Archives de Catégorie: Astrologie Puteaux

Référents astrologiques et angle de vue : le sport et l’astrologie.

sport

La fin d’année scolaire arrive et le programme d’enseignement de la saison 2014-2015 se profile. Actualité oblige, à l’occasion de la coupe du monde de football 2014, mon atelier d’astrologie a travaillé sur le profil astrologique d’une poignée de sportifs et de champions, toutes catégories confondues.

Quatre heures d’enseignement astrologique ont permis de comparer un petit échantillon de sportifs de hauts niveaux.

Sur 17 thèmes de champions,  7 d’entre eux possèdent Mars en Verseau.  Leur Mars n’est pas systématiquement culminant,  il peut se trouver au Fond du Ciel comme le montre le thème de Bernard Hinault ou celui de Jacques Anquetil possèdant Mars au début de sa XII.

Sur plusieurs thèmes, on retrouve Mercure – le pouvoir du mental, le raisonnement -culminant ou angulaire. Comme on doit s’y attendre il existe des aspects entre Uranus-Mars. Ce Mars en Verseau n’est pas sans rappeler l’influence sous jacente d’Uranus dans tout sport de haut niveau. La connexion entre Mars et Uranus ou la présence de Mars en Verseau est expliquée avec grande logique.

VERSEAUDurant une compétition, le sportif doit être au top et si possible gagner. La combinaison Mars Uranus exprime une concentration maximale sous un laps de temps court. Elle est la signature idéale où se mèlent énergie et concentration à l’image de l’énergie ascensionnelle du signe du Verseau. Sur le plan du symbole, le trait accidenté du signe Verseau fait référence à la montée rapide puis à une descente qui l’est tout autant. Ce trait exprime une soudaine poussée ,on l’identifie à une accélération rapide vers les sommets. L’autre côté du trait représente un versant abrupt, il exprime un changement brutal de rythme après un effort intense. Ce Mars symbole pur du sport dans  le signe du Verseau décline une gamme d’actions sportives où l’accélération soudaine est suivie d’une décélération. Ce trait fragmenté illustre symboliquement le niveau d »énergie utilisée lorsque Mars se trouve dans le signe du Verseau. Des pics de grande vitalité alternent avec des périodes de chutes d’énergie et la gestion de celle-ci est inconstante. Sous Mars en Verseau, le rythme de vie est régulièrement intense, parsemé de phases de fatigue dûes à des surcharges ponctuelles d’activités.  Naturellement cette disposition est à évaluer en fonction de la structure globale du thème.

Voici les étoiles du sport que nous avons eu le temps de collecter et qui possédent un Mars en Verseau :

-Lance Amstrong, Mars 12°27 Verseau en maison III et conjoint au Noeud Nord 14° Verseau. Mercure culminant au MC.

-Bixente Lizarazu, Mars 25°38 Verseau culminant au MC 28° Verseau.

– Fabien Barthez, Mars 20°56 Verseau dans la VI conjoint au Noeud Nord 15°07 Verseau. Mercure angulaire.

– Oscar Pistorius, Mars 27° 29 en Verseau dans la maison I. Mercure Rétrograde culminant au MC.

– Bernard Hinault, Mars 15°55 Verseau angulaire et conjoint au Fond du Ciel. Mercure angulaire en I, se levant.

– Jacques Anquetil,  Mars 8°52 Verseau au début de la maison XII. Mercure au MC.

– Ayrton Senna, Mars 20°44 Verseau dans la maison I

Les sportifs  suivants présentent d’autres dispositions telles qu’Uranus dominant, un contact entre Uranus Mars donnant le goût de la performance. On y voit la culmination de Mercure – le mental- au Milieu du Ciel ou Mercure se levant sur les cuspides.

– Amélie Mauresmo Uranus en I, Mars en pointe de VIII à 6°45 Gémeaux

– Raymond Poulidor, Mars angulaire au Fond du Ciel à 9°40 Taureau conjoint Uranus 4°52 Taureau

– Alain Prost, Mercure 14° Verseau conjoint MC  16° Verseau.

-Yannick Noah, Mercure 28° Verseau culminant conjoint MC 29° Taureau

– Michael Schumarer, Mercure 28° Capricorne culminant et conjoint MC 28° Capricorne, Mars en maison VI.

– Michel Platini, une conjonction large de Mars 17° Cancer et Uranus 26° Cancer, Mars en maison XI

– Mike Tyson, Mars 22° Gémeaux en maison VIII. Mars carré Uranus-Pluton

– Didier Drogba, Mercure 1° Belier en maison X, MC à 21° Poissons, Mars en maison II.

– David Beckam, Mercure 26° Taureau, angulaire et se levant, Ascendant 27° Taureau, Mars en maison XI.

– Tony Parker, Mars 0° Balance angulaire se levant, Ascendant 5° Balance.

 

Le thème de Zineddine Zidane ne possède rien de commun avec les précédents.  Neptune, astre ayant une influence sur la collectivité, se trouve angulaire. Au-delà de la coupe du monde de 1998,  voyons à travers la localisation de cette transaturnienne angulaire, l’influence de Zidane sur les générations. Son Mars en Cancer en maison III présente la même disposition terrestre ( localisation en maison) que le Mars de Karim Benzema. Leurs Mars sont passés par l’angularité du Fond du Ciel environ une vingtaine de minutes avant leurs naissances respectives, permettant une bonne intégration de leurs Mars.

Pour Karim Benzema, l’écart avec Mars et son Fond du Ciel n’est que de 6 degrés, soit environ une vingtaine de minutes avant sa naissance Mars mondial occupait le Fond du Ciel. Si l »on observe en détail l’écart entre Mars et le Fond du Ciel du thème de Zineddine Zidane, l’écart est plus grand de deux petits degrés. Une distance de 8 degrés sépare le Fond du Ciel du thème de Zidane à Mars au moment de sa naissance.

En conséquence, bien qu’au fond du ciel, la localisation de ce Mars dans ces deux cartes de nativités est synonyme d’un potentiel similaire chez les deux hommes. Leurs cartes indiquent des prédispositions à une action efficace ( Mars). A ce titre, nous retrouvons ci-dessus la même situation terrestre de Mars chez Raymond Poulidor ( Mars au fond du ciel) où Mars distance seulement le Fond du Ciel de 3 petits degrés. La conjonction exacte de Mars à son Fond du Ciel eu lieu peu de temps avant sa naissance.

Mars dans son symbole est certes synonyme de sport mais uniquement en tant que référent. Que penser des personnes non sportives possèdant dans leurs cartes, un Mars dominant, elles peuvent très bien utiliser Mars sur un autre registre, en optant pour un mode de vie actif.

Le cerveau commandant le corps,comment estimer le degré d’activité ou un rayonnement sportif dans une carte si on ne tient pas compte en parallèle des dispositions du mental ?  La stratégie dans les sports de hauts niveaux est reflétée par d’autres facteurs astrologiques permettant l’optimisation des performances. (voir article, « le sport vu par l’astrologie).

Au sein de cet échantillon de 17 sportifs auquel s’ajoute l’observation du ciel de Karim Benzema et celui de Zineddine Zidane, nous aurions dû voir  Mars intervenir sur les 19, or ce n’est pas aussi simple. On trouve différents référents participants à une signature sportive. Sur un plan astrologique, ils sont retranscrits en tant que conséquence (Mars l’action, Mars Uranus, action violente, concentration d’énergie) ou en tant que reférents exprimant l’origine. Ici, Mercure montre l’importance de la coordination et des gestes auxquels nous n’accordons pas d’importance et qui sont pourtant commandés par toute l’activité des neurones ( symbole Mercure avec Uranus, l’électricité dans le cerveau).

On aurait tendance à l’oublier car c’est naturel mais toute action physique dépend de la transmission par le cerveau. Des ordres sont envoyés au corps, le cerveau contrôle tout, la parole, les mouvement des membres, la coordination des mouvements ( Mercure) afin que toute action s’exprime avec vigueur ( Mars) . Dans le thème du champion Oscar Pistorius, surnommé « The Blade Runner », la culmination de son Mercure en Scorpion au MC montre l’implication indiscutable de son mental dans son parcours sportif exceptionnel.

Cet échantillon soulève une réflexion sur la présentation du langage astrologique  à travers les thèmes.

Ce langage est-il référencé par le symbolique ou la structure d’un thème renferme-t-elle les origines d’une action, Lorsqu’on étudie une situation, on peut étudier plusieurs séquences, soit sa partie émergente ou sa génèse. Evidemment, il est  toujours difficile de situer la racine d’un événement mais nous pouvons récolter un certain nombre de données. Celles-ci cernent le cycle de l’événement, rythment ses étapes bien avant que celui-ci n’atteigne son point de culminance qui se traduit par une prise de conscience collective ou individuelle.

Or la prise de conscience d’un événement se distingue de ses causes. C’est ce type de dissociation que l’on retrouve dans le référent astrologique. L’astrologie semble en effet se coder différemment selon que les structures traduisent la partie émergente d’une situation ou bien ses origines.

Pour mieux comprendre cette subtilité, prenons un exemple simple. Si votre structure astrologique de communication ( maison III, mercure, etc) renferme une grande vélocité vous pouvez bénéficier des bons côtés et des mauvais de la situation. Bien sûr vous assimilez rapidement des informations mais vous pouvez tout aussi bien vous lasser.

Exceptés ceux qui vous connaissent sur le bout des doigts, l’entourage verra votre attitude qui n’est qu’une conséquence. Votre lacher-prise pourra alors être interprété  sans aucun lien avec l’origine. Seules les conséquences seront interprétées et chaque personne dans l’entourage le fera en fonction de ses filtres astrologiques. ( l’équation entre le thème astrologique et éducation, hérédité astrale)

On pourra vous percevoir comme une personne absente et pourquoi pas versatile,  pourtant tout ceci n’est que la conséquence d’une aptitude qui, astrologiquement, peut se coder avec des référents d’astres « rapides » dans votre carte, tandis que l’aspect instable que vous inspirez, serait codé différemment par le langage astrologique.

Cette étude réalisée dans le cadre de mes cours d’astrologie reflète une situation fréquemment rencontrée en astrologie. Les structures astrologiques reflètent parfois les causes ou les conséquences d’une situation. Le codage astrologique est soit un symbole pur ou comme je l’explique dans mon article précédent  » Le sport vu par l’astrologie », il décrit un processus exploité par le titulaire du thème. Ce point de vue n’engage que moi mais il semblerait que le langage astrologique s’inscrive dans les thèmes sur divers plans en tant que conséquences ou causes, attention je ne fais pas référence aux plans de conscience, paramètre fondamental, mais à d’autres plans montrant l’envers du décor d’une situation ou au contraire, son apparence.

Il convient de savoir, si en astrologie, l’on recherche des situations abouties faisant office parfois d’image à laquelle sont associées des personnes, ou si l’on étudie les séquences d’un évènement et ses origines.

Selon le point d’observation, le référent astrologique se modifie,  cela revient à observer un objet sous des angles différents.

En tenant compte de la variabilité des référents astrologiques, on doit aussi considérer l’astrologie en tant que langage évolutif.

En effet, en fonction des traditions culturelles d’un pays, des époques traversées ou des niveaux de technologies atteints, les analogies s’adaptent.

L’astrologie est un langage à suivre@.

par Valérie Darmandy

le 2014/06/22 à 22:06

copyrightA92G1C6

1 commentaire

Classé dans Astrologie Puteaux, enseignement de l'astrologie saison 2014-2015, langage évolutif, Mars en Verseau, symbole ou origines

Michael Blanc ou l’épreuve d’un Pluton-Saturne dissonant

Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits dixit la déclaration universelle des droits de l’homme de 1789, certes. Pourtant devant la répartition des structures astrologiques, les hommes sont bien inégaux à leur naissance.

Sous quels angles astrologiques les notions d’emprisonnement et les carences qui en découlent, transparaissent dans une carte natale et dans quelle mesure ces notions se voient. Avant d’entrer dans la structure natale de Michael Blanc emprisonné à Bali depuis 1999, je transmet dans cet article une poignée d’observations issues de thèmes qui firent l’objet d’étude dans mes cours de Puteaux : de Béatrice Saubin, Florence Rey, Nelson Mandela, Yvan Colonna, Patrick Dills, en passant par Ingrid Betancourt  ou celui de Florence Cassez car son ciel se préparait au départ de Pluton. Ces quelques thèmes apportent un certain nombre d’éléments intéressants se recoupant entre eux.

Contre toute attente, la maison XII occupée par plusieurs planètes n’est pas systématiquement un gage de privation de liberté. Des maisons XII se trouvent chargées chez des personnes utilisant leur maison XII sur d’autres plans, parce ces personnes travaillent dans l’univers de la santé et sont en contact avec le monde de la souffrance. Le plongeur Jacques Mayol avec sa maison XII pleine a choisi d’embrasser l’océan en analogie avec la XII, le monde des profondeurs est devenu sa seconde nature. La valorisation de sa maison XII parle d’une spécialisation. Lors d’apnées, Jacques Mayol avait la particularité d’abaisser considérablement sa fréquence cardiaque.

Béatrice Saubin fut incarcérée en Malaisie et condamnée à la peine de mort dans un premier temps, sa peine fut commuée en 10 années de prison. Sa carte présente un amas en maison XII son incarcération liée à une rencontre explique la présence de sa Vénus-Pluton, conjonction passionnelle sur  sa cuspide de XII, marquant son amour fou pour Eddy, passion qui la conduisit dans l’épreuve dont elle tirera le titre de son livre, « L’epreuve » de Béatrice Saubin.  Elle est arrêtée en Janvier 1980 au moment où Saturne arrive sur son ascendant. Dans son natal, son Saturne en dignité et angulaire annonce l’isolement dans les murs, la IV. La carte de Béatrice Saubin présente le carré Mars Saturne, carré présent dans le thème de Michael Blanc.

Les pistes d’une incarcération longue dépassent le cadre de la maison XII, la notion d’isolement c ‘est à dire la maison IV ,qui est celles des murs, intervient dans le thème de prisonniers,  les thèmes affichent des aspects de carence avec en tête de liste une place de choix pour Saturne dissonant. Cronos marque cette notion de temps qui s’écoule lentement dans ce monde clos.  Saturne désigne la discipline de l’univers carcéral, lieu administratif.  Le signe du cancer en analogie avec la 4ème maison astrologique et les astres s’y trouvant symbolisent aussi ces murs derrière lesquels sont les prisonniers et la IV s’associe au symbolisme de l’enfermement.  Neptune, astre de la spiritualité et du rêve, de l’évasion des pensées, semble jouer un rôle prédominant dans ces thèmes où s’inscrit une longue détention.

Le thème de Yvan Colonna par exemple affiche une maison XII vide mais une maison IV valorisée, tout comme le thème de Florence Cassez la maison IV en Cancer, est importante par la réception mutuelle entre son Saturne et sa Lune et leurs maîtrises respectives entre sa IV et sa IX  Parmi les thèmes observés,  celui de Florence Rey emprisonnée de 1994 à 2009  ne présente aucune planète en XII mais Pluton est maître de sa XII.Rappelons les faits, Florence Rey avait participé à la fusillade de la place de la Nation à Paris en Octobre 1994 avec son  compagnon Audry Maupin, à l’époque ce fut l’affaire Audry-Maupin. Le thème de Patrick Dills montre une influence de Saturne en XII, un axe Saturne-Neptune et une relation entre Neptune et la Lune, comme dans le thème de Béatrice Saubin, cet aspect disposant à l’évasion par le rêve. La planète maître de XII de Patrick Dills est Mars situé dans le signe cancer,symbole des murs. Son maître d’ascendant, Mercure en Gémeaux en I est totalement dissonant par le carré de Pluton faisant référence à la période de son engrenage judiciaire et son incarcération. L’âge de Mercure : pendant l’adolescence. Le thème de Nelson Mandela présente un Pluton maître de XII  comme dans les thèmes de Florence Rey et Michael Blanc ayant tous les trois leurs maisons XII en scorpion et un Pluton angulaire. Pour N.Mandela, son Pluton se trouve dans la maison angulaire VII mais la disposition de Pluton le rend puissant dans le thème car il est conjoint au maitre de I unissant l’homme à une épreuve digne de Pluton, 27 ans de prison.

Pluton dissonant est souvent de la partie dans les expériences de captivité et les rapts, rappelons dans la mythologique qu’il kidnappe Persephone/Koré. Hadès ou Pluton sort soudainement de terre avec son char, il enlève Koré pour l’amener avec lui dans les entrailles de la terre, la mère de Koré, Demeter hurle sa douleur et se venge en déclenchant la famine sur la terre. Hadès prend Koré ( ou Coré) comme épouse et finalement l’autorise à revoir sa mère à la surface de la terre 6 mois de l’année en échange de 6 mois passé avec lui.

On observe Pluton en transit en direct dans l’orbe du Soleil  du Baron Edouard Jean Empain, l’année de son kidnapping et celle de sa libération. La libération de Clara Rojas et d’Ingrid Bétancourt se sont jouées aussi sous le départ de Pluton dans l’orbe du Soleil de Clara Rojas et pour Ingrid Bétancourt ce fut au moment du départ de l’orbe de Pluton sur son Mars dans sa maison IX maître de sa XII, l’étranger lié aux épreuves . Les deux ex-otages ont une synastrie avec une orbe étroite respectivement entre le Soleil de C.Rojas autour de 28 Sagittaire et le Mars de I. Betancourt à 0°48 Capricorne marquant l’épreuve endurée ensemble à l’époque du transit très lent de Pluton. Ingrid Betancourt possède un Neptune angulaire en VII,  cet astre favorisant l’évasion par le rêve ou la foi. Le thème de Florence Cassez montre Neptune en maison angulaire VII aussi comme Ingrid Betancourt, le thème d’Yvan Colonna dispose d’un Neptune dans les angularités, Michael Blanc dispose d’un Neptune natal en I, Florence Rey d’un Neptune angulaire en I.  La libération de Florence Cassez reproduit le schéma de celui de Ingrid Betancourt lors de sa libération, à savoir que pour les deux femmes, on trouve  Pluton transitant un luminaire en maison IX, l’étranger.  Le  thème de Florence Cassez illustre certes de nombreuses dissonances Saturniennes réactivées ces dernières années en transit sur sa réception mutuelle natale Lune-Saturne, notion de carence, suivi du transit dès 2008 de Pluton réactivant à son tour son carré natal Lune-Pluton.  Le transit très long de Pluton( compter 3 ans) se trouvait sur sa Lune maître de sa IV natale, les  « murs ». Sa Lune est en maison IX, l’étranger, la justice. Sa libération s’inscrit sous le départ très récent de Pluton à 4° d’orbe de sa Lune à 7°54 en créant un remou émotionnel remarquable  ( lune).  Pluton arriva sur le 10 ème degré Capricorne, soit le 2 ème décan le 21 Janvier 2013, libérant des aspects nataux pour des milliers de thèmes, ayant des ascendants, ou planètes personnelles au début des signes cardinaux et frappé par la dissonance Uranus Pluton depuis 2008. Le thème de Florence Cassez fait partie de la population concernée par la migration de Pluton mi Janvier 2013 vers le second décan du Capricorne. Son Soleil  angulaire en Scorpion avec Vénus attirera surtout le Gotha artistique . Souhaitons lui bonne renaissance de sa Lune, enfin libérée, ce qui peut amener un changement sur son image, une nouvelle féminité fera jour. Elle devra veiller cependant à ne pas tomber  sous le charme de Neptune en VII jetant facilement un écran de fumée et faisant en sorte que l’ on ne voit que les apparences. Prudence dans le secteur des alliances, la maison VII.

Pour trouver les avancées de Pluton vers le second décan, lire l’article l’envol de Pluton.

Cette parenthèse d’introduction passant en revue quelques observations astrales, venons en au ciel natal de Michael Loic Blanc.  Né à Bonneville, ce cuisinier parti en voyage à Bali est arrêté à l’aéroport le 26 Décembre 1999 en possession de 3 kilos de hachish dissimulé dans des bouteilles de plongée. Condamné dans un premier temps à mort, sa peine capitale fut commuée en prison à perpétuité à Bali.

sources Didier Geslain, acte n° 248

15.06.1973 à 17h50 à Bonneville

Sa carte natale réunie une concentration de Michael Loic Blanc carte astrologique natalefacteurs.  Ascendant Scorpion, cela nous renvoie à Mars et Pluton qui s’opposent dans son thème et ferment ensemble un carré avec Saturne et les luminaires.  Les deux astres, Mars et Pluton sont ces maîtres ascendants qui s’affrontent ce qui sous entend soit une gestion difficile des énergies pouvant donner une certaine tension ou dans certains degrés des notions d’autodestruction, selon les thèmes.  Aux vues de la situation, on peut tout naturellement comprendre comment de telles énergies bloquées peuvent retentir.  Le thème de Michael présente la même orientation que celle de Florence Rey, à savoir que Pluton est maître de leurs  XII sauf que pour Michael Blanc, Pluton au MC maîtrise à la fois la XII et la I le liant à un univers restreint et souligne l’intense épreuve. Pluton culmine son ciel pointant du doigt l’importance de la maison qu’il dirige, la XII.  L’atmosphère d’un Pluton dominant et dissoné par le carré de Saturne règne dans le thème, un axe central se joue dans l’opposition et la conjonction des luminaires à Saturne qui ferme aussi la figure.  La conjonction du Soleil à Saturne contient seulement 16 minutes d’orbe, elle tombe sur la cuspide de maison VIII, maison des crises et dissonnée par les carrés de Mars et Pluton. Sa maison VIII contient d’autres astres personnels, Mercure et Vénus présents dans le signe du Cancer.  La signature des carences s’inscrit dans son opposition natale Lune Saturne, aspect de sevrage qui n’est pas sans rappeler la conjonction natale de Lune -Saturne en XII de Patrick Dills.  Cette dissonance est amplifiée par la conjonction de la Lune Noire avec la Lune.

Les dissonances Lune Saturent génèrent le sentiment d’être mal aimé, rejeté, des frustrations importantes, une introversion ou incapacité à ressentir des émotions, l’aspect désigne des manques affectifs que l’on traîne longtemps et si l’affection est reçue car de bons aspects contrebalancent l’aspect, la conjonction crée un besoin insatiable d’amour et demande des preuves d’affection.  Le climat de fond reste la frustration, celle ci peut servir de levier à des ambitions puissantes ( Coco Chanel, Madonna). Saturne Lune est surtout la griffe que l’on retrouve chez les personnes privées de famille ou ayant grandi au sein de familles monoparentales ou encore dans les orphelins de père ou de mère.

Saturne dissonant à la Lune tend à réduire la cellule familiale et à dresser des obstacles pour une harmonie familiale.  L’inhibition des émotions , l’introversion jusqu’à l’incapacité à ressentir des émotions fait partie des dissonances Saturne Lune.  La présence de la Lune Noire dans l’axe Saturne Soleil Lune accentue sa confrontation aux angoisses et l’épreuve douloureuse aussi pour sa mère, Hélène le Touzey, à ses côtés depuis 1999. Le sextil entre la Lune et Uranus exprime clairement le soutien indéfectible de sa mère en vue de sa libération ( Uranus). L’amour maternel reçu par sa mère est aussi inscrit dans Vénus Cancer, une Vénus très affectueuse dans une maison Plutonienne. L’amour filial s’exprime dans un contexte une crise majeure.

Le fait que les luminaires soient pris ensemble par Saturne, donne une idée sur la façon dont Saturne peut être ressenti dans ce thème.  La notion du temps somme toute relative représenté par  Chronos-Saturne- est ici pesante, au carré de Pluton, maître de sa XII.

Son Saturne est au carré de Mars qui s’oppose  à Pluton. Ses deux maîtres de son ascendant sont pris en carrés par Saturne, montrant les blocages et une résistance aux autorités, initiée surtout par la dissonance du carré entier luminaires avec Saturne-Mars Pluton, les actions ralenties, bloquées.  Dans cette carte natale, la figure astrologique forme un carré des dissonances qui communiquent entre elles. Une  planète se détache du lot et sert de porte de sortie, il s’agit de Jupiter en Verseau au trigone d’Uranus.  Ce beau trigone agit comme une bouffée d’oxygène car en signe d’air et lié à Uranus symbole de liberté.   Les deux portes de sortie à ces grands carrés dissonants, sont le sextil de la Lune vers Uranus en XI ( les soutiens) et Jupiter vers Uranus. On voit à travers ces beaux aspects l’aide de la Lune, le peuple, les femmes, sa mère. Lune sextil Uranus souligne, la sphère médiatique qui devrait être sollicitée  à nouveau lorsque Uranus arrive au sextil de Jupiter natal et surtout quand Uranus commencera son opposition de lui même.  Son Jupiter à 11° Verseau natal ,mettant l’accent sur la communication, va recevoir l’avancée d’Uranus  dès fin 2013 pour les deux années 2014-2015.  Le trigone se rejoue va lancer de nouvelles énergies dans la communication ( signe d’air et d’eau).

Pourtant, le maître des lieux reste Saturne. Saturne si puissant et dissonant dans ce thème a amorcé son épreuve lorsque Saturne transitait son Descendant Taureau dans les années 99, la fin de son épreuve interviendra sûrement sous un cycle important de Saturne sur sa carte.

L’approche du retour de Saturne sur son Ascendant Scorpion en 2014 peut marquer une première étape mais c’est surtout lorsque l’astre réactivera son axe initial –ce groupe -Saturne conjoint Soleil opposés Lune et Lune noire- que le cycle va se produire. A la vue des transits concomitants, dès Mai 2015 jusqu’à Mars 2016 la montée progressive d’Uranus en Bélier face à sa position natale 18° Balance en XI et formant dans son thème natal sa grande porte de sortie -avec Jupiter Verseau- ouvre une période de changement, de dégagement. Uranus en XI va prendre tout son sens à cette période de pleine opposition d’Uranus d’autant que ce transit Uranien fera un aspect d’ouverture aussi avec sa Lune natale 22 Sagittaire. La liberté, la fracture avec un mode de vie, autant de symboles qui arrivent dans sa carte avec la montée de son opposition d’Uranus réactivant son trigone natal, Jupiter Uranus et son sextil natal, Uranus Lune. La sphère des relations, appuis, tout le secteur de la XI et le monde d’Uranus  ( médias) devraient émerger.  L’entrée de Saturne dès Septembre 2015 en Sagittaire et surtout son avancée en 2016 dans le Sagittaire amorcera la fin d’un cycle. Sous l’avancée accélérée de Saturne entre Novembre et fin Décembre 2016 car Saturne avance de 10 degrés d’un coup en deux mois seulement.  Son thème devrait être sensible à cette arrivée de Saturne et devrait entrer dans une actualité surtout liée à l’administratif  ( Saturne) . L’arrivée de Saturne dans cet endroit de son ciel devrait stimuler le plan  émotionnel car la lune noire et la lune natales seront touchées par le retour de Saturne. Saturne stationne  dès Décembre 2016, Janvier et Février 2017 sur son axe natal si sensible, assurant une période clef . Ce retour de Saturne scelle la fin d’une étape.  Saturne a amorcé son incarcération en transitant son Descendant Taureau dans les années 99.

15 ans plus tard, Saturne s’oppose à cette position de 1999. En 2014 Saturne franchira à nouveau sa ligne d’horizon en passant sur son Ascendant 24 Scorpion. Ce transit est apte à initialiser un nouveau cycle lié à ses conditions de détention et des mouvements dans les procédures administratives.

Symboliquement, Saturne sait rappeler à l’homme à travers des expériences extrêmes combien il reste le maître du temps.

par Valérie Darmandy, le 2013/01/26 à 17:46

copyrighta92g1c61

2 Commentaires

Classé dans Astrologie Puteaux, cycles planétaires, la maison IV en astrologie, la maison XII en astrologie, Pluton, Pluton dissonant, Saturne, Saturne dissonant

Interview sur le site voyance réseau.

Interview accordée en Août 2012 au site voyance réseau, répertoriant voyants et astrologues.


L’ INTERVIEW

Voyance-Réseau : Bonjour, pourriez-vous vous présenter à nos visiteurs ?
Valérie Darmandy : J’ai grandi à la campagne où la qualité des cultures tient compte des phases lunaires.
L’influence de la lune faisait partie de mon éducation. Je voulais devenir illustratrice car le dessin fut ma grande passion vers 10-12 ans.  Pendant mon enfance, mon père, passionné par l’univers, m’expliquait la rotation de la terre, les latitudes, les longitudes, les fuseaux horaires et la voûte céleste. L’astrologie était une grande  inconnue et personne de ma famille ni de mon entourage ne s y ‘intéressait.

Vers 1977-78 tandis que le dessin occupait ma jeune vie, j’ai commencé à penser que si les jardins étaient réceptifs aux mouvements de la lune, une interférence entre les hommes, la lune et les astres du système solaire, était possible. Cette idée m’invita à étudier le système solaire et ouvrir les premiers livres d’astrologie. Mon goût pour la recherche fit la suite. Je découvris le langage de l’astrologie pendant ma scolarité en bâtissant dans les années 1980 pendant les heures de cours, les cartes du ciel des camarades de classe. (Lycée Victor Hugo à Gaillac). L’astrologie suscitait déjà au sein de la classe des réactions bien divisées. Pendant ma scolarité, je rêvais à une astrologie enseignée. Lucide que ce soit impossible, je le regrettais profondément car le langage astrologique était riche d’enseignement.
Pourtant, 25 ans plus tard, j’allais enseigner l’astrologie.
Ma passion pour le dessin alterna alors avec une boulimie astrologique et bientôt l’art passa au second plan. L’astrologie entra dans ma vie pour ne plus en sortir.


Voyance-Réseau : Quel a été votre parcours ?

Valérie Darmandy : Il se résume en une succession de rencontres et un signe avant-coureur du chemin qui m’attendait. L’astrologie a frappé à ma porte dans le petit village où nous vivions.
L’été de mes 15 ans, un monsieur d’un certain âge apprenant mon vif intérêt pour l’astrologie, me fit découvrir le livre des 360 degrés de Janduz. Il passa tout l’après midi à me conter l’influence des degrés symboliques sur le tempérament, les orientations professionnelles et les évènements. Il m’informa que l’astrologie était un outil délivrant des détails précis.   A partir de ce jour, l’astrologie pris à mes yeux une autre dimension. Le crédit de l’astrologie et la question du libre-arbitre me préoccupèrent très tôt. Ces années étaient difficiles car je ne trouvais aucun autre astrologue en herbe pour partager ce nouveau langage. Je me sentais m’être trompée d’époque face à cette astrologie qui s’imposait à moi.

L’astrologie était prête à s’exprimer à chaque nouvelle rencontre. Ma passion, originale, attirait des curieux désireux d’avoir leurs cartes du ciel, pourtant l’incompréhension et les railleries faisaient aussi partie de mon adolescence. En 2012 rien n’a vraiment changé…

Au fil des années, l’astrologie est devenue ma compagne de route, monter des thèmes était naturel et les analyser un plaisir. Enfin arrivèrent les premières rencontres avec d’autres passionnés d’astrologie. Je commençais à trouver mon univers. La pratique de la synastrie est arrivée dans les années 1985-86 avec parallèlement le goût de la recherche astrologique, que j’affectionne particulièrement encore aujourd’hui.
Il m’arrivait régulièrement de bâtir des thèmes astrologiques sur des coins de table lors de déjeuners ou diners pour partager ce langage. Mon arrivée à Paris en 1991 précipita le cours des choses.
En 1993 mes premiers articles parurent dans des revues associatives astrologiques, ce fut une période où l’écriture fut omniprésente. En 1999 je fis  la rencontre de Mirella Lepetit, journaliste, avec laquelle je collaborais au magasine « Naitre et Grandir ». Ma  rencontre avec Mirella me conduisit directement sur le plateau TV de la chaine Planète forum en Avril 2001 où je rencontrais Didier Geslain.
En 2001, sorti aux Editions Lanore « Destinées amoureuses en astrologie » livre sur la synastrie. En 2004 je créais et éditais une édition adaptée d’initiation à l’astrologie en braille. Il s’agissait de rendre la carte du ciel accessible aux aveugles, de leur donner la possibilité de se représenter, par le sens du toucher, la forme des planètes et des signes.
En 2005, je succédais à Didier Geslain et prenait les cours d’astrologie de Puteaux.
Aujourd’hui je continue à enseigner l’astrologie à Puteaux.
L’envie de communiquer la dimension de l’astrologie est restée intacte.

Voyance-Réseau : Quels types de consultations proposez-vous ?

Valérie Darmandy : Ce sont des consultations classiques, des consultations à la question ou des synastries : familiale, professionnelle, affective etc, . La synastrie éclaire les points forts et les nœuds d’une relation, elle décrypte le rôle d’une personne vis-à-vis d’une autre, ainsi que le rythme de la relation.
Voyance-Réseau : Pouvez-vous nous expliquer comment se passe une consultation avec vous ?

Valérie Darmandy : La consultation est avant tout un moment  de grande confidentialité. Lire un ciel s’apparente à un acte de traduction des climats et des rythmes, sans cesse en évolution.
Bien que les logiciels délivrent les cartes du ciel, je travaille toujours comme dans les années 80,  je retrace le thème à la main sur une feuille. Remonter la carte astrologique à la main me permet de cerner immédiatement la dimension du thème, ses courants dominants et grâce à l’état céleste du moment, d’identifier les potentialités actuelles proposées au client.
Une fois tracée et les lignes dominantes vues, je laisse la carte astrologique de côté jusqu’à l’arrivée du client.

Il  m’arrive parfois de bâtir son thème en sa présence, ce qui lui donne l’occasion de voir la construction d’une carte du ciel.
Travailler sans préparation me correspond car j’ai toujours analysé des thèmes  sur des coins de tables ou dans des lieux insolites et j’ai conservé cette méthode de travail spontanée.

La consultation dresse une sorte d’état des lieux. Il s’agit d’une analyse reconstituant le ciel intérieur du client, sa réalité et ses expériences. Elle offre ainsi un panorama sur des orientations professionnelles, affectives ou renseigne sur la place occupée dans la société.
Les cycles planétaires, permettant de situer les périodes, donnent une visibilité qui aide à mieux traverser des situations lorsque celles ci sont floues ou difficiles.
Il faut savoir que pendant la consultation certains climats astrologiques ne répondent  pas toujours aux attentes des clients. Des clients pensent venir pour une situation tandis que leur ciel leur propose d’autres opportunités plus ou moins imminentes.
Certains ciels expriment des quêtes intérieures, spirituelles, d’autres des ambitions professionnelles, des réalisations personnelles.

Le client peut enregistrer l’analyse qui dure 1h30.
Les seules informations demandées au client sont la date, l’heure précise et le lieu de naissance.

Voyance-Réseau : Vous est-il déjà arrivé de ne rien ressentir face à un (e) consultant(e) ?
Valérie Darmandy : Non car la consultation astrologique est une analyse de climats plus ou moins complexes.
L’astrologie ne se base pas sur le ressenti.
Voyance-Réseau : Abordez-vous tous les sujets ou avez-vous des sujets tabous ?
Valérie Darmandy : A moins d’être médecin et astrologue, ce qui n’est pas mon cas, je suis seulement astrologue je laisse les questions de la santé aux médecins.  Le client en est d’ailleurs informé.

Naturellement il va de soi que la question de la mort est proscrite en consultation.  L’astrologie a pour but d’éclairer, pas de faire peur ou de se positionner en outil de pouvoir. Le client doit sortir de la consultation avec une visibilité et une compréhension de son positionnement y compris lorsqu’il traverse des climats difficiles.

Voyance-Réseau : Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Valérie Darmandy :  On fait l’amalgame entre astrologie et voyance, or l’astrologie fait appel à de l’analyse, la voyance est un don. A l’instar d’autres disciplines culturelles, l’astrologie s’étudiant, est accessible à tous.  L’image de l’astrologie souffre car il y a une désinformation sur sa définition, son mécanisme et son patrimoine culturel.
Le jour où l’information sera « entendue », l’astrologie sera rangée au même titre que des disciplines artistiques et culturelles.
Il y a sûrement du chemin à faire car son association à une croyance est ancrée dans la mémoire collective.  « L’astrologie tu y crois ? » voici une phrase traversant les générations.

La croyance fait appel à une foi, or il n’y a pas de place pour la foi dans de l’analyse.
On se gausse devant le mot astrologie ou la voit telle un tabou.
Pourquoi l’astrologie dérange t-elle autant alors qu’elle est un code de lecture reflétant les rythmes et le ciel intérieur d’une personne.
Il y a tout un travail d’information à faire pour dédiaboliser cette discipline et lui redorer son blason.

Voyance-Réseau : Valérie, nous vous remercions d’avoir bien voulu nous accorder cet interview.
Article interdit à la reproduction.

le 2012/09/10 à 12:23

Poster un commentaire

Classé dans astrologie et culture, Astrologie Puteaux, astrologue, consultation astrologique, cours d'astrologie Ile-de-France, degrés astrologiques, degrés symboliques, Didier Geslain, Interview astrologie Présidentielles 2012, Mirella Lepetit, Valérie Tenza-Darmandy

Entrer dans un thème astrologique.

Le thème astral invite l’astrologue à analyser les énergies à l’intérieur et, de thèmes en thèmes,  la porte d’entrée d’un thème ne se situe jamais au même endroit. La carte astrale se lit selon un sens précis en triant au préalable les différents niveaux du thème afin d’avoir une vue d’ensemble de tous les éléments. Le dessin de la carte astrologique englobe toujours multiples dimensions.  Pour trouver le sens de la lecture du thème, il faut trouver ce  fil conducteur depuis lequel le reste du thème s’articule.

Devant des cartes, on voit immédiatement où entrer dans le thème, sur d’autres thèmes on peut voir deux structures astrologiques majeures agissant en portes d’entrée mais l’une est toujours prioritaire à l’autre.Tout dépendra de la figure globale de la carte, à savoir : les planètes concernées, leurs aspects, les dessins planétaires formés,  la présence ou non de planètes dans les angles, si ces luminaires occupent ou non des angles…

Chaque carte du ciel est unique, néanmoins les cartes astrologiques ont toutes cette particularité : en regardant une carte natale, des aspects astrologiques se détachent au premier.

Comment trouver les dominantes planétaires ?

La dominante planétaire d’un thème se compose souvent de deux dominantes avec un fond.  Exemple : un thème avec une dominante Uranus-Mars avec la croix des mutables dominante.

Pour lire un thème, d’entrée de jeu, c’est vers les maisons angulaires que l’on se tourne car ces 4 maisons angulaires mettent en relief toutes les planètes proches des angles. Plus l’angularité est serrée plus la planète et la maison qu’elle maîtrise auront une influence. Pour quiconque pratique l’astrologie,  il pourra constater combien sa propre trajectoire se reflète dans  les astres proches de ses angles. Ces astres agissent en profondeur et rayonnent même sur l’apparence physique et l’énergie d’une personne. Ils participent à  la signature de son tempérament et reflètent des évènements. Les astres dans les angles sont des potentialités, des transmissions de dons, de valeurs, talents familiaux, traits de caractères. Ils désignent des centres d’intérêts ne demandant qu’à s’affirmer ou à exploser si Uranus est de la partie. ( Uranus en I,IV,X,VII ou Uranus conjoint à l’un des maîtres de I, VII, IV,X). Instinctivement, la personne  est appelée vers les valeurs de la planète conjointe au maître de I. La cuspide de I est la ligne démarquant symboliquement l’inconscient ( maison XII) avec le conscient ( maison I, l’arrivée à la vie), ainsi  le maître de I ou maître ascendant a un rôle capital.

Les maîtrisent entres les maisons expriment un mouvement, elles partent d’une maison astrologique pour aller vers une autre. Le maître d’une maison est une sorte d’ état des lieux dans un secteur défini et la maison où il se dirige illustre les transformations possibles de cet état. Ses changements s’opèrent ou restent à l’état d’envies, selon que les maîtres soient placés dans les angles, cadentes ou succédentes. Dans les angles, les situations sont de l’ordre du vécu. Les astres dans les angles ont un pouvoir de levier, les 8 autres maisons, cadentes et succédentes permettent à la personne d’ingérer ces expériences. Une situation se présente toujours lorsque des transits en cours passent sur des maîtrises des 3 groupes de maisons : angles, succédentes, cadentes,mais la situation n’a pas la même portée selon le type de maison. ( voir article spécial transits).

Lorsque le maitre de X interfère sur la I les évènements sont plutôt proposés par le « fatum » afin de faire évoluer la personne vers son chemin. Les relations astrologiques avec le maître de VII éclairent sur l’interaction des autres dans la vie et comme on peut s’y attendre, un lien planétaire avec le maître de IV traduit le lien aux origines, le climat familial et la perception de l’image de la famille. La IV marche de pair avec la X, l’axe parental. Ce Méridien X-IV illustre d’où l’on vient (IV) et vers où l’on va ( X) et là où on retourne (IV étant la fin de vie).  Il arrive que le maître d’une maison occupe la même maison : maître de I en I, ou maitre de IV en IV.  Evidemment la maison avec la planète prennent une importance toute particulière. Quand il s’agit du maitre de I,  la personne peut gagner en autorité auprès de son cercle immédiat où si le thème l’y incline, il peut être question de notoriété.  Lorsque le maître de VII passe en VII les autres peuvent envahir l’espace. Le personne peut manquer de prise de position et faire en fonction de l’avis d’autrui.   La vie sociale peut empiéter sur la vie privée lorsque le maître de VII est angulaire en VII et aussi lorsque le maître de VII bascule en I, les sollicitations extérieures sont intenses et les autres occupent une place incontournable.  Un manque de liberté et l’emprise des relations, la pression de la vie sociale, se rencontre lors du présence du maître de VII en I. La nature de la planète dans ce type de maîtrise fera toute la différence. Saturne sera très sélectif dans ses relations. Uranus, Mars maîtres de VII en I sont offensifs. L’hyperactivité et la singularité d’Uranus maîtrisant les maisons angulaires passe rarement inaperçue en raison de l’énergie et du caractère Uranien ayant du mal à s’intégrer longtemps dans les groupes. Les maitrises de la VII par Pluton invite la personne à être formatée, manipulée par les autres. Elle peut subir l’emprise d’autrui et s’en apercevoir quand il est trop tard.  Lorsque des planètes d’énergie telles que : Mars, Uranus, Pluton maîtrisent les angles ou s’y trouvent,  l’énergie est perceptible nettement par l’extérieur. A contrario, Saturne maîtres d’ascendant surtout demande le calme et pousse à épouser l’introversion ou à l’ambition démesurée en X ou maitre de X. Si Vénus est maître de VII en I, elle expose à un maximum d’ invitations et sollicitations extérieures. La séduction et la douceur de la personne n’y seront pas étrangères.  La maitrise de Vénus de VII dans les autres maisons ont tendance à tirer la personne vers une vie sociale agréable. Ces données sont données à titre indicatifs.

Les maisons angulaires et l’étude affinée de leurs maîtres et aspects suffiraient à brosser les grandes lignes de l’existence de chacun.  Ce serait bien dommage d’en rester là car rien ne dit qu’un aspect majeur ne se situe pas parmi les autres maisons! On doit incorporer les maisons succédentes puis cadentes.

Les maisons angulaires sont en analogie avec les 4 signes cardinaux Bélier ( maison I), Cancer (maison IV), Balance (maison VII), Capricorne (maison X). Ces maisons à l’instar des cardinaux, initient des situations, font bouger des lignes, tandis que les maisons cadentes ( l’axe III ( Gémeaux)- IX ( Sagittaire) puis l’axe VI ( Vierge)- XII(Poissons) et succédentes ( l’axe II-(Taureau) VIII (Scorpion) et l’axe V(Lion)- XI(Verseau)  sont celles des apprentissages, de l’équilibre entre ce qu’une personne acquiert et ce qu’elle doit abandonner, son intégration sociale et sa sphère affective. Toutes les maisons communiquent entre-elles grâce aux maitrises planétaires et à la chaîne planétaire depuis laquelle sortira un climat dominant. Ces maisons angulaires servent de repères pour trier les planètes.  Certaines cartes astrales ne possèdent aucune planète angulaires, ne vous y méprenez pas, cette apparence peut être trompeuse.

Maisons vides.

Si les angles sont vides de planètes, leurs maîtrises respectives sont toutes aussi précieuses : en premier lieu , on recherche les éventuelles conjonctions aux maîtres d’angles, oppositions, carrés, puis trigone,  sextil, quiconce. Il faut examiner tous les aspects touchant les maîtres de I,VII,X et IV  avant d’abandonner la pistes les maitres d’angles.

L’état des maîtres de I, VII, IV,X  est très instructif dans l’analyse. Un maître de VII conjoint à Vénus fonctionnera tout aussi bien qu’une Vénus près de l’angle de VII.  Les conjonctions ou oppositions sur les maitres des angles I, VII, IV, X retentissent en dominantes. Les dominantes se cachent sous des maîtrises des maisons vides.

Prenons en exemple le thème d’une personne dont les angles sont vides. Elle est née sous le signe de la Vierge avec un Ascendant Bélier. Dans sa carte,  elle possède la conjonction Soleil Vierge – Mars Vierge dans une maison succédente ou cadente.  Bien que ce Soleil ne soit pas dans les angles il fera parti de la dominante principale, car conjoint au maître ascendant, Mars.

Les vents contraires, les aspects et leur nombre.

Un aspect de sesqui-carré 135°  vers le maître de I natal peut éclairer bien des situations rencontrées. Les quinconces 150° ( 90+60) vers les maîtres d’angles parlent en faveur d’un cheminement intérieur long, la personne devra passer par certains apprentissages et veiller à corriger certains défauts. Les quinconces avec le maître de l’ascendant agissent un peu en mues successives. Les sextils offrent une régularité dans le travail, les étapes et le mérite. Le chemin est plus lent mais il sera aussi solide que les trigones.

 A petite dose ou à haute dose ils changent la donne…

Quand les angles et les maitres d’angles sont maigres en informations, la porte d’entrée du thème se trouve parfois autour des luminaires ou de certaines figures particulières comme les stelliums. Le thème a quelque fois  une particularité : il s’agit d’un thème avec une dominante d’ oppositions, de carrés, de trigones, sextils ou d’aspects mineurs. La présence de plusieurs quinconces par exemples doit attirer l’attention.

L’opposition étant un vis-à-vis, l’absence d’opposition dans un thème natal renseigne sur une difficulté à se confronter aux autres ou une difficulté à enclencher une remise en question. L’aspect d’opposition étant absent, la personne  puisera dans d’autres aspects de son thème lors de remises en questions provoquées par l’extérieur.   Un nombre élevé de carrés exprime une grande lucidité sur les aspects pratiques de la vie et la valeur des choses. La personne perçoit  la vie comme une bataille avec des défis à relever. Inversement un nombre élevé de trigones dans un thème, voila un aspect invitant à se plaire dans un confort et n’appelant pas au changement.  Les trigones aident , élargissent l’horizon, ouvrent des portes, facilitent les situations, la notion de chance et de protection opèrent dans l’aspect de 120°. Les carrés installent des obstacles permettant d’ apprendre la valeur des choses et des gens. La notion de frustration, de privation, est légion dans les carrés, ils sont là pour générer « l’envie » souvent dûe au manque. La difficulté des carrés se corse surtout quand ils se produisent entre signes fixes ou qu’ils sont dans un carré en T avec des signes fixes pris dedans.  Il se produit une résistance importante.

En avoir en excès en signes cardinaux cree un dynamisme important. En mutables ils permettent l’adaptabilité. Avoir un excès de carrés ou de trigones génère un résultat opposé aux aspects.  Celui qui possède de nombreux de carrés cardinaux peut  ressentir un inconfort de sorte qu’il voudra essayer de faire bouger les choses ( l’ensemble du thème et les transits en cours renseigneront sur la question).  Les carrés amènent un tempérament insatiable, l’insatisfaction peut être cyclique. Celui qui a un excès de trigone ressentira plutot de la plénitude, la vie se déroulera avec moins d’inquiétude, les situations favorables ne lui donneront pas envie d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Si le maître ascendant est pris dans un thème ayant de nombreux carrés, la personne sera très consciente d’être happée par cette dynamique.  Si le maitre ascendant est hors de ces carrés, le fonctionnement de la personne alterne entre l’état de son maitre ascendant et ces carrés.  De l’extérieur son image peut être perçue changeante.  Prenons un autre exemple, imaginons un thème avec Uranus conjoint au maître ascendant donc audacieux, aventurier mais le thème présente de nombreux carrés de Saturne aux planètes personnelles.

Selon vous comment la personne vit ces énergies opposées?   Plusieurs possibilités s’offrent à elle. Soit, elle  alterne entre  le feu d’ Uranus et le froid de Saturne : elle a envie de vivre en mode Uranien et ressent les blocages de Saturne. Le poids des tradition la tiraille avec l’envie d’une vie libre.  Soit elle associe le goût du défi d’ Uranus à l’ambition de Saturne et de son thème découle une grande ambition que les difficultés nourrissent.  L’ambition ne garantit pas la réalisation, gardons en tête que des carrés de Saturne paralysent l’action.  Régulièrement des vents contraires se rencontrent dans les structures principales, entre l’état du maitre ascendant et d’autres courants principaux. Parfois une simple conjonction composée de  valeurs opposées soufflent le chaud et le froid. La personne se sent tirailler entre deux modes de vie. Exemple : la conjonction Uranus-Jupiter, un grand classique entre l’esprit bien pensant, l’importance des apparences et le révolutionnaire Uranus.  C’est le thème entier qui module ces différents climats. Devant ces climats qui tirent la couverture l’un à l’autre, les transits en vigueur désignent quel courant planétaire a le dessus et pour combien de temps.  Il est assez facile de cerner quel climat final dominera grâce au reste du thème.

Le décor :

Les maisons astrologiques sont en quelque sorte le décor dans lequel un astre va s’exprimer , il va s’y exprimer toujours selon ses aspects astrologiques. Le signe astrologique dans lequel tombe la planète colore un climat, une tendance, un mode d’expression.  Les aspects entre planètes sont nettement prioritaires a l’emplacement des « planètes dans les 12 signes zodiacaux ». Les aspects sont directement le dialogue entre les planètes, ces planètes s’aiment, sont indifférentes l’une vis à vis de l’autre, ou se détestent. Les aspects astrologiques révèlent des conflits intérieurs, de l’harmonie, une sérénité, des paradoxes, des blocages, conflits, des frustrations, le niveau de dynamique, ou l’apathie, des tempéraments lymphatiques, nerveux, bilieux les rythmes etc.

Une planète transaturnienne près d’un angle et dans l’axe I-VII doit attirer l’attention car située près d’un angle elle a toutes les chances d’être ressentie par la personne comme une mission  à remplir, quelque chose à faire absolument. Au fil des années la personne intègre les valeurs de la planète près de l’angle avec plus ou moins d’acceptation, ou en vivant de situations de crises qui l’inviteront à épouser les valeurs de l’astre. Toutes les planètes en I et même dans les 3 autres angles, appellent a être pleinement vécues.

L’état du maître de I, ses aspects et la maison où il se trouve sert de baromètre sur la sensation de libre-arbitre et il est possible qu’il soit le fil conducteur auquel duquel la lecture du thème démarre si aucun autre élément astrologique ne vient peser dans la balance. Les planètes lentes conjointes au maitre de I amènent régulièrement des expériences collectives, ou du vécu liés aux questions de la société. Le maître de I conjoint aux transaturniennes ( Uranus, Neptune, Pluton) est l’indice sûr que l’évolution de la personne est liée à des situations collectives, elle peut être prise dans un contexte économique et social dans lequel son action individuelle est dilluée. La diminution du libre arbitre peut être plus importante sous la maitrise des transaturniennes.  La présence d’un maître de I aspecté à une transaturnienne ( surtout la conjonction et l’opposition) reste un indice selon lequel la personne peut  agir aussi en faveur du collectif.  L’ensemble du thème doit le confirmer. Le rapport entre les collectives et les plus luminaires et le maitre ascendant scelle bien des informations astrales. Le thème de Edgar Cayce est un cas d’école avec les planètes transaturniennes Uranus et Pluton placées dans ses angles et l’un des luminaires, la Lune à mi-point de 2 transaturniennes, Neptune et Pluton, le second luminaire, son Soleil est en Poissons sous la maitrise de Neptune qui revient vers la Lune, le thème tourne en boucle. Son implication personnelle sur le plan collectif est bien représenté.

Aucun élément isolé.

Dans une carte, toutes les maisons sont reliées les unes aux autres par le jeu des maîtrises, tissant ainsi une atmosphère unique.  C’est ainsi qu’en dressant la thème astral d’un inconnu, il arrive qu’un environnement se dégage au premier coup d’oeil. Certains climats sont soulignés. Les planètes sans aspects -férales- témoignent de situations atypiques ou extraordinaires susceptibles de survenir pendant les transits.  Les transits sur les planètes férales ou le maître de la férale sont vécues avec un sentiment de grande inconnue.  Aucune planète dans un thème n’est seule, elle est sous la maitrise d’une autre planète qui elle même se trouve sous la maitrise d’une suivante. La chaîne planétaire apparait d’elle même en suivant ces maîtrises successives.

Les dignités accidentelles.

Les dignités accidentelles se présentent lorsqu’une planète ou un luminaire tombe dans sa maison analogique. Elles sont une piste intéressante lorsqu’il n’y a pas d’angularités et aide à la recherche des dominantes du thème.

Liste des dignités accidentelles :

Soleil en maison en V

Lune en maison IV

Mercure en maison III et VI

Vénus en maison II et VII

Mars I et VIII

Jupiter en maison IX et XII

Saturne en maison X et XI

Uranus en XI

Neptune en XII

Pluton en VIII

L’exaltation accidentelle des planètes se produit lorsqu’une planète ou un luminaire tombe dans une maison en analogie avec son lieu d’exaltation zodiacal.  La Lune possède son exaltation accidentelle en II du fait de son exaltation se trouve en Taureau, le second signe du Zodiaque. L’exaltation accidentelle du Soleil tombe en maison I, par analogie à l’exaltation du Soleil en Bélier, premier signe. Vénus exaltée dans le signe du Poissons trouve ainsi son exaltation accidentelle en maison XII. Mars exalté dans le signe du Capricorne occupe une place de choix en maison X natale, c’est tout un potentiel actif et  d’aptitudes aux décisions qui ne demande qu’à se déployer. Jupiter ayant son lieu d’exaltation dans le signe du Cancer – le clan,  la famille – l’astre se trouve en harmonie lorsqu’il tombe dans la 4ème maison natale, l’habitat, le patrimoine, les lieux de résidence, la famille.

Saturne gouverne le Capricorne et le Verseau possède son exaltation dans le signe de la Balance, 7ème signe du Zodiaque : son exaltation accidentelle se produit en maison 7.  La maison VII colore déjà en temps normal la qualité des relations avec l’environnement extérieur, le type de profil de partenaire que l’on attire, les expériences avec les autres, sa propre image projetée vers les autres. Un saturne au natal en maison VII marque de son sceau les relations avec les autres . L’exaltation d’Uranus se trouvant dans le signe du Scorpion, Uranus en maison VIII natale y trouve son compte. L’exaltation de Neptune se trouve dans le signe du Lion associant la dignité accidentelle d’exaltation de Neptune avec la maison V.

Les heures de naissance et lieu de naissance déterminant l’orientation des maisons astrologiques, ces dignités et exaltations accidentelles sont éphémères.  En Europe il faut compter environ 2 heures pour qu’une maison traverse un signe. Dans d’autres lieux du globe notamment au fur à et mesure que l’on monte vers les latitudes nord et la répartition des 12 maisons astrologiques devient inégale.

Les dignités et exaltations zodiacales correspondent au moment où luminaires et planètes se retrouvent dans leurs signes respectifs.  Aujourd’hui, le 27 Juillet 2012,  le Soleil est en dignité en traversant le signe du Lion, sa dignité va s’étaler jusqu’à la mi-Août avant de rejoindre le signe de la Vierge.

Quand se produisent les dignités, avec les planètes Vénus et Mars, elles s’étirent sur des semaines, parfois des mois comme ce fut le cas pour Mars en 1988 quand, avec le jeu des rétrogradations, il séjourna 6 mois dans une de ces dignités : le Bélier et en 1999 il sillonna durant 6 mois dans une autre de ses dignités, le Scorpion, en faisant une porte sortie fin Balance, avant de revenir en Scorpion. Certaines dignités astrologiques s’étirent sur des années. Au cours des 20 dernières années, on reçu Pluton en dignité dans le signe du Scorpion durant 12 ans consécutifs puis ce fut au tour d’Uranus en Verseau pendant 7 ans, il amena le plein boum de la communication mobile et démocratisa internet.  Nous sommes actuellement au  début de la traversée de Neptune dans sa dignité, le Poisson , la planète n’en sortira qu’en 2025-2026, de quoi amener des nouveautés dans le monde de l’image, du son et développer des valeurs.

La différence entre les dignités et dignités accidentelles est majeure, la première concerne à travers le globe des générations entières, la seconde est un climat astrologique valable seulement une paire d’heures dû simplement à l’orientation des maisons au moment de la naissance.

Le cas des jumeaux :

De nombreuses personnes naissent à la même date à la même heure et peuvent avoir des thèmes similaires, mais les jumeaux par définition sont deux personnes nées le même jour à la même heure dans le même lieu ( latitude et longitude).

Dans le cas de naissances gémellaires ( jumeaux hétérozygotes ou homozygotes), les dignités accidentelles ( et exaltations accidentelles)  ont des chances d’être les mêmes surtout si la naissance a lieu par césarienne. Dans ce cas  distinguer une différence entre les deux thèmes de jumeaux relève de l’infime détail et parfois la différence se joue sur des micros secondes, que les logiciels d’astrologie mettront en lumière.

L’analyse des thèmes de jumeaux est facilitée lorsque la naissance a lieu par voies naturelles, l’écart en secondes est plus long. Il arrive que des cuspides de certaines maisons changent de signe entre l’arrivée du premier bébé et du second.  Exemple, le thème du premier enfant présente une cuspide de maison à 29°50 Capricorne et le second bébé a la même cuspide de maison à 0° Verseau. Si les cuspides des ascendants occupent des signes différents ( le premier bébé né sous un ascendant 29°50 Capricorne et le second bébé né sous un ascendant 0° Verseau),  dans le cas où les maîtrises des maisons I changent, la signature du tempérament se personnalise et deux profils astrologiques se distinguent.

Pour les naissances de jumeaux, le rapprochement avec le thème des parents est conseillé pour cerner l’hérédité astrale et identifier la signature astrologique de la famille. Les thèmes astrologiques fonctionnant en interaction avec les autres thèmes, un regard sur l’extérieur sur l’environnement donne un bon coup d’éclairage.

Les dignités accidentelles fournissent de précieux renseignements.  Une planète en dignité accidentelle est ressentie comme quelque chose d’inné .  L’astre entre en harmonie avec sa maison analogique,  la nature de l’astre se trouve dans son élément et la maison où tombe la dignité revêt une importance aux yeux de la personne.  Lorsque Vénus tombe en maison VII dans un thème astral, elle se trouve en dignité accidentelle, la personne va être particulièrement douée avec les codes de séduction, les relations seront basées sur l’affect, ces attitudes seront nettement perçues par l’environnement extérieur. Le signe dans lequel tombe Vénus renseigne sur ce rapport aux autres, si il superficiel, intéressé, si il s’inscrit dans la durée ou s’expose à une problématique quelconque, etc.

La présence d’une Lune en IV, autre dignité accidentelle, donne un renseignement précieux quant au rôle familial et la place du home sweet-home dans l’existence.

Les dignités accidentelles peuvent participer à la dominante astrologique lorsque celle-ci ne sort pas facilement.  La recherche de la dominante astrologique est aléatoire, parfois à peine le thème astrologique bâti, la dominante astrologique saute aux yeux et ce n’est pas un hasard.  Une dominante proéminente dans une carte du ciel va de pair avec le fait que la personne est consciente de ce climat ( qu’il s’agisse de potentialités , talents, ou traits de caractères) . Lorsque la dominante est identifiable spontanément et en relief dans une carte , la prise de conscience du potentiel est précoce.  Certaines cartes astrologiques  » tournent en boucle » et décrivent des expressions artistiques, d’autres ne parlent que de pays lointains, voyages. Parmi les thèmes astrologiques on croise certains thèmes totalement signés par la « vocation ».

Les dignités accidentelles se lisent avec les signes et surtout les aspects planétaires indexés aux planètes car ce sont  » les dialogues » entre les planètes. Une dignité accidentelle de Vénus en VII au trigone de Mars et un dignité de Vénus au carré de Neptune n’ont rien en commun.

A propos des thèmes :

Ce serait se voiler la face de dire que l’on est tous égaux devant les thèmes.  La distribution des planètes et l’orientation de la carte est une lunette. L’astrologue a la vision du monde d’une personne selon son ciel.  Déchiffrer une carte du ciel est un voyage au coeur de l’humain, on entre dans l’intimité des hommes et des femmes et touche leur plan émotionnel en devérouillant souvent des choses enfouies. L’astrologie a plus d’une corde à son arc, parmi ses capacités les plus délicieuses, elle procure une visibilité des époques traversées et aide à mieux les passer quand celles-ci sont difficiles. Le langage astrologique est un raccourci et appuie sur les centres névralgiques. Dans un tout autre registre, elle permet de verbaliser ce qui parfois est trop difficile à traverser. Humainement rendre responsable les cycles et les énergies de ses épreuves a un vertu thérapeutique car l’humain se déculpabilise ou visualise « le climat responsable » de ses maux. Combien de fois on peut accuser Saturne de toutes les peines et regarder sur les éphémérides le moment où il s’éloignera.  Ce rapport entre l’humain et des forces  » d’en-haut » explique peut être pourquoi l’ attrait collectif pour l’astrologie ne déclinera jamais. La quête pour son devenir a toujours existé depuis la nuit des temps. Les codes de consommation d’aujourd’hui voudraient que l’astrologie soit « prête à consommer » comme on entre dans un fast-food pour emporter un plat tout prêt. Dans ce monde où tout doit aller de plus en plus vite, la relation classique entre l’astrologue et le consultant risque de s’éteindre à petit feu pour laisser place à des kits tout prêts à consommer de l’astrologie!.

Si l’astrologie doit s’adapter à l’air du temps, elle garde ses mystères.

Les secrets de l’astrologie demeurent la capacité à sublimer certains aspects et la modulation des climats selon les plans de conscience .

par Valérie Darmandy, le 2012/07/27 à 00:28

Poster un commentaire

Classé dans astrologie et amour, Astrologie Puteaux, Bélier, Enseignement à Puteaux, hérédité astrale, jumeaux et astrologie, Langage astral, maisons angulaires, Maisons astrologiques, maisons astrologiques vides

L’amour et le désir dans les astres.

Les configurations astrologiques qui feront vibrer votre esprit et votre corps ont, croyez le, des chances de laisser neutres d’autres personnes. Les codes de lectures astrologiques distinguent l’amour  du désir. L’amour se réfère au Soleil astre du jour régulant l’éco système et rendant possible toute vie terrestre.  L’amour d’un parent, d’un enfant, la générosité du coeur, la chaleur humaine répondent à l’état céleste et terrestre du Soleil dans votre thème astrologique et des éventuels contacts astrologiques de l’astre avec le reste des planètes ou de l’autre luminaire : la Lune.

La conjugaison astrale de ce Soleil avec les autres astres donne le ton de votre expression affective. Dans les tendances générales, on peut s’attendre avec l’imprévisible Uranus à des amours faisant soudainement irruption, aux rebondissements, avec Pluton à des amours d’une intensité mémorable, à un certain flou ou une chimère avec Neptune, à une prudence, un frein, ou des retard ou certaine introversion des sentiments avec Saturne et au contraire avec un facteur chanceux, une valorisation de l’amour avec Jupiter ou le sentiment d’injustice en cas de dissonance jupitérienne.

Ces climats portés en soi vont croiser la route de personnes ayant des combinaisons répondant à ces signaux amoureux.  Un soleil-Pluton parlera à une Vénus-Pluton d’un autre partenaire ou Vénus-Mars ou Vénus-Uranus mais parlera plus difficilement à un Soleil-Saturne, Vénus-Saturne. La nature chaude et exigeante d’un Soleil Pluton s’accorde avec le climat passionnel de Vénus-Pluton, tandis qu’un Soleil Saturne peut biensur éprouver de puissantes émotions tout en jouant la carte de la pudeur ou celle de la prudence, méfiance. La retenue de Saturne n’adhère pas à l’incandescence et l’exigence Plutonienne ou encore moins à l’ardeur immédiate d’un Mars-Uranus. Ces dissociations entre des modes affectifs différents d’une personne à une autre orientent vers plusieurs sensations : les sentiments sont vécus sans réciprocité, ces aspérités se manifestent à travers une résistance à fusionner. Ces dissociations de courants astrologiques sont vécues par les personnes consciemment de part et d’autres, et si elles ne le sont pas, la montée de transits déclenchent tôt ou tard ces prises de consciences.

En dépit des sentiments, les personnes ne se sentiront pas dans le  » même monde ».  Le fait que des courants astrologiques soient en accord est fondamental car ces conditions construisent la magie de l’amour.  Les modes affectifs sont en résonance, ils se répondent, s’associent, s’amplifient mutuellement, les personnes le ressentent parfaitement.

Les fougues amoureuses sont le fruit de ces combinaisons astrales faisant une certaine résonance, Vénus-Mars, Uranus-Vénus, Soleil-Uranus rencontrant un Vénus-Pluton, Vénus Bélier ou des natures Bélier, Scorpion, des thèmes en nature « Feu » pour la passion ou l’élément  » Eau » pour l’émotionnel, ou encore des localisations de Vénus en Scorpion et Verseau pour la passion, la fascination et l’amour instantané du mode Vénus-Verseau bien que quasi fraternel.  L’étincelle se fait dans une relation uniquement lorsque tout est prêt sur les deux thèmes, ce qui explique que certains transits frappent légèrement avant ou après et attendent les planètes les plus rapides comme facteur déclencheur. Les transits forment un trait d’union avec les ciels astrologiques des personnes concernées par une rencontre. Les ciels astrologiques des partenaires doivent recevoir les courants ensemble. La situation se corse quand l’amour s’adresse à des conjoints ayant déjà une vie en cours, les configurations planétaires concernent alors 3 ou 4 personnes simultanément. On pourrait penser que ce sont les mêmes transits qui vont passer sur les axes sensibles, en réalité pas du tout car les transits reflètent la situation de la personne, vue depuis son propre environnement, de sorte que si une nouvelle rencontre concerne un conjoint ayant déjà une vie et qu’un conjoint subi la situation, les perceptions seront différentes et l’atmosphère des transits sera intimement liée à cette perception intérieure.

On retrouve ces phénomènes dans le cas des décès, les personnes endeuillées ne reçoivent absolument pas le même climat que les défunts et curieusement les transits des défunts sont moins affligés que ceux des endeuillés. Il en va de même pour les divorces et séparations, tout dépendra des conditions dans lesquelles ont lieu ces changements de vie, sont-ils finalement libérateurs ou ont-ils été subis? autant de différence souvent reflétées par l’emplacement des astres au moment de l’évènement.

C est bien connu, on voit son vie depuis son ciel.

Le Soleil l’amour, le coeur et Vénus le désir de la chair ne sont pas seuls en jeu pour cerner la fibre amoureuse qui sommeille en vous.  Mars l’ardeur sexuelle, Pluton les deux maîtres du scorpion, signe associé à la sexualité, entrent dans le jeu.

Les plus grandes passions sont attribuées à Vénus Pluton, Soleil-Pluton et plus  l’aspect est dissonant plus l’intensité risque de marquer au fer rouge celui ou celle qui porte en lui ces forces passionnelles.  Les sexqui carrés, quinconces et carrés de tels aspects soufflent sur ces charbons ardents Vénus-Pluton, Soleil-Pluton.  Ces aspects sont des appels à l’évolution et demandent une énergie importante pour passer à un niveau supérieur de conscience, ces aspects peuvent demander beaucoup tout en enrichissant et épurant la personnalité, cependant on peut se brûler les ailes en pareils aspects, d’autant que Vénus Pluton ne sont pas que la passion physique, ils colportent des vertus  initiatiques. Pluton confronte toujours à une forme de puissance qui demande d’aller au-delà de ses propres capacités, une sorte de baptème du feu ouvrant la porte vers une évolution profonde et le franchissement d’un palier dans la conscience. Des pollutions psychiques émergent souvent ces forces plutoniennes, quand Vénus ou le Soleil flirtent avec de telles énergies les amours se teintent de sensations aussi subtiles qu’indicibles.

Saturne n’est pas pour autant l’oublié dans les histoires d’amour.  De passions sont aussi nourries des aspects de Saturne. L’astre a des rôles clefs dans les amours passions pour installer l’attente, découvrir la patience et ressentir les carences affectives ou le manque, tout un terreau favorisant une boulimie affective et l’envie d’avoir l’autre. Vénus et Saturne peuvent faire naître des passions nées des sentiments de frustration. L’astre en liaison à Vénus ou au Soleil aide à accepter  les concessions.

( Edith Piaf, ses amours et sa passion avec Marcel Cerdan marié, pour Edith Piaf : Vénus opposé Saturne, Soleil opposé Pluton la passion et la notion de destruction de l’amour Soleil-Pluton. Marcel Cerdan Vénus-Pluton conjonction parfaite, rencontre pour lui de la passion).

Cette opposition Vénus Saturne dans le thème d’Edith Piaf a joué sur le sentiment de culpabilité – Saturne- pour avoir demandé à Cerdan de sauter dans un avion plutot que de voyager en bateau.

Uranus exerce une sorte d’impétuosité,  de refus des concessions. L’amour est immédiat aussi bien dans son entrée que sa sortie.  Vénus-Uranus , Soleil-Uranus et même Lune-Uranus signe le coup de foudre pour une nouvelle vie ou la rupture soudaine. Pour Neptune les choses apparaissent bien plus chaotiques, entre flou, distance, éloignement, chimère totale, tromperie, double vie ou imbroglio Neptune introduit son lot de complications, ou la confusion peut régner dans les affaires sentimentales.

Le désir quant à lui parle à Vénus, la chair et aussi de l’axe Taureau, Scorpion, de l’axe II -VIII, maison II pour son associé au taureau, à la gourmandise et la VIII pour le caractère  sexuel de cette maison astrologique.  Vénus et Mars dans un thème signent une nature ardente et passionnée et s’apparentent aussi aux histoires passionnelles sans rivaliser toutefois avec l’octave supérieur d’un amour de braise, Vénus Pluton.  Jupiter dans la gourmandise et le désir a lui aussi son mot à dire, Jupiter peut se révéler être un épicurien.

Tous droits réservés.©

par Valérie Darmandy, le 2012/04/13 à 22:15

1 commentaire

Classé dans amour et relations, astrologie et amour, astrologie et sexualité, Astrologie Puteaux, Le Soleil en astrologie, mars et vénus, Neptune, Pluton, résonance astrale, Saturne, synastrie, Uranus, Vénus

Guy de Maupassant rémanence Lune-Neptune

Avec plus de 300 nouvelles et six romans, parmi lesquels « Une vie , Bel ami, Boule de suif, Contes de la bécasse, la maison tellier, Mademoiselle Fifi, la folle, la légende du Mont Saint-Michel, Clair de lune, la chevelure , lettre d’un fou,  Fou ? sur l’eau, en mer, lettre trouvé sur un noyé, l’endormeuse, le noyé sans oublier « le Horla » -liste non exhaustive-  Guy de Maupassant fut un écrivain à l’imagination féconde dont les textes restent étudiés du collège au lycée.

Un trigone parfait entre la Lune en X et Neptune en VI ,deux planètes d’eau, en dignité pourrait résumer à lui seul son œuvre abondante et sa vie personnelle.

Régulièrement abordée dans ses œuvres, la folie  y  est déclinée sous différentes formes  à travers les nouvelles de « la chevelure, lettre d’un fou, la folle, fou ? le Horla.  Guy de Maupassant réceptif au trigone Lune Cancer Neptune Poisson a largement exploité cette thématique ainsi que le la nature aquatique du trigone en signe d’eau  au travers ses romans «  le noyé » et « lettre trouvée sur un noyé »  « le Mont Saint-Michel » ou encore « l’endormeuse ».  Il plante dans ses nouvelles le décor des bords de seine, la ville de Rouen, des navires ou des canotiers, un environnement qu’il connut durant son enfance et dont il puisa l’inspiration. Dans « le Horla » le point de départ de la déchéance morale du narrateur met en scène un beau voilier.

En creusant sa carte astrologique natale, son Mars en Vierge angulaire en I tient la maîtrise simultanée sur les maisons III et VIII  plongeant le mental (maison III) dans un état de crise, d’angoisses ou une part de transformation peut jouer un rôle(maison VIII), ambiance retranscrite dans la nouvelle «  Fort comme la mort » , «  la main d’écorché » ou «  la peur » nouvelle issue des contes de la Bécasse ». La maison VIII natale n’est pas en reste puisqu’elle contient Pluton maître de sa III natale en scorpion, invitant irrésistiblement  ses dispositions mentales vers cette atmosphère inquiétante et sombre.

 

Extrait de la nouvelle  » la peur«  « Devant nous la Méditerranée n’avait pas un frisson sur toute sa surface, qu’une grande lune calme moirait » phrase utilisant la symbolique Neptune-Lune : les eaux, le miroir.

Le Horla.

Sa cuspide natale de III à 9°/10° Scorpion  aspecte le trigone d’Eau : Lune 6° Cancer-Neptune 6° Poisson, de sorte que sa maison III est nourrie par les énergies du trigone Lune-Neptune magnifié. Cette maison III ainsi réceptive à Lune-Neptune recèle une grande fertilité de l’imaginaire et le goût pour le fantastique empreint d’un certain réalisme.  Les contes de la bécasse et le roman «  une vie » furent publiés tandis que Jupiter transitait ,le second semestre de 1883, sa Lune natale en Cancer, jouant vers un succès populaire.

La seconde version du Horla * fut publiée en1887 sous le transit de Jupiter en Scorpion sur sa cuspide de III natale, alimentant, l’espace de quelques mois, le trigone natal Lune Cancer-Neptune Poissons. C’est sous ce trigone en triplicité d’Eau que Maupassant donnera la paternité à une entité invisible  » Le Horla » aspirant peu à peu les forces physiques et mentales du narrateur jusqu’à son emprise par la force invisible . Dans cet ouvrage prémonitoire d’un prélude à la folie de Maupassant, où se mélangent folie et fantastique, le narrateur tient un journal dans lequel jour après jour il note l’apparition d’étranges symptômes, sa déchéance progressive à la fois physique et mentale.  En 1887 Jupiter en transit dans sa III natale en scorpion en formant le grand trigone à Neptune et Lune natales a  fait du Horla , l’œuvre de référence chez Maupassant.

Extrait du Horla «  On y voyait comme en plein jour et je ne me vis pas dans ma glace !  Elle était vide, claire, profonde, pleine de lumière , mon image n’était pas dedans..et j’étais en face de moi !Je voyais le grand verre limpide de haut en bas ».

Dans son écriture, l’auteur fait d’abord référence à un beau voilier , mot Neptunien, puis au cours de la descente aux enfers du narrateur ,  Maupassant aborde la question du reflet « volé dans le miroir par l’être invisible ». Le reflet est une donnée propre à l’influence de la planète Neptune : l’image inversée de notre réelle image et la perception que l’on en a.   L’auteur utilise dans ce livre  le clavier Lune-Neptune, la lune participant aussi à l’image. La folie qui dévore le narrateur est bien décrite par Lune-Neptune.

L’aspect de 120 degrés parfait entre les deux astres d’eau Neptune et Lune, perçu de prime abord comme aspect favorable, a pourtant entraîné Maupassant à sombrer dans la dépression puis la folie à la fin de sa vie. La nature Eau d’un tel trigone sous entend une prolifération,  son imaginaire fécond pouvant l’envahir. La difficulté à fixer des limites et  à dissocier l’ imaginaire des réalités peut subvenir puisque ce trigone ne reçoit aucun autre aspect relais dans d’autres éléments ( Terre, Air, Feu), le trigone est livré à lui-même. Ce trigone est composé d’astres d’eau dans des signes d’eau, le seul aspect rejoignant ce trigone est sa cuspide de III : les dispositions mentales de Guy de Maupassant…

Sa maison III natale  c’est à dire l’écriture, les textes, productions de l’esprit, canalisera l’expression de son trigone natal Lune-Cancer-Neptune Poissons ; il en résultera une imagination fantastique prolixe avec des livres à succès  rythmés sous les aspects de Jupiter .

Ses œuvres véhiculent un caractère quelque peu exutoire devant l’obsession de la folie, mal dont il souffrira dans ses derniers jours. Certains titres de ses nouvelles incarnent à la perfection sa Lune Cancer trigone Neptune Poissons au trigone de sa III Scorpion «  Lettre trouvé sur un noyé ».

L’une de ses œuvres, « Mademoiselle Fifi », surnom donné à l’un de son personnage masculin pour son aspect féminin n’est pas sans rappeler l’ambivalence de sa conjonction serrée Vénus-Mars angulaire à l’ascendant de l’écrivain.

  • 1887 publication  Mont oriol, la même année que « le Horla seconde version » sous le transit de Jupiter en III trigone Neptune-Lune nataux.

* Le Horla (1re version) publiée en 1886.

Tous droits réservés

©par Valérie Darmandy, le 2012/02/28 à 01:03

2 Commentaires

Classé dans astrologie et culture, Astrologie Puteaux, astrologue, Jupiter, Jupiter angulaire, la lune en astrologie, la lune et les animaux, Langage astral, Maison astrologique, mars et vénus, Neptune, Pluton, symbolisme

Soleil, lux ! vie et lumière.

Niveau débutant.

Comment parler du Soleil en astrologie sans évoquer l’astre dans son contexte, l’astronomie ?

Indispensable aux formes de vie sur terre, à l’espèce humaine, aux animaux, végétaux, à l’écosystème, le Soleil est une étoile autour de laquelle tournent les planètes composant notre système solaire.  Avec la Lune, le satellite naturel de notre petite planète bleue, ensemble ils rythment les jours et les nuits et régulent les énergies. La lumière émise par l’étoile met environ 8 minutes à nous parvenir.

L’importance du Soleil est telle que depuis peu se développe la météo spatiale. Préparer la terre à d’éventuelles irruptions solaires fait partie du programme de certaines unités scientifiques. Par le passé, une tempête solaire causa une panne de courant générale au Quebec en 1989. A une époque où notre quotidien est totalement dépendant de l’électricité ( les GPS liés aux satellites, téléphonie, réseaux, technologies de pointe dans le monde médical etc), c’est pour parer à d’autres pannes de ce type que la météo spatiale, activité relativement récente, se développe.

Loin des télescopes, sur le plancher des vaches, les amoureux des côtes peuvent admirer la puissance des marées lors du rendez-vous annuel du Soleil aux périodes d’équinoxes.  L’effet combiné de la Lune et du Soleil aspirent le bourrelet océanique et la croûte terrestre dans une moindre mesure.  La lumière naturelle du Soleil nourrit ces merveilles terrestres, la faune, la flore et les cycles de reproductions de certains animaux l’hibernation des tortues, la migration des papillons monarques et des oiseaux répondent aux rythmes des saisons et qui dit saison, dit rotation terrestre autour du Soleil.  Dans cette époque effrénée, l’homme devrait lever les yeux au ciel pour admirer la beauté de la vie et écouter tous les signes de la nature et des animaux, les premiers à rappeler les sources de « l’astrologie naturelle », ces cycles et l’influence naturelle de la Lune et du Soleil sur notre planète.

Le Zodiaque tropique est saisonnier. Quatre périodes clefs se détachent dans notre rythme saisonnier, les deux équinoxes et les deux solstices.

Les deux solstices marquent l’entrée du Soleil dans les signes cardinaux, 0°Cancer et 0°Capricorne et réciproquement situent l’été et l’hiver. Ces solstices correspondent aux jours les plus longs , durant l’été et au jour le plus court au solstice d’hiver.  Les deux autres piliers saisonniers sont les équinoxes, celle du printemps au 0° Bélier autour du 20/21 Mars puis celle de l’automne à 0° Balance autour du 22 Septembre. La durée entre le jour et la nuit est égale pendant ces jours précis. Equinox, du latin æquus (égal) et nox, noctis (nuit).

L’entrée du Soleil , vue subjective d’un habitant depuis la terre, est en réalité la terre qui tourne autour du Soleil, or depuis notre globe, nous en avons une perception parfaite d’illusion d’optique au quotidien lorsque nous voyons le Soleil se lèver le matin , culminer vers midi et se coucher le soir.

L’orientation du Soleil aide les astrologues en herbe à cerner les marges d’erreur lorsqu’ils établissent un thème natal. On situe l’orientation du Soleil selon les moments de la journée, c’est à dire qu’une naissance vers midi le Soleil dans le thème sera élevé près du Milieu du Ciel, X, XI ou maison IX mais ne pourra en aucun cas se trouver au fond du ciel ou en maison III ou V.

La ligne d’horizon Ascendant et Descendant est franchie par le Soleil ( perception depuis la terre) deux fois par jour, au matin le Soleil se trouve sur l’Ascendant et au coucher du Soleil il se trouve autour de la ligne d’horizon.

Ces repères aident les débutants en astrologie à éviter les erreurs du début, telles que celle de l’orientation des maisons. De nos jours les logiciels établissent les thèmes nataux, pratique certes fonctionnelle, mais au détriment de la compréhension des bases d’un thème.

Etablir le thème astrologique à la main permet à l’étudiant en astrologie de prendre connaissance avec des données : latitudes, longitudes, fuseaux horaires, régime des heures, comprendre le temps universel, le temps local.  L’élection d’une carte du ciel à la main offre la perception de la dimension d’un thème en franchissant étapes par étapes les séparations des maisons, les liaisons entre les aspects. Ces étapes sont des paramètres subtils mais absolument précieux, que le bouton du logiciel d’astrologie ne vous offrira jamais!

La construction du thème par étape est celle d’une charpente dans laquelle gravitent toutes les énergies issues du dialogue des planètes.

Les saisons et le Zodiaque tropique.

Les 4 signes cardinaux marquent l’entrée dans les saisons, la germination du printemps avec le 1er signe du Zodiaque, le Bélier, l’été avec le Cancer, l’automme avec la Balance puis l’hiver avec le Capricorne. Les animaux du Zodiaque suivant les cardinaux sont les fixes, Taureau, Lion, Scorpion, Verseau, appelé la croix des fixes, ils correspondent à l’installation d’une saison initiée par l’un des 4 signes cardinaux, et puis les signes appelés doubles, mutables ou communs, Gémeaux, Vierge, Sagittaire, Poissons illustrent ceux qui préparent le changement, ils précèdent les 4 cardinaux.

Avant de partir dans la symbolique astrologique, le Soleil astre est le seul depuis lequel les astrologues élaborent la révolution solaire ou RS, parenthèse annuelle cyclique permettant de cerner des climats.  Les révolutions solaires, rappelons le sont bâties pour le retour de la position vraie du Soleil, à son degré, minute et seconde occupés à la naissance.

L’anniversaire d’une personne s’enregistre à quelques heures de son heure de naissance, parfois la veille.  Ceci amène à parler de la vitesse du pas solaire différent selon les saisons.  Pour aujourd’hui le 21 Janvier 2012,  le pas du jour du Soleil ou pas journalier, est calculé selon la formule :

position du Soleil au lendemain, le 22 Janvier 2012 à 00hGMT : 1°20 minute,59 secondes Verseau, position à laquelle on soustrait la position d’aujourd’hui le 21 Janvier à OOhGMT:   0°19’54 = 1 degré, 1 minute, 5 secondes correspondant au temps de trajet parcouru par le Soleil en 24h ( rotation terrestre en réalité). Ce parcours est à diviser par 24h pour connaître le trajet à l’heure, qui est de 0°2 minutes, 32 secondes et 11 centièmes.

Si on prend une autre date, admettons le 21 Mai 2012 , la vitesse du pas journalier change, position GMT OhOO : 22 Mai 2012, 1°18’43 secondes a soustraire à 0°20’59 secondes, soit 0°57 minutes, 44 secondes.

La vitesse ralenti en hiver et accélère en été.  On pourrait continuer a calculer ainsi la vitesse variante du pas journalier solaire tout au long de l’année.

Ces variations sur la vitesse journalière concerne aussi la Lune entre 11° et 13° et plusieurs minutes par jour selon les saisons.

Le soleil dans le langage des astrologues.

Il est le créateur, le principe de l’apparition de la vie, la vitalité, l’oxygène, la lumière, clarté, l’éclat, ce qui brille, toutes les créations, l’idéal de vie, les succès,les honneurs, l’énergie vitale, le rayonnement, la générosité de coeur, la bonté, la droiture, la loyauté, le sens des valeurs, la lucidité, la qualité, l’exigeance et sans conteste le pouvoir attractif ! Le Soleil étoile et centre de notre système solaire ne l’est pas moins dans le langage astrologique.  L’astre pousse à l’affirmation de l’ identité, à la prise d’autorité, il invite a signer de sa griffe, sa trajectoire. Les dissonances du Soleil peuvent exprimer des réactions se rapportant à l’égo, complexe d’infériorité à résoudre, compensation du complexe par réaction et attitude de suffisance, culte du moi, personnalité égotique. En dissonance le Soleil a besoin d’affirmer une autorité dans un sentiment de crise ou de malaise, les dissonances au Soleil expriment parfois simplement une réaction épidermique avec les emblèmes de l’autorité.  Là où tombe le Soleil dans une carte natale, la signification de la maison en est éclairée de tous ces feux! Reste à voir si il est harmonique ou dissonant.

En tombant à l’Ascendant natal il y a des chances que le Soleil jette sa lumière sur vous! Mise en lumière subie ou recherche des feux de la rampe. En maison VII sur la ligne d’horizon, il met la pleine lumière sur une vie sociale importante, la personne peut être un maillon central autour duquel les autres, la VII, gravitent à plus ou moins grande échelle, selon le reste du thème entier. ( Obama Soleil en Lion angulaire en VII, Napoléon Soleil en Lion en X, Mussolini Soleil Lion en IX, Alfred Hitchcock Soleil Lion en I, Gabrielle Chanel Soleil Lion en VIII, Yves Saint-Laurent, Soleil Lion en VI, Daniel Hechter Soleil Lion en IX, Madonna Soleil Lion XII.

Les Lion de 2012 : Martine Aubry Soleil en Lion en IX, François Hollande Soleil en Lion en IV , Marine Le Pen Soleil en Lion en X.

L’astre réchauffe, attire irrésistiblement à lui tous les autres, les conjonctions au Soleil mettent en lumière l’astre pris dans l’aspect et la conjonction entière.  Des Soleils dissonants dans des thèmes peuvent conduire à des complexes et le besoin de se valoriser.

La beauté, l’élégance, l’univers du luxe, la générosité, les autorités et symboles d’autorité au sein de la société, les richesses appartiennent à ce monde solaire, en affinité avec le panache du Lion. Il peut émaner un grâce majestueuse dans le Soleil.

L’autorité naturelle imposée par l’astre du soleil invite des sentiments respectueux.   Le Soleil  incarne symboliquement l’image de l’homme, père, du mari et des relations avec les hommes, l’étiquette sociale, la place occupée dans la société, l’idéal auquel toute personne aspire.

Les connexions astrologiques au Soleil, quelque soit le sexe de la personne  seront les grands tempos de son existence.

L’amour répond aux valeurs Solaires et du Lion.  L’amour et le désir sont deux données différentes, le dernier est guidé par Vénus planète de la chair, celle-ci appelle à la gourmandise de la chair, à la séduction par la plastique, le toucher, la peau, il est question de sensibiliser aux apparences, à l’enveloppe, aux saveurs et odeurs, tandis que l’amour, les sentiments pris dans le coeur correspondent au Soleil et la qualité des relations répond aux configurations astrologiques liées avec l’étoile.

texte issu de la conférence du 10 Décembre 2011. Puteaux.

Photo Guatemala ©2008.

©Tous droits réservés.

par Valérie Darmandy, le 2012/01/21 à 20:43

dernière mise à jour le 2012/01/23 à 12:43

1 commentaire

Classé dans astrologie et culture, Astrologie Puteaux, Célébrités, la lune et les animaux, Langage astral, Le Soleil en astrologie, lion, signes cardinaux, zodiaque, zodiaque tropique

Morgan Robertson, le naufrage du Titan.

L’auteur Morgan Robertson a-t-il été saisi d’une vision 14 ans avant le naufrage du Titanic?

« Le naufrage du Titan » de son titre original, « Futility or the Wreck of the Titan » écrit en 1898.

Toujours est-il, que l’auteur décrivit le naufrage d’un paquebot lors d’un voyage transatlantique après avoir heurté un iceberg. Son roman visionnaire ne s’arrête pas là puisque les dimensions de son bateau imaginaire et le nombre de passagers à bord étaient très proches de ceux du RMS Titanic.

Roberston est né le 30 Septembre 1861, heure inconnue.

Sa conjonction Jupiter-Saturne en Vierge propose tout ce qu’il y a de plus pragmatique.  Pas question de penser que cette conjonction ait pu stimulé son imaginaire, elle lui permis en tant qu’auteur de s’inscrire dans la durée.

Son inspiration est dans l’opposition de son Soleil Balance à Neptune et un Neptune dont la localisation n’est pas sans  rappeler les 100 premières observations de configurations des passagers du Titanic.

Neptune de Morgan Robertson se trouve en conjonction à 2° d’orbe avec l’étoile fixe, Scheat à 28° 24 Poissons, dont l’influence parle de risque de  mort par eau. ( selon l’astrologue Juvelno et Robson, risque de submersion).

Le courant Neptune-Mars.

Cette configuration Mars opposé Neptune est présente dans le ciel de Morgan Roberston inspiré par une histoire de naufrage ( Neptune-Mars), à première vue rien de banal car Neptune symbole de l’Océan opposé à Mars est une combinaison trouvée souvent dans les thèmes de navigateurs, tout comme d’hommes politiques d’ailleurs et de religieux.  Neptune-Mars est aussi l’expression d’une idéologie, la ferveur, d’une foi.   Morgan Robertson est fils d’un capitaine de navire,  l’influence de la marine dans son environnement familial a tout lieu de favoriser simplement cette inspiration et d’être reflétée par cet aspect Mars/Neptune.

Légende de la carte astrologique :

Ciel de Morgan Robertson établi selon le point vernal 0° Bélier.  Neptune en conjonction à l’étoile fixe Scheat 28°24 Poissons. Neptune opposé Mars.

La Lune à l’intérieur du schéma, en rouge, est la localisation de la Lune à 2h30 le 15 Avril 1912, moment de la fin du naufrage du Titanic, 28°29′ Poissons.

En regardant les configurations natales des hommes clefs du Titanic, ceux qui ont décidé de sa construction, de son architecture et de sa date de lancement, on retrouve dans leurs ciels, des oppositions ou des conjonctions Mars-Neptune.

– Gustav Wilhelm Wolff fondateur des chantiers navals Harland& Wolff où est né le Titanic.   Gustav Wolff est né le 14 Novembre 1834 dispose au natal d’une opposition Mars à 20°59 Cancer opposé à Neptune.

Au moment du voyage du Titanic, le 10 Avril 1912 Neptune est en Cancer  exactement sur le Mars natal de G. Wolff, activant la 21ème image astrologique  : ” un vaisseau s’enfonce dans la mer”.

Thomas Andrews, architecte du RMS Titanic, est né à Belfast, le 7 Février 1873. Mars opposition Neptune au natal.

L’axe des Nœuds transite son axe Neptune-Mars au moment du voyage !

– William Pirrie des chantiers navals est né au Québec le 31 Mai 1847. Neptune 0°25 Poissons,  Mars Poissons.  Saturne Poissons au milieu de Mars-Neptune. 

Ces hommes directement à l’origine de l’histoire du Titanic présentent ensemble des liaisons Mars Neptune, l’astrologie est-elle une grande horloge avec une mémoire, faut-il se poser la question car cet aspect est réactivé au moment du voyage inaugural et biensur présent dans le thème de ce romancier visionnaire. Il se rencontre aussi parmi d’autres passagers ou membre d’équipage.

– Il ne fut pas à déterminant pour la construction du paquebot mais Frédérick Fleet était le vigie qui vit l’iceberg. Il est né à Liverpool le 15 Octobre 1887. Dans son thème, Mars carré Neptune. 

L’art et les réalisations selon notre ciel

En rédigeant son manuscrit Robertson a exploité la thématique de Mars-Neptune,  l’activité en milieu maritime, un aspect exposant aussi à un risque d’échec d’une entreprise.  Les artistes, romanciers,  exploitent leurs structures astrologiques, ceci est nettement visible dans le cas des acteurs endossant des rôles en adéquation avec leurs configurations natales.   L’étoile Scheat 28° Poissons se retrouve dans les configurations des passagers et dans le ciel de Robertson à laquelle il fut sensible à sa façon en la couchant sur papier.    En écrivant son roman aurait il capté une vibration collective future, l’air du temps ?

Si les détails contenus dans le livre de Roberston sont troublants, l’effet de synchronicité entre le pas « lunaire » et le naufrage l’est tout autant…

Au moment de la fin du naufrage, le 15 Avril 1912 à 2h30, la Lune servant d’aiguille précise  stationnait sur la conjonction à l’étoile Scheat.

La mémoire collective

Plusieurs leçons furent tirées du naufrage du Titanic dès les mois qui suivirent.    La trajectoire des routes maritimes fut modifiée selon les saisons ( fonte des glaces), de nouvelles règles en matière de sécurité maritime furent instaurées, telles qu’un nombre suffisants de canots de sauvetage.

Le Titanic fut à l’origine du 1er SOS dans l’histoire de la marine.

Ce naufrage s’inscrit dans la mémoire collective et sert de point de référence dans l’histoire de la navigation et en matière de sécurité maritime.

Rappelons le, l’auteur est né à l’époque à laquelle Neptune venait d’achever son long périple en Poissons (1848-1861). Après 165 ans, Neptune va prochainement revenir en Poissons le 4 Février 2012.  Neptune rétrograde  retournait dans les Poissons le 1er Octobre 1861 vers 6h du matin, le lendemain de la naissance de Morgan Roberston.

De son titre original, Futility or the Wreck of the Titan, ce livre vous laissera songeur pour ces nombreux détails troublants entre le roman visionnaire et la réalité !

A lire sur ce blog : les signaux astrologiques du Titanic & les configurations des passagers du Titanic.

©Tous droits réservés. Interdit à la reproduction.

par Valérie Darmandy, le 2012/01/16 à 22:49

 

Poster un commentaire

Classé dans Astrologie Puteaux, astrologue, Enseignement à Puteaux, etoiles fixes astrologie, Le Titanic

Jeanne Calment, triangle équilatéral en terre.

Il aurait été bien difficile d’après le thème de Jeanne Calment de penser à une telle longévité.  J’ai eu envie de retranscrire sur mon blog ce sujet d’étude exploité cette semaine en cours d’astrologie.  Cet article fait  la lumière sur la pertinence de la réactivation natale et les transits.  Le sujet de la longévité, dans un thème répondrait à une logique :  de bons rapports entre les luminaires le Soleil, la Lune et le significateur de la durée, Saturne, des soutiens de Saturne au maître Ascendant, un très bon état de la Lune, un bon état du maître ascendant et la prédominance de l’élément  » Terre« , un des 4 éléments faisant référence à la solidité, résistance et à la notion de perrenité.

Source DN Didier Geslain.

Jeanne Calment est née le 21 Février 1875 à 7h00 à Arles.

Avec un Soleil symbole de vie piqué sur la cuspide de I, Jeanne Calment, doyenne des Français avec ses 122 ans  est devenue emblème de longévité.

La conjonction entre Saturne et Soleil est absente, l’orbe est trop large : 14°, bien qu’avec les luminaires on étende l’orbe jusqu’à 10°.  Saturne se trouve cependant dans sa dignité et il s’est levé environ 55 minutes avant sa naissance.

Neptune et Jupiter sont ces maîtres d’Ascendant, ils sont opposés et le relais est toujours ce Soleil.  Soleil trigone Jupiter opposé Neptune.

En matière de longévité les rapports entre la VIII et la I et leurs maîtrises sont à examiner avec les significateurs de la vitalité. L’explication de son extraordinaire longévité tient à l’état céleste et terrestre de son maître de VIII,  et au dialogue entre le Soleil et Jupiter entre la I à la VIII.

Vénus maître de sa VIII est dans le signe de Saturne, la durée.  C’est le trigone Vénus-Pluton qui sort du lot car Pluton est soutenu par le trigone de son propre maître planétaire : Vénus, qui est en outre le maître de sa VIII, auquel s’ajoute le trigone de la Lune, indice de début de vie mais aussi de fin de vie, époque de la vieillesse.  Son thème s’ouvre dans un grand trigone, ce triangle équilatéral en signe de « Terre » : Taureau, Vierge, Capricorne, dans lequel l’un des trigones est relié à son propre maître.  Ce trigone,Vénus-Pluton, est appliquant, puissant et hautement positif :  Vénus en Capricorne, plus rapide, rejoint Pluton/Taureau.

Le trigone de la Lune est également appliquant à Vénus et à Pluton. Sa Lune est nourrie par les deux symboles de mort, le symbole terrestre ( Vénus maître de sa maison VIII natale) et la mort symbolique par Pluton. La puissance de Pluton Taureau au trigone du maître de VIII et de surcroît à son propre maître en Capricorne confère une énergie solide au-delà de la moyenne. Son Pluton dans le signe solide du Taureau au trigone de son propre maître de VIII en Capricorne, signe de longévité, se mêlant à la Lune période de la fin de vie, ont tissé ensemble une sorte de pied de nez à la mort…

L’axe des Noeuds 18 Bélier/18 Balance , c’est à dire la direction vers laquelle tout individu s’oriente ( Noeud Nord), se trouve en aspect à Saturne à 18° Verseau laisse penser que Chronos, le temps, accompagne la route de Jeanne Calment.  Le jour de son décès, on retrouve un lien entre son Noeud Nord natal et Saturne de transit.

L’élément « Terre » attribué à la résistance, la longévité,  prédominant dans son ciel, doublé d’une valorisation de son Soleil, astre de vie, sont des faisceaux d’aspects allant dans le sens d’une bonne santé.   Mars en Feu au trigone d’Uranus en Feu favorise la grande énergie et la renouvellement rapide de celle-ci.

Une réciprocité mutuelle se présente entre Mars et Jupiter, le dialogue entre les planètes met en relief cette maison VIII : Mars est maître de VIII et Jupiter est en VIII.  Jupiter, en VIII dans le VIIIème signe, le scorpion, au trigone du Soleil/Poissons dont il est son maître.  Ce Jupiter en VIII n’est pas étranger à sa notoriété augmentant après la mort ou liée à la question de la mort. Le trigone entre Jupiter en VIII et son Soleil en I propose un dialogue entre la notion d »incarnation, de vie, la I et puis la mort, maison VIII.  Cette maison VIII est sous la protection de Jupiter aspectant favorablement sa cuspide natale de I et son Soleil en I en Poissons.  Son Jupiter, gardien bienveillant placé ici aux portes de l’au-delà distille une protection sur sa vie.

La symbolique de mort est omniprésente dans son ciel avec en arrière plan un grand trigone en Terre habité par un Pluton magnifié et de grande puissance car trigone à son propre maître.  Cet aspect est le socle de longévité puisque c’est bien ce trigone qui sera réactivé le 4 Août 1997.  Vénus tenant sa maison VIII sera au rendez-vous du grand départ et rejouera une ultime fois ce triangle équilatéral, le grand trigone.

Transits du 4 Août 1997.

Au moment du décès de Jeanne Calment, une majorité de planètes natales ont rendez-vous avec  des transits directs, son thème réceptionne de nouvelles énergies. L’orbe des transits direct est serrée entre 1°, 2° ou parfois exacte, enfin, la figure natale du maître de VIII natal ( Vénus) se reforme.


Les positions planétaires du 4 Août sont en bleue à l’extérieur, les planètes en rouge sont les positions natales. La Lune entre le 4 Août et le 5 parcours environ 12°, du 18 Lion au 0° de la vierge. L’orientation du thème est celle du thème natal afin de cerner si d’éventuels transits de rapides atteignent les cuspides natales , c’est le cas de Mars en transit dans la maison VIII, associée à la mort. Voici l’état des lieux des multiples transits.

– Pluton direct en orbe serrée sur Mars natal qui formait un carré au Soleil natal. Le Soleil du 4 Août est à 12° Lion est en conjonction directe avec Uranus Natal, 12° Lion.  Mars à 24° Balance en transit arrive sur sa cuspide de VIII natale, 24° /25°Balance. Mercure angulaire en I au natal se trouve pris dans le grand trigone natal si important. Mercure occupe une place stratégique car il maîtrise la Lune natale en Vierge. La Lune est liée avec les premières années de l’existence et la fin de vie.  Saturne de transit à 20° Bélier se présente sur le Noeud Nord à 18° Bélier. Jupiter son maître ascendant natal, dans le Septenaire, arrive en transit direct à 17° Verseau sur Saturne natal 18° Verseau.

Le Noeud Nord du 4 Août 1997 se trouve à 20°/21° Vierge il est pris dans le grand trigone et quelque part le met en relief : Lune Vierge trigone Vénus Capricorne au trigone de Pluton.

Réactivation du natal : 

Transit direct de Vénus sur Lune natale à 1° d’orbe. L’arrivée de Vénus à cet endroit reconstitue la figure du grand trigone natal, dans lequel est inclus le maître de VIII natal.  Par le transit de cette rapide et son emplacement précis, à 1° d’orbe sur la Lune natale, il s’agit de la mise en route de la réactivation de son grand trigone natal  : Vénus ( maître de sa VIII)  trigone à sa Lune natale et à Pluton natal. 

Pour les étudiants en astrologie, cet exemple rappelle combien les significations des planètes sont une donnée mais leurs maîtrises sur les maisons affinent le dialogue planétaire en lui donnant une direction. Vénus considérée à tort – tout dépend des aspects – comme le temple de la beauté, de la grâce et du monde des plaisirs ne s’est pas présentée sous cet angle le 4 Août 1997 dans la vie de Jeanne Calment.  Un trigone, aspect de grande ouverture, de confort et facilité ,si beau soit-il dans la tradition astrologique fait corps avec le dialogue planétaire entre les maîtres des maisons. Dans le cas de Jeanne Calment, ce bel aspect est rattaché à un maître de VIII. Son trigone réactivé au moment du décès, intégrant Vénus maître de sa VIII, explique son départ par l’épuisement, la vieillesse ( Vénus en Capricorne, signe associé à la longévité). Devenue célèbre pour son extraordinaire longévité, Jeanne Calment demeure le symbole de ce Soleil natal en I au trigone de Jupiter en VIII, le rayonnement de la vie.

©Tous droits réservés. Interdit à la reproduction.

par Valérie Darmandy, le 2012/01/15 à 19:44

Poster un commentaire

Classé dans Astrologie Puteaux, cours d'astrologie Ile-de-France, cycles planétaires, dimensions du thème, Enseignement à Puteaux, la lune en astrologie, La réactivation natale en astrologie, Réciprocité mutuelle

Les schémas astrologiques de Valérie n°6

Les aspects relais.

Sont simplement des aspects de détente (sextil, trigone) se greffant sur un aspect de tension ( carré, opposition) proposant une voie de sortie. Ces aspects permettent de libérer la tension d’un carré, d’apaiser des conflits, de trouver des solutions et avec les carrés, aspects de remise en question, ces relais permettent de rebondir. Les maisons dans lesquelles se forment les aspects situent les secteurs concrets dans lesquelles se déroule l’équation du problème et sa solution ou ce qui va découler d’un problème ou d’une situation de blocage.  ( à inclure à l’étude du thème entier).

Dans ce schéma, le carré Lune Saturne reçoit le soutien de Mars, le carré de Saturne à la Lune est le talon d’achille qui permettra de diriger toute l’énergie de carence de l’aspect lune carré Saturne vers le trigone constructif de Saturne-Mars. La sublimation d’aspects délicats est facilitée en présence d’aspects de relais, lorsqu’ils font défaut, la personne fournit davantage d’efforts pour dépasser ses difficultés, toujours à mesurer par l’intégralité du thème et actualiser selon les transits en cours.

Parmi les nombreux dialogues planétaires entre deux thèmes, ces aspects de relais se rencontrent régulièrement au sein des synastries. Un aspect de détente d’une personne se fixe sur un aspect difficile d’une personne et permet de régler son carré ou son opposition. Naturellement des aspects difficiles de tensions peuvent aussi se greffer sur un point de tension d’un autre thème et créer ainsi une tension importante voire une antipathie spontanée, irritabilité entre les personnes. Ces personnes devront chercher instinctivement d’autres voies de relais dans leurs thèmes pour mieux vivre la relation.    Les personnes sans le savoir puisent dans leurs voies de sortie dès que se présentent des difficultés.

Il n’existe pas d’aspects totalement bons ni mauvais, ils sont souvent mitigés car un aspect se conjugue souvent avec d’autres aspects.  Ceux que l’on appelle aspects difficiles sont des tremplins pour des prises de consciences afin de se dégager des situations inconfortables. La prise de conscience est une chose, pouvoir changer une situation difficile en est une autre et dépend beaucoup de l’état du ciel du moment qui propose des outils supplémentaires, ou réactive les outils du natal.

 

Tous droits réservés. Interdit à la reproduction.

par Valérie Darmandy, le 2012/01/15 à 14:10

Poster un commentaire

Classé dans Astrologie Puteaux, astrologue, dimensions du thème, Enseignement à Puteaux, la synastrie, Langage astral, Maisons astrologiques

Les schémas astrologiques de Valérie n°5

La conjonction et ses variantes.

De nature ambivalente, la conjonction unit deux planètes avec une orbe de 0° à 8°/10° et elle est nuancée selon de multiples paramètres.

La conjonction ne concerne pas systématique 2 planètes puisque on peut avoir deux ou trois planètes conjointes sur peu de degrés d’écart du Zodiaque.

Une conjonction peut être appliquante, exacte ou séparante. Elle est appliquante lorsque la planète la plus rapide (schéma la Lune à 15°) rejoint la planète la plus lente ( Mars 17°) et inversement une conjonction séparante lorsque la planète la plus rapide est située,dans le sens du Zodiaque, après la plus lente.  Une conjonction est exacte lorsque les planètes occupent le même degré et la même minute, ( Mars 15°11-Lune 15°11) ce qui dans la pratique se rencontre moins, l’écart en terme de minute entre les planètes sert à cerner la dynamique de la conjonction. Prenons l’exemple d’un Mars à 15°11 conjoint Lune 15°12, la conjonction sera séparante car la Lune a déjà formé avec Mars la conjonction exacte à 1 minute d’orbe. Ces précisions sur les minutes font toute la nuance dans l’analyse.

L’ambivalence de la conjonction est encore un autre paramètre. On considère que la conjonction est l’union des forces astrologiques véhiculées par les planète. Or,  la nature des astres s’oppose parfois à une union possible, les énergies entre les astres sont antinomiques, elles ne peuvent se combiner ensemble, elles s’unissent mais restent dissociées, comme c’est le cas pour une conjonction Mars-Saturne.

Mars est une valeur chaude, un principe de dynamique d’action,  lorsqu’il est près de Saturne, une valeur froide, un pouvoir de cristallisation, l’aspect fusionnel de la conjonction ne se fait pas. Le courant chaud,Mars et froid,Saturne, se conjuguent  au signe dans lequel se forme la conjonction. Le signe où se forme la conjonction antinomique donne l’orientation du courant dominant ( froid ou chaud). Ces conjonctions sont vécues en mode alternatif, selon les courants concomitants et transits présents dans le ciel , ils peuvent être ressentis par la personne comme un aspect de tension, de tiraillement entre deux dynamiques, bien qu’il s’agisse d’une conjonction. Il est précieux de distinguer dans ce cas de conjonction composée d’énergies opposées, si  Mars est avant ou après Saturne car la conjonction sera totalement différente selon que Mars soit placé avant ou après Saturne.  Mars avant la plus lente Saturne, on s’inscrit dans une conjonction appliquante, l’énergie de Mars rencontre celle de Saturne, inversement, en cas de conjonction séparante, Mars placé après Saturne, ne rencontre pas l’énergie de Saturne, il s’en libère et s’en échappe. Comprenez par cette observation la variation dans l’analyse astrologique puisque le rythme et la perception de la conjonction sera différente selon la disposition des planètes.

Les variations d’une conjonction font que cet aspect qu’on pourrait penser simple est complexe. Une conjonction peut se produire dans deux signes différents, un astre en fin de signe et l’autre au début du signe suivant.  L’effet de la conjonction dépendra de la nature des éléments ( Eau, Terre, Air ou Feu) ainsi que de la caractéristique de la conjonction. La conjonction entre signes différents augmente la notion de dualité entre les planètes et tiraillement, la personne peut sentir une énergie alterner vis à vis de l’autre.

Vivre une conjonction astrologique dépend de ces nombreux critères sans oublier des aspects éventuels peuvent se greffés sur la conjonction et l’alimenter.

Lorsque les planètes ont des natures incompatibles, on a beau avoir sur la carte du ciel un aspect dit de conjonction,  l’effet de la conjonction est vécue intérieurement en mode de tension et de tiraillement.  La conjonction permet à deux planètes de s’unir pour créer un point de force qui pourra être une signature tempéramentale, parfois la conjonction recèle un talent, une faculté, une caractéristique bien visible de la personne.   Certaines conjonctions se produisent entre planètes douces et affectives, telles que Vénus conjointe Lune, Vénus conjointe Jupiter et proposent ensemble un aspect d’entre aide car les planètes possèdent des vertus de gourmandise, d’oralité, de représentativité et d’élégance, Jupiter vient donner de l’ampleur aux réalisations vénusiennes.  Comme on doit s’y attendre les conjonctions angulaires sont prioritaires aux autres, elles sont la griffe de la personnalité et ne s’arrêtent pas là car sont aussi la signature d’évènements. ( les angles étant relatifs à l’évènementiel et aux situations inhérentes sur le chemin de l’individu pour son évolution).

Les conjonctions entre les luminaires et les planètes lentes sont importantes et spécialement les conjonctions des lentes avec la Lune.

Les conjonctions à La Lune ont une portée à long terme sur le cours de l’existence.  Elles constituent une point de référence.

La Lune , gamme de nos émotions, exprime l’ image qu’une personne perçoit de son propre foyer parental,  les modèles d’éducation pendant l’enfance, la projection du cadre familial, (à étudier avec le Soleil, l’axe X-IV et les maîtrises de ces maisons).  L’image de la mère, la relation avec celle-ci,  l’image de la gente féminine en général, et pour les femmes, leurs propres images, leurs propres perceptions vis à vis de leur féminité, de leur maternité.  Symbole de reflet et d’image mais aussi de notion de popularité somme toute relative, lorsque la Lune ,au pas si rapide, forme des conjonctions aux lentes, la nature de cette conjonction forge en partie le fond de la personnalité.   Les émotions rencontrées tout au long de l’existence seront perçues et digérées selon la nature de la conjonction de la Lune.

Tous droits réservés. Interdit à la reproduction.

par Valérie Darmandy, le 2012/01/15 à 13:25

2 Commentaires

Classé dans astrologie et modèles parentaux, Astrologie Puteaux, astrologue, cours d'astrologie Ile-de-France, la lune en astrologie, Langage astral, Lune baromètre de popularité, orbe, popularité, schémas astrologiques Valérie Darmandy, symbolisme, zodiaque

Les schémas astrologiques de Valérie n° 3

La réciprocité mutuelle :

La réciprocité mutuelle est importante dans les thèmes nataux, comme son nom l’indique, elle désigne 2 planètes  s’échangeant respectivement leurs domiciles.

 Les planètes ainsi localisées sont reliées automatiquement, leurs valeurs s’associent même si aucune figure astrologique – aspect-  ne les relie.

 Lorsque des aspects se présentent entre ces deux astres, ces aspects font partie des aspects dominants.

Exemple du schéma : Vénus en Capricorne au carré de Saturne en Balance. ( réciprocité présente dans le thème de Daniel Balavoine avec Vénus à l’angularité dépassée frontière I-XII).

Les réceptions mutuelles constituent un terrain et sont ressenties en mode  inné. Elles peuvent en outre contribuer à la signature du tempérament, aux réflexes, élans, affinités profondes à tels environnements, les rythmes.

Elles sont précieuses et leur dynamique se mesure pendant les transits!

Photo Janvier 2012.

© Tous droits réservés. Interdit à la reproduction.

par Valérie Darmandy le 2012/01/06 à 09:57

4 Commentaires

Classé dans Astrologie Puteaux, astrologue, cours d'astrologie Ile-de-France, dimensions du thème, etude astrologique, Langage astral, schémas astrologiques Valérie Darmandy

Les schémas astrologiques de Valérie n°2

Les 12 maisons astrologiques et les règles de lecture :

schéma photo décembre 2011

Maison I, angulaire, zone puissante du thème natal :

Elle marque la frontière délimitant la XII- l’inconscient – du conscient I. Personnalité, le moi, l’inné, disposition de l’esprit. Lieu magnétique du thème où toutes les énergies astrales acquièrent un rayonnement puissant.

Maison II, succédente : les richesses matérielles et les talents – richesses intérieures-, l’acquisition, capacités innées, l’assimilation des situations, les sensibilités liées au goût et aux sens, l’oralité. D’une manière plus pragmatique, la gestion de l’argent que l’on gagne, les domaines par lesquels on accumule les richesses.

Maison III, cadente : décrypte la façon dont se déroule la communication orale et écrite. La sphère relationnelle, l’environnement immédiat tel que le voisinage. Dispositions du mental et spécialement des études pratiques non spécialisées et non universitaires. Cursus scolaire. Appartient avec la IX à l’axe des déplacements et des mobilités. Petits déplacements. Cette notion de distance est à relativiser car la III peut représenter les voyages de longue distance pour des personnes habituées aux déplacements quotidiens ( vols domestiques hebdomadaires par exemple). Il en va de même pour la maison opposée : la IX.  La IX peut illustrer chez une personne ne voyageant jamais, un voyage même si celui-ci est de courte distance kilométrique.

Maison IV, angulaire : les origines, le pays natal, le clan familial, la qualité de la relation avec les parents. Le standing de vie, le cadre de vie et son environnement, patrimoine familial et propriétés immobilières. Le calme, l’intimité, la qualité des dernières années de l’existence.

Maison V, succédente : la fibre créatrice, la descendance, les amours, le mode affectif, les expériences amoureuses, l’expression affective dans son ensemble. Les plaisirs et réjouissances sont inclus dans cette maison. Liée  avec la maison VIII c’est toute l’expression de la sexualité et son épanouissement.  Maison des jeux d’argent, casinos, sorties d’argent pour les plaisirs et distractions, invitations, cadeaux.  Talent artistique.  Maison liée à  « l’enfant intérieur » sommeillant au fond de toute personne.  Décrypte la relation avec ses enfants. Le principe éducatif. La partie de vie durant laquelle la personne découverte les plaisirs de l’existence, l’enfance et l’adolescence sont symboliquement  représentées par cette maison.

Maison VI, cadente : précède la ligne d’horizon et marque la jonction avec la VII. Maison du service a autrui, des serviabilités, des préoccupations, contraintes et tâches domestiques, concessions, elle marque les occupations et servitudes auquel il est difficile de se dérober  et exécutées par de nécessité plutôt que par plaisir : courses, ménages, les corvées.  La maison VI exprime la qualité des relations avec les collègues de travail, le rôle et l’échelon hiérarchique occupé au sein d’un poste, la manière dont on perçoit le monde du travail. Cette maison procure la sensation d’être à l’étroit et d’avoir une sensation de diminution de liberté d’action. Elle est associée également au complexe d’infériorité si d’autres éléments du thème vont dans ce sens. Une grande capacité de travail se libère dans cette maison, on fournit plus aux autres que l’on ne reçoit, tout dépendra du reste du thème.

Maison VII, angulaire : avec la I , elle forme la ligne d’horizon I-VII autour de laquelle s’intensifient toutes les planètes s’y trouvant. La VII officialise les relations, c’est ainsi la maison des unions, pacs, mariages mais aussi du divorces, des phases administratives avec les lois, procès.

La VII englobe les autres, la façon dont l’image d’une personne est projetée vers la sphère extérieure.  La qualité relationnelle se trouve aussi en regardant l’état astrologique de l’axe I-VII, l’individu et les autres (VII).

Maison VIII, succédente : décrypte les mouvements financiers d’une personne directement liés à son conjoint ou aux autres. La gestion financière ici repose sur l’interférence d’autrui dans la vie de l’individu. Les questions financières de la VIII font surtout référence aux emprunts, ( crédit pour construire ou financer un bien immobilier par exemple). Maison des conditions du décès.  Maison des transformations majeures physiques ou psychologiques, cette zone du thème est celle de réceptivités aiguisées avec l’invisible.  La qualité de la vie sexuelle est contenue dans cette maison, la sexualité est à étudier avec la maison V, celle des amours, ainsi que la VII, la projection de l’image vers l’autre,Vénus-Mars les plaisirs de la chair, le pôle mâle et femelle : Soleil-Lune et les autres combinaisons sensorielles telles que Vénus-Pluton, Vénus-Uranus.

Maison IX, cadente : études universitaires, spécialisées, théologie, spiritualités, astrologie, langues étrangères. Maison de l’évolution, ouverture de l’esprit , sagesse. Valeurs religieuses et spirituelles.  Le voyage peut etre celui de l’âme ou du corps ou des deux.  Les grandes distances appartiennent à cette maison, les pays étrangers, ambassades, aéroports internationaux, douanes, frontières.  L’amour de l’étranger ou pour les étrangers ressort de cette maison.  Cette maison occupée peut sous entendre une attirance irrésistible qui n’est pas celui d’origine mais dans lequel la personne se sentira en affinité. La maison IX englobe avec la maison VIII les grandes transformations et évolutions. Lorsque les deux maisons sont liées par le jeu des maîtrises les évolutions seront majeures.

Maison X , angulaire :  réalisations majeures dans l’existence, oeuvres et image sociale de l’individu. Cette maison X place sur la route les expériences nécessaires pour atteindre le but fixé par la destinée.  A un autre niveau plus pragmatique, il s’agit de la maison de la profession que l’on choisit, une vocation. Avec la IV elle compose l’axe parental X-IV, les origines(IV) et l’élévation (X), la réalisation atteinte.

Maison XI, succédente : les appuis, aides, amis, la sphère relationnelle, fédérations, cercles relationnels, les réseaux,  les projets, le futur. Maison désignant la qualité relationnelle entre l’individu et ses amis ou l’implication des amis sur le chemin de la personne.

Maison XII, cadente :  maison des limitations et entraves physiques, morales, des privations de la liberté ou diminution sensible de celle-ci. Sentiment d’appartenance à une minorité. Difficulté dans l’autorité ou la reconnaissance.  Le service a autrui, le dévouement et les métiers mettant en contact avec les populations en difficultés, ou en souffrance , exclus sont souvent fréquents avec une maison XII occupée. Implication pour les causes des exclus. Forte sensibilité au monde qui souffre.  La maison XII enseigne a l’individu sagesse et spiritualités en le confrontant à la souffrance humaine. L’existence avec une maison XII s’avère riche en expériences et enseignements.  D’une manière plus globale, il s’agit de la maison des maladies de longue durée, ou invalidantes ou nécessitant des soins en milieux hospitaliers ( exemple dialyse). Le milieu hospitalier peut   avoir une maison XII valorisée.

Les orbes des maisons cadentes

La fin des maisons cadentes III, IV, IX et XII marque la frontière avec les maisons angulaires, c’est à la raison pour laquelle tout astre près de la fin des maisons cadentes va épouser l’angle et participe aux angularités.

Exemple : Vénus 24° Verseau en maison cadente III avec une fin de maison cadente à 28° Verseau et début immédiat de la maison angulaire à 28° Verseau.  Les rayons de Vénus se mélangent à la cuspide de IV par le jeu des orbes, Vénus agit à la fois dans le reste de la III mais surtout en IV.

Pour toutes les planètes à moins de 5° d’orbe d’une fin de maison, et par logique au début de la maison suivante, l’influence de l’astre agit dans la maison suivante.

Cette règle d’or en astrologique explique que les planètes n’ont pas la même force selon qu’elles se placent en début de maison, au milieu ou à la fin d’une maison.  Les personnes ayant la fin de la maison XII occupée par des astres ( 5 degrés d’orbe), disposent en réalité de ces astres agissant dans la maison I, les astres sont alors mis à leurs dispositions pour évoluer et non limités par l’influence de la maison XII.

On peut décomposer le rayonnement d’une maison astrologique en 3 parties : le début, le milieu et la fin.

C’est au milieu de la maison que l’astre invite à faire évoluer sa valeur et son symbolisme. La personne doit travailler davantage sur ce qui lui est proposé.  Lorsque l’astre est uni totalement à la cuspide, la mission à remplir est plutôt consciente ou les situations font en sorte de faire prendre conscience rapidement de l’enjeu, tandis que l’astre vers la fin d’une maison oriente vers encore autre chose, les valeurs ont été acquises et on est sur le point de franchir une évolution.  Le flirt de l’astre avec une maison voisine parle en faveur d’une évolution importante qu’il est possible de saisir selon encore qu’il s’agisse de maison cadente, angulaire ou succédente.

Les maisons angulaires restent de loin les plus puissantes, elles magnétisent tous les astres aux alentours et ouvrent vers les réalisations phares, avec les angulaires nous sommes dans l’évènementiel. Ces maisons angulaires augmentent le champ du libre-arbitre surtout si le maître ascendant est inclus dans la même angulaire ou dans une autre angulaire les réalisations seront importantes voire emblématiques.   Si un astre se situe en fin d’une maison cadente et aux abords d’une angulaire c’est dans ce schéma astrologique que se jouent les grandes évolutions de l’individu car la personne utilisera l’énergie de l’astre pour une réalisation maximale ( maisons angulaires). La conjonction d’un astre en maison succédente vers une maison cadente offre moins de transformation, les maisons ont moins de force que les angulaires, les maisons cadentes sont associées à la nature des signes mutables , Gémeaux, Vierge, Sagittaire, Poissons, il est nécessaire de franchir un certain nombre d’étapes, dans un thème en maison cadente il est courant de vivre «  plusieurs vies  » en une. Elles agissent comme une légère diminution du libre-arbitre mais d’un autre côté proposent à l’instar des signes mutables, la possibilité de muer, de changer de style, d’apparence, de mode de vie, d’environnement et même de région, pays surtout avec l’axe cadent III-IX.

La maison succédente II est associée au Taureau, principe d’assimilation, d’enrichissement, elle est là pour nous apprendre à saisir des occasions et les gérer ou les sublimer avec une autre maison succédente – la maison V- maison associée aux valeurs Lion est celle du coeur, les valeurs d’amour peuvent par exemple être celle du coeur  et non de l’amour physique charnel.

Le sens dans lequel tournent les maisons, l’union de certains astres près de l’entrée des maisons, l’emplacement des astres au milieu d’une maison ne sont pas de simples hasards de l’heure de naissance mais bien un clavier astrologique de nuances qui exprime les apprentissages et les évolutions.

Idées reçues sur les maisons astrologiques.

Il arrive régulièrement que le métier soit représenté dans le thème tout entier. Les maisons VI, l’activité et la profession, la vocation (maison X) ne sont que des indicateurs.  Il en va de même pour la vie affective, un thème peut transpirer l’amour passion et les maisons V et VII être vides et l’élément « passion » être représentée par l’accumulation des indices passionnels additionnés aux valeurs Vénus-Pluton ou Vénus-Mars avec maîtrise sur l’ascendant ou maîtrise sur la V, VII ou X ou encore la XII si la passion dresse des difficultés.

Pour quelqu’un qui passera le plus clair de son temps à courir le monde la notion d’étranger et l’axe III-IX peut abonder.  La présence d’astres dans ces maisons astrologiques ne sont que des indices, cependant la maison contenant le maître de l’ascendant et le maître du MC sont les directions montrées par la boussole personnelle dont l’individu aura rapidement conscience !  Toute personne sera automatiquement attirée par la signification de la maison contenant le maître ascendant et celui du Milieu du Ciel.  Ils désignent les directions à suivre et celles-ci sont ressenties de manière innée…

Les maîtrises et les aspects sont plus révélateurs que la lecture simple de localisation d’astres dans les 12 maisons astrologiques.

L’ensemble du thème est un miroir de ce qu’un individu sera. Ce but englobe aussi bien dans sa réalisation personnelle que son chemin spirituel et des leçons qu’il aura tiré des expériences vécues.  Les transits sont des passerelles vers ces évolutions nécessaires et la digestion des évènements, les expériences différentes chez chacun dépend de l’équation : éducation, formatage, schémas parentaux et niveaux de consciences.

Durant la vie, le thème astrologique déploie ses ailes et prend ces dimensions maximales, les énergies qui s’y trouvent varient sans cesse et l’évolution est constante.

 

©Tous droits réservés, reproduction interdite

par Valérie Darmandy, le 2012/01/02 à 19:30

Poster un commentaire

Classé dans astrologie et culture, astrologie et sexualité, Astrologie Puteaux, astrologue, cours d'astrologie Ile-de-France, Maison astrologique, maisons angulaires, Maisons astrologiques, orbe, questions sur le libre-arbitre, schémas astrologiques Valérie Darmandy, symbolisme, transits astrologiques

Coluche, générosité et anticipation.

Cet artiste engagé grâce auquel des milliers de repas sont distribués vers les plus démunis aurait-il imaginé  le chemin de son idée lancée en Septembre 1985.

Michel Colucci dit Coluche est né sous le signe du Scorpion. Avec sa conjonction Mercure-Mars en Scorpion ouvrant un regard lucide sur le monde extérieur, l’artiste au franc-parler était un humouriste talentueux.  Ses aptitudes naturelles à éveiller l’opinion publique lui valurent dans la vraie vie des scènes cultes telles que le  mariage avec Thierry Le Luron ou sa candidature à la Présidence en 1981. Version grand écran, c’est aux côtés d’Agnès Soral qu’il s’illustre dans » Tchao Pantin »  dans un registre dramatique aux antipotes du burlesque papi Mouzo dans le Schmilblick.  Coluche nous a fait passer du rire aux larmes mais son nom demeure incontestablement associé aux Restos du Coeur.

Retour sur le thème natal de cet artiste généreux dont l’action s’est inscrite en faveur de la collectivité.

Source DN : Didier Geslain.

Afin de bien comprendre une carte astrologique il faut revenir aux bases.

La Lune souvent citée sur mon blog est incontestablement le luminaire ( satellite naturel de la Terre) dont l’influence est concrète et visible : phénomènes des marées, cycles de pontes des crabes, le monde végétal réagit aux fluctuations des cycles lunaires ( jardin, cultures) comment  l’humain se déroberait -il à ces influx lunaires cycliques.

L’emplacement de la Lune dans une carte astrologique fait référence au seuil de sensibilité du monde qui nous entoure et à la gestion de ce seuil de sensibilité.   Etre lucide à qui nous entoure et à la nature répond à notre niveau de conscience biensur aussi. La gamme de réceptivité peut aller de la simple intuition à un degré de médiumnité, une sorte d’état visionnaire où l’on capte ce qui irait avec « l’air du temps ».

Ce degré de lucidité n’est-il pas la graine du cheminement des idées.  La pensée possède un pouvoir créateur et on crée notre propre réalité selon nos dispositions mentales mais celles ci proviennent de multiples facteurs, éducation, expériences, niveau de conscience.

On associe souvent La lune  à l’imagination,  ou ne devrait-on plutôt parler de degré de réceptivité à l’environnement ? A méditer…

La Lune Poissons de Coluche avec sa capacité d’empathie s’est mêlée à sa vision aiguisée des réalités qui l’entouraient (Mercure-Mars : disposition vives d’esprit, célérité, perspicacité, argumentations, mots incisifs, vif pouvoir de réparti, aptitudes à la franchise, esprit mordant).

L’anticipation sur son époque est alimentée par son Uranus en I en Gémeaux qui se veut être une expression libre teintée de révolte le tout signé sous la trempe de Mercure/Mars en Scorpion, l’humour noir. (Mercure possède la maîtrise sur Uranus Gémeaux).

Uranus en I n’est pas sans évoquer la projection des idées dans un futur, le besoin d’anticiper les situations , on peut s’opposer aux idées de la majorité et instaurer les siennes quitte à se sentir à contre courant avec l’époque en cours. Uranus en I répondait aussi au tempérament de Serge Gainsbourg ( Uranus en I ), artiste insoumis, on se rappelle  la scène du billet de banque.  La nature insurrectionnelle d’Uranus revendique ses opinions, cet Uranus en I a sans doute orienté Coluche a tourner en dérision de nombreuses choses à commencer par son mariage avec Thierry Le Luron et sa candidature à l’élection Présidentielle en 1981.

Uranus en Gémeaux en I  est une position astrologique présente dans les thèmes astraux de millions de personnes nées durant le transit d’Uranus en Gémeaux. L’Uranus de Coluche a fonctionné avec les aspects aux planètes personnelles avec lesquels il était relié : le double quinconce entre Mars/Mercure 10°Scorpion  à Uranus 12° Gémeaux (2° d’orbe, voir degré précis d’orbe sur le schéma du thème).

Les aspects mineurs pouvant être rélégués au second plan d’une étude astrologique éclairent cependant certains points de la personnalité.

Le quinconce entre Uranus et la conjonction Mercure-Mars de Coluche a construit aussi sa personnalité : goût pour la polémique, en avance sur son temps, provocateur talentueux, par le quinconce il a voulu faire évoluer les situations.  Vu le le travail intérieur d’évolution que propose le quinconce  je considère le quinconce comme l’un des aspects « majeurs » dans sa catégorie  » aspects mineurs ». A observer le fruit des quinconces cet aspect est important dans une étude astrologique, essentiellement quand il relie des planètes au « pas rapide » ou une planète rapide et une lente, ou un maître de maison angulaire.

Un second aspect mineur le sesqui-carré 135° ( orbe de quelques minutes voir schéma) entre sa Lune Poissons et cette même conjonction Mercure-Mars.  La conjonction Mercure-Mars est nourrie par 2 aspects rangés dans la catégorie des aspects « mineurs » le quinconce à Uranus puis le sesqui-carré à sa Lune. Les aspects mineurs se formant entre planètes à vitesse rapide ( pas lunaire et pas de Mercure) personnalisent bien le tempérament, les dispositions innées depuis lesquelles partent les idées, projets et actions.

Les aspects mineurs dans le thème de Coluche entre Pluton et Saturne sont secondaires car la position astrologique de ces planètes lentes concernent des centaines de naissance à cette même période, aspect mineur générationnel.  Par contre l’aspect mineur de semi sextil 30° exact entre le Soleil natal de Coluche et Neptune en Balance, astre collectif concerne bien l’artiste. Les connexions d’un astre rapide à une planète transaturnienne (Uranus, Neptune, Pluton) peuvent orienter la personne  à oeuvrer pour la collectivité.

Appel à la générosité sous une Lune Poissons.

Le jour où Coluche lança l’appel sur Europe 1   le 26 Septembre 1985 le Soleil était sur le 3ème/4ème degré du signe de la Balance sur son Neptune natal 5° Balance et réactivait le demi-sextil Neptune-Soleil, l’ interaction d’un astre personnel sur un astre collectif.

La Lune transitait le signe du Poissons vraie résonance à la Lune Poissons de Coluche. Dans ce climat Neptunien, astre emblème de la solidarité, les Resto du Coeur naissaient.

Cette équation du thème personnel dans la dimension collective mériterait à lui tout seul un livre.  On peut dire que la portée d’un individu peut s’étendre au plan collectif lorsque les planètes collectives relient des planètes personnelles surtout sous l’effet des maîtrises.

Le quinconce de Coluche entre son Uranus en I  planète transaturnienne avec Mercure/Mars Scorpion planètes personnelles participe également à l’interférence du plan individuel sur le plan collectif.

La lune qui franchit entre 11° et 13° par jour attrape par sesqui-carré une seconde planète rapide, Mercure.  Le mélange est détonnant !

Une lune en Poissons, celle de l’empathie se marie à Mercure astre de communication dans le signe du scorpion et conjoint à Mars, l’aspect de sesqui-carré est celui d’une « angoisse », Coluche aurait senti ( Lune Poissons) en utilisant son Uranus en I, l’anticipation,  une situation anxiogène touchant l’air du temps, mettre en place une action pour endiguer les difficultés de certaines classes sociales en difficulté.

Sa Lune en Poissons occupe une place stratégique dans sa carte  car elle arrive à la fin d’une cuspide de maison et entre en conjonction avec la suivante. Profitons en pour ouvrir une petite parenthèse explicative sur les conjonctions des planètes à moins de 5° aux cuspides des maisons astrologiques.

Si l’on établit un thème astral par exemple pour le matin à plusieurs tranches horaires d’intervalle on va s’apercevoir que le Soleil franchit la ligne d’horizon la maison I et donne l’illusion que l’astre du jour monte vers la XII puis la XI et X vers 12h, en réalité ce sont les maisons qui descendent.

Dans le thème de Coluche, le cas de la conjonction aux cuspides se présente. La Lune est à 25° conjointe à la cuspide de la maison XII à 28° Poissons, la cuspide descend sur le Zodiaque sur le 29° puis entrera dans le Bélier, par son pas progressif la cuspide  fait « passer » la Lune de la XII vers la XI, pourtant la Lune est toujours en conjonction avec la cuspide. La Lune agit donc sur le plan terrestre avec les significateurs de la maison XII ( qu’elles que soient les domifications utilisées), la Lune est totalement imbibée des vertus de la XII car elle vient de séjourner une paire d’heures dans la maison XII.

Une maison XII , maison des exclusions, des minorités et des épreuves, dans le signe du Poissons, l’empathie aux populations minoritaires, la sensibilité aux causes humanitaires est assez représentée dans son thème. Le fait que la Lune soit dans cette maison invita l’artiste à avoir une sensibilité aux classes sociales en difficulté. Son engagement humain est aussi proposée par sa Vénus maître de I en Sagittaire. Dans l’astrologie le Sagittaire est un signe d’ouverture proposant une évolution des consciences. Par son Ascendant en Taureau, signe zodiacal en rapport avec l’oralité, la bouche, le fait de mastiquer, d’acquérir par l’ingestion, et cette Lune sensible à la collectivité ( la lune : la nourriture, les cellules familiales), Coluche a mis à profit ces potentiels astrologiques en faveur d’autrui.

Le thème natal de Coluche répond à celui d’une dimension importante car les maîtres de 2 maisons angulaires se retrouvent dans des maisons angulaires.  Vénus maître de sa I est en VII et Pluton maître de VII en IV, les angles sont occupés par des maîtrises d’angles créant un thème  puissant. La personnalité dispose d’un rayonnement et d’une certaine « ascendance » sur autrui. Ces maisons angulaires sont en effet magnétique et les énergies qui opèrent à l’intérieur gagnent en relief. L’action de Coluche résonne depuis 25 ans.

La Lune en Poissons est opposée à son propre maître Jupiter et a puisé pendant l’opposition de Jupiter quelques heures avant sa naissance tous les influx de Jupiter, cette opposition consommée ( désapplicante) donne une certaine légalisation à son action : la paternité des Restos, la loi Coluche,  l’aspect confère de l’amplitude, la multiplication des antennes relais des restos du coeur.  Derrière son idée de 1985 s’est construit tout un réseau tentaculaire.

La prise de conscience qu’il a eu est alimentée par l’aspect d’inquiétude généré par le sesqui-carré de la Lune à son Mercure/Mars. Son  idée de récolter de la nourriture pour la redistribuer a été entendue au-delà de son espérance.

Devenus une institution, les Restos du Coeur sont un parachute et une main tendue avec le phénomène de paupérisation qui gagne du terrain.

Aurait-il imaginé qu’aux abords de 2012 son idée née 25 ans auparavant  serait à notre époque tant d’actualité !

Dans un contexte économique bien difficile où la notion de solidarité commence à émerger, saluons l’idée de cet artiste précurseur et généreux.

Un grand Merci Coluche !

Tous droits réservés. Reproduction interdite.

par Valérie Darmandy, le 2011/12/11 à 18:18.

 

Poster un commentaire

Classé dans Aspects mineurs en astrologie, astrologie et culture, Astrologie Puteaux, astrologue, Coluche, la lune en astrologie, Langage astral, Lune Poissons, Maison astrologique, orbe, quinconce, symbolisme, Uranus

La série schémas astrologiques par Valérie n°1

Ici s’amorce une série de petites séquences astrologiques illustrées ayant pour objectif de visualiser la formation de configurations astrologiques : aspects majeurs, mineurs, explications des orbes, activations et désactivations des aspects, l’échelle de valeurs des aspects avec leurs arguments astrologiques.  Les schémas concerneront plusieurs niveaux de complexités.

___________

Schéma N°1 – Trigone équilatéral

Niveau : intermédiaire.

Désactivation d’un trigone équilatéral, ici en triplicité de Terre, Taureau, Vierge, Capricorne. Le schéma du jour  » le trigone équilatéral » est une figure astrologique en cours actuellement dans le ciel.

La désactivation a eu lieu progressivement les jours précédents. Il subsiste le trigone Vénus-Mars.

Explications :

L’orbe est obsolète entre Jupiter Taureau et Mars Vierge= +10° du trigone, l’orbe est aussi trop large entre Jupiter et Vénus Capricorne.

Un trigone lorsqu’il ferme la figure – le grand triangle- peut étirer son orbe de 120° habituellement avec +/- 8°, à 1° ou 2° d’orbe de part et d’autre.

Orbe obsolète entre Jupiter Taureau et Mars Vierge. +10° du trigone, l’orbe est également trop large entre Jupiter et Vénus Capricorne.

Le trigone lorsqu’il referme une figure -triangle- étire l’orbe de 8° à 1° ou 2° d’orbe.

Schéma des configurations du 25 Décembre 2011 pour 0h GMT.( positions éphémérides).

Trigone Lune-Soleil Capricorne (nouvelle Lune) Jupiter Taureau. Lune trigone Jupiter 2° d’orbe.  Les luminaires conjoints à Pluton trigone Jupiter.  Soleil carré Uranus.

Carré en train de se désactiver entre Vénus et Jupiter ( fin d’orbe 5°) cependant le carré était important jusqu’à sa désactivation car Jupiter était pris dans le carré à son maître ( Vénus).

 

©Tous droits réservés.Reproduction interdite.

par Valérie Darmandy, le 2011/12/08 à 23:08

Poster un commentaire

Classé dans Astrologie Puteaux, dimensions du thème, Langage astral, schémas astrologiques Valérie Darmandy

Réponse sur les signes du Zodiaque décalés

Article de Janvier 2011 en réponse à la sempiternelle polémique  » les signes sont décalés ».

___________

Jamais l’astrologie n’aura autant nourri la toile en si peu de temps, que durant ces derniers jours.
Absence manifeste de connaissance du sujet traité, ces oppositions astrologues/astronomes nous sont resservies par cycles. Aujourd’hui grâce à ce réchauffé et fausse “nouvelle découverte” la communauté astrologique se fait entendre.  Associé à ce buzz,l’amalgamehoroscope/astrologie nuit à l’astrologie mal définie auprès du grand public. Il s’agit avant tout d’un problème de communication et de lacunes en matière de définition.
L’astrologie ne repose pas sur un système de croyance, ni de foi, pas plus que l’on ne s’improvise pas astrologue .

La discipline demande de longues années d’étude, d’observation et d’investigation et n’en déplaise à certains, l’astrologie fait partie du patrimoine.

Il est important d’intégrer sa notion culturelle  auprès d’un public ayant comme représentation de l’astrologie :  l’horoscope !

*Loin de l’effet barnum «  lieux communs et vague descriptif s’adaptant à tout le monde… », l’astrologie repose sur l’interprétation d’un langage, délivrant des analyses précises sur le contexte environnemental et la coloration tempéramentale d’une structure natale.

*« Concrètement le langage astrologique est expérimenté au sein de mes cours d’astrologie ( Hauts de Seine) en toute objectivité, en d’autres termes : les personnes face à une carte du ciel reconstituent l’environnement de l’individu, son tempérament, son potentiel, sans avoir  l’identité du sujet étudié».

Concernant la confusion régnante depuis quelques jours à propos du Zodiaque qui serait décalé…Ouvrez des livres d’astrologie ( et pas d’horoscope ) , vous y lirez la célèbre précession des équinoxes, base incontournable de l’étude de l’histoire de l’astrologie.

L’astrologie sidérale utilise un décalage, appelé  Ayanamsa ramenant les positions planétaires de 23° en arrière.

Or, en ASTROLOGIE  TROPIQUE  nous travaillons sur une représentation du Zodiaque d’après les saisons et un système géocentrique, en d’autres termes  depuis la terre à une latitude et longitude précise et un moment précis  :  lieu de naissance ( longitude/latitude) et heure. Un ciel natal serait en quelque sorte une photographie de votre ciel depuis la terre.

Donc, aucun changement sur les signes du Zodiaque Tropique ! Bien que l’astrologie ne se résume pas à votre signe solaire! ( HOROSCOPE)

La pléthore d’articles largement relayée invite la communauté astrologique à clarifier et hisser des explications vers le grand public.

Cette soudaine actualité reveillant un vieux et sempiternel débat, soulève le vrai problème de fond…à mon sens l’astrologie mérite d’être  redéfinie afin de ne plus l’associer à l’horoscope… en définitive tout ceci n’est il pas un problème de « terme » ?

Elle suscite de virulentes réactions du fait que l’image d’une croyance y est solidement associée.  Cette méprise est le combat des astrologues d’hier et d’aujourd’hui.  Il est dommage que les consciences passent à coté de la définition de l’astrologie, de son étendue inhérente à l’histoire des civilisations, leurs évolutions,  à la géographie (  latitudes-longitudes ) aux formules de mathématiques pour élaborer des ciels et à la culture. ( nombreuses traces de l’astrologie dans le patrimoine).

L’astrologie noble discipline  bien méconnue du public.

Communiquer, redéfinir son identité en émergeant sa dimension , reste l’objectif fondamental.

Janvier2011©Valérie Darmandy.

Poster un commentaire

Classé dans Astrologie Puteaux, astrologue, Communication et astrologie, effet barnum, horoscope, Langage astral, précession des équinoxes, zodiaque, zodiaque tropique

Dimensions du thème natal.

Niveau du cours :  avancé.

Comment identifier les dimensions d’un thème natal ?

Discerner le relief et dénivelé d’un thème tient de la localisation des astres à des endroits précis et ceci quelque soient leurs états célestes.

Les planètes proches des 4 maisons angulaires ont la particularité de dominer la structure à laquelle elles sont rattachées et d’imprégner le secteur de vie ( maison) de leur signature planétaire.

– la planète la plus saillante est une planète maîtrisant un angle et se retrouvant dans un autre angle du thème natal. Exemple : Maître de X en I, maître de VII en I natale, maître de VII en IV et ainsi de suite sur les 4 maisons angulaires. On part d’un point de départ : dispositions de départ, les origines, les causes  et on va vers un point d’arrivée : les conséquences, les fruits, les aboutissements.  C’est la maison I qui réceptionne et assimile la structure de la X.

– la présence de planète(s) dans les angles, I,X,VII et IV.  Les angulaires sont en analogies avec le Bélier, (I), Capricorne(X), Balance(VII) et Cancer (IV), les 4 signes cardinaux. Ces maisons angulaires agissent comme des lieux magnétiques, tout se qui se trouve près de la zone de l’angulaire prend de la dimension. Il est même courant qu’une planète angulaire « signe  » un trait de caractère, une caractéristique reconnaissable ou identifiable par l’entourage extérieur. La maison VII agit également en zone de projection de notre image, les autres nous voient selon l’état de notre maison VII.

– lorsque le maître ascendant se trouve sur un angle. Lorsque les planètes maîtrisant l’Ascendant natal sont transaturniennes ( les ascendants Scorpion, Verseau, Poissons) il est conseiller de prendre aussi la planète maîtresse dans le système septénaire car sa vitesse plus rapide sur le Zodiaque personnalise le thème natal. Pour le Poissons, prendre Jupiter, le Verseau prendre Saturne, pour le Scorpion prendre Mars.  L’action individuelle s’analysera en étudiant la planète la plus rapide et l’éventuelle interférence sur le plan collectif sera analysée selon la planète lente qui n’est pas à négliger dans l’équation du plan individuel sur le plan collectif.

– les planètes en conjonction aux cuspides -4°de chaque maison acquièrent une force supplémentaire aux planètes placées au milieu de la maison. Le thème de Claude François en est une illustration, puisqu’il est né au moment où de nombreuses  planètes se présentent chacune à l’entrée d’une cuspide. Parmi la conjonction de ses planètes aux cuspides, dans son thème,  3 cuspides de maisons angulaires sur 4 sont occupées par des planètes.

– la présence de réciprocité mutuelle lorsqu’elle reliée par un aspect ( quelque soit l’aspect).  Vénus en Poissons et Neptune en Balance.

– un trigone équilatéral parfait , c’est à dire dans les mêmes éléments ( terre, eau, feu, air).  Le trigone équilatéral peut se jouer entre signes d’éléments différents si l’un des aspects est à la fin d’un signe et un autre en début de signe.

Actuellement début Décembre 2011 se forme dans le ciel astrologique un trigone équilatéral entre Vénus-Pluton-Jupiter et Mars en triplicité de terre. Pour ce trigone l’aspect se forme dans des signes de même élément : la terre.

Les orbes pour le trigone sont de 8° sauf pour le trigone équilatéral puisqu’il ferme la figure entière l’orbe peut être étendue à 2° d’orbe ou 3°. Il réalise une figure et acquiert ainsi un rayonnement particulier.

Pour les autres trigones ne formant aucun dessin, l’orbe est classique, 8° et priorité aux trigones appliquants devant les trigones séparants.

Les reliefs dans le thème viennent en priorité des angulaires occupées, leurs énergies tirent le thème et composent l’ossature du thème, arrive de suite derrière les réciprocités mutuelles, les trigones équilatéraux.   Le thème peut contenir plusieurs niveaux, deux, trois ou quatre, tous issus du tissu astral construit par les 10 corps célestes : les 2 luminaires et les 8 planètes.

Plusieurs figures se présentent : lorsque la majorité des 10 corps célestes se trouve dans les angles, le thème fait apparaître au simple coup d’oeil deux dimensions distinctes, le premier plan est occupé par la majorité des astres devenant angulaires puis le second plan dans lequel gravitent les astres ayant moins de puissance on peut distinguer d’autres dimensions en arrière plan, des planètes qui par leurs états célestes ou maîtrises ont bien moins de relief.

Certains thèmes affiche les 10 corps célestes éparpillées sur plusieurs niveaux qu’il faudra trier et classer sur des échelles de valeur.

La transmission de lumière utilisée en astrologie horaire est valable dans les thèmes nataux, elle fait intervenir une troisième planète s’incorporant au milieu de deux autres. Le « pas rapide » lunaire et met l’accent sur la planète quittée par la lune et celle rejoint par la Lune. Il s’agit d’un système de désactivation d’aspect et d’application au suivant.

La Lune sert de pont en relayant les énergies des deux planètes qui généralement encadrent le luminaire.

Ceci expliquant l’influence de la Lune lorsqu’elle se trouve voisine d’une planète loin pourtant de l’orbe de conjonction.  Dans le thème natal, la conjonction qui se défait avec la Lune vient d’être assimilée psychologiquement par la personne. Pour la conjonction appliquante , de la Lune à une planète, prévoir jusqu’à 10° surtout si c’est la rencontre astrologique entre la planète et le luminaire se produit dans les angles ou si la Lune a une place privilégiée dans le thème natal si elle est maître d’un angle, Ascendant ou Descendant Cancer, Mc ou Fc du ciel en Cancer.

La conjonction appliquante ou conjonction tout court de la Lune à une planète désigne ce que la personne va devoir « assimiler » apprendre, c’est la raison pour laquelle les conjonctions aux luminaires ( Soleil aussi) sont très importantes dans le thème, la maison dans laquelle se déroule une conjonction a une luminaire souligne  » la maison ».

Les formes des thèmes astrologiques.

Il existe des thèmes avec un stellium, en forme de bouquet, en sceau ou carte natale totalement orientée à l’orient ou à l’occident. Les formes sont une autre donnée à ne pas confondre avec l’identification du relief d’un thème.

Les structures prêtes à accueillir. 

Les thèmes nataux marchent avec le collectif, le thème des personnes que nous croisons tous les jours, entre tous ces thèmes c’est un peu comme des rouages, ils s’imbriquent entre eux roulent plus ou moins bien ou parfois coinçent lorsque le feeling ne se fait pas. Ces antipathies spontanées difficiles à expliquer sont dans un premier temps instinctives, sans raison valable.  Dans certains thèmes nataux on remarque des structures ( aspects)  incomplètes, elles sont ouvertes prêtes à réceptionner les aspects d’autrui qui vont venir compléter le dessin de la structure.  Ce mode d’imbrication entre les thèmes est monnaie courante dans les rapports de thème : synastrie.

Les aspects qui restent « ouverts » sont importants dans l’expérience de vie. Ils attendent le signal de transits ou agissent en mode « réceptacles » dès qu’ils entrent en contact avec des thèmes possédant le « puzzle manquant ».

Je voudrais parler d’un point, celui de la profession. Celle-ci est visible dans l’ensemble du thème et non simplement sur des éléments isolés identifiés dans la maison VI le travail, ou la X la carrière.  Lorsque le métier est une vocation : artiste, musicien, comédien, architecte, n’importe quelle vocation, celle-ci transpire dans tout le thème.

Le métier qui colle à la peau d’une personne va se lire dans sa maison I ou dans la maison VII ( la projection de sa propre image vers les autres), ou dans le maitre ascendant natal, il se retrouve en quantité abondante dans divers lieux du thème.

Le thème astrologique est vivant à nous de sentir son pouls.

par Valérie Darmandy, le 2011/12/01

Tous droits réservés. Reproduction interdite.

2 Commentaires

Classé dans amour et relations, astrologie et culture, Astrologie Puteaux, cours d'astrologie Ile-de-France, la synastrie, Langage astral, Maison astrologique, maisons angulaires, synastrie

Les maisons en astrologie – schéma

schéma des maisons angulaires I, X,VII et IV, succédentes II, V,VIII,XI cadentes III, VI, IX et XII avec le champ des orbes. Conjonction d’une planète près d’une cuspide.

par Valérie Darmandy, le 2011/12/01 à 21:23

Poster un commentaire

Classé dans Astrologie Puteaux, astrologue, Maison astrologique, maisons angulaires, orbe, schémas astrologiques Valérie Darmandy

Astrologie Puteaux. Transits et multiples dimensions.

Article issu du programme d’astrologie cours aux centres culturels de la municipalité de Puteaux.» Cours spécial transits ». Niveau élevé.

Objectif des cours d’astrologie : fluidité dans la lecture d’un thème, aisance, synthèse d’une analyse astrologique.

Les transits et les dimensions multiples.
Ils sont des passerelles pour aller d’un état vers un autre. Les transits proposent des opportunités à saisir, une confrontation à des situations, des prises de conscience. Ils activent et désactivent des climats et éclairent les conséquences comme les causes. La portée d’un transit se mesure avec le temps. Les expériences désagréables sous les
transits d’aujourd’hui deviendront peut-être vos richesses de demain.

Le transit direct.
Continuellement, plusieurs transits gravitent en aspectant diverses zones du thème natal. On observe volontiers que chacun n’insuffle pas la même dynamique. Les structures natales sont ainsi traversées de manière aléatoire par un, deux, trois ou plusieurs transits simultanés. Il est impossible de parler des transits sans faire un rappel sur les règles des aspects. Ils sont appelés transits directs par la conjonction ou transits par aspects. Les aspects majeurs : 180° opposition, 90° carré,120° trigone, 60°sextil, 150° quinconce et aspects mineurs : sesqui-carré 135° , semi-carré, 45°, le quintile 72°, le biquintile 144°, le tri-décile, 108°, le septile 51°26’ ou le Bi-Septile 102°51’. Les aspects majeurs doivent serrer au maximum les orbes : orbes maximales 8° d’orbe pour un trigone, 5° pour un carré appliquant, 4° pour le sextil et 8° pour l’opposition excepté 10°
avec une opposition d’une planète moyenne ou lente vers des luminaires lorsque ce sont les luminaires qui appliquent. Les aspects appliquants ont une énergie plus puissante que les aspects séparants. Les aspects mineurs doivent être pris sans orbe ou a moins de 1° degré d’orbe. Ces aspects mineurs proposent des informations non négligeables. Le quinconce normalement classé parmi les aspects mineurs, vaudrait pourtant autant
qu’un aspect majeur. Cliquez ici pour lire l’article astrologique sur Jean-Luc Lahaye l’homme aux 5 quinconces. 

Concernant les orbes on peut les étendre à des degrés supplémentaires lorsque les planètes se lèvent, se couchent ou culminent. Les planètes franchissent alors les angularités quelques minutes avant la naissance et sont des énergies « assimilées, absorbées » Ces astres sont alors en angularités dépassées et très actifs. C’est la raison pour laquelle les planètes placées en fin des maisons XII, IX, VI et III sont importantes.

Les aspects représentent les situations de confort, d’inconfort, de bataille, challenge, mais en aucun cas ils sont les signatures de la défaite ou du succès ! Ils expliquent par quel moyen une personne peut parvenir à son objectif, est ce par les facilités ou au prix d’efforts. Une fois bien assimilé le quinconce 150° peut aboutir aux résultats produits par un léger trigone 120°ou un sextil 60°. Le trigone fait référence à une situation acquise, confortable donc stimulant peu le désir d’amélioration. Le sextil va dans le sens d’une évolution, d’une régularité faites d’étapes constructives. Le quinconce oblige à s’améliorer, à prendre appuis sur des talons d’achille pour les corriger et évoluer. Le travail intérieur que demande le quinconce est souvent long et va obliger la personne à utiliser les autres aspects reliés à l’aspect du quinconce et même dans tout le reste de son thème ! Avec un thème bardé d’aspects difficiles une personne peut atteindre le même objectif qu’une autre disposant d’aspects favorables, à la grande différence qu’elle aura fourni beaucoup d’efforts pour y parvenir. La notion de lutte ressort beaucoup des aspects de tension. Quant à l’expérience et la richesse intérieure, il apparaît clairement que les aspects difficiles offrent une expérience de vie que les aspects relaxants ne proposeront pas toujours. Par conséquent, il n’existe pas de mauvais thème ni de bon thème, juste un mode d’emploi différent du chemin de la vie!

Ensuite il ne faut pas perdre de vue que les aspects quels qu’ils soient ne fonctionnent pas isolément, l’un se sert de l’autre pour être résolu. Par exemple, une personne ayant au natal une opposition d’Uranus à Mercure avec un sextil de Mercure à Jupiter, va utiliser son sextil Jupiter-Mercure pour résoudre l’opposition de Mercure à son Uranus.

Dans ce contexte d’aspects imbriqués le transit en astrologie va agir sur l’articulation de l’aspect initial ( trigone, carré, quinconce, sesqui-carré etc) et pas se limiter à agir sur la planète qui reçoit le passage planétaire. La planète transitée réceptionne la planète transitante. Exemple, Vénus ( planète transitée) à 1° Taureau va recevoir début Décembre 2011 Jupiter ( planète transitante) qui arrivera à 1° Taureau mais derrière ce contact, c’est toute une structure qui va s’éveiller.Des forces s’éveillent de ce contact qui sont de la nature personnalisée =planète transitée + planète transitante + la signification des maisons maîtrisées par la transitée et la transitante. Un seul transit en direct éveille de multiples données. Le mode d’emploi du transit est vécu selon l’état initial de la planète transitée : ses aspects nataux et son état céleste natal ( dignité, exil, exaltation, chute). Quant à l’effet du transit lui même, il agit selon l’état  terrestre c’est à dire la domification = les maîtrises des maisons natales des astres transités et transitants.

Comment repérer un transit important ?

Lorsqu’il remplit une ou plusieurs conditions :

– la durée du transit.

– à la vitesse de la planète qui transite. Si celle-ci est stationnaire la planète en transit doit interpeller. La planète peut se mettre en boucle en naviguant simplement sur un décan (10 degrés) comme c’est le cas actuellement pour Jupiter début Taureau depuis Juin 2011 qui tourne en boucle sur les 9 premiers degrés du Taureau jusqu’en Mars 2012. Ce phénomène classique pendant les rétrogradations souligne une zone sensible pendant ces 9 mois.

– fondamental, lorsque l’astre gravite sur une structure proéminente du thème natal : voir les différentes dimensions du thème natal.

– lorsqu’il est escorté par des transits allant dans le même sens : faisceaux de concordances.

– lorsque le plan émotionnel est pris dans le transit.

Plusieurs conditions réunies augmentent considérablement la portée d’un transit.

Différentes dimensions du thème natal.

L’étude d’un transit en astrologie nécessite au préalable de distinguer les différents niveaux du thème natal. Une carte natale astrologique est comparable aux cartes en relief avec ses dénivelés, les aspects et les planètes ne sont pas placés au même niveau ! Certaines structures sont en relief et tout transit majeur dessus sera prégnant. Les structures sont interdépendantes les unes des autres, il serait une erreur d’extraire un aspect du reste du thème et vouloir l’analyser. La réussite de l’analyse astrologique nécessite de tenir compte de ces multiples dimensions. Si on met de coté ce paramètre on va analyser un transit important alors qu’il passera inaperçu et on s’étonnera de la force d’un transit car on avait pas cerner le niveau où se situait l’aspect.

Vous l’avez compris, le thème est encombré de transits et il faut dégager les aspects en procédant par logique. Au milieu de plusieurs transits concomitants, un transit se hisse du lot parce qu’il remplit plusieurs conditions citées plus haut ou simplement parce qu’il gravite sur un point saillant du thème. Il faut l’analyser en priorité car son rayonnement n’est pas anodin. Il peut occulter l’effet des transits annexes en cours si ces derniers sillonnent sur des axes secondaires du thème mais si d’autres transits stimulent aussi des points en reliefs, le transit dominant va les »rejoindre dans le même sens ». Sous ces conditions astrologiques la situation présente toutes les dispositions pour avoir de l’envergure.

Prudence et observation rigoureuse sont demandées pendant les études de transit. Il est utile d’identifier si cet effet de cumul intervient et de cerner la dimension des structures touchées.
C’est toujours du cas par cas sur chaque thème. Il arrive aussi que des transits majeurs soient ex-aequo, on parvient en procédant par un système de tri à voir qu’un transit domine très légèrement l’autre.

Les questions devant les transits.
Devant l’analyse de transits, les questions doivent monter : sur quels niveaux du thème arrivent les transits ? La lune, la gamme des émotions, symbole de réceptivité, sensibilité est elle le maître ascendant transité ? Quels autres transits reçoit la Lune pendant des transits majeurs ? La planète transitée est elle férale ? Le cas d’une planète férale réceptionnant des transits est intéressant.Sans aspect, la planète isolée, est donc au natal privée d’outils. La personne qui reçoit un transit sur une planète férale ne sait pas comment l’utiliser car il n y a pas d’outils au natal mis à sa disposition ! L’outil ponctuel devient le transit stimulant la planète férale.
Pour comprendre dans quel climat une personne peut traverser un transit sur une férale, il faut aller chercher du côté du maître Ascendant natal, observer la Lune pour le plan émotionnel, Mercure pour le raisonnement et surtout l’état initial ( aspects, état céleste) de la planète qui transite la férale.

Transits prioritaires
Un travail peu négligeable dans l’analyse consiste à cerner le seuil de sensibilité de la personne. Il va de soi que l’intensité d’un transit sera reçue différemment selon qu’il existe au natal une conjonction lune- Neptune ou une Lune au trigone de Saturne. L’émotivité et surtout sa gestion interfère dans le vécu d’un transit lent. Le contrôle souvent proposé par Saturne est tout aussi intéressant. De solides aspects nataux de Saturne ou un bon soutien de Saturne tandis que d’autres transits chahutent l’existence, aide la personne à mieux traverser la situation.

L’analyse des transits conjointe avec le niveau de sensibilité aide à cerner la portée émotionnelle du dit transit. Dans l’ordre des priorités, un transit d’une lente passant sur le Maître ascendant possède une influence particulièrement. Il fait partie des transits prioritaires et invite instinctivement la personne à utiliser le courant porté par la planète maîtresse d’ascendant dans son état initial. Un transit sur le maître de I donne l’occasion de se repositionner pour un nouveau cycle. La personne peut l’utiliser ou le vivre en mode « subi », ceci dépend à la structure globale du thème. Les 4 éléments éclairent sur l’état réceptif ( signes féminins) et émetteur (signes masculins), un mode passif ou actif. Les aspects sont les OUTILS dont la personne va se servir. Imaginez un transit rejoignant un trigone natal en signe de feu , la personne
n’aura pas la même réaction si ce trigone était formé en signe d’eau. On peut considérer comme transits prioritaires aussi ceux entrant au contact des planètes dans lesquelles le maître d’une planète est inclus dans l’aspect, exemple sur le thème natal du pâtissier Gaston Lenôtre. Son transit de 1971 remplit plusieurs conditions de priorité.

Au natal Neptune et Jupiter en Lion au sextil de leur maitre Soleil angulaire en I. Le sextil unit les planètes et leur maître. Le soleil maîtrise la conjonction Jupiter-Neptune par le Lion. Le pâtissier ouvrit son école Lenôtre à Plaisir en 1971 lorsque Jupiter transitait en Sagittaire et atteignait la planète maîtresse du Jupiter natal, c’est à dire, lorsque Jupiter s’opposera à son Soleil Gémeaux. Le transit est très prioritaire car Mercure maître ascendant est pris dans le transit ! Jupiter faisait en 1971 un trigone au Jupiter-Neptune nataux en Lion et réveillait la structure initiale. Quelques années après ce transit de Jupiter en Sagittaire, on remarque que c’est au tour de Neptune de rejoindre son opposition Soleil natal en Gémeaux. Un second transit prioritaire se produisait quand Neptune montait à l’opposition de son Soleil (dont il est le maître au natal !) Pendant ces 5 années, jusqu’en début 1976 Neptune retrouvait son « maître natal, le Soleil » par l’opposition. Cette période correspond au développement de son art gustatif.

Remarque dans le thème natal de Gaston Lenôtre : angularité dépassée de Vénus en dignité Taureau. La planète se trouve en conjonction avec la cuspide de I à distance de 9 degrés de la cuspide. A raison de 4 minutes par degré, l’ascendant était passé sur Vénus en dignité 36 minutes avant sa naissance. Ces angularités dépassées imprègnent le tempérament des
personnes. Ici Vénus en dignité, le plaisir des papilles gustatives et l’importance des sens.

Les transits aspectant les luminaires par opposition comme on vient de le voir avec Lenôtre, ou par transit direct correspondent à des périodes phares. Les luminaires ont-ils des maîtrises sur des maisons angulaires? ou la maîtrise d’une maison où se trouve le maître de I au natal ? Le maître de la maison transitée contient-il un stellium (amas planétaire)?
Un transit d’une lente sur un luminaire qui serait maître de l’ascendant est un transit majeur car il remplit des conditions combinées : maître ascendant + luminaire. Lorsque les transits d’Uranus, Neptune et Pluton atteignent des planètes natales aspectées par les maitres ascendants maîtrisés au départ par les transaturniennes ;Uranus, Neptune, Pluton.Il peut être question d’un climat personnel dépendant de facteurs collectifs. Les transits directs par conjonction et par opposition sont les plus percutants. Les transits par carrés sont pleinement ressentis.

Entrée dans les orbes. Palier graduel du transit.
Dans le transit direct. Les transits de Saturne et des transaturniennes, Uranus, Neptune, Pluton, opèrent bien sur le plan du ressenti. Ils marquent leurs « griffes » dès l’entrée de l’astre dans le champ de l’orbe de la planète réceptrice. On peut parler d’effets de pré-transit, période dans laquelle s’enclenche la phase de préparation de situation(s) ou
d’évènement(s). Cette phase est transitoire et peut être vécue comme un moment où quelque chose couve, la situation dans laquelle on se trouvait jusque là n’a plus la même saveur. Les degrés composant l’orbe sont les plus intéressants à étudier en matière de transit direct. On considère qu’à partir de 5° d’orbe toute planète lente arrivant dans les parages de l’astre natal installe une modification intérieure . Ce signal intérieur est reçu
par l’individu mais curieusement il est également reçu par l’entourage extérieur. La modification qui s’en suit est progressive et n’est pas une simple vue de l’esprit puisque le plan relationnel, la communication, le rythme s’en trouvent peu à peu modifiés. Un seul transit amène rarement un évènement. Un transit prioritaire qui se positionne peut « attendre » l’effet de groupe des autres transits pour concrétiser un évènement. Des transits tels que Pluton et Neptune attendent souvent le positionnement de Saturne dans un autre coin du thème, pour « concrétiser » la situation. Jupiter entre en jeu en donnant du volume aux situations et pas toujours dans le bon sens lorsque Jupiter natal est dissonant. Dans le thème de l’empoisonneuse Marie Besnard, sa conjonction Jupiter Soleil en Lion est dissonante, on peut y interpréter une notoriété. Cette célébrité s’est réveillée pour ses actes répréhensibles sous le jeu d’activation de transits et notamment du direct de Pluton à 19° Lion sur son Jupiter natal en 1949, année de son inculpation. Cette année là, Marie Besnard est devenue célèbre – conjonction dissonante Jupiter 20° Lion Soleil 23°en Lion- pour avoir empoisonné.

La progression lente de la planète sur chaque degré d’orbe et le jeu des rétrogradations couvrent une période assez large pendant laquelle d’autres transits de vitesse moyenne vont venir se greffer toujours pareil dans des orbes. Chaque degré franchi correspond à une échelle supplémentaire d’intensité. Lorsque l’astre progresse d’un degré des mini étapes psychologiques sont franchies, des variations sont ressenties par rapport à la situation en cours. 4° ou 3° d’orbe avant la planète natale sont suffisants pour être pleinement ressenti. Tout dépend aussi de ce fameux niveau de perception inclus dans la structure natale. Evidemment aucune structure natale va recevoir les transits de la même façon !

Je fais une parenthèse ici sur le transit particulier d’Uranus qui peut s’avérer redoutable dans sa façon de frapper. Il y a des possibilités qu’Uranus n’amène rien bien qu’il ait déjà franchi toute l’orbe ! Il arrive qu’Uranus se trouve en conjonction exacte au degré près de
l’astre natal et rien ne se produise , excepté une tension perceptible ou une impatience inhabituelle. La façon de frapper d’Uranus est soudaine. Il faudra surveiller le reste des transits car Uranus fait partie des planètes attendant d’autres transits concomitants pour foudroyer. Certaines personnes ressentent l’arrivée des planètes lentes sur les natales bien avant l’entrée dans les orbes. Ce qui est intéressant ce sont les témoignages de ceux qui ignorent les rouages de l’astrologie et se sentent aux portes d’un changement. Sans le savoir ils se préparent à recevoir des transits !

Déclencheur.
Lorsque dans le thème natal plusieurs transits lents sont en place, les planètes les plus rapides déclenchent la situation ou l’évènement. Mars sert souvent de facteur déclencheur avec la Lune, la plus rapide, qui en cas d’évènement précis vient se caler le jour J dans un axe particulièrement sensible. Une même situation est souvent
installée par plusieurs transits.

La sortie des orbes.
Normalement les transits se relayent puisque lorsqu’un carré achève d’aspecter un astre natal, va s’ensuivre une opposition avec un autre astre natal et quand celle-ci sera désactivée, un transit direct passera par exemple sur un maître de VII et ainsi de suite. Concernant la sortie des orbes, je fais référence ici aux transits prioritaires ressemblant
les conditions décrites plus haut dans l’article. Ces transits directs ou par oppositions sont particulièrement puissants. Le départ progressif des planètes de l’orbe se ressent absolument de la même façon que l’entrée dans l’orbe. La sortie des orbes d’un transit de Saturne est quasi-physique, elle correspond à la fin d’une sensation d’être à l’étroit ou d’un poids qui s’enlève. Parfois il faut patienter jusqu’à 1 ou 2° d’orbe après l’orbe de 5° pour sentir la fin complète de l’influence d’un transit de Saturne. L’influence d’Uranus avec son énergie verticale peut prendre fin immédiatement dès la sortie de l’orbe. La sortie d’orbe d’Uranus peut être comparable à une sensation d’épuisement et même une impression de chute après être monté dans une énergie tourbillonnante. On peut se sentir « essoré ». On sort des turbulences.

Pluton en sortant de l’orbe libère la planète qu’il avait kidnappé. Cette dernière redevient  visible. Le rapt d’Hadès prend fin, il restitue « transformé » ce qu’il avait enlevé. La mort d’une étape de l’existence est un classique sous les transits de Pluton avec son action d’invisibilité faisant « disparaître » les situations ou les êtres. La confrontation avec la
mort peut être symbolique ou réelle ( cas de décès). Attention à ne pas donner uniquement à Pluton la paternité de tels évènements. Des évènements radicaux résultent toujours d’un effet » combiné » de transits et pas d’un seul ! Excepté si ce transit coïncide avec un engagement mystique, le dégagement de Neptune en transit direct rend la clarté et augmente l’aisance et abaisse le niveau de réceptivité. Les situations se simplifient, le rythme s’accélère. La nature « Eau » de l’astre cesse de ralentir et diluer tous les astres avec lesquels il était en contact

Le balayage dans le thème natal est omniprésent entre les aspects majeurs et mineurs. Il arrive cependant d’observer des thèmes nataux présentant momentanément peu de transits « majeurs ». Les planètes lentes dans le ciel sont en chemin et les orbes ne sont pas atteintes. Le potentiel optimal de réalisation et les expériences ne sont pas encore au rendez-vous ! L’absence d’évènement s’explique par une carence de transits majeurs sur
les proéminences du thème. La personne vit avec le climat installé par « les derniers » transits et rien de nouveau ne s’est enclenché depuis.
Les transits placent face à des situations, parfois ils amènent des difficultés et en simultané les clefs pour les résoudre. Cependant la solution se profile à l’horizon souvent à la fin de la période de la 2ème rétrogradation. Le 3ème passage agit en période libératoire , une visibilité se dégage, la personnalité peut accoucher de quelque chose à la fin de l’expérience des transit(s).
La période de la sortie des orbes. Elle coïncide avec le règlement d’une situation ou son échéance, un aboutissement, parfois une nouvelle étape dans la vie. La sortie des orbes est vécue comme une sorte de nettoyage en profondeur des résidus amenés par l’expérience du transit. L’élimination des scories se poursuit jusqu’à la sortie totale de la planète dans les orbes. Les personnes ayant des carrés ou quinconces peuvent être plus réceptives que les autres pendant cette période de dégagement. Celui-ci se fait graduellement mais rapidement car le transit est désactivé. Cette étape de post transit s’étend de quelques jours à quelques semaines après la désactivation du transit dans l’orbe.

Durant cette phase particulière les personnes continuent de percevoir la rémanence du transit.

Le mental et la communication.
La communication orale et écrite, représentée par Mercure et l’axe III, est un des points centraux de l’existence. La qualité du quotidien dépend de la façon de communiquer. Il est logique que l’information brouillée, empreinte de quiproquos ou impulsive occasionne des réactions. Les mots et le ton – donc l’énergie émise pendant la communication – ont une portée majeure. Ils répondent à l’état de Mercure qui lui aussi
au cours de l’existence, reçoit des transits. La maison IX par exemple porte sur le plan de l’évolution. Un transit sur le maître de IX
pourrait avoir peu d’effet sur le plan concret ? Au contraire…

Cette maison liée aux grands voyages éclaire sur la position d’une personne vis-à-vis de la philosophique, théosophie et toutes les dimensions spirituelles. Des transits sur le maître de IX ou le maître de III -axe des pensées et des dispositions du mental- peuvent avoir une portée étendue, pas sur le moment, mais ultérieurement. Ces transits majeurs
sur Mercure, le maître de IX et même le maître de III agissent en profondeur et sembleraient être les plus insidieux. Assez imperceptibles, ils laminent de fond en comble la façon de penser, de raisonner.
Ils contribuent à modifier les dispositions mentales, proposent une ouverture différente sur le monde. Le traitement des informations et la perception peuvent être totalement modifiées par exemple sous un transit de Neptune sur Mercure natal ou sur le maître de  III/IX et la transformation lente opérera sur le plan relationnel.

Des transits de Saturne, Uranus et plus particulièrement Neptune et Pluton sur cet axe agissent sur la façon de s’exprimer et la pensée, les opinions ( III-IX). Le mental, les idées et les mots ne sont -ils pas la clef de voûte ? Selon la façon dont une personne communique elle va envoyer une image vers l’entourage extérieur ,ce dernier va réagir
selon l’impression qu’il reçoit. Les conséquences d’une mauvaise communication seront reportées sur l’émotionnel et
l’affect, facteurs affectifs ( Vénus-Lune, rapport avec les autres : axe I et VII) : disputes, brouilles, regrets, complications. Or, les causes viendront du canal de communication brouillé par des transits modifiant le canal de communication.
Dans la pratique astrologique, on remarque que les transits désignent les conséquences et aussi les causes. Aussi lorsqu’un climat relationnel se détériore, ne pas se limiter à regarder les axes affectifs V , VII, Vénus, Mars puis le Soleil-Lune , il est conseiller de regarder l’état de Mercure. Des transits par trigone favorise une période de réussite sur le plan affectif car ils installent une communication de qualité à cette période précise.

Le transit effet immédiat ou ultérieur?
Il faut distinguer les transits aux effets immédiats, des transits dont les effets seront ultérieurs. On peut traverser un transit transformateur et mesurer tout le chemin parcouru au terme du transit. On peut semer une action, une graine sous un transit direct (le plus puissant) et récolter les fruits à la réactivation du même transit lorsque celui-ci formera un nouvel aspect. Il apparaît clairement que les actions semées sous des transits
imprègnent les valeurs du cumul = aspects initiaux+ maîtrises natales. Un transit ne rime pas systématiquement avec un évènement du moins immédiat.

Sublimer des aspects délicats de son thème natal est le challenge lancé par ces rouages astrologiques. Alors si vous entendez »Votre thème est difficile, comprenez que vous avez l’opportunité de vivre des expériences et d’en sortir grandi ».

cours du 5ème niveau PROGRAMME ASTROLOGIE COURS ET CONSULTATIONS Valérie Darmandy

©Valérie Darmandy. Tous droits réservés. Reproduction interdite.

2011/11/19 à 19:15

Poster un commentaire

Classé dans Astrologie Puteaux, astrologie rentrée 2011, astrologue, Communication et astrologie, cours d'astrologie Ile-de-France, dimensions du thème, Enseignement à Puteaux, Gaston Lenôtre thème, Jupiter, la communication en astrologie, Langage astral, Les 4 éléments, Neptune, Orbes : entrée des orbes, Orbes : sortie des orbes, Pluton, questions sur l'astrologie, quinconce, rémanence du transit, Saturne, signatures astrologiques, transits astrologiques, transits prioritaires, Uranus

Geoffrey Chaucer et l’astrologie au XIV siècle

Cours astrologie centre culturels-Puteaux. Niveau débutant.

Sujet : Culture et patrimoine de l’astrologie.

Dans les «  Contes de Canterbury » le poëte Geoffrey Caucher -1340-1400- fait référence tout au long de son oeuvre à l’astrologie et aux astres. « Canterbury Tales » (les contes de Canterbury) petits poëmes décrivant un pélerinage, sur fond des 7 péchés capitaux, est l’oeuvre centrale de Geoffrey fortement inspiré par Dante.

Lire les contes de Canterbury est une invitation à la lecture du sublime poême  « la Divine comédie » de Dante Alighieri – 1265-1321- décrivant le long voyage de Dante et Virgile à travers les différents niveaux : le purgatoire avec ses 7 cercles en référence aux 7 pêchers capitaux à expier avant de rejoindre le paradis. Les pêchers capitaux dans le purgatoire sont incarnés en animaux se promenant et tentant les hommes.L’enfer est représenté sous forme d’un entonnoir divisé en 9 cercles puis le voyage de Dante le conduit aux différentes sphères célestes du paradis.

En arrivant au Paradis Dante se trouve à ce stade au-dessus de la nature humaine et s’élève successivement sur les sphères célestes des 7 planètes ( Soleil et Lune les luminaires plus exactement) puis Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, allant jusqu’à l’empyrée. Dans sa poésie fantastique, Saturne représente le 7ème ciel et la sphère des âmes contemplatrices,  l’élévation symbolique et la sagesse Saturnienne restent toujours d’actualité !

A l’instar de Dante, G.Chaucer incorpore dans son oeuvre le nom des planètes à la différence ce que les écrits de Chaucer traduisent une assez bonne connaissance des bases de l’astrologie. Dans le conte du Meunier il cite l’Amalgeste et l’astrolabe, sujets qu’il développera dans ses œuvres «  traité de l’astrolabe «  et « l’équatoire des planètes »écrit autour de 1380.

La question du libre-arbitre intervient dans le conte du Juriste avec des connaissances sur l’influence de Mars et Saturne et les effets  » redoutés » de celle-ci dans le conte du Chevalier,  » Saturne me veut en prison, ainsi que Junon folle de jalousie, p 61 »  du moins faut-il le constater devant la prose du poëte.

Conte du chevalier  » Leur mort était déjà déterminée par le signe de Mars,elle était donc déjà écrite comme est inscrite au ciel d’après les astres… », p, 81

Pour agrandir, cliquez sur les photos.

Tous droits réservés. Reproduction interdite.

par Valérie Darmandy, le 2011/11/15 à 13:31

Poster un commentaire

Classé dans astrologie et culture, Astrologie et libre-arbitre, Astrologie Puteaux, astrologue, Contes de Canterbury et l'astrologie., Geoffrey Caucher et l'astrologie., questions sur le libre-arbitre, Saturne