Archives de Catégorie: symbolisme

Guy de Maupassant rémanence Lune-Neptune

Avec plus de 300 nouvelles et six romans, parmi lesquels « Une vie , Bel ami, Boule de suif, Contes de la bécasse, la maison tellier, Mademoiselle Fifi, la folle, la légende du Mont Saint-Michel, Clair de lune, la chevelure , lettre d’un fou,  Fou ? sur l’eau, en mer, lettre trouvé sur un noyé, l’endormeuse, le noyé sans oublier « le Horla » -liste non exhaustive-  Guy de Maupassant fut un écrivain à l’imagination féconde dont les textes restent étudiés du collège au lycée.

Un trigone parfait entre la Lune en X et Neptune en VI ,deux planètes d’eau, en dignité pourrait résumer à lui seul son œuvre abondante et sa vie personnelle.

Régulièrement abordée dans ses œuvres, la folie  y  est déclinée sous différentes formes  à travers les nouvelles de « la chevelure, lettre d’un fou, la folle, fou ? le Horla.  Guy de Maupassant réceptif au trigone Lune Cancer Neptune Poisson a largement exploité cette thématique ainsi que le la nature aquatique du trigone en signe d’eau  au travers ses romans «  le noyé » et « lettre trouvée sur un noyé »  « le Mont Saint-Michel » ou encore « l’endormeuse ».  Il plante dans ses nouvelles le décor des bords de seine, la ville de Rouen, des navires ou des canotiers, un environnement qu’il connut durant son enfance et dont il puisa l’inspiration. Dans « le Horla » le point de départ de la déchéance morale du narrateur met en scène un beau voilier.

En creusant sa carte astrologique natale, son Mars en Vierge angulaire en I tient la maîtrise simultanée sur les maisons III et VIII  plongeant le mental (maison III) dans un état de crise, d’angoisses ou une part de transformation peut jouer un rôle(maison VIII), ambiance retranscrite dans la nouvelle «  Fort comme la mort » , «  la main d’écorché » ou «  la peur » nouvelle issue des contes de la Bécasse ». La maison VIII natale n’est pas en reste puisqu’elle contient Pluton maître de sa III natale en scorpion, invitant irrésistiblement  ses dispositions mentales vers cette atmosphère inquiétante et sombre.

 

Extrait de la nouvelle  » la peur«  « Devant nous la Méditerranée n’avait pas un frisson sur toute sa surface, qu’une grande lune calme moirait » phrase utilisant la symbolique Neptune-Lune : les eaux, le miroir.

Le Horla.

Sa cuspide natale de III à 9°/10° Scorpion  aspecte le trigone d’Eau : Lune 6° Cancer-Neptune 6° Poisson, de sorte que sa maison III est nourrie par les énergies du trigone Lune-Neptune magnifié. Cette maison III ainsi réceptive à Lune-Neptune recèle une grande fertilité de l’imaginaire et le goût pour le fantastique empreint d’un certain réalisme.  Les contes de la bécasse et le roman «  une vie » furent publiés tandis que Jupiter transitait ,le second semestre de 1883, sa Lune natale en Cancer, jouant vers un succès populaire.

La seconde version du Horla * fut publiée en1887 sous le transit de Jupiter en Scorpion sur sa cuspide de III natale, alimentant, l’espace de quelques mois, le trigone natal Lune Cancer-Neptune Poissons. C’est sous ce trigone en triplicité d’Eau que Maupassant donnera la paternité à une entité invisible  » Le Horla » aspirant peu à peu les forces physiques et mentales du narrateur jusqu’à son emprise par la force invisible . Dans cet ouvrage prémonitoire d’un prélude à la folie de Maupassant, où se mélangent folie et fantastique, le narrateur tient un journal dans lequel jour après jour il note l’apparition d’étranges symptômes, sa déchéance progressive à la fois physique et mentale.  En 1887 Jupiter en transit dans sa III natale en scorpion en formant le grand trigone à Neptune et Lune natales a  fait du Horla , l’œuvre de référence chez Maupassant.

Extrait du Horla «  On y voyait comme en plein jour et je ne me vis pas dans ma glace !  Elle était vide, claire, profonde, pleine de lumière , mon image n’était pas dedans..et j’étais en face de moi !Je voyais le grand verre limpide de haut en bas ».

Dans son écriture, l’auteur fait d’abord référence à un beau voilier , mot Neptunien, puis au cours de la descente aux enfers du narrateur ,  Maupassant aborde la question du reflet « volé dans le miroir par l’être invisible ». Le reflet est une donnée propre à l’influence de la planète Neptune : l’image inversée de notre réelle image et la perception que l’on en a.   L’auteur utilise dans ce livre  le clavier Lune-Neptune, la lune participant aussi à l’image. La folie qui dévore le narrateur est bien décrite par Lune-Neptune.

L’aspect de 120 degrés parfait entre les deux astres d’eau Neptune et Lune, perçu de prime abord comme aspect favorable, a pourtant entraîné Maupassant à sombrer dans la dépression puis la folie à la fin de sa vie. La nature Eau d’un tel trigone sous entend une prolifération,  son imaginaire fécond pouvant l’envahir. La difficulté à fixer des limites et  à dissocier l’ imaginaire des réalités peut subvenir puisque ce trigone ne reçoit aucun autre aspect relais dans d’autres éléments ( Terre, Air, Feu), le trigone est livré à lui-même. Ce trigone est composé d’astres d’eau dans des signes d’eau, le seul aspect rejoignant ce trigone est sa cuspide de III : les dispositions mentales de Guy de Maupassant…

Sa maison III natale  c’est à dire l’écriture, les textes, productions de l’esprit, canalisera l’expression de son trigone natal Lune-Cancer-Neptune Poissons ; il en résultera une imagination fantastique prolixe avec des livres à succès  rythmés sous les aspects de Jupiter .

Ses œuvres véhiculent un caractère quelque peu exutoire devant l’obsession de la folie, mal dont il souffrira dans ses derniers jours. Certains titres de ses nouvelles incarnent à la perfection sa Lune Cancer trigone Neptune Poissons au trigone de sa III Scorpion «  Lettre trouvé sur un noyé ».

L’une de ses œuvres, « Mademoiselle Fifi », surnom donné à l’un de son personnage masculin pour son aspect féminin n’est pas sans rappeler l’ambivalence de sa conjonction serrée Vénus-Mars angulaire à l’ascendant de l’écrivain.

  • 1887 publication  Mont oriol, la même année que « le Horla seconde version » sous le transit de Jupiter en III trigone Neptune-Lune nataux.

* Le Horla (1re version) publiée en 1886.

Tous droits réservés

©par Valérie Darmandy, le 2012/02/28 à 01:03

2 Commentaires

Classé dans astrologie et culture, Astrologie Puteaux, astrologue, Jupiter, Jupiter angulaire, la lune en astrologie, la lune et les animaux, Langage astral, Maison astrologique, mars et vénus, Neptune, Pluton, symbolisme

Réactivation et résonance en astrologie.


Thèmes en bouquet, en locomotive, en seau, doté de stellium, ou thèmes d’angularités, l’astrologie nous offre un kaléidoscope en perpétuel mouvement depuis lequel la porte d’entrée de l’analyse ne se situe jamais au même endroit.

C’est l’astrologie qui invite l’astrologue à entrer par tel accès selon la structure globale du thème astrologique. Les photographies astrales de l’état mondial transpirent des climats à durée variable selon la vitesse des astres, leurs interactions avec le plan individuel dépend de l’imbrication natale du plan individuel dans la sphère collective.   Certaines cartes sont plus ou moins liées au plan collectif. Le maître de I et ses rapports avec les transaturniennes est une première piste, il y en a bien d’autres.

La réactivation et la résonance en astrologie.

Cours astrologie. Puteaux.

Entendons par réactivation toute planète en transit aspectant une configuration dans laquelle elle est déjà incluse au natal. La résonance se présente lorsque dans le ciel mondial se forme un aspect planétaire identique à celui du natal sans pour autant établir de contact avec ce dernier.

La résonance peut être parfaite à savoir que les mêmes planètes reforment le même aspect natal. Plus communément les mêmes planètes apparaissent dans le ciel mondial sous un aspect différent. Même si aucun transit concomitant n’apparaît, la reconstitution dans le ciel mondial d’un aspect du natal forme une sorte de signal, un rappel.

Les résonances mondiales sont composées du même tissu astral que celui du natal et reflètent momentanément une parcelle des dispositions de la carte natale. Cette connexion entre le ciel natal et mondial libère une période au cours de laquelle l’individu entre en résonance avec l’époque, lui permettant ainsi d’utiliser au maximum l’aspect natal concerné. L’expérience qui en découle peut être vécue en mode conscient ou inconscient, initiée par la personne elle -même ou être issue d’un concours de circonstances projetant le plan individuel dans la dimension collective. Ceci explique pourquoi certaines personnes sont symboliquement associées à des situations qui leurs collent à la peau ou incarnent une période clef de l’histoire.

Les réactivations – par les transits- avec les résonances constituent le fil conducteur  d’une analyse astrologique.   Si en astrologie, toute structure natale demande une analyse au cas par cas, une règle d’or s’élève, celle de l’effet de « répétition » qui guide l’astrologue dans son décryptage, souvent minutieux.

Les effets de résonance ou réactivation sont des marqueurs servant à identifier le relief de la carte astrologique : dans une carte du ciel, si l’on veut y voir clair il est nécessaire de trier ce qui est plat du dénivelé.

Les classiques de la vie , les situations marquantes, rencontres déterminantes, naissance, grand bonheur, mariage, engagement professionnel durable, deuil, divorce, décès, choc, accident, maladie,  sont souvent reflétés par des réactivations et les résonances, parfois de manière stupéfiante à la fois dans le thème de l’intéressé et dans les cartes astrologiques des personnes de son entourage.  La grande nuance c’est que selon le point de vue et le vécu, le codage astrologique sera différent. Un même évènement peut être perçu différemment d’une personne à l’autre. Le langage astrologique va reproduire la perception intérieure reçue par la personne et les émotions qui accompagnent la situation.

Les quantités des réactivations et résonances varient selon le caractère prégnant ou l’effet de soudaineté de la situation. Lorsque le maître de l’ascendant natal est pris dans une réactivation ou une résonance, la figure astrologique mis en relief occupe une place de premier plan. Elle invite à porter une attention toute particulière aux transits annexes afin de cerner si ces derniers vont dans la même direction du climat ou proposent d’autres contextes, par exemple comme résoudre un problème à une situation donnée par des réactivations proposant ce problème.  Trier les aspects des réactivés de ceux qui ne le sont pas est utile, car les ciels astrologiques offrent souvent un chassé croisé de données opposées.

La réactivation d’aspects se mêle parfois aux résonances pour une même situation/évènement.

Les planètes  réactivées ou en résonance font basculer au second plan les configurations natales, qui elles en quelque sorte, sont en sommeil. La vitesse de l’astre qui résonne a une valeur précieuse puisqu’elle permettra d’estimer la portée d’une situation. Les astres lents en résonance font référence à des périodes longues au cours desquelles tout un collectif peut être sensibilisé, ou à des situations marquantes dans l’histoire.

Quelques résonances et réactivations astrologiques entre le natal et le mondial  :

Au moment du décès de Michael Jackson on trouve dans le ciel mondial la résonance Jupiter-Neptune en Verseau, conjonction Jupiter-Neptune existante dans son thème natal fin Balance et début Scorpion dans sa maison VIII avec à l’origine une maîtrise de Neptune sur son ascendant natal.

Une 2ème résonance dans le ciel mondial se présente sous la forme de Saturne en Vierge en 2009 au trigone de Vénus Taureau : ce même trigone Vénus -Saturne existait dans son thème natal.

Une 3ème résonance celle-ci est doublée d’une réactivation par les transits.

Fin Juin 2009 dans le ciel nous avons Saturne 16° Vierge et Pluton 2° Capricorne, ils se tiennent à égale distance que celle occupée au natal ( 2° d’orbe) et s’aspectent mutuellement donc se réactivent : Pluton trigone pluton natal+ Saturne carré Saturne natal.

Un 4ème observation par la réactivation du transit direct de Saturne en Vierge frappant l’opposition à sa Lune natale Poissons. Saturne en se plaçant à l’opposition de sa Lune Poissons réveille le carré initial Lune-Saturne.

Pour Michael Jackson, le jour de son décès fait apparaître des résonances mêlées à des réactivations.

Comment trier les configurations réactivées ?

Par le jeu des maîtrises sur les maisons natales et des planètes dominantes dans le thème natal. La formation dans le ciel mondial de la conjonction Neptune-Jupiter en Verseau est l’aspect dominant de l’analyse. En effet, Michael Jackson est né sous un ascendant Poissons maîtrisé par Jupiter et  Neptune et ces deux planètes occupent la maison VIII natale, maison à valeur mortifère la VIII. Au natal les deux maitres de son ascendant Neptune-Jupiter sont en VIII.

La résonance fait intervenir alors le maître ascendant et par le jeu des maisons un lien entre la I et la VIII. L’intervention des maisons astrologiques reste prépondérant dans ces résonances. La conjonction mondiale Neptune-Jupiter concerne une large population et naturellement n’agira pas de la même façon selon l’orientation des maisons et les maîtrises, lesquelles sont attelées aussi à des aspects personnels.

Pour l’étude de Michael Jackson la conjonction Jupiter-Neptune mondiale en Juin 2009 réveille une conjonction natale difficile car en éléments différents Air/Eau, elle vient cumuler à une réactivation par transit de Saturne sur une planète angulaire en I, maison de vie.

_______________

Parenthèse sur la question du décès vue par l’astrologie.

La question du décès fait intervenir plusieurs structures astrologiques cumulées et contrairement aux idées reçues les configurations astrologiques peuvent être bonnes pour le décès et être des aspects chargés d’énergie.

Il est courant de constater, au moment du décès, que les ascendants reviennent sur les ascendants nataux ou d’observer un retour massif d’astres sur les aspects nataux, et aussi étrange que cela puisse paraître des aspects libérant une grande énergie ou activant le plan émotionnel.  Les thèmes astrologiques des endeuillés reçoivent des configurations bien plus difficiles que celle du défunt. Sur ce blog, un article sera prochainement consacré entièrement à cette question avec quelques approches de travaux astrologiques réalisés en 1997-1998 sur les observations des configurations au décès et les points-miroirs intervenant au moment du décès, cf Cdrom Cedra 2002).

                                    _______________

Pour l’élection de François Mitterrand en 1981 on trouve dans le ciel mondial une conjonction Jupiter-Saturne en Balance, aspect existant en carré dans son ciel. La résonance intervient au moment de son mariage. Le couple présidentiel dispose chacun dans leur thème respectif du trigone Saturne-Mars, Danielle Mitterrand : Saturne 5°11 Scorpion au trigone de Mars 3°19 Poissons. François Mitterrand : Saturne 0°20 Lion trigone Mars 2°55 Sagittaire. Le jour de leur mariage le  dans le ciel mondial se produisait un trigone Mars-Saturne , Saturne 10° 46 Cancer trigone Mars 9°20 Scorpion ! Résonance parfaite d’une structure de leur natal au moment de leur mariage.

Barack Obama est élu Président des Etats-Unis le 4 Novembre 2008 sous une résonance mondiale, Lune-Jupiter, aspect précieux pour un candidat à la présidentielle, les voix du peuple, aspect déjà existant à son natal sous un trigone, Lune 3°21’Gémeaux trigone Jupiter 0°52’Verseau. On touche ici le registre de la réactivation ou de la résonance la plus précise, celle produite par le pas lunaire.La résonance mondiale joue avec différentes formes, en continuant les recoupements on trouve dans le ciel du 4 Novembre 2008 un trigone Jupiter Capricorne -Saturne en Vierge, réveillant son aspect natal : Jupiter conjoint Saturne , conjonction se levant à l’angularité de la I vers la XII natale!

Saturne Vierge sextil Mars Scorpion tandis qu’au natal il dispose du trigone Saturne-Mars, enfin le Soleil en Scorpion du jour de l’élection envoie un trigone vers Uranus mondial ; au natal Barack Obama dispose d’une conjonction Soleil-Uranus. Sa conjonction natale est puissante car angulaire avec maîtrise d’ascendant dans la conjonction Soleil-Uranus.( ascendant Verseau).

Le 1er pas sur la Lune, 20 Juillet 1969 les résonances.

Neil Amstrong pose le pied sur la Lune le 20 Juillet 1969, Buzz Aldrin le rejoint tandis que Michael Collins restera à bord du module.

Voir schéma ci-dessous, carte astrologique établie pour l’heure de Houston, 21h56. Dans le ciel mondial de ce jour historique se présente la triple conjonction Uranus-Jupiter Balance -Pluton/Vierge, doublée d’une conjonction Neptune/Scorpion-Mars/Sagittaire au trigone de Soleil-Mercure Cancer.

Du côté des astronautes les résonances sont intimement liées aux configurations mondiales. Neil Armstrong né le 5 Août 1930, porte au natal une conjonction Mercure-Neptune , celle-ci entre en résonance par le trigone mondial Mercure-Neptune du 20 Juillet 1969, portait-il en lui cette faculté pour faire rêver le collectif ?

La conjonction mondiale Jupiter-Pluton concerne Michael Collins et Neil Armstrong, la conjonction est présente sans orbe chez Michael Collins né le 31 Octobre 1930 avec 20°25 Jupiter en Cancer conjoint Pluton 20°52’ Cancer. Etant nés la même année, ils ont ensemble Jupiter en Cancer, Neil dispose  d’une conjonction large mais appliquante de Jupiter à Pluton. La résonance mondiale de Jupiter-Pluton présente dans le ciel le 20 Juillet 1969 les entraîne vers une expérience commune.

Buzz Aldrin se trouve lié à Neil  Armstrong par la ligne d’horizon, des Ascendants communs en Gémeaux et une superposition de Jupiter de Buzz sur l’ascendant de Neil, le Soleil, Mercure de Buzz sur le MC de Neil, des angularités significatives dans une synastrie. La Lune de Neil juxtapose la ligne d’horizon de Buzz. Avec sa conjonction Mercure-Neptune, Armstrong aide Buzz a vivre son quinconce Mercure-Neptune.  Cette connexion astrale Mercure-Neptune est bien présente au moment du 20 Juillet 1969.

Le rôle de Jupiter dans cette conquête spatiale est intéressant. Gardons en tête que Jupiter dans le Septenaire était la référence des grands voyages, avant que ne soit découverte Neptune, -les horizons s’étirant à l’infini – jouant en octave supérieure pour la signification des distances.

Uranus et Jupiter sont présents dans leurs thèmes  nataux respectifs, l’aspect est en sextil pour Buzz Aldrin Uranus 7 Bélier, Jupiter 6° Gémeaux et pour Neil Uranus frappe le mi-point de sa conjonction appliquante Jupiter-Pluton Cancer. Cet  aspect mondial Uranus-Jupiter se représente en conjonction parfaite sans orbe le 20 Juillet 1969 Jupiter 0°47 conjoint exact Uranus 0°42. ( écart de 1 minute). La touche finale est accordée toujours à la Lune, véritable poinçon, située à 11° Balance la Lune arrive en conjonction appliquante sur la Lune natale 18° de Buzz Aldrin et le luminaire souligne sur le plan mondial la résonance d’Aldrin et Neil : Jupiter-Uranus.  La localisation de la lune est un symbole fort vue la nature de l’évènement.

( 20 Juillet 1969 à 21h56 Houston)

20 Juillet 1969, « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité, Neil Armstrong »

Neil Armstrong.

Les symboles chez chaque astronaute.

Celui qui est resté a bord du module, Michael Collins ne dispose pas de l’aspect natal Jupiter-Uranus, le carré a une orbe de 8°, orbe trop étendue pour un carré ( maxi 5-6°) et aucun mi-point ne se forme susceptible d’inclure l’orbe du carré à son Uranus natal à 12° Bélier.

Les 2 astronautes a avoir posé le pied sur la Lune ont cet aspect natal Jupiter-Uranus qui résonne sur la plan mondial à cette époque sous une conjonction quasi absolue, Jupiter 0°47, Uranus 0°42′ Balance.

Les 3 astronautes ont également au natal des aspects Mercure-Neptune : Neil Armstrong possède la conjonction qui se déploie en trigone le 20 juillet 1969 dans le ciel mondial , amène-t- il ainsi la part aux rêves vers les mentalités ?  Buzz Aldrin possède le quinconce Neptune-Mercure .qui au passage a une Lune en Balance, la Lune dans la Balance du 20 Juillet 1969 ! Aldrin porte en lui le symbole lunaire. Michael Collins dispose aussi au natal de Mercure-Neptune en sextil.

Le 20 Juillet de chaque année, le Soleil atteint le 27-28 degré du signe du Cancer dans l’orbe de Pluton natal des 3 astronautes nés en 1930, Buzz Aldrin ( pluton 18° cancer) Neil Armstrong  Pluton natal à 19°46 et Michael Collins avec sa conjonction Jupiter-Pluton exacte à 20°25 et 20°52 cancer !

Buzz Aldrin

Michael Collins

Pour ceux qui travaillent avec les Noeuds Lunaires, le Noeud Sud se présente conjoint à Pluton, le bloc de planètes lentes se trouve lié à l’axe des Noeuds Lunaires. Le thème établi pour Houston montre finalement une action figée, un point d’arrivée, en l’occurrence il s’agit de l’arrivée d’une expédition spatiale sur la Lune.   Cette carte du ciel est une séquence, un instant T depuis un point géographique. Houston est pris en référence mais s’agissant d’un évènement historique on peut dresser la carte du ciel depuis différents points du globe, voir l’état du ciel astrologique depuis la France, ou l’Australie.  L’orientation des maisons n’a pas d’importance dans pareil cas,  c’est la Lune avec les aspects qu’elle forme qui va donner la coloration.  L’état du ciel d’une situation s’examine aussi pendant son processus en cours et pas simplement à son aboutissement. Il s’agit d’un voyage particulier à bord duquel les astronautes ont des ciels avec des configurations Jupiter-Pluton, Jupiter-Uranus.

En examinant l’état du ciel avant ces premiers pas de l’homme sur le sol lunaire, environ 24h avant la Lune atteint le Noeud Sud lunaire et l’amas Pluton-Jupiter-Uranus, la  » résonance » dans le thème des astronautes!

Le luminaire franchit d’abord Pluton à 23°Vierge puis dans les heures suivantes la conjonction Jupiter-Uranus début Balance. Le voyage d’Apollo 11 vers son objectif est accompagné d’un climat astrologique mondial au cours duquel, la Lune  absorbe l’énergie du bloc Pluton-Jupiter-Uranus. Cette conjonction mondiale intervient dans les dernières heures du voyage spatial et réveille une partie du ciel natal des 3 astronautes.

(Lune à 27 Vierge à 0h00 UT le 20/07/1969).

Les réactivations appellent à la prudence car un carré peut être réactivé momentanément par un trigone mondial, un trigone natal être réactivé par un carré etc.  On peut voir un trigone en aspect de formation tandis que celui-ci réveille un aspect de carré au natal.

Les aspects d’ouverture d’élan, de confort, facilité, détente, d’absence de remise en question relèvent davantage du trigone alors que la prise de conscience d’un inconfort, d’une carence, vient du carré ; cet aspect installe aussi la notion de crispation, blocage ou stress pouvant être dynamique et sublimé.  Dans les réactivations natales par transits, la nature des planètes est fondamentale. Les 4 éléments entrent aussi en ligne de compte et le sens de formation de l’aspect, s’agit il d’un carré qui applique, se ferme t-il ou s’ouvre t-il, si il s’agit d’ un carré est en T ( récepteur d’énergies puissantes) quelles planètes le composent, se forme-il  en cardinal, fixe ou mutable, donne vers une porte de sortie ( aspect de détente) ou pas.

2012-2016. Résonance collective.

Ces résonances expliquent pourquoi des aspects lents mondiaux sensibilisent inconsciemment les masses. Cet article à propos des résonances est d’actualité pour le carré mondial imminent d’Uranus Bélier à Pluton Capricorne qui va sensibiliser tout un collectif. Plus précisément ce carré entre deux planètes de Feu dans les signes cardinaux va générer des vives prises de consciences envers les populations ayant des connexions natales Uranus-Pluton autrement dit les générations nées entre 1962 et 1968 sous la conjonction aspect le plus puissant,  les populations nées sous le carré Uranus Bélier carré Pluton Cancer dans les années 1932-33-et en partie 1934, celles nées sous le sextil Pluton-Uranus de 1942 à 1944 et celles nées sous le trigone Uranus Poissons à Pluton au Cancer dans les années 1922-23 et celles du sextil récent dans les années 1996-97 avec Pluton début Sagittaire et Uranus dans sa dignité en Verseau correspond à une génération ayant au moment de ce carré (2012-Mars 2016)  -17 ans en 2012- aura une vingtaine d’années.  Le carré Uranus Bélier à Pluton Capricorne est déjà en place mais sa vigueur sera perceptible lorsqu’il sera détaché du trigone de Jupiter dès Avril 2012, il va alors inscrire sa propre « griffe » astrale ouvrant la voie vers de profonds changements.  Ce carré comme on peut le comprendre est en passe d’être un signal fort pour plusieurs générations.Les acteurs de ces changements ont toutes les chances d’être parmi les générations portant déjà en elles, l’aspect Pluton-Uranus.

Du Capricorne au Bélier, les cardinaux actifs du Zodiaque, ce carré exprime une crispation collective en vue d’une rénovation  complète des transformations pouvant être relatives aux institutions, l’administratif.  Uranus/Bélier va tirer de l’avant Pluton pour opérer un grand changement.

Le langage astrologique qui répond au symbolique est évolutif, il s’adapte au travers des époques.  Avant qu’Uranus n’arrive dans le signe du Verseau la téléphonie mobile n’existait pas, la traversée d’Uranus dans son signe a coïncidé avec le plein boum de la téléphonie et l’apparition d’internet. Les étudiants en astrologie et des générations futures pourront découvrir dans les manuels d’astrologie la liaison d’Uranus avec le téléphone portable. On attend  de Neptune dans sa dignité Poissons qu’elle nous livre tous ses secrets !

©Tous droits réservés.par Valérie Darmandy, le 2012/01/29 à 20:34

Poster un commentaire

Classé dans astrologie gratuite, astrologue, climat mondial, cycles planétaires, Jupiter, La réactivation natale en astrologie, La résonance en astrologie., Langage astral, Pluton, Pluton carré Uranus, résonance astrale, résonance en astrologie, signaux de l'astrologie, symbolisme, Uranus

Les schémas astrologiques de Valérie n°5

La conjonction et ses variantes.

De nature ambivalente, la conjonction unit deux planètes avec une orbe de 0° à 8°/10° et elle est nuancée selon de multiples paramètres.

La conjonction ne concerne pas systématique 2 planètes puisque on peut avoir deux ou trois planètes conjointes sur peu de degrés d’écart du Zodiaque.

Une conjonction peut être appliquante, exacte ou séparante. Elle est appliquante lorsque la planète la plus rapide (schéma la Lune à 15°) rejoint la planète la plus lente ( Mars 17°) et inversement une conjonction séparante lorsque la planète la plus rapide est située,dans le sens du Zodiaque, après la plus lente.  Une conjonction est exacte lorsque les planètes occupent le même degré et la même minute, ( Mars 15°11-Lune 15°11) ce qui dans la pratique se rencontre moins, l’écart en terme de minute entre les planètes sert à cerner la dynamique de la conjonction. Prenons l’exemple d’un Mars à 15°11 conjoint Lune 15°12, la conjonction sera séparante car la Lune a déjà formé avec Mars la conjonction exacte à 1 minute d’orbe. Ces précisions sur les minutes font toute la nuance dans l’analyse.

L’ambivalence de la conjonction est encore un autre paramètre. On considère que la conjonction est l’union des forces astrologiques véhiculées par les planète. Or,  la nature des astres s’oppose parfois à une union possible, les énergies entre les astres sont antinomiques, elles ne peuvent se combiner ensemble, elles s’unissent mais restent dissociées, comme c’est le cas pour une conjonction Mars-Saturne.

Mars est une valeur chaude, un principe de dynamique d’action,  lorsqu’il est près de Saturne, une valeur froide, un pouvoir de cristallisation, l’aspect fusionnel de la conjonction ne se fait pas. Le courant chaud,Mars et froid,Saturne, se conjuguent  au signe dans lequel se forme la conjonction. Le signe où se forme la conjonction antinomique donne l’orientation du courant dominant ( froid ou chaud). Ces conjonctions sont vécues en mode alternatif, selon les courants concomitants et transits présents dans le ciel , ils peuvent être ressentis par la personne comme un aspect de tension, de tiraillement entre deux dynamiques, bien qu’il s’agisse d’une conjonction. Il est précieux de distinguer dans ce cas de conjonction composée d’énergies opposées, si  Mars est avant ou après Saturne car la conjonction sera totalement différente selon que Mars soit placé avant ou après Saturne.  Mars avant la plus lente Saturne, on s’inscrit dans une conjonction appliquante, l’énergie de Mars rencontre celle de Saturne, inversement, en cas de conjonction séparante, Mars placé après Saturne, ne rencontre pas l’énergie de Saturne, il s’en libère et s’en échappe. Comprenez par cette observation la variation dans l’analyse astrologique puisque le rythme et la perception de la conjonction sera différente selon la disposition des planètes.

Les variations d’une conjonction font que cet aspect qu’on pourrait penser simple est complexe. Une conjonction peut se produire dans deux signes différents, un astre en fin de signe et l’autre au début du signe suivant.  L’effet de la conjonction dépendra de la nature des éléments ( Eau, Terre, Air ou Feu) ainsi que de la caractéristique de la conjonction. La conjonction entre signes différents augmente la notion de dualité entre les planètes et tiraillement, la personne peut sentir une énergie alterner vis à vis de l’autre.

Vivre une conjonction astrologique dépend de ces nombreux critères sans oublier des aspects éventuels peuvent se greffés sur la conjonction et l’alimenter.

Lorsque les planètes ont des natures incompatibles, on a beau avoir sur la carte du ciel un aspect dit de conjonction,  l’effet de la conjonction est vécue intérieurement en mode de tension et de tiraillement.  La conjonction permet à deux planètes de s’unir pour créer un point de force qui pourra être une signature tempéramentale, parfois la conjonction recèle un talent, une faculté, une caractéristique bien visible de la personne.   Certaines conjonctions se produisent entre planètes douces et affectives, telles que Vénus conjointe Lune, Vénus conjointe Jupiter et proposent ensemble un aspect d’entre aide car les planètes possèdent des vertus de gourmandise, d’oralité, de représentativité et d’élégance, Jupiter vient donner de l’ampleur aux réalisations vénusiennes.  Comme on doit s’y attendre les conjonctions angulaires sont prioritaires aux autres, elles sont la griffe de la personnalité et ne s’arrêtent pas là car sont aussi la signature d’évènements. ( les angles étant relatifs à l’évènementiel et aux situations inhérentes sur le chemin de l’individu pour son évolution).

Les conjonctions entre les luminaires et les planètes lentes sont importantes et spécialement les conjonctions des lentes avec la Lune.

Les conjonctions à La Lune ont une portée à long terme sur le cours de l’existence.  Elles constituent une point de référence.

La Lune , gamme de nos émotions, exprime l’ image qu’une personne perçoit de son propre foyer parental,  les modèles d’éducation pendant l’enfance, la projection du cadre familial, (à étudier avec le Soleil, l’axe X-IV et les maîtrises de ces maisons).  L’image de la mère, la relation avec celle-ci,  l’image de la gente féminine en général, et pour les femmes, leurs propres images, leurs propres perceptions vis à vis de leur féminité, de leur maternité.  Symbole de reflet et d’image mais aussi de notion de popularité somme toute relative, lorsque la Lune ,au pas si rapide, forme des conjonctions aux lentes, la nature de cette conjonction forge en partie le fond de la personnalité.   Les émotions rencontrées tout au long de l’existence seront perçues et digérées selon la nature de la conjonction de la Lune.

Tous droits réservés. Interdit à la reproduction.

par Valérie Darmandy, le 2012/01/15 à 13:25

2 Commentaires

Classé dans astrologie et modèles parentaux, Astrologie Puteaux, astrologue, cours d'astrologie Ile-de-France, la lune en astrologie, Langage astral, Lune baromètre de popularité, orbe, popularité, schémas astrologiques Valérie Darmandy, symbolisme, zodiaque

Les schémas astrologiques de Valérie n°2

Les 12 maisons astrologiques et les règles de lecture :

schéma photo décembre 2011

Maison I, angulaire, zone puissante du thème natal :

Elle marque la frontière délimitant la XII- l’inconscient – du conscient I. Personnalité, le moi, l’inné, disposition de l’esprit. Lieu magnétique du thème où toutes les énergies astrales acquièrent un rayonnement puissant.

Maison II, succédente : les richesses matérielles et les talents – richesses intérieures-, l’acquisition, capacités innées, l’assimilation des situations, les sensibilités liées au goût et aux sens, l’oralité. D’une manière plus pragmatique, la gestion de l’argent que l’on gagne, les domaines par lesquels on accumule les richesses.

Maison III, cadente : décrypte la façon dont se déroule la communication orale et écrite. La sphère relationnelle, l’environnement immédiat tel que le voisinage. Dispositions du mental et spécialement des études pratiques non spécialisées et non universitaires. Cursus scolaire. Appartient avec la IX à l’axe des déplacements et des mobilités. Petits déplacements. Cette notion de distance est à relativiser car la III peut représenter les voyages de longue distance pour des personnes habituées aux déplacements quotidiens ( vols domestiques hebdomadaires par exemple). Il en va de même pour la maison opposée : la IX.  La IX peut illustrer chez une personne ne voyageant jamais, un voyage même si celui-ci est de courte distance kilométrique.

Maison IV, angulaire : les origines, le pays natal, le clan familial, la qualité de la relation avec les parents. Le standing de vie, le cadre de vie et son environnement, patrimoine familial et propriétés immobilières. Le calme, l’intimité, la qualité des dernières années de l’existence.

Maison V, succédente : la fibre créatrice, la descendance, les amours, le mode affectif, les expériences amoureuses, l’expression affective dans son ensemble. Les plaisirs et réjouissances sont inclus dans cette maison. Liée  avec la maison VIII c’est toute l’expression de la sexualité et son épanouissement.  Maison des jeux d’argent, casinos, sorties d’argent pour les plaisirs et distractions, invitations, cadeaux.  Talent artistique.  Maison liée à  « l’enfant intérieur » sommeillant au fond de toute personne.  Décrypte la relation avec ses enfants. Le principe éducatif. La partie de vie durant laquelle la personne découverte les plaisirs de l’existence, l’enfance et l’adolescence sont symboliquement  représentées par cette maison.

Maison VI, cadente : précède la ligne d’horizon et marque la jonction avec la VII. Maison du service a autrui, des serviabilités, des préoccupations, contraintes et tâches domestiques, concessions, elle marque les occupations et servitudes auquel il est difficile de se dérober  et exécutées par de nécessité plutôt que par plaisir : courses, ménages, les corvées.  La maison VI exprime la qualité des relations avec les collègues de travail, le rôle et l’échelon hiérarchique occupé au sein d’un poste, la manière dont on perçoit le monde du travail. Cette maison procure la sensation d’être à l’étroit et d’avoir une sensation de diminution de liberté d’action. Elle est associée également au complexe d’infériorité si d’autres éléments du thème vont dans ce sens. Une grande capacité de travail se libère dans cette maison, on fournit plus aux autres que l’on ne reçoit, tout dépendra du reste du thème.

Maison VII, angulaire : avec la I , elle forme la ligne d’horizon I-VII autour de laquelle s’intensifient toutes les planètes s’y trouvant. La VII officialise les relations, c’est ainsi la maison des unions, pacs, mariages mais aussi du divorces, des phases administratives avec les lois, procès.

La VII englobe les autres, la façon dont l’image d’une personne est projetée vers la sphère extérieure.  La qualité relationnelle se trouve aussi en regardant l’état astrologique de l’axe I-VII, l’individu et les autres (VII).

Maison VIII, succédente : décrypte les mouvements financiers d’une personne directement liés à son conjoint ou aux autres. La gestion financière ici repose sur l’interférence d’autrui dans la vie de l’individu. Les questions financières de la VIII font surtout référence aux emprunts, ( crédit pour construire ou financer un bien immobilier par exemple). Maison des conditions du décès.  Maison des transformations majeures physiques ou psychologiques, cette zone du thème est celle de réceptivités aiguisées avec l’invisible.  La qualité de la vie sexuelle est contenue dans cette maison, la sexualité est à étudier avec la maison V, celle des amours, ainsi que la VII, la projection de l’image vers l’autre,Vénus-Mars les plaisirs de la chair, le pôle mâle et femelle : Soleil-Lune et les autres combinaisons sensorielles telles que Vénus-Pluton, Vénus-Uranus.

Maison IX, cadente : études universitaires, spécialisées, théologie, spiritualités, astrologie, langues étrangères. Maison de l’évolution, ouverture de l’esprit , sagesse. Valeurs religieuses et spirituelles.  Le voyage peut etre celui de l’âme ou du corps ou des deux.  Les grandes distances appartiennent à cette maison, les pays étrangers, ambassades, aéroports internationaux, douanes, frontières.  L’amour de l’étranger ou pour les étrangers ressort de cette maison.  Cette maison occupée peut sous entendre une attirance irrésistible qui n’est pas celui d’origine mais dans lequel la personne se sentira en affinité. La maison IX englobe avec la maison VIII les grandes transformations et évolutions. Lorsque les deux maisons sont liées par le jeu des maîtrises les évolutions seront majeures.

Maison X , angulaire :  réalisations majeures dans l’existence, oeuvres et image sociale de l’individu. Cette maison X place sur la route les expériences nécessaires pour atteindre le but fixé par la destinée.  A un autre niveau plus pragmatique, il s’agit de la maison de la profession que l’on choisit, une vocation. Avec la IV elle compose l’axe parental X-IV, les origines(IV) et l’élévation (X), la réalisation atteinte.

Maison XI, succédente : les appuis, aides, amis, la sphère relationnelle, fédérations, cercles relationnels, les réseaux,  les projets, le futur. Maison désignant la qualité relationnelle entre l’individu et ses amis ou l’implication des amis sur le chemin de la personne.

Maison XII, cadente :  maison des limitations et entraves physiques, morales, des privations de la liberté ou diminution sensible de celle-ci. Sentiment d’appartenance à une minorité. Difficulté dans l’autorité ou la reconnaissance.  Le service a autrui, le dévouement et les métiers mettant en contact avec les populations en difficultés, ou en souffrance , exclus sont souvent fréquents avec une maison XII occupée. Implication pour les causes des exclus. Forte sensibilité au monde qui souffre.  La maison XII enseigne a l’individu sagesse et spiritualités en le confrontant à la souffrance humaine. L’existence avec une maison XII s’avère riche en expériences et enseignements.  D’une manière plus globale, il s’agit de la maison des maladies de longue durée, ou invalidantes ou nécessitant des soins en milieux hospitaliers ( exemple dialyse). Le milieu hospitalier peut   avoir une maison XII valorisée.

Les orbes des maisons cadentes

La fin des maisons cadentes III, IV, IX et XII marque la frontière avec les maisons angulaires, c’est à la raison pour laquelle tout astre près de la fin des maisons cadentes va épouser l’angle et participe aux angularités.

Exemple : Vénus 24° Verseau en maison cadente III avec une fin de maison cadente à 28° Verseau et début immédiat de la maison angulaire à 28° Verseau.  Les rayons de Vénus se mélangent à la cuspide de IV par le jeu des orbes, Vénus agit à la fois dans le reste de la III mais surtout en IV.

Pour toutes les planètes à moins de 5° d’orbe d’une fin de maison, et par logique au début de la maison suivante, l’influence de l’astre agit dans la maison suivante.

Cette règle d’or en astrologique explique que les planètes n’ont pas la même force selon qu’elles se placent en début de maison, au milieu ou à la fin d’une maison.  Les personnes ayant la fin de la maison XII occupée par des astres ( 5 degrés d’orbe), disposent en réalité de ces astres agissant dans la maison I, les astres sont alors mis à leurs dispositions pour évoluer et non limités par l’influence de la maison XII.

On peut décomposer le rayonnement d’une maison astrologique en 3 parties : le début, le milieu et la fin.

C’est au milieu de la maison que l’astre invite à faire évoluer sa valeur et son symbolisme. La personne doit travailler davantage sur ce qui lui est proposé.  Lorsque l’astre est uni totalement à la cuspide, la mission à remplir est plutôt consciente ou les situations font en sorte de faire prendre conscience rapidement de l’enjeu, tandis que l’astre vers la fin d’une maison oriente vers encore autre chose, les valeurs ont été acquises et on est sur le point de franchir une évolution.  Le flirt de l’astre avec une maison voisine parle en faveur d’une évolution importante qu’il est possible de saisir selon encore qu’il s’agisse de maison cadente, angulaire ou succédente.

Les maisons angulaires restent de loin les plus puissantes, elles magnétisent tous les astres aux alentours et ouvrent vers les réalisations phares, avec les angulaires nous sommes dans l’évènementiel. Ces maisons angulaires augmentent le champ du libre-arbitre surtout si le maître ascendant est inclus dans la même angulaire ou dans une autre angulaire les réalisations seront importantes voire emblématiques.   Si un astre se situe en fin d’une maison cadente et aux abords d’une angulaire c’est dans ce schéma astrologique que se jouent les grandes évolutions de l’individu car la personne utilisera l’énergie de l’astre pour une réalisation maximale ( maisons angulaires). La conjonction d’un astre en maison succédente vers une maison cadente offre moins de transformation, les maisons ont moins de force que les angulaires, les maisons cadentes sont associées à la nature des signes mutables , Gémeaux, Vierge, Sagittaire, Poissons, il est nécessaire de franchir un certain nombre d’étapes, dans un thème en maison cadente il est courant de vivre «  plusieurs vies  » en une. Elles agissent comme une légère diminution du libre-arbitre mais d’un autre côté proposent à l’instar des signes mutables, la possibilité de muer, de changer de style, d’apparence, de mode de vie, d’environnement et même de région, pays surtout avec l’axe cadent III-IX.

La maison succédente II est associée au Taureau, principe d’assimilation, d’enrichissement, elle est là pour nous apprendre à saisir des occasions et les gérer ou les sublimer avec une autre maison succédente – la maison V- maison associée aux valeurs Lion est celle du coeur, les valeurs d’amour peuvent par exemple être celle du coeur  et non de l’amour physique charnel.

Le sens dans lequel tournent les maisons, l’union de certains astres près de l’entrée des maisons, l’emplacement des astres au milieu d’une maison ne sont pas de simples hasards de l’heure de naissance mais bien un clavier astrologique de nuances qui exprime les apprentissages et les évolutions.

Idées reçues sur les maisons astrologiques.

Il arrive régulièrement que le métier soit représenté dans le thème tout entier. Les maisons VI, l’activité et la profession, la vocation (maison X) ne sont que des indicateurs.  Il en va de même pour la vie affective, un thème peut transpirer l’amour passion et les maisons V et VII être vides et l’élément « passion » être représentée par l’accumulation des indices passionnels additionnés aux valeurs Vénus-Pluton ou Vénus-Mars avec maîtrise sur l’ascendant ou maîtrise sur la V, VII ou X ou encore la XII si la passion dresse des difficultés.

Pour quelqu’un qui passera le plus clair de son temps à courir le monde la notion d’étranger et l’axe III-IX peut abonder.  La présence d’astres dans ces maisons astrologiques ne sont que des indices, cependant la maison contenant le maître de l’ascendant et le maître du MC sont les directions montrées par la boussole personnelle dont l’individu aura rapidement conscience !  Toute personne sera automatiquement attirée par la signification de la maison contenant le maître ascendant et celui du Milieu du Ciel.  Ils désignent les directions à suivre et celles-ci sont ressenties de manière innée…

Les maîtrises et les aspects sont plus révélateurs que la lecture simple de localisation d’astres dans les 12 maisons astrologiques.

L’ensemble du thème est un miroir de ce qu’un individu sera. Ce but englobe aussi bien dans sa réalisation personnelle que son chemin spirituel et des leçons qu’il aura tiré des expériences vécues.  Les transits sont des passerelles vers ces évolutions nécessaires et la digestion des évènements, les expériences différentes chez chacun dépend de l’équation : éducation, formatage, schémas parentaux et niveaux de consciences.

Durant la vie, le thème astrologique déploie ses ailes et prend ces dimensions maximales, les énergies qui s’y trouvent varient sans cesse et l’évolution est constante.

 

©Tous droits réservés, reproduction interdite

par Valérie Darmandy, le 2012/01/02 à 19:30

Poster un commentaire

Classé dans astrologie et culture, astrologie et sexualité, Astrologie Puteaux, astrologue, cours d'astrologie Ile-de-France, Maison astrologique, maisons angulaires, Maisons astrologiques, orbe, questions sur le libre-arbitre, schémas astrologiques Valérie Darmandy, symbolisme, transits astrologiques

Coluche, générosité et anticipation.

Cet artiste engagé grâce auquel des milliers de repas sont distribués vers les plus démunis aurait-il imaginé  le chemin de son idée lancée en Septembre 1985.

Michel Colucci dit Coluche est né sous le signe du Scorpion. Avec sa conjonction Mercure-Mars en Scorpion ouvrant un regard lucide sur le monde extérieur, l’artiste au franc-parler était un humouriste talentueux.  Ses aptitudes naturelles à éveiller l’opinion publique lui valurent dans la vraie vie des scènes cultes telles que le  mariage avec Thierry Le Luron ou sa candidature à la Présidence en 1981. Version grand écran, c’est aux côtés d’Agnès Soral qu’il s’illustre dans » Tchao Pantin »  dans un registre dramatique aux antipotes du burlesque papi Mouzo dans le Schmilblick.  Coluche nous a fait passer du rire aux larmes mais son nom demeure incontestablement associé aux Restos du Coeur.

Retour sur le thème natal de cet artiste généreux dont l’action s’est inscrite en faveur de la collectivité.

Source DN : Didier Geslain.

Afin de bien comprendre une carte astrologique il faut revenir aux bases.

La Lune souvent citée sur mon blog est incontestablement le luminaire ( satellite naturel de la Terre) dont l’influence est concrète et visible : phénomènes des marées, cycles de pontes des crabes, le monde végétal réagit aux fluctuations des cycles lunaires ( jardin, cultures) comment  l’humain se déroberait -il à ces influx lunaires cycliques.

L’emplacement de la Lune dans une carte astrologique fait référence au seuil de sensibilité du monde qui nous entoure et à la gestion de ce seuil de sensibilité.   Etre lucide à qui nous entoure et à la nature répond à notre niveau de conscience biensur aussi. La gamme de réceptivité peut aller de la simple intuition à un degré de médiumnité, une sorte d’état visionnaire où l’on capte ce qui irait avec « l’air du temps ».

Ce degré de lucidité n’est-il pas la graine du cheminement des idées.  La pensée possède un pouvoir créateur et on crée notre propre réalité selon nos dispositions mentales mais celles ci proviennent de multiples facteurs, éducation, expériences, niveau de conscience.

On associe souvent La lune  à l’imagination,  ou ne devrait-on plutôt parler de degré de réceptivité à l’environnement ? A méditer…

La Lune Poissons de Coluche avec sa capacité d’empathie s’est mêlée à sa vision aiguisée des réalités qui l’entouraient (Mercure-Mars : disposition vives d’esprit, célérité, perspicacité, argumentations, mots incisifs, vif pouvoir de réparti, aptitudes à la franchise, esprit mordant).

L’anticipation sur son époque est alimentée par son Uranus en I en Gémeaux qui se veut être une expression libre teintée de révolte le tout signé sous la trempe de Mercure/Mars en Scorpion, l’humour noir. (Mercure possède la maîtrise sur Uranus Gémeaux).

Uranus en I n’est pas sans évoquer la projection des idées dans un futur, le besoin d’anticiper les situations , on peut s’opposer aux idées de la majorité et instaurer les siennes quitte à se sentir à contre courant avec l’époque en cours. Uranus en I répondait aussi au tempérament de Serge Gainsbourg ( Uranus en I ), artiste insoumis, on se rappelle  la scène du billet de banque.  La nature insurrectionnelle d’Uranus revendique ses opinions, cet Uranus en I a sans doute orienté Coluche a tourner en dérision de nombreuses choses à commencer par son mariage avec Thierry Le Luron et sa candidature à l’élection Présidentielle en 1981.

Uranus en Gémeaux en I  est une position astrologique présente dans les thèmes astraux de millions de personnes nées durant le transit d’Uranus en Gémeaux. L’Uranus de Coluche a fonctionné avec les aspects aux planètes personnelles avec lesquels il était relié : le double quinconce entre Mars/Mercure 10°Scorpion  à Uranus 12° Gémeaux (2° d’orbe, voir degré précis d’orbe sur le schéma du thème).

Les aspects mineurs pouvant être rélégués au second plan d’une étude astrologique éclairent cependant certains points de la personnalité.

Le quinconce entre Uranus et la conjonction Mercure-Mars de Coluche a construit aussi sa personnalité : goût pour la polémique, en avance sur son temps, provocateur talentueux, par le quinconce il a voulu faire évoluer les situations.  Vu le le travail intérieur d’évolution que propose le quinconce  je considère le quinconce comme l’un des aspects « majeurs » dans sa catégorie  » aspects mineurs ». A observer le fruit des quinconces cet aspect est important dans une étude astrologique, essentiellement quand il relie des planètes au « pas rapide » ou une planète rapide et une lente, ou un maître de maison angulaire.

Un second aspect mineur le sesqui-carré 135° ( orbe de quelques minutes voir schéma) entre sa Lune Poissons et cette même conjonction Mercure-Mars.  La conjonction Mercure-Mars est nourrie par 2 aspects rangés dans la catégorie des aspects « mineurs » le quinconce à Uranus puis le sesqui-carré à sa Lune. Les aspects mineurs se formant entre planètes à vitesse rapide ( pas lunaire et pas de Mercure) personnalisent bien le tempérament, les dispositions innées depuis lesquelles partent les idées, projets et actions.

Les aspects mineurs dans le thème de Coluche entre Pluton et Saturne sont secondaires car la position astrologique de ces planètes lentes concernent des centaines de naissance à cette même période, aspect mineur générationnel.  Par contre l’aspect mineur de semi sextil 30° exact entre le Soleil natal de Coluche et Neptune en Balance, astre collectif concerne bien l’artiste. Les connexions d’un astre rapide à une planète transaturnienne (Uranus, Neptune, Pluton) peuvent orienter la personne  à oeuvrer pour la collectivité.

Appel à la générosité sous une Lune Poissons.

Le jour où Coluche lança l’appel sur Europe 1   le 26 Septembre 1985 le Soleil était sur le 3ème/4ème degré du signe de la Balance sur son Neptune natal 5° Balance et réactivait le demi-sextil Neptune-Soleil, l’ interaction d’un astre personnel sur un astre collectif.

La Lune transitait le signe du Poissons vraie résonance à la Lune Poissons de Coluche. Dans ce climat Neptunien, astre emblème de la solidarité, les Resto du Coeur naissaient.

Cette équation du thème personnel dans la dimension collective mériterait à lui tout seul un livre.  On peut dire que la portée d’un individu peut s’étendre au plan collectif lorsque les planètes collectives relient des planètes personnelles surtout sous l’effet des maîtrises.

Le quinconce de Coluche entre son Uranus en I  planète transaturnienne avec Mercure/Mars Scorpion planètes personnelles participe également à l’interférence du plan individuel sur le plan collectif.

La lune qui franchit entre 11° et 13° par jour attrape par sesqui-carré une seconde planète rapide, Mercure.  Le mélange est détonnant !

Une lune en Poissons, celle de l’empathie se marie à Mercure astre de communication dans le signe du scorpion et conjoint à Mars, l’aspect de sesqui-carré est celui d’une « angoisse », Coluche aurait senti ( Lune Poissons) en utilisant son Uranus en I, l’anticipation,  une situation anxiogène touchant l’air du temps, mettre en place une action pour endiguer les difficultés de certaines classes sociales en difficulté.

Sa Lune en Poissons occupe une place stratégique dans sa carte  car elle arrive à la fin d’une cuspide de maison et entre en conjonction avec la suivante. Profitons en pour ouvrir une petite parenthèse explicative sur les conjonctions des planètes à moins de 5° aux cuspides des maisons astrologiques.

Si l’on établit un thème astral par exemple pour le matin à plusieurs tranches horaires d’intervalle on va s’apercevoir que le Soleil franchit la ligne d’horizon la maison I et donne l’illusion que l’astre du jour monte vers la XII puis la XI et X vers 12h, en réalité ce sont les maisons qui descendent.

Dans le thème de Coluche, le cas de la conjonction aux cuspides se présente. La Lune est à 25° conjointe à la cuspide de la maison XII à 28° Poissons, la cuspide descend sur le Zodiaque sur le 29° puis entrera dans le Bélier, par son pas progressif la cuspide  fait « passer » la Lune de la XII vers la XI, pourtant la Lune est toujours en conjonction avec la cuspide. La Lune agit donc sur le plan terrestre avec les significateurs de la maison XII ( qu’elles que soient les domifications utilisées), la Lune est totalement imbibée des vertus de la XII car elle vient de séjourner une paire d’heures dans la maison XII.

Une maison XII , maison des exclusions, des minorités et des épreuves, dans le signe du Poissons, l’empathie aux populations minoritaires, la sensibilité aux causes humanitaires est assez représentée dans son thème. Le fait que la Lune soit dans cette maison invita l’artiste à avoir une sensibilité aux classes sociales en difficulté. Son engagement humain est aussi proposée par sa Vénus maître de I en Sagittaire. Dans l’astrologie le Sagittaire est un signe d’ouverture proposant une évolution des consciences. Par son Ascendant en Taureau, signe zodiacal en rapport avec l’oralité, la bouche, le fait de mastiquer, d’acquérir par l’ingestion, et cette Lune sensible à la collectivité ( la lune : la nourriture, les cellules familiales), Coluche a mis à profit ces potentiels astrologiques en faveur d’autrui.

Le thème natal de Coluche répond à celui d’une dimension importante car les maîtres de 2 maisons angulaires se retrouvent dans des maisons angulaires.  Vénus maître de sa I est en VII et Pluton maître de VII en IV, les angles sont occupés par des maîtrises d’angles créant un thème  puissant. La personnalité dispose d’un rayonnement et d’une certaine « ascendance » sur autrui. Ces maisons angulaires sont en effet magnétique et les énergies qui opèrent à l’intérieur gagnent en relief. L’action de Coluche résonne depuis 25 ans.

La Lune en Poissons est opposée à son propre maître Jupiter et a puisé pendant l’opposition de Jupiter quelques heures avant sa naissance tous les influx de Jupiter, cette opposition consommée ( désapplicante) donne une certaine légalisation à son action : la paternité des Restos, la loi Coluche,  l’aspect confère de l’amplitude, la multiplication des antennes relais des restos du coeur.  Derrière son idée de 1985 s’est construit tout un réseau tentaculaire.

La prise de conscience qu’il a eu est alimentée par l’aspect d’inquiétude généré par le sesqui-carré de la Lune à son Mercure/Mars. Son  idée de récolter de la nourriture pour la redistribuer a été entendue au-delà de son espérance.

Devenus une institution, les Restos du Coeur sont un parachute et une main tendue avec le phénomène de paupérisation qui gagne du terrain.

Aurait-il imaginé qu’aux abords de 2012 son idée née 25 ans auparavant  serait à notre époque tant d’actualité !

Dans un contexte économique bien difficile où la notion de solidarité commence à émerger, saluons l’idée de cet artiste précurseur et généreux.

Un grand Merci Coluche !

Tous droits réservés. Reproduction interdite.

par Valérie Darmandy, le 2011/12/11 à 18:18.

 

Poster un commentaire

Classé dans Aspects mineurs en astrologie, astrologie et culture, Astrologie Puteaux, astrologue, Coluche, la lune en astrologie, Langage astral, Lune Poissons, Maison astrologique, orbe, quinconce, symbolisme, Uranus

Neptune et les nouveaux repères 2012-2025

Le retour de Neptune dans son signe en 2012 sera définitif pour 13 années consécutives, le 4 Avril 2011 l’astre faisait un brève apparition dans le signe du Poissons pour revenir le 5 Août 2011 en rétrogradation en Verseau, c’est à nouveau en début de mois – le 4 Février 2012- qu’il amorcera son long périple dans sa dignité Poissons, un retour que l’humanité n’a pas connue depuis 1861 année où l’astre quitta le signe…

source : http://www.sixtysymbols.com/

Quelques données astronomiques :

La dimension de l’astre contient environ 60 fois celle de la Terre, Neptune est composée d’eau, de roche fondue, d’ammoniaque et de méthane d’où provient sa couleur bleue. Sur cette planète près de la tâche sombre sont enregistrés les vents les plus violents soufflant autour de 2000 km/ l’heure et tournant dans le sens opposé à la rotation de l’astre. La  tâche sombre  sur Neptune n’est pas sans rappeler la célèbre tache rouge de Jupiter où tourbillonne un cyclone permanent depuis plus de 300 ans.  Si nous étions sur Neptune une journée durerait 16heures et 7 minutes. Le temps de rotation autour du Soleil, l’étoile, est de 165 ans. La température sur l’astre est d’environ -220° s’approchant du « Zéro absolu » qui est de – 273°75.

Résonance sur la prise de conscience collective.

Neptune fonctionne sur le plan collectif et son arrivée dans son signe va sensibiliser particulièrement une population de personnes ayant dans leurs thèmes nataux une résonance Neptunienne. Cette population sera plus réceptive à saisir le niveau de conscience élevé proposé par Neptune en Poissons, ils pourront être les initiateurs de mouvements et idéaux, les fondateurs de mouvements de demain.  Avec ces grands cycles ce sont des pans de vie qui disparaissent et laissent la place à une nouvelle ère. L’histoire de l’humanité va entrer dans un nouveau décor.

Pour mieux comprendre les transformations lentes amenées par les cycles des planètes lentes, faisons un bref retour en arrière.  De 1996 à 2003 Uranus a traversé le signe du Verseau, signe astrologique associé aux technologies modernes et à la communication rapide, le chemin de cette planète dans le Verseau  a coïncidé avec la naissance et l’essor de la téléphonie mobile, d’internet et par voie de conséquence  a installé une nouveau mode de vie. La communication mise à disposition de chacun dans nos quotidiens a modifié les échanges, ceux-ci ont donné lieu au virtuel par l’explosion d’internet, Neptune qui a suivi en Verseau a donné une dimension collective au virtuel propulsé initialement sous la vague d’Uranus.

Lors du passage de Pluton dans le signe du scorpion de 1983 à 1995,  le Scorpion signe symbolisant la sexualité, ce passage planétaire a coincidé non pas avec l’apparition du virus puisque des traces de VIH sont antérieures à cette année, mais avec une prise de conscience d’une épidémie changeant les modes de sexualité. Cette période marque le lancement d’une campagne massive de communication sur la prévention du virus du VIH. Pluton en poursuivant son avancée dans le signe du Scorpion  la campagne de prévention battait son plein vers le début des années 90.  Les planètes lentes signent des époques dans lesquelles émergent des prises de conscience collectives et constituent des ancrages dans la mémoire collective.

En naviguant dans les époques, on retrouve ce chassé croisé des cycles, agissant en repère dans l’histoire. Pendant l’avant-dernier séjour de Neptune en Poissons l’année 1690 fut celle d’un hiver glacial, des températures sont descendues à  -25° et furent désastreuses sur le plan des récoltes. On retrouve dans les siècles précédents un grand cycle des lentes ayant marqué les consciences lors de la crise économique très grave en France de 1648 à 1652, années astrologiquement frappées par l’opposition des 4 lentes :

La conjonction Saturne-Pluton Gémeaux opposée à la conjonction Neptune-Uranus en Sagittaire. Toutes les transaturniennes sont concernées dans l’opposition, le plan collectif était en pleine prise de conscience ou doit-on dire en crise de consciences? Pluton formait l’opposition encore 2 ans et demi ,  la crise prenait fin vers 1652 à la fin de la désactivation de cette opposition de Uranus-Neptune à Pluton.

schéma du pic de l’opposition en 1649 des transaturniennes pendant la crise économique en France qui sévit de 1648 à 1652.

Si on revient à l’époque actuelle, en 2011, les prémices de l’entrée de Neptune en Poissons se font sentir du fait de la crise en cours, la notion de solidarité n’est plus simplement un mot , elle commence à entrer dans le quotidien. Des nouveaux modes de vie et de consommation ont commencé à voir le jour et ce n’est sûrement qu’un début. Engouement pour les jardins ouvriers, système de troc, d’échanges, une sorte de retour à la nature et aux valeurs humaines.

La planète qui n’est pas encore arrivée dans son signe prépare le terrain et va modifier les repères à l’échelle collective. Habituellement un astre lent agit de manière progressive, graduellement année après année  mais compte tenu de la vitesse de Neptune et du 3ème degré symbolique rapidement atteint et évoquant « les classes sociales et leur inégalité » Neptune va retentir rapidement 2 mois après son entrée!

Dès Avril 2012 l’astre stationnera sur le 3ème degré : « sous un péristyle un homme habillé en seigneur semble attendre, vers lui avançe un groupe de gens de son monde, en arrière une femme très simplement mise et au fond un mendiant loqueteux ».

La vibration de ce degré mettra en lumière l’inégalité entre les classes sociales, la richesse et la paupérisation et le fossé qui se creuse entre les classes sociales, cette donnée devrait être bien reçue par les consciences dès Avril 2012.

Le stationnement de Neptune sur ce degré va démarrer en Avril 2012 plaçant la période électorale en 2012 en France sous la vibration astrologique  « des classes sociales inégales ». Ce degré sera actif jusqu’en Août 2012 puis reviendra par la suite en 2013.

Cette vibration du degré sensibilisera les actions sociales et l’émergence plus grande des injustices dans les classes sociales.

Changement profond et collectif.

Neptune est une planète en rapport avec la notion de tolérance,  l’ouverture d’esprit et  l’éveil aux sphères spirituelles. Son arrivée dans son signe va faire basculer l’humanité vers une spiritualité avec le risque de possibles dérives mystiques.

A l’instar des autres planètes lentes qui ont participé aux évolutions, Neptune va agir de la même façon dans une dimension collective dont on aura pleinement conscience, visibles par tous. Ce sera la fin de l’individualité et la venue au monde de la solidarité. Une nouvelle époque placée sous le signe de l’empathie, la dévotion, du partage,  va peu à peu poindre à l’horizon.

2012 sera le point de départ de ce changement profond et définitif signant «  la fin d’un monde » et la fin d’un certain niveau de conscience.  2012 agira en année charnière dans un monde au début de la crise et qui devrait le rester jusqu’à la fin de l’influence du carré Uranus-Pluton, au printemps 2016.  Il faudra s’attendre à plus d’actions collectives en faveur des uns et des autres, à davantage d’actions pour des causes humaines et à la naissance de nouvelles actions précises en faveur de la collectivité dans le domaine de la santé. Neptune va agir en passant du baume au cœur à l’humanité et il sera particulièrement perceptible dès 2012 pendant les 4 premières années de pleine crise mondiale.

Neptune et l’immensité de l’espace.

L’astre est symboliquement liée aux très longues distances et plus particulièrement, à l’infini, l’illimité, à l’absence de délimitation des contours.  On pourrait traverser une époque de 2012 à 2025 au cours de laquelle des découvertes fondamentales concerneront l’espace, le cosmos. La question de la distance des voyages  de la terre vers d’autres planètes pourrait être d’actualité.  L’immensité de l’univers va particulièrement sensibiliser l’humanité pendant ce séjour de Neptune en Poissons. Les progrès scientifiques devraient  concerner  la question précise  des distances. Les voyages dans le système solaire un nouveau tourisme banalisé?

Neptune planète d’Eau séjournant dans son signe d’Eau naturellement invite à penser par déduction logique que des évènements naturels liés à l’eau pourraient survenir pendant son long séjour. Manifestation anormale de l’eau, tsunami particulier ou dérèglement climatique?

Ces phénomènes sont pourtant normaux à échelle de la planète.  La liaison  par sextil de Neptune à un Pluton ( planète volcanique) en Capricorne, signe de terre devient intéressante. Nous avons ici l’union de deux éléments composants la surface du globe : l’eau, les océans, et la surface terrestre. Les deux planètes, Neptune et Pluton vont progressivement avancer dans leurs signes respectifs. « Dame nature » pourrait se réveiller au cours de ces séjours d’astres lents.  Le climat, ses dérèglements, les réveils magmatiques  pourraient avec l’espace faire parler d’eux plus qu’à l’accoutumée. L’élément Feu est également occupé par Uranus planète de Feu transitant en Bélier  ( signe de feu). Sur les 4 éléments, 3 sont sollicités de manière permanente pour plusieurs années consécutives. Rappelons que lors de l’avant-dernier séjour de Neptune en Poissons, l’année 1690 fut celle de l’hiver glacial, le climat s’est déréglé et les températures sont descendues à  -25° , naturellement les conséquences furent désastreuses sur le plan des récoltes. ( plan collectif).

Neptune et le Poissons le milieu médical.

Le milieu médical , pétrochimie et ses dérivés (médicaments notamment) associé symboliquement à Neptune/Poissons va t il donner le meilleur de lui dans ce long séjour Neptunien.  Il y a de quoi penser que durant ce long passage l’homme assiste aux plus grandes évolutions sur le plan médical.  L’astre dans sa dignité va nul doute, changer la face du monde à une échelle internationale.   L’effondrement d’un monde matériel au profit d’un  monde plus où la valeur humaine va renaître à la vie. La rémanence d’un transit n’est pas que sur le plan individuel, les longs passages d’astres le sont et pour preuve ils ont instauré une « âme » à une époque.

Ils subsistent de leurs passages leurs héritages comme l’a fait Pluton lorsqu’il sillonna le Scorpion  il ancra dans la mémoire collective une époque associée au VIH. Neptune en Poissons marquera la génération « découvertes dans la démesure » où l’espace et le médical seront à la Une. L’astre une fois  partie du Poissons en 2025 restera une référence dans l’histoire de l’humanité.

Tous droits réservés.

Reproduction interdite.© Valérie Darmandy, le 2011/12/04 à 23:04

Mise à jour 18/04/2013

5 Commentaires

Classé dans 2012, astrologie et culture, astrologie mondiale, Astrologie Présidentielles 2012, cours d'astrologie Ile-de-France, cycles planétaires, degrés symboliques, Jupiter, Langage astral, Les 4 éléments, Neptune, Pluton, politiques et transits, Présidentielles 2012, rémanence d'un transit, symbolisme, Urbain le Verrier et Neptune

Une orientation Sud bénie par Vénus

L’explosion de la Montagne Pelée, les parallèles de déclinaison, la Lune, Cyparis et le cirque Barnum, nom à l’origine de l’expression « l’effet barnum » un des arguments utilisés par les détracteurs de l’astrologie.

ARTICLE  » Une orientation Sud Bénie par Vénus »

_____________

Le langage de l’astrologie se lit en long en large et en diagonale sur divers niveaux pour y récolter les éléments dissimulés, déclencheurs des situations.

Parmi les activités volcaniques du siècle précédent, celle de la Montagne pelée en Martinique en 1902 s’est jouée en quelques secondes : le réveil du volcan pulvérisa la ville de St Pierre. Sur près de 30.000 personnes disparues, seules 2 échappèrent à l’évènement collectif, le prisonnier Louis Auguste Cyparis et Léon Compère, qui était le cordonnier de la ville.

Louis Cyparis à la suite de sa mésaventure fut engagé par le cirque Barnum qui consistait à amuser tout public. On baptisa le fondement de l’astrologie, effet barnum en référence à ce cirque, pensant qu’une analyse peut s’adapter à quiconque… C’est démontrer là toute l’ignorance devant la subtilité et le détail d’une analyse astrologique.

Martinique, St Pierre, Mai 1902.Irruption volcanique.

Pareille manifestation de la nature devait être recoupée par plusieurs résonances, celles des longitudes, l’occupation de certains degrés et régulièrement comme lors de manifestations naturelles, par un étrange ballet planétaire sur les parallèles Nord et Sud et de possibles présences d’astres sur le plan de l’équateur.

En 1992, grâce à un recoupement, j’avais ciblé la formation d’un ouragan, la marge était de 24h, cet ouragan était intercepté par une juxtaposition de courants communs entre parallèles et longitudes. La Lune, encore une fois s’était avérée l’élément fondamental de la situation et le fil conducteur dans la recherche de la date. Le processus de la datation avec ses étapes fut présenté lors du colloque d’astrologie du 16 et 17 Décembre 2000, à Paris.

Dans l’histoire de l’explosion de la Montagne Pelée, le 8 Mai 1902 à 8h02, voici une brève chronologie :

22 Avril : premières explosions, premières ruptures des câbles télégraphiques.

Dans cette semaine, on peut suivre les interaspects avec les Noeuds, retrouvés aussi dans la carte finale du 8 Mai.

Le Soleil établit un 1er contact avec l’axe des Noeuds, le 22 Avril, dans les jours qui suivent, Mercure entre en Taureau et rejoint les Noeuds le 25. Le volcan a ses premiers accès de colère.

L’entrée de Mars ne passe pas inaperçue, il rejoint le petit groupe planétaire déjà installé en élément  » terre », Mars y entre le 27 Avril, le 28, 29 et 30 Avril surviennent les crues de la rivière blanche, la température de l’air augmente sensiblement autour de ces dates, une atmosphère signée Mars ( y compris pour le phénomène des crues lié à l’influence lunaire, ici développé).

Mars rejoint l’axe des Noeuds du 2 au 5 Mai : pendant que le volcan se réveille progressivement, les coulées arrivent.

La répartition des planètes est déséquilibrée, la majorité des planètes a basculé dans l’élément  » Terre », on parle bien d’une réaction naturelle des sols ( Mars, Soleil, Mercure Taureau trigone Saturne Capricorne).

Les longitudes donnent un Jupiter/Verseau sur le 315 ème degré, à 14°25 Verseau :

 » Une forge allumée d’où sort une flamme »

Neptune termine sa course dans le Gémeaux, la dernière semaine d’Avril sur le 29ème degré :

« Dans le ciel, des nuages tristes en fuite, des chiens courants dans des sens contraires » 

degré en rapport avec les phénomènes naturels, météorologiques. Une perturbation venant du ciel ? Sur le plan psychologique, il semble retentir sur les évènements collectifs pour l’avoir trouvé comme faisant partie des points-miroirs calculés pour le 11 Septembre 2001, pour la ville de New-York aux alentours de 9h00 Heure Locale pour NY.  Les degrés sont valides le temps que le degré reste « activé ». Selon la vitesse de la planète impliquée dans le degré, l’influence d’un degré peut durer quelques heures , une journée ou parfois une semaine.

Pour l’analyse de la montagne Pelée, le danger hypothétique venant du ciel est soutenu par le degré du Noeud Nord :

« Un champ d’épis murs, brisé par un vent… une prairie balayée par l’orage »

Grâce à ces deux derniers degrés, on soupçonne un dérèglement météorologique, en tout cas, une perturbation venant du ciel, la notion de vent revient.

Heure H moins 24 

Quittons un instant les longitudes avec l’atmosphère des degrés pour aller voir l’étude du Mont Pelé, du côté des parallèles.

Pluton s’aligne à 14N03 depuis le 6 Mai.

Un parallèle apparaît, Mercure 20N25 à Saturne 20S35, le 7 Mai à 19h25, l’influence astrologique Mercure/Saturne est connue pour son effet neutralisant, cependant la liaison s’effectue d’un parallèle Nord à Sud, répartissant équitablement les énergies, le parallèle Saturne/Mercure est faible.

Un 2ème parallèle attire toute l’attention, c’est le seul  » appliquant » au Nord et sa validité commence dans la journée du 7 Mai et couvre le 8 Mai. Mars parallèle Pluton, un tout autre registre à Mercure/Saturne, compte tenu que Mars présente une déclinaison Nord à 13°50 et va rejoindre Pluton à 14°05 Nord , au cours de la journée du 8 Mai.

Ce 2ème parallèle remplit les conditions d’une prévision puisque la Lune s’y dirige. La Lune monte et descend rapidement dans les déclinaisons, si bien qu’elle aide à se répérer.

La Lune s’aligne à hauteur de ce parallèle le 7 Mai à 7h56 minutes! précisément 24 heures avant le déclenchement de la nuée ardente, survenant à 8h00.

La journée du 7 Mai raisonne sous le courant bouillonnant de Lune-Mars puisque après le parallèle à 7h56, c’est au tour de la conjonction Lune-Mars à 8h17 de se former dans ce créneau horaire étroit, 24heures avant l’éveil volcanique. Toujours pour la journée du 7 Mai, Pluton et la Lune tombent en parallèle à 10h33.

22 heures séparent ce dernier aspect Lune/Pluton de l’irruption, ce n’est qu’une question de longitude, essentiellement le temps que la Lune se dirige vers l’étoile fixe Algol.

Algol 25°12 Taureau, Lune le 8 Mai 1902, à 8h02 : 24°48 Taureau

De la nuée ardente, une aiguille rocheuse de près de 300 mètres, émergea en haut du cratère. L’accouchement de la montagne – l’influence Lunaire – la montagne pelée prenait sa nouvelle apparence.

L’influence maximale et la décomposition d’une datation.

Le 8 Mai, à 21h28 Mars entre en parallèle à Pluton.

L’influence bat des records à l’heure où se forme ce parallèle.

La fourchette de datation démarre la veille quand se produisait le 1er contact Lune/Mars en parallèle ( le 7 Mai à 7h56), parallèle suivi 20 minutes plus tard de la conjonction de même nature : Lune-Mars.

La période d’influence se joue dans un laps de temps étroit, elle part du 7 Mai à 7h56 s’intensifie durant 20 minutes car il y a un effet combiné avec la conjonction et se referme au 8 Mai à 21h28 par la présence du parallèle Mars/Pluton. L’irruption aura lieu dans cette zone hyperactive de nature Lune/Mars/Pluton. Loin de cette pression, Vénus se promène seule sur le plan de l’équateur, avec une déclinaison Sud. En faisant la balance des influences, Vénus au Sud s’oppose à ces énergies actives au Nord.

Maintenant quittons l’analyse un cours instant pour la réalité et l’histoire de la Montagne Pelée.

A St Pierre, les équipes de secours remarquèrent que le survivant Cyparis avait été protégé par son cachot, visiblement à demi enterré mais que le cachot était orienté au Sud. La même observation fut faite sur la maison du cordonnier, 2ème survivant, bénéficiant aussi d’une orientation Sud ( avec les cartes natales favorables et sûrement une influence bienveillante de Vénus dans leurs thèmes).

Pour autant que l’on ne surveille pas les parallèles en astrologie, l’épisode de St Pierre n’est pas bien représenté, si l’on tient compte uniquement des longitudes. Mais les réveils de la nature reposent naturellement davantage sur l’influence d’astres sur les parallèles s’exerçant sur notre globe terreste et à l’influx lunaire également, que tout autre aspect par longitude.

Maintenant, proportionnellement à l’événement et en tenant compte des influences symboliques, il en allait de l’influence de Neptune, astre représentant les nuages, les gazs et évaporations, fumerolles précédant l’irruption volcanique.

Neptune installé en Gémeaux sur son degré  » dans le ciel, des nuages en fuite.. » pouvait s’accorder avec un dérèglement naturel venant du ciel aux vues de la nature aérienne du Gémeaux et évanescente de Neptune.

L’opposition Uranus-Pluton touche les axes I et VII, l’encadrement de l’Ascendant horaire se produit entre Pluton et Neptune, un Neptune décidément très influent à travers l’illustration de son degré, ainsi que par ses correspondances avec les gazs et autres pollutions aériennes ( Gémeaux). Chaque jour durant des mois et mêmes des années, à des heures différentes, l’Ascendant circule en Gémeaux et se retrouve encadré par Neptune-Pluton. Par conséquent, cet encadrement générique dans les années 1900 ne pouvait pas servir de « facteur déclencheur ».

La liaison de Mars, Soleil, Mercure, Lune au trigone de Saturne est mauvaise car le trigone s’établit entre 2 maisons cachées et souterraines ( la VIII) et la XII ( les choses cachées, dissimulées, ce qui précède un changement après une gestation). D’ailleurs la maison XII pourrait s’apparenter à celle de l’accouchement , elle précède la I, ligne d’horizon, celle de l’incarnation, la venue d’un nouveau cycle.

Traduisons par là avec ces trigones en VIII et XII et en terre, un déséquilibre en élément  » terre » , une crise de la terre en préparation.

Comme tout évènement collectif, la carte horaire constitue souvent le cadre, l’apparence, l’environnement où se déroule la situation, mais l’évènement en lui même s’enclenche par un rendez-vous particulier, le plus souvent par la Lune précipitée sur des étoiles fixes éloquentes!

Pour la montagne pelée, la Lune au moment de l’explosion arrive sur l’étoile fixe Algol, étoile responsable de lourdes pertes et de nature violente. Dans les situations ayant pour origine l’intervention d’un élément naturel, les parallèles et étoiles fixes répondent présents. Pour St Pierre, c’est la parallèle de Mars/Pluton au Nord, suivi d’un balayage par l’énergie naturelle lunaire mêlée à une étoile fixe.

Certaines localisations dans les maisons d’une carte horaire, apparaissent à première vue, sans trop d’intérêt et deviennent de vraies révélations. C’est le cas pour l’encadrement du Milieu du Ciel par Vénus/Jupiter dans l’épisode de St Pierre. On pourrait penser que cet encadrement est étonnant compte tenu de l’évènement destructeur mais c’était sans compter sur le parallèle Sud occupé par Vénus. L’encadrement du MC au moment de l’irruption nous renvoie à l’importance de Vénus sur le parallèle Sud.

Jupiter participait à l’encadrement du MC sur ce degré :

 » une forge allumée d’où sort une flamme »

Vénus second astre encadrant le MC, quant à elle, semblait dispenser ses rayons bienveillants sur la région sud de l’Ile.

Le parallèle de Mars à Pluton aurait été plus doux, si l’une des deux planètes avait stationné sur une déclinaison Sud.

La présence de ces deux natures violentes sur la même déclinaison obéit aux lois de la mécanique et aux bases de l’électricité « positif et négatif », si vous mettez deux surfaces aimantées face à face vers leurs pôles positifs respectifs, elles vont se repousser, mais si vous placez un aimant pôle positif vers un autre  négatif ils s’attireront. On peut comprendre la violence de Mars/Pluton balayé par la Lune, le tout sur la même déclinaison Nord.

Concernant le rôle précieux de la Lune, on observe régulièrement le couple tumultueux Lune/Mars dans les phénomènes naturels, crues, irruptions, par le bon sens de l’effet lunaire sur notre éco-système et les cultures et l’effet amplificateur et dynamisant de Mars. Les réunions de Mars/Lune aux périodes d’équinoxe sont à surveiller. ( amplification).

Enfin je terminerais l’article en faisant plein feux sur la Lune dont l’influence fait l’unanimité dans les campagnes. Certains ont pu être témoins de la place capitale occupée par la Lune dans certaines familles, où l’on vit encore sous son rythme ( vie rurale, cultures). Des paysans vivant des bienfaits de leurs potagers vous enseigneront l’art de cultiver un jardin. Ils vous diront que certaines catégories de légumes se sèment seulement au cours d’une Lune descendante, d’autres pendant une Lune montante. Les légumes dont on consomme la racine sont semés pendant une Lune descendante ( radis, carottes), les légumes montants ou sans racine de préférence, sous Lune montante. Semer des radis sous une Lune montante atrophie la racine et surcharge les feuilles ( ce qui est à la surface) , la partie émergée du légume se développe plus vite sous les effets lunaires.

De cet apprentissage cautionnant l’effet lunaire, transmis de père en fils, on ne peut oublier la célèbre Lune Rousse, appelée ainsi car elle apparaît orangée dans le ciel d’Avril ou au cours des premières semaines de Mai. A ce moment là de l’année, la Lune se trouve en Scorpion et le Soleil en Taureau. Cette Lune Rousse est intéressante à observer par sa taille et sa couleur.

Plongés sans le savoir, au coeur même de l’astrologie, on confierait volontiers, à ce monde rural – gardien des traditions- que les effets de la Lune dépassent le secret d’un beau jardin.

Pour plus d’informations sur les saints de Glace et la Lune rousse sur les cultures :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saints_de_glace

Paris 7 Juillet 2002 article dédié à Laurent et Mirella.

article publié en Mars 2003 dans le magasine astrologique du RAO « Trois, Sept, Onze ».

©Valérie Darmandy

___________

INFOS LIENS/Louis-Auguste Cyparis http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Auguste_Cyparis. Cyparis fut engagé par le cirque Barnum de Phinéas Taylor Barnum, nom à l’origine de l’expression  » Effet barnum »  un des arguments des détracteurs de l’astrologie.

http://www.lave-volcans.com/fiches_science_5.html

1 commentaire

Classé dans astrologie mondiale, astrologue, degrés symboliques, effet barnum, etoiles fixes astrologie, etude astrologique, la lune en astrologie, Langage astral, Maisons astrologiques, symbolisme

Le Titanic et les signaux astrologiques

En  1898 un auteur Morgan Roberston écrivit  » Le naufrage du Titan ou la futilité » . Dans ce récit  imaginaire son bateau s’appelait le Titan et fit naufrage en plein océan avec 2000 victimes.

Le naufrage du Titanic changea les codes de la navigation maritime dans le sens qu’il fut à l’origine du 1er SOS et obligea à modifier les voies maritimes selon les saisons en raison de la fonte des glaces puis à équiper tout bateau d’un nombre suffisant de canots de sauvetage. L’affluence d’aspects astrologiques répond à une prise de conscience, à l’imprégnation de cette histoire dans la mémoire collective et sans aucun doute aux conséquences immédiates de cette tragédie sur les règles de sécurité en matière de navigation.


LE NAUFRAGE DU TITANIC

Sujet des conférences données au salon Parapsy le 5 Mars 2000 Paris, le 8 Octobre 2000 à Lyon et  le 3 Novembre 2000 à l’ Hôtel Novotel, Paris XIème, portant le libre-arbitre.

Rétrospective Astrologique du 11 Septembre 1907 au 15 Avril 1912.

La brève existence du Titanic a fasciné l’humanité et éveillé la curiosité d’astrologues. On les comprend puisque l’inventaire d’influences annonçant le naufrage est édifiant.
En retraçant l’historique du paquebot depuis sa conception jusqu’à la nuit du naufrage, ce dossier astrologique réunit le crédit de :

  • l’astrologie horaire
  • l’influence et la précision des 360 degrés symboliques
  • le balancement de l’axe des Nœuds
  • du rapport synastrie /configurations natales passagers et thème
  • la précision du « trajet » lunaire

A l’origine, William James Pirrie, ingénieur naval, et Bruce Ismay, Président de la White Star Line, sont à l’initiative du Titanic. Leur projet voit le jour en 1907 dans la résidence de James Pirrie, la Downshire, à Belgrove Square. Ensemble, ils défient de concurrencer la Cunarline, en décidant de construire un paquebot aux performances inégalées.William Pirrie, homme clef de l’entreprise Titanic, est né au Québec le 31 Mai 1847. Son ciel astrologique présente une conjonction Mars-Neptune. Saturne se place au Milieu de sa conjonction Mars-Neptune exposant à un risque de submersion. Neptune de Pirrie se place au début du signe du Poissons : les chantiers navals. Bruce Ismay est né le 12 Décembre 1862 à Crosby. Président de la White Star Line, il fut à l’origine de l’idée de la construction. L’axe des Nœuds est conjointe à son opposition Mercure/Sagittaire opp Uranus,/Gémeaux dont Mercure en exil exprime un potentiel d’accident en cours de déplacement = exil.

La Lune Noire incluse dans son opposition Uranus/Mercure parle en faveur de défaillances et anomalies en cours de voyage (Uranus/Mercure exil).La seconde grande opposition traversant le ciel natal de Ismay est celle de Jupiter/Mars, climat judiciaire. L’histoire conduira en effet Ismay devant les tribunaux pour y répondre de sa responsabilité dans le naufrage. Ismay enfin, possède comme Pirrie, son associé, une conjonction Mars-Neptune. L’accord est passé entre les deux associés, les chantiers de Belfast et la White Star Line lancent le projet ambitieux.

La construction du paquebot est rendue publique, le 11 Septembre 1907 .

L’époque laisse apparaître l’axe des Nœuds dans l’opposition Mars 14°Capricorne/ Neptune 15°Cancer.
Mars opposition Neptune : effondrement d’une situation, l’illusion, absence de maitrise d’une situation. L’aspect parle d’une action tombant à l’eau.
Ce même aspect est aussi celui des risques de noyades. Saturne le 11 septembre 1907 occupe le Poissons, signe aux résonances navales.

La même année, au Groëland, où naissent les trois quarts des icebergs, un bloc de glace se détache et amorce sa lente dérive sur la Mer Arctique, vers le Golfe de Baffin, à destination de l’atlantique Nord vers les bancs de Terre-Neuve. CINQ Années séparent la construction du paquebot du « futur » point de rencontre avec l’iceberg.

Au printemps 1912, l’axe des Nœuds traverse le Bélier/Balance. Le voyage inaugural est fixé pour le 20 Mars 1912 !
Des circonstances extérieures diffèrent le voyage (L’Olympic entré en collision demanda une forte main d‘œuvre, le Titanic ne fut pas opérationnel à la date prévue).

Une nouvelle date tomba, un certain 10 Avril 1912…
Le choix inopiné de ce nouveau départ, correspond au passage exact du Soleil sur le Nœud Nord à 21 degré Bélier…tandis que la première date choisie, n’établissait aucun lien avec le Nœud.

Légende carte du ciel du voyage inaugural , en rouge l’emplacement des étoiles fixes, Scheat et Baten Kaitos+ le pas lunaire fléché correspondant aux 4 jours de navigation sur l’océan. La Lune en rouge est la Lune au moment du début du naufrage, elle a atteint l’étoile fixe Scheat. Le naufrage se déroule tandis que la lune sillonne le 27 et 28 degré touchant directement l’étoile ( Voir influence Julevno et Robson). 

Le choix de l’heure du voyage inaugural fait pointer le Milieu du Ciel sur le Soleil et sur le Nœud Nord, une triple conjonction extraordinaire quand on connaît la rapidité du Méridien. En effet, il est 12h00 dans le conté d’Hampshire à Southampton, lorsque le Titanic s’éloigne du quai, le Soleil, le Milieu du Ciel, et le Nœud Nord s’unissent ensemble sur un même degré qu’ils activent ainsi 3 fois le 21ème degré Bélier :
« Un homme seul sur un radeau au milieu de l’Océan, fait des signaux de détresse ».

Le Soleil, le Milieu du ciel, le Nœud Nord occupent ce 10 Avril 1912, leur conjonction à l’étoile fixe Baten Kaitos, dont l’influence parle  d’émigration et naufrage avec sauvetage, d’après Robson.
Puisque les étoiles fixes ont la particularité de donner un coup d’éclat à un événement – à condition que l’influence de l’étoile épouse le ciel horaire. La conjonction entre le Nœud Nord et Baten Kaitos, c’est en quelque sorte l’empreinte laissée par le paquebot pour la collectivité.
Le Soleil s’exalte en Bélier ce qui augmente l’influence du 21ème degré Bélier cité ci dessus.
L’ascendant Horaire Lion renvoie à nouveau vers ce Soleil, soit stimule une 5ème fois sur ce 21ème Bélier.

Sachant que la Maison I en astrologie horaire renseigne sur l’évolution d’une action lancée, ce degré récurrent à connotation de naufrage serait censé influencer la destinée du transatlantique.
Mars et Neptune, pris par l’axe des Nœuds au moment de l’annonce publique, le 11 Septembre 1907 occupent la Maison XII.
Les conditions du voyage se profilent à travers Mars : Il est maître de la X horaire (la destinée) et gouverne l’ensemble : Soleil Bélier, Nœud Nord, et Milieu du ciel du départ, Mars enfin bien sûr maîtrise ce 21ème degré de naufrage sur lequel gravite l’amas. La chute de Mars en Maison XII est éloquente !

Le voyage du transatlantique était placé sous des répétitions d’influences. Elles distinguent un risque potentiel d’un évènement certain. L’intensité , la certi-tude d’un évènement dépend essentiellement du nombre de répétitions. Les évènements insignifiants ou marquants sont faciles à évaluer grâce au nombre de climats communs.
A raison de 4 ou 5 indices récurrents, le stade du risque est dépassé pour aller vers une prévision. ( points de convergence cumulés)

Dans le cas où le thème horaire (ou ciel natal) contient une quantité anormale de répétitions (comme c’est le cas pour le Titanic), l’évènement se manifeste soudainement ou il est spectaculaire.

D’autres éléments s’ajoutent, tels que Neptune le 10 avril à 12h00, maître de la Maison IX, celle des grandes distances parcourues.
En Poissons, la Maison IX – le grand voyage transatlantique – met en scène Neptune au rôle central, pour être pris dans l’axe des Nœuds le 11 Septembre, jour de l’annonce de la construction. Neptune maître de IX en XII : interruption du voyage, incidents, sa présence dans le signe d’Eau Cancer, l’Océan.
Le plus surprenant est sans nul doute le degré qu’occupe Neptune au moment de la traversée , le 21ème Cancer :
« un vaisseau démâté… un char vide commence à s’enfoncer« .

La destination d’un naufrage ne fait plus de doute. Vénus, seconde planète à être exaltée (après le Soleil en Bélier sur son degré de naufrage) se place sur le 28ème degré Poissons en Maison IX horaire.
A première vue, Vénus en IX exaltée en Poissons au trigone de Neptune Cancer constitue la fabuleuse croisière et l’émerveillement des passagers. Derrière cette apparence, le degré qu’occupe Vénus est le 28ème Poissons :
« un homme submergé par une nappe d’eau tend les bras en appelant au secours, tandis qu’un autre lui fait signe de nager vers une direction ou il trouvera le salut… »

Vénus est en conjonction à 1° avec l’étoile Scheat 28°24 dont l’influence d’après l’astrologue Julevno expose à un danger de mort par eau ou suffocation.

L’étoile se lève lorsque l’Ascendant se situe dans le signe du Cancer et le Milieu du Ciel en Poissons, soit dans l’influence du trigone Neptune/Vénus !
Ce trigone en eau – Cancer/Poissons – place le cadre où se déroule les faits : en plein Océan.

Les lignes principales du ciel horaire énoncées, il restait à creuser d’autres points du thème horaire pour y lire les interventions humaines fatales, les erreurs, comme en témoignent le carré de Neptune à Mercure, ou le carré de Neptune au Nœud Nord (des erreurs fondamentales), des erreurs des dirigeants (Neptune carré au Soleil conjoint Nœud Nord). Puisque nous sommes au cœur d’un thème horaire, le libre arbitre qui incombe au paquebot résulte des dénominateurs communs répartis ci et là.
Un élément échappant à la maîtrise des hommes pouvait faire irruption, cela se décèle par la présence des Nœuds en 1907 et leur réapparition en 1912. La juxtaposition de l’axe des Nœuds sur le méridien au moment du départ confirme qu’un concours de circonstances indépendant de la volonté fait route…Neptune en XII au carré de Mercure situe bien le relâchement d’attention, les étourderies et négligences multiples, les erreurs de jugement ou d’appréciation. Mercure rétrogradait du 28ème au 21ème degré montant au carré de Neptune affirmant les erreurs. Le carré se manifeste physiquement par un risque de collision, car le carré exprime un réel obstacle. Cet obstacle peut être psychologique, un complexe, un obstacle ou une défaillance ou être physique. Pour ce thème horaire à haut risque de naufrage, on pouvait conclure à un obstacle majeur rencontré ( Nœuds )à la suite d’erreurs ou de mauvaise appréciation.
Les signes cardinaux mis en cause dans le carré parlent de l’irruption (Bélier) d’un état de crise (le carré), débouchant vers des prises de conscience (Soleil, Nœud Nord) et des erreurs (Mercure carré Neptune). Rien n’est laissé au hasard dans ce ciel inaugural, pas même le carré de Vénus à Pluton (le bouleversement affectif). Le carré se forme en signes doubles : disparitions multiples.

Pluton est le 27ème degré Gémeaux : « un homme et une femme pleurent devant la mer ».

La Lune essentielle dans tout thème horaire est à 29 degré Capricorne, en application à Uranus, aspect classique introduisant un élément imprévu en cours de voyage. L’exil de la Lune accentue la notion de « mouvement » d’un imprévu survenant en cours de déplacement.

La Lune gouverne Neptune et son 21ème degré : « un char vide s’enfonce dans la mer » établissant ainsi une relation directe de « cause à effet » entre l’évènement inattendu (Lune appliquant vers Uranus) et l’amorce du naufrage.

La Lune entraîne avec elle une planète centrale de la carte horaire : Mars en Cancer (Mars gouvernant l’amas : Baten Kaitos, Nœud, Soleil, le Milieu du Ciel unis ensemble sur un degré de naufrage). Ce Mars en Cancer en chute en XII, déjà chargée d’influence de naufrage , est dans le même signe Cancer que Neptune à 21 ème Cancer : le risque touche la collectivité.

Le signe particulier de ce ciel passe aussi par le magnifique trigone de Jupiter / Sagittaire à l’amas Soleil / Nœud Nord. Ce trigone en Feu parle en faveur d’un luxe, il fait référence aux passagers de première classe, à la haute bourgeoisie et aux industriels conviés à ce voyage.

Un seul astre s’isole des autres dans ce ciel , Saturne.

Saturne associé au froid, à la glace …

La Lune arrive sur le 13ème degré du Verseau lors de la dernière escale, le Titanic appareille de Queenstown , le 11 Avril 1912, (Irlande) à destination de New York.
Excepté la vitesse de la Lune, peu de changement sensible existe entre le ciel du voyage inaugural et la dernière escale. La rétrogradation de Mercure rejoint le carré de Neptune, l’orbe se resserre : l’erreur, l’obstacle (carré).

14 Avril 1912, 23h40 : contact iceberg, position Titanic, 41°46 N, 50°14 W, TS : 13h11.

Le glacier parti 5 ans auparavant glissant au gré des courants marins atteignit ces positions. Au cours des 4 jours de voyage, la Lune du 29ème Capricorne, avait franchit le Verseau, elle appliquait au trigone de Neptune ! (l’absorption, l’eau).
A 23h40, heure du contact, les axes du Méridien ont pivoté. Le Milieu du ciel de l’heure du départ coïncide avec la pointe du Fond du Ciel, 21 balance, et vice versa, faisant jouer l’étoile Baten Kaitos et les Nœuds à 21° Bélier ! C’est l’enclenchement et la réalisation du thème horaire qui se met en route…

L’interférence des Nœuds revient : point de rencontre du destin.
L’axe des Nœuds, ces points associés au mode de fonctionnement du libre arbitre retranscrivent un événement inéluctable dans le cours de l’histoire, un fait construit par une série d’ingrédients volontaires et indépendants de la volonté.
La Lune et Neptune en trigone en signes d’Eau, plantent le décor du lieu ou se déroulent les faits : l’immensité de l’Océan, les profondeurs (Neptune), mais aussi les étapes de l’immersion (description de Neptune sur le 21ème Cancer : un char vide commence à s’enfoncer…).

La Lune et Neptune remplissent les conditions astrologiques idéales pour donner le maximum d’intensité à une situation :
La Lune maîtrisait Neptune au moment du voyage inaugural, puis tous deux formaient un grand trigone avec réception mutuelle de leurs domiciles lors du contact avec l’iceberg.
Du Cancer au Poissons, leur trigone en « Eau » traduit un événement impressionnant (valeur Eau + Neptune) ayant des étapes ( principe du trigone : un état progressif). La lente descente du Titanic s’illustre sans nul doute à travers ce 21ème degré Cancer : « un char vide commence à s’enfoncer, un vaisseau démâté…« .
Et bien sûr l’ensemble des nombreux climats de naufrage.

Trajet de la Lune

La Lune, dont les effets ne sont plus à prouver, de 23h40 à 2h30, temps total du naufrage, parcourait le 26, 27 degré Poissons, au carré Pluton sous entendant le deuil des familles.
A 2h30, heure à laquelle le transatlantique sombra, la Lune atteint l’étoile fixe Scheat et le 28ème degré Poissons, soit un degré déjà occupé par Vénus, 4 jours auparavant , le 10 Avril 1912.
28ème Poissons : « un homme submergé par une nappe d’eau, appelle au secours, un autre lui fait signe de nager… ».

La pression de l’eau, la profondeur, le silence, autant de valeurs Neptuniennes. Mars/Neptune gèrent d’un bout à l’autre la construction du Titanic et sa brève existence, la nature de sa fin, et son devenir.
Mars-Neptune en Cancer en XII annonçaient les futures expéditions sous-marines, à la découverte de l’épave par le Knorr et son exploration.

Les Noeuds

L’axe des Nœuds amena sa part de destin à travers un élément issu de la nature. L’iceberg s’était retourné dans l’Océan quelques heures avant la collision, le rendant translucide du fait du manque d’évaporation.
Le danger maritime ( Mars , chute en eau en XII) dissimulé ( Neptune) était omniprésent.
La synthèse des deux époques : 1907, l’annonce publique, et la mise à l’eau : 1912, révèlent bien sûr l’échec de la White Star Line. La présence des Nœuds finit toujours par faire la lumière sur les modifications profondes qu’ils entraînent.
Ces Nœuds tissent les grands événements laissant une empreinte et participant à la construction de l’histoire. Mis en cause dans les analyses ils désignent bien des fois des expériences collectives servant de référence par la suite.

Pour preuve, depuis ce 15 Avril 1912, les routes maritimes sont déviées à certaines époques de l’année. La sécurité maritime fut améliorée par des patrouilles aériennes surveillants la dérive des glaces. La réglementation à bord concernant l’usage de la radio fut modifiée, et bien sûr on veilla à une quantité suffisante de canots de sauvetage. Les contrôles rigoureux suivirent la brève vie du transatlantique.

Les degrés

Les degrés symboliques activés par les astres – au moment du voyage inaugural – affichent sans équivoque possible le destin éphémère du paquebot. Par leur persistance à décrire la détresse collective, ils installent une date faisant office de référence.
C’est au cours de la nuit du 14 au 15 avril 1912 que fut lancé le premier SOS dans l’histoire de la navigation.

Avec les vitesses différentes des éléments sur le Zodiaque, combien de probabilités existait il pour faire rejoindre sur ce 21ème degré, le jour du voyage inaugural, le Soleil, le Nœud Nord sur l’étoile fixe Baten Kaitos sur le Milieu du Ciel !
Il y avait une infime possibilité pour que le paquebot quitte le port de Southampton au moment où le Milieu du Ciel transitait l’étoile Baten Kaitos à ce 21ème degré. Mais cette probabilité se produisit

4 minutes environ était le délai nécessaire pour que le méridien s’éloigne, 10 minutes avant ou après aurait suffit pour que le méridien se dégage des degrés de naufrage.
La première date fixée au 20 Mars, reportée pour raison majeure, tandis que le Soleil était hors du champ de Baten Kaitos, du 21ème degré bélier et du Nœud, aurait elle donné une toute autre version de l’histoire ?

Quelques coordonnées natales de passagers

( * : survivants)

  • John George Jack Philips, né le 11 Avril 1887, Chef Opérateur radio télégraphiste. Présente une conjonction de son Soleil avec l’étoile Baten Kaitos, son soleil se situe à 24h du voyage inaugural, un 10 Avril. Lune Noire en Poissons sous la dominante de Neptune.
  • Le capitaine Edward John Smith, né le 27 Janvier 1850. Uranus conjoint étoile fixe Baten Kaitos, Neptune Poissons. Le voyage inaugural se produit lors du transit du Soleil sur son Uranus natal conjoint à l’étoile.
  • Oscar Scott Woody né le 15 Avril 1868, à Clifton Springs, USA, employé au tri postal à bord du Titanic. Il passa son 44ème anniversaire à bord . Ce jour coïncide avec le naufrage. Mars maîtrise Neptune. Ce passager bénéficie du climat astral du jour…
  • *Frédérick Fleet , né à liverpool le 15 Octobre 1887. Vigie. Il fut celui qui vit l’iceberg. Mars carré Neptune.
  • *Johan Cervin Svensson, survivant, né le 5 Mars 1898 à Knäred, Sweden, passager 3ème Classe. Lune Noire conjointe à Neptune. Vénus en Poissons à sûrement participé à son sauvetage.
  • *Michel Marcel Navratil, le Français survivant, décédé en juin 2001, est né le 12 Juin 1908 à Nice, France, 3ème Classe. Conjonction exacte Mars-Neptune conjoint à l’axe des Nœuds !
  • Thomas Andrews, architecte du Titanic, né à Belfast, le 7 Février 1873. Mars opposition Neptune. L’axe des Nœuds transite son axe Neptune-Mars au moment du voyage !
  • *Colonel Achibald Gracie IV, né le 17 Janvier 1859, Alabama, passager 1ère Classe. Possède une conjonction Mars-Neptune en Poissons.
  • William Thomas Stead, journaliste et auteur , né à Manse, Embleton, Northumbria, le 5 Juillet 1849, passager 1ère Classe. Axe des Nœuds conjoint Neptune sextil Mars.
  • Georges Alexandre Krins, né le 18 Mars à Paris, 1889, musicien à bord. Neptune conjoint Lune Noire.
  • *Richard Leonard Beckwith, né le 9 Novembre 1874, passager 1ère Classe. Son axe des Nœud est pris dans l’opposition Neptune-Lune Noire. Nœud Nord conjoint Neptune.
  • *Léontine Pauline Aubart, née le 20 Mai 1887 à Paris, embarqua à Cherbourg sur le Nomadic. Mars-Neptune-Pluton.

Ciels Natals de passagers

Sig Gaspare Antonino Pietro Gatti, dit Luigi, né le 3 Janvier 1875, à 3 heures du matin à Montalto Pavese, en Italie, s’occupait de la gestion du restaurant à bord. Il disparut la nuit du naufrage. Ascendant Scorpion, les Maisons I et VII sont traversées par l’opposition Lune-Pluton, venant de la I ( lui même) et la IX ( les voyages). La chute de cette Lune gouvernant les grandes distances, opposée à son maître expose vers des risques en voyage. L’évènement maritime touchant Luigi s’affiche à travers ces Nœuds au contact de Neptune !
L’année du voyage, les Nœuds font leur révolution sur eux même et activent de nouveau sa Neptune natale…

Peter Dennis Daly né le 7 Juillet 1860 à 2.30 AM, à Liscar en Angleterre, était passager de 1ère Classe. Dans la nuit du 14 au 15 Avril, il monta à bord d’un canot et fut transféré sur le Carpathia. Peter Dennis Daly a son Neptune natal sur le 29ème degré Poissons, degré intervenant dans le ciel horaire du voyage inaugural. (Conjonction étoile fixe Scheat 28° poissons).. Au moment  du naufrage, la Lune en Poissons se situe sur le Neptune natal de Peter Dennis Daly !

Le ciel de Dennis , Neptune en Poissons en est en conjonction avec l’étoile fixe Scheat, (naufrage, risque de noyade d’après Julevno).

Sa conjonction Vénus-Jupiter en Lion a favorisé une protection. Mars natal de Dennis est conjoint à l’axe des Nœuds en Maison IX : un voyage marquant sa mémoire. L’année du voyage, Neptune transite l’opposition à son Mars. Pluton transite plusieurs mois son Ascendant Natal illustrant l’expérience personnelle, il forme un carré avec Mercure son maitre Ascendant, laissant des séquelles sur un plan psychologique.
Uranus transitait aussi sa Maison IX : grand voyage ayant un déroulement inattendu.
La dignité de Mars a joué en faveur, du même que l’amas en III, Mercure, Jupiter, Vénus, Nœud (les déplacements). Le 14 Avril, Mars en Cancer arrivait à l’opposition de Mars natale de Dennis.
L’évènement maritime chez Peter Dennis est retranscrit par la proximité de la Lune Noire à Neptune, une constante que l’on retrouve parmi les données de passagers et le ciel du voyage inaugural.
Surprenante astrologie ! : La Lune, de 23h40 à 2h30 pendant le temps du naufrage  transite la Neptune natale de Peter Dennis aussi sur le 28 degré Poissons et l’étoile Scheat, risque de mort par submersion, par eau, (Julevno) et le degré zodiacal suivant :

« un homme submergé par une nappe d’eau, tendant les bras appelle au secours, tandis qu’un autre homme lui fait signe de nager… ».

Valérie Darmandy
Article publié Trois Sept Onze n°26, juin 2002. Reproduction interdite.

 

sources de travail pour la conférence et l’article: Musée de la marine pour latitude et longitude et données. Travail de chronologie d’après  » Titanic destination désastre » editions MDV ». Sources DN. passagershttp://www.encyclopedia-titanica.org/

Fiche caractéristique et heures du voyage et escales. Ci-dessus extrait d’un journal – archives Musée de la Marine-. Le 1er SOS ‘ Save Our Souls » dans l’histoire de la navigation maritime fut lancé par le Titanic. Jusqu’au 15 Avril 1912, les signaux de détresse étaient  » CQD » Come Quickly Distress ».

Histoire de la naissance du SOS.

http://fr.wikipedia.org/wiki/SOS

3 Commentaires

Classé dans 1912 Neptune en Cancer, Axe des Noeuds en astrologie, conférence d'astrologie année 2000, degrés astrologiques, degrés symboliques, Etoile fixe Scheat, etoiles fixes astrologie, Jupiter Sagittaire, la lune en astrologie, Langage astral, LE TITANIC ET LES SIGNAUX ASTROLOGIQUES, lion, Lune Poissons, Maisons astrologiques, Neptune, orbe, questions sur le libre-arbitre, Saturne, symbolisme, TITANIC et ASTROLOGIE

Les 5 sens vus par l’astrologie

Réflexion sur la symbolique des 5 sens.

L’ouïe, la vision, le goût, l’odorat, le toucher.

Nos 5 sens nous procurent bien des plaisirs, petits et grands. Un sens est défaillant et c’est l’équilibre qui est troublé quand ce n’est pas le bouleversement des repères lorsque 2 de ces sens font défaut : la vision et l’ouïe.  Privé d’un sens essentiel une personne utilisera un autre canal de communication et développera ses autres sens. Dans ces conditions, la symbolique astrologique dans les cartes du ciel doit correspondre à l’environnement réel de la personne, à sa vision du monde qui l’entoure.

Sur quelles correspondances planétaires et zodiacales reposent nos 5 sens ?

L’ouïe.Les oreilles en astrologie sont associées symboliquement à Mars et Saturne. Qui dit ouïe, dit  sources sonores auxquelles répondent Uranus pour la source sonore soudaine ou intense, la rythmique ,Neptune planète en analogie avec la musique, -l »oreille musicale du zodiaque- la perception auditive et Mars pour les agressions des bruits extérieurs. L’ouïe faisant défaut la personne dispose  de la LSF, la Langue des Signes Française. Si nous détaillons ce  canal de communication, la personne sourde communique par les mains dans une gestuelle très rapide. Ceci ne correspond plus à Mars et Saturne mais à l’importance de son  Mercure. Son univers change, sa symbolique aussi. La défaillance de ce sens ne signifie pas pour autant le silence total puisque les sourds ressentent les vibrations. La réception de ce paramètre nous éloigne du symbolisme Saturnien. Pour cette population,  les battements du rythme musical ressenti  ou les vibrations font aussi intervenir  le symbolisme d’Uranus/Neptune. Le sens de l’ouïe n’est pas le même selon l’environnement de l’individu.

Il en va de même avec le sens de la vision, des paramètres symboliques annexes se greffent à la symbolique astrologique classique.

La vision. Est associée aux deux luminaires, la Lune et le Soleil, avec une option sur l’œil gauche pour la Lune et l’œil droit pour le Soleil, selon la tradition. Soyons toutefois prudent  car la Lune transporte une valeur nocturne.  La vue est essentiellement véhiculée par les valeurs lumineuses issues du Lion et du Soleil, astre de clarté  et de bons aspects entre le Soleil et le reste des planètes lentes, l’absence d’aspect dissonant de Pluton- l’obscurité- ou des valeurs scorpions vers le Soleil.  Dans le cas de personnes non-voyantes, la vision est substituée par un effort permanent de mémorisation et de concentration.  Compter est un repère utilisé régulièrement pour se déplacer et se repérer dans l’espace. Sur le plan du symbolisme astrologique, les cartes natales des personnes non voyantes pourront présenter un Mercure valorisé, ou un Mercure Saturne, aspect de concentration du mental.   La  présence d’une personne dans une pièce peut être perceptible chez certains aveugles par une impression de vide ou de plein selon qu’une personne soit ou non dans la pièce. Le  sens  utilisé ici est la perception sensorielle et nous sommes dans la dimension symbolique de Neptune envoyant des signaux à Vénus, la chair, qui perçoit les sensations.

Le goût. Nos papilles gustatives placées sur la langue ont une analogie avec le Taureau la bouche, l’oralité. Eveillé par des odeurs analysées dans un premier temps par le sens de l’odorat, le goût se trouve lié aux planètes Vénus et Mars ou à une Vénus au contact de l’épicurien Jupiter.  Le chef aux 3 étoiles, Paul Bocuse pour lequel le goût est son métier, présente une conjonction angulaire Vénus-Jupiter en VII conjointe à la Lune. Cet aspect surtout en conjonction confère une prédisposition à la gourmandise et aux plaisirs de la dégustation et parle en faveur d’un raffinement culinaire. La Lune occupe une grande place dans la symbolique du goût, par son exaltation en Taureau, sa maîtrise sur le Cancer signe zodiacal associé directement à la nourriture. La maison II intervient pour son analogie au signe du Taureau lié à l’ingestion et à la phase de mastication.

L’odorat est lié au Scorpion pour les sinus, où siège le centre olfactif.  Une sinusite ou un rhume ne manquera pas de vous le rappeller. L’odorat est troublé et le goût des aliments n’est plus le même. Les troubles ORL sont associés régulièrement aux valeurs Scorpions et à Vénus, les amydales, la gorge.   L’odorat , sens déclencheur du désir  ou d’une répulsion est aussi sous la coupe de Vénus , planète des sens. Les planètes Mars et Vénus et l’axe II/VIII et l’axe Taureau/Scorpion représentent toute la gamme des plaisirs olfactifs, sensoriels.

Le toucher, directement lié à Vénus la chair, la peau. Tout aspect à Vénus dans un thème natal traduit le coté sensuel d’une personne et certains aspects de planètes à Vénus peuvent définir des personnes très tactiles. Neptune intervient dans la perception.   Toucher est par logique un geste mercurien dans un premier temps puis le sens du toucher envoie au cerveau des messages agréables ou désagréables de la structure touchée, que ce soit un tissu, une surface ou une peau. Le sens du toucher amène des expériences agréables ou désagréables, épidermiques. Cette communication non verbale est tout aussi importante que l’expression orale ou écrite. La symbolique astrologique de ce sens est représentée par Vénus , la chair, et Neptune, les sensations silencieuses. Le toucher est  à l’origine de rencontres amoureuses chimiques parce que la texture touchée nous envoie des signaux agréables.

La mémoire – valeur lunaire /Cancer – est stimulée aux contacts des structures, tissus, peaux, tout comme l’odorat et les autres sens. L’axe du temps Cancer/Capricorne, les liaisons planétaires entre Lune et Saturne jouent un rôle majeur dans les 5 sens. C’est l’expérience de « La  Madeleine de Proust ».

En entendant une musique, voyant une scène, devant une odeur ou à la saveur d’un aliment montent des réminiscences,  cette mémorisation émotionnelle est   intimement colorée par nos valeurs lunaires – le passé et ancrage de l’enfance-.

20/08/2011

Tous droits réservés.

Valérie Darmandy

1 commentaire

Classé dans 10 ans d'enseignement astrologique 2005-2015, astrologie gratuite, Astrologue professionnelle, blog d'astrologie, mars et vénus, symbolisme, Vénus

Regard d’une astrologue

Comment parler d’astrologie sans évoquer l’effet barnum?
Vagues descriptions et lieux communs où chacun peut finalement se reconnaître , voilà ce que l’on nomme effet barnum, argument récurant utilisé par les détracteurs de l’astrologie pour la discréditer. L’effet barnum ferait « fonctionner » l’astrologie.

Mais encore une fois parle t-on d’astrologie ou d’horoscope ?
En écoutant l’horoscope chacun peut se retrouver dans son signe – et même dans les signes voisins – et lorsque l’horoscope ne correspondra pas on dira que L’ASTROLOGIE est une ineptie.

Les horoscopes sont conçus en utilisant comme point de repère le signe solaire alias les signes zodiacaux, les aspects de la semaine ou ceux de la Lune. Or en astrologie nous utilisons des cycles planétaires sans lien avec notre calendrier grégorien de 365 jours, excepté pour le pas du Soleil, en réalité c est la terre qui tourne autour du Soleil donnant l’illusion que le Soleil se déplace autour du Zodiaque, tout comme depuis la terre vous avez l’illusion que le Soleil se lève puis se couche.
Le calendrier civil dans lequel nous évoluons était avant le calendrier Julien et présentait encore d’autres divisions de temps pour la société.

Chaque 1er Janvier, simple repère crée par l’homme, est donc sans lien avec l’amorce d’un nouveau climat astrologique.

Le Soleil sur le Zodiaque se trouve chaque 1er janvier autour du 9/10ème degré du signe du Capricorne, la Lune et les planètes seront placées sur divers signes, en fonction de leur vitesse.
Vous pouvez être Scorpion de signe solaire et ignorer avoir des planètes dans le Poisson, ou une Vénus en Vierge, un amas planétaire en Lion…etc

Les repères dans le temps et l’espace pour les astrologues ne sont pas calqués sur les calendriers quels qu’ils soient. ( Le calendrier julien russe orthodoxe faisant par exemple démarrer l’année le 13 Janvier) D’ailleurs certains cycles planétaires dépassent la durée de la vie d’un homme, entre autre, personne de son vivant n’assiste au retour de Neptune et Pluton à leurs positions initiales.

Effet barnum et astrologie ?

L’élection du thème natal , appelé à l’origine horoscope, est la face émergé de l’iceberg puisque l’astrologie est une discipline vaste englobant divers versants : recherches, pratiques, techniques diverses, sans compter qu’il existe plusieurs astrologies.
Le thème natal reconstitue l’état du ciel au moment de la naissance, il s’agit d’une structure personnelle reflétant les différentes dimensions de l’individu, ses cycles, rythmes, potentiel, pôles d’attraction, son intégration et empreinte dans la collectivité. Le thème natal fonctionne avec l’interférence des autres thèmes ( personnes qui nous entourent) et l’ensemble des grands cycles mondiaux. Microcosme et macrocosme. Le plan personnel fondu dans un grand ensemble.
Ces considérations à portée philosophique se présentent d’elles mêmes à l’astrologue.

L’art d’interprétation d’un thème personnel cible précisément les cycles de l’individu, en extrayant non seulement sa structure tempéramentale mais surtout en actualisant les courants traversés par l’individu. L’interprétation d’un thème fait intervenir une notion de temps –cycle- et de dimension – relief du thème-. Le dialogue planétaire s’articule autour de critères terrestres ( maisons astrologiques) déterminant les secteurs de l’existence dans lesquels vont s’exercer telle ou telle énergie ou situation. On est dans un décryptage précis loin des lieux communs « passe partout ».
Il est important d’entrer dans le thème en profondeur et cerner ses dimensions car la personne peut ressentir une situation à diverses échelles de sensibilité. Tout est subjectif, une personne pourra vivre de manière très détachée une situation peu confortable car elle disposera d’un certain nombre d’éléments favorisant cette attitude, à l’inverse une autre personne développera de l’anxiété pour des soucis mineurs.
L’effet barnum si il peut s’appliquer à l’horoscope car ce dernier utilise peu de données astrologiques, en analyse astrologique de thème individuel il y va d’un tout autre son de cloche. On quitte les lieux communs et des discours de type » Vous êtes sensibles mais susceptibles, » et on entre dans la structure personnalisée de l’individu en reconstituant ses subtilités, ses dimensions et rythmes. Pour les astrologues, le thème astral n’est pas une donnée couchée sur papier, il est dimensionnel.

Une consultation astrologique doit se dérouler dans des conditions optimales et sans filet, c’est à dire qu’aucun renseignement sur le vécu de l’individu ne doit être recueilli au préalable.
Quelque soient les astrologies utilisées et les techniques, le discours de l’astrologue doit s’appuyer uniquement sur la structure du thème natal et non sur des éléments portés à sa connaissance qu’il pourrait utiliser en cours de consultation.

Une consultation sérieuse demande seulement des données terrestres, latitude longitude et données en temps :, date et heure précise.
Les meilleures analyses astrologiques restent celles faites sans aucune information ou en aveugle, c est a dire sans l’identité d’un individu, lorsqu’on recrée sa structure, son environnement et rythme.

L’astrologie est un art d’interprétation qui traite du cas par cas. Elle se veut symbolique, néanmoins face à une structure astrologique on cerne les dimensions énergétiques du thème.

Certaines structures astrologiques semblent être des copiés collés avec la réalité tandis que d’autres structures le sont moins.  L’individu gère sa structure différemment selon son niveau d’évolution, ses plans de consciences.

Le ciel d’un individu ne fonctionne pas « seul », il est relié aux autres thèmes des personnes, aux interférences de l’hérédité astrale.

Réalités d’une consultation astrologique.

Il arrive qu’au cours de la consultation astrologique, le contenu de l’analyse ne réponde pas aux attentes du client et cela arrive dans certaines circonstances, soit parce qu’il est psychologiquement orienté vers un chemin professionnel par exemple et que sa carte présente en sommeil, une toute autre dynamique, prête à s’enclencher sous des cycles plus ou moins proches, ou parce que le consultant est jeune au moment de la consultation. La consultation astrologique peut mettre la pleine lumière sur un climat ou une modification précise d’un rythme, d’un secteur précis, ou une modification sur le plan relationnel par exemple, dont la personne n’a pas connaissance au moment de l’entretien (consultation).
Ces réalités astrologiques répondent peut être à la question de l’effet barnum, puisque le décryptage pendant la consultation va au delà du climat dans lequel se trouve la personne qui vient consulter.
Un effet de désorientation peut arriver en consultation, à l’astrologue d’avoir l’art de la formulation, ceci répond au registre de la communication. L’écoute est fondamentale et je dirais même l’écoute du seuil de sensibilité de l’individu.
L’astrologie amène de nombreuses expériences. Une vie ne suffit pas pour l’explorer, c’est ELLE qui nous enseigne son art d’interprétation.

Tous droits réservés
9/08/2011

Poster un commentaire

Classé dans consultation astrologique, cycles planétaires, effet barnum, horoscope, Liens amis, questions sur l'astrologie, symbolisme