Archives de Tag: astrologie

Salon du Livre Bondues, Métropole Européenne de Lille.

 

J’ai le plaisir de vous annoncer que je serai présente au Salon du Livre à Bondues, Métropole Européenne de Lille.

L’événement se tiendra les 14 et 15 Mars 2020. Pour plus d’informations.

Accueil

 

02.02.2020

 

 

Commentaires fermés sur Salon du Livre Bondues, Métropole Européenne de Lille.

Classé dans blog d'astrologie

Interlude astrologique -Vidéos.

Derniers enregistrements à propos des configurations collectives.

Le monde s’apprête à accueillir le cycle Saturne-Pluton par conjonction, porteur de réformes et de restructurations. Origine du nouveau monde, les fruits de ce cycle seront recueillis par les générations à venir. Comprendre l’astrologie mondiale et le fonctionnement des planètes lentes, sensibilisant les consciences et marquant la mémoire collective.

Vidéo II

Vidéo III

Vidéo IV

 

Valérie Tenza Darmandy

25.10.2019

Commentaires fermés sur Interlude astrologique -Vidéos.

Classé dans blog d'astrologie

Astrologie, les encadrements des axes.

Le sujet des encadrements étant vaste, l’article aborde ceux de l’Ascendant et du MC de divers destins. Parmi les exemples pris, figurent des personnalités actuellement présentent sur la scène politique ainsi que celles ayant laissé leurs empreintes dans l’histoire : John Fitzgerald Kennedy, Nelson Mandela, Adolf Hitler, Georges Pompidou, le Général de Gaulle.

Certains encadrements, par leur justesse, semblent être du cousu main. Ainsi, pour avoir enchanté le monde, le créateur Walt Disney dispose non seulement d’un ciel inspiré mais remarquable en terme de précision astrologique sur l’encadrement de son Ascendant. Enfin, le texte s’achève sur la carte d’Elisabeth II, dont le natal élevant à son sommet Saturne, fait évoluer la reine dans un univers protocolaire et traditionnel.

Quelle que soit leur distance autour des cuspides, les encadrements entourent les maisons et en fonction de la répartition inégale des astres sur le Zodiaque, un même encadrement peut concerner plusieurs maisons. Ceux du Méridien supérieur et inférieur puis de l’axe Asc/Desc fournissent des renseignements supplémentaires à une lecture classique d’un thème, à savoir,  tel astre maître de telle maison sous tel aspect et pris dans telle structure.

Selon la globalité du thème et la qualité des astres encadrant les axes principaux I-VII/IV-X, une tonalité est donnée. Thèmes reposant sur des dimensions transsaturniennes ou individuelles, chaque thème a une portée différente et évolue sur différents niveaux de consciences. D’ailleurs le sempiternel débat du libre-arbitre commencerait à travers le rayonnement du natal. S’agit-il d’un thème ayant une dimension potentielle individuelle ou collective ?  Le terrain est là, mais ce que fait le natif de son ciel dépend aussi de son niveau de conscience.

Identifier l’encadrement est un jeu d’enfant et l’on distingue deux types d’encadrements, ceux sans aspects et ceux reliant les planètes entre elles. Un aspect entre les astres encadrant l’Ascendant participe aux dispositions naturelles, tel que le font l’ascendant, le maître ascendant, leurs aspects et la structure principale de la carte. L’encadrement du MC s’exprime davantage au travers de réalisations et sur la destinée, bien qu’en réalité dans un thème rien n’est cloisonné. Les situations d’un natif peuvent découler de concours de circonstances mais être tout autant le résultat d’attitudes passées ou d’une façon de communiquer. Le traitement d’une information, la façon de la comprendre dans un premier temps, de l’analyser puis de la restituer à son interlocuteur, modulent l’évolution.  Ainsi, le natif vit aujourd’hui des événements qu’il a pu, en partie, initié hier seulement par des détails ou des réactions anodines sur le moment. C’est pourquoi, on doit considérer les maisons astrologiques à l’image de la vie faite d’une succession d’interactions.   La maison X n’agit jamais de manière isolée mais de concert avec les autres maisons, de sorte que l’encadrement de l’ascendant coopère avec celui du MC en vue des réalisations.

Puisque dans tout thème, les aspects communiquent entre eux, les aspects aux planètes encadrantes sont à étudier avec attention. En théorie les 12 maisons, les astres et les luminaires sont concernés par les encadrements mais au regard des structures globales d’un ciel, entre la théorie et la pratique il y a parfois un fossé puisque seul le ciel montre à l’astrologue la porte d’entrée de sa lecture. En astrologie, il serait réducteur de ne retenir qu’un système de lecture et de l’appliquer à la lettre. En effet, les cartes du ciel n’étant pas standardisées,  les encadrements sont à évaluer en tenant compte de la hiérarchisation des aspects, tels que des angularités, l’orientation de la carte ainsi que les dessins planétaires formés par la disposition des astres/luminaires. L’ensemble de ces derniers points composent la dimension du thème et désignent le sens de la circulation de l’énergie au sein de celui-ci. Afin que l’encadrement ait du poids dans l’analyse d’une carte, encore faut-il que, dans la masse des aspects, il ne soit pas affaibli par ces structures de premier plan. En natal ou mondial,  tout est question de priorité d’aspects, de qualité et de dosage, les encadrements n’échappent pas à cette règle.

Les angularités et les structures centrales sont prioritaires aux encadrements dépourvus de tout aspect vers un point majeur du thème. Les encadrements d’axes majeurs I-VII/X-IV composés de transsaturniennes et aspectant des dominantes invitent le natif à oeuvrer sur le plan collectif. Libre à lui d’en avoir pleinement conscience et de saisir ce contexte pour se réaliser ou pas. Cette réponse appartient au dialogue astral réparti dans l’ensemble du thème.

 

Nicolas Sarkozy 28 Janvier 1955 à 22h00 à Paris.

Le thème de Nicolas Sarkozy entre dans ce profil :  une conjonction angulaire Lune-Mars avec la dignité de Mars en VII, un maître ascendant, Mercure, recevant le sextil générationnel encadrant son Asc, son thème est né sous le cycle Uranus-Jupiter. Ces points de contacts dans sa carte représentent des zones sensibles du thème, or,  son Mars angulaire contacte par sesqui-carré Pluton, l’un des astres encadrant son ascendant.

Le tempérament est de type Mars Lune, Mars sesqui-carré Pluton sur fond de nature Air et Uranienne  (intensité de l’activité intellectuelle) avec une dynamique Uranus Jupiter. On est face à quelqu’un qui opère dans l’anticipation, surpasse les craintes (sesqui carré Pluton Mars), refusant d’entrer dans aucun modèle mais désireux de créer le sien – Jupiter/Uranus. Son ascendant est encadré par le sextile Pluton Lion -Neptune Balance. Ce sextile générationnel aspecte par trigone et opposition Mercure, maître de sa I et X, scellant ainsi l’union entre sa personnalité et des réalisations d’envergure. Par les aspects entre le maître ascendant, Mercure maître de I, et les planètes encadrant son Ascendant (Pluton-Neptune), son investissement se met au service du plan collectif et l’homme ne fait qu’un avec sa fonction.

L’encadrement pris par la structure principale se retrouve également dans le thème de Nelson Mandela, dont le socle du thème repose sur l’angularité de Jupiter en VII conjoint à Pluton en Cancer au sesqui-carré de son maître, la Lune, en Scorpion en XII.

Nelson Mandela 18 Juillet 1918 à 14h54 à Mvezo, Afrique du Sud.

Le cycle Jupiter-Pluton jalonne d’ailleurs les grandes époques de sa vie, il revient en opposition avec Jupiter Poissons-Pluton Vierge lors de son arrestation en  Août 1962 puis au moment de son décès le 5 Décembre 2013, par l’opposition mondiale, Jupiter Cancer-Pluton Capricorne.  A travers ses maîtrises, sa conjonction natale Jupiter Pluton en Cancer est révélatrice de sa longue détention puisque Pluton est maître de sa XII et Jupiter de sa I. La conjonction entre le maître de I, Jupiter, et de XII Pluton, expose directement Nelson Mandela à vivre des situations relatives à la maison XII. Outre le fait qu’il fut longtemps incarcéré, son maître maison XII conjoint à son maître ascendant le sensibilise à la question des minorités, sujet de société symbolisé par la maison XII. Dans son encadrement d’Ascendant, sa volonté de libérer un peuple opprimé est nourrie par le carré fixe Uranus Verseau/Lune en XII Scorpion. L’encadrement de l’ascendant entre la Lune et Uranus donne une prédisposition à sensibiliser l’opinion publique et à renverser les situations établies. Or, la Lune faisant partie de l’encadrement de l’Ascendant, est maître de sa conjonction angulaire Jupiter-Pluton en VII.

Le ciel de naissance de John Fitzgerald Kennedy bénéficie d’un encadrement de l’Ascendant identique à celui de Nelson Mandela, Lune-Uranus, à la différence que chez Mandela, la Lune et Uranus sont reliés par carré.  Kennedy présente un Saturne en X en Lion et dispose d’un encadrement du MC entre Saturne et Pluton.

 

John Fitzgerald Kennedy 29 Mai 1917 à 15h00 à Brookline, Etats-Unis.

Dans le thème d’Hitler, de Kennedy et Mandela, leur ascendant est encadré des mêmes astres, Lune-Uranus, à la différence que l’encadrement s’inverse chez Hitler puisque son ascendant est entouré par Uranus Lune.  L’encadrement de l’ascendant par le luminaire et Uranus chez ces trois personnalités politiques affiche des prédispositions naturelles à sensibiliser les foules.

Adolf Hitler 20 Avril 1889 à 18h30 à Braunau am Inn, Autriche.

Dans la carte d’Hitler, l’encadrement de son MC est marqué par un Saturne en Lion culminant au MC, confirmant l’avidité du pouvoir et un Pluton en VIII conjoint à Neptune Gémeaux. Cet encadrement du MC va dans le sens d’ambitions insatiables et que rien n’arrête. En effet, son Saturne en signe fixe en X carré Mars marque une détermination sans faille, alimentée par une frustration (Vénus-Mars carré de Saturne),  s’inscrivant dans une dynamique collective et sombre comme l’indique Pluton conjoint Neptune en maison VIII.

L’encadrement du MC et de l’Ascendant de John Fitzgerald Kennedy sont composés des mêmes astres que ceux d’Hitler : Lune-Uranus pour leur Ascendant,  Saturne en Lion et Pluton pour leur MC. Ce dernier encadrement associe des symboles d’ambition, de pouvoir et de mort.

Un autre exemple d’encadrement intéressant est celui de Georges Pompidou, dont le thème avec Saturne en X, affiche un désir d’ambition avec une ascension sociale significative. L’encadrement de son MC est marqué par Saturne en X et Mars, des astres inclinant à une solide résistance aux difficultés et des prédispositions à garder son sang-froid.

Dans le thème d’Hitler et Pompidou se trouve la conjonction Lune-Jupiter, une disposition à haranguer les foules, conjonction, qui chez les hommes politiques, présente un intérêt évident. On retrouve Lune Jupiter en trigone chez Barack Obama ou en opposition chez François Hollande. L’aspect se déclinant sous différentes formes, traduit la façon de communiquer vers le peuple.

Georges Pompidou 5 Juillet 1911 à 7h30 à Montboudif.

La carte du Général de Gaulle corrobore l’importance des encadrements des angles puisqu’il présente à son tour, le même encadrement du MC que celui d’Hitler et de Kennedy, à savoir Saturne Pluton-Neptune. Avec l’encadrement Saturne-Pluton, on retrouve la puissance d’une autorité s’adressant à une nation.

 

Charles de Gaulle 22 Novembre 1890 à 4h00 à Lille.

Concernant les cartes de Gaulle et Hitler, lorsque la seconde guerre mondiale éclata, en Septembre 1939 se reformait le carré entre Saturne 0° Taureau -Pluton 2° Lion, aspect mondial faisant résonance aux encadrements  de leurs MC respectifs. L’histoire  a  associé leurs noms à une époque où  pris naissance l’infernale dynamique mondiale, Saturne carré Pluton. La pertinence de l’astrologie soulève la question du libre-arbitre non pas au niveau individuel mais bien collectif.

Carte de déclaration de guerre de la France à l’Allemagne, 3 Septembre 1939, 17h Paris

Dans un registre plus léger,  observons les encadrements du thème de Walt Disney.  Né sous une Lune en Balance en maison I et Neptune dominant au MC, l’encadrement de son Ascendant se fait par la Lune Balance et Neptune Cancer, dont le premier est maître du second. Ensemble ces astres de nature émotionnelle symbolisent son inspiration et le goût du merveilleux, l’œuvre de Walt Disney a su émouvoir un large public et toucher le cœur des enfants. Son MC  est encadré par deux transsaturniennes, Neptune et Pluton, encore une fois on retrouve la possibilité pour le natif de sensibiliser les générations (Pluton-Neptune). Walt Disney aurait pu avec son Neptune dominant utiliser une autre expression de l’astre, il a exploité le versant le plus magique de Neptune en faisant rêver le monde.

Walt Disney 5 Décembre 1901 à 00h35 à Chicago, Etats-Unis.

Son Neptune dominant traduit le retentissement de ses inspirations sur les masses, en utilisant pour l’époque des technologies modernes, le technicolor trichrome ( Soleil conjoint Uranus en Sagittaire) . Au passage, soulignons combien Walt Disney a su illustrer dans son œuvre, son Soleil en Sagittaire, avec les nombreux animaux présents dans ses scénarios, les centaures dans Fantasia sans oublier l’incontournable souris, Mickey.

Cela ne s’invente pas, Walt fonda son studio Disney le 16 Octobre 1923 lors du transit de Neptune mondial à 20° Lion, c’est-à-dire quand l’astre arriva sur le mi-point de son encadrement  d’Ascendant situé précisément à  19°38’ Lion.

Les mi-points des encadrements sont en effet réceptifs à tout transit puisque l’astre passant à cet endroit, agit de concert sur les deux astres nataux composant l’encadrement. Pour le cas de Walt Disney le transit de Neptune sur le mi-point, Lune-Neptune, était d’autant plus pertinent que Neptune était inclus dans l’encadrement. Neptune était aussi sous la maîtrise de sa Lune en Balance en I. En matière d’inspiration, cette maîtrise reviendrait à bénéficier d’une disposition de Neptune-Lune en I.

Les mi-points activés par des transits marchent aussi bien que des transits  sur des axes sensibles, astres ou luminaires, à la différence que le mi-point n’est pas visible dans une carte. Comme son nom l’indique, un mi-point sépare deux astres à égale distance. Le mi-point ne demande pas de calcul complexe, à l’inverse de la liste des points-miroirs et héliocentres. Le fonctionnement d’un mi-point s’explique par le fait que ce degré précis, issu d’une distance égale entre deux  astres ou luminaires, est  semblable à une notion de conjonction en unissant deux valeurs. Cependant toute conjonction étant ambivalente,  à l’instar des conjonctions, la caractéristique d’un mi-point dépend non seulement de la nature des astres qui le génèrent mais aussi de leur état.  Pour évaluer un mi-point il faut se poser la question des affinités entre les astres en question.   Le mi-point de l’encadrement de Neptune et la Lune chez Walt Disney est de nature Lunaire-Neptunien, par conséquent,  son mi-point est une porte vers un monde féérique qui s’est ouverte lors de la venue du transit de Neptune le 16 Octobre 1923.

Que ce soit par maîtrise, comme le thème de Walt Disney, ou par aspect (Nicolas Sarkozy, Nelson Mandela) lorsqu’elles sont reliées entre elles les planètes encadrantes consolident l’aspect.  Les encadrements avec aspects vers des dominantes, soulignent un caractère obligatoire à vivre, car inhérent à l’évolution du natif. Ne voyons pas en l’astrologie, un fatum implacable mais plutôt le reflet d’étapes indispensables.

Tout comme le thème de N.Sarkozy, N. Mandela, celui de la reine Elisabeth II illustre ces encadrements d’axes s’aspectant. Avec un Saturne sur la cuspide de son MC, l’élévation sociale est de nouveau présente dans ce ciel mené par Saturne en signe fixe au carré de son maître, Mars. L’encadrement de son ascendant s’opère entre Saturne en Scorpion et Mars en Verseau, les astres sont reliés par un carré en T fixe dont la structure est maintenue par un Saturne hissé au sommet du MC. Son thème exprime une garantie dans la stabilité et s’inscrit dans la pérennité avec la fixité du carré en T.

Elizabeth II 21 Avril 1926 à 2h40 Londres, Royaume-Uni.

Dans ces conditions astrologiques, son Saturne apex de sa croix fixe et sur la cuspide de X fait référence au protocole et à la tradition préservée.

Emblème des responsabilités et des secrets d’Etat, ici Saturne montre l’étendue de son pouvoir au-delà de l’époque contemporaine. Saturne grave dans la mémoire collective l’image d’une reine déjà entrée dans l’histoire et à jamais associée au trône d’Angleterre.

Article publié en Décembre 2014 dans la revue Astr’Oh.

Valérie Tenza Darmandy

Cartes du ciel Astrothème.

Image ciel de nativité de Charles de Gaulle, illustration personnelle.

3.02.2019

 

 

 

 

 

Commentaires fermés sur Astrologie, les encadrements des axes.

Classé dans blog d'astrologie

Astrologie, la maison II.

Cette maison est associée aux sources de revenus et talents requis pour gagner sa vie.

Contrairement à la maison VIII qui évacue, vend et se débarrasse des choses, la II se manifeste dans un souci d’économie. On entasse et construit. Psychologiquement cette maison éclaire sur la relation du natif à l’argent et au plan matériel. Puisque l’axe II-VIII régule les flux financiers, afin de comprendre la II, il est indispensable de regarder l’état complet de la Maison VIII. La VIII fait référence à la liquidation de situations matérielles. Elle reflète les mouvements financiers issus de ventes, les apports de fonds venant d’autrui, les déséquilibres financiers indépendant de notre volonté ou dus aux comportements financiers des autres. La Maison VIII est associée aux prêts contractés auprès des organismes de crédit. Les litiges avec les créanciers sont relatifs à l’état de la maison VIII, retentissant sur la marge du budget (Maison II).  Par analogie avec le signe du Taureau, on peut considérer la II comme le secteur d’acquisition et de stabilité. Pour évaluer les conditions matérielles, l’étude de la maison II va de pair avec la X jouant dans le sens de l’activité principale et de la VI où il est question de confrontation aux tâches quotidiennes. Avec la maison VI, les activités peuvent être effectuées avec un sentiment de contrainte.

En considérant ces 3 maisons essentielles pour gagner sa vie, en maison dérivée, la II délivre des précisions puisqu’elle devient la V de la X, c’est-à-dire, les satisfactions provenant du travail. On y mesure l’éventuel épanouissement procuré par l’activité principale, selon les astres présents dans la maison II et leurs états astrologiques.  Les astres en II éclairent avec justesse sur les moyens utilisés pour se construire une sécurité matérielle.  En devenant la IX de la VI, maison des tâches et de l’investissement au travail, la II parle d’évolution au sein même de l’activité professionnelle ; entre autre la II couvre les augmentations et les promotions. Les maisons II, X et la VI sont complémentaires les unes aux autres pour identifier les échelons gravis dans le cadre d’une carrière ainsi qu’une révision du salaire. Dans le monde actuel où un salarié change de société durant sa vie professionnelle, la maison II situe les différents secteurs d’activité dans lesquels il peut avoir une expérience, plus ou moins longue. La maison II est la XIIème maison de la III, une lecture des plus intéressantes en maison dérivée puisque la maison XII est symboliquement associée à la vie intra-utérine, par sa frontière avec la cuspide de I, ligne d’incarnation. En étant la maison XII de la III, la II reflète des idées au stade d’ébauche. La II pose directement la question des réflexions qui cheminent afin d’améliorer son niveau de vie. Il arrive que les astres en II livrent des indices sur les zones du corps sollicitées pour gagner sa vie. Dans le thème d’Edith Piaf, la présence de sa Vénus Capricorne en II traduit les gains par sa voix. Cette localisation astrologique se retrouve chez Maria Callas (Vénus en II Capricorne). Il s’agit d’une localisation assez simplifiée de gains par la force vocale. Les thèmes de chanteurs ayant une carrière, avec des années de scènes, réunissent une complexité de symboles reflétant l’aspect scénique, l’intervention de la voix et des rapports avec la foule, symbolisés par la Lune. Il n’est pas rare de trouver des contacts Lune-Mars indiquant un rythme de vie intense et une potentialité à agiter les émotions du public.

C’est le cas dans le thème de Madonna avec son trigone Lune en I-Mars en IX, Vanessa Paradis avec son trigone inversé à celui de Madonna, à savoir Lune en IX-Mars en I. Céline Dion, conjonction Lune-Mars au MC. Dans la carte de Withney Houston, opposition Mars-Lune avec sa conjonction Lune-Jupiter au trigone de Vénus Soleil en Lion. A noter que l’on trouve également dans le thème d’Edith Piaf son angularité Lunaire sur sa cuspide de VII comme dans le thème de Lara Fabian, Lune angulaire en Verseau. Michael Jackson, Lune angulaire. Gilbert Bécaud, conjonction Lune-Mars, confrontation là aussi avec les émotions de la foule.

Exemple Vénus en II Maria Callas et Édith Piaf.

Natal d’Edith Piaf.

En commençant sa vie dans des conditions rudes, la découverte de la puissance vocale de la môme Piaf dans la rue, est signée par Vénus dans la maison des revenus. Vénus dans sa II indique le facteur chance intervenant, dans un premier temps, en la personne de Louis Léplée. Sa Vénus au sextil de Jupiter en dignité donne une idée de l’influence de l’affectif tout au long de sa carrière. L’opposition de Vénus à Saturne fait référence à la mort tragique de Marcel Cerdan et à sa culpabilité – Saturne -qu’elle portera jusqu’à la fin de ses jours, pour lui avoir demandé de le rejoindre en avion car le voyage en bateau était trop long. Voici quelques colorations des astres en II, à nuancer selon les aspects du maître de II au maître de I, de l’état de la II, de l’axe II-VIII et de la teneur globale du thème natal. La Lune en II marque un chemin de vie où les revenus sont à l’image du cycle lunaire, inconstants. On le trouve aussi chez les commerçants ou les métiers dépendant d’une clientèle. L’aspect fluctuant des revenus est caractéristique de cette position astrologique. L’inspiration est demandée dans les activités, cas de Coco Chanel, Lune Poisson en  II. Mercure en II désigne une activité commerciale ou liée aux métiers de la communication. Il délivre des aptitudes pour le sens des affaires, une habileté pour négocier. Les revenus peuvent venir d’activité en rapport avec les écrits ou la presse. Les placements financiers sont favorisés dans certains cas. L’aspect malicieux de Mercure ne doit pas être occulté car l’astre a plus d’un tour dans son sac pour trouver des revenus. Le mental est très sollicité. Mercure en II favorise les activités intellectuelles et des dispositions pour animer des brainstormings.

Natal de Maria Callas.

Vénus en II émet la probabilité de revenus par la voix comme en témoignent les thèmes d’Édith Piaf et Marias Callas. D’une façon plus générale, la présence de cet astre en II est un indice de facteur chance. La vie affective et les finances sont intimement liées tout au long de la vie, l’un pouvant entraîner l’autre vers un changement de vie. Si Vénus en très dissonante, la dilapidation de l’argent a lieu pour des questions affectives. Coups de cœur, attrait irrésistible vers les belles toilettes, accessoires de mode. Le risque d’achats d’articles superficiels est prononcé. L’argent ne part pas dans les priorités. La présence de la planète de l’action, Mars, dans la maison II fait partir l’argent aussitôt qu’il est rentré.

La présence de la planète de l’action, Mars, dans la maison II fait partir l’argent aussitôt qu’il est rentré. Cette position astrologique rend les économies bien difficiles parce que la philosophie de vie part du principe que l’argent est un moyen d’avancer. La présence de Mars en II préside à un mode de vie plutôt dépensier. Naturellement, si Mars est dissonant, le débit financier met en péril le budget. Par son analogie avec le fer, la présence de Mars en II met l’accent sur des frais récurrents venant des véhicules ou des moyens de locomotion. Mars en II est propice aux métiers demandant une force physique ou de la manutention. Les revenus sont gagnés en investissant de l’énergie physique. La présence de Jupiter et du Soleil en II sont à étudier avec prudence. Le premier lorsqu’il est harmonique, est l’indice le plus sûr d’une aisance financière et situe des faveurs sur le plan matériel dans l’existence. La facilité et les soutiens interviennent pour entretenir le confort acquis. Le niveau des revenus permet un confort qui peut aller jusqu’au luxe si l’astre est harmonieux. Il est évident que Jupiter ne sait pas tempérer les situations, si l’astre est harmonique les revenus peuvent être conséquents et le train de vie à l’identique.  Jupiter en II incite à bénéficier d’une chance matérielle visible, préservée ou non selon les aspects venant d’en face, la maison VIII. Les articles haut de gamme sont privilégiés au détriment de ceux ayant un rapport qualité prix modéré. Le risque de démesure est latent avec Jupiter. En cas de dissonances, on peut vivre au-dessus de ses moyens et mettre l’accent sur les apparences où des signes extérieurs de richesse masquent une situation délicate. Le Soleil en Maison II parle d’ambition financière à atteindre. Se forger une identité sociale est fondamental chez les natifs ayant le Soleil en II. Le désir de s’affirmer au sein de la société et d’être indépendant en matière financière se manifeste assez tôt.  Ici le monde des affaires est recherché. Le niveau des revenus permet d’accéder à des privilèges. La présence d’un Soleil en II est propice à un très bon standing de vie avec l’intervention du luxe et des produits onéreux dans le quotidien. Son contact harmonieux à Jupiter ou Pluton harmoniques donne des indices de solides dispositions financières. Exemple d’un Soleil et Mercure en II  Bernard Tapie

Natal de Bernard Tapie

Dans le natal de Bernard Tapie, on retrouve le Soleil et Mercure en Maison II en Verseau (sens du commerce, utilisation de la communication dans les affaires) au double trigone d’Air d’Uranus et Saturne en Gémeaux qui confèrent à sa communication de l’envergure. Reliée par trigone, la réception mutuelle entre Mercure-Verseau en II et Uranus-Gémeaux en VI débouche sur une aisance particulière dans les discours, Elle dénote une prédisposition précoce au sens du commerce et accorde un bon sens de la répartie. La présence de Jupiter, maître ascendant, en exaltation en cuspide de sa VIII avec plus loin Pluton en VIII conjoint Lune Noire souligne un intérêt irrésistible pour l’univers des affaires. L’opposition Soleil-Pluton avec la maîtrise du Soleil sur Pluton désigne le pouvoir d’acquérir et de transformer l’argent en argent. Son axe financier affiche ses centres d’intérêt : le monde des affaires. Acheter, vendre, négocier composent sa carte de visite. Le thème natal de Bernard Tapie et sa maison II est un cas d’école en astrologie, on peut parler de seconde nature habile pour évoluer dans le monde des affaires et faire des pirouettes pour passer d’un univers à un autre. Son Neptune au MC relie de nombreux trigones, il est conjoint à sa Lune, maître de sa VIII au MC associant le monde des affaires avec le chemin de vie.

Venons-en maintenant à l’astre précédé parfois à tort par sa réputation : Saturne. La frilosité de Chronos vis-à-vis de l’argent est souvent à des fins utiles. Saturne dans la II est en accord avec cette maison qui aime stocker- analogie du Taureau-.

Curieusement sa localisation en II n’est pas toujours un indice de privation dans les finances mais d’attitude vigilante dans la gestion du budget. L’économie est recherchée. Lorsqu’il est bien aspecté, il invite à placer ses économies sur du long terme ou en investissant dans l’immobilier. Saturne en II peut indiquer la stabilité des revenus par des gains locatifs. L’astre de la prudence invite à thésauriser par crainte de manquer. Dissonant, la crainte du lendemain demeure, ainsi l’astre contrôle son argent sans le dépenser inutilement. Une attitude égoïste peut être perçue de l’extérieur. Le principe d’instabilité et le sentiment d’insécurité dans les revenus augmente avec la présence d’Uranus en II. L’astre fait opter pour un mode de travail permettant de préserver son indépendance. Les horaires d’activité peuvent être décalés ou l’on trouve une activité dans laquelle on ne voit pas la hiérarchie. Par leur caractère transitoire, les missions d’intérim sont très représentatives de la localisation de cet astre en II. Globalement, la présence d’Uranus en II sous entend des fluctuations financières importantes au cours de l’existence. Il peut y avoir des périodes de vie où l’argent est gagné rapidement et d’autres périodes où l’on ne parvient pas à se stabiliser. Financièrement, on est exposé à un retournement de situation. Les métiers dans les milieux de la communication et des médias sont représentés par cette localisation.

Pluton placé en maison II suscite l’appât du gain. Par son rapport à l’argent en astrologie, Pluton en II ambitionne d’acquérir des richesses. La même chose est observée avec la présence de Pluton en VIII. L’argent appelle l’argent. Les mouvements financiers et l’idée de faire fructifier son argent est un grand classique. La localisation de Pluton fait intervenir la stratégie dans la gestion de l’argent. Lorsque l’élévation sociale le permet dans le natal, on peut se retrouver à brasser des fortunes et être pris dans des réseaux d’influences ouvrant des voies professionnelles et des privilèges. Cas de Bill Gates, conjonction Jupiter-Pluton en Lion en II. Mais les forces Plutoniennes étant fidèles à elles-mêmes, elles restent avant tout obscures.  Plus communément, la position de Pluton en II génère une source d’angoisse dans la relation à l’argent. Par ailleurs, des sources financières peuvent provenir d’un commerce souterrain. Un parfum de corruption émane de ce Pluton en II ou en VIII, pots-de-vins, trafics, magouilles sur fond de chantage et comptes cachés sont possibles si des dissonances s’en mêlent. Par son caractère évanescent, la présence de Neptune II incarne l’inconstance. Dans cette localisation il y a une dichotomie entre la maison des avoirs et la nature abstraite de l’astre. Neptune règne en effet sur l’invisible et le monde spirituel tandis que la maison II désigne les moyens utilisés pour subvenir aux besoins matériels. Dans le meilleur des cas, Neptune en II invite tout simplement à négliger le plan matériel ou à s’en détacher psychologiquement. Tout dépend comment se présente la carte car on peut manquer de réalisme dans sa façon de gérer ses revenus. L’argent peut provenir de commerces illicites. Neptune en II pose la question de la transparence dans les origines financières. Activité dissimulée, non déclarée. Neptune dans cette maison pointe du doigt l’orientation professionnelle dont on doute.  De possibles reconversions professionnelles surviennent et on cherche sa voie. Durant l’existence, on peut avoir diverses sources de revenus dont une partie dissimulée. Lorsque la carte montre un intérêt prononcé pour l’argent, on peut recourir à des jeux en ligne. La volatilité de l’argent et les spéculations sont les caractéristiques de ce Neptune en II.  La dissonance de Neptune peut déclencher des complications financières, pertes de liquidité, vols et escroqueries. L’astre se manifeste à travers une arrivée inconstance des revenus tandis qu’Uranus propose un retournement immédiat de situation. On peut trouver ces astres chez les joueurs, les gagnants de jeux ou ceux qui souhaitent augmenter leurs capitaux avec la bourse. La maison II peut très bien les abriter ou la maison V, réservée aux jeux d’argent, avec la VIII – l’argent venant des autres-.

Par son lien à la guérison, la présence de Chiron en II est à étudier avec prudence car il y a des chances qu’Uranus soit opposé dans de nombreux thèmes et donc en maison VIII. Chiron dans la maison de II peut être un indice d’activités lucratives ayant des vertus thérapeutiques pour autrui (psychologue, thérapeute, soins énergétiques). Cette position est à étudier en tenant compte des autres aspects puisque l’axe Chiron Uranus est légion dans les cartes. En cas de maison II natale vide, il convient de regarder simplement son maître avec les aspects, puis l’état de la VIII et de la V, maison relative à l’épanouissement et aux loisirs. Le rapport à l’argent s’identifie par l’axe II-VIII, les relations astrologiques entre la II-VIII avec le maitre ascendant sans oublier la V

Les transsaturniennes et les jeunes générations.

Les transsaturniennes étant lentes, une transsaturnienne en Maison II prend une dimension personnelle lorsqu’elle entre en aspect avec une rapide ou lorsqu’elle est aspectée au maître ascendant. Dans le cas de l’étude de la Maison II, cela revient à avoir par exemple, Lune-Uranus en Balance en II, ou  pour un Ascendant Taureau, Vénus maître ascendant en II conjoint Neptune en II. Mais lorsque la transsaturnienne est elle-même le maître ascendant et se trouve en Maison II, son emplacement est alors précieux. Les questions financières et les moyens matériels pour avancer dans la vie deviennent l’intérêt principal du natif. La maison II occupera une place toute particulière dans la vie de ceux dont les Ascendants sont maîtrisés par les transsaturniennes : les Ascendants Scorpion (Pluton), Verseau (Uranus), Poissons (Neptune). Au regard du pas lent des transsaturniennes, je pense aux personnes nées dans le monde sous des années précises. Ces cartes renferment des potentialités agissant sur le plan collectif et si le thème le confirme, ces personnes sont susceptibles d’incarner les leaderships de demain. Les Ascendants Scorpions nés pendant le séjour de Pluton en Sagittaire (1995-2008) ayant Pluton en Sagittaire dans leurs maisons II. Ils possèdent Pluton l’un de leur maître ascendant en II. Les Ascendants Verseau nés de 2003 à 2011 tandis qu’Uranus transitait le signe du Poissons et ayant Uranus en II. Avec les latitudes et longitudes de naissance il est conseillé de monter sa carte du ciel et vérifier la grandeur de la maison I, afin de situer le début de la II. Selon les lieux de naissance, les latitudes et longitudes, la grandeur de la I ne permet pas d’avoir les transsaturniennes citées : Uranus, Neptune, Pluton en II. Les personnes les plus concernées sont surtout celles nées une paire d’années après l’entrée des astres, Pluton, Uranus, dans ces signes respectifs : Sagittaire, Poissons. Cela s’explique par le fait que si une naissance affiche un Ascendant à 0° ou 1° Scorpion, lorsque Pluton venait de rentrer en Sagittaire, l’astre à 0° Sagittaire n’était pas certain d’être en maison II mais encore dans la I. Reprenons une nouvelle naissance toujours avec un Ascendant situé entre le 0° et le 1° Scorpion mais survenue 5 ans plus tard,  fin Octobre 2000. Pluton a progressé et se trouvait entre le 11° et le 12° Sagittaire. Un calcul est toujours nécessaire mais il y a de fortes probabilités pour que Pluton, maître Ascendant, soit localisé dans le début de sa maison II natale. La même observation concerne Uranus puis dans un futur ultérieur, Neptune en Bélier. Des personnes Ascendants Scorpion -nées à partir de 1995 et dans les années 2000, âgées d’une vingtaine d’années – pour les plus âgées- et d’une quinzaine d’années ont l’opportunité d’avoir la présence de Pluton dans leur maison II.  Devenant maître d’Ascendant et apparaissant dans la maison II, Pluton astre collectif, évoque au sein de cette population des modifications dans le rapport à l’argent. La montée de cette nouvelle génération situe un virage dans la façon de gagner de l’argent. Pour cette population qui avance sur le marché du travail, subvenir à ses besoins peut représenter cette source d’angoisses propre à Pluton. Avec Pluton maître d’Ascendant en II, il faut s’attendre à une jeunesse très consciente du développement de l’économie souterraine et d’activités dissimulées. Mais dans les difficultés Pluton sait mieux que quiconque redresser la barre et trouver des ressources. Il invite ces natifs à faire appel à leur créativité et à installer des dispositifs pour créer de nouveaux métiers. Son potentiel de créativité jaillit au cœur de difficultés économiques. Pour ses jeunes générations, l’accent est mis sur de futures activités utilisant des technologies de pointe. Pour les enfants nés vers fin 2007 au moment où Pluton était dans les derniers degrés du Sagittaire, ils ont aujourd’hui seulement 7 ans. Dans l’ordre chronologique, viendra ensuite, l’entrée dans la vie active des populations nées Ascendants Verseau disposant de leur maître ascendant, Uranus en II en Poissons. Les enfants nés sous Uranus en Poissons ont aujourd’hui autour entre 11 ans ou 4 ans selon qu’ils soient nés au début ou à la fin du séjour de l’astre en Poissons. Pour les plus âgés, autour de 11 ans disposant d’un ascendant Verseau avec la présence d’Uranus dans leur maison II, ils pourront s’avérer des pionniers de demain dans le télétravail, avec leur Uranus en II. Une nouvelle génération parmi laquelle pourront compter des fondateurs de nouvelles méthodes de travail. Enfin, Neptune étant actuellement dans sa dignité en Poissons, il va s’écouler près de 11 ans avant que l’astre n’atteigne le Bélier. En 2025 les naissances ayant l’ascendant début Poissons auront (selon la grandeur de la maison I) Neptune maître ascendant Poisson, en II en Bélier. La chance d’avoir Neptune maître de I en II en Bélier s’adressera tout particulièrement aux enfants nés surtout lorsque Neptune aura avancé dans le Bélier, permettant ainsi d’avoir leur Neptune en Maison II. Pour les personnes nées sans maîtrises de transsaturniennes sur leurs Ascendants, ni aspect à une rapide ou astre en II, la localisation isolée d’Uranus, Neptune et Pluton en II dépeint des climats collectifs rencontrés afin de gagner sa vie et améliorer son confort. Ces astres peuvent parfaitement éclairer sur les conditions de travail qui jalonnent la vie.

Société de consommation, lâcher-prise, frustration, mauvaise gestion, abus de confiance, confort, si l’argent ne fait pas le bonheur, dans ce monde matériel, il va de soi qu’il y contribue. Néanmoins la maison II ne consiste pas à évaluer les différents niveaux de richesse. Au cœur de nos sociétés occidentales où la course à la consommation est effrénée, l’essence de la maison II en serait presque dénaturée. Par analogie avec le signe du Taureau, avant toute possession matérielle, la II invite à ingérer, manger. Elle est le carburant que l’on donne à notre corps pour vivre et continuer à gagner de l’argent. Les richesses de la maison II commencent dans l’assiette et renseignent sur les bienfaits de l’alimentation sur notre organisme. La maison II marche de pair avec la maison VIII puisque le circuit digestif s’achève dans la maison en face, la VIII, en analogie avec les voies naturelles. La maison II représente ces ressources dont on a besoin pour exister, la nourriture et un minimum d’argent, le premier étant vital mais le second étant nécessaire pour obtenir le premier.

La connotation de cette maison II n’est probablement pas la même dans chaque foyer et encore moins dans les quatre coins du globe en raison du cadre culturel et des coutumes. D’un pays à l’autre, ce besoin de posséder diffère, ne serait-ce que par les mentalités et la notion du partage, des données bien différentes d’un lieu à un autre du monde. Que le confort soit rudimentaire ou secondaire car on y présente peu d’intérêt, la II rappelle cet essentiel, que se nourrir est déjà une richesse.

Article « Maison II, richesses et priorités« publié l’été 2015 dans la revue Astr’Oh.

Thèmes, astrothème.

Valérie Tenza Darmandy

26.01.2019

Commentaires fermés sur Astrologie, la maison II.

Classé dans blog d'astrologie

Revue Signe ascendant.

Retrouvez la revue « Signe ascendant »

Paru à l’automne 2010, le numéro est gratuit et téléchargeable sur le site de Fabrice Pascaud.

Rédacteur en chef Fabrice Pascaud.

 

Valérie Tenza Darmandy

28 Novembre 2018

Commentaires fermés sur Revue Signe ascendant.

Classé dans blog d'astrologie

Astrologie, au-delà des apparences.

Retrouvez mon dernier article d’astrologie paru en Septembre 2018 dans la revue canadienne Cheminement.

https://fr.calameo.com/books/0046140579143b893defa

 

Valérie Tenza Darmandy

17.10.2018

Commentaires fermés sur Astrologie, au-delà des apparences.

Classé dans blog d'astrologie

Vénus en Gémeaux.

Vénus en Gémeaux ou l’éternelle jeunesse !
Vénus dans le signe des échanges et de la jeunesse, aime se sentir entourée tout en restant libre. Le facétieux signe rend Vénus assez mutine et les codes de séduction sont particuliers. Pour séduire, on joue sur le registre de l’humour en aimant semer le doute chez la personne convoitée. Libre à elle de capter les subtilités car à travers les blagues, l’essentiel du message est envoyé.
Pour maintenir dans ses filets une Vénus en Gémeaux, il est essentiel de ne pas lui imposer un quotidien planifié qui l’étouffera assez vite. Laissez lui également de l’air pour vivre à son rythme. La fantaisie et les sorties culturelles ou artistiques sont les bienvenues car cette Vénus apprécie la vie en société. Elle se montre douée dans un art ou peut avoir simplement un esprit créatif. Là encore, elle doit s’exprimer jusqu’à être rassasiée et ce n’est pas gagné car son mental ne manque pas d’idées.
Variez les plaisirs et les destinations avec les personnes ayant Vénus en Gémeaux.
Si vous lui laissez l’illusion qu’elle est libre, vous marquez des points et gagnez son cœur aussi bien en amitié qu’en amour. Elle peut accorder beaucoup de temps à la vie amicale au détriment parfois de moments romantiques en tête-à-tête. Son idéal est d’avoir une vie sociale animée et une vie amoureuse avec un partenaire qui partage ses centres d’intérêts. La solitude n’est pas sa tasse de thé et ce dès son plus jeune âge ; elle recherche les contacts et sa compagnie est appréciée par l’entourage. Son espièglerie en fait quelqu’un de jeune d’esprit jusqu’à un âge avancé
Assez joviale, Vénus en Gémeaux raffole de discussions variées et n’aime pas s’éterniser sur un débat. Si vous insistez, elle montrera des signes de lassitude puisqu’elle aime diversifier les conversations avec une préférence pour les sujets joyeux ou légers.
Loin d’opter pour un mode de vie statique, sa curiosité l’invite à découvrir des horizons comme de nouvelles personnes.
Si vous avez l’âme voyageuse, elle sera partante pour faire route à vos cotés. Il y a fort à parier que vous auriez envie de poser les valises avant elle car il arrive que ces Vénus soient de véritables globbe-trotters. Elles peuvent vous paraître des courants d’air en quête de sensations et si vous aimez un partenaire avec Vénus dans ce signe, il faut apprendre à vivre avec ses prises de distance. N’attendez pas un amour fusionnel auprès de ce joli oiseau qui ne pense qu’à s’envoler. En amour, cette Vénus s’épanouie dans une union préservant l’indépendance ou une vie à deux géographiquement mobile.
Un vent de liberté et des hésitations.
 Une fois la période de séduction passée,  Vénus Gémeaux reprend ses droits et l’amour fusionnel des premiers instants devient pour elle rédhibitoire. Une demande de liberté s’affirme au fur et à mesure, tout en frustrant le partenaire le plus exclusif.  Si chacun aime son espace de liberté, c’est l’idéal. Dans le cas contraire, si vous aspirez à un amour possessif et êtes un brin  jaloux, cette position astrologique laisse présager de fortes concessions en amour.
D’une façon générale, la vie amoureuse est souvent confrontée à des sentiments ambiguës, à la frontière de l’amour et de l’amitié. Vénus en Gémeaux prédispose à ressentir des sentiments pour deux personnes à la fois sans parvenir à faire un choix car les sentiments sont de nature différentes. De même, il est possible que les sentiments d’une ancienne relation subsistent et parasitent plus ou moins le déroulement d’un nouvel amour.  Il arrive que la vie affective  devienne complexe et place devant un choix bien difficile à faire.  Elle peut traduire l’implication de sentiments sincères dans une double vie face à laquelle toute décision reste impossible.

Si vous avez Vénus en Gémeaux.
Vous aimez avoir du monde autour de vous et votre équilibre passe par des témoignages affectifs venant de diverses personnes. Vous apportez une touche de couleur à l’entourage et la bonne humeur est contagieuse.  Vous partagez des moments conviviaux avec des amis intimes ainsi qu’avec le conjoint. Il peut s’agir de culture ou de voyages et vous fédérez facilement un cercle d’amis qui prend l’allure d’une seconde famille. Dans ce signe doué pour les contacts, Vénus  vous aide à créer un noyau dur de relations pouvant devenir des amis communs à votre couple. Etre Intégré à une communauté est fondamental pour vous. Ces conditions de vie composent votre bien-être car Vénus dans ce signe attachant se sent exister au contact des autres. 
 
Les multiples facettes de Vénus en Gémeaux
La recette pour garder un  partenaire ayant Vénus en Gémeaux passe impérativement par le renouvellement du quotidien. Laissez libre court à votre imagination pour briser la routine et proposez lui des instants de fantaisie,  autant à travers des sorties que dans l’intimité.  
 
La vie amoureuse mêle créativité et sensualité. Le grand communiquant, ici le Gémeaux, accueille l’astre de la séduction, autant dire que les mots font mouches. Délicate et amusante, elle aime charmer et le fait avec brio mais rien ne dit que c’est toujours à l’être aimé que cette séduction s’adresse.  Par son attitude, elle est douée pour laisser s’installer des quiproquos et aiguiser la jalousie des personnes exclusives. Qu’on se le dise, auprès d’un partenaire ayant Vénus dans ce signe d’Air, mieux vaut avoir un tempérament tolérant pour adhérer à son style de vie, d’autant que son sens de l’humour peut vous dérouter. Dans ce signe plein de fraîcheur, l’astre de la séduction reste à l’affût de nouveautés. Il cherche à vivre de nouvelles expériences pour éviter de tomber dans la monotonie. Il peut passer sa vie en quête de l’éternelle jeunesse.
A l’âge mature, il a besoin de tester son potentiel de séduction et est capable de  s’accorder une nouvelle vie. Avec cette position Vénusienne, le démon de midi n’est jamais bien loin.
Avec Vénus dans ce signe fraternel et double, on peut être de nature à papillonner sans vouloir s’attacher soit par crainte de souffrir ou parce que l’on aime vivre en multipliant les conquêtes. Dans les liaisons, les différences d’âges sont légion. Un coeur d’artichaut se cache peut être en vous ou chez votre partenaire.  Vénus dans ce signe du Zodiaque ne rime pas systématiquement avec infidélité mais exige une part d’indépendance en amour, pas toujours comprises par certaines natures.  Elle réserve malgré tout des déconvenues chez ceux qui rêvent d’amour absolu. Si votre vie est réglée comme du papier à musique, cette Vénus peut vous étonner dans un premier temps en amenant une touche de fantaisie appréciable, mais des efforts considérables devront être fournis pour trouver un équilibre entre vos rythmes. Dans la vie intime, il peut être question d’un mode de vie où la fidélité est toute relative. En effet, cette Vénus joueuse  est aussi l’indice d’une liberté et d’une curiosité dans la sexualité. Dans sa conception de l’amour,  Vénus en Gémeaux dissocie les sentiments de la sexualité qu’elle perçoit comme un terrain de découvertes.  Si d’autres éléments astrologiques le confirment, la tendre Vénus peut vivre des aventures extra-conjuguales ou se révéler libertine, tout en se sentant honnête dans ses sentiments.
La jolie Vénus dans ce signe profondément humain rencontre l’incompréhension de ceux qu’elle blesse à son insu, le plus souvent par sa façon de surfer sur la vie. Quelquefois maladroite dans son humour décalé, elle sait se montrer si attachante qu’on pourrait presque lui pardonner ses battements d’ailes. Vénus dans ce signe peut passer sa vie  à courir après un éternel recommencement d’histoires espérant trouver l’être idéal qui répondrait à toutes ces facettes. Un objectif qui se révèle éreintant et bien compliqué pour l’astre de séduction.
Celui ou celle qui porte Vénus en Gémeaux possède deux chemins, celui des concessions ou courir après son alter-ego. qu’il peut trouver au milieu de plusieurs rencontres. Les concessions sont contre nature dans ce signe aérien. Si la porte est fermée, il passera par la fenêtre!
Il arrive que Vénus dans ce signe ne trouve hélas pas sa moitié et réalise qu’elle a perdu des années en ayant lâché la proie pour l’ombre, persuadé de trouver la perle rare. Face aux effets visibles du temps, Vénus Gémeaux prouve qu’elle peut encore plaire au plus grand nombre.
Dans l’oeuvre de Disney, la formule « Miroir, miroir, qui est la plus belle »aurait pu être inspirée par Vénus en Gémeaux voulant que le temps qui passe n’ait aucune prise sur le physique.

Motivée par une quête plus ou moins consciente de l’éternelle jeunesse, cette position astrologique offre une véritable cure de jouvence et se révèle un antidote contre la routine.

Archives. Article publié en 2014 sur AVS.
Valérie Tenza Darmandy
2.10.2018

Commentaires fermés sur Vénus en Gémeaux.

Classé dans blog d'astrologie

Notes astrologiques.

Retrouvez mon dernier article « Astrologie, au-delà des apparences » dans la revue  Québécoise  Cheminement.

Pour y accéder, cliquez sur le lien ci-dessus.

 

9.09.2018

Valérie Tenza Darmandy

Commentaires fermés sur Notes astrologiques.

Classé dans blog d'astrologie

Parenthèse astrologique, Samedi 25 Août.

Samedi 25 Août 2018 de 12h à 13h30 je met à disposition l’outil astrologique pour les personnes ayant besoin d’une visibilité sur leur trajectoire ou d’un conseil. Des petites consultations de 15 minutes seront proposées pendant ce laps de temps.

Quinze minutes est un format court qui propose néanmoins la possibilité de cerner instantanément les grandes lignes réparties dans votre carte de nativité, vos potentialités, vos rythmes.

Cette opération gratuite se déroula sans rendez-vous au préalable, sur simple appel téléphonique dès 12h, je ferai votre lecture en direct en découvrant la carte sitôt les coordonnées transmises.

Ces consultations ne sont pas programmables à l’avance, elles se feront selon l’ordre d’arrivée des appels.

Contact : 01.47.82.71.41

Conditions requises . avoir connaissance de son heure précise de naissance.

Valérie Tenza-Darmandy

 

Commentaires fermés sur Parenthèse astrologique, Samedi 25 Août.

Classé dans blog d'astrologie

Eclipse de Lune -pleine lune- et Mars en Verseau.

Eclipse de lune du 27 Juillet 2018, tonalités de cette pleine Lune.

19.07.2018

Valérie Tenza-Darmandy

Commentaires fermés sur Eclipse de Lune -pleine lune- et Mars en Verseau.

Classé dans blog d'astrologie

Vos premières heures en astrologie

valerie-darmandyblog

 Lorsque l’on parle d’une planète, d’un signe solaire, d’un ascendant ou d’une maison astrologique, on communique ses caractéristiques, néanmoins ces éléments sont sortis de leur contexte qu’est un thème astrologique. Comme toute matière étudiée, l’enseignement est progressif mais il faut admettre que l’astrologie est une discipline vaste et elle n’est pas cloisonnée avec l’astrologie mondiale. Il n’est pas possible d’enseigner convenablement l’astrologie dite généthliaque ou le thème de naissance qui relève du plan individuel sans inclure le plan mondial rythmé par les grands cycles.

Bien sur chaque élève désireux de s’initier à l’astrologie fixe ses limites et pour certains le but est d’acquérir les premiers outils de base : symbolisme des planètes, des luminaires, des maisons astrologiques ou aspects majeurs. Les raisons qui mènent à l’astrologie sont multiples, simplement la curiosité, pour se découvrir soi-même, comprendre ce qui a pu se passer à telle période de sa vie ou se lancer dans l’astrologie.

L’élève débutant reçoit une quantité de données nouvelles adossée au vocabulaire astrologique que l’on peut largement remplacer par des métaphores afin de faciliter la compréhension. Il est parfois surpris par le volume d’études qui se cache derrière ce qu’il connaît : le signe solaire.

On ne le répétera jamais assez, l’astrologie n’est pas l’horoscope pas plus qu’elle n’est réduite au signe solaire. Le message a du mal à passer vers le grand public avec la carence en matière de communication sur la question. L’astrologie est encore confondue avec la voyance et le chemin semble bien long encore en France pour se réveiller. Les idées reçues ont la vie dure. Il faudrait combler les lacunes dans l’information, tordre le cou aux idées reçues afin de la dé diaboliser. L’astrologie est une discipline accessible à tous, elle s’apprend comme on étudie une langue étrangère tandis que la voyance est un don.

Astrologie, révélatrice de votre fonctionnement

L’astrologie guide, conseille, oriente, éclaire sur les zones de fragilité, met en exergue vos potentiels et ceux des autres.  Elle identifie les énergies et les rythmes contenus dans votre thème natal. L’astrologie est un outil pertinent qui va toujours au-delà des apparences, elle offre des clefs afin d’optimiser sa vie.

Enrichissement culturel.

 La discipline possède des ressources comblant la plus insatiable des curiosités. Son étude est illimitée, elle conduit vers l’histoire, la culture et les traces de l’astrologie s’étendent à l’international.

Votre carte du ciel

 Elle contient les planètes,  les deux luminaires la Lune, le Soleil et une répartition de secteurs appelés «  maisons astrologiques » dont certains d’entre vous ont peut-être déjà entendu parler. Chacune de ces maisons correspond à un domaine précis de la vie : les finances, la sphère relationnelle, l’affectif, la projection dans la vie sociale, etc.

Les astres localisés dans ces différents secteurs de vie sont reliés entre eux tel un réseau et ce grand ensemble complexe forme le thème natal.

Une vue d’ensemble à découvrir

S’initier à l’astrologie c’est réunir une quantité d’informations reçues de manière parcellaire au début. C’est pourquoi apprendre l’astrologie demande du temps, en raison des étapes chronologiques et du temps nécessaire à leur assimilation.

Il faut également intégrer un mécanisme de lecture et pour cela, il faut d’abord observer, associer, trouver le fil conducteur dans le thème, trier les priorités des aspects, identifier le dénominateur commun entre plusieurs éléments afin d’en extraire une analyse. L’apprentissage du clavier astrologique demande à être suivi dans son intégralité pour saisir dans un premier temps l’étendue des premières bases puis dans un second, comprendre le mécanisme de la lecture astrologique. La confusion du débutant est bien légitime parce que l’élève reçoit des informations sur un élément isolé par exemple une maison astrologique ou découvre les caractéristiques d’une planète dans un signe et tant qu’il n’est pas arrivé à un certain volume d’informations que constituent les bases, le débutant n’a pas cette vue globale des données. L’élève en astrologie ne peut donc pas avoir cette visibilité et dans ses débuts il fait des associations de symboles avec des informations encore incomplètes. Au fil des cours, les données sont complétées avec d’autres et ainsi de suite, l’immense astrologie se distingue et peut décourager.

Dès que les bases essentielles sont reçues par le débutant, il commence à avoir une vue des éléments dans leur ensemble. Il se produit toujours le fameux moment du déclic où le mécanisme de lecture est compris et ce moment diffère chez les uns et les autres.

Pour comprendre ce que vit l’étudiant en astrologie, prenons une métaphore, imaginez que l’on vous montre le dixième d’une photographie et que l’on masque une grande partie de la photo, vous ne pourrez identifier ce qu’il y a sur la photo et n’émettre que des suggestions. Au fur et à mesure que le plan de l’image s’élargit, vous commencez à distinguer et enfin voyez l’image dans son ensemble quand le dernier cache est enlevé.

Face à l’étude de l’astrologie, la confusion survient toujours, au même titre que toute matière étudiée. Le découragement fait partie des réalités rencontrées au début des études astrologiques, l’élève se rend compte que les informations ne cessent de s’ajouter les unes aux autres, elles sont, comme je le disais plus haut, des significations de symbolisme sortis de leur contexte qu’est un thème natal.

La vitesse d’assimilation des élèves diffère bien évidemment selon les personnes et la progression en astrologie dépend du délai quand se produit le déclic à propos du mécanisme de la lecture astrologique. S’il survient dès le départ, l’élève peut même anticiper le niveau des cours. Faire travailler la mémoire visuelle facilite l’assimilation est nécessaire, on retient plus vite en visualisant des symboles astrologiques et le visuel des aspects, ces tracés géométriques reliant des astres ou des astres et luminaires par des angles de 180°, 150°, 120°, 90°,60° ou moins de 10 degrés – aspects majeurs-  45, 135 (aspects mineurs). Pour les connaisseurs, certains aspects n’existent pas entre astres et luminaires. Il n’existe pas de carré, d’opposition, de trigone entre Mercure et le Soleil et Vénus et le Soleil. Seule la conjonction existe ou le demi carré pour Vénus Soleil, 45 degrés.

En lisant ces lignes, cela peut paraître fastidieux pour le vrai débutant, en réalité c’est simple. Il suffit d’être méthodique.

L’astrologie s’apparenterait symboliquement à Uranus, je me demande sur quels critères a-t-on associé simplement Uranus à l’astrologie lorsqu’on voit le travail colossal qu’elle représente et surtout l’édifice astrologique reliant en lecture symbolique le plan individuel au plan mondial.

Saturne serait bien placé aussi pour représenter ce grand architecte de l’univers qui laisse son empreinte dans chaque carte, qu’elle soit individuelle ou mondiale. De plus, apprendre l’astrologique requiert une méthodologie propre à Saturne, la discipline demande d’être structurée, d’avoir une patience importante lorsqu’on démarre et une bonne faculté de mémorisation, autant de valeurs Saturnienne.

Saturne est un astre redouté en astrologie pour son symbolisme de restriction et d’ingratitude mais sans ses aspects, aucune charpente ne serait possible, il est le bâtisseur, celui qui rassemble, éloigne le superflu pour ne garder que l’essentiel. Dans l’apprentissage de l’astrologie, il est l’astre le plus connu par les débutants et sa réputation le précède, à tort car comme vous le découvrirez si vous entrez dans l’astrologie, ses versants positifs sont bien utiles et empreints de sagesse.

Uranus reste l’agitateur des consciences et l’éveilleur, celui qui dérange et il est vrai qu’Uranus est susceptible de se poser en provocateur. Je ne peux m’empêcher de penser à cette astrologie si fascinante et aussi malmenée, inclassable.

Uranus incarne bien ce symbole de l’inclassable et entre parfaitement en adéquation avec cette astrologie qui, de par son évolution, ne laisse pas indifférent.

De nos jours, quelle appellation donner à l’astrologie sachant qu’il existe plusieurs astrologies mais que toutes ont le même objectif, la connaissance de soi, des autres, l’ouverture au monde. Mettre une étiquette sur l’astrologie suscite des débats et exalte les opposants à cette discipline. Comment doit-on l’appeler, science humaine ? Discipline du symbolisme ? Outil de développement personnel est la moindre des choses et quiconque a pratiqué longtemps l’astrologie comprendra. La classer dans une catégorie qui la valorise est important d’autant qu’il reste bien du chemin à faire pour la dissocier de l’horoscope et de la voyance. Nous en sommes encore à ce stade.

En progressant dans l’astrologie la passion pour l’astrologie peut vous piquer et si tel n’est pas le cas, vous n’aurez rien perdu car vous aurez entre les mains un fabuleux outil de connaissance de soi.

Etre astrologue expose régulièrement à rencontrer une slave de réactions qui oscillent entre fascination, curiosité et frilosité voire à du rejet spontané.  L’indifférence n’existe pas dans notre métier, pas plus que la routine.

Initiation à l’astrologie

Il y a 3 ans dès Avril 2013 j’avais collaboré avec le magazine en ligne aujourdhui.com et à cette occasion élaboré un programme d’initiation en astrologie à destination du grand public. Transmettre l’astrologie aux profanes demande à être clair et concis tout en restant dans une politique visant à valoriser les compétences de l’astrologie. Même si le signe solaire fait partie du BA.BA du langage astrologique, informez que l’horoscope n’est pas l’astrologie reste en effet essentiel.

Durant ce partenariat, j’avais rédigé les grandes caractéristiques des signes astrologiques. J’écris peu pour les débutants en astrologie et décide de remédier à cela. Tout en continuant à rédiger des pistes de réflexions astrologiques ou d’aborder le contexte à travers le prisme de l’astrologie mondiale, désormais  mon blog sera enrichi d’articles destinés aux débutants en astrologie. Des descriptifs de signes zodiacaux et des caractéristiques d’astres ou de luminaires dans les signes seront diffusés à intervalle irrégulier.

A ce jour, les caractéristiques de certains signes zodiacaux sont accessibles en format pdf en cliquant ici.

Bonne lecture !

 

Valérie Darmandy

16.10.2016 à 15H49

copyrighta92g1c61

Commentaires fermés sur Vos premières heures en astrologie

Classé dans blog d'astrologie

Naître

 

Valerie Darmandy 2014 article naîtreUn ciel à l’état de veille.

Un enfant naît sous un ciel renfermant des potentialités  codées sous la forme de configurations. A l’état de veille dès la naissance, ces dispositions astrologiques se déploient au fil du temps et l’accompagnent dans ses réalisations : affectives, professionnelles, ou leçons à comprendre.  Se réaliser n’est pas toujours synonyme d’épanouissement, cela englobe aussi les leçons qu’est venu apprendre la personne pendant son séjour terrestre. En s’établissant à un moment précis, le thème de l’enfant interfère avec celui des membres de la famille. A partir de cet instant, son thème natal évolue au sein d’une dimension collective, pourtant son aventure a commencé 9 mois avant.

Son ciel de naissance contenant des cycles  d’astres à dimension collective ou individuelle, se présente sous des aspects qui, dès la venue de l’enfant, ne cessent d’évoluer.  A des périodes précises, ces cycles initiaux reconnaissent la même fibre astrologique mondiale et entrent en résonance avec elle, on assiste alors à un écho entre le natal et le mondial auquel l’enfant est réceptif. Ces rappels entre la structure natale et la mondiale jalonnent la plupart du temps les grands moments d’une vie.

La vie avant la vie

On pourrait penser que la validité du thème natal prend effet à l’instant même de la naissance, naturellement l’enfant prépare sa venue bien avant la minute où l’on enregistre sa naissance. On a coutume d’accorder comme point de départ, l’instant précis de la naissance, pourtant cet événement n’est que l’aboutissement d’une vie in-utéro. Aussi, les états célestes pendant la fin de la vie utérine peuvent être complémentaires à l’étude du ciel de naissance.  D’un point de vue astrologique, ce qui me paraît intéressant dans une carte natale n’est pas seulement l’état de la carte de naissance reflétant l’aboutissement de la conception mais ce que l’enfant n’a pas voulu avoir dans son ciel ou ce qu’il a attendu pour venir au monde.

Dans le cas d’une naissance par voies naturelles, l’état du ciel au moment où les contractions se rapprochent, fournit une indication sur les désirs de l’enfant à vouloir naître sous ce ciel.  A l’instar de la synastrie, on peut aller plus loin en comparant les aspects de l’état du ciel au moment des contractions rapprochées avec celui de l’arrivée à l’air libre.  Pendant ce laps de temps, les aspects se formant ou disparaissant éclairent à nouveau sur les motivations de l’enfant à incarner ce ciel. 

Il peut attendre des configurations astrologiques précises venant de l’hérédité astrale, désirer un aspect parfait, la même planète à l’ascendant que l’un de ses parents ou grands-parents,  attendre que sa Lune se cale sur celle de l’un de ses frères et sœurs ; il peut aussi être question de la fin d’un aspect séparant, d’une rétrogradation qui démarre ou s’achève, l’activation d’un orbe, ou simplement un changement de signe à l’ascendant.

La qualité de l’aspect compte, à savoir est-il séparant, étroit, appliquant, angulaire, non angulaire, en maison cadente, succédente, autant de facteurs à prendre en considération et donnant une idée du relief de l’aspect en question dans sa future vie.  Un enfant naissant au début de la formation d’un trigone Lune Jupiter quand l’orbe entre en vigueur mérite une attention particulière.

Naissance prématurée

Une naissance prématurée est pourtant le bon signal pour l’enfant, il est judicieux d’observer le signe Zodiacal qu’il refuse d’avoir – si celui-ci change- et celui qu’il prend. De même, avancer sa venue au monde est une façon de refuser les astres dans certains signes, notamment les astres au pas rapide, quittant un signe en un mois environ, tels que Vénus et Mercure (exceptés pendant leurs phases de rétrogradation où leurs séjours s’étirent dans un signe).  Toutes ces observations associées aux aspects attendus sont les outils dont il souhaite disposer pour son évolution. En naissant prématurément, l’enfant peut aussi vouloir hériter de configurations familiales, ce qui n’aurait pas été le cas si la naissance avait eu lieu à la date fixée de l’accouchement. Les naissances prématurées sont peut-être celles à étudier en profondeur pour comprendre la venue à l’avance de l’enfant, ainsi que son rôle au sein de la famille. La synastrie familiale apporte un éclairage.

La précision pour une naissance

Il est intéressant de voir à quel point les cuspides d’ascendant sur la fin d’un signe témoignent d’un désir précis de l’enfant, tout comme les astres entrant dans l’orbe des angles au moment où l’enfant commence à venir. Toute entrée d’astre dans une orbe pendant les derniers instants de la vie utérine fournissent des informations intéressantes.  Les pointes des maisons communément, appelées cuspides, sont les plus rapides à se déplacer sur le Zodiaque. Néanmoins, elles le balayent à des vitesses dépendant de la latitude et longitude du lieu de naissance, raison pour laquelle on vous demande votre lieu natal pour dresser le ciel. Il arrive que l’enfant ne souhaite pas arriver au monde avec un ascendant dans les premiers degrés d’un signe, il naît avec un Ascendant dans l’ultime degré d’un signe, par exemple sous un ascendant 29°58 Sagittaire.

Il ne veut pas du signe du Capricorne en cuspide d’ascendant mais d’un Capricorne comme second signe d’ascendant, ou du signe Capricorne intercepté. Même si il occupe le dernier degré d’un signe, le premier maître ascendant doit être considéré, le négliger expose à fausser l’analyse, les rythmes et les cycles de vie de l’enfant. Sous nos latitudes et longitudes, la cuspide d’ascendant bouge en moyenne à raison de 1° toutes les 4 minutes. Aussi, soyez exigeant sur l’heure de naissance et privilégiez plutôt quelques minutes avant la sortie de l’enfant car le ciel de la fin de la vie utérine témoigne des motivations de l’enfant de venir à cet instant.  Il serait regrettable d’arrondir la cuspide d’ascendant et de la faire basculer dans le signe suivant sous prétexte de douter de la validité d’une cuspide d’ascendant sur un dernier degré. Si l’enfant est né avec un ascendant à 29°59 d’un signe, sa cuspide d’ascendant appartient bien à ce signe.

Naître aux frontières des ascendants.

Pour les naissances avec les ascendants en en fin de signe, la cuspide d’ascendant et la maison I sont deux données distinctes.

Dans un tel cas, à sa naissance, son ascendant possède deux maîtrises : celle de la cuspide de I puis celle associée au signe suivant situé dans la maison I. Dans le cas des signes ascendants  Scorpion, Verseau, Poisson, régits par les transaturniennes, les maîtrises d’ascendant sont tenues par les planètes à dimension personnelle et collective,  ces dernières régulant souvent les cycles de vie de l’enfant.

Toujours dans le cas d’une naissance avec un Ascendant en fin de signe, une autre situation se présente, l’enfant peut avoir une cuspide en fin de signe et posséder un signe intercepté, c’est-à-dire un signe entier dans la maison I. Ce signe intercepté sera à considérer avec beaucoup d’attention car il est mis dans son intégralité à la disposition de l’enfant et sous-entend des besoins d’apprentissage. Les propriétés du signe intercepté sont à intégrer durant l’existence et cela peut demander un travail intérieur sur une grande partie de vie. Loin d’être un simple hasard du ciel, l’interception d’un signe dans sa Maison I demandera à l’enfant, devenu adulte, d’assimiler la symbolique du signe et pas seulement. Par ailleurs, il devra le faire avec les outils mis à sa disposition dans son ciel. Il peut utiliser d’autres parties du ciel afin de parvenir à « intégrer » son signe intercepté en maison I.

Les maîtrises du signe intercepté, leurs lieux et leurs qualités célestes délivrent une série d’informations sur l’intégration qu’il devra faire. La présence de deux signes à l’ascendant implique des changements profonds sur le mode de vie la plupart du temps à l’initiative de la personne. Ces changements peuvent s’avérer radicaux un peu comme une mue vers un nouvel état d’esprit. Ils se manifestent concrètement par le désintérêt d’un environnement en vue d’épouser un nouveau cadre de vie, mode de vie ou style vestimentaire. A chaque fois, c’est du cas par cas, selon les lieux où se trouve le maître ascendant initialement dans la carte et l’état général du ciel de naissance.

Dans le cas d’interception de la I, l’état général de la maison VII, maison évidemment aussi interceptée, fournit des informations complémentaires. Bien que cet article ne traite pas de la Maison VII, étant la maison des autres, cette maison astrologique englobe toute action venant de l’extérieur, elle fonctionne en duo avec la I et met en exergue l’interaction du monde extérieur sur la personne.

La maison VII est incontournable dans l’étude d’une carte du ciel car elle renferme les circonstances susceptibles de faire évoluer l’enfant. Les jeunes personnes ayant un signe intercepté dans la maison I sont appelées à l’assimiler et automatiquement leurs maisons VII sert de balancier, elle permet de se repositionner, d’être confronté aux autres et surtout d’évoluer.

Une autre situation se rencontre dans les naissances, l’ascendant et la maison I n’occupent pas un signe entier, exemple un ascendant 2° Lion et la maison I s’arrête à 27° Lion. La cuspide de I symbolisant l’incarnation met l’accent ici sur les dispositions du signe en question. Bien que la qualité terrestre et céleste du maître ascendant soit le chef d’orchestre dans la disposition psychologique, une petite maison I réclame l’étude de la maison VII, maison servant à étudier les relations aux autres.  La nature du signe, fixe, mutable ou cardinal donne une information intéressante sur la façon dont la personne peut changer son fusil d’épaule ou au contraire rester sur ses opinions. Le contenu des maisons et de leurs maîtrises font toute la différence.

Pour comprendre comment va évoluer l’enfant avec son ascendant ou ses multiples ascendants, dans le thème plusieurs secteurs renseignent. En premier lieu, le bloc «  maitrises de I et leurs aspects et leurs qualités » + les structures dominantes campe le décor. Les rapports entre ces structures dominantes composent son ciel intérieur, la façon dont il verra son monde…La lecture d’un ciel n’est pas fragmentée.  Aucun aspect n’est lu de manière isolée, ils se déclinent sur différentes dimensions et leurs hiérarchies composent  une équation délivrant des informations sur le mécanisme intérieur.

Le problème est de savoir à quel moment précis doit-on considérer la naissance. 

Est-ce quand la tête de l’enfant se présente ou lorsqu’il est sorti et pousse son premier cri. Ces situations peuvent être distancées de quelques secondes ou minutes. Au cours de ces instants, le ciel mondial, qui devient le ciel natal de l’enfant, ne change guère sauf si la pointe de l’Ascendant, située à la frontière de deux signes zodiacaux, est sur le point de changer de signe. En pareille situation, il existe la fameuse seconde durant laquelle  la cuspide d’ascendant bascule en début du signe zodiacal suivant.

Entre symbole, cycle et transit

Dans le discours astrologique, il convient de distinguer  le symbole pur de l’analyse complète, issue d’un tissu de symboles, de transits et de cycles réactivés.

Le premier sert de référence astrologique, on attribue des situations à des symboles. Exemple, les distractions appartiennent à la maison V (qui possède d’autres corrélations). Ainsi, sur le plan symbolique, on évalue si les astres en maison V délivrent des aptitudes aux distractions et selon la nature de l’astre, on peut cerner lesquelles. Toujours dans le symbole, on accorde Uranus aux événements imprévus et rapides.  Cependant il arrive qu’entre le monde du symbole et celui de l’analyse, il y ait tout un fossé car ce sont deux paramètres bien distincts.

Jupiter à qui l’on associe spontanément des vertus royales et bénéfiques peut parfaitement se révéler un élément perturbateur dans une structure natale ou mondiale.  Un astre au symbole bénéfique mal disposé peut créer bien des turbulences, y compris Vénus et Jupiter.

C’est dans ce sens que l’on accorde à la cuspide de I la place « symbolique de l’incarnation » et à la maison XII les états précédents l’incarnation dans la matière. La vie intra utérine se situerait sur un plan purement symbolique dans la maison XII et cette maison aurait un lien chez la femme avec la grossesse. Cette maison est à étudier sur le plan symbolique pour cerner la qualité de l’accouchement.

Toujours sur le plan symbolique dans les thèmes féminins, la naissance d’un enfant est rattachée à la maisons V pour la venue d’une nouvelle vie, des joies et célébrations liées à la naissance, à la maison XII correspondant à la vie utérine puis à la maison VIII maison associée à la sexualité et aux zones utéro-génitales. Dans le thème d’une femme, sa maison VIII est en analogie avec la naissance par voie naturelle. Les césariennes font référence à la notion d’une matrice ouverte par la main de l’homme utilisant des instruments tranchants. On doit y voir le rôle encore symbolique de la Lune avec des associations d’astres à connotation agressive évoquant la coupure, tels que Mars ou plus précisément l’intervention technique et chirurgicale attribuée à Uranus.

Encore une fois, ceci reste dans le symbole.

Devant les faits, le codage astrologique est différent et plus complexe, une femme ayant son enfant par césarienne n’a pas systématiquement d’aspect entre Mars et la Lune au moment de la naissance de son enfant.

Dans le cas d’une naissance par césarienne, on ne doit pas oublier la frustration ressentie par la mère. Selon son degré de frustration, il ne serait pas étonnant de trouver un aspect ou un transit de Saturne ou  Uranus, Mars, Saturne sur des zones stratégiques du thème pendant une césarienne.

Il y a une vingtaines d’années, je me souviens d’une conjonction Lune Mars en Scorpion dans le thème natal d’une sage-femme, les astres reflétaient en réalité son activité et l’environnement. L’aspect de courage et le sang-froid lié à son métier. Sur le plan médical, le symbole du sang  -Mars –en conjonction à la Lune parlait d’une activité touchant essentiellement une clientèle féminine. Autant ces symboles sont des indices, autant pendant une naissance l’état du ciel révèle des aspects plus fins, adaptés à l’état émotionnel en cours des parents.

Si la naissance est symbolisée par les maisons V, VIII et le passage de la XII à la I, ligne d’incarnation, pendant une naissance le symbole s’efface devant un rouage astrologique des plus complexes.

Au moment de la naissance, les astres, luminaires et les maisons créent ensemble un ciel unique : celui de la naissance d’un être.

Il se produit  un enchevêtrement entre les structures du thème de l’enfant et celles du ciel des parents, grands-parents et de la fratrie.  On assiste à une construction astrologique et aucune localisation d’astre n’est hasardeuse.  Dans le thème d’un membre de la famille, parents mais aussi frères ou sœurs,  une naissance  peut être balisée par un transit de Jupiter, symbole de légitimé, mais les choses ne sont pas aussi simplistes.

N’importe quel transit peut se trouver en cours dans le thème d’un parent pendant la naissance d’un enfant et Uranus, pour son pouvoir déstabilisant sur l’organisation, présente un intérêt lors d’une naissance. Dans la carte des parents, les astres retranscrivent l’état psychologique et les changements amenés par une naissance. Si la venue d’un enfant est souvent associée à Jupiter pour sa disposition à légitimer une situation, plaçons nous dans la réalité, une naissance entraîne une nouvelle organisation, des responsabilités, un changement de rythme, des horaires modifiés, une fatigue liée aux nuits plus courtes. Lors de la venue d’un enfant, la perception d’une réduction du temps est ressenti par les parents. Uranus contracte aussi la perception du temps, Saturne se rencontre pendant les naissances, par son passage il scelle aussi cette nouvelle responsabilité familiale. Pourtant ni Uranus et encore moins Chronos ne sont retenus en astrologie pour symboliser les enfants. Pourtant, ces configurations planétaires temporaires reconstituent la réalité qui entoure les parents, ils ne sont plus lus en tant que symboles.

Le thème de l’enfant possède ses propres dimensions et contient à son tour, des climats codés sous la forme de symboles.  Ainsi il dispose de certains astres dans des maisons, articulés par des structures de premier plan ou second, fournissant des renseignements.  En se penchant sur le thème d’un  nouveau-né, on y lit donc des symboles tels que des astres naturellement installés dans des maisons.

Cette lecture reste  analogique mais les structures étant hiérarchisées, certains astres ont plus de relief que d’autres et par conséquence, les climats qui en découlent aussi. Des configurations se situent au premier plan, elles composent la structure centrale du thème et  sont porteuses de climats incontournables mais aptes à être modulés au moment où ils ont lieu, selon les niveaux de consciences, critère fondamental en astrologie.

Les astres et aspects de différentes qualités forment le thème de sorte que son ciel alterne entre harmoniques et dissonances. Les structures natales d’un enfant renferment de véritables dynamiques et il faut attendre qu’un cycle de son thème se réactive pour voir apparaitre les premiers événements ou climats.  Ceci explique les rythmes très différents d’un enfant à l’autre.

Dans le cas d’une naissance, on assiste à une coordination  entre deux facteurs distincts : le symbole et l’analyse complète.  Le symbole reflété dans le thème des parents reste en quelque sorte annonciateur d’un climat tandis que l’événement en lui-même, est initié par des cycles et de nombreuses répétitions d’aspects. Le symbole décode un climat en se référant à une lecture purement analogique. Quand un événement encodé par le symbole, se met en place, l’événement est retranscrit par une multitude d’aspects lui conférant une réelle dimension dont la portée retentit sur le plan émotionnel.

Plus les astres sont nombreux à tisser un même climat, plus grande est l’émotion qui entoure la personne. Chaque thème d’enfant a son propre rythme mais des climats peuvent commencer dès l’enfance, à travers des événements concernant les parents, tel qu’un déménagement changeant l’environnement de l’enfant.

On peut prendre un autre exemple des plus classiques. Dans une carte natale d’un enfant renfermant des facteurs répétés d’aisance en communication et sujet aux prises d’initiatives, ces aptitudes  sont codées à l’état de veille et identifiables par une lecture analogique. Malgré le fait qu’ils soient lus sur un plan symbolique, ces configurations astrales possèdent leur dynamique propre, liée à des cycles.  Ces cycles rythmeront la vie de l’enfant et l’adulte qu’il deviendra.

En déployant ses compétences, l’évolution de l’enfant sera astrologiquement retranscrite, non pas en symbole mais sera synchronisée avec des passages planétaires lents dans des zones sensibles de sa carte natale.

Il peut s’agir de transits de longues durées ou de réactivations de cycles qu’on appelle résonances.

Il arrive que des systèmes de datation (transits et résonances, progression) convergent ensemble et stimulent ce qui était en sommeil depuis sa naissance. C’est à nouveau la même règle qui s’applique en astrologie, plus son thème sera cerné par des climats astrologiques décrivant le même climat, plus il sera pleinement sensibilisée par une situation, qui à l’origine, est encodée dans son thème. En astrologie le temps est très différent du calendrier que vous connaissez, des enfants naissent sous des thèmes au rythme plus lents que leurs petits camarades.

Devenu adulte, la perception du monde.

Excepté les naissances programmées soulevant le débat du libre arbitre, l’enfant choisit de venir à un instant précis, c’est lui qui pousse et désire son ciel, si complexe soit-il. Il épouse ce ciel pour se réaliser ou jouer un rôle au sein de sa famille ou la société.

La naissance et la mort sont les deux étapes majeures, au milieu se déroule l’évolution inhérente aux expériences que chaque personne vit selon de nombreux paramètres. En premier lieu, on doit tenir compte des filtres psychologiques reçus durant l’éducation, les valeurs, principes ou blocages. Ces paramètres cohabitent avec les compétences, les désirs personnels, un environnement social et économique plus ou moins propice à leurs développements. Le thème natal n’est qu’une grande équation de l’individu confronté au plan collectif.

Face à sa carte du ciel, ces multiples facteurs entrent en ligne de compte dans la façon de vivre son thème, ensemble ils composent la marge du libre-arbitre, une notion perçue bien différente d’une personne à une autre.

Devenus adultes, certains diront que l’on crée sa vie, d’autres que l’on ne peut éviter les grands événements car ils sont indispensables pour devenir eux-mêmes. Il est toujours intéressant d’observer à quel point les discours changent selon l’état des structures natales. Nul doute que chacun perçoit le monde qui l’entoure et sa capacité à agir, en fonction non seulement de sa propre expérience et des verrous qu’il a pu faire sauter au cours de son évolution. Si les grandes lignes certes construisent un destin, il est donné à chacun la possibilité de moduler les climats et d’optimiser sa vie.  Les choses importantes ne le sont que par l’attention que l’on leur accorde. En réalité, la sensibilité aux situations passe à travers ces nombreux filtres bien ancrés  et s’éveille selon l’état initial du ciel de naissance puis l’état temporaire du ciel.

L’astrologie offre une lecture en perspective en reconstituant les dimensions du thème natal. Le contenu d’une carte n’est jamais que le reflet de la personne et des climats proposés qu’elle peut moduler, toujours selon son niveau de conscience.

Valérie Darmandy

2014/09/08 à 9:56

 

copyrighta92g1c61

 

 

4 Commentaires

Classé dans un instant choisi par l'enfant

Référents astrologiques et angle de vue : le sport et l’astrologie.

sport

La fin d’année scolaire arrive et le programme d’enseignement de la saison 2014-2015 se profile. Actualité oblige, à l’occasion de la coupe du monde de football 2014, mon atelier d’astrologie a travaillé sur le profil astrologique d’une poignée de sportifs et de champions, toutes catégories confondues.

Quatre heures d’enseignement astrologique ont permis de comparer un petit échantillon de sportifs de hauts niveaux.

Sur 17 thèmes de champions,  7 d’entre eux possèdent Mars en Verseau.  Leur Mars n’est pas systématiquement culminant,  il peut se trouver au Fond du Ciel comme le montre le thème de Bernard Hinault ou celui de Jacques Anquetil possèdant Mars au début de sa XII.

Sur plusieurs thèmes, on retrouve Mercure – le pouvoir du mental, le raisonnement -culminant ou angulaire. Comme on doit s’y attendre il existe des aspects entre Uranus-Mars. Ce Mars en Verseau n’est pas sans rappeler l’influence sous jacente d’Uranus dans tout sport de haut niveau. La connexion entre Mars et Uranus ou la présence de Mars en Verseau est expliquée avec grande logique.

VERSEAUDurant une compétition, le sportif doit être au top et si possible gagner. La combinaison Mars Uranus exprime une concentration maximale sous un laps de temps court. Elle est la signature idéale où se mèlent énergie et concentration à l’image de l’énergie ascensionnelle du signe du Verseau. Sur le plan du symbole, le trait accidenté du signe Verseau fait référence à la montée rapide puis à une descente qui l’est tout autant. Ce trait exprime une soudaine poussée ,on l’identifie à une accélération rapide vers les sommets. L’autre côté du trait représente un versant abrupt, il exprime un changement brutal de rythme après un effort intense. Ce Mars symbole pur du sport dans  le signe du Verseau décline une gamme d’actions sportives où l’accélération soudaine est suivie d’une décélération. Ce trait fragmenté illustre symboliquement le niveau d »énergie utilisée lorsque Mars se trouve dans le signe du Verseau. Des pics de grande vitalité alternent avec des périodes de chutes d’énergie et la gestion de celle-ci est inconstante. Sous Mars en Verseau, le rythme de vie est régulièrement intense, parsemé de phases de fatigue dûes à des surcharges ponctuelles d’activités.  Naturellement cette disposition est à évaluer en fonction de la structure globale du thème.

Voici les étoiles du sport que nous avons eu le temps de collecter et qui possédent un Mars en Verseau :

-Lance Amstrong, Mars 12°27 Verseau en maison III et conjoint au Noeud Nord 14° Verseau. Mercure culminant au MC.

-Bixente Lizarazu, Mars 25°38 Verseau culminant au MC 28° Verseau.

– Fabien Barthez, Mars 20°56 Verseau dans la VI conjoint au Noeud Nord 15°07 Verseau. Mercure angulaire.

– Oscar Pistorius, Mars 27° 29 en Verseau dans la maison I. Mercure Rétrograde culminant au MC.

– Bernard Hinault, Mars 15°55 Verseau angulaire et conjoint au Fond du Ciel. Mercure angulaire en I, se levant.

– Jacques Anquetil,  Mars 8°52 Verseau au début de la maison XII. Mercure au MC.

– Ayrton Senna, Mars 20°44 Verseau dans la maison I

Les sportifs  suivants présentent d’autres dispositions telles qu’Uranus dominant, un contact entre Uranus Mars donnant le goût de la performance. On y voit la culmination de Mercure – le mental- au Milieu du Ciel ou Mercure se levant sur les cuspides.

– Amélie Mauresmo Uranus en I, Mars en pointe de VIII à 6°45 Gémeaux

– Raymond Poulidor, Mars angulaire au Fond du Ciel à 9°40 Taureau conjoint Uranus 4°52 Taureau

– Alain Prost, Mercure 14° Verseau conjoint MC  16° Verseau.

-Yannick Noah, Mercure 28° Verseau culminant conjoint MC 29° Taureau

– Michael Schumarer, Mercure 28° Capricorne culminant et conjoint MC 28° Capricorne, Mars en maison VI.

– Michel Platini, une conjonction large de Mars 17° Cancer et Uranus 26° Cancer, Mars en maison XI

– Mike Tyson, Mars 22° Gémeaux en maison VIII. Mars carré Uranus-Pluton

– Didier Drogba, Mercure 1° Belier en maison X, MC à 21° Poissons, Mars en maison II.

– David Beckam, Mercure 26° Taureau, angulaire et se levant, Ascendant 27° Taureau, Mars en maison XI.

– Tony Parker, Mars 0° Balance angulaire se levant, Ascendant 5° Balance.

 

Le thème de Zineddine Zidane ne possède rien de commun avec les précédents.  Neptune, astre ayant une influence sur la collectivité, se trouve angulaire. Au-delà de la coupe du monde de 1998,  voyons à travers la localisation de cette transaturnienne angulaire, l’influence de Zidane sur les générations. Son Mars en Cancer en maison III présente la même disposition terrestre ( localisation en maison) que le Mars de Karim Benzema. Leurs Mars sont passés par l’angularité du Fond du Ciel environ une vingtaine de minutes avant leurs naissances respectives, permettant une bonne intégration de leurs Mars.

Pour Karim Benzema, l’écart avec Mars et son Fond du Ciel n’est que de 6 degrés, soit environ une vingtaine de minutes avant sa naissance Mars mondial occupait le Fond du Ciel. Si l »on observe en détail l’écart entre Mars et le Fond du Ciel du thème de Zineddine Zidane, l’écart est plus grand de deux petits degrés. Une distance de 8 degrés sépare le Fond du Ciel du thème de Zidane à Mars au moment de sa naissance.

En conséquence, bien qu’au fond du ciel, la localisation de ce Mars dans ces deux cartes de nativités est synonyme d’un potentiel similaire chez les deux hommes. Leurs cartes indiquent des prédispositions à une action efficace ( Mars). A ce titre, nous retrouvons ci-dessus la même situation terrestre de Mars chez Raymond Poulidor ( Mars au fond du ciel) où Mars distance seulement le Fond du Ciel de 3 petits degrés. La conjonction exacte de Mars à son Fond du Ciel eu lieu peu de temps avant sa naissance.

Mars dans son symbole est certes synonyme de sport mais uniquement en tant que référent. Que penser des personnes non sportives possèdant dans leurs cartes, un Mars dominant, elles peuvent très bien utiliser Mars sur un autre registre, en optant pour un mode de vie actif.

Le cerveau commandant le corps,comment estimer le degré d’activité ou un rayonnement sportif dans une carte si on ne tient pas compte en parallèle des dispositions du mental ?  La stratégie dans les sports de hauts niveaux est reflétée par d’autres facteurs astrologiques permettant l’optimisation des performances. (voir article, « le sport vu par l’astrologie).

Au sein de cet échantillon de 17 sportifs auquel s’ajoute l’observation du ciel de Karim Benzema et celui de Zineddine Zidane, nous aurions dû voir  Mars intervenir sur les 19, or ce n’est pas aussi simple. On trouve différents référents participants à une signature sportive. Sur un plan astrologique, ils sont retranscrits en tant que conséquence (Mars l’action, Mars Uranus, action violente, concentration d’énergie) ou en tant que reférents exprimant l’origine. Ici, Mercure montre l’importance de la coordination et des gestes auxquels nous n’accordons pas d’importance et qui sont pourtant commandés par toute l’activité des neurones ( symbole Mercure avec Uranus, l’électricité dans le cerveau).

On aurait tendance à l’oublier car c’est naturel mais toute action physique dépend de la transmission par le cerveau. Des ordres sont envoyés au corps, le cerveau contrôle tout, la parole, les mouvement des membres, la coordination des mouvements ( Mercure) afin que toute action s’exprime avec vigueur ( Mars) . Dans le thème du champion Oscar Pistorius, surnommé « The Blade Runner », la culmination de son Mercure en Scorpion au MC montre l’implication indiscutable de son mental dans son parcours sportif exceptionnel.

Cet échantillon soulève une réflexion sur la présentation du langage astrologique  à travers les thèmes.

Ce langage est-il référencé par le symbolique ou la structure d’un thème renferme-t-elle les origines d’une action, Lorsqu’on étudie une situation, on peut étudier plusieurs séquences, soit sa partie émergente ou sa génèse. Evidemment, il est  toujours difficile de situer la racine d’un événement mais nous pouvons récolter un certain nombre de données. Celles-ci cernent le cycle de l’événement, rythment ses étapes bien avant que celui-ci n’atteigne son point de culminance qui se traduit par une prise de conscience collective ou individuelle.

Or la prise de conscience d’un événement se distingue de ses causes. C’est ce type de dissociation que l’on retrouve dans le référent astrologique. L’astrologie semble en effet se coder différemment selon que les structures traduisent la partie émergente d’une situation ou bien ses origines.

Pour mieux comprendre cette subtilité, prenons un exemple simple. Si votre structure astrologique de communication ( maison III, mercure, etc) renferme une grande vélocité vous pouvez bénéficier des bons côtés et des mauvais de la situation. Bien sûr vous assimilez rapidement des informations mais vous pouvez tout aussi bien vous lasser.

Exceptés ceux qui vous connaissent sur le bout des doigts, l’entourage verra votre attitude qui n’est qu’une conséquence. Votre lacher-prise pourra alors être interprété  sans aucun lien avec l’origine. Seules les conséquences seront interprétées et chaque personne dans l’entourage le fera en fonction de ses filtres astrologiques. ( l’équation entre le thème astrologique et éducation, hérédité astrale)

On pourra vous percevoir comme une personne absente et pourquoi pas versatile,  pourtant tout ceci n’est que la conséquence d’une aptitude qui, astrologiquement, peut se coder avec des référents d’astres « rapides » dans votre carte, tandis que l’aspect instable que vous inspirez, serait codé différemment par le langage astrologique.

Cette étude réalisée dans le cadre de mes cours d’astrologie reflète une situation fréquemment rencontrée en astrologie. Les structures astrologiques reflètent parfois les causes ou les conséquences d’une situation. Le codage astrologique est soit un symbole pur ou comme je l’explique dans mon article précédent  » Le sport vu par l’astrologie », il décrit un processus exploité par le titulaire du thème. Ce point de vue n’engage que moi mais il semblerait que le langage astrologique s’inscrive dans les thèmes sur divers plans en tant que conséquences ou causes, attention je ne fais pas référence aux plans de conscience, paramètre fondamental, mais à d’autres plans montrant l’envers du décor d’une situation ou au contraire, son apparence.

Il convient de savoir, si en astrologie, l’on recherche des situations abouties faisant office parfois d’image à laquelle sont associées des personnes, ou si l’on étudie les séquences d’un évènement et ses origines.

Selon le point d’observation, le référent astrologique se modifie,  cela revient à observer un objet sous des angles différents.

En tenant compte de la variabilité des référents astrologiques, on doit aussi considérer l’astrologie en tant que langage évolutif.

En effet, en fonction des traditions culturelles d’un pays, des époques traversées ou des niveaux de technologies atteints, les analogies s’adaptent.

L’astrologie est un langage à suivre@.

par Valérie Darmandy

le 2014/06/22 à 22:06

copyrightA92G1C6

1 commentaire

Classé dans Astrologie Puteaux, enseignement de l'astrologie saison 2014-2015, langage évolutif, Mars en Verseau, symbole ou origines

Portrait astrologique de Pascale Lafargue, à l’écoute de l’invisible.

theme de Pascale Lafargue
Pascale Lafargue est Présidente de l’association Epsilon http://pascalelafargue.com
Médium Parapsychologue, chercheuse, expérimentatrice, auteure et conférencière.
Depuis vingt-huit ans, elle consacre ses recherches aux phénomènes de la vie après la mort, de l’entre deux vies, des contacts avec les décédés, du dédoublement, de la retrocognition, des recherches historiques. Spécialiste des questions sur la réincarnation elle mène, depuis des années, des travaux d’investigation sur le terrain, en s’intéressant aussi à la compréhension des noeuds karmiques. Chercheuse pragmatique et en véritable Sherlock Holmes, elle part enquêter dans différents lieux à travers l’Europe. Pascale Lafargue donne des conférences en France, Suisse, Belgique et Luxembourg. Elle enseigne la parapsychologie depuis vingt ans.
Notre rencontre eut lieu en 1996 à la fin de l’émission de Tina Kieffer «  J’y crois, j’y crois pas ! Un jour d’été 2000 alors que nous étions en pleine discussion Pascale Lafargue me lança : «on me dit que  vous allez enseigner l’astrologie à vos 40 ans, on me montre des bâtiments officiels, ça ressemble à des bâtiments administratifs mais ce n’est pour maintenant».
A cette époque je ne connaissais pas de structure qui enseignait officiellement l’astrologie, le caractère officiel auquel elle faisait référence m’interpellait. J’ai pris note de l’information imprévue, néanmoins ce qui me troubla fut la vitesse avec laquelle Pascale Lafargue lâcha ces informations.
Un an plus tard, je fis la connaissance de Didier Geslain sur le plateau d’une émission de la chaine forum planète où nous étions invités ensemble.
Contre toute attente et alors que j’avais tout oublié, en 2005 Didier Geslain quitta l’enseignement à Puteaux et me transmis le flambeau début Novembre 2005.
Les propos précis de Pascale, de l’été 2000, me revinrent lorsque je fus face aux élèves car tout était réuni : le lieu, les bâtiments, l’enseignement et mes 40 ans le mois suivant.  La précision continua, en 2008, on me transféra dans une second centre culturel et depuis j’enseigne toujours conformément au message reçu en 2000 par Pascale Lafargue.
Cette expérience reste sans explication pour ma part car Pascale m’a faite la révélation bien avant que je rencontre Didier Geslain.
Treize ans après, je décide de prendre la plume pour lui consacrer un article astrologique.
Pascale Lafargue est née le 15 Décembre 1959 à 18h35 à Juvisy-sur-Orge (source PL). Sagittaire Ascendant Cancer. Son signe, Sagittaire symbole de voyages et de l’étranger, illustre son métier puisque parallèlement à ses engagements de Parapsychologue, Pascale travaille dans une compagnie aérienne. Elle est née quelques heures après la pleine Lune sous une opposition Soleil Sagittaire-Lune Gémeaux, dans les signes symbolisant l’axe des déplacements et des échanges.
Détecter la médiumnité dans un thème est délicat car celle-ci s’exprime par différents canaux et il y a des chances que l’on identifie plutôt ces canaux qu’un facteur astrologique commun.
La même chose se rencontre dans le sport, selon qu’il s’agisse d’un sport de haut niveau ou pas et le type de sport, les éléments astrologiques sont différents. Symboliquement, on associe la planète Neptune aux facultés médiumniques, cependant considérer seulement Neptune reste légèrement réducteur, il faut aller plus loin dans le thème et étayer chaque cas en fonction de ses performances, comme dans le thème des sportifs.
La médiumnité de Pascale Lafargue se déclenche par une poignée de mains, principe de la psychométrie, à partir de ce moment-là, elle devient le canal. Elle voit, elle entend, elle ressent, elle commence à parler et dans un débit de flot de paroles, elle révèle. J’ai pu en faire l’expérience en 2000, elle dit recevoir des messages du monde invisible, des défunts, de sa maman. En tout cas des énergies bienveillantes.
Le dialogue Lune-axe des Noeuds et Chiron
Ce qui me paraît intéressant dans son thème, c’est la conjonction étroite entre sa Vénus et Neptune en Scorpion. Vénus fait référence à la texture, au sens du toucher et Neptune aux sensations et à l’invisible, cette conjonction astrologique parle en faveur d’une sensibilité dès qu’elle entre au contact de la texture de la peau, Vénus et Neptune ne parlent pas spécialement de médiumnité mais renseignent sur l’un des canaux utilisés par Pascale : le sens du toucher.
Son travail sur les vies antérieures se lit clairement sur l’axe des Noeuds au carré des luminaires et notamment des Noeuds vers  sa Lune en Maison 12 : dans ses travaux elle va rechercher l’origine, les racines des personnes et traite les sujets historiques (le passé, l’histoire= valeur lunaire).
Ici sa Lune est maître de son ascendant natal, la disposition céleste et terrestre de la Lune parle en faveur de son investissement en faveur des recherches karmiques.
En effet, sa Lune à 28 Gémeaux est en carré à l’axe des Noeuds à 28°-29° Vierge. Sa Lune s’exprime dans une profession de type maison XII, le monde des épreuves, des maladies, de la souffrance et des choses cachées, les secrets.
Sa Lune, maître de son ascendant, dans la maison XII symbolise l’univers dans lequel Pascale Lafargue évolue.  Le langage astrologique est relatif, il se module et s’adapte selon l’époque dans laquelle on vit. La maison XII est associée entre autres aux activités sans statut légal ou reçues avec frilosité par les mentalités de l’époque. Cette maison peut exprimer des activités que l’on fait en ressentant un décalage avec l’époque dans laquelle on vit.
La maison XII sert de frontière avec la I, maison de l’émergence à la vie, la XII englobe tout ce qui se passe avant la vie : la vie intra-utérine et le mystère de la période précédant notre naissance. On accorde généralement la XII aux secrets, aux activités ayant une spécialité, à la recherche et au milieu médical.
Dans sa carte, il y a surtout un aspect intéressant :
Déjà imprégnée de valeurs karmiques par son aspect à l’axe des Noeuds et en XII, sa  Lune forme un trigone à Chiron et fait référence à sa méthode de travail bien spécifique : la poignée de main.
Chiron symbolise les blessures de l’âme, les souffrances psychologiques, le chemin de la guérison, Chiron est également lié aux mains.
Pascale explore le passé, les racines (Lune) des personnes à travers des poignées de mains. Son travail particulier met l’accent sur des cicatrices psychologiques (Lune Noire, Lune en XII aspect Noeuds Karmiques et Chiron). Avec la présence de Chiron, son travail d’investigation peut véhiculer également une notion thérapeutique.
La ligne d’horizon délimite la maison I de la maison 12, puis de la VI à la VII. Elle coupe le thème astrologique en deux avec l’hémisphère nord et l’hémisphère sud. La frontière entre la I et la XII délimite l’entrée dans la matière, c’est-à-dire l’incarnation ,la maison I, tandis que la maison précédente, la XII, fait office des situations antérieures à cette phrase d’incarnation. La maison XII est symbolisée comme la maison de l’accouchement en lui-même,  ou tout ce qui se passe avant que l’enfant n’arrive au monde, l’incarnation étant la cuspide de I.
Dans le thème de Pascale Lafargue, outre les configurations citées plus haut, son maître ascendant part de la I pour se diriger vers la XII , la maîtrise remonte dans le sens inverse : elle part de l’incarnation -maître de I-  et arrive à destination d’une maison symbolisant la période précédant la vie, les anciennes vies et ce qui est caché : la XII.
Sa Lune, dans sa XII, lui permet d’explorer un monde à part. Ceci s’adapte à divers thèmes ayant le maître de I basculant en XII, sans que les personnes épousent des voies en parapsychologie, elles peuvent s’orienter vers des expériences de type « maison XII ».
Une médium née sous 2 tri-déciles.
Afin de bien comprendre, ouvrons une parenthèse sur l’aspect de 108° entre deux planètes.  Il sous-entend une énergie au service d’une spécialisation. Cette énergie s’exprime comme une obligation, se manifeste en un travail spécialisé et pousse la personne à vivre des émotions très intenses (lire l’article le tri-décile). L’énergie du tri-décile doit être canalisée au risque de s’exprimer sous une forme plus destructrice.
Pascale Lafargue possède un tri-décile entre le Soleil et Pluton puis un autre tri-décile entre son Mars et son Uranus. Ce dernier tri-décile en signe de feu est le plus stimulant. Il l’oblige à aller de l’avant et l’énergie d’Uranus se mélangeant à un tri-décile l’invite à jouer les pionnières en quelque sorte dans sa spécialité. Le tri-décile entre son Soleil et Pluton fait éclater des prises de conscience chez les personnes, cet aspect de 108° entre son Pluton et son Soleil bouleverse les autres à travers  sa spécialité.
Des tri-déciles entre Mars et Uranus ou Pluton et le Soleil n’ont naturellement pas de nature médiumnique, ces tri-déciles signent une spécialisation et l’un d’eux propulse de l’énergie.
Le reste de son thème fait intervenir l’axe de déplacements Gémeaux Sagittaire avec un tel amas en Sagittaire que son chemin peut la conduire à l’étranger. Chiron, symbole aussi de l’enseignement se trouve aussi dans la maison IX maison de l’étranger, des horizons lointains.
Article publié avec l’accord de Mme Pascale Lafargue
par Valérie Darmandy, le 2013/09/03 à 18:44
 copyrighta92g1c61

1 commentaire

Classé dans 108°, astrologie aspects mineurs, axe des noeuds, Chiron, maître ascendant en astrologie, noeud nord, noeud sud, vivre son thème astrologique

Claude François, l’aura des angularités.

A l’occasion du 34ème anniversaire du décès de Claude François, saluons la mémoire de celui qui vit toujours à travers des milliers de fans et continue de faire chauffer les dancefloors.

Certaines personnes font corps aux structures de leurs cartes tandis que d’autres  semblent vivre leurs cartes avec un bémol. Outre l’intérêt de ce thème astral, C.François est un cas d’école en astrologie et l’on peut parler de miroir entre la carte du ciel et l’artiste.

Uranus angulaire dans l’axe des Noeuds.

Rythme de vie effréné, avant-gardiste pour l’époque, l’ambition de Claude François prend racine dans sa jeunesse devant la difficulté que rencontre sa famille déracinée d’Egypte.  Sa volonté et son magnétisme grâce à son Soleil en I , son Mars en X trigone à Pluton en VII en Lion l’aident à pousser les portes des studios d’enregistrements et démarrer la carrière qu’on lui connait. Avec son Uranus angulaire sur le Noeud Sud, instinctivement ce sera la soif de se démarquer des autres. Cet Uranus angulaire carré au Soleil Verseau, tous deux angulaires, frappe de son sceau la soudaineté de fin de vitalité ( Soleil). Uranus est hautement symbolique puisque l’astre est associé à l’électricité tout comme le Verseau, son signe solaire.

La nature survoltée d’Uranus s’invite aussi dans ses prestations artistiques par le carré Soleil Verseau au carré de son propre maître,Uranus, un carré aussi dynamisant qu’inflexible poussant l’artiste dans une soif de performances.

Eternel perfectionniste entre des signatures d’Uranus, Mercure-Pluton, le Noeud Sud conjoint à Uranus en chute dans un signe de matière peut expliquer une difficulté à lâcher-prise, mais plutôt dynamiser une sorte de leivmotiv de dépassement et d’exploits. Son Uranus fort est plutôt dissonant, en chute et carré au maître de Pluton et au carré d’un luminaire dont il est le maître.  Uranus récolte des énergies Plutoniennes Solaires dissonées, on est dans une nature ultra extravertie, extravagante, avec un sens de leader né ( soleil en I Verseau carré Uranus son maître).

Personnalité électrique et on peut en comprendre les origines astrales sans mal, travailleur infatigable, perfectionniste et exigeant,  Claude François naît tandis que Mercure se lève et Pluton se couche ; ces 2 astres se posent réciproquement sur son axe I-VII . Cette empreinte astrologique sur sa ligne d’horizon forge un tempérament nerveux, vif, avec une mobilité dominante, insatiable, charismatique, apte à établir vers les autres une forme d’emprise naturelle.  Cette opposition Mercure-Pluton constitue une trame d’un thème signé Uranus Mercure Pluton sur fond de mutables, d’astres de Feu angulaires, une porte de sortie angulaire d’un carré en T.  Ce mélange astrologique n’aurait pas la même saveur si nous n’avions pas les maîtrises d’angularités dans d’autres angularités !

Trois des quatre signes mutables forment un carré en T ( opposition Vénus Sagittaire-Lune Gémeaux au carré de Neptune en Vierge) vers Neptune dont la porte de sortie est Mercure angulaire exact cuspide de I.

Neptune en étant la planète apex du carré en T, l’énergie du carré en T circule dans le sens suivant : Vénus et Lune convergent ensemble vers Neptune, foyer des dissonances Vénus-Lune en mutables, puis l’énergie de Neptune repart vers Mercure situé à 120° agissant en porte de sortie, où depuis Mercure, l’expression du carré en T  « Neptune -Vénus-Lune » s’exprime en pleine conscience ( maison I et Mercure)  »

Mercure,  porte de sortie de l’apex, permet à Neptune-Vénus-Lune, la musique, la danse, l’artistique, le chant, de s’exprimer par un canal Mercurien ; le chant  s’associe alors aux mouvements. Les écrits avec Mercure en I occupent une place centrale. La carrière musicale de l’artiste passe par un mobilité importante, le sens du détail et une grande activité cérébrale.

Les planètes féminines, Lune, Vénus dans l’axe Gémeaux-Sagittaire donnent un aspect cosmopolite, en pointant ensemble vers Neptune. Ce carré en T  illustre l’entourage de femmes – Clodettes- pendant ses prestations scéniques, et l’engouement des fans et son public majoritairement féminin.

Les mutables

Le carré en T en mutable répond à une remise en question et une grande mobilité, l’axe Gémeaux-Sagittaire est celui des déplacements et membres inférieurs et supérieurs. Le quinconce Mercure-Lune Gémeaux à 3° d’orbe est considéré en vigueur car Mercure est angulaire ; il s’agit d’un aspect chargé d’une certaine volatilité faisant cohabiter raison et intuition, sensibilité, susceptibilité et certaine nervosité .

Mercure angulaire dans les hauteurs Capricorniennes opte pour un tempérament lucide, observateur et pointilleux.Le souci du détail, de la perfection alterne avec une vue d’ensemble plus intuitive des choses. Mercure en recevant l’exigeant Pluton en face ne pouvait effectuer un lâcher-prise, l’obsession du détail et le souci du travail de finition prenaient le dessus.  On le sait, ce Mercure maitre de VIII causa sa perte pour vouloir remettre d’aplomb une applique lumineuse, un sens du détail à dimension mortifère  puisque dans son thème natal, Mercure le sens du détail est maître de sa VIII). La présence de Neptune en VIII dénote un décès pouvant avoir un lien direct avec la nature aquatique ou ne livrant pas tous ses mystères ou absorption de drogues, dans son cas ce fut la présence de l’eau.

Vénus Sagittaire opposé Lune Gémeaux au carré de Neptune évoque les hordes de fans et les amours d’une icône sur papier glacé (Neptune).  De prime abord, Neptune qui n’est ni angulaire ni dominant, occupe une place non négligeable dans ce thème car son énergie est canalisée par Mercure angulaire, cela revient à dire que l’énergie Neptunienne descend sur la cuspide de I, la personnalité, la construction d’un mythe, son succès au-delà de sa mort.

Neptune a besoin de  Mercure car ce dernier maîtrise Neptune et lui sert d’aspect de détente à toute la tension accumulée dans le carré en T. La croix des mutables est complète en signes mais pas en aspect. Jupiter en Poissons est présent sans être  relié aux 3 autres mutables. La localisation de Jupiter est sans équivoque, placé en II ce sont les revenus liés à la croix mutable Vénus-Lune -Neptune, trois planètes féminines et sensuelles -Vénus-Neptune- en signes mutables, que de femmes!… le public essentiellement féminin de Claude François. Un aspect qui l’inspira sûrement pour le titre à succès,  » Belles, belles, belles ».

Astres et réactivations au décès de l’artiste.

Entre Neptune planète apex du carré en T et, Mercure, la porte de sortie, s’articule l’art scénique et la fin de vie de Claude François.

Le 11 Mars 1978 Neptune est à 18 Sagittaire est dans l’orbe de la conjonction à Vénus, la figure du carré en T dont il faisait partie, les femmes, la masse.

Soucieux du détail, son Mercure a une maîtrise directe sur le maître de VIII, les conditions du décès, en guise de porte de sortie on peut comprendre que les conditions du décès sont régies en suivant le sens de l’énergie : Neptune apex et porte de sortie, Mercure. Les conditions de son décès symboliquement sont de la nature de Neptune et Mercure, le souci du détail et l’inconscience. Neptune en VIII a eu un rôle funeste sur Mercure, le geste accompli dans un souci de détail.

L’accident eut lieu sous l’impulsion cumulé de Neptune réactivant le carré en T et d’Uranus en transit direct sur son Milieu du Ciel, à 16° Scorpion, arrivant à l’opposition exacte de son Uranus  13° Taureau, et exerçant dans un carré en T de transit une pression vers l’apex qui n’était autre que son Soleil natal. L’électricité d’Uranus et l’ensemble de l’aspect signe le caractère foudroyant de l’évènement.

Le carré en T une seconde fois sollicité par Jupiter se trouvant à 26 Gémeaux pile sur sa Lune Natale 26 Gémeaux, facteur astrologique d’augmentation de popularité, l’annonce de son décès fit naturellement monter en flèche sa notoriété. La présence de Jupiter à 26 Gémeaux réveille tout le carré en T initial, Neptune au double carré Lune-Vénus, la foule, la masse et les fans et la prolifération de l’image ( Neptune-Lune) de l’artiste qui inonde l’actualité. La précision astrologique pointe le Soleil du jour du décès face à Neptune natal en VIII.

Les angularités ou le pouvoir de rayonnement.

Certaines personnalités toutes disciplines confondues laissent un rayonnement culturel, artistique en quelque sorte leur empreinte, bien après leur mort. Les angularités offrent un dénivelé de nuances.

Il peut s’agir de simples angularités exactes ou dépassées – observations de conjonctions d’astres aux cuspides avec des orbes serrées avant ou après la cuspide – ou d’autres types d’angularités au pouvoir de rayonnement particulièrement puissant car elles tiennent des angles et partent vers d’autres angles. Tout l’art est de cerner le degré de puissance de l’astre en vérifiant ses aspects, ses portes de sortie éventuelles, son état céleste et également savoir si celui ci a une étendue générationnelle.

Les maîtres d’angulaires projetés aussi dans d’autres angularités emboîtent le pas sur ces thèmes à fort pouvoir de rayonnement.  Parmi quelques artistes c’est le cas de Coluche, maître de I en VII, de Serge Gainsbourg, maitre de X en I, ou autre figure de l’histoire comme Marie Curie Maitre de I en I, maitre de VII en I et angularités nombreuses aux cuspides et pléthore de personnalités…

Claude François un thème d’angularités :

– Uranus maître de I, signe intercepté en Verseau, en angle en IV.

La nature électrique, sous-tension de l’astre, reste la caractéristique tempéramentale du chanteur, ancrée dans la mémoire collective.

Pluton maître d’un angle, la X dans une seconde maison angulaire et pile sur la cuspide de VII. Deux planètes générationnelles, Pluton et Uranus, planètes de Feu maîtrisent les angles et se retrouvent dans des angles, ces orientations traduisent l’impact de l’oeuvre de l’artiste sur les générations.

Le Soleil maître d’un angle la VII dans un autre angle la I.

Mars maître d’un angle, la X, occupe la X. Uranus, Pluton, Mars et le Soleil, 3 astres de Feu et le luminaire de Feu, maîtrisant 4 angles occupent également 4 angles, un thème astrologique doté d’un rayonnement considérable, un modèle pour les générations,  un dieu vivant pour certains fans.  Le luminaire et 2 des astres, Soleil, Pluton Uranus exerçant leurs énergies d’angles à angles , on remarque qu’ils occupent des  signes fixes offrant un rayonnement pérenne. Seul, Mars d’angle à angle est dans un mutable.

Au second plan du thème de l’artiste, on trouve une angularité dénuée de maîtrise d’angle avec Mercure en I servant de porte de sortie au carré en T Neptune Lune Vénus. Jupiter est dans un arrière plan et lié par la structure du carré en T en maîtrise du Sagittaire sur Vénus. Saturne en chute en Bélier, bien que maître Ascendant par la cuspide Capricorne et le Verseau, est assez faible , il est néanmoins constructif par sextil à son Soleil en I et participe à la durée de la carrière.

Quant au mythe, il serait issu de plusieurs données astrologiques cumulées : un Soleil en I , le trigone de Neptune vers son maître, Mercure en I , la présence du Soleil en I maître de ce Pluton en Lion, maître de X en VII n’est pas étrangère au phénomène de mythe, moitié dieu vivant.   Les signes interceptés Verseau/Lion rappellent le jeu d’ombres et de lumières de la scène et combien ces interceptions appellent à être vécues par le titulaire du thème, les planètes prises dans le creuset qu’offre un signe intercepté sont des outils pleinement utilisés ici car ils sont angulaires. En terme d’énergie, ce ciel astrologique est assez exceptionnel, ce thème d’angles a permis à Claude François d’exploiter au maximum ses potentialités et de laisser une oeuvre intemporelle.

Tous droits réservés

©par Valérie Darmandy, le 2012/03/09 à 13:40

1 commentaire

Classé dans astrologie gratuite, astrologue, carré en T, Célébrités, Jupiter, la lune en astrologie, lion, Lune baromètre de popularité, maisons angulaires, Neptune, popularité, porte de sortie en astrologie, Uranus, Uranus dominant

Réactivation et résonance en astrologie.


Thèmes en bouquet, en locomotive, en seau, doté de stellium, ou thèmes d’angularités, l’astrologie nous offre un kaléidoscope en perpétuel mouvement depuis lequel la porte d’entrée de l’analyse ne se situe jamais au même endroit.

C’est l’astrologie qui invite l’astrologue à entrer par tel accès selon la structure globale du thème astrologique. Les photographies astrales de l’état mondial transpirent des climats à durée variable selon la vitesse des astres, leurs interactions avec le plan individuel dépend de l’imbrication natale du plan individuel dans la sphère collective.   Certaines cartes sont plus ou moins liées au plan collectif. Le maître de I et ses rapports avec les transaturniennes est une première piste, il y en a bien d’autres.

La réactivation et la résonance en astrologie.

Cours astrologie. Puteaux.

Entendons par réactivation toute planète en transit aspectant une configuration dans laquelle elle est déjà incluse au natal. La résonance se présente lorsque dans le ciel mondial se forme un aspect planétaire identique à celui du natal sans pour autant établir de contact avec ce dernier.

La résonance peut être parfaite à savoir que les mêmes planètes reforment le même aspect natal. Plus communément les mêmes planètes apparaissent dans le ciel mondial sous un aspect différent. Même si aucun transit concomitant n’apparaît, la reconstitution dans le ciel mondial d’un aspect du natal forme une sorte de signal, un rappel.

Les résonances mondiales sont composées du même tissu astral que celui du natal et reflètent momentanément une parcelle des dispositions de la carte natale. Cette connexion entre le ciel natal et mondial libère une période au cours de laquelle l’individu entre en résonance avec l’époque, lui permettant ainsi d’utiliser au maximum l’aspect natal concerné. L’expérience qui en découle peut être vécue en mode conscient ou inconscient, initiée par la personne elle -même ou être issue d’un concours de circonstances projetant le plan individuel dans la dimension collective. Ceci explique pourquoi certaines personnes sont symboliquement associées à des situations qui leurs collent à la peau ou incarnent une période clef de l’histoire.

Les réactivations – par les transits- avec les résonances constituent le fil conducteur  d’une analyse astrologique.   Si en astrologie, toute structure natale demande une analyse au cas par cas, une règle d’or s’élève, celle de l’effet de « répétition » qui guide l’astrologue dans son décryptage, souvent minutieux.

Les effets de résonance ou réactivation sont des marqueurs servant à identifier le relief de la carte astrologique : dans une carte du ciel, si l’on veut y voir clair il est nécessaire de trier ce qui est plat du dénivelé.

Les classiques de la vie , les situations marquantes, rencontres déterminantes, naissance, grand bonheur, mariage, engagement professionnel durable, deuil, divorce, décès, choc, accident, maladie,  sont souvent reflétés par des réactivations et les résonances, parfois de manière stupéfiante à la fois dans le thème de l’intéressé et dans les cartes astrologiques des personnes de son entourage.  La grande nuance c’est que selon le point de vue et le vécu, le codage astrologique sera différent. Un même évènement peut être perçu différemment d’une personne à l’autre. Le langage astrologique va reproduire la perception intérieure reçue par la personne et les émotions qui accompagnent la situation.

Les quantités des réactivations et résonances varient selon le caractère prégnant ou l’effet de soudaineté de la situation. Lorsque le maître de l’ascendant natal est pris dans une réactivation ou une résonance, la figure astrologique mis en relief occupe une place de premier plan. Elle invite à porter une attention toute particulière aux transits annexes afin de cerner si ces derniers vont dans la même direction du climat ou proposent d’autres contextes, par exemple comme résoudre un problème à une situation donnée par des réactivations proposant ce problème.  Trier les aspects des réactivés de ceux qui ne le sont pas est utile, car les ciels astrologiques offrent souvent un chassé croisé de données opposées.

La réactivation d’aspects se mêle parfois aux résonances pour une même situation/évènement.

Les planètes  réactivées ou en résonance font basculer au second plan les configurations natales, qui elles en quelque sorte, sont en sommeil. La vitesse de l’astre qui résonne a une valeur précieuse puisqu’elle permettra d’estimer la portée d’une situation. Les astres lents en résonance font référence à des périodes longues au cours desquelles tout un collectif peut être sensibilisé, ou à des situations marquantes dans l’histoire.

Quelques résonances et réactivations astrologiques entre le natal et le mondial  :

Au moment du décès de Michael Jackson on trouve dans le ciel mondial la résonance Jupiter-Neptune en Verseau, conjonction Jupiter-Neptune existante dans son thème natal fin Balance et début Scorpion dans sa maison VIII avec à l’origine une maîtrise de Neptune sur son ascendant natal.

Une 2ème résonance dans le ciel mondial se présente sous la forme de Saturne en Vierge en 2009 au trigone de Vénus Taureau : ce même trigone Vénus -Saturne existait dans son thème natal.

Une 3ème résonance celle-ci est doublée d’une réactivation par les transits.

Fin Juin 2009 dans le ciel nous avons Saturne 16° Vierge et Pluton 2° Capricorne, ils se tiennent à égale distance que celle occupée au natal ( 2° d’orbe) et s’aspectent mutuellement donc se réactivent : Pluton trigone pluton natal+ Saturne carré Saturne natal.

Un 4ème observation par la réactivation du transit direct de Saturne en Vierge frappant l’opposition à sa Lune natale Poissons. Saturne en se plaçant à l’opposition de sa Lune Poissons réveille le carré initial Lune-Saturne.

Pour Michael Jackson, le jour de son décès fait apparaître des résonances mêlées à des réactivations.

Comment trier les configurations réactivées ?

Par le jeu des maîtrises sur les maisons natales et des planètes dominantes dans le thème natal. La formation dans le ciel mondial de la conjonction Neptune-Jupiter en Verseau est l’aspect dominant de l’analyse. En effet, Michael Jackson est né sous un ascendant Poissons maîtrisé par Jupiter et  Neptune et ces deux planètes occupent la maison VIII natale, maison à valeur mortifère la VIII. Au natal les deux maitres de son ascendant Neptune-Jupiter sont en VIII.

La résonance fait intervenir alors le maître ascendant et par le jeu des maisons un lien entre la I et la VIII. L’intervention des maisons astrologiques reste prépondérant dans ces résonances. La conjonction mondiale Neptune-Jupiter concerne une large population et naturellement n’agira pas de la même façon selon l’orientation des maisons et les maîtrises, lesquelles sont attelées aussi à des aspects personnels.

Pour l’étude de Michael Jackson la conjonction Jupiter-Neptune mondiale en Juin 2009 réveille une conjonction natale difficile car en éléments différents Air/Eau, elle vient cumuler à une réactivation par transit de Saturne sur une planète angulaire en I, maison de vie.

_______________

Parenthèse sur la question du décès vue par l’astrologie.

La question du décès fait intervenir plusieurs structures astrologiques cumulées et contrairement aux idées reçues les configurations astrologiques peuvent être bonnes pour le décès et être des aspects chargés d’énergie.

Il est courant de constater, au moment du décès, que les ascendants reviennent sur les ascendants nataux ou d’observer un retour massif d’astres sur les aspects nataux, et aussi étrange que cela puisse paraître des aspects libérant une grande énergie ou activant le plan émotionnel.  Les thèmes astrologiques des endeuillés reçoivent des configurations bien plus difficiles que celle du défunt. Sur ce blog, un article sera prochainement consacré entièrement à cette question avec quelques approches de travaux astrologiques réalisés en 1997-1998 sur les observations des configurations au décès et les points-miroirs intervenant au moment du décès, cf Cdrom Cedra 2002).

                                    _______________

Pour l’élection de François Mitterrand en 1981 on trouve dans le ciel mondial une conjonction Jupiter-Saturne en Balance, aspect existant en carré dans son ciel. La résonance intervient au moment de son mariage. Le couple présidentiel dispose chacun dans leur thème respectif du trigone Saturne-Mars, Danielle Mitterrand : Saturne 5°11 Scorpion au trigone de Mars 3°19 Poissons. François Mitterrand : Saturne 0°20 Lion trigone Mars 2°55 Sagittaire. Le jour de leur mariage le  dans le ciel mondial se produisait un trigone Mars-Saturne , Saturne 10° 46 Cancer trigone Mars 9°20 Scorpion ! Résonance parfaite d’une structure de leur natal au moment de leur mariage.

Barack Obama est élu Président des Etats-Unis le 4 Novembre 2008 sous une résonance mondiale, Lune-Jupiter, aspect précieux pour un candidat à la présidentielle, les voix du peuple, aspect déjà existant à son natal sous un trigone, Lune 3°21’Gémeaux trigone Jupiter 0°52’Verseau. On touche ici le registre de la réactivation ou de la résonance la plus précise, celle produite par le pas lunaire.La résonance mondiale joue avec différentes formes, en continuant les recoupements on trouve dans le ciel du 4 Novembre 2008 un trigone Jupiter Capricorne -Saturne en Vierge, réveillant son aspect natal : Jupiter conjoint Saturne , conjonction se levant à l’angularité de la I vers la XII natale!

Saturne Vierge sextil Mars Scorpion tandis qu’au natal il dispose du trigone Saturne-Mars, enfin le Soleil en Scorpion du jour de l’élection envoie un trigone vers Uranus mondial ; au natal Barack Obama dispose d’une conjonction Soleil-Uranus. Sa conjonction natale est puissante car angulaire avec maîtrise d’ascendant dans la conjonction Soleil-Uranus.( ascendant Verseau).

Le 1er pas sur la Lune, 20 Juillet 1969 les résonances.

Neil Amstrong pose le pied sur la Lune le 20 Juillet 1969, Buzz Aldrin le rejoint tandis que Michael Collins restera à bord du module.

Voir schéma ci-dessous, carte astrologique établie pour l’heure de Houston, 21h56. Dans le ciel mondial de ce jour historique se présente la triple conjonction Uranus-Jupiter Balance -Pluton/Vierge, doublée d’une conjonction Neptune/Scorpion-Mars/Sagittaire au trigone de Soleil-Mercure Cancer.

Du côté des astronautes les résonances sont intimement liées aux configurations mondiales. Neil Armstrong né le 5 Août 1930, porte au natal une conjonction Mercure-Neptune , celle-ci entre en résonance par le trigone mondial Mercure-Neptune du 20 Juillet 1969, portait-il en lui cette faculté pour faire rêver le collectif ?

La conjonction mondiale Jupiter-Pluton concerne Michael Collins et Neil Armstrong, la conjonction est présente sans orbe chez Michael Collins né le 31 Octobre 1930 avec 20°25 Jupiter en Cancer conjoint Pluton 20°52’ Cancer. Etant nés la même année, ils ont ensemble Jupiter en Cancer, Neil dispose  d’une conjonction large mais appliquante de Jupiter à Pluton. La résonance mondiale de Jupiter-Pluton présente dans le ciel le 20 Juillet 1969 les entraîne vers une expérience commune.

Buzz Aldrin se trouve lié à Neil  Armstrong par la ligne d’horizon, des Ascendants communs en Gémeaux et une superposition de Jupiter de Buzz sur l’ascendant de Neil, le Soleil, Mercure de Buzz sur le MC de Neil, des angularités significatives dans une synastrie. La Lune de Neil juxtapose la ligne d’horizon de Buzz. Avec sa conjonction Mercure-Neptune, Armstrong aide Buzz a vivre son quinconce Mercure-Neptune.  Cette connexion astrale Mercure-Neptune est bien présente au moment du 20 Juillet 1969.

Le rôle de Jupiter dans cette conquête spatiale est intéressant. Gardons en tête que Jupiter dans le Septenaire était la référence des grands voyages, avant que ne soit découverte Neptune, -les horizons s’étirant à l’infini – jouant en octave supérieure pour la signification des distances.

Uranus et Jupiter sont présents dans leurs thèmes  nataux respectifs, l’aspect est en sextil pour Buzz Aldrin Uranus 7 Bélier, Jupiter 6° Gémeaux et pour Neil Uranus frappe le mi-point de sa conjonction appliquante Jupiter-Pluton Cancer. Cet  aspect mondial Uranus-Jupiter se représente en conjonction parfaite sans orbe le 20 Juillet 1969 Jupiter 0°47 conjoint exact Uranus 0°42. ( écart de 1 minute). La touche finale est accordée toujours à la Lune, véritable poinçon, située à 11° Balance la Lune arrive en conjonction appliquante sur la Lune natale 18° de Buzz Aldrin et le luminaire souligne sur le plan mondial la résonance d’Aldrin et Neil : Jupiter-Uranus.  La localisation de la lune est un symbole fort vue la nature de l’évènement.

( 20 Juillet 1969 à 21h56 Houston)

20 Juillet 1969, « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité, Neil Armstrong »

Neil Armstrong.

Les symboles chez chaque astronaute.

Celui qui est resté a bord du module, Michael Collins ne dispose pas de l’aspect natal Jupiter-Uranus, le carré a une orbe de 8°, orbe trop étendue pour un carré ( maxi 5-6°) et aucun mi-point ne se forme susceptible d’inclure l’orbe du carré à son Uranus natal à 12° Bélier.

Les 2 astronautes a avoir posé le pied sur la Lune ont cet aspect natal Jupiter-Uranus qui résonne sur la plan mondial à cette époque sous une conjonction quasi absolue, Jupiter 0°47, Uranus 0°42′ Balance.

Les 3 astronautes ont également au natal des aspects Mercure-Neptune : Neil Armstrong possède la conjonction qui se déploie en trigone le 20 juillet 1969 dans le ciel mondial , amène-t- il ainsi la part aux rêves vers les mentalités ?  Buzz Aldrin possède le quinconce Neptune-Mercure .qui au passage a une Lune en Balance, la Lune dans la Balance du 20 Juillet 1969 ! Aldrin porte en lui le symbole lunaire. Michael Collins dispose aussi au natal de Mercure-Neptune en sextil.

Le 20 Juillet de chaque année, le Soleil atteint le 27-28 degré du signe du Cancer dans l’orbe de Pluton natal des 3 astronautes nés en 1930, Buzz Aldrin ( pluton 18° cancer) Neil Armstrong  Pluton natal à 19°46 et Michael Collins avec sa conjonction Jupiter-Pluton exacte à 20°25 et 20°52 cancer !

Buzz Aldrin

Michael Collins

Pour ceux qui travaillent avec les Noeuds Lunaires, le Noeud Sud se présente conjoint à Pluton, le bloc de planètes lentes se trouve lié à l’axe des Noeuds Lunaires. Le thème établi pour Houston montre finalement une action figée, un point d’arrivée, en l’occurrence il s’agit de l’arrivée d’une expédition spatiale sur la Lune.   Cette carte du ciel est une séquence, un instant T depuis un point géographique. Houston est pris en référence mais s’agissant d’un évènement historique on peut dresser la carte du ciel depuis différents points du globe, voir l’état du ciel astrologique depuis la France, ou l’Australie.  L’orientation des maisons n’a pas d’importance dans pareil cas,  c’est la Lune avec les aspects qu’elle forme qui va donner la coloration.  L’état du ciel d’une situation s’examine aussi pendant son processus en cours et pas simplement à son aboutissement. Il s’agit d’un voyage particulier à bord duquel les astronautes ont des ciels avec des configurations Jupiter-Pluton, Jupiter-Uranus.

En examinant l’état du ciel avant ces premiers pas de l’homme sur le sol lunaire, environ 24h avant la Lune atteint le Noeud Sud lunaire et l’amas Pluton-Jupiter-Uranus, la  » résonance » dans le thème des astronautes!

Le luminaire franchit d’abord Pluton à 23°Vierge puis dans les heures suivantes la conjonction Jupiter-Uranus début Balance. Le voyage d’Apollo 11 vers son objectif est accompagné d’un climat astrologique mondial au cours duquel, la Lune  absorbe l’énergie du bloc Pluton-Jupiter-Uranus. Cette conjonction mondiale intervient dans les dernières heures du voyage spatial et réveille une partie du ciel natal des 3 astronautes.

(Lune à 27 Vierge à 0h00 UT le 20/07/1969).

Les réactivations appellent à la prudence car un carré peut être réactivé momentanément par un trigone mondial, un trigone natal être réactivé par un carré etc.  On peut voir un trigone en aspect de formation tandis que celui-ci réveille un aspect de carré au natal.

Les aspects d’ouverture d’élan, de confort, facilité, détente, d’absence de remise en question relèvent davantage du trigone alors que la prise de conscience d’un inconfort, d’une carence, vient du carré ; cet aspect installe aussi la notion de crispation, blocage ou stress pouvant être dynamique et sublimé.  Dans les réactivations natales par transits, la nature des planètes est fondamentale. Les 4 éléments entrent aussi en ligne de compte et le sens de formation de l’aspect, s’agit il d’un carré qui applique, se ferme t-il ou s’ouvre t-il, si il s’agit d’ un carré est en T ( récepteur d’énergies puissantes) quelles planètes le composent, se forme-il  en cardinal, fixe ou mutable, donne vers une porte de sortie ( aspect de détente) ou pas.

2012-2016. Résonance collective.

Ces résonances expliquent pourquoi des aspects lents mondiaux sensibilisent inconsciemment les masses. Cet article à propos des résonances est d’actualité pour le carré mondial imminent d’Uranus Bélier à Pluton Capricorne qui va sensibiliser tout un collectif. Plus précisément ce carré entre deux planètes de Feu dans les signes cardinaux va générer des vives prises de consciences envers les populations ayant des connexions natales Uranus-Pluton autrement dit les générations nées entre 1962 et 1968 sous la conjonction aspect le plus puissant,  les populations nées sous le carré Uranus Bélier carré Pluton Cancer dans les années 1932-33-et en partie 1934, celles nées sous le sextil Pluton-Uranus de 1942 à 1944 et celles nées sous le trigone Uranus Poissons à Pluton au Cancer dans les années 1922-23 et celles du sextil récent dans les années 1996-97 avec Pluton début Sagittaire et Uranus dans sa dignité en Verseau correspond à une génération ayant au moment de ce carré (2012-Mars 2016)  -17 ans en 2012- aura une vingtaine d’années.  Le carré Uranus Bélier à Pluton Capricorne est déjà en place mais sa vigueur sera perceptible lorsqu’il sera détaché du trigone de Jupiter dès Avril 2012, il va alors inscrire sa propre « griffe » astrale ouvrant la voie vers de profonds changements.  Ce carré comme on peut le comprendre est en passe d’être un signal fort pour plusieurs générations.Les acteurs de ces changements ont toutes les chances d’être parmi les générations portant déjà en elles, l’aspect Pluton-Uranus.

Du Capricorne au Bélier, les cardinaux actifs du Zodiaque, ce carré exprime une crispation collective en vue d’une rénovation  complète des transformations pouvant être relatives aux institutions, l’administratif.  Uranus/Bélier va tirer de l’avant Pluton pour opérer un grand changement.

Le langage astrologique qui répond au symbolique est évolutif, il s’adapte au travers des époques.  Avant qu’Uranus n’arrive dans le signe du Verseau la téléphonie mobile n’existait pas, la traversée d’Uranus dans son signe a coïncidé avec le plein boum de la téléphonie et l’apparition d’internet. Les étudiants en astrologie et des générations futures pourront découvrir dans les manuels d’astrologie la liaison d’Uranus avec le téléphone portable. On attend  de Neptune dans sa dignité Poissons qu’elle nous livre tous ses secrets !

©Tous droits réservés.par Valérie Darmandy, le 2012/01/29 à 20:34

Poster un commentaire

Classé dans astrologie gratuite, astrologue, climat mondial, cycles planétaires, Jupiter, La réactivation natale en astrologie, La résonance en astrologie., Langage astral, Pluton, Pluton carré Uranus, résonance astrale, résonance en astrologie, signaux de l'astrologie, symbolisme, Uranus