L’envol de Pluton.


Les 8 premiers degrés des signes cardinaux et toutes les planètes s’y trouvant, sont à l’honneur cette semaine. Habitués à vivre avec  Pluton depuis des années, les planètes situées dans cette zone étroite des 4 signes cardinaux, se préparent à vivre le départ du dieu des ténèbres et de la transformation suprême : Pluton.

Entré en Capricorne en Janvier 2008, l’astre distribuait depuis cette période des aspects dissonants aux planètes, luminaires, ascendants et axes MC-FC situés dans entre le 1er et 9ème degré des signes cardinaux :  Bélier, Cancer, Balance, Capricorne.  En carré, opposition ou même en direct,  Pluton sème des situations anxiogènes, incertaines, inconfortables.

Pluton grille ,ces jours-ci, ses dernières cartouches sur les premiers degrés de ces signes cardinaux.

Pour mieux comprendre l’individuel, voyons le mondial. Actuellement, Pluton céleste ne fonctionne pas seul, il est en tandem avec un Uranus Bélier, nous sommes depuis un certain temps dans un climat explosif. Bien des planètes natales en signes cardinaux sont prises actuellement dans la machoire serrée du carré Uranus-Pluton, ce qui entretient des situations des plus tendues, violentes et incertaines.

Dans ce contexte, Saturne planète de la discipline et de l’ordre est très attendu. Dès Octobre grâce à son sextil vers Pluton, l’astre installera un sentiment intérieur de consolidation, une clarification des situations,jusque là restées floues, sera perceptible pour les ciels naufragés du carré Pluton-Uranus.

Très prochainement l’entrée de Saturne en Scorpion va orienter l’énergie de Pluton-Uranus et calmer ce climat insurrectionnel  : Uranus carré Pluton. Les relais célestes sont en route, Saturne  formera le trigone de Neptune et ensemble ces planètes serviront de relais à l’énergie du carré d’Uranus-Pluton.   L’ insolence d’Uranus accompagne Pluton, ainsi  ce transit de Pluton dans les ciels individuels est différent d’un transit de Pluton seul. Pluton avec le carré d’Uranus devient un Pluton offensif, anxiogène, il inflige des vagues d’instabilité et d’insécurités. La notion d’insurrection et de destruction est présente dans un tel climat.

Ayant fait une poussée jusqu’à 9 degré du Capricorne en Mai 2012, Pluton est revenu rétrograde puis se trouve stationnaire aujourd’hui, 16 Septembre 2012, à 6 degré 57 Capricorne. Il ne descendra plus en dessous.

Les mouvements de cet astre, mérite toute l’attention, car ses moindres variations de 1° suffisent à moduler considérablement le climat intérieur des personnes actuellement sous ce transit dissonant.  Naturellement, le climat collectif y est aussi sensible.

Pluton  stationnant ainsi depuis le 14 Septembre 2012, prépare son envol et une avancée dans la suite du signe du Capricorne.

Le 18 Septembre à 5h08 GMT Pluton va cesser définitivement ses rétrogradations sur les 8 premiers degrés du Capricorne et va atteindre la frontière du 2ème décan des cardinaux en touchant pour la première fois, le 11ème degré Capricorne dès Février 2013.

La vitesse de l’astre est très lente sur Septembre et Octobre 2012 puis il accélérera en Décembre 2012 pour atteindre le 10°au 21 Janvier 2013.

Cette progression de la planète la plus lente sur le Zodiaque est importante car de nombreux ciels actuellement concernés par ce transit, vont être sensibles à sa poussée dans le Capricorne.

Pendant une paire d’années de 2008 jusqu’à maintenant, Pluton a transformé, kidnappé ou détruit la symbolique des planètes recevant l’opposition, le carré ou le direct de ce transit, dans le but de lui redonner une autre dimension, une nouvelle forme.  Les trigones et sextils de ce transit ont fait moins de dégâts que les carrés, les oppositions ou les directs.  Les sextils et trigones de Pluton ont donné de la puissance aux situations.

Selon vos planètes natales touchées et surtout leurs maîtrises, à chacun de découvrir ce que Pluton a pu transformé à jamais ou si il a insufflé sa pleine puissance grâce aux trigones et sextils.

Le départ imminent de l’astre vers le tiers du signe du Capricorne est un signal fondamental. Il annonce simplement que la transformation initiée par le transit, est achevée.  La mission de Pluton est remplie pour de nombreux ciels, la partie visible de la transformation intérieure de Pluton peut émerger.

Lors de tout transit majeur au moment de son départ, il se produit des réactions, une émulation, des sensations internes, des modifications de pensées, les personnes peuvent voir des choses qu’elles n’avaient pas vues jusque-là car quelque chose n’était pas prêt afin qu’elles les voient.

Pour ceux qui sont sous le transit dissonant de Pluton, ce départ de Pluton coïncide avec un changement d’état de conscience, de mentalité. Quelque chose à fondamentalement changé pendant le temps du carré, de l’opposition ou du direct de l’astre.

Au moment du départ d’une transaturnienne, l’énergie extérieure autour de la personne se modifie progressivement. Ces changements d’énergies qui accompagnent le début et la fin des transits lents, restent l’un des mystères de la belle astrologie.

Des sensations d’allègement, de dégagement, de libération, ou la clarification des situations vont se succéder dès la sortie de l’orbe de Pluton.  L’astre aspecté en dissonance par Pluton peut faire revivre, ou ressusciter les zones fragilisées par le transit, mais d’une façon très différente car quelque chose sera mort et appartiendra au passé.

Une mort symbolique apparaît au moment du départ de l’astre. Ce peut être la mort d’une époque car l’astre lent accompagne la vie des personnes pendant une paire d’années.

Pour Pluton, on doit compter 1 an et demi de transit intense, autour duquel s’ajoute encore le délai de temps nécessaire à l’entrée de la planète dans l’orbe et la sortie de l’orbe ( 2 à 3 degrés avant et après), ce qui étend le transit de Pluton à une période de 3 années.

Si le départ est programmé le 18 Septembre 2012, seul le moment de la sortie des orbes amènera la fin concrète et complète du transit et la montée des sensations qui accompagnent la fin de transit.

Selon l’emplacement exact  » degré et minute » de la planète natale transitée, la fin totale de l’orbe correspondra pour chacun à des semaines différentes ou des mois différents.  Une planète située à 4° Cancer aura sa sortie d’orbe de son opposition de Pluton quand l’astre atteindra  7 degrés Capricorne, en Octobre 2012. Une personne ayant une planète à 6° Balance aura sa fin d’orbe fin Décembre 2012 quand Pluton atteindra 9 degré Capricorne, etc.

Les premiers ciels libérés de Pluton sont ceux dont les planètes natales sont situées à 3° ou 4° de tous les signes cardinaux : Bélier, Cancer, Balance, Capricorne.  Pour eux, le transit difficile et pesant de Pluton par carré ou opposition ou le direct, se désamorce définitivement dès le début Octobre 2012.

Une sortie d’orbe est aussi importante que la période d’entrée dans l’orbe.  Pluton n’a pas l’exclusivité de ses phénomènes puisque toutes les planètes lentes et surtout les transaturniennes modifient l’environnement de la personne et son état psychologique, à l’approche d’une planète dans l’orbe.

L’orbe varie selon la nature des astres lents. Avec Saturne, on peut l’étirer jusqu’à 4°5° après un transit exact car pendant cette sortie d’orbe, on ressent avec Saturne encore un effet de traîne. Ces orbes sont discutables. Tout dépendra si l’astre transité occupe un angle natal, ou est maître de l’ascendant ou culminant, dans ces cas, l’orbe peut s’étirer légèrement de 1° ou 2°. Lorsque le transit touche le maître ascendant, la personne est imprégnée plus longtemps et le transit l’impacte profondément.

La fin d’un transit lent, Neptune, Uranus , Saturne et Pluton n’agit pas de la même manière. Avec Uranus la fin est brutale sans « effet de traîne », du jour au lendemain , ce qu’on vivait ou ressentait disparaît. La fin du transit d’Uranus peut s’accompagner d’une sensation de chute d’énergies.

Saturne semble le plus coriace car il étrique les choses et étouffe. Cet effet s’estompe et la personne s’ouvre à nouveau à l’extérieur,  elle se détend, lorsque l’orbe est totalement dégagée. A la fin des transits de Saturne, il se produit un retour à la vie.

Neptune floute les situations jusqu’à la sortie d’orbe aussi. En transit direct, il alourdit les atmosphères, même si il est positif. La personne est prise dans un climat collectif.

Pour Pluton, comptons entre 2° et 3° pour sa sortie complète d’orbe.

Les transits des transaturniennes façonnent les personnes en leur proposant des expériences longues positives, ou négatives, vécues plus ou moins bien. Les après-transits sont les périodes de sortie d’orbe durant lesquelles les personnes sont encore imbibées du climat du transit.

Cela explique la période euphorique qui suit une rencontre importante marquée par les configurations. Des transits retentissent et installent non seulement la rencontre clef mais aussi imprègnent les deux partenaires d’un climat bien particulier qui subsiste encore à la fin du transit, avant la sortie finale des orbes.

Les périodes de sortie des orbes sont des périodes de dégagement ou des périodes d’éloignement d’un centre d’intérêt ou d’une période.

Les sorties d’orbe agissent progressivement, par palier, à chaque degré franchi, la personne se dégage du plan émotionnel lié à la nature du transit.

Pour Pluton, qui prépare sa sortie des 8 premiers degrés de chaque signe cardinal, les 2 à 3 degrés d’orbe nécessaires à son dégagement vont correspondre aux 4 mois :  Septembre, Octobre, Novembre et Décembre 2012.

L’astre accélère vers Novembre et prend 1 degré et demi en 1 mois et demi.

Pluton faisant un degré et demi par un an, avec le jeu des rétrogradations, sa vitesse de  1 degré et demi en 1 mois est considérée comme une accélération.

Il occupera le 10ème, 11ème degré toute l’année 2013. Les planètes dans les cardinaux situées à 10 degré, seront toujours touchées par Pluton.

La vitesse des planètes lentes aide aussi à cerner l’intensité des émotions qui accompagnent ces transits très lents.

Valérie Darmandy

le 2012/09/16 à 22:03

Advertisements

2 Commentaires

Classé dans Orbes : entrée des orbes, Orbes : sortie des orbes, Pluton, Pluton carré Uranus, transits astrologiques, Uranus

2 réponses à “L’envol de Pluton.

  1. Merci Valérie pour cet article très intéressant sur l’action des planètes lentes. :):):)

  2. lezodiaqueadn

    Le passeur va passer la cinquième et bien tant mieux, un nouvel article sur mon blog mais la c’est Uranus qui mène la danse?
    A bientôt.
    Paul