Tri-décile 108°, entre énergie et spécialité.


Rz_71

Si l’on crée sa vie et voit le monde qui nous entoure selon notre ciel, les multiples structures d’un thème s’illustrent différemment selon le niveau de conscience. L’utilisation d’un aspect astrologique dépend de plusieurs facteurs dont l’éducation pendant laquelle des valeurs et codes sociaux sont transmis et où se forgent certaines barrières psychologiques. Les transits majeurs survenant pendant la période de la petite enfance éclairent sur la façon de vivre des transits à l’âge adulte.

Tous les aspects d’un thème se parlent de l’un à l’autre et le fonctionnement d’un aspect dépend de la qualité des aspects annexes. Prenons le cas d’un ciel dans lequel existent plusieurs carrés et un sesqui-carré sans lien avec les carrés. La présence de carrés signale des points de résistance dont la personne a conscience relativement tôt. Ces carrés font caisse de résonance au sesqui-carré – aspect de peur et stress- augmentant la lucidité ( carrés)  de la personne vis à vis de ses propres craintes. Des transits de lentes pendant l’enfance sur un sesqui-carré n’ont pas la même portée que durant la vie adulte.  Le sesqui-carré générant du stress peut participer à une forme de traumatisme ou de période de malaise, fragilisant le passage de transits ultérieurs, une fois adulte.  Les transits ne sont pas des séquences isolées mais d’un seul tenant en remontant le passé pour mieux comprendre l’imprégnation émotionnelle d’un transit dans le présent. Certains transits sont des réminiscences , ils réveillent des zones sur lesquelles ils ont tapés dans la petite enfance créant des malaises disproportionnés face aux transits en cours. Les aspects classiques, conjonctions, carrés, trigones, sextils, oppositions composent l’expression d’une destinée, n’oublions pas pour autant ces aspects mineurs affinant les majeurs.

Honneur à l’aspect de 108°. Le tri-décile distance deux planètes ou un point d’intersection (noeuds) avec une autre planète, ou luminaire, de 108 degrés en tenant compte d’une orbe serrée de 1°. L’aspect de 108° exprime des émotions intenses et sous entend une énergie mise au service d’une activité dans laquelle on se spécialise. Cette énergie intense peut être difficile à vivre si elle n’est pas canalisée. Le tri-décile libère une quantité d’énergie susceptible de tourner en colère ou à la destruction si l’énergie n’est pas investie. Le tri-décile porte quand la personne épouse son sens, il est conseillé d’utiliser cette ouverture et de tirer vers le haut cette énergie, il peut être vécu sous la forme d’une motivation majeure, le but est d’éviter que cette énergie qui assure aussi des émotions négatives, vire à une forme d’autodestruction. La présence d’un sesqui-carré énergie qui déraille avec celle d’un tri-décile demande une discipline de fer pour canaliser ces aspects.  Lors d’un aspect de 108°, la présence d’autres aspects mineurs donne une idée du remue-ménage émotionnel.

L’énergie et les émotions suscitées par le tri-décile mérite que cet aspect mineur ne tombe pas aux oubliettes.  Les aspects annexes d’un thème donnent des pistes pour savoir si l’énergie est plus ou moins facilement canalisée. Sachant qu’il s’agit d’un aspect d’énergie, un tri-décile incluant Uranus, Mars et Pluton, trois planètes d’énergie, valorise l’aspect mineur.

Quelques personnalités ayant dans leur thème un tri-décile, soulignant une spécialité dans laquelle ils se sont illustrés. La championne de natation Laure Manaudou possède un tri-décile appliquant à 1° d’orbe, donc en pleine puissance. Son tri-décile se forme entre le Noeud Nord à 20 Bélier et sa Lune à 1° Capricorne conjointe à Neptune.

Pour Laure Manaudou, il s’agit de canaliser toute son énergie dans une Lune Neptunienne, chemin professionnel qu’elle a bien épousé en performant dans la natation. L’année 2008 fut chargée en évènements et changements pour la nageuse tandis que Pluton fraîchement entré en Capricorne, transitait sa Lune incluse dans le tri-décile.  Cette période coïncidait avec le réactivation du tri-décile natal ouvrant une période de plusieurs mois durant laquelle l’aspect du tri-décile lui demandait d’utiliser le maximum d’énergie.

En 2009, Pluton s’éloignait de sa Lune natale et désamorçait son tri-décile natal Lune-Noeud Nord, la championne annonçait son retrait avant de revenir plus tard à la compétition.

Le footballeur le plus doué de sa génération, Zinédine Zidane possède un tri-décile reliant des planètes collectives, Saturne Pluton. L’implication de Pluton dans le tri-décile souligne l’aspect et Saturne dans sa I montre le contrôle de cette énergie mise au service d’une spécialité.  Pierre Curie possède un tri-décile entre Vénus et Saturne montrant la canalisation de cette énergie dont la nature raisonne bien avec ses travaux, le magnétisme et la radioactivité.

Edgar Cayce possède 2 tri-déciles, un Mars en tri-décile à Chiron, planétoïde lié aux soins, aux blessures et à l’enseignement et un second aspect de 108° entre son Neptune et son Uranus R angulaire.  L’aspect de 108° montre son investissement à guérir les autres, (Chiron). Son tri-décile est d’autant plus actif que Mars est maître de Chiron en Bélier.   Oscar Pistorius ayant récemment fait la une de l’actualité, possède un tri-décile entre son Pluton au MC et son Mars en I, dont l’orbe est de 1°. Son tri-décile marche sur un Pluton que l’on ne peut dissocier de Vénus et du dialogue planétaire Pluton-Vénus carré à sa Lune. L’énergie du tri-décile s’insère dans ce discours d’aspects. Le drame eut lieu lors du transit du Soleil sur son Mars natal inclus dans le tri-décile, rappelant la nature aussi destructrice de l’aspect de 108°.  Pour Oscar Pistorius, Mars l’une des planètes du tri-décile tombe en I et l’autre,Pluton, sur la cuspide du MC mettant en valeur, l’aspect de 108°, si mineur soit-il.

La chanteuse Amy Winehouse possédait un double tri-décile exact entre son Chiron à 3 Gémeaux et son Soleil à 21° Vierge conjoint à son Mercure Rétrograde à 23° Vierge, l’énergie de son tri-décile inclut un Soleil conjoint Mercure rétrograde, cet aspect met en avant la quête de la clarté. On voit le rôle précieux de Chiron, symbole de blessure éternelle, pris dans ce tri-décile difficile à dépasser.

Ceux qui portent cet aspect tri-décile semblent habités par une énergie qui a besoin d’être transcendée, la vocation est possible avec le tri-décile, l’appel professionnel est si puissant que leur équilibre intérieur en dépend. L’énergie est créatrice et aussi destructrice si elle n’est pas canalisée. L’aspect ne semble pas confortable car il demande de maintenir une action et la pousser à la performance, l’avidité ressort de cet aspect mineur. Le niveau de conscience intervenant dans chaque cas, la pleine prise conscience de cet aspect aide à mieux manoeuvrer les astres inclus dans un tri-décile.

A voir les chemins de Edgar Cayce, Laure Manaudou, Amy Whinehouse, Zinédine Zidane, Pierre Curie, Oscar Pistorius, chacun a instinctivement senti l’existence de leur tri-décile.

par Valérie Darmandy, le 2013/02/28 à 23:09

copyrighta92g1c61

5 Commentaires

Classé dans Aspects mineurs en astrologie, Chiron, le tri-décile aspect mineur en astrologie, Tri-décile en astrologie

5 réponses à “Tri-décile 108°, entre énergie et spécialité.

  1. Très intéressant Valérie ton article et entre Vénus et Jupiter tu le vois comment ?, merci
    Je partage le tri-décile avec Edgar Cayce et cela me ravit le cœur 😉

  2. Super observation Valérie! J’adore quand ca sort des sentiers battus. Je viens d’en trouver un (tridécile) dans le thème de Nietzsche. Sa Lune en sagittaire en Maison I , avec Jupiter en Poisson au FC, ce qui correspond parfaitement à sa spécialité, c’est à dire sa connaissance de l’âme humaine via toutes les transformations collectives passées! Merci!

  3. un article que j’avais écrit sur les sesqui carrés qui pourrait vous intéresser:
    http://creastrologie.free.fr/articles/sesquicarre.htm

  4. Bonsoir,
    Nietzsche un tri-décile ! alors il l’a bien utilisé. J’ai été lire vos articles sur le sesqui-carré croissant et décroissant, eh oui la nuance d’un aspect dépend aussi de son sens de formation, on se rend compte combien le détail compte. Le dwad est intéressant pour affiner une lecture, pour creuser j’utilise la technique des degrés en dressant leur liste, selon les mi points et points miroirs du maître ascendant, des planètes formant les encadrements, luminaire, lors d’un moment précis.
    Si vous le voulez bien sûr, je vous invite à lire sur ce blog les degrés trouvés par encadrement et mi point sur Picasso, sur la page » le degré astrologique ».
    Je vous souhaite une bonne soirée
    Valérie

  5. Bonjour,

    Je suis heureuse d’avoir des renseignements sur cet aspect, que j’ai entre mon soleil ( 6°13 en cancer) et ma lune ( 24°51 en balance), comme ma lune est conjointe à Uranus ( 23°39 en balance), et sans aspect majeur, je cherchais quel aspect pouvait rélier cette conjonction qui à du mal à s’exprimer. Les aspects majeurs sont peu utilisés, lors d’une conjonction sans aspect mineur, ils peuvent approfondir une analyse.

    Merci

    Lydie