Archives de Catégorie: astrologie et culture

Interview sur le site voyance réseau.

Interview accordée en Août 2012 au site voyance réseau, répertoriant voyants et astrologues.


L’ INTERVIEW

Voyance-Réseau : Bonjour, pourriez-vous vous présenter à nos visiteurs ?
Valérie Darmandy : J’ai grandi à la campagne où la qualité des cultures tient compte des phases lunaires.
L’influence de la lune faisait partie de mon éducation. Je voulais devenir illustratrice car le dessin fut ma grande passion vers 10-12 ans.  Pendant mon enfance, mon père, passionné par l’univers, m’expliquait la rotation de la terre, les latitudes, les longitudes, les fuseaux horaires et la voûte céleste. L’astrologie était une grande  inconnue et personne de ma famille ni de mon entourage ne s y ‘intéressait.

Vers 1977-78 tandis que le dessin occupait ma jeune vie, j’ai commencé à penser que si les jardins étaient réceptifs aux mouvements de la lune, une interférence entre les hommes, la lune et les astres du système solaire, était possible. Cette idée m’invita à étudier le système solaire et ouvrir les premiers livres d’astrologie. Mon goût pour la recherche fit la suite. Je découvris le langage de l’astrologie pendant ma scolarité en bâtissant dans les années 1980 pendant les heures de cours, les cartes du ciel des camarades de classe. (Lycée Victor Hugo à Gaillac). L’astrologie suscitait déjà au sein de la classe des réactions bien divisées. Pendant ma scolarité, je rêvais à une astrologie enseignée. Lucide que ce soit impossible, je le regrettais profondément car le langage astrologique était riche d’enseignement.
Pourtant, 25 ans plus tard, j’allais enseigner l’astrologie.
Ma passion pour le dessin alterna alors avec une boulimie astrologique et bientôt l’art passa au second plan. L’astrologie entra dans ma vie pour ne plus en sortir.


Voyance-Réseau : Quel a été votre parcours ?

Valérie Darmandy : Il se résume en une succession de rencontres et un signe avant-coureur du chemin qui m’attendait. L’astrologie a frappé à ma porte dans le petit village où nous vivions.
L’été de mes 15 ans, un monsieur d’un certain âge apprenant mon vif intérêt pour l’astrologie, me fit découvrir le livre des 360 degrés de Janduz. Il passa tout l’après midi à me conter l’influence des degrés symboliques sur le tempérament, les orientations professionnelles et les évènements. Il m’informa que l’astrologie était un outil délivrant des détails précis.   A partir de ce jour, l’astrologie pris à mes yeux une autre dimension. Le crédit de l’astrologie et la question du libre-arbitre me préoccupèrent très tôt. Ces années étaient difficiles car je ne trouvais aucun autre astrologue en herbe pour partager ce nouveau langage. Je me sentais m’être trompée d’époque face à cette astrologie qui s’imposait à moi.

L’astrologie était prête à s’exprimer à chaque nouvelle rencontre. Ma passion, originale, attirait des curieux désireux d’avoir leurs cartes du ciel, pourtant l’incompréhension et les railleries faisaient aussi partie de mon adolescence. En 2012 rien n’a vraiment changé…

Au fil des années, l’astrologie est devenue ma compagne de route, monter des thèmes était naturel et les analyser un plaisir. Enfin arrivèrent les premières rencontres avec d’autres passionnés d’astrologie. Je commençais à trouver mon univers. La pratique de la synastrie est arrivée dans les années 1985-86 avec parallèlement le goût de la recherche astrologique, que j’affectionne particulièrement encore aujourd’hui.
Il m’arrivait régulièrement de bâtir des thèmes astrologiques sur des coins de table lors de déjeuners ou diners pour partager ce langage. Mon arrivée à Paris en 1991 précipita le cours des choses.
En 1993 mes premiers articles parurent dans des revues associatives astrologiques, ce fut une période où l’écriture fut omniprésente. En 1999 je fis  la rencontre de Mirella Lepetit, journaliste, avec laquelle je collaborais au magasine « Naitre et Grandir ». Ma  rencontre avec Mirella me conduisit directement sur le plateau TV de la chaine Planète forum en Avril 2001 où je rencontrais Didier Geslain.
En 2001, sorti aux Editions Lanore « Destinées amoureuses en astrologie » livre sur la synastrie. En 2004 je créais et éditais une édition adaptée d’initiation à l’astrologie en braille. Il s’agissait de rendre la carte du ciel accessible aux aveugles, de leur donner la possibilité de se représenter, par le sens du toucher, la forme des planètes et des signes.
En 2005, je succédais à Didier Geslain et prenait les cours d’astrologie de Puteaux.
Aujourd’hui je continue à enseigner l’astrologie à Puteaux.
L’envie de communiquer la dimension de l’astrologie est restée intacte.

Voyance-Réseau : Quels types de consultations proposez-vous ?

Valérie Darmandy : Ce sont des consultations classiques, des consultations à la question ou des synastries : familiale, professionnelle, affective etc, . La synastrie éclaire les points forts et les nœuds d’une relation, elle décrypte le rôle d’une personne vis-à-vis d’une autre, ainsi que le rythme de la relation.
Voyance-Réseau : Pouvez-vous nous expliquer comment se passe une consultation avec vous ?

Valérie Darmandy : La consultation est avant tout un moment  de grande confidentialité. Lire un ciel s’apparente à un acte de traduction des climats et des rythmes, sans cesse en évolution.
Bien que les logiciels délivrent les cartes du ciel, je travaille toujours comme dans les années 80,  je retrace le thème à la main sur une feuille. Remonter la carte astrologique à la main me permet de cerner immédiatement la dimension du thème, ses courants dominants et grâce à l’état céleste du moment, d’identifier les potentialités actuelles proposées au client.
Une fois tracée et les lignes dominantes vues, je laisse la carte astrologique de côté jusqu’à l’arrivée du client.

Il  m’arrive parfois de bâtir son thème en sa présence, ce qui lui donne l’occasion de voir la construction d’une carte du ciel.
Travailler sans préparation me correspond car j’ai toujours analysé des thèmes  sur des coins de tables ou dans des lieux insolites et j’ai conservé cette méthode de travail spontanée.

La consultation dresse une sorte d’état des lieux. Il s’agit d’une analyse reconstituant le ciel intérieur du client, sa réalité et ses expériences. Elle offre ainsi un panorama sur des orientations professionnelles, affectives ou renseigne sur la place occupée dans la société.
Les cycles planétaires, permettant de situer les périodes, donnent une visibilité qui aide à mieux traverser des situations lorsque celles ci sont floues ou difficiles.
Il faut savoir que pendant la consultation certains climats astrologiques ne répondent  pas toujours aux attentes des clients. Des clients pensent venir pour une situation tandis que leur ciel leur propose d’autres opportunités plus ou moins imminentes.
Certains ciels expriment des quêtes intérieures, spirituelles, d’autres des ambitions professionnelles, des réalisations personnelles.

Le client peut enregistrer l’analyse qui dure 1h30.
Les seules informations demandées au client sont la date, l’heure précise et le lieu de naissance.

Voyance-Réseau : Vous est-il déjà arrivé de ne rien ressentir face à un (e) consultant(e) ?
Valérie Darmandy : Non car la consultation astrologique est une analyse de climats plus ou moins complexes.
L’astrologie ne se base pas sur le ressenti.
Voyance-Réseau : Abordez-vous tous les sujets ou avez-vous des sujets tabous ?
Valérie Darmandy : A moins d’être médecin et astrologue, ce qui n’est pas mon cas, je suis seulement astrologue je laisse les questions de la santé aux médecins.  Le client en est d’ailleurs informé.

Naturellement il va de soi que la question de la mort est proscrite en consultation.  L’astrologie a pour but d’éclairer, pas de faire peur ou de se positionner en outil de pouvoir. Le client doit sortir de la consultation avec une visibilité et une compréhension de son positionnement y compris lorsqu’il traverse des climats difficiles.

Voyance-Réseau : Avez-vous quelque chose à ajouter ?

Valérie Darmandy :  On fait l’amalgame entre astrologie et voyance, or l’astrologie fait appel à de l’analyse, la voyance est un don. A l’instar d’autres disciplines culturelles, l’astrologie s’étudiant, est accessible à tous.  L’image de l’astrologie souffre car il y a une désinformation sur sa définition, son mécanisme et son patrimoine culturel.
Le jour où l’information sera « entendue », l’astrologie sera rangée au même titre que des disciplines artistiques et culturelles.
Il y a sûrement du chemin à faire car son association à une croyance est ancrée dans la mémoire collective.  « L’astrologie tu y crois ? » voici une phrase traversant les générations.

La croyance fait appel à une foi, or il n’y a pas de place pour la foi dans de l’analyse.
On se gausse devant le mot astrologie ou la voit telle un tabou.
Pourquoi l’astrologie dérange t-elle autant alors qu’elle est un code de lecture reflétant les rythmes et le ciel intérieur d’une personne.
Il y a tout un travail d’information à faire pour dédiaboliser cette discipline et lui redorer son blason.

Voyance-Réseau : Valérie, nous vous remercions d’avoir bien voulu nous accorder cet interview.
Article interdit à la reproduction.

le 2012/09/10 à 12:23

Poster un commentaire

Classé dans astrologie et culture, Astrologie Puteaux, astrologue, consultation astrologique, cours d'astrologie Ile-de-France, degrés astrologiques, degrés symboliques, Didier Geslain, Interview astrologie Présidentielles 2012, Mirella Lepetit, Valérie Tenza-Darmandy

Astrologie et libre-arbitre.

L’astrologie émet un signal fort selon lequel l’état du ciel de naissance déterminerait des trajectoires.  Cette donnée pas vraiment fausse a pourtant quelque chose de dérangeant.  Elle remet  en question  la part de libre arbitre de chacun et l’idée que des planètes puissent guider nos vies suscite des réactions de défense telles que les moqueries et l’agressivité. En brandissant l’astrologie comme un fatum il serait surprenant d’avoir d’autres réactions.  Le subtil mécanisme astrologique révèle que l’homme traverse certaines situations en mode « subi » afin d’évoluer vers des plans de conscience supérieurs mais reste également l’acteur de son propre chemin.

D’un point de vue astrologique, les climats et les situations rencontrées au cours de l’existence reposent sur deux types de cycles, l’individuel et le collectif. La carte du ciel  renferme des cycles individuels, une sorte d’horloge interne. Ces cycles en vigueur dès la naissance connaissent des épisodes d’éveils auxquelles les personnes agissent ou réagissent. Des situations et évènements peuvent être générer par des choix conscients, perçus insignifiants sur le moment,  mais d’où découleront une situation ultérieure ( parfois des années après), dans laquelle la personne aura l’impression de ne pas avoir le choix. Pourtant ce choix la personne l’a eue. On accorde tous les maux de la terre à la planète Saturne, gardons lui la faculté d’augmenter la lucidité et de donner aux personnes une prise de recul. Les transits de Saturne offrent la possibilité de faire le bilan et d’extraire l’essentiel du superflu, ils offrent   souvent une vision d’ensemble du chemin parcouru, une sorte  de panorama entre les causes et les effets.

L’astrologie n’a pas pour but de dresser un inventaire froid des évènements de votre vie, définissons là plutôt comme un outil décryptant la nature des cycles et l’origine des climats traversés , leurs rythmes ( périodes de réveils) et objectifs ( évolution de la personne).

En plaçant l’individu ,acteur de son cycle, on lui restitue la dimension de son propre libre arbitre. Cependant la notion de libre arbitre ne semble pas la même pour tous!

L ‘épineuse question du libre arbitre surgit rapidement devant les cartes du ciel : ces sortes d’horloges personnelles sont imbriquées dans des cycles plus lents qui englobent des milliers de naissance sur la planète pendant une même période.  Ces planètes lentes notamment Pluton, Neptune et Uranus posent leurs griffes durant des mois d’affilé au même endroit et quand elles évoluent elles génèrent des climats collectifs touchant des générations.

La carte de naissance s’apparente aux Matriochkas, ces poupées russes emboîtées les unes dans les autres. Les cycles individuels sont inclus dans des cycles de dimensions supérieures : les cycles des planètes lentes ou cycles mondiaux. L’homme dès la naissance possède sa propre horloge individuelle mais celle-ci évolue en duo avec les cycles des planètes lentes.  Ce chassé-croisé entre les cycles individuels et les cycles mondiaux est discontinu. L’interaction des cycles collectifs dans une carte natale explique que la personne traverse des évènements dans lesquels elle ne semble pas avoir de prise, des situations issues de circonstances extérieures et liées souvent à l’évolution de la société.  ( exemples : mesures de plans sociaux, situation administrative modifiée dus à des changements de lois, évènement collectif etc).  La part de libre arbitre de chacun dépend du rapport entre le cycle individuel et les cycles mondiaux.  Il est intéressant d’écouter une discussion entre deux personnes ayant eu des parcours de vie différents. Pour la personne qui aura eu la sensation d’agir sur les évènements par selon son bon vouloir, elle verbalisera différemment de celle qui aura eu la sensation de trébucher sur son chemin.   L’éducation joue un rôle fondamental , en inculquant les fondements, les codes, les valeurs et établit les limites et les interdits. L’enfant reçoit au cours de son éducation des informations, des conseils teintés du vécu de ses parents et inévitablement de leur propre perception du libre arbitre. De génération en génération, la vision de la vie se transmet des parents aux enfants. Si on est logique, la notion de libre arbitre prendrait racine pendant l ‘enfance où l’éducation exerce un conditionnement. Les évènement survenus durant l’enfance semblent particulièrement retentir dans cette notion de libre arbitre.

Une fois devenu adolescent, l’enfant est libre d’adhérer aux schémas parentaux ou de les rejeter,  il arrive qu’à l’âge adulte ou sur le tard face à des situations, certains blocages psychologiques ne parviennent pas a être déverrouillés car ils répondent à des formatages psychologiques installés dans l’enfance. Les expériences de la vie sont traversées selon les schémas reçus dans l’enfance et le niveau de conscience au moment de l’expérience. La carte du ciel recèle des potentialités à explorer ou à laisser selon ce niveau de conscience.

La température de la société et son évolution se reflète dans les cycles des planètes très lentes, Pluton Uranus Neptune, on peut y ajouter la rôle indiscutable de Saturne ancrant dans la réalité tous les changements opérés dans la société, puis Jupiter pour donner un caractère légitime ou déloyal aux climats.

Sur le plan individuel, un même climat peut être vécu sur plusieurs plans et proposer ainsi plusieurs choix. Je me suis longtemps interrogée non pas sur les évènements majeurs de l’existence qui restent les conséquences visibles mais sur ces instants insignifiants qui sont à l’origine de ces évènements. On a tous eu une pensée, une décision qui a changé le cours de la vie. Le libre arbitre est dans nos pensées quotidiennes, pourquoi doit-on prendre un chemin plutôt qu’un autre à et lancer telle action à telle heure. Les enchaînements dans la vie passent souvent inaperçus excepté lorsque certains évènements tiennent à quelques secondes, à une pensée, une envie.

En écoutant un témoignage d’un survivant du Word Trade Center , c’est le fait d’avoir choisi de mettre du lait dans son café qui le sauva car il loupa l’ascenseur conduisant aux étages percutés quelques secondes plus tard. La suite on la connait.   Ces fractions de secondes restent la « grande inconnue » et les instants où se situe la part libre arbitre de chacun.

Du côté des climats astrologiques, il est fréquent d’entendre des personnes dire qu’elles sentent le vent virer, bien avant que les transits astrologiques s’amorcent. Les personnes perçoivent une tension intérieure réelle et croissante  à l’approche d’Uranus pour ne pas dire une surtension. A l’arrivée de Saturne, il est question d’une sensation de construction, ou elles se ressentiront une résistance, un frein, de l’isolement ou une sensation d’étouffer. ( selon l’aspect). Ces variations sont bien concrètes pour la personne qui les ressent, elles viennent de l’ intérieur et aussi curieux que cela peut paraître l’entourage est sensible aux modifications des climats astrologiques d’autrui.  La perception du libre arbitre de chacun reçu dans son enfance et son éducation sera fondamental sous des transits importants et longs. Les longs transits astrologiques conduisent dans des retranchements, il est fréquent de devoir aller puiser dans son fort intérieur pour traverser des transits de Saturne, Neptune et Pluton. Uranus n’est pas en reste, bien que son action soit soudaine, source de chocs ou turbulences. Uranus n’agit pas en profondeur à contrario du climat amené par Pluton et ne diffuse pas ce climat confus propre à Neptune.  Saturne oblige à voir des réalités pouvant aider à se repositionner, une fois le transit achevé.

L’astrologie et la nature.

L’astrologie soulève bien des questions allant au-delà des simples dessins astrologiques d’une carte du ciel !

Elle nous invite à lever notre nez des cartes astrologiques et se souvenir des fondements à l’époque ou astrologie et astronomie ne faisaient qu’un, avant que l’astrologie ne soit sortie des universités et erre depuis sans structure légale.  Quiconque étudie l’astrologie se rendra compte rapidement du lien évident entre l’astrologie  et l’astronomie en se penchant sur le mécanisme soleil-terre-lune, les B.A, BA de l’astrologie.

La Lune a laquelle les astrologues accordent une importance majeure étend ses pouvoirs naturels sur la vie de l’écosystème, la force de gravitation, les cycles de la nature, les saisons, la migration de certains oiseaux à certaines saisons, le rythme des océans. Les fameuses marées d’équinoxes sont là pour nous rappeler l’influence du trio Soleil-Terre-Lune sur notre planète et aussi les conditions météorologiques des bords de plage pendant les marées d’équinoxes. La lune régule les océans grâce à son mécanisme avec la Terre. L’astrologie c est aussi cette belle nature qui nous entoure, cette « science » déchue depuis 1666 par Colbert, nous entraîne sur les chemins de l’histoire des civilisations, ouvre la porte des voies spirituelles, métaphysiques mais aussi mathématiques.

On pourrait penser que l’on s’éloigne de l’astrologie en regardant la nature et les animaux vivre, pourtant on s’en rapproche.

Certaines migrations d’animaux,  comme celle des papillons monarques au printemps, ou la ponte collective des crabes de l’île Christmas a lieu sous une lune décroissante.  L’horloge circadienne de ces animaux semble intimement sensibles aux variations lunaires – la ponte des crabes- et Solaire ( les saisons) lors des migrations saisonnières pour les papillons.  En observant le signal collectif sur certains animaux, on se demande pourquoi l’homme échapperait à son horloge interne, est ce par orgueil.  Pour certains humains, il reste difficile d’admettre qu’ils soient réceptifs aux signaux invisibles.

Est ce que parce que c’est invisible à l’oeil humain que cela n’existe pas? Depuis l’immensité de l’univers nous sommes invisibles et pourtant nous vivons. De nos jours, les technologies modernes et la wifi témoignent qu’invisibilité ne rime pas avec inexistence.

L’image écornée de l’astrologie  dans notre société n’est-elle pas avant tout une question de mentalités, de tabous liés à l’éducation.  En Inde, la récente reconnaissance de l’astrologie en tant que science officielle donne une idée du niveau de conscience des mentalités et du fossé culturel avec notre société.

Même si dans d’autres pays frontaliers l’astrologie est moins tabou, sur le territoire Français elle peine à s’exprimer sans susciter une levée de réactions. Quel gâchis quand on connaît les diverses richesses qu’offre l’étude de l’astrologie!

In fine, la crise mondiale qui s’installe proposerait-elle en Europe un retour des valeurs et dans la foulée une ouverture sur la dimension de l’astrologie en la considérant en tant qu’outil de mesure des cycles et visibilité des climats.

Dans notre société le frein sur l’essor de l’astrologie ne serait-il pas entretenue par la peur du quant-dira-t-on. Tabou vous avez dit Tabou ?

http://www.livescience.com/12856-astrology-science-indian-court-ruling.html

Valérie Darmandy

2012/07/14 à 15:04

Poster un commentaire

Classé dans astrologie et culture, cycles planétaires, Jupiter, la lune en astrologie, la lune et les animaux, Pluton, questions sur l'astrologie, questions sur le libre-arbitre, Saturne, tabou astrologie, Uranus

Guy de Maupassant rémanence Lune-Neptune

Avec plus de 300 nouvelles et six romans, parmi lesquels « Une vie , Bel ami, Boule de suif, Contes de la bécasse, la maison tellier, Mademoiselle Fifi, la folle, la légende du Mont Saint-Michel, Clair de lune, la chevelure , lettre d’un fou,  Fou ? sur l’eau, en mer, lettre trouvé sur un noyé, l’endormeuse, le noyé sans oublier « le Horla » -liste non exhaustive-  Guy de Maupassant fut un écrivain à l’imagination féconde dont les textes restent étudiés du collège au lycée.

Un trigone parfait entre la Lune en X et Neptune en VI ,deux planètes d’eau, en dignité pourrait résumer à lui seul son œuvre abondante et sa vie personnelle.

Régulièrement abordée dans ses œuvres, la folie  y  est déclinée sous différentes formes  à travers les nouvelles de « la chevelure, lettre d’un fou, la folle, fou ? le Horla.  Guy de Maupassant réceptif au trigone Lune Cancer Neptune Poisson a largement exploité cette thématique ainsi que le la nature aquatique du trigone en signe d’eau  au travers ses romans «  le noyé » et « lettre trouvée sur un noyé »  « le Mont Saint-Michel » ou encore « l’endormeuse ».  Il plante dans ses nouvelles le décor des bords de seine, la ville de Rouen, des navires ou des canotiers, un environnement qu’il connut durant son enfance et dont il puisa l’inspiration. Dans « le Horla » le point de départ de la déchéance morale du narrateur met en scène un beau voilier.

En creusant sa carte astrologique natale, son Mars en Vierge angulaire en I tient la maîtrise simultanée sur les maisons III et VIII  plongeant le mental (maison III) dans un état de crise, d’angoisses ou une part de transformation peut jouer un rôle(maison VIII), ambiance retranscrite dans la nouvelle «  Fort comme la mort » , «  la main d’écorché » ou «  la peur » nouvelle issue des contes de la Bécasse ». La maison VIII natale n’est pas en reste puisqu’elle contient Pluton maître de sa III natale en scorpion, invitant irrésistiblement  ses dispositions mentales vers cette atmosphère inquiétante et sombre.

 

Extrait de la nouvelle  » la peur«  « Devant nous la Méditerranée n’avait pas un frisson sur toute sa surface, qu’une grande lune calme moirait » phrase utilisant la symbolique Neptune-Lune : les eaux, le miroir.

Le Horla.

Sa cuspide natale de III à 9°/10° Scorpion  aspecte le trigone d’Eau : Lune 6° Cancer-Neptune 6° Poisson, de sorte que sa maison III est nourrie par les énergies du trigone Lune-Neptune magnifié. Cette maison III ainsi réceptive à Lune-Neptune recèle une grande fertilité de l’imaginaire et le goût pour le fantastique empreint d’un certain réalisme.  Les contes de la bécasse et le roman «  une vie » furent publiés tandis que Jupiter transitait ,le second semestre de 1883, sa Lune natale en Cancer, jouant vers un succès populaire.

La seconde version du Horla * fut publiée en1887 sous le transit de Jupiter en Scorpion sur sa cuspide de III natale, alimentant, l’espace de quelques mois, le trigone natal Lune Cancer-Neptune Poissons. C’est sous ce trigone en triplicité d’Eau que Maupassant donnera la paternité à une entité invisible  » Le Horla » aspirant peu à peu les forces physiques et mentales du narrateur jusqu’à son emprise par la force invisible . Dans cet ouvrage prémonitoire d’un prélude à la folie de Maupassant, où se mélangent folie et fantastique, le narrateur tient un journal dans lequel jour après jour il note l’apparition d’étranges symptômes, sa déchéance progressive à la fois physique et mentale.  En 1887 Jupiter en transit dans sa III natale en scorpion en formant le grand trigone à Neptune et Lune natales a  fait du Horla , l’œuvre de référence chez Maupassant.

Extrait du Horla «  On y voyait comme en plein jour et je ne me vis pas dans ma glace !  Elle était vide, claire, profonde, pleine de lumière , mon image n’était pas dedans..et j’étais en face de moi !Je voyais le grand verre limpide de haut en bas ».

Dans son écriture, l’auteur fait d’abord référence à un beau voilier , mot Neptunien, puis au cours de la descente aux enfers du narrateur ,  Maupassant aborde la question du reflet « volé dans le miroir par l’être invisible ». Le reflet est une donnée propre à l’influence de la planète Neptune : l’image inversée de notre réelle image et la perception que l’on en a.   L’auteur utilise dans ce livre  le clavier Lune-Neptune, la lune participant aussi à l’image. La folie qui dévore le narrateur est bien décrite par Lune-Neptune.

L’aspect de 120 degrés parfait entre les deux astres d’eau Neptune et Lune, perçu de prime abord comme aspect favorable, a pourtant entraîné Maupassant à sombrer dans la dépression puis la folie à la fin de sa vie. La nature Eau d’un tel trigone sous entend une prolifération,  son imaginaire fécond pouvant l’envahir. La difficulté à fixer des limites et  à dissocier l’ imaginaire des réalités peut subvenir puisque ce trigone ne reçoit aucun autre aspect relais dans d’autres éléments ( Terre, Air, Feu), le trigone est livré à lui-même. Ce trigone est composé d’astres d’eau dans des signes d’eau, le seul aspect rejoignant ce trigone est sa cuspide de III : les dispositions mentales de Guy de Maupassant…

Sa maison III natale  c’est à dire l’écriture, les textes, productions de l’esprit, canalisera l’expression de son trigone natal Lune-Cancer-Neptune Poissons ; il en résultera une imagination fantastique prolixe avec des livres à succès  rythmés sous les aspects de Jupiter .

Ses œuvres véhiculent un caractère quelque peu exutoire devant l’obsession de la folie, mal dont il souffrira dans ses derniers jours. Certains titres de ses nouvelles incarnent à la perfection sa Lune Cancer trigone Neptune Poissons au trigone de sa III Scorpion «  Lettre trouvé sur un noyé ».

L’une de ses œuvres, « Mademoiselle Fifi », surnom donné à l’un de son personnage masculin pour son aspect féminin n’est pas sans rappeler l’ambivalence de sa conjonction serrée Vénus-Mars angulaire à l’ascendant de l’écrivain.

  • 1887 publication  Mont oriol, la même année que « le Horla seconde version » sous le transit de Jupiter en III trigone Neptune-Lune nataux.

* Le Horla (1re version) publiée en 1886.

Tous droits réservés

©par Valérie Darmandy, le 2012/02/28 à 01:03

2 Commentaires

Classé dans astrologie et culture, Astrologie Puteaux, astrologue, Jupiter, Jupiter angulaire, la lune en astrologie, la lune et les animaux, Langage astral, Maison astrologique, mars et vénus, Neptune, Pluton, symbolisme

Soleil, lux ! vie et lumière.

Niveau débutant.

Comment parler du Soleil en astrologie sans évoquer l’astre dans son contexte, l’astronomie ?

Indispensable aux formes de vie sur terre, à l’espèce humaine, aux animaux, végétaux, à l’écosystème, le Soleil est une étoile autour de laquelle tournent les planètes composant notre système solaire.  Avec la Lune, le satellite naturel de notre petite planète bleue, ensemble ils rythment les jours et les nuits et régulent les énergies. La lumière émise par l’étoile met environ 8 minutes à nous parvenir.

L’importance du Soleil est telle que depuis peu se développe la météo spatiale. Préparer la terre à d’éventuelles irruptions solaires fait partie du programme de certaines unités scientifiques. Par le passé, une tempête solaire causa une panne de courant générale au Quebec en 1989. A une époque où notre quotidien est totalement dépendant de l’électricité ( les GPS liés aux satellites, téléphonie, réseaux, technologies de pointe dans le monde médical etc), c’est pour parer à d’autres pannes de ce type que la météo spatiale, activité relativement récente, se développe.

Loin des télescopes, sur le plancher des vaches, les amoureux des côtes peuvent admirer la puissance des marées lors du rendez-vous annuel du Soleil aux périodes d’équinoxes.  L’effet combiné de la Lune et du Soleil aspirent le bourrelet océanique et la croûte terrestre dans une moindre mesure.  La lumière naturelle du Soleil nourrit ces merveilles terrestres, la faune, la flore et les cycles de reproductions de certains animaux l’hibernation des tortues, la migration des papillons monarques et des oiseaux répondent aux rythmes des saisons et qui dit saison, dit rotation terrestre autour du Soleil.  Dans cette époque effrénée, l’homme devrait lever les yeux au ciel pour admirer la beauté de la vie et écouter tous les signes de la nature et des animaux, les premiers à rappeler les sources de « l’astrologie naturelle », ces cycles et l’influence naturelle de la Lune et du Soleil sur notre planète.

Le Zodiaque tropique est saisonnier. Quatre périodes clefs se détachent dans notre rythme saisonnier, les deux équinoxes et les deux solstices.

Les deux solstices marquent l’entrée du Soleil dans les signes cardinaux, 0°Cancer et 0°Capricorne et réciproquement situent l’été et l’hiver. Ces solstices correspondent aux jours les plus longs , durant l’été et au jour le plus court au solstice d’hiver.  Les deux autres piliers saisonniers sont les équinoxes, celle du printemps au 0° Bélier autour du 20/21 Mars puis celle de l’automne à 0° Balance autour du 22 Septembre. La durée entre le jour et la nuit est égale pendant ces jours précis. Equinox, du latin æquus (égal) et nox, noctis (nuit).

L’entrée du Soleil , vue subjective d’un habitant depuis la terre, est en réalité la terre qui tourne autour du Soleil, or depuis notre globe, nous en avons une perception parfaite d’illusion d’optique au quotidien lorsque nous voyons le Soleil se lèver le matin , culminer vers midi et se coucher le soir.

L’orientation du Soleil aide les astrologues en herbe à cerner les marges d’erreur lorsqu’ils établissent un thème natal. On situe l’orientation du Soleil selon les moments de la journée, c’est à dire qu’une naissance vers midi le Soleil dans le thème sera élevé près du Milieu du Ciel, X, XI ou maison IX mais ne pourra en aucun cas se trouver au fond du ciel ou en maison III ou V.

La ligne d’horizon Ascendant et Descendant est franchie par le Soleil ( perception depuis la terre) deux fois par jour, au matin le Soleil se trouve sur l’Ascendant et au coucher du Soleil il se trouve autour de la ligne d’horizon.

Ces repères aident les débutants en astrologie à éviter les erreurs du début, telles que celle de l’orientation des maisons. De nos jours les logiciels établissent les thèmes nataux, pratique certes fonctionnelle, mais au détriment de la compréhension des bases d’un thème.

Etablir le thème astrologique à la main permet à l’étudiant en astrologie de prendre connaissance avec des données : latitudes, longitudes, fuseaux horaires, régime des heures, comprendre le temps universel, le temps local.  L’élection d’une carte du ciel à la main offre la perception de la dimension d’un thème en franchissant étapes par étapes les séparations des maisons, les liaisons entre les aspects. Ces étapes sont des paramètres subtils mais absolument précieux, que le bouton du logiciel d’astrologie ne vous offrira jamais!

La construction du thème par étape est celle d’une charpente dans laquelle gravitent toutes les énergies issues du dialogue des planètes.

Les saisons et le Zodiaque tropique.

Les 4 signes cardinaux marquent l’entrée dans les saisons, la germination du printemps avec le 1er signe du Zodiaque, le Bélier, l’été avec le Cancer, l’automme avec la Balance puis l’hiver avec le Capricorne. Les animaux du Zodiaque suivant les cardinaux sont les fixes, Taureau, Lion, Scorpion, Verseau, appelé la croix des fixes, ils correspondent à l’installation d’une saison initiée par l’un des 4 signes cardinaux, et puis les signes appelés doubles, mutables ou communs, Gémeaux, Vierge, Sagittaire, Poissons illustrent ceux qui préparent le changement, ils précèdent les 4 cardinaux.

Avant de partir dans la symbolique astrologique, le Soleil astre est le seul depuis lequel les astrologues élaborent la révolution solaire ou RS, parenthèse annuelle cyclique permettant de cerner des climats.  Les révolutions solaires, rappelons le sont bâties pour le retour de la position vraie du Soleil, à son degré, minute et seconde occupés à la naissance.

L’anniversaire d’une personne s’enregistre à quelques heures de son heure de naissance, parfois la veille.  Ceci amène à parler de la vitesse du pas solaire différent selon les saisons.  Pour aujourd’hui le 21 Janvier 2012,  le pas du jour du Soleil ou pas journalier, est calculé selon la formule :

position du Soleil au lendemain, le 22 Janvier 2012 à 00hGMT : 1°20 minute,59 secondes Verseau, position à laquelle on soustrait la position d’aujourd’hui le 21 Janvier à OOhGMT:   0°19’54 = 1 degré, 1 minute, 5 secondes correspondant au temps de trajet parcouru par le Soleil en 24h ( rotation terrestre en réalité). Ce parcours est à diviser par 24h pour connaître le trajet à l’heure, qui est de 0°2 minutes, 32 secondes et 11 centièmes.

Si on prend une autre date, admettons le 21 Mai 2012 , la vitesse du pas journalier change, position GMT OhOO : 22 Mai 2012, 1°18’43 secondes a soustraire à 0°20’59 secondes, soit 0°57 minutes, 44 secondes.

La vitesse ralenti en hiver et accélère en été.  On pourrait continuer a calculer ainsi la vitesse variante du pas journalier solaire tout au long de l’année.

Ces variations sur la vitesse journalière concerne aussi la Lune entre 11° et 13° et plusieurs minutes par jour selon les saisons.

Le soleil dans le langage des astrologues.

Il est le créateur, le principe de l’apparition de la vie, la vitalité, l’oxygène, la lumière, clarté, l’éclat, ce qui brille, toutes les créations, l’idéal de vie, les succès,les honneurs, l’énergie vitale, le rayonnement, la générosité de coeur, la bonté, la droiture, la loyauté, le sens des valeurs, la lucidité, la qualité, l’exigeance et sans conteste le pouvoir attractif ! Le Soleil étoile et centre de notre système solaire ne l’est pas moins dans le langage astrologique.  L’astre pousse à l’affirmation de l’ identité, à la prise d’autorité, il invite a signer de sa griffe, sa trajectoire. Les dissonances du Soleil peuvent exprimer des réactions se rapportant à l’égo, complexe d’infériorité à résoudre, compensation du complexe par réaction et attitude de suffisance, culte du moi, personnalité égotique. En dissonance le Soleil a besoin d’affirmer une autorité dans un sentiment de crise ou de malaise, les dissonances au Soleil expriment parfois simplement une réaction épidermique avec les emblèmes de l’autorité.  Là où tombe le Soleil dans une carte natale, la signification de la maison en est éclairée de tous ces feux! Reste à voir si il est harmonique ou dissonant.

En tombant à l’Ascendant natal il y a des chances que le Soleil jette sa lumière sur vous! Mise en lumière subie ou recherche des feux de la rampe. En maison VII sur la ligne d’horizon, il met la pleine lumière sur une vie sociale importante, la personne peut être un maillon central autour duquel les autres, la VII, gravitent à plus ou moins grande échelle, selon le reste du thème entier. ( Obama Soleil en Lion angulaire en VII, Napoléon Soleil en Lion en X, Mussolini Soleil Lion en IX, Alfred Hitchcock Soleil Lion en I, Gabrielle Chanel Soleil Lion en VIII, Yves Saint-Laurent, Soleil Lion en VI, Daniel Hechter Soleil Lion en IX, Madonna Soleil Lion XII.

Les Lion de 2012 : Martine Aubry Soleil en Lion en IX, François Hollande Soleil en Lion en IV , Marine Le Pen Soleil en Lion en X.

L’astre réchauffe, attire irrésistiblement à lui tous les autres, les conjonctions au Soleil mettent en lumière l’astre pris dans l’aspect et la conjonction entière.  Des Soleils dissonants dans des thèmes peuvent conduire à des complexes et le besoin de se valoriser.

La beauté, l’élégance, l’univers du luxe, la générosité, les autorités et symboles d’autorité au sein de la société, les richesses appartiennent à ce monde solaire, en affinité avec le panache du Lion. Il peut émaner un grâce majestueuse dans le Soleil.

L’autorité naturelle imposée par l’astre du soleil invite des sentiments respectueux.   Le Soleil  incarne symboliquement l’image de l’homme, père, du mari et des relations avec les hommes, l’étiquette sociale, la place occupée dans la société, l’idéal auquel toute personne aspire.

Les connexions astrologiques au Soleil, quelque soit le sexe de la personne  seront les grands tempos de son existence.

L’amour répond aux valeurs Solaires et du Lion.  L’amour et le désir sont deux données différentes, le dernier est guidé par Vénus planète de la chair, celle-ci appelle à la gourmandise de la chair, à la séduction par la plastique, le toucher, la peau, il est question de sensibiliser aux apparences, à l’enveloppe, aux saveurs et odeurs, tandis que l’amour, les sentiments pris dans le coeur correspondent au Soleil et la qualité des relations répond aux configurations astrologiques liées avec l’étoile.

texte issu de la conférence du 10 Décembre 2011. Puteaux.

Photo Guatemala ©2008.

©Tous droits réservés.

par Valérie Darmandy, le 2012/01/21 à 20:43

dernière mise à jour le 2012/01/23 à 12:43

1 commentaire

Classé dans astrologie et culture, Astrologie Puteaux, Célébrités, la lune et les animaux, Langage astral, Le Soleil en astrologie, lion, signes cardinaux, zodiaque, zodiaque tropique

Les schémas astrologiques de Valérie n°2

Les 12 maisons astrologiques et les règles de lecture :

schéma photo décembre 2011

Maison I, angulaire, zone puissante du thème natal :

Elle marque la frontière délimitant la XII- l’inconscient – du conscient I. Personnalité, le moi, l’inné, disposition de l’esprit. Lieu magnétique du thème où toutes les énergies astrales acquièrent un rayonnement puissant.

Maison II, succédente : les richesses matérielles et les talents – richesses intérieures-, l’acquisition, capacités innées, l’assimilation des situations, les sensibilités liées au goût et aux sens, l’oralité. D’une manière plus pragmatique, la gestion de l’argent que l’on gagne, les domaines par lesquels on accumule les richesses.

Maison III, cadente : décrypte la façon dont se déroule la communication orale et écrite. La sphère relationnelle, l’environnement immédiat tel que le voisinage. Dispositions du mental et spécialement des études pratiques non spécialisées et non universitaires. Cursus scolaire. Appartient avec la IX à l’axe des déplacements et des mobilités. Petits déplacements. Cette notion de distance est à relativiser car la III peut représenter les voyages de longue distance pour des personnes habituées aux déplacements quotidiens ( vols domestiques hebdomadaires par exemple). Il en va de même pour la maison opposée : la IX.  La IX peut illustrer chez une personne ne voyageant jamais, un voyage même si celui-ci est de courte distance kilométrique.

Maison IV, angulaire : les origines, le pays natal, le clan familial, la qualité de la relation avec les parents. Le standing de vie, le cadre de vie et son environnement, patrimoine familial et propriétés immobilières. Le calme, l’intimité, la qualité des dernières années de l’existence.

Maison V, succédente : la fibre créatrice, la descendance, les amours, le mode affectif, les expériences amoureuses, l’expression affective dans son ensemble. Les plaisirs et réjouissances sont inclus dans cette maison. Liée  avec la maison VIII c’est toute l’expression de la sexualité et son épanouissement.  Maison des jeux d’argent, casinos, sorties d’argent pour les plaisirs et distractions, invitations, cadeaux.  Talent artistique.  Maison liée à  « l’enfant intérieur » sommeillant au fond de toute personne.  Décrypte la relation avec ses enfants. Le principe éducatif. La partie de vie durant laquelle la personne découverte les plaisirs de l’existence, l’enfance et l’adolescence sont symboliquement  représentées par cette maison.

Maison VI, cadente : précède la ligne d’horizon et marque la jonction avec la VII. Maison du service a autrui, des serviabilités, des préoccupations, contraintes et tâches domestiques, concessions, elle marque les occupations et servitudes auquel il est difficile de se dérober  et exécutées par de nécessité plutôt que par plaisir : courses, ménages, les corvées.  La maison VI exprime la qualité des relations avec les collègues de travail, le rôle et l’échelon hiérarchique occupé au sein d’un poste, la manière dont on perçoit le monde du travail. Cette maison procure la sensation d’être à l’étroit et d’avoir une sensation de diminution de liberté d’action. Elle est associée également au complexe d’infériorité si d’autres éléments du thème vont dans ce sens. Une grande capacité de travail se libère dans cette maison, on fournit plus aux autres que l’on ne reçoit, tout dépendra du reste du thème.

Maison VII, angulaire : avec la I , elle forme la ligne d’horizon I-VII autour de laquelle s’intensifient toutes les planètes s’y trouvant. La VII officialise les relations, c’est ainsi la maison des unions, pacs, mariages mais aussi du divorces, des phases administratives avec les lois, procès.

La VII englobe les autres, la façon dont l’image d’une personne est projetée vers la sphère extérieure.  La qualité relationnelle se trouve aussi en regardant l’état astrologique de l’axe I-VII, l’individu et les autres (VII).

Maison VIII, succédente : décrypte les mouvements financiers d’une personne directement liés à son conjoint ou aux autres. La gestion financière ici repose sur l’interférence d’autrui dans la vie de l’individu. Les questions financières de la VIII font surtout référence aux emprunts, ( crédit pour construire ou financer un bien immobilier par exemple). Maison des conditions du décès.  Maison des transformations majeures physiques ou psychologiques, cette zone du thème est celle de réceptivités aiguisées avec l’invisible.  La qualité de la vie sexuelle est contenue dans cette maison, la sexualité est à étudier avec la maison V, celle des amours, ainsi que la VII, la projection de l’image vers l’autre,Vénus-Mars les plaisirs de la chair, le pôle mâle et femelle : Soleil-Lune et les autres combinaisons sensorielles telles que Vénus-Pluton, Vénus-Uranus.

Maison IX, cadente : études universitaires, spécialisées, théologie, spiritualités, astrologie, langues étrangères. Maison de l’évolution, ouverture de l’esprit , sagesse. Valeurs religieuses et spirituelles.  Le voyage peut etre celui de l’âme ou du corps ou des deux.  Les grandes distances appartiennent à cette maison, les pays étrangers, ambassades, aéroports internationaux, douanes, frontières.  L’amour de l’étranger ou pour les étrangers ressort de cette maison.  Cette maison occupée peut sous entendre une attirance irrésistible qui n’est pas celui d’origine mais dans lequel la personne se sentira en affinité. La maison IX englobe avec la maison VIII les grandes transformations et évolutions. Lorsque les deux maisons sont liées par le jeu des maîtrises les évolutions seront majeures.

Maison X , angulaire :  réalisations majeures dans l’existence, oeuvres et image sociale de l’individu. Cette maison X place sur la route les expériences nécessaires pour atteindre le but fixé par la destinée.  A un autre niveau plus pragmatique, il s’agit de la maison de la profession que l’on choisit, une vocation. Avec la IV elle compose l’axe parental X-IV, les origines(IV) et l’élévation (X), la réalisation atteinte.

Maison XI, succédente : les appuis, aides, amis, la sphère relationnelle, fédérations, cercles relationnels, les réseaux,  les projets, le futur. Maison désignant la qualité relationnelle entre l’individu et ses amis ou l’implication des amis sur le chemin de la personne.

Maison XII, cadente :  maison des limitations et entraves physiques, morales, des privations de la liberté ou diminution sensible de celle-ci. Sentiment d’appartenance à une minorité. Difficulté dans l’autorité ou la reconnaissance.  Le service a autrui, le dévouement et les métiers mettant en contact avec les populations en difficultés, ou en souffrance , exclus sont souvent fréquents avec une maison XII occupée. Implication pour les causes des exclus. Forte sensibilité au monde qui souffre.  La maison XII enseigne a l’individu sagesse et spiritualités en le confrontant à la souffrance humaine. L’existence avec une maison XII s’avère riche en expériences et enseignements.  D’une manière plus globale, il s’agit de la maison des maladies de longue durée, ou invalidantes ou nécessitant des soins en milieux hospitaliers ( exemple dialyse). Le milieu hospitalier peut   avoir une maison XII valorisée.

Les orbes des maisons cadentes

La fin des maisons cadentes III, IV, IX et XII marque la frontière avec les maisons angulaires, c’est à la raison pour laquelle tout astre près de la fin des maisons cadentes va épouser l’angle et participe aux angularités.

Exemple : Vénus 24° Verseau en maison cadente III avec une fin de maison cadente à 28° Verseau et début immédiat de la maison angulaire à 28° Verseau.  Les rayons de Vénus se mélangent à la cuspide de IV par le jeu des orbes, Vénus agit à la fois dans le reste de la III mais surtout en IV.

Pour toutes les planètes à moins de 5° d’orbe d’une fin de maison, et par logique au début de la maison suivante, l’influence de l’astre agit dans la maison suivante.

Cette règle d’or en astrologique explique que les planètes n’ont pas la même force selon qu’elles se placent en début de maison, au milieu ou à la fin d’une maison.  Les personnes ayant la fin de la maison XII occupée par des astres ( 5 degrés d’orbe), disposent en réalité de ces astres agissant dans la maison I, les astres sont alors mis à leurs dispositions pour évoluer et non limités par l’influence de la maison XII.

On peut décomposer le rayonnement d’une maison astrologique en 3 parties : le début, le milieu et la fin.

C’est au milieu de la maison que l’astre invite à faire évoluer sa valeur et son symbolisme. La personne doit travailler davantage sur ce qui lui est proposé.  Lorsque l’astre est uni totalement à la cuspide, la mission à remplir est plutôt consciente ou les situations font en sorte de faire prendre conscience rapidement de l’enjeu, tandis que l’astre vers la fin d’une maison oriente vers encore autre chose, les valeurs ont été acquises et on est sur le point de franchir une évolution.  Le flirt de l’astre avec une maison voisine parle en faveur d’une évolution importante qu’il est possible de saisir selon encore qu’il s’agisse de maison cadente, angulaire ou succédente.

Les maisons angulaires restent de loin les plus puissantes, elles magnétisent tous les astres aux alentours et ouvrent vers les réalisations phares, avec les angulaires nous sommes dans l’évènementiel. Ces maisons angulaires augmentent le champ du libre-arbitre surtout si le maître ascendant est inclus dans la même angulaire ou dans une autre angulaire les réalisations seront importantes voire emblématiques.   Si un astre se situe en fin d’une maison cadente et aux abords d’une angulaire c’est dans ce schéma astrologique que se jouent les grandes évolutions de l’individu car la personne utilisera l’énergie de l’astre pour une réalisation maximale ( maisons angulaires). La conjonction d’un astre en maison succédente vers une maison cadente offre moins de transformation, les maisons ont moins de force que les angulaires, les maisons cadentes sont associées à la nature des signes mutables , Gémeaux, Vierge, Sagittaire, Poissons, il est nécessaire de franchir un certain nombre d’étapes, dans un thème en maison cadente il est courant de vivre «  plusieurs vies  » en une. Elles agissent comme une légère diminution du libre-arbitre mais d’un autre côté proposent à l’instar des signes mutables, la possibilité de muer, de changer de style, d’apparence, de mode de vie, d’environnement et même de région, pays surtout avec l’axe cadent III-IX.

La maison succédente II est associée au Taureau, principe d’assimilation, d’enrichissement, elle est là pour nous apprendre à saisir des occasions et les gérer ou les sublimer avec une autre maison succédente – la maison V- maison associée aux valeurs Lion est celle du coeur, les valeurs d’amour peuvent par exemple être celle du coeur  et non de l’amour physique charnel.

Le sens dans lequel tournent les maisons, l’union de certains astres près de l’entrée des maisons, l’emplacement des astres au milieu d’une maison ne sont pas de simples hasards de l’heure de naissance mais bien un clavier astrologique de nuances qui exprime les apprentissages et les évolutions.

Idées reçues sur les maisons astrologiques.

Il arrive régulièrement que le métier soit représenté dans le thème tout entier. Les maisons VI, l’activité et la profession, la vocation (maison X) ne sont que des indicateurs.  Il en va de même pour la vie affective, un thème peut transpirer l’amour passion et les maisons V et VII être vides et l’élément « passion » être représentée par l’accumulation des indices passionnels additionnés aux valeurs Vénus-Pluton ou Vénus-Mars avec maîtrise sur l’ascendant ou maîtrise sur la V, VII ou X ou encore la XII si la passion dresse des difficultés.

Pour quelqu’un qui passera le plus clair de son temps à courir le monde la notion d’étranger et l’axe III-IX peut abonder.  La présence d’astres dans ces maisons astrologiques ne sont que des indices, cependant la maison contenant le maître de l’ascendant et le maître du MC sont les directions montrées par la boussole personnelle dont l’individu aura rapidement conscience !  Toute personne sera automatiquement attirée par la signification de la maison contenant le maître ascendant et celui du Milieu du Ciel.  Ils désignent les directions à suivre et celles-ci sont ressenties de manière innée…

Les maîtrises et les aspects sont plus révélateurs que la lecture simple de localisation d’astres dans les 12 maisons astrologiques.

L’ensemble du thème est un miroir de ce qu’un individu sera. Ce but englobe aussi bien dans sa réalisation personnelle que son chemin spirituel et des leçons qu’il aura tiré des expériences vécues.  Les transits sont des passerelles vers ces évolutions nécessaires et la digestion des évènements, les expériences différentes chez chacun dépend de l’équation : éducation, formatage, schémas parentaux et niveaux de consciences.

Durant la vie, le thème astrologique déploie ses ailes et prend ces dimensions maximales, les énergies qui s’y trouvent varient sans cesse et l’évolution est constante.

 

©Tous droits réservés, reproduction interdite

par Valérie Darmandy, le 2012/01/02 à 19:30

Poster un commentaire

Classé dans astrologie et culture, astrologie et sexualité, Astrologie Puteaux, astrologue, cours d'astrologie Ile-de-France, Maison astrologique, maisons angulaires, Maisons astrologiques, orbe, questions sur le libre-arbitre, schémas astrologiques Valérie Darmandy, symbolisme, transits astrologiques

2012 Calendrier Maya

L’année 2012, précieuse pour les Mayas,  enflamme l’imaginaire et entretient le mythe de la fin du monde.  En repérant 2012 le peuple Maya voulait  dire la fin « d’un monde » , l’ouverture vers les transformations radicales et le changement des niveaux de consciences.

Je souhaite à tous et à toutes une très belle année 2012 sous  l’influence de  « Lamat » , l’étoile, symbole d’abondance, fertilité.

 

Caban correspondrait à l’élément de  » Terre, Ahau  » tempête », Chiccan le serpent, Manik puissant distribue des énergies d’harmonie ou Lamat associé aux influences Vénusiennes.

Photos 2006.©

Tous droits réservés.

par Valérie Darmandy, le 2011/12/18 à 16:00

 

1 commentaire

Classé dans 2012, astrologie et culture, Calendrier Maya

Coluche, générosité et anticipation.

Cet artiste engagé grâce auquel des milliers de repas sont distribués vers les plus démunis aurait-il imaginé  le chemin de son idée lancée en Septembre 1985.

Michel Colucci dit Coluche est né sous le signe du Scorpion. Avec sa conjonction Mercure-Mars en Scorpion ouvrant un regard lucide sur le monde extérieur, l’artiste au franc-parler était un humouriste talentueux.  Ses aptitudes naturelles à éveiller l’opinion publique lui valurent dans la vraie vie des scènes cultes telles que le  mariage avec Thierry Le Luron ou sa candidature à la Présidence en 1981. Version grand écran, c’est aux côtés d’Agnès Soral qu’il s’illustre dans » Tchao Pantin »  dans un registre dramatique aux antipotes du burlesque papi Mouzo dans le Schmilblick.  Coluche nous a fait passer du rire aux larmes mais son nom demeure incontestablement associé aux Restos du Coeur.

Retour sur le thème natal de cet artiste généreux dont l’action s’est inscrite en faveur de la collectivité.

Source DN : Didier Geslain.

Afin de bien comprendre une carte astrologique il faut revenir aux bases.

La Lune souvent citée sur mon blog est incontestablement le luminaire ( satellite naturel de la Terre) dont l’influence est concrète et visible : phénomènes des marées, cycles de pontes des crabes, le monde végétal réagit aux fluctuations des cycles lunaires ( jardin, cultures) comment  l’humain se déroberait -il à ces influx lunaires cycliques.

L’emplacement de la Lune dans une carte astrologique fait référence au seuil de sensibilité du monde qui nous entoure et à la gestion de ce seuil de sensibilité.   Etre lucide à qui nous entoure et à la nature répond à notre niveau de conscience biensur aussi. La gamme de réceptivité peut aller de la simple intuition à un degré de médiumnité, une sorte d’état visionnaire où l’on capte ce qui irait avec « l’air du temps ».

Ce degré de lucidité n’est-il pas la graine du cheminement des idées.  La pensée possède un pouvoir créateur et on crée notre propre réalité selon nos dispositions mentales mais celles ci proviennent de multiples facteurs, éducation, expériences, niveau de conscience.

On associe souvent La lune  à l’imagination,  ou ne devrait-on plutôt parler de degré de réceptivité à l’environnement ? A méditer…

La Lune Poissons de Coluche avec sa capacité d’empathie s’est mêlée à sa vision aiguisée des réalités qui l’entouraient (Mercure-Mars : disposition vives d’esprit, célérité, perspicacité, argumentations, mots incisifs, vif pouvoir de réparti, aptitudes à la franchise, esprit mordant).

L’anticipation sur son époque est alimentée par son Uranus en I en Gémeaux qui se veut être une expression libre teintée de révolte le tout signé sous la trempe de Mercure/Mars en Scorpion, l’humour noir. (Mercure possède la maîtrise sur Uranus Gémeaux).

Uranus en I n’est pas sans évoquer la projection des idées dans un futur, le besoin d’anticiper les situations , on peut s’opposer aux idées de la majorité et instaurer les siennes quitte à se sentir à contre courant avec l’époque en cours. Uranus en I répondait aussi au tempérament de Serge Gainsbourg ( Uranus en I ), artiste insoumis, on se rappelle  la scène du billet de banque.  La nature insurrectionnelle d’Uranus revendique ses opinions, cet Uranus en I a sans doute orienté Coluche a tourner en dérision de nombreuses choses à commencer par son mariage avec Thierry Le Luron et sa candidature à l’élection Présidentielle en 1981.

Uranus en Gémeaux en I  est une position astrologique présente dans les thèmes astraux de millions de personnes nées durant le transit d’Uranus en Gémeaux. L’Uranus de Coluche a fonctionné avec les aspects aux planètes personnelles avec lesquels il était relié : le double quinconce entre Mars/Mercure 10°Scorpion  à Uranus 12° Gémeaux (2° d’orbe, voir degré précis d’orbe sur le schéma du thème).

Les aspects mineurs pouvant être rélégués au second plan d’une étude astrologique éclairent cependant certains points de la personnalité.

Le quinconce entre Uranus et la conjonction Mercure-Mars de Coluche a construit aussi sa personnalité : goût pour la polémique, en avance sur son temps, provocateur talentueux, par le quinconce il a voulu faire évoluer les situations.  Vu le le travail intérieur d’évolution que propose le quinconce  je considère le quinconce comme l’un des aspects « majeurs » dans sa catégorie  » aspects mineurs ». A observer le fruit des quinconces cet aspect est important dans une étude astrologique, essentiellement quand il relie des planètes au « pas rapide » ou une planète rapide et une lente, ou un maître de maison angulaire.

Un second aspect mineur le sesqui-carré 135° ( orbe de quelques minutes voir schéma) entre sa Lune Poissons et cette même conjonction Mercure-Mars.  La conjonction Mercure-Mars est nourrie par 2 aspects rangés dans la catégorie des aspects « mineurs » le quinconce à Uranus puis le sesqui-carré à sa Lune. Les aspects mineurs se formant entre planètes à vitesse rapide ( pas lunaire et pas de Mercure) personnalisent bien le tempérament, les dispositions innées depuis lesquelles partent les idées, projets et actions.

Les aspects mineurs dans le thème de Coluche entre Pluton et Saturne sont secondaires car la position astrologique de ces planètes lentes concernent des centaines de naissance à cette même période, aspect mineur générationnel.  Par contre l’aspect mineur de semi sextil 30° exact entre le Soleil natal de Coluche et Neptune en Balance, astre collectif concerne bien l’artiste. Les connexions d’un astre rapide à une planète transaturnienne (Uranus, Neptune, Pluton) peuvent orienter la personne  à oeuvrer pour la collectivité.

Appel à la générosité sous une Lune Poissons.

Le jour où Coluche lança l’appel sur Europe 1   le 26 Septembre 1985 le Soleil était sur le 3ème/4ème degré du signe de la Balance sur son Neptune natal 5° Balance et réactivait le demi-sextil Neptune-Soleil, l’ interaction d’un astre personnel sur un astre collectif.

La Lune transitait le signe du Poissons vraie résonance à la Lune Poissons de Coluche. Dans ce climat Neptunien, astre emblème de la solidarité, les Resto du Coeur naissaient.

Cette équation du thème personnel dans la dimension collective mériterait à lui tout seul un livre.  On peut dire que la portée d’un individu peut s’étendre au plan collectif lorsque les planètes collectives relient des planètes personnelles surtout sous l’effet des maîtrises.

Le quinconce de Coluche entre son Uranus en I  planète transaturnienne avec Mercure/Mars Scorpion planètes personnelles participe également à l’interférence du plan individuel sur le plan collectif.

La lune qui franchit entre 11° et 13° par jour attrape par sesqui-carré une seconde planète rapide, Mercure.  Le mélange est détonnant !

Une lune en Poissons, celle de l’empathie se marie à Mercure astre de communication dans le signe du scorpion et conjoint à Mars, l’aspect de sesqui-carré est celui d’une « angoisse », Coluche aurait senti ( Lune Poissons) en utilisant son Uranus en I, l’anticipation,  une situation anxiogène touchant l’air du temps, mettre en place une action pour endiguer les difficultés de certaines classes sociales en difficulté.

Sa Lune en Poissons occupe une place stratégique dans sa carte  car elle arrive à la fin d’une cuspide de maison et entre en conjonction avec la suivante. Profitons en pour ouvrir une petite parenthèse explicative sur les conjonctions des planètes à moins de 5° aux cuspides des maisons astrologiques.

Si l’on établit un thème astral par exemple pour le matin à plusieurs tranches horaires d’intervalle on va s’apercevoir que le Soleil franchit la ligne d’horizon la maison I et donne l’illusion que l’astre du jour monte vers la XII puis la XI et X vers 12h, en réalité ce sont les maisons qui descendent.

Dans le thème de Coluche, le cas de la conjonction aux cuspides se présente. La Lune est à 25° conjointe à la cuspide de la maison XII à 28° Poissons, la cuspide descend sur le Zodiaque sur le 29° puis entrera dans le Bélier, par son pas progressif la cuspide  fait « passer » la Lune de la XII vers la XI, pourtant la Lune est toujours en conjonction avec la cuspide. La Lune agit donc sur le plan terrestre avec les significateurs de la maison XII ( qu’elles que soient les domifications utilisées), la Lune est totalement imbibée des vertus de la XII car elle vient de séjourner une paire d’heures dans la maison XII.

Une maison XII , maison des exclusions, des minorités et des épreuves, dans le signe du Poissons, l’empathie aux populations minoritaires, la sensibilité aux causes humanitaires est assez représentée dans son thème. Le fait que la Lune soit dans cette maison invita l’artiste à avoir une sensibilité aux classes sociales en difficulté. Son engagement humain est aussi proposée par sa Vénus maître de I en Sagittaire. Dans l’astrologie le Sagittaire est un signe d’ouverture proposant une évolution des consciences. Par son Ascendant en Taureau, signe zodiacal en rapport avec l’oralité, la bouche, le fait de mastiquer, d’acquérir par l’ingestion, et cette Lune sensible à la collectivité ( la lune : la nourriture, les cellules familiales), Coluche a mis à profit ces potentiels astrologiques en faveur d’autrui.

Le thème natal de Coluche répond à celui d’une dimension importante car les maîtres de 2 maisons angulaires se retrouvent dans des maisons angulaires.  Vénus maître de sa I est en VII et Pluton maître de VII en IV, les angles sont occupés par des maîtrises d’angles créant un thème  puissant. La personnalité dispose d’un rayonnement et d’une certaine « ascendance » sur autrui. Ces maisons angulaires sont en effet magnétique et les énergies qui opèrent à l’intérieur gagnent en relief. L’action de Coluche résonne depuis 25 ans.

La Lune en Poissons est opposée à son propre maître Jupiter et a puisé pendant l’opposition de Jupiter quelques heures avant sa naissance tous les influx de Jupiter, cette opposition consommée ( désapplicante) donne une certaine légalisation à son action : la paternité des Restos, la loi Coluche,  l’aspect confère de l’amplitude, la multiplication des antennes relais des restos du coeur.  Derrière son idée de 1985 s’est construit tout un réseau tentaculaire.

La prise de conscience qu’il a eu est alimentée par l’aspect d’inquiétude généré par le sesqui-carré de la Lune à son Mercure/Mars. Son  idée de récolter de la nourriture pour la redistribuer a été entendue au-delà de son espérance.

Devenus une institution, les Restos du Coeur sont un parachute et une main tendue avec le phénomène de paupérisation qui gagne du terrain.

Aurait-il imaginé qu’aux abords de 2012 son idée née 25 ans auparavant  serait à notre époque tant d’actualité !

Dans un contexte économique bien difficile où la notion de solidarité commence à émerger, saluons l’idée de cet artiste précurseur et généreux.

Un grand Merci Coluche !

Tous droits réservés. Reproduction interdite.

par Valérie Darmandy, le 2011/12/11 à 18:18.

 

Poster un commentaire

Classé dans Aspects mineurs en astrologie, astrologie et culture, Astrologie Puteaux, astrologue, Coluche, la lune en astrologie, Langage astral, Lune Poissons, Maison astrologique, orbe, quinconce, symbolisme, Uranus

Neptune et les nouveaux repères 2012-2025

Le retour de Neptune dans son signe en 2012 sera définitif pour 13 années consécutives, le 4 Avril 2011 l’astre faisait un brève apparition dans le signe du Poissons pour revenir le 5 Août 2011 en rétrogradation en Verseau, c’est à nouveau en début de mois – le 4 Février 2012- qu’il amorcera son long périple dans sa dignité Poissons, un retour que l’humanité n’a pas connue depuis 1861 année où l’astre quitta le signe…

source : http://www.sixtysymbols.com/

Quelques données astronomiques :

La dimension de l’astre contient environ 60 fois celle de la Terre, Neptune est composée d’eau, de roche fondue, d’ammoniaque et de méthane d’où provient sa couleur bleue. Sur cette planète près de la tâche sombre sont enregistrés les vents les plus violents soufflant autour de 2000 km/ l’heure et tournant dans le sens opposé à la rotation de l’astre. La  tâche sombre  sur Neptune n’est pas sans rappeler la célèbre tache rouge de Jupiter où tourbillonne un cyclone permanent depuis plus de 300 ans.  Si nous étions sur Neptune une journée durerait 16heures et 7 minutes. Le temps de rotation autour du Soleil, l’étoile, est de 165 ans. La température sur l’astre est d’environ -220° s’approchant du « Zéro absolu » qui est de – 273°75.

Résonance sur la prise de conscience collective.

Neptune fonctionne sur le plan collectif et son arrivée dans son signe va sensibiliser particulièrement une population de personnes ayant dans leurs thèmes nataux une résonance Neptunienne. Cette population sera plus réceptive à saisir le niveau de conscience élevé proposé par Neptune en Poissons, ils pourront être les initiateurs de mouvements et idéaux, les fondateurs de mouvements de demain.  Avec ces grands cycles ce sont des pans de vie qui disparaissent et laissent la place à une nouvelle ère. L’histoire de l’humanité va entrer dans un nouveau décor.

Pour mieux comprendre les transformations lentes amenées par les cycles des planètes lentes, faisons un bref retour en arrière.  De 1996 à 2003 Uranus a traversé le signe du Verseau, signe astrologique associé aux technologies modernes et à la communication rapide, le chemin de cette planète dans le Verseau  a coïncidé avec la naissance et l’essor de la téléphonie mobile, d’internet et par voie de conséquence  a installé une nouveau mode de vie. La communication mise à disposition de chacun dans nos quotidiens a modifié les échanges, ceux-ci ont donné lieu au virtuel par l’explosion d’internet, Neptune qui a suivi en Verseau a donné une dimension collective au virtuel propulsé initialement sous la vague d’Uranus.

Lors du passage de Pluton dans le signe du scorpion de 1983 à 1995,  le Scorpion signe symbolisant la sexualité, ce passage planétaire a coincidé non pas avec l’apparition du virus puisque des traces de VIH sont antérieures à cette année, mais avec une prise de conscience d’une épidémie changeant les modes de sexualité. Cette période marque le lancement d’une campagne massive de communication sur la prévention du virus du VIH. Pluton en poursuivant son avancée dans le signe du Scorpion  la campagne de prévention battait son plein vers le début des années 90.  Les planètes lentes signent des époques dans lesquelles émergent des prises de conscience collectives et constituent des ancrages dans la mémoire collective.

En naviguant dans les époques, on retrouve ce chassé croisé des cycles, agissant en repère dans l’histoire. Pendant l’avant-dernier séjour de Neptune en Poissons l’année 1690 fut celle d’un hiver glacial, des températures sont descendues à  -25° et furent désastreuses sur le plan des récoltes. On retrouve dans les siècles précédents un grand cycle des lentes ayant marqué les consciences lors de la crise économique très grave en France de 1648 à 1652, années astrologiquement frappées par l’opposition des 4 lentes :

La conjonction Saturne-Pluton Gémeaux opposée à la conjonction Neptune-Uranus en Sagittaire. Toutes les transaturniennes sont concernées dans l’opposition, le plan collectif était en pleine prise de conscience ou doit-on dire en crise de consciences? Pluton formait l’opposition encore 2 ans et demi ,  la crise prenait fin vers 1652 à la fin de la désactivation de cette opposition de Uranus-Neptune à Pluton.

schéma du pic de l’opposition en 1649 des transaturniennes pendant la crise économique en France qui sévit de 1648 à 1652.

Si on revient à l’époque actuelle, en 2011, les prémices de l’entrée de Neptune en Poissons se font sentir du fait de la crise en cours, la notion de solidarité n’est plus simplement un mot , elle commence à entrer dans le quotidien. Des nouveaux modes de vie et de consommation ont commencé à voir le jour et ce n’est sûrement qu’un début. Engouement pour les jardins ouvriers, système de troc, d’échanges, une sorte de retour à la nature et aux valeurs humaines.

La planète qui n’est pas encore arrivée dans son signe prépare le terrain et va modifier les repères à l’échelle collective. Habituellement un astre lent agit de manière progressive, graduellement année après année  mais compte tenu de la vitesse de Neptune et du 3ème degré symbolique rapidement atteint et évoquant « les classes sociales et leur inégalité » Neptune va retentir rapidement 2 mois après son entrée!

Dès Avril 2012 l’astre stationnera sur le 3ème degré : « sous un péristyle un homme habillé en seigneur semble attendre, vers lui avançe un groupe de gens de son monde, en arrière une femme très simplement mise et au fond un mendiant loqueteux ».

La vibration de ce degré mettra en lumière l’inégalité entre les classes sociales, la richesse et la paupérisation et le fossé qui se creuse entre les classes sociales, cette donnée devrait être bien reçue par les consciences dès Avril 2012.

Le stationnement de Neptune sur ce degré va démarrer en Avril 2012 plaçant la période électorale en 2012 en France sous la vibration astrologique  « des classes sociales inégales ». Ce degré sera actif jusqu’en Août 2012 puis reviendra par la suite en 2013.

Cette vibration du degré sensibilisera les actions sociales et l’émergence plus grande des injustices dans les classes sociales.

Changement profond et collectif.

Neptune est une planète en rapport avec la notion de tolérance,  l’ouverture d’esprit et  l’éveil aux sphères spirituelles. Son arrivée dans son signe va faire basculer l’humanité vers une spiritualité avec le risque de possibles dérives mystiques.

A l’instar des autres planètes lentes qui ont participé aux évolutions, Neptune va agir de la même façon dans une dimension collective dont on aura pleinement conscience, visibles par tous. Ce sera la fin de l’individualité et la venue au monde de la solidarité. Une nouvelle époque placée sous le signe de l’empathie, la dévotion, du partage,  va peu à peu poindre à l’horizon.

2012 sera le point de départ de ce changement profond et définitif signant «  la fin d’un monde » et la fin d’un certain niveau de conscience.  2012 agira en année charnière dans un monde au début de la crise et qui devrait le rester jusqu’à la fin de l’influence du carré Uranus-Pluton, au printemps 2016.  Il faudra s’attendre à plus d’actions collectives en faveur des uns et des autres, à davantage d’actions pour des causes humaines et à la naissance de nouvelles actions précises en faveur de la collectivité dans le domaine de la santé. Neptune va agir en passant du baume au cœur à l’humanité et il sera particulièrement perceptible dès 2012 pendant les 4 premières années de pleine crise mondiale.

Neptune et l’immensité de l’espace.

L’astre est symboliquement liée aux très longues distances et plus particulièrement, à l’infini, l’illimité, à l’absence de délimitation des contours.  On pourrait traverser une époque de 2012 à 2025 au cours de laquelle des découvertes fondamentales concerneront l’espace, le cosmos. La question de la distance des voyages  de la terre vers d’autres planètes pourrait être d’actualité.  L’immensité de l’univers va particulièrement sensibiliser l’humanité pendant ce séjour de Neptune en Poissons. Les progrès scientifiques devraient  concerner  la question précise  des distances. Les voyages dans le système solaire un nouveau tourisme banalisé?

Neptune planète d’Eau séjournant dans son signe d’Eau naturellement invite à penser par déduction logique que des évènements naturels liés à l’eau pourraient survenir pendant son long séjour. Manifestation anormale de l’eau, tsunami particulier ou dérèglement climatique?

Ces phénomènes sont pourtant normaux à échelle de la planète.  La liaison  par sextil de Neptune à un Pluton ( planète volcanique) en Capricorne, signe de terre devient intéressante. Nous avons ici l’union de deux éléments composants la surface du globe : l’eau, les océans, et la surface terrestre. Les deux planètes, Neptune et Pluton vont progressivement avancer dans leurs signes respectifs. « Dame nature » pourrait se réveiller au cours de ces séjours d’astres lents.  Le climat, ses dérèglements, les réveils magmatiques  pourraient avec l’espace faire parler d’eux plus qu’à l’accoutumée. L’élément Feu est également occupé par Uranus planète de Feu transitant en Bélier  ( signe de feu). Sur les 4 éléments, 3 sont sollicités de manière permanente pour plusieurs années consécutives. Rappelons que lors de l’avant-dernier séjour de Neptune en Poissons, l’année 1690 fut celle de l’hiver glacial, le climat s’est déréglé et les températures sont descendues à  -25° , naturellement les conséquences furent désastreuses sur le plan des récoltes. ( plan collectif).

Neptune et le Poissons le milieu médical.

Le milieu médical , pétrochimie et ses dérivés (médicaments notamment) associé symboliquement à Neptune/Poissons va t il donner le meilleur de lui dans ce long séjour Neptunien.  Il y a de quoi penser que durant ce long passage l’homme assiste aux plus grandes évolutions sur le plan médical.  L’astre dans sa dignité va nul doute, changer la face du monde à une échelle internationale.   L’effondrement d’un monde matériel au profit d’un  monde plus où la valeur humaine va renaître à la vie. La rémanence d’un transit n’est pas que sur le plan individuel, les longs passages d’astres le sont et pour preuve ils ont instauré une « âme » à une époque.

Ils subsistent de leurs passages leurs héritages comme l’a fait Pluton lorsqu’il sillonna le Scorpion  il ancra dans la mémoire collective une époque associée au VIH. Neptune en Poissons marquera la génération « découvertes dans la démesure » où l’espace et le médical seront à la Une. L’astre une fois  partie du Poissons en 2025 restera une référence dans l’histoire de l’humanité.

Tous droits réservés.

Reproduction interdite.© Valérie Darmandy, le 2011/12/04 à 23:04

Mise à jour 18/04/2013

5 Commentaires

Classé dans 2012, astrologie et culture, astrologie mondiale, Astrologie Présidentielles 2012, cours d'astrologie Ile-de-France, cycles planétaires, degrés symboliques, Jupiter, Langage astral, Les 4 éléments, Neptune, Pluton, politiques et transits, Présidentielles 2012, rémanence d'un transit, symbolisme, Urbain le Verrier et Neptune

Dimensions du thème natal.

Niveau du cours :  avancé.

Comment identifier les dimensions d’un thème natal ?

Discerner le relief et dénivelé d’un thème tient de la localisation des astres à des endroits précis et ceci quelque soient leurs états célestes.

Les planètes proches des 4 maisons angulaires ont la particularité de dominer la structure à laquelle elles sont rattachées et d’imprégner le secteur de vie ( maison) de leur signature planétaire.

– la planète la plus saillante est une planète maîtrisant un angle et se retrouvant dans un autre angle du thème natal. Exemple : Maître de X en I, maître de VII en I natale, maître de VII en IV et ainsi de suite sur les 4 maisons angulaires. On part d’un point de départ : dispositions de départ, les origines, les causes  et on va vers un point d’arrivée : les conséquences, les fruits, les aboutissements.  C’est la maison I qui réceptionne et assimile la structure de la X.

– la présence de planète(s) dans les angles, I,X,VII et IV.  Les angulaires sont en analogies avec le Bélier, (I), Capricorne(X), Balance(VII) et Cancer (IV), les 4 signes cardinaux. Ces maisons angulaires agissent comme des lieux magnétiques, tout se qui se trouve près de la zone de l’angulaire prend de la dimension. Il est même courant qu’une planète angulaire « signe  » un trait de caractère, une caractéristique reconnaissable ou identifiable par l’entourage extérieur. La maison VII agit également en zone de projection de notre image, les autres nous voient selon l’état de notre maison VII.

– lorsque le maître ascendant se trouve sur un angle. Lorsque les planètes maîtrisant l’Ascendant natal sont transaturniennes ( les ascendants Scorpion, Verseau, Poissons) il est conseiller de prendre aussi la planète maîtresse dans le système septénaire car sa vitesse plus rapide sur le Zodiaque personnalise le thème natal. Pour le Poissons, prendre Jupiter, le Verseau prendre Saturne, pour le Scorpion prendre Mars.  L’action individuelle s’analysera en étudiant la planète la plus rapide et l’éventuelle interférence sur le plan collectif sera analysée selon la planète lente qui n’est pas à négliger dans l’équation du plan individuel sur le plan collectif.

– les planètes en conjonction aux cuspides -4°de chaque maison acquièrent une force supplémentaire aux planètes placées au milieu de la maison. Le thème de Claude François en est une illustration, puisqu’il est né au moment où de nombreuses  planètes se présentent chacune à l’entrée d’une cuspide. Parmi la conjonction de ses planètes aux cuspides, dans son thème,  3 cuspides de maisons angulaires sur 4 sont occupées par des planètes.

– la présence de réciprocité mutuelle lorsqu’elle reliée par un aspect ( quelque soit l’aspect).  Vénus en Poissons et Neptune en Balance.

– un trigone équilatéral parfait , c’est à dire dans les mêmes éléments ( terre, eau, feu, air).  Le trigone équilatéral peut se jouer entre signes d’éléments différents si l’un des aspects est à la fin d’un signe et un autre en début de signe.

Actuellement début Décembre 2011 se forme dans le ciel astrologique un trigone équilatéral entre Vénus-Pluton-Jupiter et Mars en triplicité de terre. Pour ce trigone l’aspect se forme dans des signes de même élément : la terre.

Les orbes pour le trigone sont de 8° sauf pour le trigone équilatéral puisqu’il ferme la figure entière l’orbe peut être étendue à 2° d’orbe ou 3°. Il réalise une figure et acquiert ainsi un rayonnement particulier.

Pour les autres trigones ne formant aucun dessin, l’orbe est classique, 8° et priorité aux trigones appliquants devant les trigones séparants.

Les reliefs dans le thème viennent en priorité des angulaires occupées, leurs énergies tirent le thème et composent l’ossature du thème, arrive de suite derrière les réciprocités mutuelles, les trigones équilatéraux.   Le thème peut contenir plusieurs niveaux, deux, trois ou quatre, tous issus du tissu astral construit par les 10 corps célestes : les 2 luminaires et les 8 planètes.

Plusieurs figures se présentent : lorsque la majorité des 10 corps célestes se trouve dans les angles, le thème fait apparaître au simple coup d’oeil deux dimensions distinctes, le premier plan est occupé par la majorité des astres devenant angulaires puis le second plan dans lequel gravitent les astres ayant moins de puissance on peut distinguer d’autres dimensions en arrière plan, des planètes qui par leurs états célestes ou maîtrises ont bien moins de relief.

Certains thèmes affiche les 10 corps célestes éparpillées sur plusieurs niveaux qu’il faudra trier et classer sur des échelles de valeur.

La transmission de lumière utilisée en astrologie horaire est valable dans les thèmes nataux, elle fait intervenir une troisième planète s’incorporant au milieu de deux autres. Le « pas rapide » lunaire et met l’accent sur la planète quittée par la lune et celle rejoint par la Lune. Il s’agit d’un système de désactivation d’aspect et d’application au suivant.

La Lune sert de pont en relayant les énergies des deux planètes qui généralement encadrent le luminaire.

Ceci expliquant l’influence de la Lune lorsqu’elle se trouve voisine d’une planète loin pourtant de l’orbe de conjonction.  Dans le thème natal, la conjonction qui se défait avec la Lune vient d’être assimilée psychologiquement par la personne. Pour la conjonction appliquante , de la Lune à une planète, prévoir jusqu’à 10° surtout si c’est la rencontre astrologique entre la planète et le luminaire se produit dans les angles ou si la Lune a une place privilégiée dans le thème natal si elle est maître d’un angle, Ascendant ou Descendant Cancer, Mc ou Fc du ciel en Cancer.

La conjonction appliquante ou conjonction tout court de la Lune à une planète désigne ce que la personne va devoir « assimiler » apprendre, c’est la raison pour laquelle les conjonctions aux luminaires ( Soleil aussi) sont très importantes dans le thème, la maison dans laquelle se déroule une conjonction a une luminaire souligne  » la maison ».

Les formes des thèmes astrologiques.

Il existe des thèmes avec un stellium, en forme de bouquet, en sceau ou carte natale totalement orientée à l’orient ou à l’occident. Les formes sont une autre donnée à ne pas confondre avec l’identification du relief d’un thème.

Les structures prêtes à accueillir. 

Les thèmes nataux marchent avec le collectif, le thème des personnes que nous croisons tous les jours, entre tous ces thèmes c’est un peu comme des rouages, ils s’imbriquent entre eux roulent plus ou moins bien ou parfois coinçent lorsque le feeling ne se fait pas. Ces antipathies spontanées difficiles à expliquer sont dans un premier temps instinctives, sans raison valable.  Dans certains thèmes nataux on remarque des structures ( aspects)  incomplètes, elles sont ouvertes prêtes à réceptionner les aspects d’autrui qui vont venir compléter le dessin de la structure.  Ce mode d’imbrication entre les thèmes est monnaie courante dans les rapports de thème : synastrie.

Les aspects qui restent « ouverts » sont importants dans l’expérience de vie. Ils attendent le signal de transits ou agissent en mode « réceptacles » dès qu’ils entrent en contact avec des thèmes possédant le « puzzle manquant ».

Je voudrais parler d’un point, celui de la profession. Celle-ci est visible dans l’ensemble du thème et non simplement sur des éléments isolés identifiés dans la maison VI le travail, ou la X la carrière.  Lorsque le métier est une vocation : artiste, musicien, comédien, architecte, n’importe quelle vocation, celle-ci transpire dans tout le thème.

Le métier qui colle à la peau d’une personne va se lire dans sa maison I ou dans la maison VII ( la projection de sa propre image vers les autres), ou dans le maitre ascendant natal, il se retrouve en quantité abondante dans divers lieux du thème.

Le thème astrologique est vivant à nous de sentir son pouls.

par Valérie Darmandy, le 2011/12/01

Tous droits réservés. Reproduction interdite.

2 Commentaires

Classé dans amour et relations, astrologie et culture, Astrologie Puteaux, cours d'astrologie Ile-de-France, la synastrie, Langage astral, Maison astrologique, maisons angulaires, synastrie

Geoffrey Chaucer et l’astrologie au XIV siècle

Cours astrologie centre culturels-Puteaux. Niveau débutant.

Sujet : Culture et patrimoine de l’astrologie.

Dans les «  Contes de Canterbury » le poëte Geoffrey Caucher -1340-1400- fait référence tout au long de son oeuvre à l’astrologie et aux astres. « Canterbury Tales » (les contes de Canterbury) petits poëmes décrivant un pélerinage, sur fond des 7 péchés capitaux, est l’oeuvre centrale de Geoffrey fortement inspiré par Dante.

Lire les contes de Canterbury est une invitation à la lecture du sublime poême  « la Divine comédie » de Dante Alighieri – 1265-1321- décrivant le long voyage de Dante et Virgile à travers les différents niveaux : le purgatoire avec ses 7 cercles en référence aux 7 pêchers capitaux à expier avant de rejoindre le paradis. Les pêchers capitaux dans le purgatoire sont incarnés en animaux se promenant et tentant les hommes.L’enfer est représenté sous forme d’un entonnoir divisé en 9 cercles puis le voyage de Dante le conduit aux différentes sphères célestes du paradis.

En arrivant au Paradis Dante se trouve à ce stade au-dessus de la nature humaine et s’élève successivement sur les sphères célestes des 7 planètes ( Soleil et Lune les luminaires plus exactement) puis Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, allant jusqu’à l’empyrée. Dans sa poésie fantastique, Saturne représente le 7ème ciel et la sphère des âmes contemplatrices,  l’élévation symbolique et la sagesse Saturnienne restent toujours d’actualité !

A l’instar de Dante, G.Chaucer incorpore dans son oeuvre le nom des planètes à la différence ce que les écrits de Chaucer traduisent une assez bonne connaissance des bases de l’astrologie. Dans le conte du Meunier il cite l’Amalgeste et l’astrolabe, sujets qu’il développera dans ses œuvres «  traité de l’astrolabe «  et « l’équatoire des planètes »écrit autour de 1380.

La question du libre-arbitre intervient dans le conte du Juriste avec des connaissances sur l’influence de Mars et Saturne et les effets  » redoutés » de celle-ci dans le conte du Chevalier,  » Saturne me veut en prison, ainsi que Junon folle de jalousie, p 61 »  du moins faut-il le constater devant la prose du poëte.

Conte du chevalier  » Leur mort était déjà déterminée par le signe de Mars,elle était donc déjà écrite comme est inscrite au ciel d’après les astres… », p, 81

Pour agrandir, cliquez sur les photos.

Tous droits réservés. Reproduction interdite.

par Valérie Darmandy, le 2011/11/15 à 13:31

Poster un commentaire

Classé dans astrologie et culture, Astrologie et libre-arbitre, Astrologie Puteaux, astrologue, Contes de Canterbury et l'astrologie., Geoffrey Caucher et l'astrologie., questions sur le libre-arbitre, Saturne

Dans les coulisses de l’astrologie

Profession : astrologue.

Signes particuliers : agitateur de débats

Nationalité : mondiale

Age : millénaire

Décriée et mal connue, la discipline de l’astrologie dissimule un travail considérable et demande une mobilisation d’énergie pour mener à bien une consultation ou lorsqu’il est question de dispenser des cours.

L’art d’interprétation du langage astral nécessite du temps et des conditions optimales pour décrypter un ciel astrologique. Les astrologues travaillent d’arrache-pied sur des techniques ou des « sujets d’étude » plusieurs heures afin de croiser les données, faire la synthèse et émettre des résultats, des observations mais la fée Carabosse guette toujours et les astrologues s’entendent dire qu’ils n’avaient pas vu tel ou tel événement dans leurs formules. Devant cette mauvaise foi régnante, rappelons une énième fois aux détracteurs que nous ne sommes pas des voyants réceptionnant en médiumnité le panorama d’événements mondiaux.

Les travaux des astrologues communiquent des points de vue, parfois des analyses pertinentes, le travail de l’astrologue inclut également l’acceptation de ses erreurs, les zones d’ombre et d’interrogations. Il est bon de tirer des leçons tout au long des années. C’est même en commettant des erreurs que l’on enrichit le bagage astrologique.  Nous n’apprenons pas l’astrologie, c’est elle qui nous enseigne son Art.

Quelles que soient les astrologies étudiées, traditionnelles, karmiques, humanistes, il est essentiel de respecter le travail de l’astrologue et de bien comprendre qu’il repose sur un travail d’analyse rigoureuse.  L’astrologue apprend à chaque prestation , l’enrichissement est discontinu…

L’enseignement invite à faire à un travail en amont, collecter plusieurs thèmes et à connaitre le thème d’actualité qui sera exploité. Le travail d’analyse astrologique marche automatiquement en tandem avec les faits de la société, l’histoire.

Etre astrologue au XXIème siècle reste un combat permanent, il faut convaincre autrui que l’astrologie est dissociée de l’horoscope, on peut susciter la curiosité, être la risée de mentalités aux idées arrêtées ou être apparenté à un chien de cirque pour voir  » si l’astrologie marche ». Le scepticisme accompagne cette discipline allant au coeur de l’humain.

Discipline tabou à la longévité extraordinaire puisque depuis la nuit des temps les astrologues se multiplient… Penchez vous plusieurs années sur le mécanisme de l’astrologie et vous comprendrez pourquoi ce métier est loin de s’essouffler.  Il pourrait même vous entraîner sur des sentiers que vous n’auriez pas soupçonnés, vers d’autres connaissances ou pourquoi pas éveiller votre intêret pour l’histoire. Les traces de l’astrologie se retrouvent en effet à travers l’histoire des civilisations.

Consultation astrologique – La traduction des thèmes astrologiques dégage une énergie propre aux structures composants l’ensemble du thème.  On peut dire que c’est le thème lui même qui nous invite à entrer à l’intérieur par tel accès ! Chaque thème entraîne une lecture sur divers niveaux, un véritable voyage intérieur et une confrontation avec l’énergie.  Véritable cathédrale, chaque figure astrologique parle à l’astrologue.

La fusion entre le décryptage minutieux des divers niveaux d’un thème et l’énergie d’ensemble qui s’en dégage font que l’astrologue peut ressentir instantanément la structure intérieure d’un thème – notre miroir-  ou quelquefois entrer dans la structure avec moins de spontanéité. Tout dépend de la charpente du thème et de sa composition.

Le travail de l’astrologue fait appel à une grande gymnastique mentale par le jeu des maitrises et l’esprit de synthèse  compilant les données croisées pendant l’analyse. ( faisceaux de concordance et trie des priorités planétaires).

Alors quand vous demanderez à un astrologue professionnel si il peut « vite » faire votre thème astrologique, ne vous étonnez pas si celui-ci vous répond non.Une analyse astrologique ne peut être ni partielle, ni superficielle. C’est bien là que réside le talon d’achille de l’astrologue. L’astrologie est si complexe et détaillée que l’expliquer en quelques termes au grand public est un défit. Ainsi, elle reste caricaturée et peu  représentée dans sa pleine dimension. Il y a l’astrologie de surface en lumière, souvent l’horoscope et l’astrologie dans l’ombre, celle aux multiples dimensions.

Celle que bon nombre de personnes seraient étonnées de découvrir, une discipline à part entière qui mérite un jour de ne plus être le punching ball de la société.

Dans les coulisses de l’astrologie se fait en silence le travail de fourmi des astrologues, qui en dépit de points de vue parfois divergents, optent vers un même combat de fond : le respect de leur travail.

2/09/2011

Valérie Darmandy

1 commentaire

Classé dans astrologie et culture, astrologie gratuite, Astrologie Puteaux, astrologie rentrée 2011, astrologue, blog d'astrologie, consultation astrologique, Enseignement à Puteaux, horoscope, questions sur l'astrologie

Vidéos

 

Plus d’infos sur cette série lire l’article de la Fdaf, de Janvier 2010.

http://www.fdaf.org/gazettes/gazette66/page5.html

 

Source: teleprovidence. Colloque d’astrologie Mars 2011.

Zodiaque braille

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=lPwxYkwA-P8

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans astrologie et culture, astrologie gratuite, astrologue