Questions autour de l’astrologie


* Liste non exhaustive, alimentée régulièrement.

Parmi les questions couramment abordées en astrologie, arrivent en tête les doutes sur sa crédibilité simplement en raison de cet amalgame Horoscope/Astrologie qui a la vie dure. Les questions sur l’astrologie sont pourtant à un tout autre niveau en la pratiquant ou dans la relation avec la clientèle.

Domification
A commencer par le début, quelle astrologie utiliser et quel système de domification répond le mieux ?
En s’élevant vers les hautes latitudes, le système Placidus utilisé par un grand nombre d’astrologue, n’est plus exploitable, les maisons se fondent entre elles et on doit adopter un autre système de domification ce qui laisse met en avant la question suivante : Quel système de domification fonctionne le mieux ?

Le libre arbitre
Une grande question sans réponse, que celle du libre arbitre. En toile de fond, la question du libre arbitre demeure la question centrale dès que l’on s’enfonce dans l’astrologie. L’interrogation intervient d’elle même face aux effets des transits ou de tout autre technique de datation.

A quoi sert l’astrologie ?
A faire couler beaucoup d’encre pour du vent diront ses détracteurs.
Elle est simplement le miroir de notre structure et sert à se repérer dans le temps ( cycles ) à comprendre certains zones névralgiques d’une relation, à s’ouvrir à l’autre et mieux le comprendre. L’astrologie est un langage décodant nos potentialités comme nos faiblesses, carences, blocages. Loin d’être un inventaire figée le ciel astrologique étant en perpétuel mouvement, l’astrologie  propose de décrire l’évolution des étapes traversées au cours des différentes étapes de l’existence.
Cette discipline permet de relativiser certaines situations par la recherche des climats (cycles). Majoritairement les clients venant consulter un astrologue cherche à obtenir une notion de temps sur telle ou telle situation. Sans le savoir les clients arrivent la plupart du temps sous des transits retentissants sur des axes sensibles de leurs cartes du ciel qu’ils ressentent. Détournée de son sens initial de mettre en exergue ces potentialités, elle peut être réduite à des buts hélas prédictifs se confondant avec la voyance.  Ces deux métiers opèrent d’une façon différente, l’astrologie est un outil de mesure en quelque sorte tandis que la voyance est un don.

Notre repère socio temporel, ce calendrier civil de 365 jours dans lequel évolue la société, n’a aucun lien avec les cycles astrologiques, de sorte que tout 1er janvier n’est qu’une « frontière » calendaire, mais en aucun cas, le point de départ d’un nouveau cycle astrologique.

Les erreurs de l’astrologie
Ne parlons pas ici d’erreur de données (heure inexacte) ce qui fatalement donnerait un thème sans lien avec la naissance.
L’erreur en matière d’interprétation d’un thème vient essentiellement du fait que des aspects peuvent se lire sur plusieurs niveaux. L’art d’interprétation se déroule selon un ordre précis, de sorte qu’au fur et à mesure sont éliminés des pistes et l’analyse prend une orientation.

Femme ou homme ?
Nous ne disposons pas d’éléments pour savoir si le thème est celui d’une femme ou d’un homme. Les astrologues peuvent simplement mesurer la part d’éléments féminins et masculins répartis dans la structure.
Le sexe de la personne ne se voit pas dans une carte du ciel.