Les schémas astrologiques de Valérie n°2


Les 12 maisons astrologiques et les règles de lecture :

schéma photo décembre 2011

Maison I, angulaire, zone puissante du thème natal :

Elle marque la frontière délimitant la XII- l’inconscient – du conscient I. Personnalité, le moi, l’inné, disposition de l’esprit. Lieu magnétique du thème où toutes les énergies astrales acquièrent un rayonnement puissant.

Maison II, succédente : les richesses matérielles et les talents – richesses intérieures-, l’acquisition, capacités innées, l’assimilation des situations, les sensibilités liées au goût et aux sens, l’oralité. D’une manière plus pragmatique, la gestion de l’argent que l’on gagne, les domaines par lesquels on accumule les richesses.

Maison III, cadente : décrypte la façon dont se déroule la communication orale et écrite. La sphère relationnelle, l’environnement immédiat tel que le voisinage. Dispositions du mental et spécialement des études pratiques non spécialisées et non universitaires. Cursus scolaire. Appartient avec la IX à l’axe des déplacements et des mobilités. Petits déplacements. Cette notion de distance est à relativiser car la III peut représenter les voyages de longue distance pour des personnes habituées aux déplacements quotidiens ( vols domestiques hebdomadaires par exemple). Il en va de même pour la maison opposée : la IX.  La IX peut illustrer chez une personne ne voyageant jamais, un voyage même si celui-ci est de courte distance kilométrique.

Maison IV, angulaire : les origines, le pays natal, le clan familial, la qualité de la relation avec les parents. Le standing de vie, le cadre de vie et son environnement, patrimoine familial et propriétés immobilières. Le calme, l’intimité, la qualité des dernières années de l’existence.

Maison V, succédente : la fibre créatrice, la descendance, les amours, le mode affectif, les expériences amoureuses, l’expression affective dans son ensemble. Les plaisirs et réjouissances sont inclus dans cette maison. Liée  avec la maison VIII c’est toute l’expression de la sexualité et son épanouissement.  Maison des jeux d’argent, casinos, sorties d’argent pour les plaisirs et distractions, invitations, cadeaux.  Talent artistique.  Maison liée à  « l’enfant intérieur » sommeillant au fond de toute personne.  Décrypte la relation avec ses enfants. Le principe éducatif. La partie de vie durant laquelle la personne découverte les plaisirs de l’existence, l’enfance et l’adolescence sont symboliquement  représentées par cette maison.

Maison VI, cadente : précède la ligne d’horizon et marque la jonction avec la VII. Maison du service a autrui, des serviabilités, des préoccupations, contraintes et tâches domestiques, concessions, elle marque les occupations et servitudes auquel il est difficile de se dérober  et exécutées par de nécessité plutôt que par plaisir : courses, ménages, les corvées.  La maison VI exprime la qualité des relations avec les collègues de travail, le rôle et l’échelon hiérarchique occupé au sein d’un poste, la manière dont on perçoit le monde du travail. Cette maison procure la sensation d’être à l’étroit et d’avoir une sensation de diminution de liberté d’action. Elle est associée également au complexe d’infériorité si d’autres éléments du thème vont dans ce sens. Une grande capacité de travail se libère dans cette maison, on fournit plus aux autres que l’on ne reçoit, tout dépendra du reste du thème.

Maison VII, angulaire : avec la I , elle forme la ligne d’horizon I-VII autour de laquelle s’intensifient toutes les planètes s’y trouvant. La VII officialise les relations, c’est ainsi la maison des unions, pacs, mariages mais aussi du divorces, des phases administratives avec les lois, procès.

La VII englobe les autres, la façon dont l’image d’une personne est projetée vers la sphère extérieure.  La qualité relationnelle se trouve aussi en regardant l’état astrologique de l’axe I-VII, l’individu et les autres (VII).

Maison VIII, succédente : décrypte les mouvements financiers d’une personne directement liés à son conjoint ou aux autres. La gestion financière ici repose sur l’interférence d’autrui dans la vie de l’individu. Les questions financières de la VIII font surtout référence aux emprunts, ( crédit pour construire ou financer un bien immobilier par exemple). Maison des conditions du décès.  Maison des transformations majeures physiques ou psychologiques, cette zone du thème est celle de réceptivités aiguisées avec l’invisible.  La qualité de la vie sexuelle est contenue dans cette maison, la sexualité est à étudier avec la maison V, celle des amours, ainsi que la VII, la projection de l’image vers l’autre,Vénus-Mars les plaisirs de la chair, le pôle mâle et femelle : Soleil-Lune et les autres combinaisons sensorielles telles que Vénus-Pluton, Vénus-Uranus.

Maison IX, cadente : études universitaires, spécialisées, théologie, spiritualités, astrologie, langues étrangères. Maison de l’évolution, ouverture de l’esprit , sagesse. Valeurs religieuses et spirituelles.  Le voyage peut etre celui de l’âme ou du corps ou des deux.  Les grandes distances appartiennent à cette maison, les pays étrangers, ambassades, aéroports internationaux, douanes, frontières.  L’amour de l’étranger ou pour les étrangers ressort de cette maison.  Cette maison occupée peut sous entendre une attirance irrésistible qui n’est pas celui d’origine mais dans lequel la personne se sentira en affinité. La maison IX englobe avec la maison VIII les grandes transformations et évolutions. Lorsque les deux maisons sont liées par le jeu des maîtrises les évolutions seront majeures.

Maison X , angulaire :  réalisations majeures dans l’existence, oeuvres et image sociale de l’individu. Cette maison X place sur la route les expériences nécessaires pour atteindre le but fixé par la destinée.  A un autre niveau plus pragmatique, il s’agit de la maison de la profession que l’on choisit, une vocation. Avec la IV elle compose l’axe parental X-IV, les origines(IV) et l’élévation (X), la réalisation atteinte.

Maison XI, succédente : les appuis, aides, amis, la sphère relationnelle, fédérations, cercles relationnels, les réseaux,  les projets, le futur. Maison désignant la qualité relationnelle entre l’individu et ses amis ou l’implication des amis sur le chemin de la personne.

Maison XII, cadente :  maison des limitations et entraves physiques, morales, des privations de la liberté ou diminution sensible de celle-ci. Sentiment d’appartenance à une minorité. Difficulté dans l’autorité ou la reconnaissance.  Le service a autrui, le dévouement et les métiers mettant en contact avec les populations en difficultés, ou en souffrance , exclus sont souvent fréquents avec une maison XII occupée. Implication pour les causes des exclus. Forte sensibilité au monde qui souffre.  La maison XII enseigne a l’individu sagesse et spiritualités en le confrontant à la souffrance humaine. L’existence avec une maison XII s’avère riche en expériences et enseignements.  D’une manière plus globale, il s’agit de la maison des maladies de longue durée, ou invalidantes ou nécessitant des soins en milieux hospitaliers ( exemple dialyse). Le milieu hospitalier peut   avoir une maison XII valorisée.

Les orbes des maisons cadentes

La fin des maisons cadentes III, IV, IX et XII marque la frontière avec les maisons angulaires, c’est à la raison pour laquelle tout astre près de la fin des maisons cadentes va épouser l’angle et participe aux angularités.

Exemple : Vénus 24° Verseau en maison cadente III avec une fin de maison cadente à 28° Verseau et début immédiat de la maison angulaire à 28° Verseau.  Les rayons de Vénus se mélangent à la cuspide de IV par le jeu des orbes, Vénus agit à la fois dans le reste de la III mais surtout en IV.

Pour toutes les planètes à moins de 5° d’orbe d’une fin de maison, et par logique au début de la maison suivante, l’influence de l’astre agit dans la maison suivante.

Cette règle d’or en astrologique explique que les planètes n’ont pas la même force selon qu’elles se placent en début de maison, au milieu ou à la fin d’une maison.  Les personnes ayant la fin de la maison XII occupée par des astres ( 5 degrés d’orbe), disposent en réalité de ces astres agissant dans la maison I, les astres sont alors mis à leurs dispositions pour évoluer et non limités par l’influence de la maison XII.

On peut décomposer le rayonnement d’une maison astrologique en 3 parties : le début, le milieu et la fin.

C’est au milieu de la maison que l’astre invite à faire évoluer sa valeur et son symbolisme. La personne doit travailler davantage sur ce qui lui est proposé.  Lorsque l’astre est uni totalement à la cuspide, la mission à remplir est plutôt consciente ou les situations font en sorte de faire prendre conscience rapidement de l’enjeu, tandis que l’astre vers la fin d’une maison oriente vers encore autre chose, les valeurs ont été acquises et on est sur le point de franchir une évolution.  Le flirt de l’astre avec une maison voisine parle en faveur d’une évolution importante qu’il est possible de saisir selon encore qu’il s’agisse de maison cadente, angulaire ou succédente.

Les maisons angulaires restent de loin les plus puissantes, elles magnétisent tous les astres aux alentours et ouvrent vers les réalisations phares, avec les angulaires nous sommes dans l’évènementiel. Ces maisons angulaires augmentent le champ du libre-arbitre surtout si le maître ascendant est inclus dans la même angulaire ou dans une autre angulaire les réalisations seront importantes voire emblématiques.   Si un astre se situe en fin d’une maison cadente et aux abords d’une angulaire c’est dans ce schéma astrologique que se jouent les grandes évolutions de l’individu car la personne utilisera l’énergie de l’astre pour une réalisation maximale ( maisons angulaires). La conjonction d’un astre en maison succédente vers une maison cadente offre moins de transformation, les maisons ont moins de force que les angulaires, les maisons cadentes sont associées à la nature des signes mutables , Gémeaux, Vierge, Sagittaire, Poissons, il est nécessaire de franchir un certain nombre d’étapes, dans un thème en maison cadente il est courant de vivre «  plusieurs vies  » en une. Elles agissent comme une légère diminution du libre-arbitre mais d’un autre côté proposent à l’instar des signes mutables, la possibilité de muer, de changer de style, d’apparence, de mode de vie, d’environnement et même de région, pays surtout avec l’axe cadent III-IX.

La maison succédente II est associée au Taureau, principe d’assimilation, d’enrichissement, elle est là pour nous apprendre à saisir des occasions et les gérer ou les sublimer avec une autre maison succédente – la maison V- maison associée aux valeurs Lion est celle du coeur, les valeurs d’amour peuvent par exemple être celle du coeur  et non de l’amour physique charnel.

Le sens dans lequel tournent les maisons, l’union de certains astres près de l’entrée des maisons, l’emplacement des astres au milieu d’une maison ne sont pas de simples hasards de l’heure de naissance mais bien un clavier astrologique de nuances qui exprime les apprentissages et les évolutions.

Idées reçues sur les maisons astrologiques.

Il arrive régulièrement que le métier soit représenté dans le thème tout entier. Les maisons VI, l’activité et la profession, la vocation (maison X) ne sont que des indicateurs.  Il en va de même pour la vie affective, un thème peut transpirer l’amour passion et les maisons V et VII être vides et l’élément « passion » être représentée par l’accumulation des indices passionnels additionnés aux valeurs Vénus-Pluton ou Vénus-Mars avec maîtrise sur l’ascendant ou maîtrise sur la V, VII ou X ou encore la XII si la passion dresse des difficultés.

Pour quelqu’un qui passera le plus clair de son temps à courir le monde la notion d’étranger et l’axe III-IX peut abonder.  La présence d’astres dans ces maisons astrologiques ne sont que des indices, cependant la maison contenant le maître de l’ascendant et le maître du MC sont les directions montrées par la boussole personnelle dont l’individu aura rapidement conscience !  Toute personne sera automatiquement attirée par la signification de la maison contenant le maître ascendant et celui du Milieu du Ciel.  Ils désignent les directions à suivre et celles-ci sont ressenties de manière innée…

Les maîtrises et les aspects sont plus révélateurs que la lecture simple de localisation d’astres dans les 12 maisons astrologiques.

L’ensemble du thème est un miroir de ce qu’un individu sera. Ce but englobe aussi bien dans sa réalisation personnelle que son chemin spirituel et des leçons qu’il aura tiré des expériences vécues.  Les transits sont des passerelles vers ces évolutions nécessaires et la digestion des évènements, les expériences différentes chez chacun dépend de l’équation : éducation, formatage, schémas parentaux et niveaux de consciences.

Durant la vie, le thème astrologique déploie ses ailes et prend ces dimensions maximales, les énergies qui s’y trouvent varient sans cesse et l’évolution est constante.

 

©Tous droits réservés, reproduction interdite

par Valérie Darmandy, le 2012/01/02 à 19:30

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans astrologie et culture, astrologie et sexualité, Astrologie Puteaux, astrologue, cours d'astrologie Ile-de-France, Maison astrologique, maisons angulaires, Maisons astrologiques, orbe, questions sur le libre-arbitre, schémas astrologiques Valérie Darmandy, symbolisme, transits astrologiques

Les commentaires sont fermés.