La résonance ou la réactivation des cycles.


Article écrit par Stéphane Rieux et Valérie Darmandy

11 SEPTEMBRE 2001, LA RESONANCE ENTRE UN CYCLE MONDIAL ET INDIVIDUEL

Résonnance entre les cycles mondiaux et cycles individuels.

Plusieurs techniques de lecture peuvent cohabiter : les transits, les thèmes progressés(ou directions secondaires), les directions primaires. Elles peuvent s’associer afin de vérifier  les climats communs.  Un même évènement peut être codé simultanément dans les directions, progressions , les transits et se retrouver même dans la révolution RS.

C’est toujours l’effet de « répétition » trouvé à travers ces différentes techniques, qui dissocie un évènement  d’une tendance.  Il arrive que les transits classiques ne « parlent pas assez»  et que l’on trouve seulement des informations dans d’autres techniques. La Révolution Solaire est à part. Elle est une carte astrologique temporaire grossissant les faits ou climats psychologiques de l’année. L’utiliser seule est risqué, il faut qu’elle soit comparée au natal et adossée aux transits ou à d’autres techniques pour valider ou infirmer les informations contenues dans la RS. Le langage astrologique est un miroir tout en nuances.  Quelque soit la technique utilisée, le langage retranscrit la perception qu’aura une personne de « sa propre réalité ». Ainsi, un même évènement est codé d’un ciel à l’autre, par des  aspects astrologiques différents.

La résonance se présente, lorsque dans le ciel mondial, se forme un aspect planétaire constitué par les mêmes planètes du natal sans pour autant établir de contact avec ce dernier. La résonance peut être parfaite à savoir que les mêmes planètes reforment le même aspect natal. Plus régulièrement, les mêmes planètes apparaissent dans le ciel mondial sous un aspect différent. Même si aucun transit concomitant n’apparaît, la reconstitution dans le ciel mondial d’un aspect du natal forme une sorte de signal, un rappel. Les résonances mondiales sont composées du même tissu astral que celui du natal et reflètent momentanément une parcelle des dispositions de la carte natale. Cette connexion entre le ciel natal et mondial libère une période au cours de laquelle l’individu entre en résonance avec l’époque, lui permettant ainsi d’utiliser au maximum l’aspect natal concerné. L’expérience qui en découle peut être vécue en mode conscient ou inconscient, initiée par la personne elle -même ou être issue d’un concours de circonstances projetant le plan individuel dans la dimension collective. Ceci explique pourquoi certaines personnes sont symboliquement associées à des situations qui leurs collent à la peau ou incarnent une période clef de l’histoire. On peut dire que la personne se trouve en adéquation avec l’air du temps.  Les effets de résonance ou réactivation sont des marqueurs servant à identifier le relief de la carte astrologique : dans une carte du ciel, si l’on veut y voir clair il est nécessaire de trier ce qui est plat du dénivelé.

Au moment de l’élection de François Hollande, l’état du ciel mondial montrait une résonance avec sa structure natale, indiquant que son ciel natal s’unissait à l’époque en cours. Il possède en effet au natal le trigone Mars/Sagittaire-Pluton/Lion. Par la rétrogradation de Mars en Vierge durant le printemps 2012, Mars début Vierge reformait dans le ciel mondial un trigone Pluton début Capricorne,en Avril et Mai 2012, couvrant les deux tours de la Présidentielle. En Mai 2007 au moment de l’élection, on retrouvait en mondial Jupiter Sagittaire carré Uranus Poissons, cet aspect existant en conjonction dans le ciel natal de Sarkozy.

Le 11 Septembre 2001, New York. Plusieurs vols domestiques, détournés par des Kamikazes, furent transformés en bombes volantes et lancés sur les bâtiments emblématiques de l’Amérique. Les Etats-Unis subirent la pire attaque du XXIème siècle et le monde horrifié découvrait un terrorisme d’un nouveau genre : des passagers sacrifiés dans des avions suicides.  A 8h46, dans le ciel de NEW YORK, le vol American Airlines 11 percuta la tour Nord du World Trace Center . A  9h03 le vol United Airlines 175  s’encastre dans la tour Sud et explose entre les 78 et 85 ème étages. Un troisième vol détourné, American Airlines 77, s’effondre sur une aile du Pentagone.  Le vol United Airlines 93 s’écrase dans un champ près de Shancksville. Des passagers à bord de ce vol, comprenant leur funeste destination, réussirent à faire échouer le plan des pirates de l’air.Ce terrorisme spectaculaire glaça le monde et souleva des polémiques sur la sécurité aérienne du ciel des Etats-Unis. En quelques minutes, l’espace aérien fut gelé et le niveau de sécurité s’éleva dans divers pays. Ces attentats  déclenchèrent la mise en place des plans vigipirates dans les grandes villes et aux abords des lieux publics particulièrement sensibles tels que les aéroports et les  gares. Depuis ce jour, ces plans sont activés en période de fêtes et tous les passagers de vols domestiques ou internationaux embarquent sous des consignes drastiques de sécurité.

Le langage des astres du 11 Septembre 2001.

Le 11 Septembre 2001 s’est produit sous l’opposition mondiale de Saturne en Gémeaux à Pluton en Sagittaire,  l’axe  Gémeaux-Sagittaire, celui des voyages et de l’étranger.  Saturne en Septembre 2001 en Gémeaux face à Pluton, la transformation, ensemble, les planètes auront modifié  le niveau de sécurité dans tous les transports. Les transaturniennes dans le signe des Gémeaux ont par le passé, amené un changement fondamental en matière de sécurité. En Avril 1912, Pluton se trouvait fin Gémeaux et Neptune dans le Cancer. Suite au naufrage du Titanic, des nouvelles règles de sécurité maritime apparurent ( nombre suffisants de canots,  changement des routes de navigation selon les saisons et naissance du SOS). De très nombreux passagers du Titanic étaient nés sous un « Pluton et Neptune en Gémeaux, ou Pluton Gémeaux seul».

Minoru Yamasaki, architecte du World Trade Center, est né le 1er décembre 1912 sous ce Pluton en Gémeaux. Son ciel natal, bien que sans heure, montre cet axe Sagittaire-Gémeaux valorisé. L’architecte possède une concentration de planètes dans le signe du Sagittaire, Soleil 8°-9° Sagittaire, Mercure Rétrograde 24° Sagittaire, Mars 1° Sagittaire, Jupiter 22° Sagittaire, opposé à Pluton 29°Gémeaux.

A l’amorce des constructions des Twins Towers, l’opposition Saturne/Poissons-Pluton/Vierge se trouvait en aspect mondial, puis cette même opposition Pluton-Saturne revint  en 2001 à la destruction des Tours dans l’axe Gémeaux-Sagittaire. Pendant la construction du WTC, cette opposition Saturne en Poissons à Uranus-Pluton  en Vierge faisait de nombreux doubles carrés aux planètes natales en Sagittaire de l’architecte Minoru Yamasaki. Cet aspect mondial de Pluton-Uranus opposé Saturne en dissonances  sur les planètes natales de l’architecte soulève la question des  effets retardateurs  des transits des lentes.

Si les transits des transaturniennes, notamment Neptune et Pluton, peuvent coïncider avec des évènements au moment même des transits, leurs transits peuvent être bien plus insidieux. En étant placées à un endroit clef du thème natal ou d’un thème d’un lancement d’une action (comme c’est le cas pour le WTC en 1966), ces transaturniennes peuvent  simplement « initier un évènement» passant inaperçu sur le moment mais dont les effets se feront sentir lors de la réactivation du dit cycle.

La construction du WTC s’est initiée sous le plus difficile et destructeur des aspects mondiaux, la conjonction Uranus-Pluton opposée à Saturne. C’est dans cette énergie astrologique d’extrême tension et de crise que les tours se sont érigées vers le ciel et ont été pendant des années un lieu stratégique du business.  Un nouveau cycle d’opposition de Pluton-Saturne  tomba en 2001 : Saturne-opposé Pluton mondial réveillaient le climat destructeur initial de 1966.

Le carré de Uranus-Pluton aux planètes natales de Yamasaki, montrait l’issue ultérieure, plutôt destructrice des bâtiments sur lesquels il avait travaillé.

35 ans plus tard, le passage de l’opposition Saturne-Gémeaux- Pluton en Sagittaire sur les astres nataux en Sagittaire de l’architecte Yamasati détruisit son œuvre. Les signes de Feu et d’Air à la fois chez l’architecte et pour le ciel mondial de 2001 ( Saturne Gémeaux-Pluton Sagittaire) ne sont pas anodins dans la façon dont les tours furent détruites.  La tour Nord et Sud ont été démarrés en 1966 jusqu’en 1973.

Chaque année lorsque  le Soleil arrive autour des 17°18°-19° Vierge notre date du calendrier correspond au 10 ou 11 Septembre selon les années. Les années et les générations se sont écoulées. L’année 2001, lorsqu’on arriva à la  date du 11 Septembre, le Soleil revint à sa place annuelle 18°-19° Vierge mais était escorté dans le ciel mondial par l’opposition Pluton Sagittaire-Saturne Gémeaux, présente 35 ans auparavant au moment des fondations du WTC.

Cette opposition Saturne-Pluton est l’empreinte astrologique de la naissance du World Trace Center, érigé sous l’opposition Saturne opposé Pluton conjoint Uranus.  Durant l’année du lancement des travaux l’année 1966, Pluton a peu bougé.  De Janvier 1966 à Décembre 1966, Pluton a oscillé entre le 18ème et le 20ème degré vierge en Décembre 1966.

Ces phénomènes de  réactivation ne sont pas exclusifs à l’histoire du WTC , ils  sont courants. On les trouve en quantité abondante dans l’histoire du Titanic de sa fabrication à son naufrage, dans les évènements collectifs ou en suivant l’évolution d’un évènement, ou tout simplement l’entrée dans un bail, la construction d’une maison, sa vente etc.  Tout se passe comme si au moment du lancement d’un évènement émettant « une empreinte astrologique » restait à l’état de veille jusqu’à la venue de nouveaux cycles qui redistribuent les énergies initiales. Ces cycles constituent en quelque sorte la « vie » d’un bâtiment, d’un lieu, ou l’évolution d’une action lancée, parfois des années avant.

Un évènement initié sous tels aspects va avoir «  une suite » selon les cycles qui vont se représenter à ses endroits initiaux, exactement comme si il existait une mémoire astrologique. Le thème du démarrage d’une action peut être étudié au même titre qu’un thème natal.

Ces observations astrologiques et celles de la résonance entre mondial et individuel viennent compléter le mécanisme des transits classiques.

11 Septembre 2001, Mercure, messager de Saturne :

En observant la carte de l’attaque de la 1ère tour, Mercure se trouve à la cuspide de la maison I.

L’astre Mercure occupe une fonction symbolique qui est celle de porter des messages. Mercure, le messager ou appelé Hermès est celui qui possède deux ailes aux talons, il vole et amène des nouvelles.  Dans la carte du ciel, au moment de la 1ère tour attaquée,  on donnerait à ce Mercure en Balance, signe de la PAIX, le bon dieu sans confession. Cela aurait pu être un climat de Paix si un Saturne -opposé Pluton- n’occupait pas le signe des Gémeaux.  Mercure entrainait dans son sillage, le climat Saturne, dont il avait la maîtrise et inévitablement l’opposition Saturne-Pluton.

Au moment exact de l’attaque de la première tour, dans le ciel astrologique de New-York,  Mercure se lève et se teinte de l’énergie castratrice de Saturne et du sombre Pluton.  Ce  Saturne s’oppose à Pluton parle de destruction des structures et de leurs reconstructions. Il s’agit d’un aspect dur pour ne pas dire cruel.  Rappelons dans les mythologies de  Saturne qui, muni d’une faux vient châtrer son père afin qu’il cesse de féconder sa mère. Saturne tue le père et le symbole de l’autorité.  Saturne mange ses enfants de peur de se voir détrôner par l’un de ses fils, symbole de la volonté de garder le contrôle.  La notion de castrer, d’ôter ou d’élévation aux sommets de Saturne est bien connue. Mercure , le messager ailé aux talons, est porteur d’un message Saturnien-Plutonien. La Paix symbolisée par Mercure en Balance est rompue. Cette attaque terroriste sonne comme une déclaration de guerre et plonge l’Amérique dans la crainte de nouvelles attaques suicides.

Résonnance Bush avec le ciel mondial du 11 Septembre 2001.

Georges W Bush né le 6 Juillet 1946 à 7h30 à New Haven Connecticut était le Président en place à l’époque. Il apprit la terrible nouvelle alors qu’il était en visite dans une école. Logiquement, son ciel natal devait être sensibilisé  à l’attaque terroriste de son pays.  Côté résonance, dans le ciel mondial, au moment de l’attentat Vénus en Lion se trouve face à Uranus Verseau, cette opposition parle d’une émotion soudaine. Vénus en Lion revient à la position natale de Vénus de Georges W Bush, ce qui lui procure une journée d’émotions intenses car Uranus mondial est en face des 2 Vénus.

Dans le ciel natal de Georges W Bush, on observe une conjonction Lune-Jupiter en Balance, aspect donnant des aptitudes à haranguer les foules (Hitler conjonction Lune-Jupiter en Capricorne). Cet aspect peut être trouvé souvent chez les artistes, les orateurs captivant un large public. Si elle est dissonante, la conjonction peut attirer une popularité associée à des faits répréhensibles (si le reste le thème va dans ce sens).   Lors de l’attaque de la première tour, dans le ciel mondial se trouve une Lune fin Gémeaux frappée d’un Mars ( la foule agressée). La Lune rejoint Jupiter Cancer dans la journée du 11 et 12 Septembre 2001. La Lune est déjà en Cancer à 13h le 11 Septembre et forme progressivement la conjonction à Jupiter Cancer dans l’après midi et la soirée.  Il s’agit d’une résonance du mondial au natal puisque le Président G. W.Bush possède la conjonction natale Lune-Jupiter.

Cette résonance de Lune-Jupiter du mondial à  natal du Président G.Bush correspond à des heures  historiques où les médias du monde entier sont braqués sur New York et l’allocution du Président Georges W Bush depuis la base aérienne en Louisiane.

La résonnance astrale la plus éloquente est la signature « Mercure-Saturne-Pluton » et l’emplacement des Mercure natal chez G.W Bush et le Mercure mondial du 11 Septembre 2001 pour le ciel de New-York à 8h46 précise.

On voit le rôle indiscutable de Mercure dans cette attaque terroriste.  Le thème natal de Georges W Bush possède un Mercure  encadré par Saturne et Pluton.  Il s’agit précisément des deux planètes en opposition mondiale en Septembre 2001 Saturne  14°Gémeaux opposé Pluton 12°Sagittaire.   Ces deux mêmes planètes rappelez vous étaient en opposition pendant la construction des tours en 1966. La résonnance est mondiale se trouve dans le thème du Président des Etats Unis de l’époque, Bush, en 1966 et dans le ciel de Septembre 2001.

Dans le ciel de New York, au moment de la première attaque, Mercure se lève exactement comme dans le ciel natal de Georges Bush.

Le ciel mondial à 8h46 à New-York reformule un climat issu d’une structure « Mercure-Saturne-Pluton » par maitrise, exactement le courant identique de l’encadrement de Mercure natal de Georges Bush – Mercure se lève encadré par Saturne-Pluton !

Autre résonnance entre le ciel de Bush et le ciel mondial le 11 Septembre 2011, en mondial on a un sextil Mercure-Pluton et le thème natal de Georges.W. Bush possède la conjonction natale Mercure-Pluton.

Cette résonance astrologique entre le courant mondial précis et local (heure précise de New York)  forme une sorte d’écho entre les cycles mondiaux et les cycles individuels.  Elle explique que certaines personnes entrent  dans la mémoire collective, à travers certains évènements singuliers.  Leurs thèmes épousent momentanément  « l’air du temps », une époque. Georges W. Bush était le Président qui entrait en résonnance avec les astralités mondiales du moment.

Pour finir cette présentation des cycles et résonances, on se devait d’apporter à l’astrologie sa précision d’orfèvre.

Précision astrologique, lever de Mercure.

Pour un évènement à répétition comme c’est le cas ici puisqu’il s’agit d’une série d’attaques, on prend l’instant de la première attaque, comme point de départ d’analyse. L’heure locale est 8h46.  La vitesse de l’ascendant fait que Mercure se lève au moment de l’attaque, mais 15 minutes avant ou 15 minutes après l’attaque, Mercure à 14° 17 minutes, ne fusionnait plus avec la cuspide de I.

L’instant où Mercure se lève correspond à une heure très précise sur New York, 8h43-8h44-8h45-8h46.   Ces 4 minutes correspondent à un delta de temps précis. Ce sont  les 4 à 5 minutes de temps nécessaires à l’astre Mercure afin qu’il franchisse la pointe de la I mondiale située 14° Balance et 22 minutes (selon les logiciels on peut trouver un minuscule différentiel sur les « minutes » de la cuspide).

La vitesse de la cuspide de l’ascendant étant d’environ 1 degré toutes les 4 minutes et quelques secondes, on peut estimer la vitesse de la cuspide au contact de Mercure en dressant la carte quelques minutes avant les attaques puis après les attaques.

En dressant le ciel de New York 10 minutes avant les attaques, pour 8h35, la cuspide de l’ascendant se trouve à 12°30 Balance et Mercure 14°16’ soit deux degrés se distancent. La conjonction de la cuspide avec Mercure n’est pas parfaite.  En dressant le ciel 10 minutes après les attaques, on aurait la même chose mais dans l’autre sens , Mercure se serait déjà levé, il serait décalé de 2 degrés par rapport à la cuspide de l’Ascendant et  commencerait sa traversée dans la maison XII.

On voit que la rencontre exacte de Mercure à la cuspide de I ( son lever exact) correspond à  8h43’-44’-45’-46’. Durant ces 4 minutes environ, l’astre reste ainsi en conjonction avec la cuspide puis après la cuspide descend sur le Zodiaque , ce qui donne l’illusion que l’astre remonte vers la maison XII.

L’attaque a eu lieu à 8h46. En constatant Mercure être en fusion avec la cuspide au moment des attaques,  on est devant ce qu’on appelle souvent en astrologie la synchronicité entre un évènement, la réalité et l’emplacement d’astres, le symbole.

Une seule question astrologique. Quelle « hasard » a fait que ces attentats aient lieu à cette heure précise dans le ciel de New York et non pas 20 ou 10 minutes avant ?

Valérie DARMANDY

11 Septembre 2012

Karine RUBY

Karine RUBY fut une grande snowboardeuse (planche à neige). Elle disparaît le 29 mai 2009 dans un tragique accident en haute montagne en tombant dans une crevasse.

Elle est née le 4 janvier 1978 à 12H00 à Bonneville (source : Didier Geslain).

Son maître d’ascendant Mars en Lion en fait une femme qui veut briller et être considérée par ce qu’elle fait (sens de Mars). Au carré de sa Lune il y a un conflit entre ses attributs masculins et féminins. Pour une femme c’est un aspect de virilisation. Mars au carré d’Uranus rend les initiatives surprenantes avec une prise de risque maximum. La Lune conjointe à Uranus va dans le même sens en donnant une note particulièrement individualiste, confirmé par le Soleil sextile Saturne.

C’est une femme de défi qui ne craint pas de prendre des risques calculés, Mercure étant trigone à Saturne. Mais le danger est présent dans ce thème car Mars maître de I est au carré de Uranus proche de la cuspide de la maison VIII (la mort entre autre chose….) et le Soleil  dominant qui est conjoint à Mercure (les déplacements) est au carré d’un Pluton angulaire particulièrement mortifère puisqu’il a la maîtrise de la maison VIII (lui même digne représentant des valeurs de la VIII et du Scorpion) .

Il est frappant de voir à quel point le danger est présent dans ce thème, d’autant plus que son Mars est très mal aspecté dans un signe fixe. Comme on dit familièrement : ça passe ou ça casse. Pour le coup, cela a fini par lui être fatal le 29 mai 2009.

Ce qui est particulièrement étonnant ce sont les transits qui, ce jour là, n’étaient pas particulièrement défavorables, alors qu’en général ils sont plutôt agissant sur les points clés d’un thème natal pour des évènements de cette nature.

Mais lorsqu’on pousse l’étude des transits en faisant une étude comparée du thème natal avec le thème du jour de la disparition de Karine RUBY, il en est tout autrement. Pour cela, il suffit de tourner le regard vers les aspects du thème natal et de regarder si des aspects qui se réfèrent à la notion de cycle se répètent le jour de sa disparition.

Mais avant tout, quelles informations nous donne la Révolution Solaire pour l’année de son anniversaire précédant sa disparition?

Celle-ci présente un ascendant positionné à moins de 10° de Pluton natal maître de la maison VIII natale (secteur de la mort et de tout ce qui se réfère à la notion de transformation…). Saturne se lève à l’horizon de la RS. Ensuite on peut observer un carré (angle de 90°) entre la Lune et Mars de la maison VI à la III (les déplacements). Ce conflit Lune-Mars entre en résonance avec le même aspect dans le natal qui est particulièrement délicat dans la mesure où Mars est maître de l’ascendant et de la VIII et au carré de la Lune en conjonction à Uranus proche de la cuspide de la VIII natal. De fait, l’angularité de ces deux astres dans la RS prend une résonance toute particulière. Jupiter et Mercure sont en opposition dans le natal, signe d’imprudence, et en conjonction dans la RS. Les deux maîtres de la VIII natale sont réunis en maison III dans la RS au carré de la Lune (mort reliée aux déplacements). Le climat est particulièrement mortifère.

Les transits du jour de sa disparition montrent une Lune qui est passée quelques heures avant sur le Mars natal. Jupiter est conjoint à Neptune alors que Karine est née sous un cycle Jupiter-Neptune (de la maison III à la IX, axe des déplacements), Mercure natal (les déplacements) est pris dans ce cycle par une conjonction à Neptune natal et une opposition à Jupiter natal.

Dans le natal, Pluton maître de VIII est carré à la conjonction Soleil-Vénus. Le 29 mai 2009, le Soleil est semi-carré à Vénus et opposé à Pluton (planètes transitantes).

Si les transits tels qu’on les utilise habituellement ne donnent pas d’informations particulièrement mortifères il apparaît que la répétition des cycles est étonnante entre le natal, la Révolution Solaire et le thème du jour de sa disparition. Reste que la Révolution Solaire  est tout de même inquiétante.

Stéphane RIEUX

Le 11 Septembre 2012

le 2012/09/11 à 10:10

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans 11 septembre 2001, résonance en astrologie, révolution solaire

Les commentaires sont fermés.