Archives de Tag: lecture globale de thème astrologique

L’astrologie en mineur majeur


Selon sa présentation, un ciel astrologique déroule sa hiérarchie céleste et montre la porte d’entrée à l’astrologue.  Entre  la classification des aspects sur le papier et l’orientation décidée par le ciel, il y a parfois tout un monde.

Par sa localisation dans des lieux stratégiques (angles, maîtres d’ angles, conjoint au maître ascendant ou pris dans des réceptions mutuelles, Yod aspectant le maître ascendant etc… ) un aspect astrologique mineur prend une dimension majeure car il constitue la clef de voûte du ciel.

Certes, on a rangé les aspects en deux catégories distinctes : les majeurs et les mineurs, pourtant en séparant les aspects mineurs des majeurs, l’erreur serait de considérer  ces aspects mineurs secondaires ou pire optionnels.

Mettre de côté un aspect angulaire autour duquel s’articulent des aspects mineurs reviendrait à se priver d’un élément essentiel dans l’analyse. Dans les cas où l’aspect mineur remplit des conditions astrologiques exceptionnelles, omettre  son intégration dans l’analyse par négligence peut exposer à des interprétations incomplètes ou erronées.

Les aspects sont l’habillage mais la qualité de leurs contenus  compte davantage que leurs formes, de sorte qu’une constitution astrologique difficile d’un trigone peut altérer l’effet positif attendu par ce dernier. Cette erreur se rencontre surtout chez les débutants en astrologie, associant spontanément aspects majeurs avec efficacité et percevant dans le trigone un aspect exclusivement positif.

En dépit de leur étiquette « aspects mineurs », si un mineur occupe les premières loges d’un thème, par son emplacement il devient automatiquement majeur sur le chemin de vie de la personne.  Tout aspect dit mineur au maître ascendant ou maître d’angle devient un aspect majeur dominant, il installe un processus ou une problématique appelée à être pleinement vécue. Cela peut s’illustrer concrètement par un talent, une créativité ( Bi-Quintile, Quintile) ou un travail sur la personne, par des situations à dépasser ou à améliorer ( Quinconce) ou des prises de conscience soudaines résultant d’actes antérieurs (Sesqui-carré) une attitude à gommer car susceptible d’amener des complications (Semi-carré) ou une obligation d’être au service d’autrui et ( le Tri-décile, 108° aspect d’énergie à canaliser, spirituel et introduisant une notion de performance).

Un carré peut avoir une portée plus positive qu’un trigone si le carré remplit des conditions astrologiques particulières. Le sextil qui traduit de la constance, une régularité et l’assiduité au travail peut, in fine, donner un résultat analogue à un trigone faible. La notion de temps intervient aussi dans les aspects, le sextil inclut une réalisation par étapes, plus lente qu’avec un trigone, qui si il est de qualité, propose des situations qui s’ouvrent rapidement. En l’occurrence, un trigone en très bon état céleste et terrestre sur des points clés s’avère retentissant. Les valeurs des planètes à 120° l’une de l’autre, s’unissent et procurent des ouvertures bien visibles. Un sextil très bien aspecté et bien orienté peut générer sur le chemin de vie autant qu’un trigone de qualité moyenne.  J’en viens aux idées reçues sur les aspects que l’on pense positifs sous prétexte qu’ils forment des angles harmoniques. Ce n’est pas aussi simple en astrologie. Il en va de même avec Vénus et Jupiter que l’on appelle les grandes bénéfiques ; lorsqu’elles sont très dissonantes elles peuvent s’avérer venimeuses. Le nom de la planète ne doit pas être un gage de facilité ou susciter une crainte. Saturne bien aspecté est capable d’amener une stabilité et de la pérennité aux situations.

Prudence sur les trigones

On a coutume de dire que le trigone est puissant et bénéfique pourtant si ce dernier n’a aucune maîtrise dominante et qu’il s’installe dans un état céleste neutre, il sera affaibli. Les trigones sont en théorie des aspects puissants mais les conjonctions et les oppositions passent devant le trigone, toujours en théorie. Seule l’orientation du thème décide de la hiérarchisation des aspects.

Les trigones sont des aspects potentiellement versatiles  car l’angle de 120 degrés  orbe + /- 8  sous-entend une ouverture maximale à un contexte.  Il convient d’identifier ce qu’ouvre un trigone…

La personne peut être exposée à une situation, bénéficier d’un climat ou hériter d’une situation sans effort. Le trigone donne de l’envergure, il peut coincider avec le fait qu’une personne occupe l’espace socialement, son rayonnement dépend non pas du trigone mais de la qualité de celui-ci.  L’orbe est donnée ici à titre indicatif, si le trigone ou un aspect ferme une figure,  l’orbe s’étend de quelques degrés supplémentaires.

Avec les notions d’ouverture et d’accélération propres au trigone, une vérification des maitrises valide si le trigone est réellement bénéfique où si il n’est pas annonciateur d’un processus d’accélération dans des problématiques.  Les maîtrises de trigones venant de maisons difficiles telles que la VIII et la XII exposent à l’émergence de problématiques dont la nature est à l’image  des planètes impliquées. Dans ce cas, le trigone a pour fonction de donner de l’ampleur aux maisons VIII et XII. (voir les aspects reliés au trigone).

Pour mieux comprendre la situation, allons plus loin et procédons par logique, croyez-vous qu’un trigone soit bénéfique si l’un des deux astres a sa maitrise provenant de la VIII , l’autre astre maîtrisant la I et que cette dernière planète incluse dans le trigone reçoive à son tour un carré ?

Il faut user de prudence dans la lecture d’un seul aspect car sa forme ne suffit pas, elle n’est qu’apparence. La qualité d’un aspect vient essentiellement de ses maîtrises et des aspects se greffant à ces dernières.  La lecture d’un ciel n’est jamais fragmentée mais bien globale. Les aspects en se contactant se teintent mutuellement de leurs valeurs et leurs dimensions communiquent, de sorte que des aspects ne sont jamais purs.  Ainsi, selon leurs états astrologiques, des mineurs peuvent devenir majeurs ou majeurs dominants et vice-versa des aspects dits majeurs peuvent finalement s’avérer faibles.

Ne pas se fier aux apparences des aspects serait le message essentiel de l’astrologie. Considérer  un aspect « positif » parce qu’il est « harmonique et majeur» dans sa classification, reviendrait à occulter cette gamme de nuances propre au langage astrologique.

Les thèmes se présentent sous des formes différentes, certains sont composés en majorité d’aspects dits mineurs, d’autres contiennent un mélange de majeurs et mineurs et d’autres encore ne contiennent qu’un aspect mineur mais il est dominant. Si un astre angulaire ne reçoit qu’un aspect mineur, cet aspect a une portée sur le chemin de vie pour la personne.

Exemples les thèmes de Nelson Mandela et Michael Schumacher

Le thème natal de Nelson Mandela et de Michael Schumacher apportent des témoignages sur l’importance des aspects mineurs, qui mériteraient qu’on les mette sur un pied d’égalité avec les aspects majeurs.

Je ne vais pas faire l’analyse des deux cartes mais montrer l’implication des aspects dits mineurs dans ces deux thèmes.

Nelson Mandela 

Thème Natal Nelson Mandela

Né le 18 Juillet 1918 à 14h54 à Mvezo, Nelson Rolihlahla Mandela est du signe du Cancer avec un Ascendant Sagittaire. Son Soleil esr en quinconce, aspect mineur de 150 degrés, à son Ascendant et à son Nœud Nord en Sagittaire. Par le mouvement rapide de l’ascendant, ligne symbolisant l’incarnation, cet aspect mineur devient de premier plan.  L’aspect de quinconce pousse à se libérer des choses encombrantes pour évoluer. Cet aspect mineur entre sa cuspide de I et son Soleil en VIII propose à Nelson Mandela de s’améliorer, non sans vivre des crises car le luminaire est en VIII.

Par le lien entre le Soleil et la cuspide de I, le quinconce invite à travailler sur lui en vue de se corriger et devenir meilleur. Le signe du Sagittaire à l’Ascendant associé à la conjonction étroite entre Saturne et Mercure dans sa maison IX traduisent également des dispositions vers un travail sur lui-même.

En dépit de ce contact important entre la cuspide de I et le Soleil, la structure principale du thème est ailleurs. Il s’agit de la conjonction angulaire en VII de Jupiter 1° Cancer –Pluton 5 °Cancer, puisque la conjonction Jupiter Pluton remplie trois conditions astrologiques majeures :

1ère condition : elle contient le maître ascendant, Jupiter.

2ème condition :  à partir de Jupiter et Pluton s’articule un sesqui-carré formé par la Lune à 135° de Pluton.

3ème condition : le sesqui carré en question avec Pluton, angulaire, est en réception mutuelle.  Lune/Pluton

Bien que rangé dans la catégorie des mineurs, le sesqui-carré en réception mutuelle entre Pluton-Lune est fondamental dans son thème natal. Le ciel de Mandela contient 2 aspects mineurs de 135 degrés mais la réception mutuelle entre la Lune et Pluton passe prioritaire vis-à-vis de ce sesqui carré tout aussi important : Uranus Mars, aspect invitant à renverser les schémas établis et à l’indépendance.

Jupiter, le maître ascendant forme un semi carré à Saturne-Mercure. Jupiter son maître ascendant par sa conjonction à Pluton, se voit alors relié par deux aspects mineurs : 135 et 45 . Le chemin de Nelson Mandela et sa vie étonnante sont inhérents à ces aspects mineurs. Bien sûr les aspects majeurs complètent l’analyse.

Nelson Mandela est arrêté le 5 Août 1962 tandis qu’au second semestre de cette année, Jupiter passe sur son Fond du Ciel et Pluton atteint son Milieu du Ciel en Vierge. Nous retrouvons les mêmes astres centraux qui touchent simultanément le Méridien supérieur et inférieur ( axe Milieu du ciel et Fond du Ciel). Ces astres jouant en résonnance avec le natal ouvrent à cette période un chapître de sa vie.

En passant par sa cuspide de X, Pluton « active » automatiquement sa disposition natale, c’est-à-dire son aspect mineur : le sesqui carré Pluton- angulaire- Lune en réception mutuelle. Nelson Mandela passera 27 ans en prison, à sa sortie, on retrouve Jupiter angulaire revenant à sa position initiale en Cancer et on observe surtout une précision astrologique puisque Pluton arrive sur sa Lune natale en Scorpion. En se positionnant sur la Lune, Pluton signe l’implication de l’aspect mineur  « Pluton- Lune » pendant toutes ces années.

La durée de temps en prison coïncide avec le temps qu’il faut à Pluton pour partir de son Milieu du Ciel en 1962 pour atteindre sa Lune, sans orbe. Pluton à 20 degrés Scorpion sur sa Lune 20 Scorpion. Une puissante transformation s’opère alors sur le plan émotionnel avec le transit direct de Pluton sur sa Lune Scorpion.

En redessinant l’aspect natal, la figure de 135° atteint son point culminant à sa sortie de prison et montre le remou émotionnel dû à sa libération. Pluton trainait avec lui le spectre de son sesqui carré, un peu comme le prix à payer pour Nelson Mandela avant de connaître sa renaissance.

L’influence du sesqui carré dans son destin se désactive à partir de cette année là car Pluton s’éloigne de sa Lune. Cet aspect mineur véhicule des émotions difficiles, il est celui des peurs, du stress, des angoisses. Le sesqui-carré renferme l’addition d’un carré 90° aspect de blocage ou de carence dont on est conscient et un semi carré aspect de 45° sous entendant une mauvaise estimation d’une situation. La présence d’un sesqui-carré dans un thème laisse penser qu’une négligence peut avoir des conséquences, soit parce qu’on a sous estimé la situation ou n’a pas été conscient de ses conséquences. Le sesqui-carré peut si les astres sont difficiles sous entendre un prix à payer d’actes ou d’attitudes antérieures commises par la personne sans qu’elle en mesure les conséquences au moment où elles les fait.

Le sesqui-carré est plus difficile à vivre qu’un carré car il est pernicieux. Avec un carré les personnes ont conscience plus ou moins tôt dans leurs vies des difficultés, des carences ou des problématiques tandis que le sesqui-carré est un aspect que l’on peut ne pas ressentir. Il fonctionne sous la forme d’une vie qui déraille à la suite d’actions antérieures. Il faut toujours être prudent car selon sa place, les astres en cause et le reste du thème, il fluctue. Ce qu’on peut retenir de cet aspect c’est qu’une situation fait voler en éclats la sérénité.

Le sesqui-carré est difficile car il amène une situation incontrôlable lorsqu’il est réactivé soit par transits sur l’un des astres, ou par réactivation sur cuspide ou résonnance et la prise de conscience ressemble à un réveil difficile.

En 1994 alors que Nelson Mandela est élu Président, Pluton s’est éloigné de sa Lune natale, annoncant la désactivation de son sesqui carré, libérant une période plus sereine pour Mandela. Lorsque Pluton arriva sur son ascendant natal son état de santé se dégradera, Pluton draine à chacun de ses passages sur des cuspides, le sesqui-carré initial. La pertinence de l’astrologie montre une constance de Jupiter et Pluton, comme facteurs astrologiques accompagnant les grandes étapes de sa vie. Le destin de Nelson Mandela évolue sous le cycle Jupiter-Pluton.

Une ultime fois son thème natal est rythmé par la formation dans le ciel mondial de cet aspect entre Jupiter son maitre d’ascendant et Pluton. Dans le ciel l’opposition de Jupiter et Pluton était présente au décès du leader et elle le sera jusqu’en Mai 2014. Cet écho entre le natal et le mondial exprime que le thème de Mandela résonne avec l’époque.

Une partie de son thème natal se réalise lorsque se produit la résonance, mais le réveil d’aspects nataux entrainent toujours le potentiel natal. Tout au long de sa vie, à chaque fois que Jupiter et Pluton se sont présentés à des endroits stratégiques de son ciel, Pluton et Jupiter portent avec eux l’empreinte de leurs aspects mineurs nataux réciproques, 135° (Pluton sesqui-carré 135°) 45° ( Jupiter semi-carré Saturne Mercure).

Pluton planète de l’extrême a son mot à dire dans cet aspect mineur car le chemin de vie de Mandela se compose de situations extrêmes, propres à Pluton opérant des métamorphoses. Issu d’une famille royale, il passera du statut de prisonnier  avec une très lourde peine au mandat de Président. Renaître après être « mort  » est le message de Pluton, qui dans son thème lui fait vivre l’enfer mais lui procure une force mentale hors du commun.

Le combat de Nelson Mandela contre l’Apartheid – qui signifie séparation- se lit à travers son Mars en Balance, en quête de parité et de PAIX.  Son Mars en Balance assoiffé de justice et d’égalité des chances l’a mené à poursuivre son combat sans relâche contre les injustices liées au système politique de son pays. Jeune, il a su incarner son Mars Balance à travers un métier emblématique de la Balance, signe épris des causes justes, puisqu’il était avocat. Le combat contre l’injustice transpire dans ce thème par diverses dispositions d’astres, Mars en Balance, Jupiter-Pluton sans oublier par le signe du Sagittaire, associé aux lois et à la justice et sa Lune en XII, maison de la réclusion, des minorités et du sentiment d’opression mais aussi maison du détachement matériel.  En Scorpion et relié à cet aspect mineur décrit plus haut, cette Lune exprime une sensibilité à fleur de peau devant les souffrances d’un peuple.

Son Mars en Balance est relié à son Uranus par le second sesqui-carré de son ciel. Uranus signe les militants, les leaders, ceux qui prennent des initiatives ou sont en décalage avec leur époque, souvent en avance sur leur temps. Les deux astres investissent leurs énergies pour une cause, un combat novateur pour l’époque. Suite à son combat, il reçoit le prix Nobel de la Paix. Son Mars dans le signe de la Balance à sa naissance n’est pas sans rappeler Mars sillonnant le signe de la Balance au moment de son hommage planétaire, agissant comme un écho au chemin de Nelson Mandela.…auquel le monde fut réceptif.

A propos d’aspects d’aspects mineurs, le thème de Jérome Kierviel montre aussi l’importance de cet aspect mineur, puisque sa figure natale possède deux sesqui carrés qui seront réactivés par Pluton lors de l’affaire de la société générale. Vous pouvez retrouver mon article sur le sesqui-carré sur le numéro 14 du magazine Astr’Oh. Le hasard a voulu que l’article traite d’un Pluton réactivant mais d’autres transits retentissent sur les mineurs. Ensuite, de manière évidente, la durée de l’influence de tout aspect dépend de la vitesse de l’astre qui l’active.

Abordons maintenant les aspects mineurs du thème de Michael Schumacher né le 3 Janvier 1969 à 13h43 à Hürth-Hermülheim, Allemagne.

Actuellement,  ses aspects mineurs difficiles sont réactivés par le transit de Pluton-Uranus et Jupiter. Lors de l’accident Mars arrivant à 10° de la Balance carré sans orbe à sa Lune, il a joué en facteur déclencheur.

L’objectif de l’article n’est pas l’accident mais d’observer comment un transit significatif des transaturriennes, retentit sur une figure contenant des aspects mineurs.

IMG_3249

Sa Lune est frappée actuellement par le carré d’Uranus revenant direct et Pluton progressant dans le Capricorne. Or, sa Lune natale à 10°du Cancer contient initialement un aspect mineur : le sesqui carré avec Neptune angulaire.

Astrologiquement l’état de cet aspect mineur fait partie de la clef de voûte du thème, un astre angulaire est relié par un aspect mineur.

On retrouve la même condition astrologique chez Mandela, avec Pluton angulaire à 135° à la Lune.

Ces deux thèmes s’expriment en montrant des mineurs devenant majeurs.

La portée des transits en cours des transaturniennes, ici Pluton et Uranus dépendent toujours de l’état du natal. En arrivant sur le Soleil natal de Shumacher et à l’opposition de sa Lune, Pluton ne fait pas que réveiller l’opposition Lune-Soleil au carré Saturne ; Pluton réveille également les deux aspects mineurs suivants :

Son Soleil semi carré à Vénus, semi carré à Neptune.

Sa Lune sesqui carré à un astre angulaire, Neptune.

Ses deux luminaires sont aspectés par des aspects mineurs. Pluton en arrivant sur son Soleil fait bouger tout le bloc astrologique : Soleil semi carré Vénus, semi carré Neptune elle même au sesqui-carré de sa Lune. Neptune angulaire est relié simultanément aux luminaires par des aspects mineurs.

Il convient de voir à travers ce Neptune angulaire et dissonant des notions d’inconscience devant le danger car l’astre se projette vers la VII soit la vie sociale. La condition astrologique de Neptune fut nécessaire afin de braver les risques tout au long de sa carrière sportive.

Le thème de Schumacher fait apparaitre de beaux aspects mineurs, un Bi-Quintile entre Vénus et Uranus-Jupiter,aspect traduisant le talent du champion. Une réception mutuelle se fait entre Uranus et Vénus par un mineur, Bi-Quintile, change cet aspect mineur en aspect important. On y lit le talent et l’attrait pour la vitesse ou le bruit avec Uranus.

Ce Bi-Quintile consolidé par la réception mutuelle entre Vénus et Uranus exprime une aisance dans son talent, il peut  y avoir l’amour des vibrations ( Uranus), cela aurait pu être une vocation musicale aussi mais le reste du thème donne d’autres inclinaisons. Par le carré de Saturne à son Soleil Capricorne, on y voit une détermination à surmonter les difficultés car le thème contient déjà d’autres facteurs. Son Mars courageux en Scorpion en maison VI au trigone de Vénus recevant déjà l’aspect mineur biquintille, parle en faveur de compétences professionnelles lui demandant beaucoup d’énergie et de cran. Le contrôle et la concentration mentale se trouvent par Mercure en Capricorne au MC et son Soleil Capricorne. Bien sûr tout aspect majeur est à évaluer avec la situation astrologique complète du thème.

Pour les débutants en astrologie, avant d’accorder des vertus magnifiques à un aspect dit harmonique, assurez-vous de sa qualité et son rang hiérarchique dans l’ensemble du thème.

Enfin, ne pas oublier que la présence d’aspects très difficiles dans toute carte est parfois nécessaire pour traverser des situations. Si chaque thème est du cas par cas, on ne le répétera jamais assez, en astrologie le thème se lit d’un seul tenant, raison pour laquelle un aspect isolé n’est qu’une dynamique extraite de son contexte global.

Tout aspect sera toujours modulé par la qualité de l’astre qui le contacte et les dialogues qui résultent des maîtrises et les maisons. L’orientation du ciel et la culmination de certains astres indiquent toujours une possible porte d’entrée pour lire un thème.

Contrairement à ce que l’on pense, la porte d’entrée du thème n’est pas systématiquement le maître ascendant, même si le maître ascendant est un critère astrologique fondamental. Il est fréquent de rencontrer des aspects situés plus hauts dans la hiérarchie planétaire constituer les piliers du thème et reliés d’aspects mineurs. D’apparence secondaire, ces mineurs méritent la plus délicate des attentions.

par Valérie Darmandy, le 2014/01/11 à 17:50

11 Janvier 2014

copyrightA92G1C6

Publicités

2 Commentaires

Classé dans aspects mineurs