Regard d’une astrologue


Comment parler d’astrologie sans évoquer l’effet barnum?
Vagues descriptions et lieux communs où chacun peut finalement se reconnaître , voilà ce que l’on nomme effet barnum, argument récurant utilisé par les détracteurs de l’astrologie pour la discréditer. L’effet barnum ferait « fonctionner » l’astrologie.

Mais encore une fois parle t-on d’astrologie ou d’horoscope ?
En écoutant l’horoscope chacun peut se retrouver dans son signe – et même dans les signes voisins – et lorsque l’horoscope ne correspondra pas on dira que L’ASTROLOGIE est une ineptie.

Les horoscopes sont conçus en utilisant comme point de repère le signe solaire alias les signes zodiacaux, les aspects de la semaine ou ceux de la Lune. Or en astrologie nous utilisons des cycles planétaires sans lien avec notre calendrier grégorien de 365 jours, excepté pour le pas du Soleil, en réalité c est la terre qui tourne autour du Soleil donnant l’illusion que le Soleil se déplace autour du Zodiaque, tout comme depuis la terre vous avez l’illusion que le Soleil se lève puis se couche.
Le calendrier civil dans lequel nous évoluons était avant le calendrier Julien et présentait encore d’autres divisions de temps pour la société.

Chaque 1er Janvier, simple repère crée par l’homme, est donc sans lien avec l’amorce d’un nouveau climat astrologique.

Le Soleil sur le Zodiaque se trouve chaque 1er janvier autour du 9/10ème degré du signe du Capricorne, la Lune et les planètes seront placées sur divers signes, en fonction de leur vitesse.
Vous pouvez être Scorpion de signe solaire et ignorer avoir des planètes dans le Poisson, ou une Vénus en Vierge, un amas planétaire en Lion…etc

Les repères dans le temps et l’espace pour les astrologues ne sont pas calqués sur les calendriers quels qu’ils soient. ( Le calendrier julien russe orthodoxe faisant par exemple démarrer l’année le 13 Janvier) D’ailleurs certains cycles planétaires dépassent la durée de la vie d’un homme, entre autre, personne de son vivant n’assiste au retour de Neptune et Pluton à leurs positions initiales.

Effet barnum et astrologie ?

L’élection du thème natal , appelé à l’origine horoscope, est la face émergé de l’iceberg puisque l’astrologie est une discipline vaste englobant divers versants : recherches, pratiques, techniques diverses, sans compter qu’il existe plusieurs astrologies.
Le thème natal reconstitue l’état du ciel au moment de la naissance, il s’agit d’une structure personnelle reflétant les différentes dimensions de l’individu, ses cycles, rythmes, potentiel, pôles d’attraction, son intégration et empreinte dans la collectivité. Le thème natal fonctionne avec l’interférence des autres thèmes ( personnes qui nous entourent) et l’ensemble des grands cycles mondiaux. Microcosme et macrocosme. Le plan personnel fondu dans un grand ensemble.
Ces considérations à portée philosophique se présentent d’elles mêmes à l’astrologue.

L’art d’interprétation d’un thème personnel cible précisément les cycles de l’individu, en extrayant non seulement sa structure tempéramentale mais surtout en actualisant les courants traversés par l’individu. L’interprétation d’un thème fait intervenir une notion de temps –cycle- et de dimension – relief du thème-. Le dialogue planétaire s’articule autour de critères terrestres ( maisons astrologiques) déterminant les secteurs de l’existence dans lesquels vont s’exercer telle ou telle énergie ou situation. On est dans un décryptage précis loin des lieux communs « passe partout ».
Il est important d’entrer dans le thème en profondeur et cerner ses dimensions car la personne peut ressentir une situation à diverses échelles de sensibilité. Tout est subjectif, une personne pourra vivre de manière très détachée une situation peu confortable car elle disposera d’un certain nombre d’éléments favorisant cette attitude, à l’inverse une autre personne développera de l’anxiété pour des soucis mineurs.
L’effet barnum si il peut s’appliquer à l’horoscope car ce dernier utilise peu de données astrologiques, en analyse astrologique de thème individuel il y va d’un tout autre son de cloche. On quitte les lieux communs et des discours de type » Vous êtes sensibles mais susceptibles, » et on entre dans la structure personnalisée de l’individu en reconstituant ses subtilités, ses dimensions et rythmes. Pour les astrologues, le thème astral n’est pas une donnée couchée sur papier, il est dimensionnel.

Une consultation astrologique doit se dérouler dans des conditions optimales et sans filet, c’est à dire qu’aucun renseignement sur le vécu de l’individu ne doit être recueilli au préalable.
Quelque soient les astrologies utilisées et les techniques, le discours de l’astrologue doit s’appuyer uniquement sur la structure du thème natal et non sur des éléments portés à sa connaissance qu’il pourrait utiliser en cours de consultation.

Une consultation sérieuse demande seulement des données terrestres, latitude longitude et données en temps :, date et heure précise.
Les meilleures analyses astrologiques restent celles faites sans aucune information ou en aveugle, c est a dire sans l’identité d’un individu, lorsqu’on recrée sa structure, son environnement et rythme.

L’astrologie est un art d’interprétation qui traite du cas par cas. Elle se veut symbolique, néanmoins face à une structure astrologique on cerne les dimensions énergétiques du thème.

Certaines structures astrologiques semblent être des copiés collés avec la réalité tandis que d’autres structures le sont moins.  L’individu gère sa structure différemment selon son niveau d’évolution, ses plans de consciences.

Le ciel d’un individu ne fonctionne pas "seul", il est relié aux autres thèmes des personnes, aux interférences de l’hérédité astrale.

Réalités d’une consultation astrologique.

Il arrive qu’au cours de la consultation astrologique, le contenu de l’analyse ne réponde pas aux attentes du client et cela arrive dans certaines circonstances, soit parce qu’il est psychologiquement orienté vers un chemin professionnel par exemple et que sa carte présente en sommeil, une toute autre dynamique, prête à s’enclencher sous des cycles plus ou moins proches, ou parce que le consultant est jeune au moment de la consultation. La consultation astrologique peut mettre la pleine lumière sur un climat ou une modification précise d’un rythme, d’un secteur précis, ou une modification sur le plan relationnel par exemple, dont la personne n’a pas connaissance au moment de l’entretien (consultation).
Ces réalités astrologiques répondent peut être à la question de l’effet barnum, puisque le décryptage pendant la consultation va au delà du climat dans lequel se trouve la personne qui vient consulter.
Un effet de désorientation peut arriver en consultation, à l’astrologue d’avoir l’art de la formulation, ceci répond au registre de la communication. L’écoute est fondamentale et je dirais même l’écoute du seuil de sensibilité de l’individu.
L’astrologie amène de nombreuses expériences. Une vie ne suffit pas pour l’explorer, c’est ELLE qui nous enseigne son art d’interprétation.

Tous droits réservés
9/08/2011

About these ads

Poster un commentaire

Classé dans consultation astrologique, cycles planétaires, effet barnum, horoscope, Liens amis, questions sur l'astrologie, symbolisme

Vos messages

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s