Astrologie et sexualité.


article sexualitéS’il est une donnée impossible à identifier dans un thème natal c’est bien le sexe de la personne.En revanche, chaque carte natale renferme la part de féminité, de masculinité et sa sensibilité à un mode affectif. En astrologie la sexualité est symboliquement rattachée à la maison VIII, au signe du Scorpion, aux aspects du maître de VIII puis aux astres en contact à Pluton. Les maisons II et IV entrent en scène pour leurs analogies au signe du Taureau et du Cancer relatifs à la texture de la peau et à la chair.  Le Taureau représente la bouche, la langue et les papilles gustatives servant à identifier les différentes saveurs et d’en éprouver une gamme de sensations. 

Deux des cinq sens, le goût et le sens du toucher jouent un rôle évident lors des ébats amoureux. Le sens du toucher peut être relié à plusieurs symbolismes possibles : le Taureau ou Vénus pour le grain de peau et Neptune pour les sensations éprouvées à son contact. Le siège de l’odorat se situant dans les fosses nasales est associé au signe du Scorpion. Ce sens a quelque chose de primitif et s’avère un facteur déclencheur pendant la séduction et dans les moments intimes. Un aspect natal Vénus et Mars, liés au Taureau et Scorpion le goût et l’odorat, développe une sensibilité aux senteurs et au goût. Avoir du nez est une histoire de Scorpion.

Séduction et sexualité, une histoire de phéromones ?

L’organe voméronasal découvert en 1811 par le chirurgien Ludvig Jacobson est situé dans le nez chez les mammifères, cet organe leur sert à percevoir les phéromones. L’organe se développe chez l’embryon humain mais régresse par la suite, il serait donc inactif chez l’homme. Comme dans tous les secteurs, différentes chapelles s’opposent, des débats sur le rôle de l’organe de Jacobson chez l’humain font couler de l’encre.  Néanmoins la science s’intéresse à l’interaction possible des phéromones dans le comportement humain. Ces messagers biochimiques émettraient des signaux aux autres humains agissant dans les rapports en société et dans l’attirance sexuelle.  

Le comportement des animaux souligne le rôle des phéromones dans leur hiérarchie et au moment de la saison des amours. Ces phéromones servent aussi à identifier un lien de parenté, ainsi une vache mettant bas nettoie son petit dès sa naissance afin de le marquer de son odeur. Si ce dernier était nettoyé par la main de l’homme imprégnant son odeur sur l’animal, la vache ne le reconnaîtrait plus. Cet instant est précieux car le rejet d’un animal par sa mère porterait atteinte à l’épanouissement de ce dernier. Bon nombre d’animaux comme les éléphants reconnaissent leurs petits grâce aux phéromones. 

A notre époque, la commercialisation des phéromones pour l’humain est en plein essor, des parfums à base de phéromones aux propriétés différentes sont proposées, phéromones apaisantes, donnant de l’assurance ou créant un pouvoir d’attraction… Dans ce développement devons-nous y voir la reconnaissance du pouvoir des phéromones sur les automatismes humains ou un business de manipulation ? 

Vu sous un angle astrologique, cet engouement entre en accord avec le long chemin de Neptune en Poissons, signe de la recherche médicale et de la chimie. Neptune est associé au monde invisible, aux fluides, au monde des sens et aux parfums. L’astre dans son signe encore pour 12 ans promet de beaux jours à l’avancée médicale. 

Le sens olfactif et l’axe II-VIII 

Dissocié des phéromones, l’odorat a un rôle précieux dans la vie en commençant par l’importance de l’odeur maternelle dès la naissance. Le sens olfactif analyse les senteurs ou toute substance volatile. Celles-ci procurent des sensations de plaisir, de gêne ou évoquent des souvenirs, une odeur comme un goût peuvent déclencher la madeleine de Proust. Une odeur identifiée par le sens olfactif – lié au signe du Scorpion- crée une action réflexe. Le message évoqué par l’odeur oriente nos choix, c’est dire combien l’odorat occupe une place de choix dans la société. 

Sur le plan astrologique, la sexualité dépend des sens dominants parmi nos 5 sens ( le VAKOG rappelle ses canaux sensoriels utilisés instinctivement) et de l’éventuelle interaction des phéromones dont la symbolique astrologique la plus appropriée resterait le signe du Scorpion régnant sur le monde invisible. Si l’on devait coder astrologiquement ces phéromones utilisant une communication non verbale, presque animale, on se réfère là encore au signe instinctif du Scorpion. Voyons de plus près le langage des astres et des maisons astrologiques dans la sexualité. 

Les deux maisons astrologiques II et VIII expriment d’une manière générale la circulation de l’énergie dans le corps. Le signe dans lequel tombe la VIII donne un éclairage sur les méthodes utilisées pour se ressourcer. L‘énergie perdue passe par la maison VIII qui est une maison d’évacuation et de recyclage, puis par action réflexe l’énergie recyclée revient dans la maison opposée, la II celle des acquis, bienfaits et richesses.  La maison II renferme les éventuels dons ou talents, elle est la richesse mise à  disposition de l’homme au moment de sa naissance. Ce dernier construit sa vie selon son ciel en utilisant les bienfaits contenus dans sa maison II. L’action réflexe s’observe dans les signes zodiacaux. Ainsi, plusieurs planètes dans un signe invitent la personne à épouser des caractéristiques du signe opposé. Les maisons astrologiques fonctionnent par axe. Dans la sexualité, le Scorpion, le Taureau et leur axe analogique II-VIII marchent à plein régime, l’énergie libérée et renouvelée pendant l’acte sexuel utilise l’axe II-VIII d’autant que la maison VIII est associée à l’orgasme appelé la petite mort.  La sexualité fait intervenir les maîtres de ces maisons II et VIII avec leurs aspects. 

Astres et sexualité

La Lune et Neptune ensemble nourrissent l’imaginaire et les fantasmes. La Lune fait appel aux souvenirs et à cette fameuse madeleine de Proust. Elle a un rôle précieux dans la sexualité pour la part de féminité qu’elle représente et les souvenirs susceptibles d’être déclenchés par une scène, une odeur. La présence d’astres sensuels dans  les signes d’eau Scorpion et Poisson renseignent sur le fait que la personne peut être assez tactile. Vénus ou la Lune dans ces signes expriment une sensualité susceptible d’être perçue par l’extérieur. Vénus en Scorpion porte une note érotique. Les actrices Krista Allen, Nathalie Uher et Sylvia Kristel ayant incarné Emmanuelle ont respectivement leur Vénus en Poissons et Vénus en Scorpion pour Sylvia Kristel. L’actrice de films X, Holly Sampson jouant aussi dans ce film érotique possède la conjonction Vénus-Uranus. Pour avoir été l’une des  maîtresses de Tiger Woods, Holly Sampson illustra sa conjonction Vénus-Uranus.

Imbibée des valeurs Scorpion, la Lune perçoit au-delà des apparences, elle décrypte assez bien la communication non-verbale. Douée pour capter les non-dits dans une conversation ordinaire, la Lune Scorpion sait aussi faire comprendre ses intentions.

L’original Uranus agrémente la sexualité de fantaisies plus ou moins temporaires. Uranus est une composante trouvée dans l’homosexualité, Lune dissonante à Uranus chez les hommes, Uranus-Vénus,Vénus-Neptune pour les deux sexes bien que dans l’homosexualité masculine puisse faire apparaître la dissonance de Saturne sur Vénus, désignant le dégoût pour la plastique féminine. Les luminaires, Lune et Soleil, symbole féminin et masculin et leurs structures astrologiques jouent un rôle crucial pour l’orientation sexuelle. Quelque soit son sexe, une personne aime plutôt une figure féminine ou masculine. Les aspects des autres planètes sont des affinités à aimer de telle ou telle façon. Vénus et Uranus invitent à la curiosité sexuelle. Uranus se lasse de tout assez vite car les fonctions de l’astre ont pour principe d’assimiler rapidement afin de passer à autre chose. Uranus relié à Vénus réclame de la nouveauté dans la sexualité. Demandeur d’expériences inédites, l’astre cherche à rompre la routine, il peut demander à avoir sa dose d’adrénaline. Cette planète brise les tabous, dans certains cas l’astre ne s’embarrasse pas avec la question de la fidélité car il sépare le sexe des sentiments.Uranus est une composante du libertinage avec Neptune.

Neptune occupe une place intéressante dans la sexualité. L’astre pousse à rechercher le maximum de sensations et l’extase. Neptune est à double face car il installe le détachement et aussi la dépendance, il faut voir comment le thème est construit pour comprendre dans quel sens Neptune dirige ses énergies. Neptune a besoin de nourrir l’imaginaire, de sublimer l’être aimé, il crée son propre théâtre c’est pourquoi l’astre est présent dans les expériences sexuelles sortant des sentiers battus.  La fonction Neptunienne offre la possibilité de se détacher et se glisser dans la peau de personnages pour des jeux de rôles sexuels.

En matière d’érotisme, Neptune, féminine et sensuelle, rivalise d’ingéniosité avec Pluton. Ces astres se nourrissent de fantasmes et donnent une profondeur aux plaisirs dès qu’ils sont en contact avec les planètes sensuelles. Mercure a un rôle fondamental dans la sexualité pour son lien avec le mental, spécialement dans les pratiques sado-masochistes. Elles sont la résultante de plusieurs combinaisons complexes qui cachent parfois des carences que le thème peut mettre en lumière. La structure astrologique sadomasochiste s’articule semble-t il selon la motivation qui pousse à ce type de sexualité. L’outil astrologique voit l’envers du décor, il peut identifier les raisons qui poussent à aimer les jeux sm.

Dans ces jeux sexuels peuvent intervenir un contact Mars-Saturne dissonante exprimant la faculté de soumettre autrui à son autorité ou vice-versa, Saturne et Mars sont rarement seuls, ils doivent se mélanger à des valeurs Vénus-Pluton ou une Vénus dans une maison VIII ou XII, un Pluton dominant ou de Neptune pour la recherche de l’extase. La conjonction, opposition ou le carré Vénus-Pluton à connotation érotique peut naturellement apprécier ce genre de sexualité mais les rapports Vénus-Pluton instaurent aussi une difficulté à trouver la sérénité en amour car Pluton tourmente Vénus. Tous les contacts Vénus-Pluton ne développent pas des tendances sadomasochistes mais le référent astrologique Vénus-Pluton, Vénus Scorpion, Vénus-Poissons intervient souvent lorsque c’est le cas.

L’ image masculine et féminine véhiculée par le Soleil et la Lune aident à comprendre les appétits et styles de sexualité. Ces pôles mâle et femelles, Soleil et Lune, sont les fondements même vis à vis du partenaire, ils participent avec tout le reste du thème à l’orientation sexuelle.  Jupiter l’épicurien met aussi sa touche dans la vie sexuelle. Les combinaisons gourmandes, Vénus-Mars, Vénus-Jupiter orientent vers un appétit sexuel et la recherche de l’épanouissement sexuel plus ou moins atteint selon le reste du thème.

L’absence de sexualité, son détachement ou le fait de choisir une voie religieuse et renier les plaisirs de la chair, fait apparaître des combinaisons Vénus dissonante avec Neptune, Vénus carré ou opposé Neptune, Vénus dissonante avec Saturne.  Saturne et Neptune sont dominants dans le thème, Saturne pour sa faculté à inhiber les désirs et Neptune pour sa capacité de détachement. Neptune peut se passer de la chair pour aimer, il peut aimer l’insaisissable, le Neptunien peut tomber en adoration devant une image et s’attacher à une icône.  Neptune a besoin de se libérer des entraves de la chair pour élever son amour. L’astre fonctionne en cherchant la vibration et l’élévation du niveau de conscience. Il arrive parfois que seules des expériences mystiques ou vécues à travers une sexualité répondent à la quête de Neptune.

par Valérie Darmandy, le 2013/03/19 à 11:40

copyrighta92g1c61

Advertisements

1 commentaire

Classé dans amour et homosexualité, astrologie et amour, astrologie et homosexualité, Les 5 sens en astrologie., Neptune, Neptune Poissons

Une réponse à “Astrologie et sexualité.

  1. Excellent article Merci Valérie , je partage dans le Groupe sur Facebook 🙂