L’amour et le désir dans les astres.


Les configurations astrologiques qui feront vibrer votre esprit et votre corps ont, croyez le, des chances de laisser neutres d’autres personnes. Les codes de lectures astrologiques distinguent l’amour  du désir. L’amour se réfère au Soleil astre du jour régulant l’éco système et rendant possible toute vie terrestre.  L’amour d’un parent, d’un enfant, la générosité du coeur, la chaleur humaine répondent à l’état céleste et terrestre du Soleil dans votre thème astrologique et des éventuels contacts astrologiques de l’astre avec le reste des planètes ou de l’autre luminaire : la Lune.

La conjugaison astrale de ce Soleil avec les autres astres donne le ton de votre expression affective. Dans les tendances générales, on peut s’attendre avec l’imprévisible Uranus à des amours faisant soudainement irruption, aux rebondissements, avec Pluton à des amours d’une intensité mémorable, à un certain flou ou une chimère avec Neptune, à une prudence, un frein, ou des retard ou certaine introversion des sentiments avec Saturne et au contraire avec un facteur chanceux, une valorisation de l’amour avec Jupiter ou le sentiment d’injustice en cas de dissonance jupitérienne.

Ces climats portés en soi vont croiser la route de personnes ayant des combinaisons répondant à ces signaux amoureux.  Un soleil-Pluton parlera à une Vénus-Pluton d’un autre partenaire ou Vénus-Mars ou Vénus-Uranus mais parlera plus difficilement à un Soleil-Saturne, Vénus-Saturne. La nature chaude et exigeante d’un Soleil Pluton s’accorde avec le climat passionnel de Vénus-Pluton, tandis qu’un Soleil Saturne peut biensur éprouver de puissantes émotions tout en jouant la carte de la pudeur ou celle de la prudence, méfiance. La retenue de Saturne n’adhère pas à l’incandescence et l’exigence Plutonienne ou encore moins à l’ardeur immédiate d’un Mars-Uranus. Ces dissociations entre des modes affectifs différents d’une personne à une autre orientent vers plusieurs sensations : les sentiments sont vécus sans réciprocité, ces aspérités se manifestent à travers une résistance à fusionner. Ces dissociations de courants astrologiques sont vécues par les personnes consciemment de part et d’autres, et si elles ne le sont pas, la montée de transits déclenchent tôt ou tard ces prises de consciences.

En dépit des sentiments, les personnes ne se sentiront pas dans le  » même monde ».  Le fait que des courants astrologiques soient en accord est fondamental car ces conditions construisent la magie de l’amour.  Les modes affectifs sont en résonance, ils se répondent, s’associent, s’amplifient mutuellement, les personnes le ressentent parfaitement.

Les fougues amoureuses sont le fruit de ces combinaisons astrales faisant une certaine résonance, Vénus-Mars, Uranus-Vénus, Soleil-Uranus rencontrant un Vénus-Pluton, Vénus Bélier ou des natures Bélier, Scorpion, des thèmes en nature « Feu » pour la passion ou l’élément  » Eau » pour l’émotionnel, ou encore des localisations de Vénus en Scorpion et Verseau pour la passion, la fascination et l’amour instantané du mode Vénus-Verseau bien que quasi fraternel.  L’étincelle se fait dans une relation uniquement lorsque tout est prêt sur les deux thèmes, ce qui explique que certains transits frappent légèrement avant ou après et attendent les planètes les plus rapides comme facteur déclencheur. Les transits forment un trait d’union avec les ciels astrologiques des personnes concernées par une rencontre. Les ciels astrologiques des partenaires doivent recevoir les courants ensemble. La situation se corse quand l’amour s’adresse à des conjoints ayant déjà une vie en cours, les configurations planétaires concernent alors 3 ou 4 personnes simultanément. On pourrait penser que ce sont les mêmes transits qui vont passer sur les axes sensibles, en réalité pas du tout car les transits reflètent la situation de la personne, vue depuis son propre environnement, de sorte que si une nouvelle rencontre concerne un conjoint ayant déjà une vie et qu’un conjoint subi la situation, les perceptions seront différentes et l’atmosphère des transits sera intimement liée à cette perception intérieure.

On retrouve ces phénomènes dans le cas des décès, les personnes endeuillées ne reçoivent absolument pas le même climat que les défunts et curieusement les transits des défunts sont moins affligés que ceux des endeuillés. Il en va de même pour les divorces et séparations, tout dépendra des conditions dans lesquelles ont lieu ces changements de vie, sont-ils finalement libérateurs ou ont-ils été subis? autant de différence souvent reflétées par l’emplacement des astres au moment de l’évènement.

C est bien connu, on voit son vie depuis son ciel.

Le Soleil l’amour, le coeur et Vénus le désir de la chair ne sont pas seuls en jeu pour cerner la fibre amoureuse qui sommeille en vous.  Mars l’ardeur sexuelle, Pluton les deux maîtres du scorpion, signe associé à la sexualité, entrent dans le jeu.

Les plus grandes passions sont attribuées à Vénus Pluton, Soleil-Pluton et plus  l’aspect est dissonant plus l’intensité risque de marquer au fer rouge celui ou celle qui porte en lui ces forces passionnelles.  Les sexqui carrés, quinconces et carrés de tels aspects soufflent sur ces charbons ardents Vénus-Pluton, Soleil-Pluton.  Ces aspects sont des appels à l’évolution et demandent une énergie importante pour passer à un niveau supérieur de conscience, ces aspects peuvent demander beaucoup tout en enrichissant et épurant la personnalité, cependant on peut se brûler les ailes en pareils aspects, d’autant que Vénus Pluton ne sont pas que la passion physique, ils colportent des vertus  initiatiques. Pluton confronte toujours à une forme de puissance qui demande d’aller au-delà de ses propres capacités, une sorte de baptème du feu ouvrant la porte vers une évolution profonde et le franchissement d’un palier dans la conscience. Des pollutions psychiques émergent souvent ces forces plutoniennes, quand Vénus ou le Soleil flirtent avec de telles énergies les amours se teintent de sensations aussi subtiles qu’indicibles.

Saturne n’est pas pour autant l’oublié dans les histoires d’amour.  De passions sont aussi nourries des aspects de Saturne. L’astre a des rôles clefs dans les amours passions pour installer l’attente, découvrir la patience et ressentir les carences affectives ou le manque, tout un terreau favorisant une boulimie affective et l’envie d’avoir l’autre. Vénus et Saturne peuvent faire naître des passions nées des sentiments de frustration. L’astre en liaison à Vénus ou au Soleil aide à accepter  les concessions.

( Edith Piaf, ses amours et sa passion avec Marcel Cerdan marié, pour Edith Piaf : Vénus opposé Saturne, Soleil opposé Pluton la passion et la notion de destruction de l’amour Soleil-Pluton. Marcel Cerdan Vénus-Pluton conjonction parfaite, rencontre pour lui de la passion).

Cette opposition Vénus Saturne dans le thème d’Edith Piaf a joué sur le sentiment de culpabilité – Saturne- pour avoir demandé à Cerdan de sauter dans un avion plutot que de voyager en bateau.

Uranus exerce une sorte d’impétuosité,  de refus des concessions. L’amour est immédiat aussi bien dans son entrée que sa sortie.  Vénus-Uranus , Soleil-Uranus et même Lune-Uranus signe le coup de foudre pour une nouvelle vie ou la rupture soudaine. Pour Neptune les choses apparaissent bien plus chaotiques, entre flou, distance, éloignement, chimère totale, tromperie, double vie ou imbroglio Neptune introduit son lot de complications, ou la confusion peut régner dans les affaires sentimentales.

Le désir quant à lui parle à Vénus, la chair et aussi de l’axe Taureau, Scorpion, de l’axe II -VIII, maison II pour son associé au taureau, à la gourmandise et la VIII pour le caractère  sexuel de cette maison astrologique.  Vénus et Mars dans un thème signent une nature ardente et passionnée et s’apparentent aussi aux histoires passionnelles sans rivaliser toutefois avec l’octave supérieur d’un amour de braise, Vénus Pluton.  Jupiter dans la gourmandise et le désir a lui aussi son mot à dire, Jupiter peut se révéler être un épicurien.

Tous droits réservés.©

par Valérie Darmandy, le 2012/04/13 à 22:15

1 commentaire

Classé dans amour et relations, astrologie et amour, astrologie et sexualité, Astrologie Puteaux, Le Soleil en astrologie, mars et vénus, Neptune, Pluton, résonance astrale, Saturne, synastrie, Uranus, Vénus

Une réponse à “L’amour et le désir dans les astres.

  1. Nous avons été durant quelqued semaines sous l’influence de Vénus retro et Pluton en Capricorne.
    La passion de Venus et Pluton , ça serait pas l’anguille sous roche ?, je ne sais pas pourquoi je dis ça. Une intuition qui passe par là. Je pense pour definir cet etat d’être on peut le ressentir aussi par l’encadrement de Venus lorsque Pluton est avant Venus, car ce sont des residus de quelque chose qui fait partie de nous même et qu il nous faut nous liberer et qu’un Saturne en transit aide a développer de la maturité dans sa vie affective ….