Maison VII, le regard des autres.


Maison d’interaction sociale, son état astrologique natal informe de l’image du natif envoyé vers le monde extérieur. La VII illustre la participation des autres dans la construction de l’existence ou les remises en question. La dépendance est à la VII ce que l’indépendance est à la I. L’imprévu et l’indésirable sont contenus dans cette partie du ciel.
Maison complémentaire à la III et la XI, axe de l’acquisition des savoirs et de l’évolution, elle reflète la sphère relationnelle. Bien que la VII ne soit pas une maison de communication définie comme tel, en exposant le natif vers la vie sociale, la VII participe à la qualité relationnelle.

Quelle importance le natif accorde-t-il au regard des autres ?
Les astres en VII de nativité sont une première piste de réflexion. Ils informent de la place accordée aux autres.

Caractère officiel.

Le caractère officiel de la maison VII en fait un secteur pivot du thème. Elle clarifie les situations et leur accorde un statut légal. Association, mariage, divorce, rivaux, procès et contrats y sont référencés. L’esprit de compétition est l’une des expressions de la VII. A travers cette maison, il convient de se positionner dans la société en tenant compte des leçons amenées par les autres. On aurait tendance à accorder à la maison VII une situation et son contraire, tels que les associés, les rivaux ou concurrents. Selon la dissonance de l’astre, le relationnel présente une capacité de nuisance. Les ennemis dont l’identité est connue par le natif, sont également référencés dans cette maison astrologique.
Dans cet espace du thème de nativité, de la complicité à la haine il n’y a qu’un pas.

Rythme.

Cette maison délivre un indice sur le rythme du quotidien.
Difficiles à adopter dans les jeunes années de l’existence, les astres violents en VII accordent une ferveur pour conquérir le monde extérieur. La volonté et la pugnacité sont les moteurs d’une ambition capable d’amener le natif vers de belles réalisations. Les astres de nature énergique, Mars et Uranus, aspirent à une vie sociale intense au point de prioriser les challenges sociaux sur la vie privée. Si dans son symbolisme, Mars en VII se mesure à ses adversaires pour se sentir exister, Uranus s’exprime pour déstabiliser l’acquis. La transsaturnienne en VII impose sa différence et dérange.

Caractéristiques des transsaturniennes en maison VII de nativité.

La particularité d’Uranus.

La vie relationnelle sous Uranus en VII est sujette à de vives discussions sur fond de provocation. La communication est jalonnée de tensions ayant pour origine des appréhensions.
Incisif, Uranus souhaite préserver sa marge de manœuvre ; par crainte de la perdre le natif vit sur la défensive et n’hésite pas devenir insolent. Des altercations éclatent en cas de dissonance astrologique prononcée.
Esprit libre, Uranus en VII fait souffrir le natif dans une société aux mentalités étriquées. Son expression, souvent lapidaire par gain de temps et l’être dispose d’un sens de l’adaptation momentané. Son empressement succède à son éphémère diplomatie. Partisan de bousculer les traditions, le natif contrarie. Il rejette les préceptes des autres, percevant avec son esprit de synthèse, leurs caractères obsolètes. Les ruptures par lassitude sont une façon pour le natif de rester libre en vue de conquérir d’autres personnes auprès desquelles il espère rencontrer l’adhésion. Uranus en VII amène aux autres des concepts décalés  et en avance pour l’époque.
Au fil des années, les challenges happent au point d’éloigner le natif de l’essentiel. La vie sociale impose une cadence soutenue. l’astre a la particularité d’engendrer sur les autres un épuisement le plus souvent dû au rythme du natif. Insatiable, Uranus lamine et épuise intellectuellement.
La localisation de cet astre en VII appelle à rencontrer d’autres thèmes de nativité ayant Uranus dominant pour supporter un style de vie intense.

Neptune, l’espérance.

Contrairement à Uranus, Neptune offre au natif de la patience et l’invite à fusionner avec le plus grand nombre. Cependant, la présence de Neptune en VII est à étudier attentivement pour ses promesses mirobolantes. Quelle que soit la nature de la relation, l’espérance peut s’avérer vaine. Harmonique dans cette maison, Neptune oriente vers une expérience politique, spirituelle ou artistique. Il est question d’une participation à un travail considéré par le natif comme une oeuvre. L’adhésion à des groupes rend difficile la désolidarisation d’autant que l’objectivité du natif disparaît, noyée par les opinions des uns et des autres. L’effet de groupe impacte sur les choix personnels.
Les résultats obtenus s’avèrent décevant face à l’implication d’une action. La vigilance doit redoubler dans les relations. Astre lié au plan spirituel, Neptune en VII laisse place à de nombreux espoirs quant à l’évolution des relations. Mais la frontière avec la chimère est ténue.

Pluton, finesse et manipulation.

Pluton en VII et particulièrement à la cuspide de la VII sort son art. Séducteur dans l’âme, les relations démarrent par une relation idéalisée pour se détériorer progressivement sous un processus de manipulation. L’emprise prend naissance dans un contexte fusionnel avant de faire perdre le discernement au partenaire. Désorienté et culpabilisant, les relations s’avèrent complexes et suscitent bien des interrogations. Un jeu malsain se dessine.
Intimidation, relation destructrice, chantage, perversion narcissique, autant de malaises auxquels il est difficile de se soustraire parce qu’ils ont pris place de manière insidieuse.
Harmonieux en VII, Pluton installe une vie relationnelle où l’exclusivité est réclamée. La communication est implicite, les échanges passent par le ressenti et les émotions complexes. La passion et la dépendance affective sont des épisodes mobilisant beaucoup d’énergie. Un lien indéfectible transforme le natif.

Quelques caractéristiques des astres personnels.

Soleil, valeur et respect,

Cette localisation demande au natif de s’imposer en société. Le besoin d’être valorisé ou d’être au centre des attentions est recherché. La fiabilité, les valeurs et la morale sont nécessaires pour préserver les relations. La priorité est toutefois accordée au natif. Ce dernier a la parole et tient à la préserver. Occuper l’espace et laisser une trace auprès des autres, avoir l’assurance que ces derniers ont une belle opinion du natif, font partie de ses sensibilités. A cheval sur des principes, ce Soleil s’offusque si les interlocuteurs dérogent à des valeurs qu’il considère, fondamentales. La rigueur, l’admiration, l’autorité et la flatterie sont tour à tour ressenties au sein des relations. Cette association de sentiments pose la question de possibles rapports de force, motivés par des blessures d’égo.

Lune, le regard des autres.

Au-dessus de tout soupçon et si maternelle en apparence, la présence de la Lune en VII natale a la possibilité d’introduire des relations étouffantes. Le besoin d’obtenir l’approbation des autres est tel que les relations finissent par peser. Ici, la désolidération avec un clan, familial ou dans la sphère relationnelle, s’avère difficile. Le natif peut se sentir redevable vis-à-vis d’un épisode émotionnel antérieur. Les opinions peuvent être influencées par le poids de l’histoire familiale. Cette localisation astrologique est probablement pour le natif la plus propice à recueillir les émotions des uns et des autres et à oublier de vivre pour lui-même. La capacité de faire culpabiliser ou d’être culpabilisé, selon la disposition du natal, est au centre de relations complexes.
La crainte du « qu’en dira t-on » reste capable d’influencer les choix.

Mercure, au crible de l’analyse.

Mercure en VII interroge sur l’intérêt des relations. Elles manquent de spontanéité. Contrairement à Uranus, franc et libre, Mercure analyse les attitudes. Mercure en VII propose régulièrement des centres d’intérêts en commun entre le natif et son entourage. La vie culturelle est favorisée. Les rivalités éclatent en présence d’aspects entre Mercure en VII avec Mars, Uranus. La critique est vive et la susceptibilité rythme les relations. Les échanges sous un Mercure en VII dissonant occasionnent un relationnel difficile où le natif a les plus grandes difficultés à prendre de la distance sur des situations délétères. Analyser à postériori les contextes, accapare ses pensées et mobilise de l’énergie. Mercure en VII dissonant peut se révéler épuisant sur le plan cérébral. Le mental pour lâcher prise doit puiser dans d’autres configurations natales.

Vénus, l’apparence.

Vénus en VII doit aller au-delà des apparences auxquelles le natif accorde une importance exagérée. L’amour confondu avec la séduction, fait l’objet de remises en question.
L’attachement à l’enveloppe physique devient le cœur des problématiques affectives. Il peut retarder une séparation pourtant utile à l’évolution. L’affection et l’amour sont largement attendus de la part des autres. La dévotion peut cacher un réel besoin d’être aimé. Les relations sont empreintes de douceur et de nombreuses portes s’ouvrent grâce aux liens tissés. L’affectif sert de tremplin comme il est capable de fermer des portes.

Mars, un combat pour exister.

Conflits, rivalités tenaces professionnelles et au sein du couple, Mars en VII instaure de fréquents rapports de force avec la jalousie pour origine. Sur le plan professionnel, l’esprit de compétition se manifeste. Par son manque de discrétion, les intentions à l’encontre de concurrents sont révélées dans des attitudes. Les tensions ouvertes ont lieu en présence d’aspects dissonants de ces deux astres. En cas de dissonance, l’agressivité verbale est susceptible d’être précédée par une agressivité physique. Le déroulement de la vie est marqué par des épisodes de vives altercations dans la communication. Des contestations, conflits ouverts et rapports de force obligent le natif à revoir sa façon de considérer l’autre. Selon le niveau de dissonance, un lien complice peut tourner en inimitié. Le désir de représailles est latent. D’autres configurations aident à apaiser ces émotions négatives.

Jupiter en VII, loyauté et injustice.

Le besoin de représenter une belle image en société est fondamental. Le caractère légal des situations prend de l’importance. Les apparences acquièrent une importance capitale pour préserver cette image harmonieuse auprès des autres. Jupiter en VII peut être un indice d’hypocrisie dont les motivations sont louables, afin de protéger les siens ou rester bienveillant dans les relations. En cas de dissonance, Jupiter en VII accorde une rupture avec les conventions et expose aux problèmes qui se soldent par des interventions auprès des tribunaux. Des différends se présentent sur fond de sentiments d’injustices. des batailles judiciaires plus ou moins longues, en fonction du niveau de la dissonance.

Saturne en VII, maturité précoce.

Timide pour la vie sociale, cette position de Chronos ne favorise guère une vie sociale facile dans la jeunesse. Elle précipite le jeune natif dans des situations de décalage, souvent auprès de personnes plus matures que lui ou plus âgées. Il est confronté à des événements le privant de son insouciance. La rigueur de Saturne souligne la question de l’éducation et des réflexions moralisatrices reçues dans la période de la jeunesse. Ces épisodes désagréables peuvent se reproduire à l’âge adulte . Sélectif dans ses choix, les amis comme les relations doivent inspirer une grande confiance. Cette dernière peut être rompue et dans ce cas, il devient difficile d’accorder de nouveau confiance. Le temps, allié de marque au natif, l’aide à intégrer les expériences proposées par l’astre.

La jeunesse et la maison VII.

Le jeune natif découvre l’insouciance de la VII, à travers les premières rencontres basées sur la séduction. Epoque où le regard de l’autre compte, le jeune natif attend de la VII l’approbation des autres, leurs sésames pour être conforté dans ses choix.
Découvrir le fonctionnement de la maison VII demande du temps selon les signatures astrologiques incluses.

Les énergies d’Uranus, de Mars, Saturne et Pluton sont particulièrement complexes à adopter durant la jeunesse. Apprendre à se désolidariser des autres se trouve dans la VII dont le début marque la frontière avec la fin de la VI, maison du sentiment d’obligation.
Les autres maisons sociales, III et XI tempèrent la VII. Ensemble ces trois maisons aident à manœuvrer au sein d’une vie sociale et à en tirer des bienfaits.
La communication – Maison III – a une répercussion sur la façon dont la maison VII est vécue.
Avec ou sans aspect astrologique entre ces maisons sociales, III, XI et VII, la maison VII apporte un complément sur la vie relationnelle du natif.

Avec son rapport à l’autre, la VII fonctionne de pair avec la I, ensemble leurs liens rythment la vie relationnelle.
En fonction de la tonalité de la maison VII, le jeune natif découvre les méandres du fonctionnement, parfois complexe de cette maison.

La vie sociale du natif est riche lorsque son maître de la VII natal se trouve dans sa I natale. En fonction de la planète mis en cause, la sollicitation des autres sur le natif peut aller du sentiment d’être comblé par sa vie sociale ou celui d’être envahi par les autres.

Au-delà d’une simple rencontre, la maison VII offre un face à face avec un univers à définir selon la ou les planètes en VII et leurs maîtrises. En véritable rendez-vous avec un style de vie, elle signe l’expérience apportée par le collectif.

Valérie Tenz. Darmandy
Le 8 Mai 2018 à 21H50

 

Publicités

Commentaires fermés sur Maison VII, le regard des autres.

Classé dans blog d'astrologie

Les commentaires sont fermés.