Archives de Tag: maison VIII astrologie

Une orientation Sud bénie par Vénus

L’explosion de la Montagne Pelée, les parallèles de déclinaison, la Lune, Cyparis et le cirque Barnum, nom à l’origine de l’expression « l’effet barnum » un des arguments utilisés par les détracteurs de l’astrologie.

ARTICLE  » Une orientation Sud Bénie par Vénus »

_____________

Le langage de l’astrologie se lit en long en large et en diagonale sur divers niveaux pour y récolter les éléments dissimulés, déclencheurs des situations.

Parmi les activités volcaniques du siècle précédent, celle de la Montagne pelée en Martinique en 1902 s’est jouée en quelques secondes : le réveil du volcan pulvérisa la ville de St Pierre. Sur près de 30.000 personnes disparues, seules 2 échappèrent à l’évènement collectif, le prisonnier Louis Auguste Cyparis et Léon Compère, qui était le cordonnier de la ville.

Louis Cyparis à la suite de sa mésaventure fut engagé par le cirque Barnum qui consistait à amuser tout public. On baptisa le fondement de l’astrologie, effet barnum en référence à ce cirque, pensant qu’une analyse peut s’adapter à quiconque… C’est démontrer là toute l’ignorance devant la subtilité et le détail d’une analyse astrologique.

Martinique, St Pierre, Mai 1902.Irruption volcanique.

Pareille manifestation de la nature devait être recoupée par plusieurs résonances, celles des longitudes, l’occupation de certains degrés et régulièrement comme lors de manifestations naturelles, par un étrange ballet planétaire sur les parallèles Nord et Sud et de possibles présences d’astres sur le plan de l’équateur.

En 1992, grâce à un recoupement, j’avais ciblé la formation d’un ouragan, la marge était de 24h, cet ouragan était intercepté par une juxtaposition de courants communs entre parallèles et longitudes. La Lune, encore une fois s’était avérée l’élément fondamental de la situation et le fil conducteur dans la recherche de la date. Le processus de la datation avec ses étapes fut présenté lors du colloque d’astrologie du 16 et 17 Décembre 2000, à Paris.

Dans l’histoire de l’explosion de la Montagne Pelée, le 8 Mai 1902 à 8h02, voici une brève chronologie :

22 Avril : premières explosions, premières ruptures des câbles télégraphiques.

Dans cette semaine, on peut suivre les interaspects avec les Noeuds, retrouvés aussi dans la carte finale du 8 Mai.

Le Soleil établit un 1er contact avec l’axe des Noeuds, le 22 Avril, dans les jours qui suivent, Mercure entre en Taureau et rejoint les Noeuds le 25. Le volcan a ses premiers accès de colère.

L’entrée de Mars ne passe pas inaperçue, il rejoint le petit groupe planétaire déjà installé en élément  » terre », Mars y entre le 27 Avril, le 28, 29 et 30 Avril surviennent les crues de la rivière blanche, la température de l’air augmente sensiblement autour de ces dates, une atmosphère signée Mars ( y compris pour le phénomène des crues lié à l’influence lunaire, ici développé).

Mars rejoint l’axe des Noeuds du 2 au 5 Mai : pendant que le volcan se réveille progressivement, les coulées arrivent.

La répartition des planètes est déséquilibrée, la majorité des planètes a basculé dans l’élément  » Terre », on parle bien d’une réaction naturelle des sols ( Mars, Soleil, Mercure Taureau trigone Saturne Capricorne).

Les longitudes donnent un Jupiter/Verseau sur le 315 ème degré, à 14°25 Verseau :

 » Une forge allumée d’où sort une flamme »

Neptune termine sa course dans le Gémeaux, la dernière semaine d’Avril sur le 29ème degré :

« Dans le ciel, des nuages tristes en fuite, des chiens courants dans des sens contraires » 

degré en rapport avec les phénomènes naturels, météorologiques. Une perturbation venant du ciel ? Sur le plan psychologique, il semble retentir sur les évènements collectifs pour l’avoir trouvé comme faisant partie des points-miroirs calculés pour le 11 Septembre 2001, pour la ville de New-York aux alentours de 9h00 Heure Locale pour NY.  Les degrés sont valides le temps que le degré reste « activé ». Selon la vitesse de la planète impliquée dans le degré, l’influence d’un degré peut durer quelques heures , une journée ou parfois une semaine.

Pour l’analyse de la montagne Pelée, le danger hypothétique venant du ciel est soutenu par le degré du Noeud Nord :

« Un champ d’épis murs, brisé par un vent… une prairie balayée par l’orage »

Grâce à ces deux derniers degrés, on soupçonne un dérèglement météorologique, en tout cas, une perturbation venant du ciel, la notion de vent revient.

Heure H moins 24 

Quittons un instant les longitudes avec l’atmosphère des degrés pour aller voir l’étude du Mont Pelé, du côté des parallèles.

Pluton s’aligne à 14N03 depuis le 6 Mai.

Un parallèle apparaît, Mercure 20N25 à Saturne 20S35, le 7 Mai à 19h25, l’influence astrologique Mercure/Saturne est connue pour son effet neutralisant, cependant la liaison s’effectue d’un parallèle Nord à Sud, répartissant équitablement les énergies, le parallèle Saturne/Mercure est faible.

Un 2ème parallèle attire toute l’attention, c’est le seul  » appliquant » au Nord et sa validité commence dans la journée du 7 Mai et couvre le 8 Mai. Mars parallèle Pluton, un tout autre registre à Mercure/Saturne, compte tenu que Mars présente une déclinaison Nord à 13°50 et va rejoindre Pluton à 14°05 Nord , au cours de la journée du 8 Mai.

Ce 2ème parallèle remplit les conditions d’une prévision puisque la Lune s’y dirige. La Lune monte et descend rapidement dans les déclinaisons, si bien qu’elle aide à se répérer.

La Lune s’aligne à hauteur de ce parallèle le 7 Mai à 7h56 minutes! précisément 24 heures avant le déclenchement de la nuée ardente, survenant à 8h00.

La journée du 7 Mai raisonne sous le courant bouillonnant de Lune-Mars puisque après le parallèle à 7h56, c’est au tour de la conjonction Lune-Mars à 8h17 de se former dans ce créneau horaire étroit, 24heures avant l’éveil volcanique. Toujours pour la journée du 7 Mai, Pluton et la Lune tombent en parallèle à 10h33.

22 heures séparent ce dernier aspect Lune/Pluton de l’irruption, ce n’est qu’une question de longitude, essentiellement le temps que la Lune se dirige vers l’étoile fixe Algol.

Algol 25°12 Taureau, Lune le 8 Mai 1902, à 8h02 : 24°48 Taureau

De la nuée ardente, une aiguille rocheuse de près de 300 mètres, émergea en haut du cratère. L’accouchement de la montagne – l’influence Lunaire – la montagne pelée prenait sa nouvelle apparence.

L’influence maximale et la décomposition d’une datation.

Le 8 Mai, à 21h28 Mars entre en parallèle à Pluton.

L’influence bat des records à l’heure où se forme ce parallèle.

La fourchette de datation démarre la veille quand se produisait le 1er contact Lune/Mars en parallèle ( le 7 Mai à 7h56), parallèle suivi 20 minutes plus tard de la conjonction de même nature : Lune-Mars.

La période d’influence se joue dans un laps de temps étroit, elle part du 7 Mai à 7h56 s’intensifie durant 20 minutes car il y a un effet combiné avec la conjonction et se referme au 8 Mai à 21h28 par la présence du parallèle Mars/Pluton. L’irruption aura lieu dans cette zone hyperactive de nature Lune/Mars/Pluton. Loin de cette pression, Vénus se promène seule sur le plan de l’équateur, avec une déclinaison Sud. En faisant la balance des influences, Vénus au Sud s’oppose à ces énergies actives au Nord.

Maintenant quittons l’analyse un cours instant pour la réalité et l’histoire de la Montagne Pelée.

A St Pierre, les équipes de secours remarquèrent que le survivant Cyparis avait été protégé par son cachot, visiblement à demi enterré mais que le cachot était orienté au Sud. La même observation fut faite sur la maison du cordonnier, 2ème survivant, bénéficiant aussi d’une orientation Sud ( avec les cartes natales favorables et sûrement une influence bienveillante de Vénus dans leurs thèmes).

Pour autant que l’on ne surveille pas les parallèles en astrologie, l’épisode de St Pierre n’est pas bien représenté, si l’on tient compte uniquement des longitudes. Mais les réveils de la nature reposent naturellement davantage sur l’influence d’astres sur les parallèles s’exerçant sur notre globe terreste et à l’influx lunaire également, que tout autre aspect par longitude.

Maintenant, proportionnellement à l’événement et en tenant compte des influences symboliques, il en allait de l’influence de Neptune, astre représentant les nuages, les gazs et évaporations, fumerolles précédant l’irruption volcanique.

Neptune installé en Gémeaux sur son degré  » dans le ciel, des nuages en fuite.. » pouvait s’accorder avec un dérèglement naturel venant du ciel aux vues de la nature aérienne du Gémeaux et évanescente de Neptune.

L’opposition Uranus-Pluton touche les axes I et VII, l’encadrement de l’Ascendant horaire se produit entre Pluton et Neptune, un Neptune décidément très influent à travers l’illustration de son degré, ainsi que par ses correspondances avec les gazs et autres pollutions aériennes ( Gémeaux). Chaque jour durant des mois et mêmes des années, à des heures différentes, l’Ascendant circule en Gémeaux et se retrouve encadré par Neptune-Pluton. Par conséquent, cet encadrement générique dans les années 1900 ne pouvait pas servir de « facteur déclencheur ».

La liaison de Mars, Soleil, Mercure, Lune au trigone de Saturne est mauvaise car le trigone s’établit entre 2 maisons cachées et souterraines ( la VIII) et la XII ( les choses cachées, dissimulées, ce qui précède un changement après une gestation). D’ailleurs la maison XII pourrait s’apparenter à celle de l’accouchement , elle précède la I, ligne d’horizon, celle de l’incarnation, la venue d’un nouveau cycle.

Traduisons par là avec ces trigones en VIII et XII et en terre, un déséquilibre en élément  » terre » , une crise de la terre en préparation.

Comme tout évènement collectif, la carte horaire constitue souvent le cadre, l’apparence, l’environnement où se déroule la situation, mais l’évènement en lui même s’enclenche par un rendez-vous particulier, le plus souvent par la Lune précipitée sur des étoiles fixes éloquentes!

Pour la montagne pelée, la Lune au moment de l’explosion arrive sur l’étoile fixe Algol, étoile responsable de lourdes pertes et de nature violente. Dans les situations ayant pour origine l’intervention d’un élément naturel, les parallèles et étoiles fixes répondent présents. Pour St Pierre, c’est la parallèle de Mars/Pluton au Nord, suivi d’un balayage par l’énergie naturelle lunaire mêlée à une étoile fixe.

Certaines localisations dans les maisons d’une carte horaire, apparaissent à première vue, sans trop d’intérêt et deviennent de vraies révélations. C’est le cas pour l’encadrement du Milieu du Ciel par Vénus/Jupiter dans l’épisode de St Pierre. On pourrait penser que cet encadrement est étonnant compte tenu de l’évènement destructeur mais c’était sans compter sur le parallèle Sud occupé par Vénus. L’encadrement du MC au moment de l’irruption nous renvoie à l’importance de Vénus sur le parallèle Sud.

Jupiter participait à l’encadrement du MC sur ce degré :

 » une forge allumée d’où sort une flamme »

Vénus second astre encadrant le MC, quant à elle, semblait dispenser ses rayons bienveillants sur la région sud de l’Ile.

Le parallèle de Mars à Pluton aurait été plus doux, si l’une des deux planètes avait stationné sur une déclinaison Sud.

La présence de ces deux natures violentes sur la même déclinaison obéit aux lois de la mécanique et aux bases de l’électricité « positif et négatif », si vous mettez deux surfaces aimantées face à face vers leurs pôles positifs respectifs, elles vont se repousser, mais si vous placez un aimant pôle positif vers un autre  négatif ils s’attireront. On peut comprendre la violence de Mars/Pluton balayé par la Lune, le tout sur la même déclinaison Nord.

Concernant le rôle précieux de la Lune, on observe régulièrement le couple tumultueux Lune/Mars dans les phénomènes naturels, crues, irruptions, par le bon sens de l’effet lunaire sur notre éco-système et les cultures et l’effet amplificateur et dynamisant de Mars. Les réunions de Mars/Lune aux périodes d’équinoxe sont à surveiller. ( amplification).

Enfin je terminerais l’article en faisant plein feux sur la Lune dont l’influence fait l’unanimité dans les campagnes. Certains ont pu être témoins de la place capitale occupée par la Lune dans certaines familles, où l’on vit encore sous son rythme ( vie rurale, cultures). Des paysans vivant des bienfaits de leurs potagers vous enseigneront l’art de cultiver un jardin. Ils vous diront que certaines catégories de légumes se sèment seulement au cours d’une Lune descendante, d’autres pendant une Lune montante. Les légumes dont on consomme la racine sont semés pendant une Lune descendante ( radis, carottes), les légumes montants ou sans racine de préférence, sous Lune montante. Semer des radis sous une Lune montante atrophie la racine et surcharge les feuilles ( ce qui est à la surface) , la partie émergée du légume se développe plus vite sous les effets lunaires.

De cet apprentissage cautionnant l’effet lunaire, transmis de père en fils, on ne peut oublier la célèbre Lune Rousse, appelée ainsi car elle apparaît orangée dans le ciel d’Avril ou au cours des premières semaines de Mai. A ce moment là de l’année, la Lune se trouve en Scorpion et le Soleil en Taureau. Cette Lune Rousse est intéressante à observer par sa taille et sa couleur.

Plongés sans le savoir, au coeur même de l’astrologie, on confierait volontiers, à ce monde rural – gardien des traditions- que les effets de la Lune dépassent le secret d’un beau jardin.

Pour plus d’informations sur les saints de Glace et la Lune rousse sur les cultures :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saints_de_glace

Paris 7 Juillet 2002 article dédié à Laurent et Mirella.

article publié en Mars 2003 dans le magasine astrologique du RAO « Trois, Sept, Onze ».

©Valérie Darmandy

___________

INFOS LIENS/Louis-Auguste Cyparis http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Auguste_Cyparis. Cyparis fut engagé par le cirque Barnum de Phinéas Taylor Barnum, nom à l’origine de l’expression  » Effet barnum »  un des arguments des détracteurs de l’astrologie.

http://www.lave-volcans.com/fiches_science_5.html

1 commentaire

Classé dans astrologie mondiale, astrologue, degrés symboliques, effet barnum, etoiles fixes astrologie, etude astrologique, la lune en astrologie, Langage astral, Maisons astrologiques, symbolisme

Richesses de la Maison VIII

Grande prêtresse de tous les fantasmes,  la maison VIII rattachée à l’érotisme renferme bien d’autres richesses intérieures. Loin d’être limitée à son caractère anxiogène et mortifère, le pouvoir régénérant de la maison VIII  fait appel aux énergies aussi puissantes que subtiles et invite  à vivre avec. Cette maison astrologique  recycle les énergies circulant dans le corps et l’esprit et possède la particularité de  nettoyer  les scories, certes avouons le, non pas sans un certain état de crise.   Une maison à étudier attentivement et conjointement avec l’état de Pluton, Mars et le signe du Scorpion, avec lesquels elle est en analogie. Uranus peut être examiné aussi en option car il est en état d’exaltation en Scorpion.

Bienvenue dans l’hyper réceptivité au monde de l’invisible !

Apprivoiser la maison VIII n’est pas une mince affaire car on évolue dans la sphère du ressenti, parfois de l’ irrationnel, aussi ,verbaliser les expériences qui en découlent s’avère un exercice de haute voltige.  La plupart des expériences liées à la VIII sont énergivores et se présentent avec un versant initiatique favorisant nul doute la croissance de l’esprit mais présentent le risque d’entraîner la mort symbolique d’une partie de la personnalité. Cette maison permet de vivre de profondes transformations, elle invite à « apprendre » le lâcher prise et à accepter de perdre certaines situations et pour cela elle placera des situations sur la route repoussant les limites. L’apprentissage peut prendre toute une vie. La croissance qui opère sous la maison VIII est enrichissante mais on doit en échange lui laisser une part de souffrance psychique. Des situations se désagrègent d’elles mêmes pour amener des nouvelles bases, la maison VIII est la chrysalide et fait passer l’humain à travers des transformations radicales. Celles ci peuvent être psychiques ou mêmes physiques.

Les facultés psychiques, l’indicible, les pouvoirs magiques, l’attrait vers les mondes invisibles, et expériences extraordinaires appartiennent à cette maison (expérience de mort imminente, phénomènes psychiques, facultés médiumniques, expériences avec l’au-delà) Cette zone du thème astrologique fait référence aux phénomènes dits paranormaux ,catalogués ainsi, parce que jusqu’à présent les technologies utilisées par l’homme ne les a pas élucidés. Où se situe la frontière du normal du paranormal certainement dans le fait qu’on ne trouve pas de fondement rationnel à l’époque où on observe les phénomènes.

L’invisibilité et le mystère règnent sur la maison VIII de sorte qu’elle s’étend à tout ce qui, aujourd’hui, reste non élucidé,  mais le sera peut être demain.

Les significations astrologiques s’adaptent selon les époques, la maison VIII d’aujourd’hui ne contiendra pas les mêmes significations que la maison VIII des générations futures. Le principe d’invisibilité fait partie de notre quotidien sans aller bien loin.

Les ondes qui entourent notre vie appartiennent plutôt à Uranus, les technologies. Les ondes sont invisibles, on ne les voit pas pourtant leurs existences sont une réalité. Elles font partie de notre quotidien ( Wifi, portables, télécommandes, antennes), on peut les associer  à Uranus et Pluton, Uranus pour son analogie à la partie  High-Tech et Pluton pour l’aspect d’invisibilité des ondes.  Ceci n’est pas sans rappeler à nouveau ce carré actuel d’Uranus-Pluton actif depuis Août 2011 et pour les 5 prochaines années au cours duquel l’évolution humaine jouerait-elle à l’apprenti sorcier en allant trop loin  avec les technologies ?

Réponse dans quelques années en plein vortex Uranus-Pluton.

La Maison VIII recèle bien des fonctions, des souffrances comme des trésors, elle invite à découvrir ses propres limites physiques et psychiques et procure dans certaines expériences une sorte de vertige. L’expression de la sexualité en est l’illustration la plus aboutie à travers l’orgasme  surnommé la petite mort pour évoquer l’état de déconnexion après la jouissance, signature plutonienne/scorpion.  Nous voici dans le domaine le plus sacré  où les énergies changent totalement de dimension pendant l’acte sexuel.

La maison VIII amène son lot de pertes matérielles ou sentimentales. On doit abandonner des situations ou des êtres sur le chemin. Elle est la maison de la mort physique  mais étrangement celle  par laquelle la vie arrive si on considère que la vie démarre dès la division des cellules après la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde.  L’incarnation au moment de la naissance, associée à la maison I  est une évidence pourtant la maison VIII a pour origine la vie par la fécondation.

L’amour et la maison VIII

Le pouvoir magique de la maison VIII englobe les fameuses phéromones et leurs vertus hypnotiques à inonder le cerveau pendant la phase de séduction. Cette période est particulière car elle soulève des énergies considérables,  c’est l’éveil de tous les sens et des marqueurs sensoriels du thème entier et du plus intime et sacré , maison VIII, la sexualité.  Voir les contacts entre Vénus et  Mars absolument pour les sens.

Quelque soient les transits astrologiques sous lesquels se produisent une grande rencontre amoureuse, elle est toujours accompagnée d’un phénomène chimique qui sollicite les énergies de la maison VIII.

La femmes et la maison VIII.

La maison VIII est aussi un référent important dans la vie d’une femme. Au cours de son existence la femme va connaitre des transformations majeures, à commencer par sa métamorphose de son état de jeune fille en femme puis bien plus tard, au moment de la ménopause, elle vivra à nouveau une transformation radicale. Dans la vie d’une femme , ces états successifs de morts  symboliques illustrent à merveille le processus de transformation lié à la maison VIII.  D’ailleurs on pourrait s’interroger sur ces grandes transformations traversées par la gente féminine et observer nul doute des transits remarquables accompagner ces phases !

Les liaisons astrologiques entre la I, le maître de I et la VIII et maître de VIII sont précieuses pour éclairer du rapport entretenu entre l’individu et cette maison. Les interférences entre  la maison I et la maison VIII unissent l’individu à ces sphères. Ceci peut expliquer un intérêt envers les significations de la VIII ou un choix délibéré pour une voie professionnelle : un médecin réanimateur travaillant sur les valeurs vie et mort, un médecin légiste. Les valeurs sont liées.

Cette maison est intéressante car la personne va travailler sur les énergies consciemment ou inconsciemment et sublimer souvent les planètes qui se trouvent dans la VIII.

Naturellement dans un thème natal les aspects fonctionnent à la fois sur plusieurs dimensions et sur divers plans, professionnel, psychique, relationnel il faudra donc pousser les investigations dans la carte entière car un maitre de I et de VIII liés ont bien d’autres secrets.

Alors lorsque vous voyez une maison astrologique VIII remplie dites vous qu’une opportunité de sublimer les aspects à l’intérieur se présente et l’objectif est d’en extraire une richesse. Des souffrances naissent des forces, tel est le message transmis par la maison VIII.

Le pouvoir fabuleux aussi destructeur que regénérant de la maison VIII n’a pas fini de s’étendre au fur et à mesure de l’évolution des outils  » invisibles » développés dans ce monde actuel.

Article intéressant sur le pouvoir des phéromones.

http://www.ledevoir.com/societe/science-et-technologie/111357/l-odeur-de-l-amour

Tous droits réservés. Reproduction interdite.

par Valérie Darmandy, le 2011/11/06 à 16:05

2 Commentaires

Classé dans amour et relations, astrologie et sexualité, astrologie gratuite, Astrologie Puteaux, astrologue, Maison astrologique, Pluton, Pluton carré Uranus