bienfaits de leurs potagers vous enseigneront l’art de cultiver un jardin. Ils vous diront que certaines catégories de légumes se sèment seulement au cours d’une Lune descendante, d’autres pendant une Lune montante. Les légumes dont on consomme la racine sont semés pendant une Lune descendante ( radis, carottes), les légumes montants ou sans racine de préférence, sous Lune montante. Semer des radis sous une Lune montante atrophie la racine et surcharge les feuilles ( ce qui est à la surface) , la partie émergée du légume se développe plus vite sous les effets lunaires.

De cet apprentissage cautionnant l’effet lunaire, transmis de père en fils, on ne peut oublier la célèbre Lune Rousse, appelée ainsi car elle apparaît orangée dans le ciel d’Avril ou au cours des premières semaines de Mai. A ce moment là de l’année, la Lune se trouve en Scorpion et le Soleil en Taureau. Cette Lune Rousse est intéressante à observer par sa taille et sa couleur.

Plongés sans le savoir, au coeur même de l’astrologie, on confierait volontiers, à ce monde rural – gardien des traditions- que les effets de la Lune dépassent le secret d’un beau jardin.

Pour plus d’informations sur les saints de Glace et la Lune rousse sur les cultures :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saints_de_glace

Paris 7 Juillet 2002 article dédié à Laurent et Mirella.

article publié en Mars 2003 dans le magasine astrologique du RAO « Trois, Sept, Onze ».

©Valérie Darmandy

___________

INFOS LIENS/Louis-Auguste Cyparis http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Auguste_Cyparis. Cyparis fut engagé par le cirque Barnum de Phinéas Taylor Barnum, nom à l’origine de l’expression  » Effet barnum »  un des arguments des détracteurs de l’astrologie.

http://www.lave-volcans.com/fiches_science_5.html

1 commentaire

Classé dans astrologie mondiale, astrologue, degrés symboliques, effet barnum, etoiles fixes astrologie, etude astrologique, la lune en astrologie, Langage astral, Maisons astrologiques, symbolisme