Hérédité astrale


Niveau cours : avancés et élevés. Cours de l’atelier astrologie, Puteaux. 

Observée lors de synastrie entre membres d’une même famille, l’hérédité astrale est une réalité astrologique déclenchant automatiquement la question du libre arbitre. La première question que l’on pourrait aussi se poser, choisit-on son conjoint par hasard ou en résonance avec ce qu’il porte ? Avant de fonder une famille, pour quelle raison sommes nous attirés par tel conjoint ? Quelle structure astrologique  nous invite à choisir tel ou tel partenaire ?

Les enfants semblent venir au monde à des moments clefs afin de se caler dans les structures astrologiques familiales , une sorte de creuset astral propre à chaque famille.  Une véritable âme familiale se dégage de ces synastries collectives auprès desquelles, on ne peut que s’interroger sur la finesse du langage astrologique.

Ce que l’astrologue Paul Choisnard avait nommé l’hérédité astrale évoque des rouages presque mathématiques des cycles planétaires.

Une famille révèle un réseau de connexions astrales  entre ses membres.  Les grands parents peuvent  présenter des astralités communes avec  leurs petits fils, petites filles.  Il n’est pas rare de voir des angles superposés , ascendants communs ou ascendant de l’un dans le signe solaire de l’autre, des axes soli-lunaires , superpositions de la Lune ( assez fréquent), des conjonctions communes, localisation commune d’état terrestre de certaines planètes personnelles, de levées ou culmination de planètes identiques etc . Les thème d’ enfants élevés au sein de famille recomposée peuvent présenter des résonances astrologiques avec le thème du conjoint qui rejoint la cellule familiale. Ceci fait référence à une affinité astrale que l’hérédité proprement dit et reste une donnée intéressante dans la formation d’une cellule familiale.

Hérédité sur différents plans:

En s’enfonçant dans les synastries collectives sachant que les cartes natales  possèdent toujours plusieurs niveaux, l’hérédité astrale peut donc se situer sur plusieurs plans.

Le tissu astrologique formé par les synastries collectives révèle  des hérédités astrologiques de premier plan issues de superpositions de planètes :  Cas de Lady Di avec son fils William ayant ensemble leur Vénus sur le 25ème taureau, cas de Yannick Noah où sa planète Mars – l’action, le sport- occupe le même signe Bélier que son fils Joakim Noah ( Mars/Bélier) proposant une  dynamique familiale sportive -  puis les hérédités se trouvent aussi sur un second plan telles que  des aspects planétaires existants chez les parents et revenants dans le thème des enfants ou petits enfants.

Un parent ayant une opposition Lune Jupiter et l’un des enfants disposant dans son thème d’un Lune Jupiter en carré.  Au sein de leur relation, ils utiliseront biensur toute la structure de leur thème personnel  mais seront particulièrement sensible à  une atmosphère Lune/Jupiter qu’ils développeront ensemble.

Faire la synthèse des hérédités sur un thème est passionnante car son thème natal se compose d’ aspects astrologiques qui lui sont « propres » et d’aspects dont il hérite (grands parents confondus et même arrière grand parents ou arrières grands parents si la DN est correcte).  La transmission astrale se fait de manière aléatoire, le thème astral d’un enfant peut par exemple présenter 2 structures existantes dans le thème de sa mère ,une conjonction présente dans le thème natal de son grand père et avoir peu d’aspects nataux de son père.  Une naissance hérite pas d’un seul élément astral de ses ascendants mais de plusieurs ( père, mère, grands parents) en répartition inégale, ce qui éclaire  certaines affinités ou difficultés aussi entre certains membres d’une famille et surtout  la répétition de certains schémas familiaux.

Avec une certitude sur les heure de naissances , l’arbre généalogique pourrait nous communiquer l’énergie de fond d’une famille.

Dans certaines familles l’astrologue remarque une concentration d’un signe zodiacal.   Ceci est juste l’iceberg  astrologique car sont pris en compte seulement les « soleils de naissance » et pas les autres répartitions astrologiques ainsi que les dispositions terrestres ( domifications).

Pour illustrer ces connexions planétaires, ci-dessous une 1ère étude d’une cellule familiale. Il s’agit d’une famille monoparentale, composée de la mère Taureau et de ses 3 enfants une fille Taureau et deux fils que l’on appellera Y pour le fils du signe du Cancer et Z pour le fils du signe du Poissons.

DN du père, heure en attente de confirmation.

En dépit des dates et heures différentes de naissances des enfants, ils ont ensemble leur Lune domiciliée  en maison VIII. Cet état terrestre commun aux 3 enfants canalise la façon dont va s’exprimer l’énergie lunaire , dans quel registre elle va fonctionner, ici dans l’axe des finances, pertes et décès. Dans leur enfance, la famille fut endeuillée par la perte prématuré du père.

La mère

La fratrie : Lune domiciliée en VIII

Carte natale de la fille. Etat terrestre de la Lune, Lune en VIII.

Fils "Y" signe solaire Cancer. Etat terrestre de la Lune, Lune en VIII.

Fils "Z" signe Poissons. Etat terrestre de la Lune. Lune en VIII.

Le thème de la mère distribue plusieurs astralités et angularités à ses 3 enfants.

Mère/Fils Y : L’hérédité astrale est de premier niveau entre la mère et son fils Cancer ayant ensemble leurs Vénus Gémeaux à 25° pour la mère et 22°35 pour le fils. Angularité de Saturne chez la mère, angularité de Saturne chez le même fils Y, cependant les maisons angulaires ne sont pas les mêmes.  Saturne Sagittaire pour les deux. Le cycle saturnien s’accomplie pour la mère au moment de la naissance des 2 fils, ayant Saturne en Sagittaire, comme elle.

Mère/Fille :Le Soleil de la mère et le fille sont conjoints, Taureaux ensemble, la fille est arrivée au monde peu de temps avant l’anniversaire  de la mère (période révolution solaire). La mère présente un aspect dissonant de Mercure-Pluton que l’on retrouve dissonant également par opposition Mercure/Pluton sur la fille. Héritage astrologique de premier niveau sur leurs Vénus : mêmes états terrestres des Vénus entre la mère et la fille: Vénus en X.

Mère/Fils Z : Angularités plutoniennes pour le fils Z et sa mère.Jupiter Pluton angulaires sont valorisés et puissants dans le thème de la mère, car ils se lèvent. Sur le thème du fils Z celui ci a Pluton/Scorpion au Zénith en dignité trigone Jupiter/Poissons en dignité. Hérédité importante, le fils dispose d’un potentiel pour développer la conjonction présente dans le thème de sa mère. Saturne Sagittaire pour les deux.  Uranus/Lune en opposition chez la mère se retrouve en carré Lune/Uranus chez le fils.

Sources/DN : la famille elle même.

19/08/2011

Tous droits réservés

Valérie Darmandy

About these ads

Un commentaire

Classé dans astrologie gratuite, astrologue, cycles planétaires, hérédité astrale, signatures astrologiques, synastrie

Une réponse à “Hérédité astrale

  1. Ping : Hérédité astrale du Prince Georges Alexander Louis | Le blog de Valérie Darmandy

Vos messages

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s